Jump to content

privatiser FRANCE INTER


Guest curieux1
 Share

Recommended Posts

Guest curieux1

Monsieur Z comme Zemmour a déclaré sur RTL s il est élu, supprimer la redevance télévision,

privatiser INTER et France Télévisions. Et oui des chaines à tendance gooche...

Il ne parle pas de la pépite FIP ? ouf................

Link to comment
Share on other sites

Autant Zemmour dit bcp d'inepties et d'horreurs autant sur ce sujet, l'idée est à creuser.

Quel est l'intérêt pour un pays (france ou autre) d'avoir des chaines de tv ou de radios publiques si ce n'est pour en faire un outil de communication subjectif, un outil sur lequel l'état peut mettre une certaine forme de pression ?

En tout cas, dans l'état actuel des choses avec la diversité, le fait de garder des médias publics me semble être dépassé. Le débat est intéressant. 

Link to comment
Share on other sites

Guest The Bl0b

la redevance vit ses derniers moments, elle disparaîtra un jour ou l'autre.

c'est dans l'ordre des choses.

cet impôt d'un autre temps payé par une majorité de foyers pour qu'une minorité puisse écouter ses stations préférées terreau d'une pensée minoritaire et pourtant influente n'a plus lieu d'exister au 21eme siècle.

le marché publicitaire n'étant pas extensible et déjà bien occupé, privatiser n'est pas la solution

la disparition pure et simple avec vente des actifs de l'ex-ortf serait plus cohérente ; l'argent récolté serait ainsi employé aux financements de projets en phase avec l'essor du numérique 

Link to comment
Share on other sites

Je remarque une chose dans la proposition de Zemmour : il dit bien qu'il souhaite privatiser France.tv et... France Inter (pas Radio France dans son ensemble). 

Autrement dit : France Culture, France Musique, France Bleu, FIP ou Mouv sont exclues de la privatisation et sont reconnues comme des missions de service public. 

Pour une fois, il y a de la nuance dans le discours de Z et c'est intéressant. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, misterpoussin a dit :

Je remarque une chose dans la proposition de Zemmour : il dit bien qu'il souhaite privatiser France.tv et... France Inter (pas Radio France dans son ensemble). 

Autrement dit : France Culture, France Musique, France Bleu, FIP ou Mouv sont exclues de la privatisation et sont reconnues comme des missions de service public. 

Pour une fois, il y a de la nuance dans le discours de Z et c'est intéressant. 

Aucune nuance : sur son site web comme dans ses prises de position précédentes, il parle de privatisation du service public de l’audiovisuel dans sa totalité, il a uniquement tenu à préciser: en particulier France Inter parce que ça plait à son électorat.

Radio France c’est 30% de part d’audience. Une privatisation serait catastrophique pour les radios commerciales existantes.

Link to comment
Share on other sites

Guest David69-1985

Inspirons nous de ce qui est fait en Hollande, Tv ou Radio. 

Mais la privatisation et une bêtise, vu les audiences, est-ce vraiment un média de gauche ? Vu les intentions de vote 

La France à déjà privatisé, pour le mieux soit disant culturel. 

Link to comment
Share on other sites

Les premières à s'opposer à la privatisation des radios publiques seront les radios privées. Imaginez si demain France Inter,  radio la plus écoutée, et France Info, 3ème radio la plus écoutée, ne vivaient que de la publicité? Une partie non négligeable du marché irait sur ces 2 radios au détriment des radios privées et elles useront de leur influence pour contrer le projet.

Et bien évidemment pour des raisons budgétaires, ce serait la fin de la réception de France Inter et des autres radios privées sur tout le territoire, au profit des secteurs les plus peuplés laissant de nombreuses zones rurales avec une offre radio presque réduite à néant.

Link to comment
Share on other sites

Guest David69-1985

Pour moi, inter est une alternative aux radios privées, 

Mais effectivement il faudrait voir pour une refonte du service publique, voir si la redevance est l'unique alternative, voir pour semi redevance comme aux États-Unis avec NRP et PBS. 

Link to comment
Share on other sites

Guest CRICRI DE CHACHA
il y a 56 minutes, Prunelle a dit :

Les premières à s'opposer à la privatisation des radios publiques seront les radios privées. Imaginez si demain France Inter,  radio la plus écoutée, et France Info, 3ème radio la plus écoutée, ne vivaient que de la publicité? Une partie non négligeable du marché irait sur ces 2 radios au détriment des radios privées et elles useront de leur influence pour contrer le projet.

Et bien évidemment pour des raisons budgétaires, ce serait la fin de la réception de France Inter et des autres radios privées sur tout le territoire, au profit des secteurs les plus peuplés laissant de nombreuses zones rurales avec une offre radio presque réduite à néant.

C'est bien pour celà que ca ne tourne pas rond; la frontiere entre public et privé est completement illisible.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Invité Zzz a dit :

Aucune nuance : sur son site web comme dans ses prises de position précédentes, il parle de privatisation du service public de l’audiovisuel dans sa totalité, il a uniquement tenu à préciser: en particulier France Inter parce que ça plait à son électorat.

Toutes mes excuses, je me suis contenté de ses déclarations sur RTL. 

Effectivement, c'est tout l'audiovisuel public qui est concerné.

Il y a 2 heures, Prunelle a dit :

Les premières à s'opposer à la privatisation des radios publiques seront les radios privées. Imaginez si demain France Inter,  radio la plus écoutée, et France Info, 3ème radio la plus écoutée, ne vivaient que de la publicité?

Une France Inter privée avec publicité et sous une forme foncièrement différente de ce qu'elle fait aujourd'hui ne ferait pas beaucoup plus qu'Europe 1.

Inter fonctionne parce qu'elle est... comme elle est ! 

Je suis plutôt de droite et j'ai beaucoup aimé la période Hees au début des années 2000 et la période Val vers 2010. 

La part réservée aux humoristes était moins grande qu'aujourd'hui, c'était déjà une radio qui penchait à gauche mais pas dans le gauchisme. 

Toutes les émissions étaient d'un très grand niveau intellectuel, honnêtes et on pouvait être d'une opinion différente sans se sentir agressé. 

Mais pendant ces deux périodes, Inter n'était pas au top de sa forme niveau audience !

Aujourd'hui c'est une radio qui ricane de tout ceux qui ne pensent pas comme elle (mais qui parle de tolérance en permanence), impossible d'écouter une émission sans avoir des morceaux de prêches a l'intérieur et on y apprend plus grand chose... mais ça cartonne, c'est bien la preuve qu'elle répond à une demande. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, misterpoussin a dit :

Une France Inter privée avec publicité et sous une forme foncièrement différente de ce qu'elle fait aujourd'hui ne ferait pas beaucoup plus qu'Europe 1.

Aujourd'hui c'est une radio qui ricane de tout ceux qui ne pensent pas comme elle (mais qui parle de tolérance en permanence), impossible d'écouter une émission sans avoir des morceaux de prêches a l'intérieur et on y apprend plus grand chose... mais ça cartonne, c'est bien la preuve qu'elle répond à une demande. 

Quel intérêt alors d'aller privatiser une radio publique qui fonctionne pour qu'elle finisse avec une audience divisée par 2?

Imaginez si demain le gouvernement britannique annonce la privatisation de la BBC alors que les 3 radios les plus écoutées du pays sont justement des radios publiques?

C'est effectivement paradoxal... Selon certains, jamais les Français n'ont eu autant "envie de droite" et France Inter reste solidement accrochée en tête des audiences avec des bons résultats y compris dans les villes ou départements plutôt à droite. Par exemple, France Inter est la radio la plus écoutée dans le Gard (avec 2 pts d'avance sur France Bleu qui est deuxième) alors que c'est l'un des départements où le vote RN est le plus fort (et Sud Radio n'y est que la 23ème radio la plus écoutée malgré une bonne couverture).

Edited by Prunelle
Link to comment
Share on other sites

Guest The Bl0b
Il y a 10 heures, misterpoussin a dit :

mais ça cartonne, c'est bien la preuve qu'elle répond à une demande. 

ça cartonne ça cartonne

façon de parler

avec tous les moyens mis à sa disposition plus des 4/5ème des auditeurs radio ne l'écoutent pas

une radio qui cartonnerait devrait faire dans les 40% pas moins

ce qui est terrible avec cette radio c'est cette façon de prendre de haut les gens qui ne pensent comme eux

Link to comment
Share on other sites

Le mister Z et la marine ou juste oublié un petit détail, les règles de l'Union Européenne imposent aux Etats membres d'avoir un service public audiovisuel.

On se souvient de la crise grecque de 2013, ou le gouvernement de l'époque avait trouvé un moyen simple de faire des économies en fermant l'ERT (audiovisuel public), en se debarassant au passage des opposants qui intervenaient sur les antennes publiques. Les employés de l'ancienne ERT avait résistés en émettant en pirate (occupant le bâtiment de l'ERT, puis en s'installant juste en face quand ils en ont été chassés), le signal était même repris par l'UER. Le gouvernement grec a rapidement relancé une chaîne publique temporaire avec des archives avant de recréer un réel service public (NERIT) en 2014. L'ERT est ensuite revenu sur les ondes Greques en 2015.

Sinon je note que mister Z était l'invité de l'interview politique de France Inter ce matin.

Link to comment
Share on other sites

Guest The Bl0b
il y a une heure, etdu24 a dit :

l'Union Européenne imposent aux Etats membres d'avoir un service public audiovisuel

non c'est faux

tu dois confondre avec la directive sma

sma = services de médias audiovisuels

le service public quel qu'il soit ne fait pas partie des missions de l'union européenne

c'est aux états qu'incombent cette mission dans le cadre du respect des directives recommandées par l'ue

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Invité The Bl0b a dit :

ça cartonne ça cartonne

façon de parler

avec tous les moyens mis à sa disposition plus des 4/5ème des auditeurs radio ne l'écoutent pas

une radio qui cartonnerait devrait faire dans les 40% pas moins

ce qui est terrible avec cette radio c'est cette façon de prendre de haut les gens qui ne pensent comme eux

Vous connaissez une radio publique qui réalise 40% d'audience? 

Link to comment
Share on other sites

Guest curieux1
Il y a 5 heures, etdu24 a dit :

Le mister Z et la marine ou juste oublié un petit détail, les règles de l'Union Européenne imposent aux Etats membres d'avoir un service public audiovisuel.

On se souvient de la crise grecque de 2013, ou le gouvernement de l'époque avait trouvé un moyen simple de faire des économies en fermant l'ERT (audiovisuel public), en se debarassant au passage des opposants qui intervenaient sur les antennes publiques. Les employés de l'ancienne ERT avait résistés en émettant en pirate (occupant le bâtiment de l'ERT, puis en s'installant juste en face quand ils en ont été chassés), le signal était même repris par l'UER. Le gouvernement grec a rapidement relancé une chaîne publique temporaire avec des archives avant de recréer un réel service public (NERIT) en 2014. L'ERT est ensuite revenu sur les ondes Greques en 2015.

Sinon je note que mister Z était l'invité de l'interview politique de France Inter ce matin.

Ils n ont pas le choix sur INTER ! Etre dans l obligation d' inviter mister Z maintenant qu' il est candidat !

Link to comment
Share on other sites

Il est de mauvaise foi... pour ne pas dire démagogique . N est ce pas le même qui dans son discours de meeting (aussi chaotique fut il) qui disait vouloir déboulonner les têtes pensantes et les chroniqueurs dits de gauche dans les institutions ? Sachant aussi que le service public radiophonique en fait partie...en fait ça me rappelle ceux qui visent la statue de Colbert ou de je ne sais qui d autre, mais là il l'a fait à l envers... C'est à dire dans son sens. 

Il a tout de même été reçu sur Inter ce matin, (l'interview était loyale) de même que c'est  encore France inter qui a diffusé récemment le débat interne pour les primaires de la droite. Sûrement qu il y a des réformes à faire en ce qui concerne la redevance audiovisuelle (comme macron a fait avec la taxe d habitation), cela dit, un peu de reconnaissance envers les journalistes et le personnel qui composent les équipes ne ferait pas de mal. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Prunelle a dit :

Vous connaissez une radio publique qui réalise 40% d'audience? 

Une radio tout court même ! 

Dans la plupart des pays et en pondérant en fonction de la population, toutes les radios leader sont à moins de 1/5 de la population totale. 

Vu comme ça, même au temps de sa surpuissance, RTL avec ses 25 pts d'audience n'était pas écoutée par 6 Français sur 10... quel bide pour RTL !

Rappelons que ce sont des "points" et non des "pourcentages" dans les audiences mediametrie. 

Rappelons aussi que Radio France, ce n'est pas que France Inter (même si c'est la plus voyante) et qu'en comptant en logique de groupe, on est pas loin de la moitié de la population qui écoute une radio de Radio France dont France Bleu, Fip ou Culture, propositions totalement différentes d'inter dans l'orientation générale et le traitement de l'info.

Malheureusement, je range France Info avec Inter mais au moins, il y a des choix différents tout en restant dans le service public, c'est au moins ça. 

Dernière chose, j'ai trouvé l'interview de Zemmour sur inter ce jeudi 16/12, très correcte sans aucun problème de partialité, ce qui n'est absolument pas le cas des émissions de France.tv où il a été reçu et ou la mauvaise foi et l'envie d'en découdre transpiraient de partout. 

 

 

 

 

 

 

 

Edited by misterpoussin
Link to comment
Share on other sites

Guest The Bl0b
Il y a 18 heures, Prunelle a dit :

Vous connaissez une radio publique qui réalise 40% d'audience? 

aucune

mais quand on utilise le verbe cartonner pour une radio qui ne fait que 15% on est dans l'exagération

les mots ont un sens

apparemment  pas pour tout le monde

france inter est leader certes mais ne cartonne pas par contre elle est influente parce qu'écoutée par les catégories socio-professionnelles avantagées elles mêmes influentes et voulant imposant leur vision de la société.

ce qui n'est pas au goût de tout le monde

avec tous les moyens mis à sa disposition ce serait malheureux que france inter ne soit pas en tête

la privatisation de l'ortf n'est pas la solution miracle, une réduction drastique de la voilure serait plus efficace

1 chaîne de télé + 1 radio et c'est tout

plus de redevance avec mais à la place une enveloppe budgétaire financée par une taxe sur les produits culturels et revue tous les ans.

un modèle à suivre serait celui de radio canada

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, MITEL a dit :

stop aux privatisations  du service public de l'audiovisuel y en a marre on voit ce que cela  a donné avec TF1

On aime ou on n'aime pas mais à ce jour TF1 première télévision en Europe en terme d'audience  .La privatisation n'a pas que du mauvais du moins  économiquement parlant. 

 

Link to comment
Share on other sites

Guest SB - Moulinois

Je pense personnellement que la France devrait prendre modèle sur l'audiovisuel Allemand.

Le duo ARD + ZDF proposent une programmation de grande qualité par rapport au autres audiovisuelles publiques de l'UE.

Coté Outre-Rhin, le nombre de chaines ne cause aucun problème... Au contraire !

- En France, hors antenne régionale, il y a environ 10 chaines (7 en TNT) :
France 2-3-4-5-info +  ARTE + LCP/Public Sénat + Réseau La1ère + France 24 + TV5 Monde ...)

- En Allemagne : il y a aussi 10 chaines (toutes présentes sur la TNT ainsi que les régionales) :
ARD + ZDF + ARTE + Phoenix + 3Sat + KiKa + One + Tagesschau24 + ZDF Neo + ZDFinfo
+ les régionales (Dritte programme) : BR, Alpha, HR, MDR, NDR, RadioBremen, RBB, SR, SWR, WDR

 

Donc il faut juste revoir la programmation de France Télévision !

Link to comment
Share on other sites

Il m'avait semblé comprendre que Radio France et en particulier France Inter avait une obligation de diffusion sur l'ensemble du territoire en cas de conflit ou catastrophe. La diffusion en GO en était la pierre angulaire. Mais il semble que cette obligation a été abrogée (en 2004 ?) et les GO ont été éteintes 1 janvier 2017.

https://mediateur.radiofrance.com/mediateur-antennes/cahier-missions-charges-de-radio-france/

Pour information, dans la mallette du plan alerte attentat/catastrophe naturelle en vigueur dans les écoles/collège/Lycée de France, figure une radio à pile (piles fournies à part) avec le conseil de se caler sur la fréquence de France Bleue de la zone.

Starflit

Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Starflit a dit :

Pour information, dans la mallette du plan alerte attentat/catastrophe naturelle en vigueur dans les écoles/collège/Lycée de France, figure une radio à pile (piles fournies à part) avec le conseil de se caler sur la fréquence de France Bleue de la zone.

Dommage qu'en période de confinement pour Covid, les France Beu en région ne diffusaient que Paris, c'était pourtant l'occasion de justifier leur couverture indécente... 

Link to comment
Share on other sites

Guest David69-1985

Quelle radio est capable de faire les mêmes journaux de France inter ou culture, aucune privé ! Même france info sélectionne, et certains sujets ne sont évoqué que sur inter ou culture. 

Link to comment
Share on other sites

Guest CRICRI DE CHACHA
Le 20/12/2021 à 18:32, Invité David69-1985 a dit :

Quelle radio est capable de faire les mêmes journaux de France inter ou culture, aucune privé ! Même france info sélectionne, et certains sujets ne sont évoqué que sur inter ou culture. 

Pure propagande; en réalité, le public ne fait que pomper le privé et rien d'autre.

La plus-value d'un pseudo-service public est un mythe, tant dans l'information que dans la programmation musicale.

Link to comment
Share on other sites

Guest pascal28
Le 16/12/2021 à 13:54, Prunelle a dit :

Vous connaissez une radio publique qui réalise 40% d'audience? 

A défaut de citer une radio à 40%, je peux en citer une à 30% : Radio 2 en Flandres (29.05% sur la dernière vague pour être précis). La 2 éme dans le classement est Q-Music à "seulement" 13%.

A un tel niveau (presque 1/3 de l'audience radio à elle toute seule) et à un tel écart avec celle placée 2éme, on peut dire que Radio 2 "cartonne". Pour le cas de France Inter, même en tête, elle est loin de bénéficier d'un tél écart avec sa plus proche rivale et d'être aussi dominante dans le paysage. Dire que France Inter est en tête et fonctionne bien, d'accord. Parler de "carton", c'est peut-être un peu excessif.

Link to comment
Share on other sites

Le 18/12/2021 à 17:06, Starflit a dit :

Il m'avait semblé comprendre que Radio France et en particulier France Inter avait une obligation de diffusion sur l'ensemble du territoire en cas de conflit ou catastrophe. La diffusion en GO en était la pierre angulaire. Mais il semble que cette obligation a été abrogée (en 2004 ?) et les GO ont été éteintes 1 janvier 2017.

https://mediateur.radiofrance.com/mediateur-antennes/cahier-missions-charges-de-radio-france/

Pour information, dans la mallette du plan alerte attentat/catastrophe naturelle en vigueur dans les écoles/collège/Lycée de France, figure une radio à pile (piles fournies à part) avec le conseil de se caler sur la fréquence de France Bleue de la zone.

Starflit

En effet que ce n'est plus France Inter qui est attribuée a cette mission mais les France Bleu et France Info.

Dans certaines zones (ou il n'y a pas de France Bleu) cette mission est déléguée a une radio privée du coin.

Je viens de regarder sur le Plan particulier d’intervention (PPI) de la centrale de Golfech (qu'on peut trouver sur le site d'EDF), située entre Bordeaux et Toulouse, dans une zone ou il n'y avait pas de France Bleu jusqu’à récemment, le document indique de regarder France 3 Occitanie ou d’écouter France Bleu Toulouse 90.5 FM pour s'informer. On remarque donc que le document n'est pas a jour, vu que la fréquence et le nom de la France Bleu de Toulouse ont changés en 2018 (Bleu Occitanie, 91.8 FM a Toulouse), et qu'avant l’extension de la zone de service de la locale (lié au changement de nom) il était impossible de recevoir France Bleu autour de cette centrale (je ne sais pas si c'est toujours le cas, mais le site du CSA ne liste pas de France Bleu dans la liste des programmes disponible). Auparavant il me semble (a confirmer) que c'était des radios privées (en cat C) qui étaient indiquées.

Link to comment
Share on other sites

Le 22/12/2021 à 19:42, Invité CRICRI DE CHACHA a dit :

Pure propagande; en réalité, le public ne fait que pomper le privé et rien d'autre.

La plus-value d'un pseudo-service public est un mythe, tant dans l'information que dans la programmation musicale.

La colère vous égare cher ami, et vous vous contentez d'affirmer sans rien démontrer.

Aujourd'hui, même au sein des grandes stations du Privé, je ne suis pas sûr qu'il y ait de quoi proposer des contenus aussi poussés que ceux que proposent Inter et de plus en plus France Culture.

RTL est probablement celle qui aurait encore le meilleur potentiel, et jusqu'à il y a quelques années on aurait pu citer Europe1 mais vous savez ce qu'il en est advenu de cette dernière. Tout dans le Privé n'est que entertainement et plus rien n'est mis en œuvre pour traiter le fond.

Le service public radiophonique Français est encore de grande qualité (si l'on passe sur les guignoleries clivantes de fin d'après-midi sur Inter) et propose dans l'ensemble une manière de traiter l'information, les phénomènes de société, qu'aucun autre média ne propose en France. Qu'on le veuille, ou non, c'est un fait. Rien que pour cela il est indispensable !

Link to comment
Share on other sites

Guest CRICRI DE CHACHA
il y a 5 minutes, Lolo54 a dit :

Aujourd'hui, même au sein des grandes stations du Privé, je ne suis pas sûr qu'il y ait de quoi proposer des contenus aussi poussés que ceux que proposent Inter et de plus en plus France Culture.

C'est à moi de vous demander en quoi "ces contenus sont poussés" ?!? Et quels contenus d'ailleurs, à supposer qu'il y en a ?

 

il y a 6 minutes, Lolo54 a dit :

RTL est probablement celle qui aurait encore le meilleur potentiel, et jusqu'à il y a quelques années on aurait pu citer Europe1 mais vous savez ce qu'il en est advenu de cette dernière. Tout dans le Privé n'est que entertainement et plus rien n'est mis en œuvre pour traiter le fond.

On peut le deplorer; mais le fait de reconnaitre "un potentiel" ne fait qu'affaiblir cette notion de service public" qui peine à être défini parmi les acteurs du privé.

Et je vous retourne la question : le développement du service public doit-il se faire en vampirisant et neutralisant le privé ou pousser les acteurs à une concurrence de "prédation" ?!?

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, etdu24 a dit :

En effet que ce n'est plus France Inter qui est attribuée a cette mission mais les France Bleu et France Info.

Dans certaines zones (ou il n'y a pas de France Bleu) cette mission est déléguée a une radio privée du coin.

Je viens de regarder sur le Plan particulier d’intervention (PPI) de la centrale de Golfech (qu'on peut trouver sur le site d'EDF), située entre Bordeaux et Toulouse, dans une zone ou il n'y avait pas de France Bleu jusqu’à récemment, le document indique de regarder France 3 Occitanie ou d’écouter France Bleu Toulouse 90.5 FM pour s'informer. On remarque donc que le document n'est pas a jour, vu que la fréquence et le nom de la France Bleu de Toulouse ont changés en 2018 (Bleu Occitanie, 91.8 FM a Toulouse), et qu'avant l’extension de la zone de service de la locale (lié au changement de nom) il était impossible de recevoir France Bleu autour de cette centrale (je ne sais pas si c'est toujours le cas, mais le site du CSA ne liste pas de France Bleu dans la liste des programmes disponible). Auparavant il me semble (a confirmer) que c'était des radios privées (en cat C) qui étaient indiquées.

Concernant Golfech, le 90.5 Mhz pouvait être reçu autour de la centrale mais pas  dans les meilleures conditions c'est clair. Aujourd'hui, on reçoit cette locale largement sur la zone autour des installations nucléaires avec les fréquences de Montauban et Agen ;)

Dans une commune du Tarn et Garonne, j'ai encore récemment vu un plan communal de sauvegarde qui faisait état de la fréquence 945 Khz ou de l'écoute de France Info sur 105.5 Mhz. On peut imaginer qu'en cas de catastrophe, ce serait une belle pagaille. Espérons que le service public puisse basculer en programme unique sur les fréquences de France Bleu ainsi que sur d'autres réseau FM plus denses comme Inter ou Musique.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Invité CRICRI DE CHACHA a dit :

C'est à moi de vous demander en quoi "ces contenus sont poussés" ?!? Et quels contenus d'ailleurs, à supposer qu'il y en a ?

 

On peut le deplorer; mais le fait de reconnaitre "un potentiel" ne fait qu'affaiblir cette notion de service public" qui peine à être défini parmi les acteurs du privé.

Et je vous retourne la question : le développement du service public doit-il se faire en vampirisant et neutralisant le privé ou pousser les acteurs à une concurrence de "prédation" ?!?

 

Je ne vois pas en quoi le public vampirise ou neutralise le secteur privé de la radio... Ce dernier semble assez grand pour se mettre lui même des bâtons dans les roues à coup de resserrement des équipes, diffusions simultanée altérant le format et le développement des informations en radio comme en TV, braderie du marché publicitaire à coups de tunnels de 8 min plusieurs fois par heure, etc.

Quant à des contenus plus poussés sur le service public ce sont des émissions historiques, scientifiques, littéraires, bref ce qui fait la culture avec des thèmes traités sur des formats de 28 min ou 55 min. Les podcasts de radio France rencontrent un franc succès, attestant du fait qu'il y a un Intérêt du publique.

De même quand le service public s'empare (Pas assez souvent à mon goût sur Inter) de la musique, il ne pioche que bien peu dans le "mainstream" où la plupart des radios privées puisent jusqu'à satiété. Alors qu'il y a eu pourtant un réel savoir-faire qui se perd, je pense à Lang, Zégut, tiens deux de la maison RTL ^^

Link to comment
Share on other sites

Guest David69-1985

Quelle radio est capable de faire les mêmes journaux de France inter ou culture, aucune privé ! 

Regardez la grille de france culture, le privé ne fera jamais ça, 

Avant toute chose écouter une seule journée france culture, avant de juger. 

Et puis privatiser les radios historiques de ce pays, les radios voulu par le gouvernement du général de gaule, une bêtise sans nom. 

Link to comment
Share on other sites

Le 18/12/2021 à 17:06, Starflit a dit :

Il m'avait semblé comprendre que Radio France et en particulier France Inter avait une obligation de diffusion sur l'ensemble du territoire en cas de conflit ou catastrophe. La diffusion en GO en était la pierre angulaire. Mais il semble que cette obligation a été abrogée (en 2004 ?) et les GO ont été éteintes 1 janvier 2017.

https://mediateur.radiofrance.com/mediateur-antennes/cahier-missions-charges-de-radio-france/

Pour information, dans la mallette du plan alerte attentat/catastrophe naturelle en vigueur dans les écoles/collège/Lycée de France, figure une radio à pile (piles fournies à part) avec le conseil de se caler sur la fréquence de France Bleue de la zone.

Starflit

En effet, j'avais essayé il y a quelques années de capter la FM alors que je randonnais au milieu des Alpes, dans une zone assez sauvage.

Hé bien je ne captais pas grand chose. Par contre France Inter fonctionnait bien en Grandes Ondes !

Malheureusement ces idiots l'ont supprimé...

Et je ne pense pas que cette suppression soit conforme à l'obligation de diffuser le service public de la radio sur l'ensemble du territoire.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Lolo54 a dit :

Espérons que le service public puisse basculer en programme unique sur les fréquences de France Bleu ainsi que sur d'autres réseau FM plus denses comme Inter ou Musique.

C'était le cas lors de la 1ère vague, France Culture diffusait les sessions d'information de France Inter le matin.

Link to comment
Share on other sites

Guest CRICRI DE CHACHA
Il y a 2 heures, Lolo54 a dit :

Je ne vois pas en quoi le public vampirise ou neutralise le secteur privé de la radio... Ce dernier semble assez grand pour se mettre lui même des bâtons dans les roues à coup de resserrement des équipes, diffusions simultanée altérant le format et le développement des informations en radio comme en TV, braderie du marché publicitaire à coups de tunnels de 8 min plusieurs fois par heure, etc.

A d'autres : le midi, INTER nous fait du RTL !

Diviser pour mieux regner, ca vous parle ?

Il y a 2 heures, Lolo54 a dit :

Quant à des contenus plus poussés sur le service public ce sont des émissions historiques, scientifiques, littéraires, bref ce qui fait la culture avec des thèmes traités sur des formats de 28 min ou 55 min. Les podcasts de radio France rencontrent un franc succès, attestant du fait qu'il y a un Intérêt du publique.

Des contenus dogmatiques qui font dans le sens des universitaires sans contre-pouvoir.

 

Il y a 1 heure, Invité David69-1985 a dit :

Et puis privatiser les radios historiques de ce pays, les radios voulu par le gouvernement du général de gaule, une bêtise sans nom. 

Il n'avait pas tort le General : la radio privée a été la grande perdante de l'apres-guerre : le service privé a été effacé. Il s'agissait d'effectuer un rattrapage.

Avant le deuxieme guerre mondiale, le privé etait majoritaire.

Link to comment
Share on other sites

Guest mon avis
Le 15/12/2021 à 13:44, Invité curieux1 a dit :

Monsieur Z comme Zemmour a déclaré sur RTL s il est élu, supprimer la redevance télévision,

privatiser INTER et France Télévisions. Et oui des chaines à tendance gooche...

Il ne parle pas de la pépite FIP ? ouf................

exact

France Inter devra donc aller sa pub comme toute radio nationale elle sera donc en cat E normalement et devra rendre ses fréquences "en doublon" ...chouette non?

à nos futurs dossier de candidatures!

voilà l’intérêt que j'y vois!

Link to comment
Share on other sites

:mrgreen:

Le contre pouvoir des universitaires, c'est souvent une forme d'obscurantisme.

Vous affichez une belle méconnaissance des milieux universitaires où loin du dogmatisme que vous dénoncez, les enseignements poussent dans la plupart des domaines à remettre en question,  ou ai moins en perspective, les résultats obtenus à ce jour et souvent considérés comme acquis par le commun des mortels.

Inter fait du RTL le midi... Je me souviens d'une époque où RTL diffusait "Casino Parade" animée par Fabrice... C'est de cette époque dont vous parlez ?

La seconde guerre mondiale a mis en évidence le pouvoir de l'information et de la communication... La montée au pouvoir spectaculaire des régimes Italiens et Allemand,  dits fascistes, avait été facilité par les relais de communication privés. Le rôle des grands propriétaires industriels de l'époque étant bien connus...

C'est vrai qu'après guerre il était fatigué le Général, c'est sûrement pour ça qu'il a mis en place une connerie comme la sécurité sociale !  ^^

 

Edited by Lolo54
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Invité mon avis a dit :

exact

France Inter devra donc aller sa pub comme toute radio nationale elle sera donc en cat E normalement et devra rendre ses fréquences "en doublon" ...chouette non?

à nos futurs dossier de candidatures!

voilà l’intérêt que j'y vois!

Il va y avoir beaucoup de radios privées candidates pour récupérer des fréquences de 100w perdues en pleine campagne où plus personne n'habite... J'ai hâte de voir NRJ candidater pour la fréquence perdue au fin fond de l'Aveyron, de l'Auvergne ou de l'Ardèche!

Et ne vous inquiétez pas pour France Inter, c'est en agglomération et auprès des CSP+ qu'elle fonctionne le mieux et c'est cette cible que privilégient de nombreux annonceurs. Alors si elle ne doit vivre que de la publicité, les premières perdantes seront les radios privées qui seront vent debout contre la privatisation des radios publiques. Les radios privées ne demandent pas la fin du service public, elles demandent juste qu'il ne vive pas de la publicité pour que celle-ci soit entièrement accaparée par les opérateurs privés.

Edited by Prunelle
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Prunelle a dit :

Les radios privées ne demandent pas la fin du service public, elles demandent juste qu'il ne vive pas de la publicité pour que celle-ci soit entièrement accaparée par les opérateurs privés.

Exact, et je dénonce depuis 2016 l'arrivée de la publicité sur Inter, Info et Bleu.

Mais c'est les députés qui ont changé la loi pour que ces radios diffusent de la pub (ce qu'elle ne faisaient quasiment pas avant cette date), donc maintenant il faudrait qu'une autre majorité revienne sur cette loi pour supprimer toute cette pub sur le service public de la radio.

Mais je crois qu'ils ont aussi fait ça parce qu'ils voulaient réduire les budgets attribués par l'Etat à Radio France... Cette entreprise publique a donc l'obligation de chercher des sous ailleurs.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Invité Bobby a dit :

Exact, et je dénonce depuis 2016 l'arrivée de la publicité sur Inter, Info et Bleu.

Mais c'est les députés qui ont changé la loi pour que ces radios diffusent de la pub (ce qu'elle ne faisaient quasiment pas avant cette date), donc maintenant il faudrait qu'une autre majorité revienne sur cette loi pour supprimer toute cette pub sur le service public de la radio.

Mais je crois qu'ils ont aussi fait ça parce qu'ils voulaient réduire les budgets attribués par l'Etat à Radio France... Cette entreprise publique a donc l'obligation de chercher des sous ailleurs.

C'est tout à fait ça. Pour réussir à maintenir le budget sans alourdir la redevance, RF a été autorisée à augmenter son volume de publicité sur Inter, Info et Bleu.

Link to comment
Share on other sites

Guest Prunion
Il y a 4 heures, Prunelle a dit :

C'est tout à fait ça. Pour réussir à maintenir le budget sans alourdir la redevance, RF a été autorisée à augmenter son volume de publicité sur Inter, Info et Bleu.

Virez nous les fictions de France Culture que personne n'écoute ça allégera le budget

Link to comment
Share on other sites

Guest The Bl0b
Il y a 5 heures, Prunelle a dit :

C'est tout à fait ça. Pour réussir à maintenir le budget sans alourdir la redevance, RF a été autorisée à augmenter son volume de publicité sur Inter, Info et Bleu.

et ce n'est pas normal la pub est le seul revenu des radios privées

si les radios privées prenaient une part de la redevance les radios publiques râleraient et elles auraient raison

une solution   :

1. suppression mouv et  bleu

2. fusion france inter et culture et décrochages matin midi et soir pour infos et magazines régions.

3. fusion musique fip et mouv

4. création chaîne musique classique disponible que sur internet

5. suppression redevance et financement par taxe sur produits culturels et sportifs

idem tv on garde 1 ou  2 chaînes pas plus. la 5 ou la 3 et arte par exemple

suppression 1 orchestre chorale et cie

revente actifs et investissements numériques

cession parc émetteur

restitution fréquences fm locales dès que le programme en dab+ disponible dans la région -----> pas de double diffusion

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...