Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

Lolo54

Membres
  • Compteur de contenus

    281
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

27 Excellente

1 abonné

À propos de Lolo54

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Vosges
  • Mon matériel
    Autoradio MW/FM/DAB+ et transistor FM/DAB+
  • Votre Radio / Webradio
    Grrif par internet

Visiteurs récents du profil

249 visualisations du profil
  1. Les radio B en France

    Tu veux pas lancer une webradio ? Je suis sûr qu'il y a un public pour ça, faut juste avoir des frais de fonctionnement les plus bas possibles... C'est une bonne caricature finalement
  2. Mouv' uniquement en DAB+

    Quand on voit l'originalité des nombreux projets privés qui existent, c'est à se poser des questions sur les positions que tu défends en matière de radio Tu es le premier à dire qu'il faudrait mettre un grand coup de pied dans la fourmilière en mélangeant des styles musicaux aux antipodes les uns des autres au sein de différents autres topics, et là globalement ta position se résume à : "Il faut mettre fin aux possibilités de préemption pour le service public", sous entendu "histoire de laisser une plus large place aux projets privés" (pour du Top40 / Pop de daube, je crois qu'on a déjà une bonne représentation un peu partout à travers la France). Perso, et même si parfois je m'en amuse en lisant tes interventions, j'aimerais bien voir ce que pourrait donner un projet aux allures de ce que tu revendiques en terme de format musical. Ne serait-ce que parce que ce serait forcément très différent de ce dont on nous abreuve à longueur de temps... Et même que peut être ça pourrait fonctionner, qui sait ?! Mais pour moi, et même si la manière de faire actuellement est tout à fait critiquable, il reste nécessaire que l'attribution de fréquences soit régulée avec en parallèle la possibilité que des fréquences soient préemptée au besoin par le service public. Il faudrait surtout moins d'inertie, moins d'arrangements entre "bons amis", et une plus large place à des projets émergents au niveau local. Enfin, ce serait bien que tu détailles un peu ce que tu appelles "des radios de mormons : 33% du budget de radio France va dans des radios fabriquées à tiers-temps !" Si la culture, la musique classique, s'apparentent pour toi à un vestige d'un temps passé (les mormons vivent comme au 18° siècle), c'est qu'à mon avis il faut sérieusement s'inquiéter de l'avenir de notre société. Juste pour la route, je te laisse une petite citation à méditer : « Wenn ich Kultur höre ... entsichere ich meinen Browning ! » Pour enrichir ta culture voici l'histoire de cette citation : https://citations.savoir.fr/quand-jentends-le-mot-culture-je-sors-mon-revolver/
  3. Mouv' uniquement en DAB+

    Mouais... Du grand RADIOPIRATE ! Nul doute qu'une partie des fréquences de Mouv' pourraient revenir aux projets privés, si l'hypothèse venait à se vérifier concernant un redéploiement de FIP. Radio France l'a déjà fait concernant des fréquences locales qui lui étaient attribuées mais pas activées. Certains centres émetteurs régionaux ont vu des réductions de puissance sur certains azimuts pour dégager des fréquences en périphérie de la zone de service il y a longtemps de celà. On n'imaginerait pas les choses dans le sens inverse, mais c'est à la mode de démonter du service public... Allons-y gaiement !
  4. Désolé, j'avais perdu de vue l'intégralité du contenu de ton message en réfléchissant aux villes manquantes (ou presque dans le cas de Metz )
  5. Mouv' uniquement en DAB+

    Simplement ils ne l'ont pas activée parce que l'avenir de Mouv' était très incertain quelques mois (voire semaines) après la préemption par Radio France. Les autres opérateurs (Radio Fg et OUÏFM ont les mêmes contraintes et se sont très bien accommodés d'une couverture certes limitée mais pas tout à fait dégueulasse compte tenu de la population couverte. Si jamais il y a une remise en jeu de cette fréquence, puisque FIP Strasbourg fonctionne très bien, je vois bien RMC essayer de la rattraper au vol ! Mais la bataille sera rude envers Skyrock et Fun par exemple ! Mouv' et FIP en DAB+, je suis preneur, à fortiori si les fréquences actuelles de Mouv' en FM sont réattribuées à FIP
  6. Pour RMC à Colmar, sur 93.1 Mhz, la fréquence est audible mais la réception bien piètre compte tenu du fait que France Inter depuis "Le Donon" arrive encore sur ce secteur. Donc en fonction des quartiers, il est plus ou moins difficile d'y recevoir RMC dans de bonnes conditions. Pour simplifier, ça passe un peu mieux au Sud Ouest de la ville, et moins bien au Nord-Est La situation est à peu près similaire pour la ville de Metz où la fréquence de Nancy passe encore pas trop mal au Sud de l'agglomération, et celles de Briey et Morhange passent respectivement mieux au Nord et à l'Est. il manque également Besançon, Strasbourg, et l'aire urbaine de Belfort-Montbéliard pour une couverture des principales villes Enfin, il leur manque aussi St Quentin, Laon et Cambrai
  7. la Norvège débranche sa radio FM !

    C'est vrai que le guide de la radio Télérama en parlait déjà dans les années 90... Ça date ! À l'époque on évoquait aussi la DRM (norme numérique en AM), la radio en réception mobile par satellites, c'était le temps des premiers "Bi Bop" avec lesquels on peinait à téléphoner en plein Paris, et où beaucoup communiquaient par codes entre potes avec des "Tam Tam"... Personne n'a vraiment vu venir l'IP et toutes les possibilités offertes aujourd'hui (à par dans certaines vallées des USA ). Le choix du DAB+ fut long après les tergiversations autour de la norme DTMB qui durèrent plus que de raison. Je comprends que beaucoup puissent être circonspects sur le déploiement, maintes fois retardé, de la couverture numérique en France. C'est lent, très lent... Et même chez ceux, dont je fais partie, qui attendent l'arrivée de cette nouvelle norme de diffusion il faut reconnaître que la prudence reste de mise vis à vis d'une couverture satisfaisante à des horizons de 5 à 10 ans. Mais ce n'est pas parce qu'un mode de diffusion met du temps à se déployer qu'il est forcément "has been" et qu'il n'apportera rien de positif. Ne serait-ce qu'en termes de bouleversements radiophoniques et je l'espère de diversité. On va pas se mentir, pour nombres d'acteurs dominants actuellement le PAF, l'idéal serait le statu quo, le moins pire étant pour eux de parvenir à exister dans le cadre de l'écoute via L'IP. Pour l'heure la tactique est simple : on occupe l'espace au maximum en sortant une infinité de déclinaisons thématiques. Ça tiendra le temps que ça tiendra, et en attendant ça n'implique pas de trop se remettre en question. Admettre de se lancer dans le DAB+, ça revient à concourir directement avec un grand nombre de prétendants prêts à grignoter des parts d'audiences auxquelles ils ne peuvent prétendre aujourd'hui. Même si ça avance très très lentement, le changement est en route
  8. "Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a adopté mercredi le projet de décret lui permettant de lancer, après l’aval du Parlement, le double appel d’offres pour les futurs plans de fréquences FM et numérique." En espérant que ça puisse faire émerger quantité de beaux projets dans un pays où il existe de belles pépites radiophoniques Le lien vers l'excellent article de l'écho.be : https://www.lecho.be/entreprises/media-marketing/le-feu-est-presque-vert-pour-le-double-plan-de-frequences-radio/10010509.html
  9. RNT Luxembourg en test sur le 7D

    Merci pour l'info, je vais essayer de voir si le signal rebondit sur les Vosges comme ça le fait ponctuellement en FM avec la fréquence 93.3 Mhz qui envoie du "fat" en direction de la France. Mais bon c'est 70 à 90 km au Sud Ouest de Nancy
  10. RNT Lille - Premiers tests ?

    Ça fonctionnerait avec la norme DTMB, de ce que j'ai constaté en Lorraine à une époque où le Luxembourg faisait des tests. On recevait RTL Radio sur les decodeurs TNT dans la partie Nord de la région. Mais ce n'est pas possible avec le DAB+ sans adaptation de l'installation de réception
  11. RNT Lille - Premiers tests ?

    Par rapport aux FM Lilloises, cela constitue-t-il une belle performance ? Je n'ai aucune idée de la portée des radios dans les plaines du Nord
  12. Avec la vidéo, ce serait mieux ?!
  13. la Norvège débranche sa radio FM !

    Deux témoignages contradictoires... D'ailleurs, en Suisse, bien peu se plaignent (exceptés quelques cas particuliers) de la qualité d'écoute globale des multiplexes diffusés en RNT Pour mon cas personnel, en tant qu'auditeur pouvant recevoir le DAB+ Suisse et Allemand sur le Sud des Vosges, la Haute Saône, Territoire de Belfort, Alsace, Moselle, et Meurthe & Moselle, je ne vois que du positif dans ce mode de diffusion. Il y a encore 10 ou 15 ans, lorsque la bande FM était un peu moins chargée on pouvait recevoir (avec du souffle et des parasites) les radios publiques Suisses dans ma vallée. Aujourd'hui ces fréquences sont recouvertes par des radios françaises que l'on ne capte pas bien en raison des interférences, et seul le DAB+ permet encore de les écouter avec certes quelques coupures parfois désagréables. La bande FM est tellement saturée, qu'à partir de 15/20 km des centre-villes on perd la qualité d'écoute et l'on doit se farcir des programmes insipides agrémentés de parasites constants là où il y a 10 ou 15 ans de cela les radios en place étaient plutôt bien reçues jusqu'à 40 ou 50 km des villes. Tout le confort d'écoute qu'apportait la FM par rapport aux modes de diffusion existant jadis (son clair, stéréo, etc.) ne se limite plus qu'aux périmètres proches des émetteurs. C'est ce qui m'a amené à n'écouter la radio que par IP lors de mes déplacements quotidiens (avec il est vrai un choix bien agréable alternant entre Nova, Grrif et Classic21). Mais honnêtement c'est fastidieux de devoir lancer le binz et arrêter le bastringue à chaque voyage ! On parle d'IP qui arrive dans les voitures avec des postes connectés... Ouep ! Et on paye combien la carte SIM lorsque l'on a un poste "connecté" monté d'usine dans la voiture ? Perso, sur ma Nissan, c'est gratuit pendant 3 ans, après il faut passer à la caisse. Et en plus ce n'est clairement pas au point, car il y a sans arrêt des dysfonctionnements dont les utilisateurs se plaignent régulièrement sur les forums spécialisés. Je ne suis clairement pas prêt à payer pour ça, 3 €/mois, en plus du budget téléphonie/TV connectée que je lâche déjà chaque mois à mon opérateur, et du crédit contracté pour payer mon déplaçoir ! Enfin pour la partie en gras dans la citation juste au dessus de mon intervention, il se trouve que j'ai un peu bossé sur la question des communications suite à la tempête... Ce que tu racontes est un tissu d’âneries ! Les réseaux GSM sont pour la plupart tombés en carafe, soit par dommages causés aux pylônes, soit par coupure de l'alimentation électrique sans système de secours (ou à durée limitée) pour assurer l'alimentation. Il a fallu 3 semaines, voire plus en secteur rural ça a été jusqu'à 5 semaines, pour retrouver un réseau GSM opérationnel sur les régions touchées par les rafales les plus fortes. Idem pour les systèmes de communication télévisuels car parmi les premiers éléments qui avaient lâché au plus fort de la tempête, on peut citer les antennes râteau sur les toits des maisons (lorsque les toits ne s'étaient tout simplement pas envolés !). AU FINAL IL NE RESTAIT QUE LES EMISSIONS HERTZIENNES EN FM et GO pour se tenir informé des événements pour un large part de la population éprouvée par ce drame. Aussi, je ne vois pas bien ce qui ferait qu'aujourd'hui un système d'émission en DAB+ serait plus sensible à ce genre d'aléas que l'émission en analogique qui, je le répète, doit être conservé ?! Un faisceau hertzien, sur un pylône solidement constitué (notamment les gros émetteurs régionaux), c'est ce qui existe aujourd'hui de plus robuste. Ce n'est pas pour rien qu'aux USA, le gouvernement veut contraindre les fournisseurs de smartphone à activer les puces électroniques permettant la réception de la FM, notamment en vue des crises régulières qui surviennent lors de la saison cyclonique. Tu remplace FM par DAB+ (car oui, la plupart des équipements des smartphones permettant la réception FM permettent également la réception en DAB+), et tu vois l'intérêt de conserver les deux modes de diffusion
  14. la Norvège débranche sa radio FM !

    Sur le diagnostic du paysage radiophonique, je suis sur la même longueur d'ondes ! Notamment vis à vis de ce qui pousse les gens à écouter plus volontiers Deezer & Co. Pour autant, à l'heure actuelle personne ne parle d'un arrêt programmé de la FM en France. Si tous les grands groupes venaient à migrer sur la RNT, il y aurait toujours des projets qui émergeront en FM car c'est un mode d'émission assez simple à concevoir. Et justement, c'est là que je trouve intéressant que les deux modes de diffusion puissent cohabiter. La FM pour les "locales", ou pour agrandir la couverture des réseaux régionaux, et le DAB+ pour les radios à vocation nationale. Voilà quelque chose qui forcerait à l'audace du côté des professionnels, car il faudrait se démarquer des autres pour attirer l'auditoire. Par ailleurs, vous parlez de la 5G, c'est pour l'instant de la science fiction au même titre que la DRM. Sur le papier, et dans l'esprit de quelques uns, ça existe, mais on ne parle pas encore de l'implanter à travers tout le pays. On a déjà bien du mal à résorber les zones blanches en 3G ou 4G, alors la 5G généralisée risque d'arriver en même temps que les premiers touristes sur Mars ! Tout le monde dit que la FM passe partout, et suffit largement aux côtés de l'écoute en IP. Ça dépend d'où l'on se place. Aujourd'hui, dès que vous êtes sur un secteur au relief accidenté, ou entre plusieurs zones fortement pourvues en fréquences FM, ça donne une bouillie franchement désagréable à écouter lorsque des fréquences proches se chevauchent. Mais bien entendu, lorsque l'on habite Paris, Lyon, Nantes, ou je ne sais quelles grandes aires urbaines, on s'en fiche un peu de ça et "des bouzeux" qui doivent se contenter de 3 ou 4 fréquences à peu près dégagées pour écouter la radio dans de bonnes conditions (souvent Radio France). Le DAB+ permettra de résoudre ces problèmes de parasites constants liés à la surcharge du spectre hertzien actuel... Soit ça passera, soit ça ne passera pas ! Et de ce que j'ai constaté en zone montagneuse avec le DAB+ Suisse et Allemand, ça risque de franchement mieux passer que la FM
  15. la Norvège débranche sa radio FM !

    Ouais, t'as raison mon gars, la TNT atteint 32% de parts d'audiences en moyenne sur l'année 2017, c'est dire la merd* qui y passe http://www.telerama.fr/television/en-dix-ans,-les-audiences-tele-ont-baisse-(mais-tf1-reste-la-premiere-chaine),n5427094.php L'intérêt des chaines d'Info, si tu ne le vois pas, à priori les français l'ont trouvé à ta place... C'est pour ça qu'il n'y en n'a pas moins de 4 disponibles actuellement. Surement que les grands groupes télévisuels ont acquis petit à petit les chaines de la TNT pour perdre de l'argent. Tu juges tout cela de manière très subjective en fonction de tes goûts personnels qui ne sont probablement pas ceux du plus grand nombre. Si toi tu trouves qu'il n'y a rien sur les chaines de la TNT, que ça n'a apporté aucune nouveauté par rapport aux 7 chaines (dont 1 cryptée) qui existaient précédemment, c'est que soit tu as de la merd* aux yeux, soit tu es de mauvaise foi... Allez, on va dire que je ne pense pas que tu aies des problèmes de vue Cependant, ce que tu oublies dans ta critique de l'évolution constatée en TNT, c'est que l'on ne peut comparer les coûts de production d'une émission ou série TV, avec ceux d'une émission de radio, notamment lorsqu'il s'agit d'un format musical. Les radio allant sur la RNT n'auront pas les mêmes coûts de fonctionnement à rentabiliser que les télévisions sur la TNT, ce qui permettra à terme d'envisager une diversité intéressante des formats... Au pire, si les grands groupes radio rachètent une partie des nouveaux arrivants, il y a fort à parier que ce soit pour proposer des déclinaisons de leur programme phare (sous forme de radios thématiques ?). Concernant ton écoute via le smartphone dans la voiture, c'est bien tu décris une opération assez simple... Mais tu ne réponds pas pour signaler si tu l'allumes et lance la station à chaque démarrage. De même que tu ne précises pas si prends systématiquement le temps de l'éteindre une fois arrivé après 5 minutes de trajet. Bref, moi aussi j'écoute essentiellement la radio en IP, mais je n'allume pas mon smartphone pour les trajets inférieurs à 20/30 minutes (bon ça tombe bien je bosse à plus de 40 min de chez moi ). Ce n'est pas pour autant que je considère que ce soit une solution d'avenir pour l'écoute des radios au quotidien, et surtout pour le plus grand nombre des usagers. Quant à la disparition du média radio si on oblige les locales à venir en RNT, il faut arrêter le délire... Personne n'a évoqué l'obligation d'aller en RNT, du moins en France, et à mon sens les deux supports peuvent/doivent cohabiter pour permettre l'émergence du plus grand nombre de projets. Personne ne force quiconque à changer de poste non plus. Chaque mois, ce sont plus de 170 000 véhicules neufs qui sont vendus en France, si l'ensemble du parc est équipé pour la réception de la RNT, il y aura vite de quoi dégager des audiences intéressantes. Enfin, tu dis qu'aujourd'hui les gens écoutent la radio sur leur smartphone, es tu vraiment sûr que ce soit la radio ? Ne sont-ce pas déjà majoritairement des auditeurs qui écoutent des playlist sur les plate-forme dédiées ?! La radio en France se meurt, de par l'encombrement de la bande FM, de par les programmes et playlists uniformisés. Et ce n'est pas via l'IP que le mal se soignera
×