Aller au contenu

misterpoussin

Membres
  • Compteur de contenus

    100
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de misterpoussin

  • Rang
    Semi-Initié Radio

Visiteurs récents du profil

1 072 visualisations du profil
  1. France Bleu : Info route ?

    En radio, on dit que les audiences descendent par l'ascenseur et remontent par l'escalier. A France Bleu, c'est un peu différent, les audiences descendent toujours par l'escalier... et ne remontent jamais. La structure de l'audience qui jusque là était assez âgée va mettre du temps à comprendre qu'elle n'est plus le bienvenue sur cette antenne (qui veut du quarantenaire maintenant) mais ça va venir... il suffit de regarder les résultats, ça baisse tout doucement en régions mais quand on additionne les saisons, ça commence à faire très mal dans beaucoup de secteurs.
  2. Les radios leaders par Régions ou Départements

    France Bleu n'a jamais été bien placée dans les métropoles mais elle arrivait à compenser avec la périphérie et les secteurs éloignés des grandes villes, d'où les bons chiffres dans les médialocales par départements, il y a encore quelques années (je me souviens de chiffres qui tournaient autour des 2-3 pts dans les agglos et des chiffres leaders proches des 15-17 pts quand on passait au tableau des départements). Aujourd'hui, elle se prend pour une radio urbaine alors forcément ça ne peut pas marcher : non seulement les grandes villes sont acquises à France Inter (et ce sera très compliqué de les récupérer) mais en plus, contrairement à ce que l'on pense, les grandes métropoles régionales (à quelques exceptions près) n'intéressent plus autant le reste de leurs régions. Tout ça explique les bons chiffres de France Inter qui est pourtant la généraliste la plus "parisienne" qui soit... mais qui grapille des auditeurs partout, y compris dans un public qui était plutôt RTL ou BLEU et dans les zones rurales, c'est très flagrant. En gros, France Bleu a décidé de baisser le niveau et de rogner son contenu au moment même où les auditeurs qui allument encore le poste sont en demande de "premium"' et délaissent les radios trop "bas de gamme".
  3. Christelle Rebière fait ses adieux à RTL

    En télé, Ruquier est bien dans un groupe différent de celui d'RTL. Pour le coup, Bullitos tu es un peu de mauvaise foi : est-ce vraiment le cumul de deux groupes qui te gêne tant que ça ?? Pendant des années, RTL était l'annexe des stars de TF1 alors que la chaîne de télé de la CLT était M6 même si les liens n'étaient pas aussi puissants qu'aujourd'hui entre les deux entités.
  4. Les radios leaders par Régions ou Départements

    Il me semble qu'il y a encore 5 ans, France Bleu arrivait en tête dans un nombre beaucoup plus important de départements.
  5. RTL émissions et animateurs "meubles"

    C'est très bien dit, Bullitos. Ce n'est peut-être pas la fin de la radio et de l'audio mais tout ça sent clairement la fin de la radio généraliste à la française composée de 5 grandes chaînes sur ce format (ce qui est énorme). Comme à la télé où bientôt il y aura un seul groupe public et un seul groupe privé : la radio va se concentrer avec une seule véritable généraliste (Inter) qui aura des idées et les moyens d'investir en faisant des gros coups (comme TF1) et les autres (RTL, Europe, Bleu, RMC) qui ne vont même plus luter pour devenir N°1 en investissant dans la grille mais qui vont avec des programmes totalement low-cost simplement tenter de survivre (comme M6 et la plupart des chaînes de la TNT).
  6. Lna Noguerra Europe 1

    Cette émission est excellente, bien préparée, bien présentée et très bien ficelée avec en plus de la musique bien choisie dans chaque année. Un vrai bonheur à écouter. D'ailleurs, toute la grille d'été d'Europe 1 est une bonne surprise : c'est divertissant, intelligent, extrêmement agréable. Bravo aux équipes qui réussissent encore à faire de la bonne radio malgré le contexte explosif en interne. Philippe Gougler et Nathalie Coré sont géniaux dans leur émission de voyage entre 11h et midi. On en a très peu parlé cette année mais "Historiquement votre" est également un très bon divertissement : ce n'est pas d'une drôlerie incroyable mais c'est rafraichissant et intelligent à la fois. J'espère qu'à la rentrée, Europe s'inspirera de cette grille d'été qui regorge de très bonnes idées.
  7. L'été 2020 sur France Bleu

    "Le son dancefllor".. si seulement !! Au moins, la chaîne aurait une couleur et pourrait commencer à capitaliser dessus. Là, il n'y a absolument AUCUNE personnalité, aucune identité, on ne sait pas ce que France Bleu diffuse et ce qu'on vient y chercher côté musique (le local a été totalement massacré et n'a plus vraiment d'intérêt), ce sera difficile de recruter sur du vent et sur du gloubi-boulga. La palme revient aux émissions du soir et surtout France Bleu Collector : un auditeur qui tombe dessus pour la première fois pourrait se dire "tiens, elle est sympa cette radio avec tous ces bons titres des années 70, 80 et 90 que l'on entend pas ailleurs", si le mec revient le lendemain entre 5h et 12h, il ne va pas être déçu du voyage (peut-être même se dira t'il qu'il ne devait pas être sur France Bleu, la veille au soir, les émissions sont tellement incompatibles entre elles). Je ne comprends pas ce que cherche à faire cette radio (quelques bonnes idées noyées dans un océan d'erreurs stratégiques majeures). FB ressemble à Europe 1 entre 2014 et 2017, période qui fut le point de départ d'une succession de très grosses conneries et que la radio paye très cher aujourd'hui. France Bleu fait les même erreurs qu'Europe à son niveau : -- Abandon du cœur de cible en vigueur depuis des années qui avait pourtant permis de limiter la casse (les seniors, les inactifs...), -- Massacre de l'ADN de la station qui était pourtant bien ancré dans les mémoires même si c'était loin d'être parfait (le local, l'accompagnement, la proximité affective), -- Recherche d'un nouveau public très hypothétique et quasiment impossible à faire venir sur une radio avec un nom aussi connoté (les femmes trentenaires et quarantenaires), -- Absence de ligne claire sur la couleur musicale et donc absence de "claim" et d'identité qui permettrait de revendiquer la musique et de pouvoir ouvrir une porte d'entrée. Courage les filles et les mecs de Bleu !
  8. RTL se réinvente

    Que les grandes heures d'RTL paraissent loin... Un mono programme pendant 3h, ce n'est plus forcément dans l'air du temps. Inter marche aussi très bien car il y a une variété d'émissions différentes qui changent toutes les heures et même toutes les demi-heure de 9h à 10h.
  9. RTL Rebbiere Praud Carpentier

    Je pense exactement la même chose que vous ! Christelle Rebierre fait ses passages antenne avec un petit air de "je passe la parole à Pascal Praud... mais MOI je ne mange pas de ce pain là, j'ai tellement plus de hauteur que ce qui va suivre !". Alors que justement, on a jamais vraiment été très subjugué par la qualité du journal de 12h30 ;-) Insupportable, autant ne rien faire si c'est pour instaurer le malaise très régulièrement avec Praud d'autant que c'est une manière très désagréable de faire comprendre à ceux qui apprécient cette émission qu'ils sont en dessous de tout et qu'ils écoutent un programme bas de gamme. C'est fascinant. Elle a animé pendant longtemps "les auditeurs ont la parole" avec un succès d'estime très très mitigé... elle vit surement mal le fait que Pascal Praud soit aussi aimé des auditeurs, je le ressens comme ça. C'est le seul programme que j'écoute encore sur cette chaîne qui a tellement régressé ces dernières années. Et c'est vrai aussi que Carpentier est "scolaire", fade et lisse (à côté du 18h-20h de France Inter, ça fait vraiment un peu pitié tellement le niveau est bas pour une radio comme RTL).
  10. Thomas Sotto quitte RTL

    Elle était déjà là au milieu des années 2000 quand "On refait le monde" était présenté par Christophe Hondelatte, ça ne date vraiment pas d'hier.
  11. Menace de grève à partir d'aujourd'hui à Europe 1

    Dimitri Pavlenko est un très bon choix. Je l'écoute régulièrement sur Radio Classique et il arrive à m'intéresser à des sujets économiques très poussés grâce à des interviews bien menées, des questions pertinentes et une façon de raconter les choses toujours très accessibles. Ce n'est pas parce qu'il est dans la même émission que Zemmour sur CNews qu'il est forcément dans la même outrance que lui. Sur Cnews, il est spécialiste des questions économiques et intervient très peu sur les débats societaux dont raffole Zemmour et quand il le fait, c'est rarement pour dire qu'il est d'accord avec lui. C'est exactement ce qu'il faut à Europe 1 : plus de fond, un retour en force des sujets économiques, du temps pour expliquer les choses, moins de polémiques et de petites phrases à deux balles et le retour de la radio qui s'adresse principalement aux cadres sup, CSP+ qui ont quelque chose entre les oreilles et le cœur au centre droit. Une sorte de France Inter de droite et de qualité (si Bolloré copie Sud ou RMC, Europe 1 sera effectivement foutue). Hurler à la création d'une nouvelle radio poubelle et le nom de Dimitri Pavlenko dans la même phrase, c'est très très insultant et moi je perçois plutôt le contraire. Encore faut-il savoir de quoi et de qui on parle sans préjugés et sans jugements de valeurs. Se battre pour défendre le Europe 1 actuel est voué à l'échec d'autant que c'est un naufrage absolu. Si E1 était dans les 3 radios les plus écoutées de France, je comprendrais sans problème le mouvement de grogne mais franchement, les mecs, votre radio NE MARCHE PAS, vous n'avez pas démérité mais il est temps d'effacer, de recommencer et d'essayer autre chose, vous n'avez vraiment pas d'autre solution.
  12. Tune in inaccessible sur google home?

    En ce qui me concerne, je n'ai pas d'enceinte Google mais j'écoute la radio sur mon telephone Android via TuneIn en passant par les commandes vocales de "Google assistant" pour changer de radio. Je ne pense pas que ce soit exactement la même configuration que chez toi mais j'ai remarqué que ça marche moins bien depuis quelques jours surtout au niveau de l'assistant vocal. Il ne comprend plus quand je lui demande de mettre Fg, Inter ou RTL. J'ai trouvé le moyen de "corriger" le bug en lui précisant la fréquence parisienne de la station demandée "mets RTL 104.3 sur TuneIn, mets France Inter 87.8 sur TuneIn... etc". Pour RMC, il ne comprend pas quand je lui demande RMC tout court mais comprend très bien quand je dis "mets RMC INFO". C'est particulièrement énervant !
  13. Max de retour sur FUN radio

    Cet anniversaire des 100 ans de la radio est d'une tristesse infinie. Fun a fait beaucoup pour célébrer son histoire et ses grandes heures... mais ce qu'il en ressort, c'est que Fun et les radios FM ont vraiment regressé et que tout était plus libre, plus fou, plus créatif, plus intéressant avant. Il n'y a guère que France Inter qui peut se permettre de célébrer son passé tout en pouvant dire que le France Inter d'aujourd'hui est différent mais tout aussi bien. Pour toutes les autres, les FM, RTL et surtout Europe 1, ça ressemble à un chant du cygne ou on célèbre surtout la gloire d'antant alors que ces stations ne sont plus qu'un terrain vague de nos jours. Terriblement déprimant.
  14. RDS Chérie FM Nancy abandonnée ?

    Quand j'habitais à Nancy, je me souviens que j'adorais écouter cette radio absolument improbable. Déjà à l'époque, il y avait des titres d'accordéon enchaînés avec des morceaux "dance", des titres oubliés des années 60 ou 70 façon "bide et musique", saupoudré de chansons "actuelles" et parfois de génériques de dessins- animés et de sketchs façon rire et chansons, comme un lecteur qui diffuserait en aléatoire tout ce qui se trouve dans un ordinateur Tout ça avec des jingles Chérie FM des années 90, des chroniques "idées de sorties" vieilles de plusieurs années et des publicités pour des films qui avaient quitté l'affiche depuis très très longtemps ! Les décros et raccros se faisaient totalement à l'arrache en plein milieu du programme parisien. Franchement, je ne détestais pas du tout, c'était... surprenant, dans le bon sens du terme (c'est aussi ça la magie de la radio et j'aurais beaucoup moins écouté cette station si elle avait été dans les clous de Chérie FM). Je me suis toujours demandé comment faisait RDS 95.7 pour survivre car je ne me souviens pas avoir entendu de la pub commerciale pour les entreprises du coin. J'aimerais beaucoup pouvoir la réécouter mais je n'ai jamais rien trouvé sur internet, pas de flux, pas de Facebook pas de site, cette radio est invisible. Je me souviens qu'à l'époque, certaines années, la Chérie FM improbable de Nancy faisait autant, voire plus, que la Chérie FM bien propre de Metz dans son secteur !
  15. Ces profils et états d'esprit communs dans le secteur radio ...

    ERREUR ! Le principal c'est que ton public (ou ta cible) soit satisfait. Je connais une foule de directeurs d'antenne qui sont satisfaits de leurs animateurs avec pourtant des chiffres qui plongent littéralement, pourvu qu'on leur mange dans la main sans jamais parler de "radio". Ce débat semble parler des névroses des animateurs "employés"... et celles des cadres et dirigeants, on en parle quand ? Surtout qu'en ce moment, les exemples sont nombreux.
×