Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

misterpoussin

Membres
  • Compteur de contenus

    32
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de misterpoussin

  • Rang
    Advanced Member
  1. Les grosses têtes de Ruquier

    Les grosses têtes de Bouvard sont devenues ringardes dans les années 2000 mais pendant près de 20 ans, ce fut une émission extraordinaire avec de la culture mais aussi de la gauloiserie, des improvisations magnifiques, des répliques cultes et des sociétaires aussi "gaulois" que cultivés. Ruquier et sa version de l'émission sont devenus ringards environ 3 ans après son arrivée (sociétaires venus de M6, vulgarité crasse, private joke, inculture érigée systématiquement en ressort comique, invitation des petits copains de la bande uniquement, règlements de comptes souvent avec des personnes extérieures, méchanceté totalement gratuite et pas drôle). Depuis l'arrivée d'Elie Semoun, Muriel Robin, Stéphane Plaza ou encore Yoann Rioux... le niveau a encore baissé et il est très très très bas, on apprend plus rien du tout. Comparer Ruquier à Bouvard est donc très flatteur pour lui, qu'il tienne déjà 25 ans cette émission comme Bouvard et on en reparlera.
  2. Eddy buisson sur Nostalgie

    Hier entre 14h et 15h, je suis tombé sur une animatrice (c'est plutôt rare sur Nostalgie). Elle était parfaite : bonne voix souriante et un peu grave, naturelle tout en ayant archi préparé ses micros (ça s'entendait puisque que toutes ses interventions contenaient des petites infos ou anecdotes). J'ai adoré mais je n'ai pas entendu son nom.
  3. France inter ,les raisons du succès

    Selon les intermédiaires de la vague avril-juin 2019, France Inter n'est déjà plus première radio de France, RTL a retrouvé son niveau précédent. Il s'agissait donc bien d'un "incident de parcours" même si Inter reste une très bonne radio avec des résultats d'audience très élevés. Pour rester durablement numero un, il faudrait qu'elle se détache de ce ton parisianiste qui ne disparaît pas malgré quelques petits efforts. Ces dernières semaines, j'ai aussi remarqué que le côté "donneur de leçons" était revenu au galop. Les vieux démons d'inter traînent encore sur l'antenne, vraiment dommage.
  4. Idée pour RNJ Group

    C'est Rire et chansons que tu mets dans la catégorie des radios CSP/CSP+ ?
  5. EUROPE 1 - RUMEURS

    Audience en forme le soir ?? Auditeurs qui adhérent ?? Moi je vois surtout une grille désertée de 9h à 19h. Encore heureux qu'il y a des moments où ça frémit un peu... mais de là à dire que c'est une bonne stratégie pour aller titiller Inter et RTL. De toutes façons, ça fait quelques années qu'Europe ne joue même plus dans la cour des autres généralistes le soir (elle est devancée par une bonne dizaine de radio dont chérie fm, France Bleu, skyrock, rfm, virgin...).
  6. EUROPE 1 - RUMEURS

    Autant l'année dernière, je trouvais totalement idiot de débarquer Schlesinger au bout d'un an, autant cette fois, je pense que ce n'est même pas la peine de faire une deuxième saison avec cette grille et cette équipe. Si Lagardère avait laissé une chance à la matinale de Cohen, elle aurait pu finir par trouver son public, tout comme Daphné Bürki à 10h, Mathieu Noël à 12h, l'émission média de Vandel à 9h30 (qui était loin d'être mauvaise), Hondelatte aux infos du soir apportait un ton inédit, tout comme les débats assez élevés (trop peut être) de Taddéï à 19h. Cette grille était déroutante mais cohérente... depuis septembre 2018, rien de tout ça et pourtant Laurent Guimier a eu le temps de peaufiner sa grille contrairement à Frédéric Schlesinger qui a du travailler dans l'urgence. Je suis encore abasourdi du loupé de Laurence Boccolini à 16h, comment un tel amateurisme est possible sur une radio aussi importante qu'Europe ?? C'est simple, rien ne fonctionne, personne n'est à sa place et cette radio n'a plus aucune cible, ce n'est pas en s’entêtant avec cette grille et cette direction que ça prendra. Nikos est un repoussoir encore plus grand que Cohen (Europe n'est et n'a jamais été une radio populaire, d'ailleurs quand les auditeurs d'E1 fuient, ils atterrissent sur Inter et non sur RTL), le 9-11 est une catastrophe, cette pauvre Roumanoff ne fera jamais le plein, le 15-16 de Delacroix est digne d'une radio amateur (pardon pour les radios A) et l'émission de Karl Zéro est tellement datée et à la limite du ringard. Et le pire de tout... 3h d'infos qui commencent dès 17h (!!!). Je ne vois vraiment pas comment cette grille peut attirer la foule des grands jours... même en lui laissant le temps. Si on rajoute les crises mal gérées (affaire du standard, grève à E1.fr, salaire de Canteloup), l'absence de communication, l'absence de coups... je suis plutôt pour une énième révolution à Europe 1 car celle de septembre dernier est déjà morte et enterrée et ce coup ci, c'est l'image de la radio qui en a pris un coup. Le comble, c'est que le week end est pas mal du tout, j'imagine bien les samedis actuels d'E1 dupliqués du lundi au vendredi.
  7. Europe 1 et ses tares

    Tout à fait d'accord avec vous. J'ai même entendu dans l'émission de Wendy Bouchard qui était enregistrée, le 24/12, la même séquence de 10 minutes diffusée deux fois de suite sans que ça ne choque personne. J'ajoute également le 7/9 qui a perdu toute crédibilité avec Nikos Aliagas (comment E1 peut accepter que son matinalier fasse le grand écart entre le sérieux de la matinale et les émissions bas de plafond de TF1 ?). À part le week end, cette radio est une catastrophe totale. Je croyais aussi que Guimier était l'homme de la situation et pourtant, je me demande aujourd'hui s'il n'aurait pas fallu laisser un an de plus à la grille de l'année dernière qui n'était pas si mal si on compare à 2018/2019.
  8. Berenice bourgueil sur RTL

    J'ai essayé mais je n'ai pas réussi a tenir plus de 10 minutes. Je ne trouve pas qu'elle casse les codes, elle "présente", c'est tout. Ce n'est pas "animer" que de répéter le nom de la radio 100 fois par 1/4 d'heure, demander ce que va faire l'auditeur aujourd'hui ou annoncer la chronique à suivre (en teasant le contenant et non le contenu, ce qui est inutile). C'est plat, fade, vide... et pourtant j'ai toujours aimé RTL mais depuis quelques mois, ça ne passe plus ! Je suis extrêmement déçu par les programmes de cet été et le niveau des animateurs souvent indigne d'RTL (exemple avec l'animatrice des week-end entre 5h et 7h ou encore Jérôme Anthony dans "Stop ou encore" qui n'ont rien à faire sur cette antenne). Je passe sur les chroniques qui n'ont aucun intérêt à part celui de remplir la grille (Stéphane Bern), les rediffusions à foison ou encore le jeux du matin avec des auditeurs qui ont bien du mal à répondre à des questions de niveau CM2..., tout ça est très pénible à écouter.
  9. Programmation NRJ tendance Arabe ?

    C'est dingue comme ce mot "arabe" (qui n'est ni une insulte, ni une qualité supérieure aux autres) a tout de suite provoqué une sorte d'hystérie et de leçons de morale absolument ridicules (je passe sur celui qui croit se donner bonne conscience en sous entendant que les arabes sont principalement là pour ramasser les poubelles, c'est tellement pathétique). La question est certes assez maladroite mais le débat mérite mieux que ça : NRJ n'est effectivement plus la même depuis au moins 2 ans dans sa couleur musicale, Vivi dit "arabe", moi je dirais plutôt musique urbaine et même rap. La station en passe beaucoup et je me faisais la même réflexion : NRJ se "skyrockise" et délaisse petit à petit la variété et la pop familiale. Pendant longtemps NRJ était la radio que les enfants et les parents écoutaient en même temps dans la voiture sans que cela ne pose de problème. Aujourd'hui je ne suis plus certain que ce soit le cas. La station est en baisse constante et en ce qui me concerne, ce petit virage en est l'une des grandes causes. Nrj a toujours été "feel good" et que l'on aime ou pas, les auditeurs de la panthère venaient chercher cette ambiance là... diffuser du rap en pleine journée avec des paroles parfois assez crues est un vrai virage, qui détruit petit à petit l'ADN d'NRJ et donc son audience.
  10. Je suis un peu inquiet pour FIP...

    Chacun ses goûts, ma couille ! Certes, FIP est très écoutée sur internet mais... Chérie FM et Nostalgie aussi. À ton avis, quel est le point commun de ces 3 radios et pourquoi une telle audience sur internet ?! Ça ambiance bien les boutiques, les cabinets des restaurants et autres lieux de passage, sans le grésillement de la FM... http://mobile.acpm.fr/Numerique/Classement-des-Radios-Digitales
  11. Je suis un peu inquiet pour FIP...

    Pour moi, FIP a toujours été comme ça... c'est à dire une radio insupportable ! Personnellement je ne peux pas l'écouter plus de 20 minutes, c'est juste une bonne station d'ambiance pour les parkings Vinci, les ascenseurs et les salles d'attente de dentistes mais pour de vrais auditeurs avec une vie "normale", j'ai toujours eu des doutes. FIP c'est le ARTE de la radio, tout le monde écoute et tout le monde adore par snobisme mais dans les faits ils sont bien peu nombreux à l'écouter (dans les villes où elle est implantée, elle ne dépasse jamais les 3pts et se fait battre par Nova et radio classique presque systématiquement).
  12. Skyrock et la dream music (1996)

    La version du logo qui apparaît dans cette publicité est totalement inédite, je ne l'ai jamais vu auparavant. Est-ce une erreur des concepteurs du spot TV ou un vrai lifting qui n'a pas été conservé par la suite ? J'ai adoré cette période de Sky qui mélangeait bon rap de l'époque et titres techno et dance parfois assez pointus même en pleine journée. La référence étant surtout pour moi : "la dernière/première heure" et "le hit des clubs mediacontrol" le samedi à 18h. Cette Radio était un véritable bonheur jusqu'à son passage au tout rap au milieu de l'année 2000. Avant la rentrée 97, alors que le nouveau format était déjà bien présent, il y avait même une emission de hard rock le dimanche soir qui s'appelait "alternative bomb", je crois.
  13. Audiences : quid de Mouv' ?

    Selon les chiffres de Radio France (impossible à vérifier car ils ne sont pas communiqués dans l'étude de Médiametrie) : -- 0.5% d’audience cumulée et 271 000 auditeurs. -- Mouv' fait sa meilleure rentrée depuis 2010 avec 68 000 nouveaux auditeurs en un an (+0.1 point). -- Audience cumulée sur la cible des 13-19 ans (+ 0.3 point à 0.9%) et sur celle des 25-34 ans (+1.1 point à 1.9%). -- La progression de Mouv’ dans l’agglomération parisienne est significative (+ 0.4 point à 0.9% A.C.) avec 33 000 nouveaux auditeurs. -- 804 000 visites sur le site et l’application, soit une hausse de 18% en un an. -- 568 000 podcasts téléchargés (+64% en 1 an). Même si je trouve que cette radio est trop RAP Français violent et qu'elle diffuse beaucoup d'artistes de piètre niveau et qualité, il faut bien se rendre à l'évidence : ça commence à frémir un tout petit peu ! Dommage, qu'elle ne diffuse pratiquement plus d'électro en playlist (pendant les premiers mois du format "MOUV", le mélange rap/RnB et electro/dance était vraiment très sympa et faisait penser au SKYROCK de 1996/1997 avant le passage au 100% rap).
  14. Pourquoi les radios associatives sont-elles majoritairement d'extrême-gauche ?

    Justement, Radio Courtoisie est LA SEULE RADIO de ce pays ouvertement engagée à droite et même parfois à l'extrême droite, il faut bien le dire. Encore heureux qu'elle existe, elle apporte un semblant de pluralité politique dans le monde des radios A, que l'on soit d'accord ou pas avec ce que l'on entend sur son antenne (beaucoup en parle sans même l'avoir écouté). Mais elle ne touche AUCUNE subvention des collectivités publiques contrairement aux exemples cités par Metropolys.
  15. En 2014/2015, Fun radio avait environ 1600 auditeurs dans l'agglo de Strasbourg et 7100 auditeurs déclarés dans le Bas-Rhin où il n'y a pourtant pas de fréquence. C'est peu par rapport à Colmar qui avait 5100 auditeurs de Fun mais pas anecdotique non plus. ça ne me choque pas car à l'heure des postes de radios IP, des smartphones ou des télés connectées, Fun devient disponible partout donc pourquoi pas. Ce n'est pas une campagne de pub qui va provoquer un raz de marrée de recrutements pour Fun en Alsace mais si l'afficheur fait un prix de gros avec Strasbourg dans le paquet, autant le prendre. Depuis la nuit des temps, Carrefour ou Auchan font des campagnes dans des villes où ils n'ont pas de point de vente à 50km à la ronde mais... les consommateurs bougent et iront peut être dans ces enseignes dès qu'ils en verront une, avec la radio c'est pareil !
×