Jump to content

Gadin pour France bleu suite aux derniers sondages


Eryx2

Recommended Posts

Les sondages radios sont tombés ce matin et c'est une très mauvaise nouvelle pour France Bleu qui est en chute libre depuis plusieurs semaines et qui poursuit sa descente aux enfers. C'est un effet la chute la plus lourde des grandes radios puisque près de 400.000 personnes ont décidé de se détourner du plus gros réseau de radio locales en France.

Elle passe de 5.6% d'audience cumulée il y a 2 mois à 4.9%.

Link to comment
Share on other sites

C'est pas volé, honnêtement, j'ai écouté justement aujourd'hui, France bleu Isère et en fait on a du mal à comprendre le concept. Il y avait un peu de talk intéressant mais qui était en fait national, assez pointu sur de la psycho... Mais vachement long pour la cible. Pendant 2h rien sur la région pour une radio régionale c'est pas top. Et musicalement, je trouve pas ça génial non plus. Après il faut voir la pénétration selon les antennes locales. 

Link to comment
Share on other sites

Entendu sur France Bleu, ce jeudi 20 avril aux alentours de 19h55 : "aujourd'hui, c'est la journée mondiale pour la légalisation du cannabis alors voici Tryo avec la main verte, ouaiiiiiis, on adore..."

Je crois que dans l'histoire de la radio, je n'ai jamais entendu une chaîne se tromper à ce point de cible (à part peut-être RTL en 2000).

France Bleu croit parler à un type de public qui n'existe tout simplement pas alors que pendant ce temps la, ses auditeurs historiques qui étaient pourtant les plus fidèles de toutes les radios fuient en masse (normal, le programme ne leur parle plus du tout avec des heures et des heures d'émissions sans ancrage local et avec des thèmes totalement décousus et sans aucune cohérence). 

Jusqu'où ira la descente aux enfers ? 

Quel désastre, quel fiasco. 

Il n'y a plus aucune proximité sur cette chaîne, ni affective, ni géographique. 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Guest quequette

C'est ca la schyzophrenie : on est tellement sur de son utilité qu'on s'invente des missions pour des auditeurs imaginaires.

Le réveil est parfois brutal : generalement, les auditeurs reels ne sont pas considérés et sacrifiés.

Le tout dans une superbe ambience conviviale et filmée : cher payé tout ca.

Link to comment
Share on other sites

Guest Gustave

Depuis qu'Arnold est parti cette radio se casse la gueule

Il faut faire revenir Arnold Derek au  plus vite il est le seul à pouvoir sauver France bleu

Link to comment
Share on other sites

A part la direction de Radio France et de France Bleu, ces résultats n'étonnent personne...

Mais dans la maison ronde, on va bêtement continuer à poursuivre la même politique qui vise à rapprocher ce réseau avec France 3, on ne remettra sûrement pas les heures de programmes locaux supprimés, on ne reverra pas la ligne éditoriale en revenant sur une cible adulte.. Par contre, on continuera à s'étonner à chaque sondage d'un score historiquement bas car on ne comprend rien à ce réseau, ni à ses auditeurs qui ne sont pas ceux d'Inter ou d'Info.

Link to comment
Share on other sites

Le 20/04/2023 à 22:01, bugey libre a dit :

C'est pas volé, honnêtement, j'ai écouté justement aujourd'hui, France bleu Isère et en fait on a du mal à comprendre le concept. Il y avait un peu de talk intéressant mais qui était en fait national, assez pointu sur de la psycho... Mais vachement long pour la cible. Pendant 2h rien sur la région pour une radio régionale c'est pas top. Et musicalement, je trouve pas ça génial non plus. Après il faut voir la pénétration selon les antennes locales. 

Le summum c'est le samedi après-midi, du talk pour ne rien dire pendant 4h.

Pour les antennes locales, ça résiste encore dans les départements où la concurrence est inexistante: la Creuse, la Somme, le Doubs, la Mayenne ou la Dordogne. Ailleurs, ça baisse quasiment partout y compris là où France Bleu faisait historiquement de bons scores comme le Gard, les Landes, la Savoie, le Vaucluse, la Drôme, l'Ardèche...

Link to comment
Share on other sites

Guest CRICRI DE CHACHA
Il y a 16 heures, Prunelle a dit :

Par contre, on continuera à s'étonner à chaque sondage d'un score historiquement bas car on ne comprend rien à ce réseau, ni à ses auditeurs qui ne sont pas ceux d'Inter ou d'Info.

Là dessus, je ne suis pas de votre avis : le public des locales est souvent proche de celui d'Inter.

Il y a une synergie historique même si tout celà a été oublié avec le temps.

Dans les années 90, des RP militaient pour des programmes de transition, pouvant amener les auditeurs à s'interesser à Inter, voire fip.

C'est loin d'être absurde. Inter fait l'unanimité : pourquoi france bleu vient-elle piocher dans les playlistes de nostalgie ou NRJ ?

En toute logique, plus Inter est haut et plus F BLEU est bas : c'est un transfuge d'auditeurs.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Eryx2 a dit :

Bizarrement, je n'ai trop rien lu sur cette baisse. 
Céline Pigalle va-t-elle réussir cette mission impossible? 

Vu son expérience très parisienne j'en doute fort. Pour que ce réseau remonte la pente, il faut aller chercher quelqu'un qui connait parfaitement les locales et qui comprenne les attentes des auditeurs. Le pire, c'est que je ne suis pas certain que profil existe encore, ceux qui l'avait sont partis.

Je pense en particulier à Nicolas Varenne qui a quitté France Bleu début 2021 et dont le parcours a été jalonné de très bons résultats, notamment lors des périodes où il a collaboré avec Christiane Chadal.

Edited by Prunelle
Link to comment
Share on other sites

Le 22/04/2023 à 21:58, Prunelle a dit :

Le summum c'est le samedi après-midi, du talk pour ne rien dire pendant 4h.

Pour les antennes locales, ça résiste encore dans les départements où la concurrence est inexistante: la Creuse, la Somme, le Doubs, la Mayenne ou la Dordogne. Ailleurs, ça baisse quasiment partout y compris là où France Bleu faisait historiquement de bons scores comme le Gard, les Landes, la Savoie, le Vaucluse, la Drôme, l'Ardèche...

Je suis d'accord pour la Creuse et compagnie par contre le dos Le Doubs c'est une autre histoire, il y a un gros potentiel d'auditeur et Besançon rayonne loin au niveau de l'attractivité, et pour avoir habité à la frontière des trois régions pendant toute mon enfance, j'ai toujours connu cet attrait pour France bleu Besançon à l'époque radio France Besançon. Ça va même jusqu'en Haute-Marne et la moitié de la haute Saône. Pourtant il y a de la concurrence locale. Certes un peu pourrave, mais qui couvre genre radio star ou plein air. 

Link to comment
Share on other sites

Guest CRICRI DE CHACHA
Le 22/04/2023 à 21:58, Prunelle a dit :

Pour les antennes locales, ça résiste encore dans les départements où la concurrence est inexistante: la Creuse, la Somme, le Doubs, la Mayenne ou la Dordogne. Ailleurs, ça baisse quasiment partout y compris là où France Bleu faisait historiquement de bons scores comme le Gard, les Landes, la Savoie, le Vaucluse, la Drôme, l'Ardèche...

Ca affecte surtout les locales qui commencaient à emerger autour de 7-10; on y a cru mais manifestement, c'est le grand plongeon.

No comment sur les dernieres locales créées : pas un copek de resultat et de visibilité ....

Occitanie, St-Etienne Loire ou Maine ne sont pas concurrentiels peinent à trouver leur public.

Link to comment
Share on other sites

Guest MADELEINE
Le 26/04/2023 à 23:17, bugey libre a dit :

Je suis d'accord pour la Creuse et compagnie par contre le dos Le Doubs c'est une autre histoire, il y a un gros potentiel d'auditeur et Besançon rayonne loin au niveau de l'attractivité, et pour avoir habité à la frontière des trois régions pendant toute mon enfance, j'ai toujours connu cet attrait pour France bleu Besançon à l'époque radio France Besançon. Ça va même jusqu'en Haute-Marne et la moitié de la haute Saône. Pourtant il y a de la concurrence locale. Certes un peu pourrave, mais qui couvre genre radio star ou plein air. 

Il n'en a pas toujours ete ainsi; Besancon a eu un directeur en or et dans les années 90, l'antenne a su trouver un public ocnsequent au moyen d'une strategie volontaire de programmation.

La station perdure cet héritage tant bien que mal.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 30/04/2023 à 15:22, Invité CRICRI DE CHACHA a dit :

Ca affecte surtout les locales qui commencaient à emerger autour de 7-10; on y a cru mais manifestement, c'est le grand plongeon.

No comment sur les dernieres locales créées : pas un copek de resultat et de visibilité ....

Occitanie, St-Etienne Loire ou Maine ne sont pas concurrentiels peinent à trouver leur public.

Il faut dire que St Etienne se cherche, c'est hallucinant comme cette radio ronronne et ne sort absolument pas des clous, ca peut peur par moment! 

Link to comment
Share on other sites

Guest CRICRI DE CHACHA
Le 15/05/2023 à 13:49, Eryx2 a dit :

Il faut dire que St Etienne se cherche, c'est hallucinant comme cette radio ronronne et ne sort absolument pas des clous, ca peut peur par moment! 

Que voulez-vous faire avec deux ou trois heures de programmes par jour ?

Ce n'est pas comme ca qu'on pourra developper des radios.

La promesse de ces locales n'est pas tenue.

Link to comment
Share on other sites

Guest Steph55

J'ai habité en Lorraine ou la concurrence est faible et france bleu est à la peine.

Aujourd'hui je suis à Bergerac et france bleu cartonne avec une concurrence forte, au contraire de ce que j'ai lu. Car dire qu'il n'y a pas de concurrence ici c'est soir de la mauvaise foi, soit une méconnaissance totale du paysage radiophonique locale.

Concernant FB Saint Etienne, car j'ai habité en Loire au moment de la création de celle-ci, c'est carrément ennuyeux à mourir....

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Invité Steph55 a dit :

J'ai habité en Lorraine ou la concurrence est faible et france bleu est à la peine.

Aujourd'hui je suis à Bergerac et france bleu cartonne avec une concurrence forte, au contraire de ce que j'ai lu. Car dire qu'il n'y a pas de concurrence ici c'est soir de la mauvaise foi, soit une méconnaissance totale du paysage radiophonique locale.

Concernant FB Saint Etienne, car j'ai habité en Loire au moment de la création de celle-ci, c'est carrément ennuyeux à mourir....

Ça fait plus de 40 ans que j'habite en Dordogne, je pense plutôt bien connaître le paysage radiophonique local.

Sur Bergerac et Périgueux, il y a de la concurrence mais 30 kms après vous ne recevez plus grand chose hormis les radios publiques et quelques radios associatives.

Où est la concurrence à Ribérac (RF + 3 A), Mussidan (RF + 1 A), Sarlat (RF + 1 A + NRJ, RMC, E1, Sud), Montpon (RF + 1 A + RMC, Nostalgie), ou bien dans le Périgord Vert (RF + 3 A du Limousin que sont Kaolin, PAC et RCF)? Et encore pour Sarlat, Chérie FM et Wit FM vont arriver (mais quand?).

France Bleu Périgord, qui est une bonne locale mais dont la qualité s'est dégradée, existe depuis presque 40 ans alors qu'en Lorraine la locale de Metz n'a été ouverte que dans les années 2000 et avec une couverture encore très perfectible (4 fréquences dont 2 d'1Kw, 1de 500w, 1 de 100w, rien à voir avec France Bleu Périgord que l'on reçoit partout sur au moins 2 fréquences).

 

Edited by Prunelle
Link to comment
Share on other sites

Guest CRICRI DE CHACHA
Le 15/05/2023 à 13:49, Eryx2 a dit :

Il faut dire que St Etienne se cherche, c'est hallucinant comme cette radio ronronne et ne sort absolument pas des clous, ca peut peur par moment! 

ST Etienne peut se chercher encore longtemps : il n'y a aucune constance.

Il n'y a que trop peu d'heures de programmes : les tranches sont réduites à de la radio "utilitaire" par ci, par là.

Durant trois heures, ca sonne local puis on raccroche sur Paris.

Ca fait vaguement penser à l'epoque où les stations etaient franchisés à une banque de programmes : au final, il n'y a pas l'emission qui fera l'histoire de la radio.

Ca ne decolle pas : ca ne fonctionne pas mais ca coute cher.

 

Link to comment
Share on other sites

Guest Steph55

Je ne remettais en aucun cas vos connaissances sur la radio dans le Périgord. Je parlais de Bergerac et Périgueux et de leur agglo qui bénéficient d'un nombre de radios incroyable vu la taille de ces villes et qui feraient réver beaucoup d'auditeurs de villes équivalentes à travers la France.

Concernant le milieu rural du département, comme ailleurs, il est vrai que c'est plus difficile meme si on capte beaucoup de différentes radio de catégorie A.

Je considére, à partir de ma simple expérience, France Bleu Périgord tout comme Gironde, faisant parti des meilleures locales de l'hexagone.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
Guest Rififi34
Le 16/05/2023 à 14:28, Invité CRICRI DE CHACHA a dit :

Que voulez-vous faire avec deux ou trois heures de programmes par jour ?

Ce n'est pas comme ca qu'on pourra developper des radios.

La promesse de ces locales n'est pas tenue.

2 ou 3 heures de programmes par jour ??? Heu je ne crois pas. 6/12H et ET 16/19 en semaine pour les programmes locaux. Il faut arrêter d'écrire n'importe quoi

Link to comment
Share on other sites

Guest Rififi-34

2 ou 3 h de programme local sur la station France Bleu de Sainté? Heu je ne crois pas...6/12h en local et le soir 16/19h. Il faut arrêter d'écrire n'importe quoi

Link to comment
Share on other sites

Tres sincèrement, je comprends ce que Philippe a voulu dire! Quand tu enlèves la musique et les redifs des chroniques, il reste moins de 3 heures, oui! 
FBSTL est une radio bas de gamme qui n'a jamais su fédérer un territoire autour d'elle comme peuvent le faire d'autre FB

Link to comment
Share on other sites

Le 04/08/2023 à 16:31, Eryx2 a dit :

Tres sincèrement, je comprends ce que Philippe a voulu dire! Quand tu enlèves la musique et les redifs des chroniques, il reste moins de 3 heures, oui! 
FBSTL est une radio bas de gamme qui n'a jamais su fédérer un territoire autour d'elle comme peuvent le faire d'autre FB

En parlant de FB ST-L, c'est une cata le week-end : deux heures de local, trois heures de national, trop peu de flashs ....

On est en droit de se demander ce que l'on ecoute.

L'ennui, dans tout celà, c'est qu'il y a une confusion des genres  : on pense qu'une banque de programme est une tête de pont et c'est sans doute ce qui explique que la tête de pont a presque le budget d'Inter à elle toute seule quand le reste est à l'agonie .....

Il serait temps d'expliquer qu'en Province, on sait faire de la programmation, et on peut même démarcher des maisons de disques pour recuperer des titres exclusifs et on en souhaite pas soutenir les disques choisis par les mauvais dj's parisiens.

Maintenant si on veut qu'on parle de cuisine, on peut sortir le nutella ?

 

Link to comment
Share on other sites

Guest Rhône 69

France Bleu Saint-Étienne Loire propose cet été un programme local le week-end entre 6h59 et 12h05. Ce n'est pas le cas de toutes les locales, même des historiques ont fiat le choix d'en faire moins.

Il y avait même 4h supplémentaires de programmes locaux samedi 5 août entre 14h02 et 18h00 pour le match de Ligue 2 entre Saint-Étienne et Grenoble.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...