Jump to content

RÉFORME : VERS UNE FUSION CSA, ARCEP, HADOPI ET UNE BBC À LA FRANÇAISE


pierre62500
 Share

Recommended Posts

https://www.lalettre.pro/Reforme-vers-une-fusion-CSA-Arcep-Hadopi-et-une-BBC-a-la-francaise_a18923.html

RÉFORME : VERS UNE FUSION CSA, ARCEP, HADOPI ET UNE BBC À LA FRANÇAISE

Le ministre de la Culture Franck Riester présentera une grande réforme de l'audiovisuel très attendue, cet été, en conseil des ministres pour une entrée en application avant l'été 2020. Certaines mesures devraient fortement bousculer le paysage pour s'adapter aux mutations.

 

Franck Riester veut dépoussiérer l'audiovisuel français. Très présent dans les médias ces derniers jours, en annonçant, notamment, l'arrivée de Radio France sur le DAB+, il dévoile, ce dimanche dans les colonnes du JDD, les contours de la réforme en préparation. 
"Une réforme profonde à 360 degrés qui doit répondre aux dangers qui guettent un paysage audiovisuel marqué par de profondes mutations et révolutions" explique-t-il, souhaitant, ainsi, une vraie remise à plat la vieille loi de 1986. 

 
UN SERVICE PUBLIC FORT
 
Trois organes de régulation pourraient être rapprochés : le CSA, l'Arcep (communications électroniques) et l'Hadopi (piratage), le tout chapeauté par un seul président. Chaque organe conserverait sa spécificité. 
Autre mesure forte, que Franck Riester défend depuis longtemps, la création d'une holding regroupant toutes les sociétés de l'audiovisuel public (Radio France, France Télévisions, TV5 Monde, France Medias Monde, l'INA et Arte). Un seul président serait nommé en conseil d'administration (et non plus par le CSA) pour diriger cet ensemble, que l'on pourrait qualifier de "BBC à la française". Si ces propositions seront présentées en juillet en conseil des ministres, il est fort à parier que le parlement y mettra sa patte dès la rentrée. La mise en application devrait être effective d'ici l'été 2020.
Link to comment
Share on other sites

Guest Tata Christiane

La notion de "BBC à la française" reste d'un flou artistique : elle doit reposer sur la croyance que RADIO france peut egaler le service britanique. Le niveau n'est pas tout à fait le même.

Pendant ce temps, on ne se donne pas la peine de définir ce qu'est le secteur de la radio et encore moins d'y trouver la moindre anomalie.

Enfin, pour ce qui est de la gestion des medias, c'est tout simplement pathetique : on est en droit de se demander ce qu'on veut vraiment en faire.

Pretexter une notion floue de service public ne presente pas d'interet si cette notion ne degage pas de plus-value par rapport au privé.

Enfin, il conviendrait de poser la pertinence d'un service radiophonique public quand celui-ci est dans l'incapcité de créer la moindre contre-programmation des chaines privés.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour le lien.

C'est sans doute "une goutte d'eau" liée à cette actualité : un playdoyer pour un fonds des nouvelles écritures sonores. Cela se lit assez vite.

FdsCreationRadiophonique.pdf?ver=2019-02

Cela peut intéresser surtout les radios assoc mais aussi les webradios, producteurs sonores. En résumé, en plus du FSER pourquoi pas un FACR comme chez nos voisins belges, une sorte de CNC, des labels pour les radios associatives. Pas d'annonces, juste un secteur qui présente ses points de vue au regard de ses besoins ou constats. 

Les aides pourraient ainsi s’adresser aux :

• radios publiques et privées ;
• web radios ;
• plateformes de diffusion et podcast

• structures de production ;

• festivals.

Je me suis permis de l'ajouter ici car cela me semble en lien avec le chamboule tout du numérique dans la diffusion audio et son "pilotage" (CSA, financements, moyens de diffusion, etc ). 

 

Link to comment
Share on other sites

Les infos du JDD, relayées dans La Lettre Pro, ne sont pas confirmées. Et c'est le Ministre de la Culture lui-même qui le dit sur Twitter :

"Cher @renaudrevel vous vous trompez : non, je ne dévoile pas mon plan pour une réforme ambitieuse de l’audiovisuel aujourd’hui. Les sujets sont sur la table. Rien n’est décidé. Je poursuis les consultations des acteurs sur les différents scenarii possibles. Cc @leJDD"

Link to comment
Share on other sites

Au passage, une petite réforme "DES" organismes qui sont chargés de la collecte de la redevance des droits d'auteurs ne serait 

pas superflue . Car 3 ou 4 organismes différents pour collecter des droits d'auteurs en France c'est un peu abuser quand même .

On pourrait regrouper cela sous une seule et même enseigne, que tout le monde y gagnerait . Il y a d'ailleurs il y a fort à parier que 

chez nos voisins Belges et Suisses il y ai un seul et unique interlocuteur pour la collecte de l'ensemble de ces  redevances et taxes de droits d'auteurs,

si nos amis Belges ou Suisses pouvaient confirmer!! 

 

Link to comment
Share on other sites

Guest Tata Christiane
Le 10/03/2019 à 16:59, balvenie a dit :

Ca va freiner des 4 fers dans tous ces organismes,  ou certains vont perdre leurs prérogatives (et privilèges ?)

A mon avis, on s'inspire des methodes de canal + : on va pretexter des audiences faibles pour nous assurer que la RNT n'est plus possible et que ces gens ne peuvent y investir.

Tant que rien n'a démarré, rien n'est joué.

Combien de radios qui ont beneficie d'autorisations d'emettre et qui n'ont jamais démarré ?

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...