Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

vieira

Membres
  • Compteur de contenus

    217
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

1 Neutre

1 abonné

À propos de vieira

  • Rang
    Initié Radio
  • Date de naissance 12/11/1972

Contact Methods

  • Website URL
    http://christianvieira21.free.fr/pluxml/index.php

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Troyes
  • Interests
    Montage audio
  • Mon matériel
    micro Sennheiser MD21U, DPA d:facto, magneto Nagra-LB, casque HD25 & DT-250
    iMac+FCPX (montage audio!)+ JMLab Micro Utopia+Euphya 320+CXN
  • Mes prochains achats
    une paire de micro line audio cm3 en 2018 peut-être...

Visiteurs récents du profil

2 184 visualisations du profil
  1. avis sur émission Culture Radio

    Bonjour ROuLi ! Fidèle à la radio ! Merci pour ce retour, je ne m'attendais pas à cette juste remarque. Si il y a "dérangement", ce n'est pas bon. En réfléchissant un peu, cette émission a "le cul entre deux chaises" : blabla informatif et animation musicale. Ce n'est pas habituel et donc pas clair. Je garde la remarque en tête.
  2. avis sur émission Culture Radio

    Bonjour, J'aimerais avoir votre avis sur une série intitulée : culture radio. Le principe : parler de radio à la radio. Pour la forme c'est du "pousse disque" avec des commentaires parlant du fonctionnement de la radio, de son histoire ou autre, pas de l'actualité le tout entre deux titres. Cela s'adresse à des auditeurs aimant la radio mais pas au point de venir par exemple échanger sur radio actu ! Bref, cela se veut grand public. La mise en onde est hyper classique : jingle, intervention, musique, annonce du titre et on recommence... Pour la rédaction, vue que le but est de réaliser une émission pas trop complexe : merci les bouquins sur la radio. Voilà les 5 premiers numéros qui m'ont permis de "voir si c'était possible", de mesurer le temps nécessaire à la réalisation : 00001- l'attachement à la radio : http://christianvieira21.free.fr/pluxml/culture-radio/00001-culture-radio.mp3 , 00002 - histoire de la radio : http://christianvieira21.free.fr/pluxml/culture-radio/00002-culture-radio.mp3 , 00003 - le micro : http://christianvieira21.free.fr/pluxml/culture-radio/00003-culture-radio.mp3, 00004 - la radio est-ce gratuit ? http://christianvieira21.free.fr/pluxml/culture-radio/00004-culture-radio.mp3 (traitement de son différent des autres numéros) , 00005 - l'organisation d'une radio : http://christianvieira21.free.fr/pluxml/culture-radio/00005-culture-radio.mp3 , 00010 - l'évolution des supports audio : http://christianvieira21.free.fr/pluxml/culture-radio/00010-culture-radio.mp3 Les avis peuvent porter sur n'importe quel aspect.
  3. C’est bien ce que j’ai compris. Au delà de la désorganisation dans l’immédiat il va y avoir un deuxième contre coup financier plus ou moins important. Même si je fais parti des chanceux pour lequel ce type de contrat a été une étape importante et différénte du bénévolat, j’aime bien votre argumentaire.
  4. La nuit sur Radio France

    +1 pour un fil musical comme les jours de grève ! sinon, j’aimerais que les archives de Radio France aient droit à une diffusion en journée plutôt qu’à partir de minuit sur France Culture. Cela a une autre saveur par rapport au podcast. La voix d’Alain Veinstein a marqué mon imaginaire de la radio la nuit.
  5. Merci Balvenie pour l’explication sur l’intégration du CNASEA dans les comptes de l’associaction.
  6. Bonjour Radiopirate, quelle passion ! Cela fait plaisir. Ce document de senat.fr date du 26 octobre 2016 : Quand on lit ça, ben tout va bien Je comprends et respecte vos remarques sur "plus d'associatif" et moins de dépendance à "un esprit TPE". Cependant, c'est un avis. Le mien serait le suivant : dès qu'un spot pub ou une action publicitaire est diffusée par une radio A, hop le CSA retire son autorisation ! Même pas 20% ! Heureusement tout le monde ne pense pas ainsi. Si la volonté du projet associatif consiste à travailler uniquement avec des bénévoles, c'est bien. Si le projet de l'association nécessite de créer de l'emploi et permettre via des contrats courts de donner une expérience, c'est bien aussi. Si le projet de l'asso consiste à faire de la radio et en plus respecter/appliquer les actions définies par le FSER avec la nécessité d'avoir des salariés pour assurer ses actions, c'est bien. Si le projet consiste à imiter des radios nationales, faire sa radio dans son coin et dire fuc! le FSER, c'est bien aussi. Etc... (il existe tout de même un cadre de mission pour les A) En fait j'aime bien la grande diversité d'approche. Pour "TPE de l'économie sociale", dans lequel rentre les associations, à mes yeux c'est juste du jargon pour caser tous les types de cas dans une expression. Pour ma part, entendre des CDI ET/OU des bénévoles ET/OU des contrats aidés qui font de la radio, offrent un espace de parole/point de vue "non commercial local" ou "s'éclatent sans bénéfices entre passionnés de radio" ça me va. J'ai tout de même une question. Est-ce que quelq'un peut préciser si oui ou non les montants reversés pour les emplois aidés comptaient comme "point important" pour le FSER ? (Je m'inquiète pour celles qui sont dépendantes du FSER) Quant au "trust" des fréquences, le sujet est interminable. Je m'abstiens.
  7. @invité Picsou Il me SEMBLE que le fond de soutien a été abondé. Cependant, je cite :"L'augmentation du nombre d'opérateurs émargeant au Fond de Soutien à l'Expression Radiophonique produit des effets indésirables." Une radio A qui remplit encore mieux son cahier des charges avec plus de points, ben du coup elle reçoit tout de même moins ! La partie subvention d'équipement et RNT SEMBLENT également rogner sur ce fond. Les syndicats/fédérations, dont le but consiste à défendre ce secteur font je trouve leur boulot. Elles réclament toujours plus de FSER (surtout que la question du financement un jour peut-être de la RNT ne SEMBLE pas arrêtée). Faute de moyens, j'ai du mal à l'écrire, faut-il arrêter de créer des nouvelles A ? La subvention d'équipement est arrivée alors que je passais à autre chose. Elle me SEMBLE avoir apporté un plus pour le bon fonctionnement de ces radios. @radiopirate "Une association n'est absolument pas une TPE ou une entreprise", je suis d'accord et pourtant il est possible de lire : "TPE de l'économie sociale dans l'audiovisuel" ! Gloups ! Mais, il faut reconnaître que ce jargon "gouvernemental" s'applique aussi aux structures associatives. La "course au FSER" est chiante. Vous le décrivez très bien et le lien que j'ai posté un peu plus haut aussi. C'est aussi comme cela que je l'ai vécu quand mon contrat aidé (CES à l'époque s'est transformé an CDI). "Remplir le FSER" c'est un peu prendre le rôle d'un commercial pour trouver des ressources de financement autres que publicitaires. A l'époque c'est comme cela que je l'ai vécu. Disons que je me suis planté et que je n'aurai pas du prendre ce poste qui ne me convient pas. Dans le même temps, il faut bien un cadre de mission pour les A... Il me semble qu'un équilibre avec des salariés stables, des contrats qui se renouvellent et des bénévoles le tout sans dérive cela me semble pas mal. Bref, hormis les bénévoles comme dans une entreprise : CDI et CDD et d'autres. Des CDD de une semaine ou quinze jours, apriori c'est nul mais au moins on bosse, apprend et au final je suis heureux de voir des gens qui sont passés par ce type de "bricole" sont aujourd'hui à France TV, en radio ou presse écrite. Je fais parti de ceux qui ont multiplié ces "petits contrats" qui permettent d'être repéré. Le contrat aidé c'est l'un des contrats pour faire face à une situation réelle et si une "vrai mission" est confiée cela me semble formateur. Faire tourner une radio avec, en complément des CDI, CDD et bénévoles, des contrats brefs je trouve que cela peut s'intégrer dans la mission "sociale" de l'association. Enfin, j'ai commencé à entrer dans le monde du travail (hormis emplois d'été) avec un contrat aidé dans une radio A, à l'époque le CES. Mi-temps, pas vraiment un salaire mais très heureux pour un premier vrai boulot d'être au sein d'une radio ! A la fin, proposition de CDI ! Cet emploi aidé m'a ouvert beaucoup de portes pour d'autres emplois. Après avoir essayé des boulots qui payent je suis revenu à un travail plus en lien avec les médias. Quand je vois des remarques sur ces brefs contrats qui finissent au RSA et je ne sais quoi cela passe mal d'abord parceque certains en ont besoin (retrouver une régularité dans le travail afin de ne pas décrocher), ensuite pour ceux qui ont un parcours moins chaotique c'est, à mes yeux, une brève et "sympa" porte d'entrée en complément du bénévolat et des CDD, CDI. Quant à l'arrêt de ce type de contrat car trop couteux ou mal suivi je n'ai pas les compétences pour en juger. Pour ma part ce tremplin s'est transformé en lointain et bon souvenir. Je suis plus inquiet pour les radios A qui du coup ne peuvent plus recourir à ces ressources humaines pour compléter leur mission. Toutes ne sont pas dépendantes, loin de là, mais j'ai l'impression que la gestion d'une radio A c'est rebondir sans cesse ! Bon courage et beaucoup de plaisir !
  8. Tour de vis pour Radio France

    @RADIOPIRATE ouf ! merci pour l'article, encore une fois les opérateurs sfr et autre Facebook commencent à se positionner comme fournisseurs de contenus. Je ne sais pas trop quoi penser de tout cela... Autre question, mais pourquoi tant de haine à propos de la réhabilitation de la maison de la radio (hormis le coup du bureau) ?
  9. Tour de vis pour Radio France

    "récupéré quatre radios à fort potentiel de développement", lesquelles ? Radio France rachetant NRJ Group, j'ai du mal comprendre ?
  10. "ce qui a été imaginé de 1981 à 1984", ok et puis le souci du financent est arrivé. NRJ était une ancienne radio libre mais déjà avec des ambitions d'audience ;-)) Pour les radios A, je trouve que le sujet suivant pose sa "loupe" sur le paradoxe du financement des A (baisse FSER, recherche des fonds, bref un stress identique à celui d'une TPE mais sur des marchés différents ) : - "Je quitte ma radio" sur Arte Radio https://www.arteradio.com/son/61658754/je_quitte_ma_radio - ou sur les site de radio Saint-Affrique : http://www.radiosaintaffrique.com/emissions/tchao-troupeau/Rupture_et_Depart-2881 - ou à partir de 17 minutes le passage de la radio libre au secteur privé (ce n'est pas le thème principal de l'émission) : http://christianvieira21.free.fr/pluxml/ici-onde/ici-onde39-passion-radiophonique.mp3 Travaillant dans un média du secteur marchand, j'ai l'impression que la "production" remplace le mot "pub". Ces "productions" prennent de plus en plus de place. Je ne partage pas cet avis : "Les temps ont changé, les associatives ne remplissent plus la mission de départ, devenue obsolète , qui était au sortir du monopole de donner directement la parole à la population ." Heureusement que le service public et des associatives existent même s'il faudrait apporter des nuances. Il n'y a qu'à voir un autre post sur le documentaire en radio. La réponse est arrivée très vite : à part radio France et quelques associatives RIEN sur les autres stations. Pour les web radios, à part qu'il n'y a pas le coût du site d'émission et la souplesse d'usage, je suis certain que les soucis financiers sont ou seront identiques. La possibilité pour tous de diffuser est là que ce soit par des web radios ou via des lives. Les majors de l'Internet commencent à se positionner sur l'acquisition des droits de diffusion. Je suis d'accord, le monde change, il faut encore un peu de temps avant d'envisager de réguler tout cela. P.S. En 81 il y avait un peu tout et n'importe quoi à l'antenne, pas sûr que cela plaise encore. Ok on peut être nostalgique de la liberté financière.
  11. Pour compléter ce sujet, vous pouvez consulter les documents édités par les intéressés : fédérations des radios de catégorie A. Ils listent leurs points de vue, mais aussi la répartition du type d'emploi et les sources de revenus de ce type de station. http://www.snrl.fr/Contrats-aides-les-employeurs-de-l-economie-sociale-alertent-le-gouvernement-sur-les-consequences-dramatiques-des_a326.html sur le site de la SNRL http://www.cnra.fr/baisse-des-emplois-aides. sur le site du CNRA (en bref) vu globale pour les radios du Pays de Loire (données et évolution jusqu'à 2015) : Hormis l'arrêt soudain de ces emplois et les désorganisations que cela entraîne (que l'on soit d'accord ou pas) il me SEMBLE que l'aide reversée pouvait être comptabilisée au bilan de la station. Pour faire simple, cela avait pour effet d'entrainer une subvention du FSER plus importante. J'espère me tromper car sinon cela va avoir des répercussions financières et pas seulement d'organisation. ...place aux contrats en emploi civique (même si le but d'insertion semble moins présent). J'allais oublier : "Le Fonds de Soutien à l’Expression radiophonique (FSER), créé par décret le 1er décembre 1984, est un fonds national alimenté par une taxe fiscale sur les recettes publicitaires des télévisions et des radios." En gros, c'est le secteur qui a les contraintes du privé qui finance ces associatives.
  12. Collectif midi pyrenees

    Je suis originaire d'Ariège, pour y être retourné : du côté de St-Girons une nouvelle A est née, radio Transparence a développé sa couverture et sa qualité de diffusion. Toulouse toujours avec une FM saturée. Les B (je suppose) qui continuent leur fort développement : Totem et une station que je ne connaissais pas Pyrénées FM ? (qui diffuse même dans des vallées perdues dans les hauteurs). Du côté du Roussillon, ayant travaillé par là également et aimant y repasser je trouve que France Bleu à une rédaction efficace en terme d'info et aucune radio ne fourni ce "service" sous forme concise. Quant à la programmation musicale, "nostalgique", elle me semble similaire aux autres France Bleu et donc pas forcement locale. Côté PO, étant hélas, vraiment hélas, loin aujourd'hui, je ne vois effectivement que peu de changements sur la zone frontalière. La sinueuse côte vermeille ne peut empêcher les fréquences de la RNE (radio national d'Espagne) de passer les frontières. Effectivement au détour d'un tournant, hop on passe de la France à l'Espagne. Sur le poste cela arrive plus tôt. Depuis mon enfance, ça toujours était le cas. Comme Balvenie, j'essaie de comprendre dans les faits "l'envahisseur Toulousain", "l'envahisseur Espagnol". @Radiopirate Tout ça pour dire qu'il est difficile de comprendre ce que vous exprimez et qui est sans doute intéressant. P.S.Je viens de lire "Ma radio, attachement et engagement" d'Hervé Glevarec. Je trouve qu'il décrit très bien le fort attachement que l'on peut lire ici !
  13. @thibautonair Ce n'est plus du doc c'est de la machine à visionnage et audience ! Dès que je vois Banjay Group au début, la signature de la production est faite : décors soignés, cadrages "tendance", des effets class à la limite du bling-bling et des messages matraqués et simples et du rythme anti zap. C'est un style qui va peut-être vite vieillir car très tendance mais efficace il faut bien le reconnaître. Sinon côté terrain glissant, certains et certaines animateurs/trices m'ont donné l'impression d'avoir un peu la grosse tête. D'autres semblent savourer leur position sur un siège éjectable avec plus d'humilité. Dans tous les cas, ce sont des passionnés de la première heure, cela fait plaisir. Après ce "La story des stars de la FM", il y a une mini série (façon sketchs) dans une radio : "le morning". Je ne connaissais pas. Sur le coup je n'ai pas accroché mais au cas ou, vu que cette fiction se déroule dans une radio : http://www.cstar.fr/emissions/pid8777-le-morning.html
  14. Des documentaires à la radio ?

    "Tu peux oublier les radios privées.".... Cela répond à la question. Allez-hop ! Un tour sur BBC et les autres radios publiques dans des langues que je comprends ou arrive à suivre. Merci pour le lien, il est désormais dans les favoris. Pour les associatives, entre les fictions, les ambiances sonores, les créations, il est parfois difficile de repérer un rendez-vous de type documentaire. J'essaierai de faire le tri et de rassembler ce type d'adresse par ici (à partir dse sites comme adorr, syntone, etc...).
  15. Dommage qu'il n'y ai pas eu d'interview de Difool. Bon sinon, je n'écoute aucune des radios évoquées mais c'est toujours bon de voir/entendre parler de radio.
×