Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

vieira

Membres +
  • Compteur de contenus

    326
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

14 Bonne

1 abonné

À propos de vieira

  • Rang
    Initié Radio
  • Date de naissance 12/11/1972

Contact Methods

  • Website URL
    http://christianvieira21.free.fr/pluxml/index.php

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Troyes
  • Interests
    Montage audio
  • Mon matériel
    uniquement du matériel de reportage
  • Mes prochains achats
    une paire de micro line audio cm3 en 2018 peut-être...

Visiteurs récents du profil

2 693 visualisations du profil
  1. CTA Toulouse : autorisations publiées

    Merci Gaël01 pour la clarté de l'intervention.
  2. Une info d'actu, pour moi, c'est : les 5W, un angle, une accroche et un pied. A cela j'ajouterais une subtilité : l'audience et les potentiels clients ou contrats d'objectifs pour les services publics. Le foot rapporte de l'audience. Dans un média il n'y a pas que des journalistes mais aussi une direction de chaîne qui a des salaires à sortir. Dans certains cas le club peut être un actionnaire du média. Exemples : pourquoi quand je croise le journaliste de NRJ, qui construit très bien ses sujets, il ne se déplace que pour des reportages actu sur des ados ou des jeun's ? Oh, révélation la radio a un public cible. Tiens, pourquoi les grandes radios nationales privés ne proposent pas des longs reportages ou documentaires ? Sans doute les habitudes d'écoutes ont disparu, l'audience est insuffisante surtout comparée au foot. D'ailleurs les retransmissions des matchs se monnayent pour les directs. Donc du foot gratuit, mmmh si cela ne m'intéresse pas, cela peut se comprendre, non ? Petite recommandation de lecture : les petits soldats du journalisme de François Ruffin.
  3. "Il n'y a pas encore de sujets sur ce forum"

    Bonjour Pops, Quelque soit le mode de présentation, de mon côté pas de pb avec Safari sur macOs. En désactivant les extensions de Safari, quel résultat ?
  4. Bonjour

    Pour faire court également, bienvenue sur ce forum antoine-
  5. 10 choses que l’on pouvait faire avant à la radio

    Pour ma part, j'ai connu : - le calage des disques vinyles - le transfert des magnétophones K7 sur les magnétos à bandes pour ensuite couper/monter les reportages - les changements des bandes de diffusion tous les matins et soirs 7j/7 (deux magnétos, soit 2 fois 3 heures) avec passage à l'antenne d'un CD le temps de faire les manips - la préparation puis l'enregistrement de ces bandes de 3h titre par titre - l'enregistrement des 2 heures de direct sur bande puis sur minidisc pour les rediffs le soir (à partir d'un minuteur mécanique pour le MD, celui-ci démarrait automatiquement lorsque le courant était à nouveau enclenché) - pendant un moment la diff sur K7 pour soulager les magnétos à bandes - l'annuaire papier, pas d'email, pas de portable hein - les étagères de CD et vinyles - la réalisation de certains génériques en mixant sur la console plusieurs sources bien calées : bandes, cd(s), K7(s), vinyles en quasi one shot... - en revanche interdit de fumer dans le studio ! Ça marchait très bien, un peu de nostalgie bien sûr mais sans plus. Merci Metropolys pour cette petite séquence. Quelques références de matériel : - console power PR1000 remplacée par une yamaha O1V car le président de l'asso ne voulait pas de la D&R Airmate, personne n'utilisait D&R à ce moment là, les sclat de chez Eclerc étaient toujours en vogue - revox B77, lecteur/enregistreur MD Sony MDS38 (pas sûr), magnétophones Sony TCD5-pro (top), marantz PMD221 (bof), platines vinyles technics SL-1200 (increvable toujours là aujourd'hui!), puis le numérique 1ère génération est arrivé, magnétophones minidisc puis à mémoire, automation avec disques dur de 4go et cartouches mémoires improbables (cartouches zip je crois)
  6. RAS LE BOL DES APPROBATIONS

    +1 Pour ajuster, si possible, les règles du forum. Règles actuelles : Préférez créer un compte plutôt que de poster en tant qu’invité Présentez vous lors de votre inscription Donc comme l'indique christopherm44 suppression des comptes invités (en laissant les message ou en supprimant les messages tant pis) et obligation d'inscription + présentation. Seul défaut peut-être de la suppression du compte invité, si une "star" de la radio veut bien passer par là, cela peut faire exploiter sa boite "mail du site". Bref, même avis, le compte invité présente peu d'intérêt. Je ne pense pas que cela est d'incidence sur la fréquentation. Tous les propos tenus sur le forum, en tant qu’invité ou que membre inscrit, le sont sous votre propre responsabilité. L’éditeur du service RADIOACTU/MEDIAFAC opère comme hébergeur des forums et ne saurait être engagé pour les propos tenus. L’éditeur du service peut être amené à remettre à la justice tout élément (notamment adresse IP) nécessaire à l’identification de l’auteur d’un message. Bon là, retirer "en tant qu'invité". Pour le reste, les responsabilités sont bien définies et forcement acceptées par l'inscrit. Certains espaces peuvent faire l’objet d’une pré-modération qui a lieu dans les 48h en moyenne en général. Côté utilisateur, je partage le ressenti évoqué ci-dessus. Dans l'absolu, je ne comprends pas pourquoi les propos avec des liens sont modérés et ceux sans liens non. Par exemple, sans lien, il est possible de proférer des menaces de mort. C'est un délit et pourtant cela peut apparaitre sur le forum. Je ne sais pas de combien de personnes se compose la team radioactu. Je ne connais pas les coulisses de ce site et le droit. Vu la thématique du site, vu les propos publiés jusqu'à présent, même si les règles d'un forum sont vites oubliées, par rapport à un site d'un média d'infos, je partage aussi l'avis de rendre les interventions avec liens plus fluides. Autre possibilité, étendre la communauté des modérateurs. Si la modération des publications avec liens est liée à des choix techniques, par exemple "anti-piratage", l'indiquer quelque part. J'ai quelques souvenirs ou le chef d'édition se prend la tête avant la mise en ligne de certains sujets sur facebook. Perte de temps, à supprimer les messages "violents", + rappel du droit ou, très rare, renvoi au procureur pour les plus "déséquilibrés qui réitèrent et ne se rendent pas compte du délit". Ici, ça reste plus calme.
  7. Pour ou contre le regroupement des radios assos.

    Ce que j'ai cru comprendre du point de vue de radiopirate. En utilisant au maximum des mots de deux syllabes afin que le sens soit compris. - avantages des radios assos groupées : à long terme aucun si on reste droit dans ses bottes par rapport à un projet de A - inconvénients : - mettre en commun sans moyens ne règle rien sur le fond - cela bouffe "monopolise" des fréquences - moins de place pour d'autres projets A ou B et donc moins de choix - bilan : des radios "formatées" - risque de "dissidence" d'une radio - risque de récup des dettes d'une radio, bref projet qui plante - ce type de gestion s'appuie sur les méthodes du privé, la chasse aux coûts - c'est une étape de plus vers des A qui copient des B : pognon first, ce n'est pas le but d'une A - à force de voir trop grand, cela peut nuire à la mission de donner la parole aux locaux - ce qui bossent en A avec plaisir depuis des années ont si peur de pointer à l'ANPE qu'ils vont sur ce chemin - revenir à une radio de bénévoles avec les moyens du bord serait mieux afin de garder la mission d'une A - pas tout à fait dans le sujet mais évoqué : - les fédés. , "rien à défendre" ???? aucun poids dans le monde de la radio, vide de sens car plans d'actions déjà fixés par les grandes radios - les "chefs" des fédés. prêchent surtout pour leurs radios Voilà ce que je comprends des interventions de radio pirate. Plutôt un avis qui "crie" pour un retour aux bases pour rester en vie plutôt que la voie de la course aux moyens, dont la mutualisation, pour survivre. Si ce que j'interprète est juste. Ok, ça se défend surtout avec un pseudo radiopirate. Je comprends le point de vue mais je préfère des gens qui se cramponnent avec passion à leur siège en A quitte à faire le dos rond plutôt que risquer de laisser la place à un pylône en C,D et autres machins. Ils ont une bonne connaissance des rouages financiers. Bref, un statu quo avec ses risques pour éviter que les A ferment ou redeviennent trop fragiles/isolées pour du long terme. Et l'auditeur dans tout ça ? A part le fait qu'il peut y avoir le bénéfice de plus d'émissions, pour l'instant sur les A que j'écoute, je ne suis pas trop géné par des émissions qui sonnent comme des trucs pour gagner sa croûte. Là, je ne peux pas résumer : 3 assoc sous un même toit, rien compris puisque la mutualisation passe par 3 structures avec chacune leurs studios implantés dans différents endroits. Je ne sais pas s'il y a des groupements de radio avec une seule adresse (à part la compta des gros réseaux en A peut-être).
  8. Pour ou contre le regroupement des radios assos.

    Effectivement, l'intervention est inhabituelle. Mais j'attends toujours que vous preniez position. C'est l'avantage de la sérénité. Comme bien souvent, j'ai l'impression que vos interventions se basent sur les autres interventions : révolte ou accord mais plus rarement une expression limpide de votre point de vue. Au risque de vous surprendre, je suis sûr que c'est intéressant, surtout en choisissant le pseudo de radiopirate. C'est un bon choix à assumer. Au lieu de dénoncer "les miasmes" du concensus j'espère que vous emprunterez aussi ce chemin du libre essor et j'aurai plaisir à lire votre position sur la question de départ.
  9. Pour ou contre le regroupement des radios assos.

    Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées, Des montagnes, des bois, des nuages, des mers, Par delà le soleil, par delà les éthers, Par delà les confins des sphères étoilées,Mon esprit, tu te meus avec agilité, Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde, Tu sillonnes gaiement l'immensité profonde Avec une indicible et mâle volupté.Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ; Va te purifier dans l'air supérieur, Et bois, comme une pure et divine liqueur, Le feu clair qui remplit les espaces limpides.Derrière les ennuis et les vastes chagrins Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse, Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse S'élancer vers les champs lumineux et sereins ;Celui dont les pensers, comme des alouettes, Vers les cieux le matin prennent un libre essor, - Qui plane sur la vie, et comprend sans effort Le langage des fleurs et des choses muettes ! Élévation de Charles Beaudelaire En repassant par ici, j'ai ressenti le besoin d'un interlude un peu ovni.
  10. Quel avenir pour le DAB+ en France ?

    C'est en plein dans l'actualité. Confère le CSA du 5 et 6 juin 2018 : "Le Conseil supérieur de l’audiovisuel envisage de lancer un appel aux candidatures en radio numérique terrestre dans 15 zones : Annecy, Annemasse, Avignon, Bayonne, Besançon, Chambéry, Dijon, Grenoble, La Rochelle, Orléans, Pau, Poitiers, Saint-Etienne, Toulon et Tours." Liste des consultations publiques : http://www.csa.fr/recherche?afs%3Aquery=DAB%2B&afs%3Afilter%3Dthematique[]=72&afs%3Afilter%3Ddate[]=05%2F06%2F2018&afs%3Afilter%3Ddate[]=06%2F06%2F2018&afs%3Afilter%3Dtype=C92&search=Rechercher Exemple de consultation publique pour Besançon : http://www.csa.fr/Radio/Consultation-publique-prealable-a-l-appel-a-candidatures-DAB-a-Besancon/Consultation-publique-prealable-a-l-appel-a-candidatures-DAB-a-Besancon
  11. Pour ou contre le regroupement des radios assos.

    Je trouve ça économiquement intelligent surtout dans des territoires vallonnés. Supposons une radio A avec 3 émetteurs de faible puissance qui couvrent 1/4 du département. Il en faudrait 10 pour avoir une couverture totale, sans doute impossible avec une seule structure. De plus, sur le site le plus éloigné, pas de bénévoles (il n'y a qu'un pylône) et zone moins couverte par les infos (trop loin). Du coup, d'un commun accord, une nouvelle association se lance et est d'accord pour avoir le même nom à l'antenne, partager des temps d'antenne entre les deux studios, prendre à sa charge le coup de une ou deux fréquences et ainsi de suite. Au bilan, au lieu d'avoir seulement 10 pylônes, il y a par exemple 3 studios. Donc plus de possibilités pour les locaux de s'exprimer à la radio et d'être entendus. Les risques financiers sont répartis. La quête de subventions et de partenariats même modestes est facilitée car la zone de diffusion est importante. Comme rien n'est parfait. Parmi les inconvénients, je vois une assoc qui peut "trahir" le partenariat et qui fait sa life après que l'autorisation soit obtenue grâce au projet commun. Autre possibilité, le ton de l'antenne entre les assoc sera probablement commun et donc moins de diversité. Ce n'est qu'un point de vue. P.S. A chaque fois que j'écoute un peu Prun' ou RPH j'aime !
  12. Photo des studios

    J'adore le petit détail commun entre l'ancien studio de RFM (console schlumberger, magnétos à bandes (mechlabor ??),...) et le studio actuel en flight case : le micro. Je vous laisse deviner lequel ! Allez, 1 ou 5 ans de plus et le flight se réduira à un ordi avec juste une boite pour la partie analogique du son : micros, casques, écoutes. Merci pour les photos.
  13. Pour ou contre le regroupement des radios assos.

    Qu'il y ait des fédérations nationales, CNRA et SNRL, avec des déclinaisons régionales me semble normal pour défendre les intérêts de ce secteur. Au niveau local, - pour les avantages je pense à : une programmation enrichie par des réalisations de l'ensemble du réseau de radios, une mutualisation possible des achats, services administratifs, une entraide technique facilitée, une circulation des "idées qui marchent " simplifiée, l'avantage d'une "marque/identité" comme NRJ, FUN, Radio France j'ai une vague idée à quoi m'attendre avec RCF et Campus, c'est plus facile que "la radio au fond de la forêt". - pour les inconvénients possibles : une capacité à devenir très vorace lors d'un appel à fréquences, un risque d'uniformisation alors que la diversité des "expressions" fait parti à mes oreilles de la mission des radios A, le risque d'une station qui bosse pour 10 et l'autre qui pompe ;-)) Globalement, l'idée d'un réseau de radio A, comment dire, j'émets des réserves sans avoir d'avis arrêté. Je préfère un temps pour des échanges de programmes, la co-réalisation, des multiplex communs mais pas avec un nom et une ligne d'antenne commune. J'avoue c'est subtil et je ne suis pas le seul auditeur.
  14. Mouv' uniquement en DAB+

    Pour la liste des 31 fréquences de Mouv' en FM, c'est par là : http://www.mouv.fr/article-mouv-toutes-les-frequences-en-france Puisque nous parlons pronostics, en réécoutant le passage de Sybile Veil devant le CSA : - fusion France 4/ Mouv', je ne pense pas sur le modèle France Info, cible de diffusion prioritaire les "écrans" et les réseaux sociaux et toujours un public très jeune. Pour le support, DAB+, uniquement le Mouv', j'ai un doute. Plutôt une diffusion uniquement en flux streaming/flux podcasts/vidéos avec une écriture compatible audio et de la zic. Un peu dans l'esprit de NPR : https://www.npr.org/series/tiny-desk-concerts/ et d'une chaine info arabe dont je ne retrouve pas le nom mais qui traite l'info avec un ton youtube/motion graphic. Si, les fréquences sont libérées. Peut-être une réattribution à des nouvelles France Bleu (là où il n'y en a pas). En l'écrivant je n'y crois pas. FMusique et FCulture doivent déjà y être. Je suppose que c'est pour cette raison que FIP est évoqué... euh RFI peut-être ? Sinon, rendre les fréquences, point barre. P.S. pour la fusion FMusique FCulture, elles sont différentes donc : non, non, non ! Moins de blabla, plus de simplicité chez FMusique : oui, oui, oui sans tomber dans radio classique. Merci ondemania pour le lien.
  15. Archives d'émissions radio, ici l'onde

    Merci beaucoup zebulon91. Cela fait du bien. Devant l'ordi, il y a parfois des moments de doute. Ce "voyage" est réalisé ici : Là, c'est la position enregistrement de commentaire reconnaissable au coussin dans l'angle.
×