Jump to content

Avant l'arrivée de la RNT DAB+ dans toute la France...


Innovation

Recommended Posts

Il serait primordial, avant l'arrivée massive de la Radio Numérique Terrestre (DAB+) sur tout le territoire de France, de se consacrer à l'amélioration de la qualité de la radiodiffusion au sein des zones rurales et urbaines, où les signaux sont très faibles, voir quasiment inaudibles.

Il y a toujours de nombreuses zones en France où la radio émet très mal, que ce soit en zone montagneuse, dans les bois ou autre.

Est-il possible, selon vous, d'améliorer la qualité de diffusion de la radio dans toutes les zones où cela est nécessaire, avant le déploiement de la RNT DAB+ ?

Je pense que c'est un sujet intéressant dans la mesure où la France a encore énormément de progrès à faire à ce niveau, en plus du retard technologique.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, FranceAvenir a dit :

Est-il possible, selon vous, d'améliorer la qualité de diffusion de la radio dans toutes les zones où cela est nécessaire, avant le déploiement de la RNT DAB+ ?

Justement faire l'inverse peut-être, c'est à dire déployer le DAB+ en priorité dans les zones où les conditions de réception de la FM sont mauvaises. Ce serait une bonne publicité pour cette technologie et inciterait les auditeurs déçus par la FM à s'équiper en récepteurs DAB.

Reproduire en fait ce qu'il se passe avec le déploiement de la fibre optique où sont prioritaires les zones où les débits ADSL sont faibles.

(Ou alors réactiver ici et là quelques émetteurs AM)

Edited by StanX
Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, FranceAvenir a dit :

Il serait primordial, avant l'arrivée massive de la Radio Numérique Terrestre (DAB+) sur tout le territoire de France, de se consacrer à l'amélioration de la qualité de la radiodiffusion au sein des zones rurales et urbaines, où les signaux sont très faibles, voir quasiment inaudibles.

Inaudibles ne veut pas dire que c'est très faible !

La densification du spectre a considérablement augmenté les brouillages dès que l'on s'éloigne des villes. Dans ces zones de brouillages, pas d'améliorations possibles, à part en créant de nouveaux brouillages ailleurs !

Il reste effectivement des vallées en zones montagneuses où il serait possible de rajouter des émetteurs, mais cela couvrirait trop peu d'habitants, aucune radio n'a envie de payer de la diffusion pour 3 auditeurs !

Le principal intérêt du DAB+ est de pouvoir mieux utiliser les fréquences en limitant les brouillages.

Edited by Ben
Link to comment
Share on other sites

Guest Fresnel

Bonjour,

Certains multiplex locaux éprouvent déjà certaines difficultés a se financer dans certaines  petites voire moyennes agglomérations, alors qui va vouloir investir en zone rurale à faible potentiel de population .. On se souvient que certains sites ne sont toujours pas ouverts, comme Valenciennes, d'autres ont abandonné leur projet comme Sélestat, voire Haguenau. Certains  du côté de 69 Tarare se posent la question de la viabilité de l'offre, avec 3 colocataires déclarés ( sur une capacité max de 13..) 

Ensuite ne pas oublier que l'efficacité d'une zone de couverture dépend notamment de la hauteur de l'antenne d'émission VHF au-dessus du sol, et comme les moyens financiers sont limités les regroupements  de radios se limitent à des toits d'HLM ou des pylônes relais téléphonie (en mutualisation) structures souvent à hauteur limitée jusqu'à 40 m et plutôt rapprochés des villes...alors que les pylônes de TdF dépassent souvent les 100 m et sont souvent localisés sur des points hauts ruraux, mais inabordables financièrement  pour les opérateurs de mux locaux...ce qui ne devrait pas être le cas avec les opérateurs DAB+  des futurs multiplex nationaux qui auront aussi comme mission d'irriguer les autoroutes en rase campagne...

Pour info toutes les grandes radios historiques nationales, voire certaines régionales, sont disponibles via une antenne parabole satellite, solutions sans abonnement Fransat via Eutelsat 5 ou Tntsat via Astra 1 (voir TeleSatellite ou Tvnt ou Satelliweb)  pour ceux qui sont en zone d'ombre terrestre...                  

Link to comment
Share on other sites

La meilleure solution (comme ça a été le cas pour la TNT) est d'allumer et privilégier les gros émetteurs (pour les multiplex nationaux et régionaux) vu que ça permettrait de couvrir une très grande partie du territoire donc une très grande partie de l'auditoire, puis ensuite faire la même chose avec les réémetteurs (pour couvrir les zones blanches surtout en zone montagneuse).

Après bien sûr certaines radios locales (et surtout associative) qui émettront depuis les multiplex locaux n'auront pas assez pour payer la diffusion sur ses gros émetteurs (à échelle régionale voire même inter-régionale) et préféreront plutôt privilégier une couverture locale. 

Edited by Max-Hellraiser
Link to comment
Share on other sites

6 hours ago, Timeo15 said:

D'après les zones de couvertures beaucoup de ville ne seront pas couverte par ces multiplexs nationaux  : Rodez, Angoulême, Nevers....

Mais non, les multiplex nationaux peuvent couvrir tout le territoire. Mais les opérateurs ne sont pas obligés de mettre des émetteurs partout (car ça revient cher).

Link to comment
Share on other sites

pas de panique les ville seront couvert voici leu planning de couverture

  • au démarrage des émissions :

 au moins 20 % des autoroutes telles que précisé ci-avant ;
 au moins 20 % de la population métropolitaine ;

  • dans un délai de deux ans :

 au moins 50 % des autoroutes telles que précisé ci-avant ; 
 au moins 20 % des routes nationales de Bretagne telles que précisé ci-avant ;
 au moins 20 % des routes territoriales de Corse telles que précisé ci-avant ;

  • dans un délai de quatre ans :

 au moins 70 % des autoroutes telles que précisé ci-avant ; 
 au moins 50 % des routes nationales de Bretagne telles que précisé ci-avant ;
 au moins 50 % des routes territoriales de Corse telles que précisé ci-avant;

  • dans un délai de six ans :

 au moins 90 % des autoroutes telles que précisé ci-avant ;
 au moins 70 % des routes nationales de Bretagne telles que précisé ci-avant ;
 au moins 70 % des routes territoriales de Corse telles que précisé ci-avant ;
 au moins 60 % de la population métropolitaine ;

  • dans un délai de huit ans :

 au moins 90 % des autoroutes telles que précisé ci-avant ;
 au moins 80 % des routes nationales de Bretagne telles que précisé ci-avant ;
 au moins 80 % des routes territoriales de Corse telles que précisé ci-avant ;
 au moins 75 % de la population métropolitaine ;

 

Edited by ondemania
Link to comment
Share on other sites

En France, il n'y a pas de subventions pour le déploiement du DAB+, c'est aux radios de tout payer. Dans d'autres pays, il y a des subventions publiques pour les radios privées. C'est notamment le cas en Suisse ou en dans certaines régions d'Allemagne. Dans ces conditions, il est plus facile pour les radios d'émettre depuis des points hauts avec des puissances confortables. Mais il faut aussi voir que dans ces pays la redevance audiovisuelle (qui est aussi utilisée pour ces subventions) est plus élevée. Au final, il faut bien que quelqu'un paie.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...
Le 27/11/2018 à 22:37, Hot AC a dit :

En France, il n'y a pas de subventions pour le déploiement du DAB+, c'est aux radios de tout payer. Dans d'autres pays, il y a des subventions publiques pour les radios privées. C'est notamment le cas en Suisse ou en dans certaines régions d'Allemagne. Dans ces conditions, il est plus facile pour les radios d'émettre depuis des points hauts avec des puissances confortables. Mais il faut aussi voir que dans ces pays la redevance audiovisuelle (qui est aussi utilisée pour ces subventions) est plus élevée. Au final, il faut bien que quelqu'un paie.

Je suis bien d'accord, mais cependant je trouve que le système français n'est pas l'un des plus obsolète concernant la règlementation des radios.

Les lenteurs administratives sont un principal frein quant au développement de la DAB+ en France, lorsque l'on voit les délais pour implanter cette nouvelle technologie à l'échelle nationale.

Nous y sommes déjà depuis presque 10 ans et l'évolution est certes en cours, mais assez lente !

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
Guest Yaka
Le 27/11/2018 à 22:37, Hot AC a dit :

En France, il n'y a pas de subventions pour le déploiement du DAB+, c'est aux radios de tout payer. Dans d'autres pays, il y a des subventions publiques pour les radios privées. C'est notamment le cas en Suisse ou en dans certaines régions d'Allemagne. Dans ces conditions, il est plus facile pour les radios d'émettre depuis des points hauts avec des puissances confortables. Mais il faut aussi voir que dans ces pays la redevance audiovisuelle (qui est aussi utilisée pour ces subventions) est plus élevée. Au final, il faut bien que quelqu'un paie.

Cela ne veut pas dire pour autant que la qualité de réception des radios est meilleure dans les pays où des subventions existent.

La France n'est pas en retard dans ce domaine, me semble-t-il.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...