Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

Hot AC

Membres +
  • Compteur de contenus

    312
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

37 Excellente

1 abonné

À propos de Hot AC

  • Rang
    Initié Radio
  1. Espagne : fin de Máxima FM et de M80 Radio

    Oui, c'est juste, Los40 reste indétrônable à la première place mais derrière on trouve Cadena Dial en 2ème place avec Cadena 100 pas loin derrière à la troisième place et qui pourrait un jour lui passer devant. Pour en revenir à Los40 Dance, je lui souhaite d'obtenir des fréquences supplémentaires d'une manière ou d'une autre. Je crois que Los40 Classics a gagné quelques fréquences par rapport à M80. Le RDS de Los40 Dance serait "LOS40 DC". Là encore, priorité à l'affichage en entier de la marque Los40 alors qu'on aurait pu imaginer quelque chose comme L40DANCE.
  2. Espagne : fin de Máxima FM et de M80 Radio

    On ne l’avait pas vu venir ce changement de nom ! Prisa mise à fond sur la marque Los40 après le changement de M-80 Radio en Los40 Classics il y un an. Est-ce que Los40 va regagner quelques fréquences FM ? Qui est la prochaine sur la liste ? Cadena Dial transformée en Los40 Pop Español ? ? Non, sans doute pas quand même, Cadena Dial est très puissante et fait jeu égal avec Los40
  3. Flaix Fm se met a l'Urban Music

    Il semble que oui, dans cette vidéo d'Equinox Radio Barcelone, on le voit à 03:14, il est présenté comme Directeur de Flaix FM : youtube. com/ watch?v=MixzKjAshwQ
  4. Scoop : l"hémorragie continue...

    Ils ne devraient peut-être viser au-dessus de leurs moyens. Pourquoi faire autant d'émissions en local ? Ok, c'est leur marque de fabrique mais c'est une radio régionale, ils pourraient faire des émissions communes à tout le réseau (sauf peut-être pour Lyon) et faire des décrochages "pastilles" : flash info local, météo locale, agenda local,... Ces pastilles pourraient être de qualité et diffusées en grand nombre du matin au soir, assurant ainsi du contenu local sans pour autant avoir une demi-douzaine d'animateurs différents qui animent au même moment.
  5. Votre avis sur les radios allemandes

    Radio locale d'Offenbourg, au format hit adulte et jeunes adultes avec une bonne moitié de nouveautés et une autre de golds et récurrents des années 80 à 2010. Un choix de golds très riche. Radio hit jeunes/jeunes adultes régionale avec surtout de la pop, variété internationale et de l'urbain. Très peu de dance/EDM en dehors de la house pop. Plus de récurrents et de golds que sur NRJ France. Radio locale de Fribourg au format adulte avec une majorité de golds, en particulier des années 80, mais aussi des nouveautés. Différents genres musicaux sont proposés mais la dominante est pop/rock et rock, en particulier des années 80. Principale radio privée de Sarre. N'est pas trop reçue en Alsace mais plutôt en Lorraine. Format musical généraliste adultes et jeunes adultes avec alternance de nouveautés et de golds des années 80 à 2010. N'est pas reçue en Alsace mais dans la région de Stuttgart. Radio locale sous licence de NRJ Allemagne. Par rapport à NRJ France, il y a plus de golds, moins d'urbain et moins d'EDM. Un peu plus posé et adulte tout en restant axé nouveautés. Grande radio régionale publique. Format jeunes adultes/adulte, se trouve dans le groupe public SWR entre Dasding (format le plus jeune) et SWR1 (format adulte plutôt pop/rock avec beaucoup d'années 80). Il y a une majorité de nouveautés mais aussi des golds qui remontent jusque dans les années 80 même si ils diminuent avec le temps. Musicalement généraliste : pop, rock, dance pop, house et urbain compatible avec un format adulte.
  6. Votre avis sur les radios allemandes

    Oui, c'est vrai il y a des golds introuvables en France. Il n'y a pas de quotas et très peu de golds germanophones donc ça laisse aussi plus de place à un pool de titres anglo-saxons plus important. Il faut aussi relativiser un peu car il y a aussi des golds anglo-saxons que l'on entend en France mais pas en Allemagne même s'ils sont moins nombreux. C'est comme ça avec tous les pays : quand on écoute des radios d'un autre pays, on remarque tout de suite les titres différents qu'on entend pas chez nous mais l'inverse se remarque beaucoup moins vite et ne saute pas aux yeux, il n'y a qu'au bout d'écoutes prolongées durant des mois ou des années qu'on se dit "tient, tel titre n'est jamais passé". Pour continuer sur le sujet, les radios publiques ont une part de marché plus élevée qu'en France, autour de 50 %. Au moins 2 explications : - les radios publiques ont, à côté de formats "service public", des radios au format très commercial, il faut s'imaginer des équivalents publics de NRJ, RTL2, RFM et Nostalgie avec quand même un peu plus de speaks et un flash info toutes les heures. - il y a beaucoup moins de concurrence privée : le nombre de radios commerciales reçues correctement dans une zone donnée se compte souvent sur les doigts d'une main.
  7. Votre avis sur les radios allemandes

    C'est vrai qu'il y a beaucoup de rock à la radio en Allemagne, pas forcément du rock contemporain d'ailleurs mais plutôt le rock des années 70 à 2000. Par contre, il y a d'autres genres moins représentés : il n'y a pas ou quasiment pas de radios FM spécialisées sur la dance, le hip-hop, le jazz,... Les formats musicaux sont moins thématiques et souvent plutôt classés par tranche d'âge des auditeurs visés. C'est intéressant aussi mais c'est différent.
  8. Votre avis sur les radios allemandes

    Tu as rasion, Deutschlandfunk (DLF) ne fait pas partie de l'ARD. L'ARD n'est qu'une partie du service public et regroupe les groupes publics régionaux. N'en font pas partie DLF, la chaîne de TV ZDF et le service extérieur Deutsche Welle. DLF était à l'origine surtout destinée aux pays européens voisins, en particulier la RDA. Depuis la réunification, elle est devenue une radio strictement nationale mais reste séparée de l'ARD. C'est un programme de référence sur le fond mais très austère sur la forme, France Culture c'est la foire du Trône en comparaison.
  9. Flaix Fm se met a l'Urban Music

    En ce moment (dimanche, 21h-23h) sur Flaix FM, pas de reggaeton, pas de dance mainstream mais de la makina comme au bon vieux temps avec l'émission Flaix History Màkina Legends ! Avis aux amateurs.
  10. Flaix Fm se met a l'Urban Music

    Oui, ça a même commencé un peu avant l'été. Par musique urbaine, il faut comprendre essentiellement reggaeton et non pas rap US par exemple. Mais notre Gims national est de la partie puisqu'il a un duo avec Maluma. Il faut dire que des artistes electro comme David Guetta, DJ Snake, Dimitri Vegas & Like Mike,... collaborent avec des artistes latino/reggaeton. Et que le grand succès de ces musiques est incontestable. Il y a des critiques sur le Facebook de la station mais difficile de savoir si quelques dizaines de personnes qui se plaignent beaucoup sont représentatives ou non de la majorité des auditeurs. En journée, la playlist reste quand même très majoritairement dance/house/EDM. Si on regarde les audiences, il y a effectivement eu une baisse. Il y a 3 vagues de sondages par an, les résultats étant connus vers fin mars, fin juin et fin novembre de chaque année. Voici l'audience cumulée de Flaix FM en milliers d'auditeurs/jour sur les dernières vagues : 2017 vague 1 : 271 2017 vague 2 : 249 2017 vague 3 :233 2018 vague 1 :227 2018 vague 2 : 201 2018 vague 3 : 205 2019 vague 1 : 166 2019 vague 2 : 213 Si on remonte quelques années de plus en arrière, Flaix FM a atteint les 400 000 auditeurs et était devant sa cousine Flaixbac, aujourd'hui plus écoutée. Difficile de dire si l'arrivée de la musique urbaine fin mai a déjà pu avoir une influence sur les tous derniers chiffres connus fin juin. Probablement pas beaucoup. Les prochains sondages en fin d'années seront intéressants à observer ! Source : EGM/AIMC (reporting "point" aimc "point" es)
  11. Il y a quand même une diversité pas si mauvaise je trouve. On a tendance à regretter de qu'il y a à l'étranger et qu'on a pas chez soi. Mais il ne faut pas oublier qu'il y a des contenus chez nous qu'on ne retrouve pas forcément à l'étranger. Par exemple, dans un autre thread, quelqu'un évoque une radio country sur le DAB anglais, un format absent en France. Mais y a-t-il des formats latino ou jazz partout en Angleterre ? Non. Perso, je préfère la musique latino, le jazz et la soul à la country donc je n'échangerais pas Latina, Capsao, TSF Jazz et Jazz Radio contre Smooth Country. Je pense que c'est plus une question de goûts que de diversité. Aucun pays n'a une diversité parfaite en DAB+, il manque toujours quelque chose Je suis d'accord : le son doit être amélioré. Les aigus sont trop métalliques. Le son est moins bon que les flux mp3 à 128k auquel nous sommes habitués. Il faudrait que les radios arrêtent d'utiliser leur flux grand public mp3 128k pour le réencoder en AAC+ 88k. Il faudrait utiliser un flux privé à débit plus élevé.
  12. Banque de programme : Canal A, Transistor, BBC Infos

    Sujet intéressant ! Ça fait forcément penser à la Radio du Rire, la banque de programmes de Rire et Chansons diffusée sur de grands réseaux régionaux populaires de l’époque (Radio Service, RVS, Presqu’île,...) lors de leur rachat par le groupe NRJ. Elle restera certainement comme la banque de programmes la plus controversée de toutes. Cela fait 3 réseaux nationaux (Nostalgie, Montmartre, Rire) qui ont utilisé des banques de programmes pour reprendre progressivement des radios locales. Y en-a-t-il encore d’autres ? Il faut dire aussi qu’à l’origine certains réseaux nationaux étaient conçus comme des banques de programmes (non pas en marque blanche mais bien identifiés) : Europe 2 mais aussi Chérie FM (« Radio xxx programme Chérie FM »)
  13. Souvenirs des Radios libres Nantaises (1989)

    Merci @hopla, une découverte intéressante à partir de quelques autocollants !
  14. Souvenirs des Radios libres Nantaises (1989)

    Est-ce qu’a l’époque AFP Audio n’était constitué que de flash info ou autres rendez-vous parlés ? Avant Mandarine, il y avait donc un blanc entre les flash ? La banque de programme L’Essentiel n’existait pas encore ? L’Essentiel a donc été créé suite à la disparition de Mandarine, c’est bien ça ?
  15. Cadena SER / Cadena SER+

    C'est vrai. Sacrifier une fréquence pour faire seulement quelques décrochages supplémentaires, c'est un peu du gaspillage. D'autant plus que l'argument de ne pas faire sauter tel ou tel programme national à cause d'un décrochage spécial pour un événement local est tout relatif : les inconditionnels de l'émission nationale peuvent toujours la retrouver via le flux internet, des annonces à l'antenne pourraient être faites. Au final on a quand même 2 fréquences qui diffusent le même programme la plupart du temps. Et pareil pour COPE+ au détriment de Megastar. Bonne nouvelle pour Megastar à Grenade !
×