Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

Hot AC

Membres
  • Compteur de contenus

    287
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

33 Excellente

1 abonné

À propos de Hot AC

  • Rang
    Initié Radio
  1. SKYLEGEND IS DEAD

    En théorie, ce serait une piste à creuser. Mais en pratique ce n’est pas réaliste, sauf à être prêt à payer des sommes énormes à cette entreprise qui appartient au géant américain Comcast (NBC Universal,...).
  2. SKYLEGEND IS DEAD

    C’est dommage de voir un projet de passionné de radio disparaître. Je n’ai pas d’opinion sur cette radio car je ne l’ai que très rarement écoutée et je ne suis pas concerné par la nostalgie de cette époque. Je pense que @Ben a raison de faire référence à BSkyB (aujourd’hui Sky Limited) tant les relations sont compliquées entre cet opérateur de TV à péage et Skyrock. Je crois qu’un accord des années 80 autorise Skyrock à utiliser ce nom pour des activités de radio en France mais interdit tout le reste, par exemple d’autre marques basées sur le préfixe Sky. C’est pour ça que la Skyroulette est devenue la roulette, que les Skyblogs sont devenus des Skyrock Blogs et que les animateurs ne disent plus « vous écoutez Sky » mais doivent systématiquement dire Skyrock en entier. Sky UK était intervenu pour faire respecter scrupuleusement cet accord suite aux quelques libertés prises par Skyrock. En agissant contre Skylegend, Skyrock cherche peut-être uniquement à montrer et prouver qu’elle défend vigoureusement sa marque Skyrock. C’est un problème spécifique à la protection des marques : plus une marque est connue, plus il faut la protéger et agir contre tout risque d’imitation ou de contrefaçon. Si on ne le fait pas, on risque plus tard de se voir reprocher une tolérance dans l’imitation de sa marque par d’autres. Au final, la marque est considérée comme faible et est plus difficile à protéger. Skyrock est en position de faiblesse face à Sky UK et doit donc coûte que coûte défendre sa marque. Si elle ne le fait pas, Sky UK pourrait utiliser cela contre Skyrock un jour ou l’autre en cas de litige et dans le pire des cas Sky UK pourrait essayer d’empêcher Skyrock d’utiliser sa marque. On en est pas là évidemment, je simplifie pour ne pas faire trop long. C'est une hypothèse. En tout cas, c’est dommage qu’il faille en arriver là. Les créateurs de Skylegend auraient dû dès le début essayer d’obtenir un accord de Skyrock pour leur projet non commercial, en négociant ce qui était tolérable et ce qui ne l’était pas. En attendant, Skylegend pourrait continuer sous un nouveau nom (genre The Legend) et un autre logo mais ça pose problème pour les nombreux jingles coûteux à refaire.
  3. Ça serait bien si les locales de Skyrock reviennent.

    Je crois que c’était plutôt Radio FG. On dit qu’à l'époque, les locales n’avaient pas apprécié le virage rap de Skyrock. Même en national, c’était plus difficile de vendre de la pub donc on peut imaginer qu’en local c’était d’autant plus difficile puisqu’il y a moins de segmentation publicitaire, surtout dans les villes moyennes. Mais tout ça est ancien et date d’il y a près de 20 ans. Peut-être qu’aujourd’hui la vente de pub locale marcherait mieux sur Skyrock. Les musiques urbaines sont devenues plus consensuelles et choquent sûrement moins les annonceurs, les auditeurs de Skyrock sont en moyenne plus adultes qu’il y a 20 ans. Il n’y a qu’à voir la com de la régie nationale de Skyrock sur les bonnes audiences des cibles 25/49 ans et familles.
  4. RNT DAB+ EN REGION NORMANDIE ROUEN LE HAVRE

    Oui, en Allemagne, suivant les villes, NRJ est ou non présent en local. A Berlin par exemple, seule la version nationale est diffusée en DAB+, la locale est seulement en FM. A Munich par contre, la locale est à la fois sur la FM et le DAB+, où elle cohabite avec Energy Digital, le programme national. Il faut dire que les locales font du 100% local (par obligation) même si la prog musicale est harmonisée. En revanche, il n'y a pas eu de cas de présence provisoire en local dans l'attente de l'arrivée du national.
  5. Skyrock PLM Skyrock pour les militaires

    Et ce n'est pas nouveau. Les plus anciens fidèles se souviendront peut-être de Pascal le militaire dans la libre-antenne de Difool
  6. Contact FM - quelle identité ?

    C'est original. Sur leur lancée, ils pourraient aussi jouer Superfunk - The Young MC, la reprise électro french touch; un titre qui a certainement souvent été diffusé (?) sur Contact à l'époque où il est sorti.
  7. Un changement de format aussi brutal fait penser aux Etats-Unis où il arrive plus fréquemment que des radios locales changent du jour au lendemain leur format (de classic rock à urbain ou de top 40 à country) au gré d'un changement d'actionnaire ou d'une nouvelle stratégie des propriétaires pour viser un marché plus porteur. Mais bon, peut-être que finalement il y aura Radiocéan programme Océane FM (le fameux "machin programme truc" les premiers mois pour respecter la tradition du CSA) et que le rachat par la société qui édite Clazz s'est fait pour de simples raisons administratives internes au groupe PRECOM.
  8. RNT DAB+ EN REGION NORMANDIE ROUEN LE HAVRE

    C'est intéressant. Est-ce que tu sous-entendrais que NRJ abandonnera ses autorisations locales en catégorie C une fois la zone couverte par les multiplexes nationaux ? Cela résoudrait la question de la double diffusion avec décrochage local/en passif sur une même zone. C'est une moins bonne nouvelle pour les locales qui seraient concurrencées par le national avec 3 minutes de publicité en moins par heure (et le contenu local en moins mais ça ne concerne que certains moments de la journée en semaine).
  9. Oui, je pense aussi qu'Océane est plus adaptée. Les couleurs musicales sont différentes mais sans être non plus trop éloignées. Cela permettrait de donner un peu plus de consistance au réseau Océane, actuellement constitué de 2 plaques sans point de jonction. Et puis les noms Radiocéan et Océane FM sont proches, même si c'est un hasard. Mais c'est curieux que Radiocéan soit rachetée par la société qui édite Clazz et non pas par celle qui édite Océane (SARL Océane Communication Bretagne Sud). Le groupe PRECOM voudrait-il adosser son nouveau projet Clazz à quelques fréquences FM ? Radiocéan est membres des Indéradios. Serait-ce une façon d'y faire entrer Clazz ? Sans fréquence FM et avec un réseau DAB+ seulement régional, l'audience de Clazz sera au début très modeste et les perspectives publicitaires très limitées.
  10. Bruno dans la radio : clap de fin ?

    ça ferait même 12h de show et talk par jour si on compte aussi le morning.
  11. Vacher Time 16h/19h sur Fun

    Fun Radio a déjà eu un show à cet horaire, c'était au début des années 2000 avec Arthur. Ensuite, il y avait le retour de la musique de 18h30 à 21h puis la libre-antenne de Max. Evidemment, Arthur n'en était pas vraiment à ses débuts comme meneur de show et avait une notoriété exceptionnelle. Placer une tranche musicale d'une seule heure de 19 à 20h, coincée entre deux longues sessions de show, c'est un peu maigre. Sans doute qu'il vaut mieux soit en faire plus, soit rien du tout. Nous ne savons pas non plus combien de musique il y a aura dans l'émission de Vacher, peut-être qu'il y aura beaucoup de musique, surtout dans la première heure.
  12. DAB+ à Lille bientôt déjà 1 an (19 juin 2018)

    Je ne visais pas Playloud en particulier. Certaines radios ont un meilleur son que d'autres. C'est un très bon choix de prévoir un flux dédié de 320k. Certains semblent reprendre leur flux standard en 128k mp3 et forcément si on le réencode en 88k AAC avec un encodeur qui en plus n'est pas optimal, ça s'entend trop. C'est vrai que l'altitude des antennes change tout et que les Suisses, comme les Allemands, y ont beaucoup plus recours que les Français. Mais en Suisse le déploiement du DAB+ été subventionné sur fonds publics et le service public y est allé à fond. En France, c'est aux opérateurs de se débrouiller de A à Z pour organiser et financer et jusqu'à présent, Radio France n'y est (quasiment) pas allé. 2 différences majeures. On ne peut pas en vouloir aux opérateurs français d'avoir un dispositif d'émission moins spectaculaire que les Suisses. Sans subventions et sans la RTS, qu'auraient faits les opérateurs privés suisses ?
  13. RNT : La postion de la FRLPB

    C'est juste cette histoire du parlement de Basse-Saxe qui a adopté une motion du parti libéral FDP demandant au gouvernement de Basse-Saxe de stopper le développement du DAB+ Il ne faut pas donner à cet événement plus d'importance qu'il n'en a. En Allemagne, pays fédéral, ce sont les Länder (les régions) qui sont compétents pour les questions audiovisuelles. Il n'y a pas un CSA national mais un CSA régional dans chaque land. La Basse-Saxe représente 8 millions d'habitants sur les 83 millions d'habitants en Allemagne. Donc ce qu'il faut retenir, c'est que 90 % de l'Allemagne n'est pas concernée par cette décision. Il y a d'autres Länder plus peuplés comme la Bavière qui misent beaucoup sur le DAB+ et n'ont pas l'intention de faire marche arrière.
  14. Sophia banque de programmes

    C'était bien la même que Cadena SER ? Les radios étrangères se sont décidément succédées pour fournir des banques de programmes aux locales françaises : il y a eu aussi BBC infos.
  15. DAB+ à Lille bientôt déjà 1 an (19 juin 2018)

    Merci DAB+@Lille et Laurent Hongne pour vos témoignages. A défaut de résoudre le problème de suite, vous confirmez au moins qu'il y a bien conscience d'une nécessité d'amélioration du son et ça donner espoir d'entendre un jour des améliorations. Quand on parle du coup de diffusion en DAB+, il faudrait donc ajouter aussi le coût élevé de l'encodeur pour un avoir un beau son, ce qui semble indispensable si on souhaite le succès du DAB+.
×