Aller au contenu

Hot AC

Membres +
  • Compteur de contenus

    427
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Hot AC

  • Rang
    Initié Radio
  1. DKL, une radio de l'Est totalement à l'Ouest !

    J'ai visité le site de DKL par curiosité et suis tombé en page d'accueil sur ça : Assez curieux pour une radio qui cible un public plutôt conservateur, non ?
  2. Skyrock Klassiks DAB+

    Ces pourcentages sont largement faux. Skyrock diffusait environ autant de titres US que de titres français (dont effectivement les artistes que tu cites). Et dans les titres US, il n'y avait pas que du rap, il y avait aussi beaucoup de RNB : Brandy & Monica, Destiny's Child, TLC, Aaliyah, Blackstreet, R Kelly, Montel Jordan,... Voici une archive d'une heure de Skyrock de 1998. On peut notamment y entendre que 2 titres US pouvaient être enchaînées, ce qui serait improbable s'ils ne représentaient que 10 % de la prog : https://www.youtube.com/watch?v=HH40Z0Thsr4 Et d'ailleurs, dans les premières années de Planète Rap, il y avait régulièrement des invités américains. Ce n'est plus le cas depuis longtemps
  3. Skyrock Klassiks DAB+

    Salut, Je m'interroge aussi sur la programmation musicale. Actuellement, il y a (très approximativement) dans les 25 % de titres francophones pour environ 75 % de titres anglophones et 0 nouveauté. Avec le régime des quotas, même en utilisant la catégorie spéciale radios golds, un tel format est impossible à tenir. Pour rappel, le régime de quotas pour les radios dites « de patrimoine » prévoit : au moins 60 % de chansons d’expression française un pourcentage de nouvelles productions d’expression française pouvant aller jusqu’à 10 %, avec, en moyenne, une nouvelle production francophone par heure le respect de ces deux obligations étant apprécié sur un rythme mensuel aux heures d’écoute significatives (du lundi au vendredi de 6h30 à 22h30 et le samedi et le dimanche de 8h à 22h30). Même en utilisant le "bonus permettant la modulation à la baisse des quotas globaux de chansons d’expression française dans la limite de 5 points et sous réserve du respect de plusieurs conditions cumulatives portant notamment sur des engagements substantiels et quantifiés en vue de promouvoir la diversité de la programmation musicale", ça ne change pas grand chose (55 % de francophone minimum au lieu de 60 %). Donc Skyrock Klassiks va-t-elle radicalement modifier sa programmation, en multipliant par 2,5 la part des titres francophones diffusés ? Et diffuser une nouveauté francophone chaque heure ? Si oui, les auditeurs habituels de la radio via l'appli et qui ne connaissent pas le DAB+ vont être surpris que brutalement la couleur musicale change autant. Les amateurs de rap français apprécieront, ceux qui préfèrent le hip-hop et rnb cainri seront déçus.
  4. La Radio en 2026 !

    Cette critique revient souvent. Mais écoutez-vous réellement son émission de temps en temps ? Le contenu dont vous parlez correspond peut-être à ce qu'il faisait il y a 25 ans et plus dans Lovin'Fun mais ça ne représente pas la libre-antenne d'aujourd'hui. La radio libre de Difool, c'est : environ 50 % des auditeurs qui passent à l'antenne qui ont plus de 25 ans beaucoup de trentenaires des mineurs peu présents à l'antenne, seulement un peu durant la première heure entre 21h et 22h beaucoup de rubriques humoristiques et canulars téléphoniques : double appel, clash de la drague, problème du mois, question pour un gros con, Pamela des discussions sur l'actualité. Depuis la crise du coronavirus, ils parlent en long et en large des restrictions, des annonces, etc. Difool se montre d'ailleurs assez engagé politiquement, en protégeant systématiquement l'exécutif contre les critiques sur les mesures concernant les confinements, les masques, etc et en se moquant des opposants comme le professeur Raoult. des matches de foot en fil rouge des problèmes d'auditeurs qui concernent plus les relations de couple ou celles avec leurs proches en général et moins les problèmes purement sexuels, même si c'est aussi un sujet abordé. Donc à ceux qui n'ont pas écouté Difool depuis quelques décennies, votre image d'un animateur qui explique la sexualité aux auditeurs de 14 ans est loin de la réalité
  5. Les pubs qui agacent !

    Led pubs qui m’agacent sont celles de Bouygues Telecom à cause de la voix et du ton de la voix masculine qui annonce les personnages fictifs utilisés pour ma pub, surtout la façon qu’il a de donner les prénoms. Concernant Skyrock et Europe 2, une grande différence était qu’il y a 20 ans ces radios avaient un espace de pubs locales de 6 minutes par heures (2x3 minutes). Si tu écoutais ces radios dans des villes sans pubs locales ou avec peu de pubs locales (sur Europe 2 il y en avait en principe partout autrefois), tu avais forcément l’impression de moins de pubs car tu entendais beaucoup de titres en cache écran dont l’emplacement a depuis été en partie remplacé par des pubs nationales. Il n’y a plus que 3 minutes de pubs locales maxi par heure sur Skyrock (dans les rares villes où il y en a encore) et 3 minutes 30 par heure sur Fun et Virgin. Il y avait en plus de ça certainement moins de pubs nationales sur Fun et Sky mais concernant Europe 2, je crois que les écrans étaient déjà bien remplis avec 2 minutes nationales + 3 minutes locales vers h20, à nouveau 2+3 minutes vers h40 et enfin 2 minutes de nationales à h58, soit 12 minutes par heure au total. Le fait d’avoir 3 écrans par heure au lieu de 2 aujourd’hui pouvait peut-être donner l’impression qu’il y avait moins de pubs ? Concernant NRJ, je ne suis pas tout à fait d’accord. Il y a longtemps, les pubs locales étaient séparées des pubs nationales. Les pubs locales (3 minutes) passaient à h08 (et n’étaient jamais précédés d’un speak) et les pubs nationales (2x4’30) passaient à h19 (ou h23) et h48. Pour ce dernier écran c’était un peu plus compliqué car la fin était aussi utilisée pour un décrochage à Paris, ailleurs il y avait des pubs pour des concerts).
  6. C'est vrai que les titres US sont dominants sur la webradio Skyrock Klassiks. Pourtant, dans l'émission du dimanche de 18h à 20h sur Skyrock, c'est environ 50/50. On peut imaginer que la part des titres français augmentera lorsque Skyrock Klassiks sera diffusée en DAB+ car en tant que radio de golds elle sera soumise à un taux élevé de titres français (en principe 60 % comme Nostalgie, éventuellement aménagé dans la convention). Il y aussi les webradios spécialisées des autres radios urbaines françaises, dont certaines sont 100 % français et d'autres un mélange français/US, avec peut-être un taux de titres français plus élevé que Skyrock Klassiks : Générations Rap FR Gold : https://generations.fr/radio/webradio/7/generations-rap-fr-gold Swigg Classic FR : https://www.swigg.fr/ puis sélectionner dans la liste des webradios Urban Hit à l'ancienne : https://www.urbanhit.fr/ puis sélectionner la webradio Mouv Classics : https://www.mouv.fr/stream-radios/classics Blackbox Classic FR (certainement très proche de celle de Swigg qui appartient au même groupe) : https://www.blackboxfm.fr/
  7. Skylegend le retour

    Est-on sûrs que c'est Skyrock qui a décidé d'intervenir contre Skylegend ? Il existe un accord de coexistence qui date de 1988 entre Skyrock (Vortex) et BSkyB (TV payante anglaise) : Skyrock a l'interdiction d'utiliser d'autres marques que Skyrock qui commencent par Sky (d'où le remplacement, suite à la contestation de BSKyB, des Skyblogs par les Skyrock Blogs et celui de la Skyroulette par la roulette). En contrepartie, BSkyB s'est engagée à ne pas utiliser la déclinaison Skyrock (elle a créé Sky News, Sky Sports, Sky Cinema, ...). On ne connaît pas les détails de cet accord de 1988. Peut-être que dans l'accord, Skyrock s'engage aussi à faire respecter en France l'interdiction d'exploiter d'autres marques commençant par Sky, en agissant en contrefaçon de marque, ou autres fondements, contre tous ceux qui utiliseraient une marque commençant par Sky. En vertu d'un tel accord, si Skyrock reste passive face à Skylegend, BSkyB pourrait le lui reprocher et réclamer des dommages-intérêts. Aucune idée de savoir si c'est le cas mais c'est une clause du contrat qui serait possible donc on ne sait pas si Skyrock a agi contre Skylegend de façon volontaire ou simplement pour respecter un contrat. Et comme les détails du contrat sont certainement confidentiels, ce sera difficile de savoir ce qu'il en est. Des sources sur ce contrat Skyrock/BSkyB : https://www.liberation.fr/medias/2005/06/08/skyrock-condamnee-en-appel-a-trainer-son-suffixe-rock_522625 http://www.voxpi.info/2005/06/10/bskyb-skyrock-la-coexistence-des-marques-sky-remise-en-cause/
  8. les radios nationales arrivent quand sur le DAB+ ?

    Je suis d'accord @jv34, ces pubs pre-roll sont pénibles. Il faut dire qu'en ce moment il y en a plus systématiquement que d'habitude. ça a commencé avec le black friday et ça continue à l'approche de Noël, période commerciale stratégique, surtout après le ralentissement de l'activité à l'automne à cause de reconfinement. On peut espérer qu'après Noël les choses se calmeront, surtout que les soldes ont été repoussées au 20 janvier, mais ensuite ça pourrait repartir avec les soldes enchaînées à la Saint-Valentin. Je me demande si ces pubs en pre-roll ne sont pas en train de devenir un argument en or en faveur de la FM et du DAB+. Ou, plus cruellement, par exaspération des auditeurs : un argument en faveur de Deezer, Spotify, Apple Music et les podcasts pour le contenu parlé. Ces auditeurs perdus reviendront-ils ? On peut comprendre l'intérêt de commercialiser des pubs spécifiques aux flux internet mais il faut le faire en tenant compte de l'expérience, comme on dit, de l'auditeur. Ici, ça ne va pas (relance à chaque zapping mais aussi à chaque micro coupure liée aux aléas de la réception 3G/4G en mobilité). Si les pubs des flux internet étaient constituées de décrochages aux moments des décrochages pub locaux, ça poserait moins de problème (mais ça rapporterait moins).
  9. 100 % Radio

    100 % a aussi des webradios thématiques sans animation (hit, 80s, 90s, love,...). C'était peut-être l'un de ces flux. Et le fait que cela se passe en dehors de la zone géographique de 100 % pourrait s'expliquer par l'utilisation d'une appli comme celle des Indés radios
  10. les radios nationales arrivent quand sur le DAB+ ?

    Ce n'est pas de la faute de ces applis s'il y a des pubs pre-roll avant le lancement du flux. Ces pubs supplémentaires sont placées par les radios elles-mêmes. Elles sont aussi diffusées si on écoute directement le l'adresse du flux avec VLC
  11. A.Weill dézingue le DAB+, c’est la fin.

    Loin d'être anti DAB+, je donne raison à Alain Weil sur un argument précis : C'est assez flagrant. Les pays où le DAB a le plus de succès et est le plus développé sont ceux qui traditionnellement ont peu de radios par ville en FM : Suisse, Royaume-Uni, Allemagne. Dans ces pays, il y a un service public surpuissant et peu de radios privées en FM par zones, peu de formats thématiques. A l'inverse, les pays où le DAB est moins implanté et depuis moins longtemps sont ceux où, en comparaison, la bande FM est plus saturée et il y a plus de stations et formats par ville en FM : Italie, Espagne, France. Dans ces pays, le service public est plus en retrait sur les formats commerciaux et il y a une forte concurrence entre opérateurs privés qui développent des formats musicaux thématiques en FM Comme toute tendance, elle n'est sûrement pas juste à 100 %, il y a toujours des exceptions, mais la tendance est incontestablement là.
  12. Tu sous-entends que les golds, même à petite dose, font baisser l'audience ? Pourtant il y en a encore à l'antenne aux heures sondées (tant mieux !). Par exemple, dans la tranche de Fred, ce mardi matin il y avait : Silento - Watch Me, 2015 Drake ft Rihanna - Take Care, 2014 Bob Marley - Could You Be Loved, 1980 Et hier matin : Iggy Azalea - Black Widow, 2014 Nicki Minaj - Starships, 2012 The Weeknd - I Feel It Coming, 2016 Alors oui, à l'exception de Bob Marley, sans doute le seul artiste présent de façon continue sur l'antenne de Skyrock depuis la création de la radio, ce sont ici des titres vieux de moins de 10 ans mais je ne crois pas qu'il y avait plus de golds plus anciens il y a quelques années. Entendait-on régulièrement des titres de 1999 en 2015 par exemple ? Je ne crois pas. Peut-être aussi qu'il y a encore un peu plus de golds dans la tranche du matin que dans celles de l'après-midi mais entre la tranche du matin en semaine, celle de la nuit et toutes celles du week-end, ça fait encore un bon nombre de tranches avec des golds, dont certaines sondées. Et enfin, il reste Skyrock Klassiks le dimanche, qui j'espère fait de bonnes audiences. Le maintien de cette émission thématique depuis au moins 5 saisons et la candidature (retenue) de Skyrock Klassiks en DAB+ montre les golds de Skyrock ne font pas forcément fuir.
  13. A compter du 9 janvier prochain, RMC supprima les émissions des Experts RMC du samedi et dimanche de 6h à 10h pour diffuser à la place la matinale info de BFMTV. Les émissions du week-end présentées par François Sorel et les différents experts étaient une institution de la grille de RMC, en place depuis le début des années 2000 au début de l'ère Alain Weil. C'était original de ne pas avoir de matinale info le week-end pour une radio généraliste, ça donnait un côté low cost mais le positif était d'enrichir la grille de RMC en parlant d'autre chose que de politique ou de foot. Avec le simultané BFMTV, ce sera encore plus low cost. Si le groupe Altice est habitué aux simulcast radio-TV, ce nouvel épisode servira peut-être aussi à mieux préparer BFMTV radio qui devrait arriver sur le DAB+ national à son lancement. Jusqu'à présent les simulcasts concernaient plus des émissions de talk et d'interviews, moins des émissions d'info pure avec JT et reportages. Source : Le Parisien Dimanche/Aujourd'hui de ce jour, page 30
  14. Nostalgie se lance en Allemagne

    NRJ Group va lancer une déclinaison allemande de Nostalgie à compter de janvier 2021. La radio sera diffusée en DAB+ sur le 2e multiplexe national dont la diffusion a débuté cet automne. Il n'y a pas de diffusion prévue en FM. NRJ Group diffuse déjà en Allemagne le programme Energy en FM sous forme de locales dans un nombre limité de villes ainsi qu'un Energy national en DAB+. Nostalgie Allemagne devrait avoir une programmation proche (hors titres francophones) de sa grande sœur française puisqu'il est annoncé un programme musical basé sur les années 80 et complété par des titres des années 70 et 90. Même le slogan est repris : "nur die grössten Songs", ce qui signifie littéralement "seulement les plus grandes chansons". Article en allemand avec visuels (logo, affiches) : https://www.radioszene.de/149735/nostalgie.html Et le site : https://nostalgie-radio.de/
  15. Top Music, premier sur... la région

    Le fait de parler de premier ne me dérange pas. Ils ne disent pas 1er en audience mais sur la région en mettant en avant les partenariats sportifs, culturels, avec le tissu économique. ça rappelle la décision dans le litige RTL/NRJ sur "radio number one". Je cite la Cour d'appel de Paris : "l'expression 'Radio Number One' reprise dans le jingle sonore n'est accompagnée d'aucune référence à un quelconque classement, ni à un meilleur positionnement relatif à l'audimat. Elle ne peut être perçue comme signifiant faussement le classement de radio NRJ comme étant la plus écoutée mais doit être comprise comme un terme laudatif arbitraire et usuel en matière publicitaire. (...) Le jingle critiqué ne peut avoir ni pour objet, ni pour effet de tromper ou d'induire en erreur le consommateur qui au surplus retiendra plus sa musicalité que l'expression utilisée et qui ne sera pas amené à choisir la station de radio NRJ au motif qu'elle serait la plus écoutée". Ce qui surprend dans "premier sur la région" c'est la ressemblance avec "premier sur le rap"
×