Aller au contenu

Alerte Covid-19 #RestezChezVous

Depuis janvier 2020 une épidémie de Coronavirus COVID-19 (ex 2019-nCoV) s’est propagée en France. Retrouvez toutes les informations officielles sur le site du Gouvernementhttps://www.gouvernement.fr/info-coronavirus. Ne propagez pas de fausses nouvelles.
Et #RestezChezVous

Ben

Membres +
  • Compteur de contenus

    3 176
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

82 Excellente

1 abonné

À propos de Ben

  • Rang
    Gold Radio
  • Date de naissance 01/01/1970
  1. Connecteurs Audioarts D-70

    Je n'ai pas eu cette console entre les mains, mais d'après les rares photos disponibles sur le net, ça pourrait ressembler à du Molex série KK. Si tu mets des photos, avec une règle pour déterminer l'échelle, ça peut aider !
  2. Tranches Auditronics 2500

    Je crois que j'ai ça quelque part...
  3. Émetteur sans antenne ?

    C'est pas du tout fait pour la bande FM ce truc là !!! Pas étonnant que tu aies de la puissance réfléchie ! ANT868-O8 L’antenne omnidirectionnelle ANT868-O8 est couramment utilisée par des opérateurs LoRa ou Sigfox ainsi que pour des liaisons longue distance entre un point central et des sites déportés. Avec son gain de 8dBi, elle est idéale pour un montage sur un pylone ou sur un toit. Applications types: Stations de base (opérateur Telecom) Liaison radio longue distance Antenne LoRa Antenne Sigfox Antenne 868MHz 869MHz 870MHz
  4. Émetteur sans antenne ?

    Ton antenne est-elle bien montée, sur un support assez haut, et sans masse métallique à proximité ?
  5. Émetteur sans antenne ?

    Cette led signale un problème en sortie d'émetteur (puissance réfléchie). Essaye de baisser la puissance, elle devrait finir par s'éteindre. Pour le son tu as branché ta source comment ?
  6. Émetteur sans antenne ?

    Les Helios sont assez solides (les Helios JR beaucoup plus fragiles), il doit pouvoir redémarrer sans problème.
  7. Émetteur sans antenne ?

    Non. Quelle est la puissance de l'émetteur ? A quelle puissance peut-il descendre ? Le mieux, pour s'amuser à la maison, est de mettre une charge sur la sortie de l'émetteur et un bout de fil dans la sortie de test (s'il en a une). Voir, par exemple, ref 716-5006 ou 716-5012 chez RS Components.
  8. Le canada a aussi géobloqué ses radios ???

    Je ne dis pas que c'est interdit. Je dis juste que le mode de calcul n'est pas forcément le même que chez nous. Si la réglementation du pays concerné prévoit que la radio paie des droits en proportion de son audience, elle n'a pas intérêt à avoir des auditeurs qui ne seront pas comptés dans les sondages et n'intéresseront de toutes façons pas les annonceurs. En France, la diffusion Internet des radios FM fait partie du package Sacem + SPRE , calculé sur un pourcentage du chiffre d'affaire. Donc un auditeur qui ne rapporte rien ne coute rien en droits d'auteurs (il coute un peu en bande-passante). A l'inverse, si le calcul des droits se base sur les stats de connexion ou le volume de data en streaming, alors il est logique que les stations fassent en sorte de limiter leur périmètre de diffusion Internet. Je ne sais pas ce qu'il en est de l'Amérique du nord actuellement, il me semble que les radios US ne paient pas de droits pour la diffusion broadcast (FM / AM / HD-Radio), car il était considéré qu'elles assurent la promo des disques, mais qu'elles paient pour la diffusion web...
  9. Le canada a aussi géobloqué ses radios ???

    Non il suffit de regarder deux choses: - Quelle est la réglementation de ces pays en matière de droits sur la diffusion de musique, - Quels sont les coûts de bande passante / intérêt pour les annonceurs. Ce sont des radios commerciales, elles veulent être écoutées par des auditeurs qui intéressent leurs annonceurs, et ne veulent pas payer pour les autres !
  10. DRS 3 - dans les studios en 1990

    Oui EMT948, magnetos cassettes Revox B710, magnetos à bande qui ressemblent à des Studer A807, des cartouches Sonifex. La console ne devait déjà pas être très moderne à l'époque de cette vidéo ! Le plus sportif, à cette époque dans les petites radios, c'était les écrans pub et les jeux (sans réa ni standardiste). TTDA - Dance little sister -> 1987 Bee Gees - You win again -> 1987 FYC - Good thing -> 1988
  11. Radios qui se brouillent entre elles (Sarthe)

    La diffusion synchrone, en FM, c'est cher et compliqué à mettre en place. Mais surtout, cela ne fonctionne bien que pour les diffusions sur des territoires "linéaires" genre autoroutes. Pour de la diffusion "surfacique" la synchro n'améliore qu'un tout petit peu, et uniquement à quelques endroits spécifiques. Après, c'est juste un calcul de la part des radios, pour que les inévitables zones de brouillage se situent dans les endroits les moins peuplés. Limiter la puissance et l'altitude des émetteurs les moins stratégiques pour ne pas trop altérer la qualité de diffusion sur les zones les plus importantes. Utiliser des diagrammes d'antenne adaptés. Et bien évidement exploiter au mieux les caractéristiques du terrain (relief). A la Flèche, il faudrait un panneau pour diffuser RMC... Surtout que le diagramme des antennes au Mans semble avoir un trou vers la Flèche.
  12. Mouv/Skyrock/Generation/Swigg

    Et un changement de nom qui n'aide pas !
  13. Le DAB dans ma voiture, enfin !

    Le numérique ça peut être affreux, simple question de débit, d'algo de compression (et de qualité d'implémentation) et de qualité de du son que l'on injecte dans l'encodeur. A 9 radios par multiplex en DAB+ on aurait pu faire du son de très bonne qualité avec un peu de données associées. A 11 radios, on aurait pu faire mieux que la FM (lorsque celle-ci est reçue dans des conditions moyennes). A 13 radios, il faudra se contenter d'un son correct sur les formats genre TOP40 (vue la qualité d'une grande partie des productions actuelles, ça suffit), mais largement moins bon que la FM sur les formats un peu exigeants (jazz et classique en particulier). Et pour les données associées, du texte, pas la place de faire mieux !
  14. Le DAB dans ma voiture, enfin !

    Terrain ou pas, les radios ont, en gros, ce qu'elles sont prêtes à payer. C'est aussi simple que cela. Ça dépend des objectifs de ces radios, et de leurs moyens ! Pour un multiplex diffusant 9 radios associatives et plusieurs radios déjà diffusées en FM sur la zone, il n'est peut être pas judicieux de dépenser trop pour l'instant, en attendant que le parc de récepteurs se développe. Appliquer la même logique qu'en FM n'est certainement pas la meilleure chose à faire ! On est d'accord, augmenter la puissance sans limite ne sert à rien. Avec le système de modulation utilisé en DAB+, on peut faire du SFN, et donc on a tout intérêt à ne pas mettre tous ses KW sur le même site ! Quand il y a du relief, peut importe la puissance. C'est l'altitude et le dégagement du site qui feront la différence. Quand on veut bien couvrir une zone urbaine, il préférable de générer du champ au plus près des zones peuplées, et d'utiliser plusieurs sites. Cela permet d’homogénéiser le champ, et de ne pas déborder des contours prévus par la planification. Enfin, n'oubliez pas que ces couvertures vont évoluer ! Il y aura des augmentations de puissances et des ouvertures de sites. Mais les radios, contrairement à certains participants de forums, sont bien conscientes des coûts que cela engendre.
  15. L'intérêt du local est de pouvoir décrocher. Pour des B qui commercialisent de la pub par zone, c'est essentiel ! Ensuite, la diffusion a un prix. Les objectifs de couverture, pour les étendus, obligent souvent à mettre en place entre 3 et 6 émetteurs (voire plus pour les étendus des zones de montagne). Il peut donc être plus intéressant de concentrer l'effort financier sur quelques zones stratégiques avec des allotissements locaux. Ensuite il y a des questions de calendrier: si une majorité de radio de l'étendu de Montpellier (pour reprendre l'exemple cité) décide que Nîmes n'est pas prioritaire, cela peut decaller la diffusion de l'étendu sur cette ville de plusieurs années.
×