Aller au contenu

Alerte Covid-19 #RestezChezVous

Depuis janvier 2020 une épidémie de Coronavirus COVID-19 (ex 2019-nCoV) s’est propagée en France. Retrouvez toutes les informations officielles sur le site du Gouvernementhttps://www.gouvernement.fr/info-coronavirus. Ne propagez pas de fausses nouvelles.
Et #RestezChezVous

Ben

Membres +
  • Compteur de contenus

    3 209
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Ben

  1. Les genres musicaux les plus rejetés...

    Et ils n'auront pas tout à fait tort. Dans certains genres musicaux, c'est vraiment difficile de trouver des artistes qui chantent en français des morceaux suffisamment "accrocheurs" pour passer en radio. Daft Punk ou Jeanne Added, c'est français mais rarement francophone. Par contre Gims et Soprano, ça rentre dans les quotas. Après on pourra déplorer que ce soit désormais la télé qui bosse plus que les radios pour starter des nouveaux talents.
  2. Son des radios en DAB+

    La meilleure solution resterait d'encoder directement le flux HE-AAC-V2 dans les locaux de la radio concernée, et d'envoyer ce flux directement dans le multiplexeur. Mais c'est long à mettre en œuvre avec certains diffuseurs... Par ailleurs, certaines radios attendent d'avoir une vision plus claire des zones sur lesquelles elles seront sélectionnées, et sur l'évolution du parc de récepteurs, avant d'investir dans des solutions d'encodage et transport plus chères.
  3. Les genres musicaux les plus rejetés...

    Visiblement, en avril-juin 2019, plus de 50% de commun uniquement entre Mouv' et Sky d'une part, et entre Bleu et RFM d'autre part...
  4. Les genres musicaux les plus rejetés...

    Encore quelques chiffres.
  5. Les genres musicaux les plus rejetés...

    Je n'ai pas plus récent sous la main...
  6. Les genres musicaux les plus rejetés...

    Sur ce point on était clairement d'accord. Mais virer un ou deux genres qui font fuir un segment des auditeurs, cela ne veut pas dire faire un format avec un seul genre !
  7. Les genres musicaux les plus rejetés...

    ce qui n'a rien a voir avec ceci: On peut parfaitement prôner un format large, sans diffuser 75% de titres en commun. Un format large, ça peut, par exemple, être un format travaillé sur une notion d'évolutions musicales entre plusieurs genres. Actuellement, le problème viendrait plutôt de 10% de morceaux en commun, mais joués 8 fois par jour par trop de radios. Le formatage trop poussé est contraire au principe même du "broadcast" (broad = large), le but est d'avoir une audience suffisante. Le formatage poussé, c'est bien pour les webradios.
  8. Radio Text NRJ Group

    Même HS, F7AM ne rentre pas. Par contre F7AF ça rentre (même si c'est pas le bon).
  9. Radio Text NRJ Group

    F7AM ça rentre pas dans les cases !
  10. Son des radios en DAB+

    C'est un nouveau concept
  11. Les genres musicaux les plus rejetés...

    Merci, c'était le sens de mes messages !
  12. Les genres musicaux les plus rejetés...

    Je n'ai jamais prôné cela. J'ai écrit quoi ? Comment débattre avec des gens qui ne savent pas lire ou interprètent de travers ?
  13. Les genres musicaux les plus rejetés...

    Thématique, cela revient à mettre les morceaux dans des cases difficiles à définir, qui peuvent contenir des choses sans aucun rapport ! La catégorie "Hit" peut, par exemple, couvrir plein de genres différents. Dans la catégorie "oldies", autre exemple, il y a des choses que j'adore, et d'autres qui me font fuir ! La question serait plutôt de trouver des formats assez larges tout en restant cohérents en terme de cibles, et arrêter de vouloir toucher tout le monde en se disant que si on passe tout ce qui se vend, la radio marchera ! Bref, un boulot de programmateur, pas un boulot de disquaire qui gère des bacs !
  14. Les genres musicaux les plus rejetés...

    50% + 1 voie, pour une majorité ! Évidement, comme chaque sondé, visiblement, peut donner plusieurs réponses, le concept de majorité ne se considère pas de la même manière que dans un vote ou chacun ne donne qu'une réponse. Et dans ce cas, dans un format radiophonique, faut-il mieux favoriser les genres qui suscitent de l'adhésion ou rejeter les genres qui suscitent du rejet, ou tenter de concilier les deux (avec risque de soupe tiède) ?
  15. Les genres musicaux les plus rejetés...

    Comment faire une quelconque déduction quand on lit ceci : genres musicaux les plus appréciés : - Electro et dance : 56% Certes c'est moins majoritaire que d'autres genre, mais 56% c'est majoritaire, non ? Je ne suis pas là pour défendre l'electro (déjà, c'est quoi, ce fourre-tout) ni d'autres styles en particulier, mais juste pour dire que si l'on veut parler de chiffres, il faut savoir de quoi on parle ! Pour les sondages, par exemple, dans un book Mediametrie 126000, il y a environ 15 pages d'explications méthodologiques !
  16. Les genres musicaux les plus rejetés...

    Avant de tirer des conclusions j'aimerais connaitre la méthodologie de l'étude. Par exemple, j'aimerais que l'on m'explique comment un genre peut-être rejeté à 39% et apprécié à 74%. Ça mériterait une explication de ce que signifient ces chiffres. Ensuite, c'est quoi "electro" ? Est-ce que l'on met dans le même sac de l'EDM récente et des classiques de la French Touch ? Est-ce que "Get lucky" de Daft Punk (un titre qui avait plutôt bien marché) rentre dans la catégorie ? Et "urbain", ça englobe quoi ? On met dans le même sac les classiques du rap US et le rap-à-quota français autotuné ? Quand je vois ceci : - Electro et dance : 30% (genres musicaux les plus rejetés) - Electro et dance : 56% (genres musicaux les plus appréciés) Est-ce que je ne peux pas déduire qu'il y a quand même plus de gens qui apprécient que de gens qui rejettent ? Quand je vois ceci, au classement des genres musicaux les plus rejetés: - Urbain : 39% - Classique et opéra : 28% Je dois déduire qu'il vaut mieux diffuser du classique que du rap pour faire de l'audience ? La réalité est évidement plus complexe ! Aujourd'hui, on ne peut que constater une domination sur les formats "jeunes" et "jeunes adultes" d'un genre de musique "urbaine jetable francophone à quotas". Cette musique a évidement ses adeptes, mais pourquoi la retrouve-t-on partout ? Parce que ça fait des vues sur Youtube et que ça rentre dans les quotas ? N'est-ce pas contreproductif d'être aussi nombreux à diffuser cela (urbain : 39% de rejet, si on considère les chiffres cités). Le vrai problème, c'est la diversité des formats ! Lorsque sur une ville 4 radios diffusent les mêmes hits, même si c'est un genre apprécié, elles doivent se partager l'audience. Une 5eme radio qui diffusera autre chose (d'autres hits en playlist) peut parfaitement faire plus d'audience que les 4 autres (ce qui, dans un monde normal, devrait les amener à se repositionner). Par exemple une radio qui ne diffusera pas ce qui est ici classé "urbain", peut récupérer une part significative des 39% qui rejettent ce style ! La question ne date pas d'hier : est-ce l'on préfère une grosse part d'un petit gâteau, ou une petite part d'un gros gâteau, et quelle est la qualité du gâteau (structure d'audience qui intéresse les auditeurs ou pas).
  17. Départ Jérome Delaveau NRJ pour 1981

    J'adore ! Et avec le melon c'est un régal !
  18. Station radio à vendre

    Les radios, c'est comme le reste : il suffit souvent de faire une offre suffisante pour pouvoir racheter. Tout est potentiellement à vendre, il suffit d'y mettre le prix. Lagardère est prêt à vendre ses musicales, Jean-Paul aussi. Dans un cas ça se chiffre en dizaines de millions, dans l'autre, en milliards. Pour les B, c'est la même chose, il suffit de regarder l'age des propriétaires, l'état financier, etc., et de faire une offre en conséquence !
  19. Brancher Préampli MIC (spécifiques) sur console

    Clairement : non ! Oublie les trucs Axia ! Oublie également les tranches de consoles (4eme et 5eme photos)
  20. Une bien belle rentrée radios

    Dans les années 80, effectivement, des animateurs faisaient de la radio pour eux et pour leurs copains. Mais très vite, sous l'effet du développement des réseaux et de la professionnalisation des radios locales, ce travers s'est estompé. Par contre, à force de répéter que l'on ne fait pas de la radio pour nous mais pour les auditeurs, il y a eu une dérive, flagrante à partir de la fin des années 90: de plus en plus, des responsables des programmes, chefs d'antennes ou autres ont commencé à se croire au dessus des auditeurs, et à les prendre pour du bétail. Genre : on ne fait pas de la radio pour nous, on est au dessus de tout ça, étudions plutôt comment nourrir le bétail. Quelques panels (à forte marge d'erreur) diront si c'est digeste ou pas. Je passe sur l'effet des bouquins écrits par des consultants US dans les années 80. Méthodes surement très adaptées aux années 2010-2020, et à tous les pays du monde... Une matinale sur Inter avec Cohen, ça cartonnait. Tu remplaces un Cohen par un Demorand ça continue de cartonner ! Tu remplaces M. Thébault par M. Fauvelle puis par F.Paracuellos, le plus gros 1/4h moyen de la radio en France reste le plus gros 1/4h (oui, ce sont eux qui causent de 8h à 8h15 sur Inter) ! Tu mets un Cohen sur Europe 1, ça ne marche pas (il aurait cependant fallu voir sur la durée). Tout cela pour dire que la dynamique collective est bien plus forte que la somme d'individualités. Par contre je confirme, le média radio intéresse peu les jeunes ! FIP Bordeaux : 4.8% d'AC - 141minutes de DEA - 5.8% de PDA (plus que Chérie, Nostalgie ou Virgin sur ces trois critères) FIP Nantes : 4.3% d'AC FIP Strasbourg : 5.3% d'AC A Paris, 2.3% d'AC (plus que Fun, RTL2, Virgin) Franchement, cela n'a rien de honteux !! Virgin partait mal dès le début ! Enterrement d'Europe 2, qui mourrait depuis des années à cause du rachat de RFM et d'un problème de positionnement de l'une par rapport à l'autre (deux radios qui avaient à peu près la même cible et des formats assez comparables). Ils n'ont pas su repositionner Europe 2, et surtout ils n'ont pas su se donner du temps pour stabiliser les reformatages... Ce n'était évidement pas un changement de nom allait résoudre par miracle le problème (changer de nom n'est pas toujours une bonne idée, si j'en crois les audiences de Swigg).
  21. FG. Au plus bas

    Le seul lobbying, dans cette histoire, c'est celui du SNEP. Vous savez, les quotas francophones, dans un monde où, dans certains genres musicaux, une majorité d'artistes français chantent en anglais... Pour le reste, bonjour le niveau du débat...
  22. Modulation FM en stéréo

    Le pilote sert de référence à la fois de fréquence et de phase. Référence de fréquence pour faire une demodulation synchrone du 38KHz (ou un demultiplexage par découpage à 38KHz, selon la façon de décoder) , et référence de phase pour être sûr de bien retrouver chaque canal à sa place avec la meilleure séparation possible (en quelque sorte, en effet, un signal d'horloge). La précision de la phase du pilote (par rapport au 38KHz) affecte la séparation des canaux après décodage, c'est pourquoi il y a généralement un réglage de phase du pilote sur les codeurs stéréo !
  23. Recherche occasion Omnia 6 - Omnia 9 - Omnia 11

    N'achète pas un Omnia6 ! Ces machines ne vieillissent pas bien, les cartes mères finissent par claquer... L'Omnia9, c'est un pc sous Windows, avec une carte son spécifique qui permet de génerer du MPX. Si tu n'as pas besoin de cette partie (ou que tu as une bonne carte son, cf. site d'Omnia) , achète plutot le soft. L'Omnia11 est une merveille, mais trop récent pour être trouvable en occasion à des prix vraiment moins chers que du neuf.
  24. La radio, la nuit...

    Si l'on pousse la logique un peu plus loin, le plus pragmatique, économiquement mais aussi sur le plan énergétique (et écologique) , serait d'éteindre les émetteurs entre minuit et 5h ! Émettre 24h/24 n'a pas toujours été la norme !
  25. La radio, la nuit...

    Oui, a une époque où il n'y avait pas 20 chaînes gratuites en TNT, Netflix, YouTube, etc. C'était mieux avant ? Pour les radios, sûrement !
×