Jump to content

Pour ou contre la suppression de la catégorie 'D' (Nationales Privées) ?


Guest Breton
 Share

Recommended Posts

Guest Breton

Je pense que les radios désirant être reçues dans toute la France devraient avoir l'obligation de proposer au moins 10 à 12 heures de programmes locaux et ce pendant les horaires de grande écoute !

Il ne faudrait pas que ces programmes soient diffusés pendant la nuit !!

Ce qui équivaudrait à la suppression de la catégorie 'D' et au passage de ces 'D' en 'C' avec obligation de création d'emploi locaux et non de tout créer depuis une plateforme nationale avec des flux vers les différents émetteurs afin que les auditeurs puis joindre les radios avec un numéro de téléphone en 01, 02, 03, 04 ou 05 !! ( exemple en 02 pour Rennes, 03 pour Lille, 04 pour Lyon / Marseille (pas le même numéro bien évidemment !!!), 05 pour Bordeaux )

Link to comment
Share on other sites

Guest Tomtom

Et la viabilité économique, diffusé un programme local depuis Mende ou Gueret, peu de population touchée pour un coup élevé. Je suis dans une radio qui a un décro en Lozère. Trouver quelqu'un qui accepte de venir à Mende est un exploit. Donc tu condamnes la province à ne pas avoir de radio.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Invité Breton a dit :

Je pense que les radios désirant être reçues dans toute la France devraient avoir l'obligation de proposer au moins 10 à 12 heures de programmes locaux et ce pendant les horaires de grande écoute !

Il ne faudrait pas que ces programmes soient diffusés pendant la nuit !!

Ce qui équivaudrait à la suppression de la catégorie 'D' et au passage de ces 'D' en 'C' avec obligation de création d'emploi locaux et non de tout créer depuis une plateforme nationale avec des flux vers les différents émetteurs afin que les auditeurs puis joindre les radios avec un numéro de téléphone en 01, 02, 03, 04 ou 05 !! ( exemple en 02 pour Rennes, 03 pour Lille, 04 pour Lyon / Marseille (pas le même numéro bien évidemment !!!), 05 pour Bordeaux )

Pourquoi pas ! Mais deux des questions à se poser suite à cela : quid des radios de catégorie B qui sont sur des formats identiques à ces nationales ? Est-ce que les multivilles type Nova, Oüi FM, Jazz Radio et consors auraient les reins assez solides financièrement pour gérer des stations locales avec du personnel ?

Edited by LaVraieRadio
Link to comment
Share on other sites

Je serais contre car je doute que toutes les radios de catégorie D ont les moyens de gérer une multitude de stations locales !

Rien qu'à voir Skyrock et Fun Radio qui dans le passé ont fermé la quasi-totalité de leurs stations locales ou alors Radio Nova qui en a que 2. Bon elle c'est parce que Sauvagine (Bordeaux) et RTU (Lyon) ont fait le premier pas vers Nova et non l'inverse comme les grandes stations qui ont racheté les nombreuses locales dans les années 80/90/2000.

Après je contrebalance en pensant que BFM Business aurait dû investir (c'est le cas de le dire...:mrgreen:) dans des décrochages locaux à Lyon (95.3), Marseille (103.1), Lille -(96.4), Bordeaux (107.3), Nantes (107.2), Nice (104.4) et Strasbourg (106.9) afin de parler de l'économie locale. Elle proposait bien un décrochage parisien sur BFM Business par la TNT francilienne (chaîne aujourd'hui remplacée par BFM Paris).

Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Gaël01 a dit :

Je serais contre car je doute que toutes les radios de catégorie D ont les moyens de gérer une multitude de stations locales !

De toute facon la bande FM n'a pas été prévue pour diffuser une armada de radios nationales ...

Il s'agit d'une dérive depuis quelques décennies.

Il y a 22 heures, LaVraieRadio a dit :

Pourquoi pas ! Mais deux des questions à se poser suite à cela : quid des radios de catégorie B qui sont sur des formats identiques à ces nationales ? Est-ce que les multivilles type Nova, Oüi FM, Jazz Radio et consors auraient les reins assez solides financièrement pour gérer des stations locales avec du personnel ?

Le problème ne se pose pas : certaines B à Paris passent en D lorsqu'elles sortent de leur territoire.

Par ailleurs, on nous a sorti des categories D (qui sortent litteralement du chapeau) dans le registre "radios thematiques - qui ont pour principal effet de bousculer l'equilibre des categories : qu'elle soit thématique ou pas, on ne peut tolerer un équilibre où les catégories D sont prédominantes.

Et que faites-vous des catégories A ?

On n'a plus le droit de monter de nouvelles associations, de nouveaux projets ?!?

A la base, ces categories etaient une funeste arnaque; il est temps d'arrêter ce cirque.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, RADIOPIRATE a dit :

Et que faites-vous des catégories A ?

On n'a plus le droit de monter de nouvelles associations, de nouveaux projets ?!?

Il me semble que le sujet de ce topic porte sur l'hypothétique suppression de la catégorie D pour se concentrer sur la catégorie C (services de radio locaux ou régionaux diffusant le programme d’un réseau thématique à vocation nationale) donc des radios commerciales. Et je répondais cela au sujet des radios de catégories B car ce sont des radios commerciales à échelle locale ou régionale avec, la plupart du temps, un format fortement similaire à des radios C/D comme NRJ par exemple donc concurrentes sur le terrain local.

Que vient faire la catégorie A dans l'histoire ? Depuis quand les radios associatives ont un objectif commercial ? Depuis quand les radios A ont les radios C/D comme concurrents ? Quand on ne comprend pas le sens d'un message, il vaut mieux s'abstenir de répondre sous peine d'être, une nouvelle fois, à côté de la plaque !

Edited by LaVraieRadio
Link to comment
Share on other sites

C'était il y a 20 ans qu'il aurait fallu imposer aux réseaux nationaux d'être soit en catégorie C soit en D; on a bien interdit aux radios de catégories E de faire du local (RTL le faisait sur plusieurs zones à la fin des années 80 et début des 90 car elle s'était associée à des radios locales pour sa diffusion et a continué à le faire sur Toulon jusqu'en 2007 jusqu'à ce que le CSA lui demande de se mettre en conformité à Toulon c'est à dire d'arrêter ses émissions locales).

On aurait pû dans les années 90 imposer à chaque radio nationale de choisir entre "radio thématique nationale D" ou "fournisseur de programme C" : le plus célèbre de l'époque était le programme Europe 2 mais je pense aussi au programme Chérie FM qui étaient tous 2 identifiés à l'antenne en tant que "programme" au début des années 90 et ne comptaient à l'époque que des fréquences actives (catégorie C, radio locale franchisée).

Au lieu de ça le CSA a verrouillé les changements de catégorie pour que les A ne se transforment pas en B ni en C; que les B ne se transforment pas en C et à l'inverse a autorisé le passage de C à D sans aucune contrainte ce qui a eu pour effet la fermeture de centaines de radios locales de catégorie C depuis le milieu des années 90. Je pense qu'on aurait peut-être mieux fait de verrouiller le passage de C à D et de laisser plus de liberté entre  B et C puisque ces 2 catégories ont au moins l'avantage de faire un programme local.

Aujourd'hui mis à part quelques grandes métropoles où les stations nationales trouvent encore un intérêt financier à faire du local, les catégories C ont plutôt tendance à disparaître au profit de la catégorie D et les stations en catégorie B n'ont plus du tout d'intérêt à passer en C.

Avant 2000 faire un programme local 24/24 était techniquement et financièrement impossible pour une petite radio locale et c'est pourquoi elles se franchisaient à un réseau national ou s'abonnaient à un programme sans nom. Aujourd'hui les petites radios locales peuvent techniquement et à un coût raisonnable faire leur propre programme 24/24 et assurer ainsi leur indépendance.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Invité KL3 a dit :

Avant 2000 faire un programme local 24/24 était techniquement et financièrement impossible pour une petite radio locale et c'est pourquoi elles se franchisaient à un réseau national ou s'abonnaient à un programme sans nom. Aujourd'hui les petites radios locales peuvent techniquement et à un coût raisonnable faire leur propre programme 24/24 et assurer ainsi leur indépendance.

L'ennui, c'est que c'est arrivé un peu tard et qu'il est difficile d'obtenir une autorisation : le csa semble bloqué aux années 90 et n'a jamais renouvelé les sortants.

Link to comment
Share on other sites

Guest Breton

Si on 'doit' garder la catégorie D, alors on ne devrait laisser l'accès à la RNT qu'aux radios qui ne disposent pas de fréquences FM dans le secteur et privilégier les A et B sur la RNT. Les autres ne serait autorisée que s'il reste de la place mais pas de doublon avec la FM. Exemple si NRJ émet en FM elle ne doit pas pouvoir émettre en RNT

Link to comment
Share on other sites

Guest Breton
Il y a 23 heures, RADIOPIRATE a dit :

L'ennui, c'est que c'est arrivé un peu tard et qu'il est difficile d'obtenir une autorisation : le csa semble bloqué aux années 90 et n'a jamais renouvelé les sortants.

Tu voulais dire n'a renouvelé que les sortants !!!

Link to comment
Share on other sites

Le 04/07/2018 à 07:43, Kalito a dit :

il faut garder la catégorie D pour que de petites radios nationales puissent se faire connaitre comme Radio Meuh, Accordéon, Trace FM... surtout pour la RNT

Difficile de se revendiquer comme une categorie D quand on ne couvre que trois villes !

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, RADIOPIRATE a dit :

Difficile de se revendiquer comme une categorie D quand on ne couvre que trois villes !

Difficile surtout d'obtenir une fréquence FM précieuse aujourd'hui.

Et puis trop tard pour Trace FM, Accordéon, Radio Meuh d'entamer leur développement maintenant étant donné cette pénurie de fréquences, quand on voit que Latina ne couvre que 4 villes hors Paris (Limoges (103.1), Troyes (93.4), Annecy (89.4) et Corte (94.5)) alors qu'elle a démarré son développement en 2009.

Link to comment
Share on other sites

Guest Radioc

Pour ma part, suppression de la catégorie C et maintien de la D. Une B peut aujourd’hui se developper et assurer une présence continue. Donc la bande fm doit se partager entre des À, B pour le local et D pour les réseaux nationaux. Le cas des E est particulier. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 59 minutes, Invité Breton a dit :

Echange 50 fréquences NRJ/FUN/Cherie/RTL2... contre le même nombre en Latina/TSFJazz/Nova...

Qui dit mieux ?

+ 1 !

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...