Jump to content

l'avenir de la radio...


Guest la bande fm

Recommended Posts

Guest la bande fm

Bonjour, comme tout le monde le sait la plupart des radios aujourd'hui font quasiment toujours le même programme et ne se renouvelles pas .

Je me demande jusqu'où elles vont encore tenir avant un nouveau changement .

L'idéal serait qu'on ait enfin des vrai libres antennes, des nouvelles émissions, des programmes variés...

L'avenir de la radio peut être très bien si elle prend en compte tous ces aspects .

Link to comment
Share on other sites

Guest Ex-fan de radio lucide

Remettre des émissions, des libres antennes… etc… ça ne changera rien.

Le modèle technologique de la radio sous forme de flux ne pourra plus lutter contre les multiples moyens d’écoute de la musique (plateformes streaming, YouTube etc…) qui sont infiniment plus flexibles, pratiques, adaptables à tous les goûts, non soumis aux quotas… 

Vous pourrez faire tout ce que vous voulez, c’est trop tard. La radio (musicale) est condamnée à vivoter en se reposant sur ses acquis jusqu’à ce que le modèle économique ne soit plus du tout viable.

Les radios « parlées » c’est autre chose car leur intérêt demeure élevé (débats, interviews, émissions spécialisées, suivi d’un événement en direct… etc)

Ceux qui pensent qu’il faudrait « remettre des libres antennes et du vrai son Electro » pour sauver la radio (une bonne partie de ceux qui fréquentent ce forum) vivent dans une incroyable naïveté et se prendront un jour la réalité en pleine face… la radio musicale est en déclin, et ça va continuer.

Link to comment
Share on other sites

Guest Ex-fan de radio lucide

J’ajoute que l’analyse des audiences des libres-antennes ne fait que confirmer mon propos : aujourd’hui, un simple streamer est capable de réunir davantage de monde qu’une libre antenne sur une radio nationale, pour un coût infiniment moindre. Et il le fait sur des plateformes qui sont aujourd’hui la référence pour les jeunes générations.
 

Pour ces générations, la radio ne fait même pas partie des options envisageables. La radio, c’est un truc de papa, voire même de de grand papa. Mon neveu qui a 22 ans (donc il ne fait même pas partie des plus jeunes), s’étonnait qu’en montant dans ma voiture, j’allume la radio. C’est dire si on est loin… très loin.

Allez parler aux jeunes générations de « libre antenne à la radio », ils vous répondront sûrement : « écouter la radio ? MDR ! »

Demander aux jeunes d’écouter la radio, c’est comme si on vous demandait d’envoyer un fax ?

Reste donc les plus vieux, qui ont grandi avec la radio et qui continueront à l’écouter, la journée, en voiture, par facilité. Rien de plus. Et ceux-là ne seront sûrement pas des clients des libres antennes le soir après 21h, ils font autre chose à cette heure la. Et les auditeurs au téléphone, les canulars… etc… ça ne les intéresse plus depuis longtemps !

Link to comment
Share on other sites

Guest Le Son d'Histoire

Enfin des discutions lucides et intelligentes

C'est tellement rare sur ce forum, oui la radio est en déclin total, oui elle vie ses dernières années, je dirais maximum 5 ans et encore

Cela va de plus en plus vite, la radio c'est terminée, ter mi née, elle ne fait plus rêver, la radio est devenue ringarde, cramée, je ne vais pas faire des tonnes de phrases ça ne sert à rien.

Ex Fan a tout résumé.

 

Link to comment
Share on other sites

Le 01/02/2022 à 15:12, Invité la bande fm a dit :

Bonjour, comme tout le monde le sait la plupart des radios aujourd'hui font quasiment toujours le même programme et ne se renouvelles pas .

Je me demande jusqu'où elles vont encore tenir avant un nouveau changement .

L'idéal serait qu'on ait enfin des vrai libres antennes, des nouvelles émissions, des programmes variés...

L'avenir de la radio peut être très bien si elle prend en compte tous ces aspects .

Vous vous plaignez que la plupart des radios font quasiment toujours le même programme et ne se renouvellent pas mais vous voulez des libre-antennes. Rien de novateur ! Ca existe depuis les années 80 et beaucoup (trop ?) de radios en font.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Invité Ex-fan de radio lucide a dit :

Allez parler aux jeunes générations de « libre antenne à la radio », ils vous répondront sûrement : « écouter la radio ? MDR ! »

Pardonnez moi mais vous êtes dans une caricature.
Si nous avons bien un problème concernant l’attractivité des programmes en france pour les cibles jeunes, quand la radio est correctement exploitée dans ses capacités, elle n’a aucune comparaison avec le streaming. Ses forces et ses avantages sont incomparables.
Il suffit de regarder ce qui se fait à l’étranger pour comprendre que la radio est loin d’être démodée, elle est prescriptrice et totalement adaptée à son époque. Mais à l’étranger, il n’y a pas que l’argent qui compte, et ce sont souvent des jeunes qui dirigent des radios jeunes !
Ne pas comprendre la différence entre une playlist algorithmique et un programme musical radio, c’est ne pas comprendre l’intérêt de la radio, même musicale.
Oui les streamers sont libres… mais pour combien de temps ? C’est uniquement par ce que la France attends toujours le dernier moment pour légiférer. Mais tous ces streamers sont en réalité dans une illégalité la plus totale dès lors qu’ils monétisent leurs contenus en diffusant des œuvres ou des programmes tiers pour lesquels ils n’ont absolument aucun droits ni autorisations. Et c’est bien par ce que YouTube a du se conformer à la loi que Twitch est devenue le nouvel eldorado des Youtubeurs devenu Streamer (puisque twitcheur, cela ne sonnait pas bien… ;)).
En France, pays souverain, on ne peut faire de l’information sans se conformer à déontologie définit au cas par cas. On ne peut réaliser un média sans cadre juridique et sans responsabilité defini dans un cahier des charges, c’est la loi.
C’est bien pour cette raison que le CSA devient l’Arcom en 2022, intégrant désormais le digital. Toutes ces modalités sont étudiées en ce moment même, quand cela va tomber cela va faire très mal pour nos amis qui exploitent librement des tuyaux mais pas encore les contraintes.

Il n’empêche que vous avez raison sur un point et pas négligeable, les radios musicales Françaises sont en hibernations. Elles vieillissent avec leurs auditeurs et n’attirent que très peu les jeunes. Il y a un grand ménage à faire pour retrouver de la compétitivité voir… de la légitimité à exploiter une fréquence qui n’est qu’une attribution temporaire, même pour les plus anciens.

Link to comment
Share on other sites

Guest Ex-fan de radio lucide
Le 03/02/2022 à 00:20, Invité Zac a dit :

Pardonnez moi mais vous êtes dans une caricature.
Si nous avons bien un problème concernant l’attractivité des programmes en france pour les cibles jeunes, quand la radio est correctement exploitée dans ses capacités, elle n’a aucune comparaison avec le streaming. Ses forces et ses avantages sont incomparables.
Il suffit de regarder ce qui se fait à l’étranger pour comprendre que la radio est loin d’être démodée, elle est prescriptrice et totalement adaptée à son époque. Mais à l’étranger, il n’y a pas que l’argent qui compte, et ce sont souvent des jeunes qui dirigent des radios jeunes !
Ne pas comprendre la différence entre une playlist algorithmique et un programme musical radio, c’est ne pas comprendre l’intérêt de la radio, même musicale.
Oui les streamers sont libres… mais pour combien de temps ? C’est uniquement par ce que la France attends toujours le dernier moment pour légiférer. Mais tous ces streamers sont en réalité dans une illégalité la plus totale dès lors qu’ils monétisent leurs contenus en diffusant des œuvres ou des programmes tiers pour lesquels ils n’ont absolument aucun droits ni autorisations. Et c’est bien par ce que YouTube a du se conformer à la loi que Twitch est devenue le nouvel eldorado des Youtubeurs devenu Streamer (puisque twitcheur, cela ne sonnait pas bien… ;)).
En France, pays souverain, on ne peut faire de l’information sans se conformer à déontologie définit au cas par cas. On ne peut réaliser un média sans cadre juridique et sans responsabilité defini dans un cahier des charges, c’est la loi.
C’est bien pour cette raison que le CSA devient l’Arcom en 2022, intégrant désormais le digital. Toutes ces modalités sont étudiées en ce moment même, quand cela va tomber cela va faire très mal pour nos amis qui exploitent librement des tuyaux mais pas encore les contraintes.

Il n’empêche que vous avez raison sur un point et pas négligeable, les radios musicales Françaises sont en hibernations. Elles vieillissent avec leurs auditeurs et n’attirent que très peu les jeunes. Il y a un grand ménage à faire pour retrouver de la compétitivité voir… de la légitimité à exploiter une fréquence qui n’est qu’une attribution temporaire, même pour les plus anciens.

Quel plaisir de vous lire. Je ne partage pas votre point de vue, mais vous avez su l’exprimer sans agressivité et avec des arguments, sans chercher à écraser les autres. Normalement, c’est juste… la base… on ne devrait pas vous féliciter pour ça, mais vu le niveau abyssal de stupidité de ce forum, ça mérite d’être souligné.

Là où je ne vous rejoins pas, c’est qu’indépendamment des questions de légalité que vous évoquez , il s’agit de culture générationnelle. Les plus jeunes ont été nourris avec la culture du digital, des réseaux, des plateformes, et associent le média radio aux générations plus âgées. 


Si seulement vous aviez raison, je m’en réjouirais le 1er : les plus jeunes reprendraient les rênes pour apporter un souffle nouveau au média radio et en feraient quelque chose de pertinent, loin de l’inertie actuelle, alimentée par une majorité de boomers qui se reposent sur leurs acquis et la gloire passée des années 80/90.

Mais cela sous-entendrait une refonte totale du média, un souffle nouveau qui irait bien au delà des concepts à la con soutenus par les nostalgiques du passé  (remettre des libres-antennes et du son Electro…)

Il faudrait non seulement ré-inventer la radio pour lui donner de la pertinence face à la concurrence des plateformes et des médias sociaux (tout en restant bloquée par la limite technologique du « flux en direct »), ce qui est déjà un chantier gigantesque et incertain,  mais aussi faire un travail massif de communication pour faire accepter progressivement aux plus jeunes que la radio peut avoir sa place dans leur « logiciel ». C’est à cela, que j’ai du mal à croire. Car nous sommes dans une société pleine d’inertie et d’immobilisme. Il est plus simple de profiter de l’ancien modèle tant qu’il y a encore du profit à faire, que d’avoir du courage et de ré-inventer les choses (avec tous les risques financiers que cela implique).

Les problèmes de légalité que vous évoquez finiront par trouver un socle juridique stabilisé , et les streamers et consort sauront y trouver leur place selon moi.

 

Link to comment
Share on other sites

Le 03/02/2022 à 00:20, Invité Zac a dit :

Pardonnez moi mais vous êtes dans une caricature.
Si nous avons bien un problème concernant l’attractivité des programmes en france pour les cibles jeunes, quand la radio est correctement exploitée dans ses capacités, elle n’a aucune comparaison avec le streaming. Ses forces et ses avantages sont incomparables.

Ne pas comprendre la différence entre une playlist algorithmique et un programme musical radio, c’est ne pas comprendre l’intérêt de la radio, même musicale.

C'est exactement cela.

Si la radio musicale reprenait son rôle de découverte musicale et de faiseuse de tubes, elle pourrait s'en sortir largement.

Sauf que la on assiste à tout le contraire : les radios sont suiveuses et tournent avec une playlist sans risque avec que des tubes connus des auditeurs de peu de les faire fuir avec un titre inconnu du top 40. Pire elles suivent même ce que les plateformes musicales imposent.

En clair, les radios musicales sont en mode survie, plus qu'en mode aller de l'avant pour montrer leur culture musicale et faire un travail/leur travail de découverte.

Faire des émissions thématiques le soir, serait peut être déjà le début de quelque chose, plutôt que de rester en Top 40, alors que l'audience est quasi nulle et donc le risque aussi.

Les algorithmes ne font pas mieux que les radios, sinon pire : ils nous ramènent toujours a ce que l'on a ou aime écouter, pour nous faire rester le plus longtemps possible.

Les quotas sont aussi un faux problème.

Mais si elles restent en mode survie trop longtemps ce sera mort.

Les chaines de télé ont le même problème face au plateforme de streaming.

Link to comment
Share on other sites

Guest Ex-fan de radio lucide
il y a 36 minutes, repeat a dit :

C'est exactement cela.

Si la radio musicale reprenait son rôle de découverte musicale et de faiseuse de tubes, elle pourrait s'en sortir largement.

Sauf que la on assiste à tout le contraire : les radios sont suiveuses et tournent avec une playlist sans risque avec que des tubes connus des auditeurs de peu de les faire fuir avec un titre inconnu du top 40. Pire elles suivent même ce que les plateformes musicales imposent.

En clair, les radios musicales sont en mode survie, plus qu'en mode aller de l'avant pour montrer leur culture musicale et faire un travail/leur travail de découverte.

Faire des émissions thématiques le soir, serait peut être déjà le début de quelque chose, plutôt que de rester en Top 40, alors que l'audience est quasi nulle et donc le risque aussi.

Les algorithmes ne font pas mieux que les radios, sinon pire : ils nous ramènent toujours a ce que l'on a ou aime écouter, pour nous faire rester le plus longtemps possible.

Les quotas sont aussi un faux problème.

Mais si elles restent en mode survie trop longtemps ce sera mort.

Les chaines de télé ont le même problème face au plateforme de streaming.

Hélas, c'est joli sur le papier, mais dans la réalité... c'est moins évident.

Si les audiences radio sont faibles en soirée, ce n'est pas la faute de la programmation TOP 40 et des quotas (si c'était le cas, les audiences seraient également très faibles dans les autres créneaux de la journée, ce qui n'est pas le cas). De plus, il suffit d'analyser les courbes d'audience de la radio en général pour s'apercevoir que les audiences diminuent très significativement en soirée, toutes radios confondues, et que c'est le cas depuis des décennies. Il s'agit donc d'une fluctuation due aux habitudes d'écoute, rien à voir avec la qualité de la programmation. Le soir, la majorité des gens font autre chose qu'écouter la radio, et ce n'est pas parce que vous proposerez une programmation plus qualitative que les gens changeront massivement leurs habitudes. Quelques uns le feront peut-être mais ça restera anecdotique, trop anecdotique pour être viable économiquement.

Concernant la qualité indéniable d'une vraie programmation musicale travaillée face aux algorithmes, je suis d'accord avec vous : les plateformes ne peuvent pas lutter contre ça (pour l'instant). Mais imaginons que vous réalisiez un super programme radio hyper qualitatif avec une playlist bien travaillée, pensez-vous réellement que cela fera massivement revenir les auditeurs, au point de révolutionner la radio ? Il suffit de regarder NOVA, FIP et les quelques exemples de ce genre pour s'apercevoir qu'il existe certes un public pour ce genre de programmes, mais que ce public est limité. Il n'y a sans doute pas de place pour des dizaines de programmes de ce genre sur le marché. Enfin... si : il y a de la place... sur le net. Et ça existe déjà ! Des milliers de webradios dans tous les styles. Mais ces structures n'ont pas à supporter les coûts de fonctionnement d'un réseau FM ! Leurs programmes ne coûtent quasiment rien à fabriquer, et il n'y a pas vraiment de modèle économique derrière (voire pas du tout). Dans l'écrasante majorité des cas, ce sont des structures animées par des passionnés bénévoles, ou qui génèrent juste quelques revenus publicitaires grâce aux bannières sur leurs sites. Une goutte d'eau quoi.

Je pense hélas que votre opinion est sincère et motivée par plein de bons sentiments, mais dans la réalité du marché, ça ne fonctionne pas. Ce n'est pas un hasard si personne ne s'y risque. La réalité de l'offre et de la demande est dure et cruelle, mais elle ne peut être niée car elle est sous nos yeux.

Les intérêts économiques doivent obligatoirement passer avant le reste, car les belles idées ne peuvent pas survivre sans moyens financiers.

Enfin, sur la totalité de la population, quelle proportion de gens est réellement en demande de playlists qualitatives et de découvertes musicales pointues ? Une minorité ! La plupart des gens sont peu exigeants et se contentent d'écouter ce qui passe à la radio. Au pire, ils zappent et passent sur la radio d'à côté. Il y a une réelle différence entre votre vision de la question et vos attentes (en tant que passionné, qui fréquente un forum de radio), et la perception qu'on les gens de cette question.

Link to comment
Share on other sites

Le 02/02/2022 à 20:49, Invité Ex-fan de radio lucide a dit :

J’ajoute que l’analyse des audiences des libres-antennes ne fait que confirmer mon propos : aujourd’hui, un simple streamer est capable de réunir davantage de monde qu’une libre antenne sur une radio nationale, pour un coût infiniment moindre. Et il le fait sur des plateformes qui sont aujourd’hui la référence pour les jeunes générations.
 

Pour ces générations, la radio ne fait même pas partie des options envisageables. La radio, c’est un truc de papa, voire même de de grand papa. Mon neveu qui a 22 ans (donc il ne fait même pas partie des plus jeunes), s’étonnait qu’en montant dans ma voiture, j’allume la radio. C’est dire si on est loin… très loin.

Allez parler aux jeunes générations de « libre antenne à la radio », ils vous répondront sûrement : « écouter la radio ? MDR ! »

Demander aux jeunes d’écouter la radio, c’est comme si on vous demandait d’envoyer un fax ?

Reste donc les plus vieux, qui ont grandi avec la radio et qui continueront à l’écouter, la journée, en voiture, par facilité. Rien de plus. Et ceux-là ne seront sûrement pas des clients des libres antennes le soir après 21h, ils font autre chose à cette heure la. Et les auditeurs au téléphone, les canulars… etc… ça ne les intéresse plus depuis longtemps !

 

Le 02/02/2022 à 20:49, Invité Ex-fan de radio lucide a dit :

J’ajoute que l’analyse des audiences des libres-antennes ne fait que confirmer mon propos : aujourd’hui, un simple streamer est capable de réunir davantage de monde qu’une libre antenne sur une radio nationale, pour un coût infiniment moindre. Et il le fait sur des plateformes qui sont aujourd’hui la référence pour les jeunes générations.
 

Pour ces générations, la radio ne fait même pas partie des options envisageables. La radio, c’est un truc de papa, voire même de de grand papa. Mon neveu qui a 22 ans (donc il ne fait même pas partie des plus jeunes), s’étonnait qu’en montant dans ma voiture, j’allume la radio. C’est dire si on est loin… très loin.

Allez parler aux jeunes générations de « libre antenne à la radio », ils vous répondront sûrement : « écouter la radio ? MDR ! »

Demander aux jeunes d’écouter la radio, c’est comme si on vous demandait d’envoyer un fax ?

Reste donc les plus vieux, qui ont grandi avec la radio et qui continueront à l’écouter, la journée, en voiture, par facilité. Rien de plus. Et ceux-là ne seront sûrement pas des clients des libres antennes le soir après 21h, ils font autre chose à cette heure la. Et les auditeurs au téléphone, les canulars… etc… ça ne les intéresse plus depuis longtemps !

Je partage complément votre point de vue.

Ce qui est dommage est que sur ce forum nous n'avons pas de rubrique des nouveaux mode de consommation de la radio.
Comme les podcasts ou les flux youtube ou streaming qui font plus d'audience que beaucoup de radios. En plus le principe d'animation est le même sauf qu'il ne passent plus par des infrastructures couteuses comme des émetteurs dans toute la France ( encore une techno qui deviendra obsolète ).

 

Link to comment
Share on other sites

Le 02/02/2022 à 20:49, Invité Ex-fan de radio lucide a dit :

J’ajoute que l’analyse des audiences des libres-antennes ne fait que confirmer mon propos : aujourd’hui, un simple streamer est capable de réunir davantage de monde qu’une libre antenne sur une radio nationale, pour un coût infiniment moindre. Et il le fait sur des plateformes qui sont aujourd’hui la référence pour les jeunes générations.

Pour ces générations, la radio ne fait même pas partie des options envisageables. La radio, c’est un truc de papa, voire même de de grand papa. Mon neveu qui a 22 ans (donc il ne fait même pas partie des plus jeunes), s’étonnait qu’en montant dans ma voiture, j’allume la radio. C’est dire si on est loin… très loin.

Allez parler aux jeunes générations de « libre antenne à la radio », ils vous répondront sûrement : « écouter la radio ? MDR ! »

Demander aux jeunes d’écouter la radio, c’est comme si on vous demandait d’envoyer un fax ?

Reste donc les plus vieux, qui ont grandi avec la radio et qui continueront à l’écouter, la journée, en voiture, par facilité. Rien de plus. Et ceux-là ne seront sûrement pas des clients des libres antennes le soir après 21h, ils font autre chose à cette heure la. Et les auditeurs au téléphone, les canulars… etc… ça ne les intéresse plus depuis longtemps !

On peut encore trouver son bonheur, notamment grâce aux radios diffusées sur le net : la preuve, j'écoute RFI et Rock Antenne Alternative et cela me convient bien !

En FM aussi, il reste quelques bons programmes, par exemple les antennes de Radio France ou la Radio Libre de Difool.

Profitons-en tant que cela existe ! Ou enregistrons les, pour pouvoir les réécouter quand ils ne seront plus à l'antenne.

C'est ce que je fais avec Rock Antenne Alternative : j'enregistre sur l'ordi pour pouvoir réécouter sur l'autoradio.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Roskau a dit :

Ce qui est dommage est que sur ce forum nous n'avons pas de rubrique des nouveaux mode de consommation de la radio.
Comme les podcasts ou les flux youtube ou streaming qui font plus d'audience que beaucoup de radios. En plus le principe d'animation est le même sauf qu'il ne passent plus par des infrastructures couteuses comme des émetteurs dans toute la France ( encore une techno qui deviendra obsolète ).

Puisqu’internet ferait plus d’audience que la radio, alors vous voudriez dénaturer radioactu.

Non, les podcasts, les streamers, la musique en ligne, n’ont aucun rapport avec la radio.

Vous n’avez absolument rien compris à l’intérêt différenciant de la radio.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, Invité Gary a dit :

Non, les podcasts, les streamers, la musique en ligne, n’ont aucun rapport avec la radio.

Et selon vous les boucles musicales sans animation qu'on peut écouter en DAB+ ou sur certaines locales seraient de la radio ?

Je préfère écouter un bon podcast qu'un programme en direct sans intérêt ni consistance.

Les temps ont changé et la radio aussi.

Link to comment
Share on other sites

Le 01/02/2022 à 15:12, Invité la bande fm a dit :

Bonjour, comme tout le monde le sait la plupart des radios aujourd'hui font quasiment toujours le même programme et ne se renouvelles pas .

Je me demande jusqu'où elles vont encore tenir avant un nouveau changement.

L'idéal serait qu'on ait enfin des vrai libres antennes, des nouvelles émissions, des programmes variés...

L'avenir de la radio peut être très bien si elle prend en compte tous ces aspects.

Hélas, Arcom ne changera pas tant que que le CSA impose encore ce quota de 40% de chansons francophones sur toutes les radios FM en France (DAB+ y compris).

La plupart des auditeurs écoutent des radios étrangères, vont sur Youtube ou/et sur du streaming, et les webradios1
.

Qui écouterait une des radios musicales et généralistes en plein déclin aujourd'hui avec ces 40% de chansons françaises aujourd'hui ?

1Non applicable aux webradios pour l'instant.

Link to comment
Share on other sites

Guest BoulangeActu
il y a une heure, PhiP a dit :

Et selon vous les boucles musicales sans animation qu'on peut écouter en DAB+ ou sur certaines locales seraient de la radio ?

Je préfère écouter un bon podcast qu'un programme en direct sans intérêt ni consistance.

Les temps ont changé et la radio aussi.

Et selon vous, le pain congelé que l’on peut acheter dans certaines épiceries de nuit, ce serait de la boulangerie ?

Mais moi je préfère un bon morceau de viande que du pain rassis sans intérêt ni consistance.

Les temps ont changé, le pain aussi…

Reste toujours les boulangeries mais moi je préfère la bonne viande de toute façon héhé !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, Invité Gary a dit :

Puisqu’internet ferait plus d’audience que la radio, alors vous voudriez dénaturer radioactu.

Non, les podcasts, les streamers, la musique en ligne, n’ont aucun rapport avec la radio.

Vous n’avez absolument rien compris à l’intérêt différenciant de la radio.

MDR , Ne détruisez pas Radioactu c'est la référence. On ne veut pas entendre parler des nouvelles technologies...

Typiquement le genre de comportement qui tue la FM , faire de la radio avec les idées du passé.

LOL la radio est différente ? il faut m'expliquer ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, PhiP a dit :

Et selon vous les boucles musicales sans animation qu'on peut écouter en DAB+ ou sur certaines locales seraient de la radio ?

Je préfère écouter un bon podcast qu'un programme en direct sans intérêt ni consistance.

Les temps ont changé et la radio aussi.

Ecoutez une radio DAB c'est écouter un ordinateur....

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Invité Robert a dit :

MDR , Ne détruisez pas Radioactu c'est la référence. On ne veut pas entendre parler des nouvelles technologies...

Typiquement le genre de comportement qui tue la FM , faire de la radio avec les idées du passé.

LOL la radio est différente ? il faut m'expliquer ?

La différence entre la radio, la télévision, la presse écrite, le cinéma et internet ? 

Si vous n’êtes pas capable de faire la différence, c’est que la radio vous importe peu et que c’est une question individuelle.

Vous n’aimez pas/plus la radio, chacun ses goûts.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Invité Gary a dit :

Robert vous dites n’importe quoi… Le DAB+ c’est de l’hertzien.

C'est vous qui ne comprenez pas. Vous êtes tellement dans votre ancien modèle que pour vous  la radio doit être diffusée par un émetteur et  vous oubliez l'essentiel : ce qui doit être diffusé.

La majorité des nouvelles radios sur le DAB ( sauf les nationales connues) ne sont que des flux musicaux envoyés par un ordinateur. C'est çà la nouvelle radio ? écouter un ordinateur qui diffuse une playlist ?

Le pire est que ces gens imaginent qu'ils vont gagner de l'argent en faisant ce type de radio ? RV dans 1 an la majorité fermeront . Ils n'ont pas plus d'intérêt d'exister qu'une webradio.

ah oui j'oubliais  mais elles passent  par un émetteur en hertzien....ça change quoi ?

Vous avez le mode de pensée d'un gardien d'un centre d'émetteurs TDF.... tellement peur que son job disparaisse .

Link to comment
Share on other sites

Guest Ex-fan de radio lucide
Il y a 4 heures, Invité david69-1985 a dit :

Je ne comprends pas ce débat autour du DAB+ et des moyens de diffusion autres que la FM. On entend toujours parler de ces technologies comme d’une véritable alternative, quelque chose de radicalement différent de tout ce qu’on connaît.

Mais DAB+, IP, ou autre … peu importe. Ça reste de la radio ! On fait juste passer l’audio par un canal différent, c’est tout. Pour les gens, c’est pareil, c’est de la radio. C’est un flux qui s’écoute en direct, il présente exactement les mêmes limites technologiques que la FM (à une différence près : lorsqu’on capte mal la FM, on a du bruit blanc, alors qu’en captant mal le DAB+, on a des artefacts numériques à la place du bruit blanc). Et éventuellement , on a une pochette qui s’affiche sur l’écran (WoW super, tout le monde s’en fout de ça non ?).

Certes, ces nouveaux canaux de diffusion donnent accès à un plus large choix (avec quel viabilité économique ? Davantage de convives autour d’un gâteau qui fait toujours la même taille), mais hormis la multiplication des stations disponibles, il n’y a rien de révolutionnaire. En tout cas, rien de suffisamment révolutionnaire au point de changer radicalement la perception qu’on les gens du concept de « radio ». Pour les auditeurs, cela reste exactement la même chose, sauf que la technologie s’est modernisée. C’est tout.

Alors oui, outre-Manche « le DAB fonctionne bien »… ce n’est que le résultat d’un choix politique visant à remplacer une technologie vieillissante par une autre plus récente. Et comme cela s’est développé depuis un moment là-bas, et que les véhicules ont été progressivement équipés de cette technologie, les gens ont suivi sans même avoir fait un choix. Ça s’est imposé à eux comme une norme, c’est tout. Le jour où la majorité des véhicules seront équipés de postes DAB+ en France, vous pourrez dire que « le DAB+ marche bien en France » ? Oui forcément… c’est mécanique. Mais ça ne voudra absolument pas dire que « la radio » marche mieux.

D’un côté on a « la radio », et d’un autre côté on a « le tuyau par lequel la radio est diffusée ». Ce n’est pas la même chose. Vous aurez beau moderniser le tuyau, et multiplier en quantité tout ce qu’on fait passer dedans, ça restera … de la radio. Les gens ne vont pas revenir en masse écouter la radio sous prétexte qu’elle passe dans un tuyau plus moderne.

 

Link to comment
Share on other sites

Écoutez les radios belges, au moins nos voisins ont tout compris, quelquesoit les stations c est varié avec des vrais émissions de musique, c est en français côté  walonie, les Nostalgie Chérie nrj fun sont bien meilleurs que côté français 

Link to comment
Share on other sites

Guest CRICRI DE CHACHA
Il y a 20 heures, Invité Robert a dit :

C'est vous qui ne comprenez pas. Vous êtes tellement dans votre ancien modèle que pour vous  la radio doit être diffusée par un émetteur et  vous oubliez l'essentiel : ce qui doit être diffusé.
 

Entierement d'accord avec cette affirmation; à force d'automatiser à tout-va, on finit :

  • par décrocher
  • ne plus se soucier de ce qui est diffusé
  • manquer d'idées ou de carburant
  • et surtout ne plus être concurrentiel

Comme les structures sont quasi-fantomatiques avec le culte du chef souriant, ca n'aide pas les eventuels contradicteurs.

Il y a 20 heures, Invité Robert a dit :

La majorité des nouvelles radios sur le DAB ( sauf les nationales connues) ne sont que des flux musicaux envoyés par un ordinateur. C'est çà la nouvelle radio ? écouter un ordinateur qui diffuse une playlist ?
 

A la rigueur, on pourrait se contenter de la playliste à condition d'avoir une prog coherente; pour moi, vous posez la mauvaise question : est-ce ENCORE de la radio quand on se contente de simple voice-trackers ?

Si ca diffuse bien, on ne peut affirmer qu'on fait encore de la radio par ce canal.

Link to comment
Share on other sites

Guest libre antenne
Le 01/02/2022 à 15:12, Invité la bande fm a dit :

L'idéal serait qu'on ait enfin des vrai libres antennes, des nouvelles émissions, des programmes variés...

L'avenir de la radio peut être très bien si elle prend en compte tous ces aspects .

C'est vrai qu'aujourd'hui les libres antennes font quasiment toujours la même chose et ne font plus trop dans l'originalité .

Par un temps on a déjà eu des libres antennes pas trop mal mais aujourd'hui elles se ressemblent toutes .

Mais la radio peut tout à fait se réinventer et proposer des nouveaux programmes, un nouvel habillage d'antenne, des nouvelles libre antennes...

Quant aux programmes cela fait bien longtemps que la plupart des radios restent bloquées sur un même programme et ne se renouvelles pas .

Moi de toute façon je pense que d'ici 2 ou 3 ans maxi la radio n'aura plus le choix que de changer et de se réinventer .

Link to comment
Share on other sites

Guest Fun nostalgie

Arf… la radio

le plus bel outil du monde, qui nous accompagne ou qu’on soit, quoi qu’on fasse (voiture, travail, repos…)

J’ai 25 ans mes véritables années radio c’est Funradio de 2011 à 2015. Parfois je réécoute Fun surtout pour les émissions. D’ailleurs Bruno est toujours mon réveil depuis 2011 bien que maintenant dés que je suis debout je coupe la radio.

RTL (ma radio actuelle, la meilleure d’ailleurs, on ne nie pas l’inverse SVP) Europe 1, France Inter, RMC ont de quoi renouveller (actu, politique, émissions diverses) mais les radios musicales de type Fun, NRJ, Virgin… centrée pour les 12-25/30ans…

quand j’écoute le peu de Bruno dans la radio que je puisse écouter, c’est exactement les mêmes émissions, avec les mêmes sujets, avec les mêmes débats qu’il y a dix ans.

Démonstrations ? Pourquoi pas les amis:

« dites-nous les auditeurs, quand était la dernière fois que vous aviez fait l’amour en dehors de la maison ? On a Cynthia de Saint-Gabin-lès-Tréfonds:

-alor moi avec mon copaing en a fai l’amour dans l’ascenseurre avant d’allé chez le médeçaing^^
 

*applause*
 

-incroyable Cynthia on t’embrasse. Et tout de suite et pour la 5ème fois depuis 2h, la dernière prod de Ed Sheeran, juste avant une pause pub on revient vite »

c’est insupportable.

aucune évolution positive possible pour ce genre de radio.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, Invité Fun nostalgie a dit :

Arf… la radio

le plus bel outil du monde, qui nous accompagne ou qu’on soit, quoi qu’on fasse (voiture, travail, repos…)

J’ai 25 ans mes véritables années radio c’est Funradio de 2011 à 2015. Parfois je réécoute Fun surtout pour les émissions. D’ailleurs Bruno est toujours mon réveil depuis 2011 bien que maintenant dés que je suis debout je coupe la radio.

RTL (ma radio actuelle, la meilleure d’ailleurs, on ne nie pas l’inverse SVP) Europe 1, France Inter, RMC ont de quoi renouveller (actu, politique, émissions diverses) mais les radios musicales de type Fun, NRJ, Virgin… centrée pour les 12-25/30ans…

quand j’écoute le peu de Bruno dans la radio que je puisse écouter, c’est exactement les mêmes émissions, avec les mêmes sujets, avec les mêmes débats qu’il y a dix ans.

Démonstrations ? Pourquoi pas les amis:

« dites-nous les auditeurs, quand était la dernière fois que vous aviez fait l’amour en dehors de la maison ? On a Cynthia de Saint-Gabin-lès-Tréfonds:

-alor moi avec mon copaing en a fai l’amour dans l’ascenseurre avant d’allé chez le médeçaing^^
 

*applause*
 

-incroyable Cynthia on t’embrasse. Et tout de suite et pour la 5ème fois depuis 2h, la dernière prod de Ed Sheeran, juste avant une pause pub on revient vite »

c’est insupportable.

aucune évolution positive possible pour ce genre de radio.

 

On peut dire pareil de mme isabelle sur nrj dans la 6/9  avec ces histoires de couteau avec ces enfants ... la radio testimoniale est éffarante . 

Link to comment
Share on other sites

Guest CRICRI DE CHACHA
Il y a 19 heures, Invité Fun nostalgie a dit :

c’est insupportable.

aucune évolution positive possible pour ce genre de radio.

Je trouvais que durant les premieres années sur NRJ, le 6-9 etait plus creatif reposait sur les fondations du Festival Robles; c'etait interessant.

Petit à petit, les comediens se sont barrés et c'etait beaucoup moins bon et spontané.

Trop de talk, et pas assez de musique : limite si on ne fait plus de radios quand jadis on nous faisait des gags sur les intros.

Link to comment
Share on other sites

Guest radios flippantes
Il y a 17 heures, Invité Nrj 2 a dit :

On peut dire pareil de mme isabelle sur nrj dans la 6/9  avec ces histoires de couteau avec ces enfants ... la radio testimoniale est éffarante . 

C'était chez manu dans le 6/9 ça ?

Je ne l'ai pas entendu mais si le cas le niveau a bien baissé .

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...