Aller au contenu

repeat

Membres
  • Compteur de contenus

    104
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de repeat

  • Rang
    Semi-Initié Radio
  1. Améliorer la couverture de L'Essentiel Radio en Lorraine

    Quel est le cas de Radio Monaco à Grasse/Cannes sur le 103.2 ? Attention que l'on s'y méprenne pas, j'aime beaucoup cette station de radio. Je m'interroge juste sur sa particularité : Elle est si je ne me trompe pas Monégasque, radio privée et ne semble pas être (trop) concernée par les règles et quotas du CSA français. Et pourtant elle a bien une fréquence en B sur la zone de Grasse/Cannes cadastrée par le CSA.
  2. Quelle qualité de son sur Radio 6 !

    En FM le son est propre, très très proche du son DAB.Presque identique. On pourrait le qualifier presque d'Hi-Fi et c'est agréable. Cela est de plus en plus rare en FM. Bien meilleur de celui de NRJ ou Contact sur la même zone. A ce niveau ne n'est pas de la patate, mais de la bouillie écrétée un max. Le niveau sonore ne fait pas tout, ni la loudness war.
  3. Metropolys est partout

    Le parlais du réseau bus (urbain). Pas du métro. Sur les grandes lignes effectivement le chauffeur peut écouter parfois la radio et ce que j'entends en général c'est RMC (et les grandes gueules surtout) même si il n'est impossible qu'un chauffeur écoute Metropolys tout comme certains (majoritairement a ce que j'ai pu voir) écoute RTL2 si c'est une musicale. Quand aux stations de métro c'est toujours un flux non identifié spécifique (généraliste Hits) qui était fait il y a longtemps si je me souviens bien par Contact FM. Je ne sais si c'est encore le cas aujourd’hui à l'époque des web radios spécialisée pour la distribution et autres. Si je tiens ton raisonnement, à la pharmacie du centre commercial V2 (le plus gros de la région Lilloise) ils ont mis en flux musical Vibration (la radio). J'en conclu donc que Vibration fait un carton sur Lille, pourtant totalement Hors zone de sa diffusion et même très loin de sa zone Et puis pour terminer car cela en devient pénible, ce n'est pas parce qu'une radio est écoutée dans un bus, une cuisine de resto ou un commerce que ça en fait une radio numéro 1. C'est Mediamétrie qui le dit pas moi.
  4. Metropolys est partout

    Je confirme! Pas de musique sur le réseau Ilevia. Quand au resto U, du temps ou j'y allais il n'y en avait pas non plus. Donc des hallucinations auditives ?
  5. Votre radio B fait peu d'audience

    Sur cette carte tu trouveras les B qui cartonnent et arrivent en tête dans leurs villes respectives et qui donc font de l'audience comme tu dis. https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=19lCKyP_jxPpzo0RNc7VRdS9ifXzNG-nr&ll=48.563383927067726%2C3.238039722241206&z=7 Bizarrement , je n'y vois pas Metropolys à Lille. Donc plus la peine de nous en parler tous les jours comme une référence à copier.
  6. Votre radio B fait peu d'audience

    Pour reprendre ton exemple dans le Nord-Pas de Calais : Radio 6 et Delta FM sont à +30% d'audience respectivement sur Calais et Dunkerque et sont dans leur fief devant TOUTES les autres radio confondues. Ce sont des scores parmi les plus élevés de France en terme de pénétration. Radio 6 se paye aussi le luxe d'arriver en tête à Boulogne et au Touquet. La force de ces radios : avant même la programmation musicale, ce sont avant tout des radios a visée familiale et qui savent parler à toute la famille et qui connaissent bien la région ou elles diffusent. Les animateurs sont connus et identifié clairement par les auditeurs. D'un certaine manière on les connait, car une personnalité bien à eux et ne son pas interchangeable sans que cela ne se voit. On sait tout de suite qui se trouve derrière le micro. On connait le prénom de l'animateur et savent parler aux auditeurs (Bonjour à Ursula sur R6 le matin ou Guillaume l’après-midi sur Delta). On est très loin des score de Metropolys qui fait autour de 5 points dans son fief à Lille et tourne autour de la 10ème place. S'il fallait prendre un autre exemple dans la région : RDL est 3ème radio sur Saint-Omer sur un créneau non Hits, mais senior. Faut la le faire aussi. (La voix du Nord n'y est pour rien : elle n'a repris qu'une radio qui fonctionnait très bien déjà avant). Ailleurs en France, aussi on peut citer Totem, 100%, Maritima qui dans leurs fiefs historiques font un score élevé. Je n'ai rien contre Metropolys, mais force est de constater que quelque soit le format qu'elle adapte d'année en année, elle ne décolle toujours pas vraiment. Donc copier une recette à 5% et dire qu'il faut la copier pour faire de l'audience ...Les B ne se résument pas qu'à Metropolys et ... Direct FM !
  7. C'est juste IMPOSSIBLE de ne pas aimer Metropolys

    C'est surtout que pour lui les autres B se limite à Direct FM (et une ou 2 autres B sans importance). Des B il y en a des dizaines répartie sur toute la France dont certaines font un réel carton. Et pour terminer : Metropolys dans son fief est autour la 10ème place des radios à Lille et 5 % d'audience . Elle est donc très loin de faire l'unanimité. Très loin d'une RTL, Skyrock ou NRJ sur Lille. Donc oui c'est bienpossible de ne pas aimer Metropolys (mais ce n'est pas mon cas).
  8. Vianney : "C'est nous les imbéciles"

    Moi, cela fait 2 ans que j'ai trouvé mon bonheur (grâce au télétravail et un band scan dans le mercantour) : Fréquence K (Carros / Nice) http://frequencek.ice.infomaniak.ch/frequencek-128.mp3 Elle passe les artistes que tu cites et plein d'autres (bleu toucan que j'aime bien... ) qui ne passe nul part ailleurs ou presque. Que s'est rafraichissant, reposant loin du matraquage du top 40. Parfait pour travailler au calme Et que de découverte musicales avec cette radio. C'est clair ce n'est pas la soupe du Top 40 polluée par les pseudo stars jetable de téléréalité. La seule radio qui me fait encore donner un sens à la FM au niveau découverte musicale en France. Une vraie radio associative qui fait une vraie programmation alternative et un bon habillage, sans pubs et un flash info chaque heure. Parfait. Dommage que je ne l'ai pas découverte avant. Quand aux autres FM : dès que j'entends Vianney, je zappe immédiatement avant même qu'il l'ouvre. C'est radical. Sa voix de canard m'insupporte au plus au point et je parle même pas des textes niveau CM2. C'est rédhibitoire. Tant que les radios musicales ne comprendront pas que certains pseudo artistes font fuir plus d'auditeurs qu'ils n'en font venir, les musicales n'ont pas fini de dégringoler.
  9. Radio autoroutes

    Tout à fait cela, ces radios d'autoroutes, surtout celle de Vinci ne sont la que pour faire de l'argent (suffit de voir le nombre d'écran pub sur Vinci) et accessoirement avertir le conducteur d"un problème souvent secondaire (Obstacle sur la chaussée, animal, ou véhicule arrêté ...), mais en ce qui concerne les (gros) bouchons, ils sont souvent signalés en dernier afin de de ne pas dissuader l'automobiliste d'emprunter et de payer sa lourde contribution à la société d'autoroute. En aucun cas le réseau secondaire n'est mis en avant comme solution de délestage. Il est n'est cité que quand il y a des bouchons. On se demande bien pourquoi. L'automobiliste doit prendre et rester sur le réseau autoroutier le plus longtemps possible. Le reste n'est que secondaire pour ces radios. Qui se souvient d'il y a un ou deux ans une autoroute totalement fermée pour cause de neige et la radio d’autoroute n'a même pas précisé de ne pas emprunter le réseau ? Vinci qui a un malin plaisir (financier) de mettre ces infos trafic à H+02 minutes ( 02,17,37,47 ...) afin que l'automobiliste pensant avoir ses infos trafic à 15H30 les a à 15H32 et soit bien sur de ne pas louper sa page de pubs avec une exposition maximale de l'écran pub. Dans le cas de Vinci, sur l'A8 (Menton - Aix en provence), la couverture de Radio Vinci est souvent de qualité supérieure aux radios de villes (NRJ, KISS ...) comme sur les zone de Nice, Antibes, Cannes ou Mandelieu du fait de l’implantation de nombreux émetteurs relais en ville et qui déborde largement de l'axe autoroutier. Je me demande aussi comment le CSA peut autoriser autant de pubs sur une radio qui est avant tout une radio de service pour un service déja payé par l'usager. Ce d'autant plus que ladite radio n'a pas à candidater pour une avoir des fréquences sur toutes les zones du réseau autoroutier et concurrence les radios sur les zones traversées.
  10. "Bad habits" de Ed Sheeran

    Et sur Metropolys ca passe ou pas ?
  11. DKL Dreyeckland sort du lot !!!!!

    Pour moi Radio Azur était un renommage de Cannes Radio qui partait à la conquête de Nice avec sa nouvelle fréquence. Le contenu était (à peu près) la même chose : un fourre-tout musical 90's-2000 et tubes actuels. Devant le flop d'Azur Radio à Cannes, marche arrière sur le nom. Tant pis pour Nice (Cannes radio à Nice : Lol). Mais sur le fond le produit n'a pas changé. Le seul point positif que je leur trouve est que cela semble être moins répétitif que Kiss FM. Mais quasi rien de produit en local (hors quelques infos). Le flux musical est à Strasbourg quasi full Voice track. Une radio locale dont "le bureau se trouve à Mulhouse à 800 kms de Cannes" : Lol, pour reprendre les propos de Cannes Radio à propos de Kiss FM et son unique bureau au Cannet. Bref une radio qui n'a rien de local à Cannes ou presque.
  12. Superbe chanson sur Direct FM ! Voilà ce qu'il faut diffuser !

    Pas que : Il a réussi à placer Direct FM, Metropolys et désormais L'esssentiel Radio ... Comme à chaque fois
  13. Finalement, la radio sur IP, c'est pas la panacée!

    Rien que cette phrase discrédite le propos : mélanger problème de couverture d'un réseau et technologie du réseau ... Si dans un endroit donné, il n'y a pas de 3G (et accessoirement 2G), il n'y aura pas de 4G et encore moins de 5G ! Et comme dit au dessus par Nono27, je confirme : cela fait plusieurs années maintenant que j'écoute la radio en IP quand sur la zone ou je me trouve il n'y pas de radios qui m’intéressent. Un smartphone et une connexion bluetooth appareillée à l'autoradio et ça roule ! Globalement ça passe plutôt bien désormais. Je ne dis pas que cela ne coupe pas de temps en temps, mais sur de longs trajets c'est tout de même assez voir très rare. Ceux qui discrédite l'IP ce sont ceux qui en ont peur. Peur de perdre le monopole qu'ils ont en FM sur une zone donnée. Car l'IP transforme n'importe quelle radio locale en radio nationale à moindre coup et donc permet de toucher des zones jusque la inaccessible et donc des concurrents ou une audience à partager. Un peu comme le DAB qui amène aussi une nouvelle concurrence. Et quand au cout : je m'en fou. Je paye un abonnement quoiqu'il se passe. Je suis libre de m'en servir pour de la radio. C'est un faut débat. Si le fait de payer me permet d'écouter les radio que j'aime et bien tant mieux. C'est le même principe que de payer une plateforme de télévision payante pour échapper a l'offre Hertzienne de base. Il y a les chaines Hertziennes et celles sur IP. Elles cohabitent. En radio ce sera pareil. Soit on reste sur l'offre de base, soit on va sur internet (moyennant finance) pour trouver ce qui nous plait. Je précise que j'écoute des radios FM locales en dehors de leurs zones d'émission (Hormis M40) et non des webradios. Donc peut être qu'une radio locale m'a perdu sur sa zone (a charge pour elle de faire un programme intéressant et/ou de qualité pour que je vienne l'écouter) pour peu que j'allais écouter une radio locale, mais une autre m'a gagné ailleurs en dehors de sa zone. Pour moi le vrai danger des locales est la couverture nationale et totale des radios nationales en DAB. Avant on changeait de fréquences en FM car on ne recevait plus la radio que l'on écoutait sur un long trajet qu'elle soit locale ou nationale et faisait découvrir d'autres radios en cours de trajets. En DAB il ne sera plus utile de changer car la couverture sera étendue à tout le territoire.
  14. DKL, une radio de l'Est totalement à l'Ouest !

    C'est pas le conseil d'état qui a attribué la fréquence a Latina. Il a juste retiré la fréquence à Kiss. Le CSA ayant été humilié par la conseil d'état et pour éviter à nouveau des ennuis a attribué la fréquence a une D. Si on y regarde de plus prêt un (ex) réseau B a été quasi réattribué en D sauf à Marseille. Quand on sait que le CSA est sensé veiller à garder des ressources pour les services locaux, je peux dire que sur le démantèlement du réseau de vitamine, il a failli dans sa mission en redonnant les fréquences majoritairement à des réseaux parisiens.
  15. DKL, une radio de l'Est totalement à l'Ouest !

    Tout à fait ça ! En plus Cannes Radio était (un peu) connue à Nice car reçue partiellement et pas trop loin de Cannes. Bilan après le changement de nom, ils ont perdu à Cannes et rien gagné à Nice ! Car nom de radio assez bateau. Bilan quelques temps après : marchine arrière pour revenir à Cannes Radio.
×