Aller au contenu

repeat

Membres
  • Compteur de contenus

    97
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par repeat

  1. Vianney : "C'est nous les imbéciles"

    Moi, cela fait 2 ans que j'ai trouvé mon bonheur (grâce au télétravail et un band scan dans le mercantour) : Fréquence K (Carros / Nice) http://frequencek.ice.infomaniak.ch/frequencek-128.mp3 Elle passe les artistes que tu cites et plein d'autres (bleu toucan que j'aime bien... ) qui ne passe nul part ailleurs ou presque. Que s'est rafraichissant, reposant loin du matraquage du top 40. Parfait pour travailler au calme Et que de découverte musicales avec cette radio. C'est clair ce n'est pas la soupe du Top 40 polluée par les pseudo stars jetable de téléréalité. La seule radio qui me fait encore donner un sens à la FM au niveau découverte musicale en France. Une vraie radio associative qui fait une vraie programmation alternative et un bon habillage, sans pubs et un flash info chaque heure. Parfait. Dommage que je ne l'ai pas découverte avant. Quand aux autres FM : dès que j'entends Vianney, je zappe immédiatement avant même qu'il l'ouvre. C'est radical. Sa voix de canard m'insupporte au plus au point et je parle même pas des textes niveau CM2. C'est rédhibitoire. Tant que les radios musicales ne comprendront pas que certains pseudo artistes font fuir plus d'auditeurs qu'ils n'en font venir, les musicales n'ont pas fini de dégringoler.
  2. Radio autoroutes

    Tout à fait cela, ces radios d'autoroutes, surtout celle de Vinci ne sont la que pour faire de l'argent (suffit de voir le nombre d'écran pub sur Vinci) et accessoirement avertir le conducteur d"un problème souvent secondaire (Obstacle sur la chaussée, animal, ou véhicule arrêté ...), mais en ce qui concerne les (gros) bouchons, ils sont souvent signalés en dernier afin de de ne pas dissuader l'automobiliste d'emprunter et de payer sa lourde contribution à la société d'autoroute. En aucun cas le réseau secondaire n'est mis en avant comme solution de délestage. Il est n'est cité que quand il y a des bouchons. On se demande bien pourquoi. L'automobiliste doit prendre et rester sur le réseau autoroutier le plus longtemps possible. Le reste n'est que secondaire pour ces radios. Qui se souvient d'il y a un ou deux ans une autoroute totalement fermée pour cause de neige et la radio d’autoroute n'a même pas précisé de ne pas emprunter le réseau ? Vinci qui a un malin plaisir (financier) de mettre ces infos trafic à H+02 minutes ( 02,17,37,47 ...) afin que l'automobiliste pensant avoir ses infos trafic à 15H30 les a à 15H32 et soit bien sur de ne pas louper sa page de pubs avec une exposition maximale de l'écran pub. Dans le cas de Vinci, sur l'A8 (Menton - Aix en provence), la couverture de Radio Vinci est souvent de qualité supérieure aux radios de villes (NRJ, KISS ...) comme sur les zone de Nice, Antibes, Cannes ou Mandelieu du fait de l’implantation de nombreux émetteurs relais en ville et qui déborde largement de l'axe autoroutier. Je me demande aussi comment le CSA peut autoriser autant de pubs sur une radio qui est avant tout une radio de service pour un service déja payé par l'usager. Ce d'autant plus que ladite radio n'a pas à candidater pour une avoir des fréquences sur toutes les zones du réseau autoroutier et concurrence les radios sur les zones traversées.
  3. "Bad habits" de Ed Sheeran

    Et sur Metropolys ca passe ou pas ?
  4. DKL Dreyeckland sort du lot !!!!!

    Pour moi Radio Azur était un renommage de Cannes Radio qui partait à la conquête de Nice avec sa nouvelle fréquence. Le contenu était (à peu près) la même chose : un fourre-tout musical 90's-2000 et tubes actuels. Devant le flop d'Azur Radio à Cannes, marche arrière sur le nom. Tant pis pour Nice (Cannes radio à Nice : Lol). Mais sur le fond le produit n'a pas changé. Le seul point positif que je leur trouve est que cela semble être moins répétitif que Kiss FM. Mais quasi rien de produit en local (hors quelques infos). Le flux musical est à Strasbourg quasi full Voice track. Une radio locale dont "le bureau se trouve à Mulhouse à 800 kms de Cannes" : Lol, pour reprendre les propos de Cannes Radio à propos de Kiss FM et son unique bureau au Cannet. Bref une radio qui n'a rien de local à Cannes ou presque.
  5. Superbe chanson sur Direct FM ! Voilà ce qu'il faut diffuser !

    Pas que : Il a réussi à placer Direct FM, Metropolys et désormais L'esssentiel Radio ... Comme à chaque fois
  6. Finalement, la radio sur IP, c'est pas la panacée!

    Rien que cette phrase discrédite le propos : mélanger problème de couverture d'un réseau et technologie du réseau ... Si dans un endroit donné, il n'y a pas de 3G (et accessoirement 2G), il n'y aura pas de 4G et encore moins de 5G ! Et comme dit au dessus par Nono27, je confirme : cela fait plusieurs années maintenant que j'écoute la radio en IP quand sur la zone ou je me trouve il n'y pas de radios qui m’intéressent. Un smartphone et une connexion bluetooth appareillée à l'autoradio et ça roule ! Globalement ça passe plutôt bien désormais. Je ne dis pas que cela ne coupe pas de temps en temps, mais sur de longs trajets c'est tout de même assez voir très rare. Ceux qui discrédite l'IP ce sont ceux qui en ont peur. Peur de perdre le monopole qu'ils ont en FM sur une zone donnée. Car l'IP transforme n'importe quelle radio locale en radio nationale à moindre coup et donc permet de toucher des zones jusque la inaccessible et donc des concurrents ou une audience à partager. Un peu comme le DAB qui amène aussi une nouvelle concurrence. Et quand au cout : je m'en fou. Je paye un abonnement quoiqu'il se passe. Je suis libre de m'en servir pour de la radio. C'est un faut débat. Si le fait de payer me permet d'écouter les radio que j'aime et bien tant mieux. C'est le même principe que de payer une plateforme de télévision payante pour échapper a l'offre Hertzienne de base. Il y a les chaines Hertziennes et celles sur IP. Elles cohabitent. En radio ce sera pareil. Soit on reste sur l'offre de base, soit on va sur internet (moyennant finance) pour trouver ce qui nous plait. Je précise que j'écoute des radios FM locales en dehors de leurs zones d'émission (Hormis M40) et non des webradios. Donc peut être qu'une radio locale m'a perdu sur sa zone (a charge pour elle de faire un programme intéressant et/ou de qualité pour que je vienne l'écouter) pour peu que j'allais écouter une radio locale, mais une autre m'a gagné ailleurs en dehors de sa zone. Pour moi le vrai danger des locales est la couverture nationale et totale des radios nationales en DAB. Avant on changeait de fréquences en FM car on ne recevait plus la radio que l'on écoutait sur un long trajet qu'elle soit locale ou nationale et faisait découvrir d'autres radios en cours de trajets. En DAB il ne sera plus utile de changer car la couverture sera étendue à tout le territoire.
  7. DKL, une radio de l'Est totalement à l'Ouest !

    C'est pas le conseil d'état qui a attribué la fréquence a Latina. Il a juste retiré la fréquence à Kiss. Le CSA ayant été humilié par la conseil d'état et pour éviter à nouveau des ennuis a attribué la fréquence a une D. Si on y regarde de plus prêt un (ex) réseau B a été quasi réattribué en D sauf à Marseille. Quand on sait que le CSA est sensé veiller à garder des ressources pour les services locaux, je peux dire que sur le démantèlement du réseau de vitamine, il a failli dans sa mission en redonnant les fréquences majoritairement à des réseaux parisiens.
  8. DKL, une radio de l'Est totalement à l'Ouest !

    Tout à fait ça ! En plus Cannes Radio était (un peu) connue à Nice car reçue partiellement et pas trop loin de Cannes. Bilan après le changement de nom, ils ont perdu à Cannes et rien gagné à Nice ! Car nom de radio assez bateau. Bilan quelques temps après : marchine arrière pour revenir à Cannes Radio.
  9. La publicité sur les radios

    Certaines B ont des tunnels de 2 fois 7 minutes par heure de pubs (locales + nationales). Soit presque 1/4 d'heure de pub chaque heure. Faut le faire : dans ce même laps de temps on peut passer quasi 2 titres. Moi je calcule : si pubs à H47 je rajoute +5 minutes et je reviens à H53 voir si c'est terminé. Entre temps j'ai zappé sur une autre station ou bien mp3. C'est comme la télé : c'est 6 minutes la coupure pubs dans une fiction. Suffit juste de savoir calculer : cela permet de zapper sans s’inquiéter du retour du programme.
  10. Nostalgie : on rigole des années 90 !

    Cela s'appelle de la torture psychologique pour moi. Entendre chaque jour et plusieurs fois par jour, les même titres, les mêmes golds sans aucune surprise. Faut supporter. J'ai du subir cela une fois au boulot pendant 6 mois avec une alternance de Nostalgie et de Chérie FM pendant 8 heures : ces 2 radios avaient réussi l'exploit de me dégouter de ce média. Faut le faire ! Plus jamais cela ! Ce ne sont pas pour moi des radios, mais des playlists journalières identiques sans surprises et majoritairement golds cramés en mode random entrecoupée de pubs et de quelques speak ou on te répète 5 fois le nom de la radio. Insupportable ! Un jour sans fin. Faut être maso pour aimer cela.
  11. retour de M40

    Je l'ai écoutée pendant plusieurs heures et j'ai eu aussi du mal à couper. La prog et la forme est très intéressante. J'ai fait aussi un essai en voiture par smartphone et autoradio via Bluetooth et la je me suis aperçu de quelque chose qui ne parait pas ou peu évident sur PC : Le son est beaucoup trop compressé (Loudness War : quasi plus de dynamique, c'est plus proche du bruit permanent). A tel point qu'au bout de 30 minutes en voiture j'en ai eu marre et j'ai coupé, car cela entraine rapidement une fatigue/lassitude auditive et c'est vite pénible. Ils y gagnerait à moins surcharger le son, à moins le traiter et le rendre moins bouché en laissant un peu de dynamique. Je précise que j'ai l'habitude d'écouter des radios en IP en voiture et c'est bien la seule radio avec laquelle j'ai du couper à cause de cette fatigue auditive qui se révèle très pénible et au final désagréable. Cela est peut être flatteur au début, mais sur la durée c'est vraiment pénible.
  12. Moi ce que je trouve inadmissible ce sont les C qui sous prétexte de Covid, ne font plus de programme local (4 petites heures seulement) , mais continue à passer de la pub locale. Plus de programme local = plus de pub locales. Ce devrait être aussi simple que cela. Donc on encaisse de l'argent tout en ne faisant plus rien et en ne respectant pas leur conventions. C'est la qu'il devrait y avoir sanction. Quelques part en reprenant le programme national sur le créneau local, elle font une sorte de VT puisque le programme n'est plus fait sur place. Les B continues pourtant bien leur programmes elles.
  13. C'est surtout qu'il ne rend même pas compte que quasi tout le weekend Metropolys est en Voice-Track (Hors matinale ?). Ce Voice-Track qui parfois déraille le samedi après-midi ou il n'est pas rare les fois ou j'écoute d'avoir un Top Horaire à 17H13 par exemple. Cela ne fait pas très pro. Donc vouloir faire des lois juste pour taper sur une petite B qui couvre que 2 villes et qui fait avec les moyens du bord et qui n'a pas forcement les revenus d'une grosse B, c'est absurde. La programmation musicale est un autre sujet ... A quand un loi nationale sur le style musical pour modifier la prog de cette même B (Direct FM) ?
  14. retour de M40

    Stream direct : srv1.chifoumi.stream/m40radio-aac128.mp3 avec https:// devant Voila le genre de radio qui si elle était sur le DAB m'y ferait venir, car c'est vraiment pas mal.
  15. En voila une bonne nouvelle pour 2021 !! Les radios TOP40 vont être en PLS ! Si Louane pouvait faire de même : On aurait enfin la paix !
  16. Discothèque Plein Air : Bonne programmation musical.

    12 ème radio sur Lille, son fief historique. Quasi toutes les natios sont devant. Y'a pas de quoi fouetter un chat !
  17. C'était mieux avant...

    Il reste des petites locales aux programmes et playlist originales. Mais faut chercher pour trouver son bonheur. Pour peu qu'elle soit diffusée sur le Web, grâce à l'IP elle devient nationale et sa région d'origine m'importe peu, si elle me plait. Ce qui est sur, c'est que je n'écoute plus de réseaux nationaux pour leurs playlists sans aucune originalité et sans surprises ou l'animateur répète 5 fois le nom de la radio dans un speak de moins de 30 secondes toutes les 20 minutes. Elles ont perdu leur rôle de découvreuses de titres : c'est ce que j'attends d'une radio : me faire découvrir des choses que je ne connais pas. Dans le cas contraire un mp3 suffit et c'est au moins sans pub.
  18. Vianney envisage de mettre un terme définitif à sa carrière

    T'inquiète c’était une fausse rumeur : «Je ne vous abandonnerai pas» : Vianney dément mettre un terme définitif à sa carrière Arff . Fausse joie ! Et puis pour y échapper, je veux bien zapper, mais ils faut éviter toutes les radios hits, c'est bien la le problème !
  19. Le son des radios musicales

    J'aurai du préciser pour France Inter : Radio généraliste ou musicale. Évidemment Culture et Musique sont beaucoup moins traité. Donc dit différemment, je trouve plus supportable le traitement d'Inter et dans une moindre mesure celui de RTL. Les autres radios musicales ou généralistes fatigue l'écoute assez rapidement. Même France Bleu a un son (in)digne des commerciales. Quand au traitement de son, ils étaient quasi inexistant au début de la FM : 80 - 85 (quand les réseaux n’existaient pas) en région (je ne sais pas ce qu'il en était à Paris ou la Loudness War avait peut être déjà commencée avec RFM vs NRJ). La déviation est arrivé avec l'instance de la régulation (CNCL). Avant pas de règles à respecter et comme tu dis, ils suffisait de pousser le son, mais ce n’était pas encore de l'écrasement de densité sonore. L’écrêtage dans les tuners c’était vraiment pour les tuner bas de gamme. Les autres avaient de la marge.
  20. Le son des radios musicales

    C'est exactement cela. Au début (les années 80) la coloration sonore de la radio permettait de la reconnaitre de suite à l'époque ou la majorité des postes étaient analogiques ( à aiguilles). Et puis est venu dans les années 90, ce que j'appelle la Loudness War. Pour avoir le son (qui semble) le plus fort que son voisin. Résultat, un son hyper compressé, quasi plus de dynamique et un écrétage qui déforme le son au final. Si dans les années 80 on pouvait parler de Hi-fi avec la FM car les traitements de sons était très léger, voir quasi inexistant, aujourd'hui nous n'avons que de la bouillie. La moins traitée en natio reste France Inter (mais elle l'est beaucoup plus qu'il y a 10 ans ou le traitement était quasi inexistant) et RTL qui a un traitement qui respecte encore le son. Le reste ... no comment, même si cela dépend aussi des villes. Ce phénomène de Loudness War a aussi eu lieu dans les années 90 pour les CD ou l'écrétage est désormais la norme avec une densité sonore bien élevée et quasi plus de dynamique pour tout ce qui est pop.
  21. Arrivée de Latina à Saint Tropez

    Lol. Mode d’emploi : Sur les zones que tu convoites, tu te trouves une B copine avec toi et qui dépose un recours sur la fréquence B de ton choix pour durée de programmes locaux inférieurs ainsi que blablabla .... Ensuite le tribunal invalide la B en question et le CSA réattribue la fréquence en D. Tu mets sur ton antenne des messages d’intérêt public qui plaisent au CSA. Et tu récupères la fréquence. Simple comme bonjour. Et comme tu le dis si bien, en 2 appels d'offres tu as ton réseau en D clé en main. Avec des concurrents en moins !
  22. Arrivée de Latina à Saint Tropez

    Seulement si un recours au Tribunal administratif est déposé à nouveau pour démonter que le CSA a failli dans son obligation de réserver des fréquences pour les services locaux. Mais rien ne dit que la Fréquence reviendra à Kiss à nouveau. Cela pourrait bien être une autre radio B (Mulhouse Radio) ou A.
  23. Arrivée de Latina à Saint Tropez

    Cela me fait bien rire : Canne Radio un format Adulte ou Senior ? Ils sont bien plus up-tempo que Kiss FM qui est un mix entre chérie FM et NRJ. Pour le programme adulte on repassera. Quand au programme local objet de la discorde au tribunal, au final on aura un programme parisien(certaine ex-B de Paris fraichement arrivée en province oublient très vite qu'elles émettent en dehors de Paris)/national . Et puis une ex-fréquence B devrait revenir à une B. Sinon a ce rythme, les services locaux vont fondre comme neige au soleil. Dans le Sud, ils connaissent déjà la disparition de Radio Service et dernièrement Vitamines. Cela n'a pas servi de leçon au CSA.
  24. Arrivée de Latina à Saint Tropez

    Comme ils le disent dans Var Matin, rien n'est moins sur. Faut déjà trouver une fréquence. Et qu'elle soit assez propre. Ce qui n'est pas gagné vu l'engorgement du spectre dans la région. Et qu'elle soit attribuée à ... Kiss FM ! Et le 89.1 en plus de couvrir Saint-Tropez avait surtout une couverture assez conséquent de l'arrière pays, je pense principalement à la route Napoléon qui débute sur les hauteur de Grasse après Saint-Vallier jusqu'aux portes de Castelane en complément du 94.6 assez brouillé par le 94.5 Italien.(le 97.8 et 90.8 passent mal sur les hauteurs). Cela va être une grosse perte en terme de couverture et confort d'écoute pour Kiss FM dans l'arrière Pays et sur l'autoroute.
  25. Arrivée de Latina à Saint Tropez

    Ce qui me dérange le plus, c'est qu'au final Latina récupère Nice + Saint-Tropez : soit 2 fréquences de l'ex Vitamine pour une même radio et de surcroit en D, alors que Vitamine était une B. De plus, c'est un tribunal sur des arguments de Radios concurrentes et donc sur un dossier qui peut être bidonné, car ne relève pas des écoutes relevés du CSA s'arroge le droit de dire qui émet sur la zone ou pas sous prétexte de pseudo programme d’intérêt local (le mot intérêt prend tout son sens ici, car on peut faire un programme d’intérêt local à plus de 600 kms de la, mais pas un programme local musical ?) sans même connaitre je pense le principe d'un VT à longueur de journée comme le fait Cannes Radio. Dans ce cas à quoi sert le CSA puisqu'il ne peut pas/plus décider de qui émet tout en connaissant mieux les radios et le contexte ? Mais un tribunal qui ne connait rien au monde de la radio, et qui juge sur le dossier d'un concurrent le peu. Je pense aussi que le CSA ne voulait pas s’embêter à donner la fréquence désormais à une autre B (Cannes Radio par ex) afin de ne pas se voir contester à nouveau sur la même base l’attribution de la Fréquence par Kiss FM.
×