Jump to content

DÉBAT / Mouv' : un échec prévisible ?


Metropolys

Recommended Posts

Bonsoir , j'écoute souvent Mouv' et je vois sondages après sondages que Mouv' reste désesperément au point mort . Pourquoi ?

Est-ce à cause de la concurrence qui est rude sur le marché des radios urbaines ?

Un manque de communication/pub ?

Les personnes qui ne connaissent pas cette radio pensent elles qu'il s'agit d'une radio similaire à celle déja existante ?

 

 

En tout cas personnellement je pense qu'avec plus de publicité Mouv' pourrait enfin décoler car quand on écoute de plus près cette radio il y a des musiques qui ne sont pas diffusées sur les autres radios dites urbaines Skyrock ou autres locales . Il y aussi de bons mixs hip-hop qui sont très bons. Je pense que cette radio mériterait d'être plus connu et de faire plus de pub notamment sur les réseaux sociaux / internet et également par affichage mais pas seulement dans les rues de Paris .

 

Et pour les pro-FIP . Oui je suis d'accord que FIP est une excellente radio avec une programmation musicale hors-norme . J'écoute également cette radio , moi j'aime les 2 . Mais chacun ses goûts .

Link to comment
Share on other sites

Mouv' est maintenant sur le secteur des radios diffusant de la musique dite "urbaine" majoritairement hip-hop. Or, ce secteur est déja saturé par bon nombre de radios (Ado FM, Blackbox, Générations, les radios locales spécialisées, etc...) notamment la plus connue d'entre elles Skyrock qui diffusent quasiment les mêmes morceaux que Mouv'. Par exemple, Skyrock est sur ce créneau depuis près de 20 ans. Quand tu demandes aux gens de te citer une radio à tendance hip-hop, ils vont te citer Skyrock sans même réfléchir très longtemps. Et faire ce format de radio avec les codes du service public, ça ne colle pas et faire de la radio publique avec les codes du privé, ça ne fonctionne pas non plus.

 

Un petit mot sur les audiences de Mouv' :

- 1997 -> 2004 : inconnue

- 2005 et 2006 : 1,2%

- 2007 : 1,1%

- 2008 : 1,0%

- 2009 : 0,9%

- 2010 : 0,7%

- 2011 : 0,5%

- 2012, 2013, 2014 : 0,4%

- 2015 : 0,3%

 

Pour la com, j'ai déjà vu des affiches pour Mouv' dans les transports en commun de d'autres villes que Paris comme à Rennes par exemple. Donc, je ne sais pas si on peut parler de déficit de com à ce niveau la. Même si, bien entendu, la com ne résume pas qu'à l'affichage...

 

Le gros problème selon moi est que Mouv' a été tué par les directions précédentes que la radio a pu connaître. La grosse erreur a été de retirer de l'antenne le format rock que feu-Le Mouv' avait il y a plusieurs années et qui cartonnait dans les villes où la radio possède une fréquence. Format qui a été remplacé par ce que j'ose vulgairement appeler un "France Inter du pauvre" avec l'introduction de programmes parlés pas forcément adaptés à la cible initiale du Mouv' ainsi qu'aux auditeurs de l'époque. Résultat des courses : la radio a perdu la quasi-totalité de ses auditeurs "historiques" et n'en a conquis que très peu de nouveaux. J'ai senti que sous la direction de Joël Ronez (août 2013 - mai 2014), la radio voulait revenir à ses fondamentaux et au format qui a fait sa réussite plusieurs années auparavant mais la nomination de Mathieu Gallet à la tête de Radio France et de Bruno Laforestrie à la tête de Mouv' ont fait que la stratégie a été changée pour aboutir à ce que nous avons aujourd'hui. Et ça ne fonctionne pas...

 

Maintenant, il reste 4 mois et demi à Mouv' pour atteindre le point d'audience, objectif fixé par Mathieu Gallet. Sinon la radio ferme ses portes en FM...

Link to comment
Share on other sites

Cette radio n'est qu'un alibi vaguement culturel. Elle ne sert à rien dans le paysage audiovisuel et n'a aucune légitimité sur ce format. Plus de 99,5% des Français ne l'écoutent pas. Maintenir cette radio depuis tant d'années dans ces conditions est une insulte aux contribuables se privent de choses réellement importantes pour de financer des centaines de gabegies comme mouv', alors qu'il aurait été possible de ne pas augmenter la redevance ces dernières années.

Link to comment
Share on other sites

A priori la décision est prise de couper le jus en fin d'année et de restituer les fréquences au CSA. Elles seront ensuite reattribuees aux privés. Il a eu Radio et maintenant Mouv' . RIP

Link to comment
Share on other sites

Pas faux, j'essaye aussi d'écouter Mouv', mais même dans la cible visée, je n'accroche pas du tout.

Alors qu'avant le changement en 2015, j'étais un fidèle des son pop-rock-electro du Mouv'. Le son en FM y était aussi très bon et agréable, alors qu'il est inécoutable aujourd'hui.

Quel gâchis, avec une audience encore plus mauvaise qu'en 2014/2015 sur l'ensemble des villes de diffusion.

 

Au passage on notera la page facebook "Pour que Le Mouv' redevienne mon époque, ma radio" qui a tout de même 3300 mention j'aime!

Link to comment
Share on other sites

Le gros problème c'est que Radio France n'a pas d'ambition pour Mouv'. Cela commence par la couverture médiocre au niveau national. Radio France ne profite pas de son droit de préemption lors

d'appels à candidature pour réserver des fréquences pour Mouv'. Dernier exemple tout récemment à Beauvais où Radio France a préféré préempter au profit de France Bleue.

Même cas de figure pour tous les autres appels. Seule exception: Strasbourg. Radio France l'avait eue pour Mouv' mais maintenant elle n'a pas l'ambition de mettre en service

le 94,2 attribué (alors que Skyrock et Oui FM y sont parvenus dans le cadre des accords entre les CSA et les autorités allemandes). Que se passe-t-il?

Autre gros problème: on a abandonné l'electro que Mouv' avait eu au début de son lancement. Au bout de quelques mois, ils ont complètement zappé l'electro qui est pourtant en vogue.

On se retrouve maintenant avec un Mouv' qui est sur le même créneau que Generation 88,2 et Skyrock. Mouv' aurait pu se démarquer en gardant un format electro-hip hop....

Link to comment
Share on other sites

A Saint-Etienne, une seule campagne de pub pour le Mouv à son arrivée en 2012 sur 97.1, mais voilà moins d'un an après la radio basculait sur 88 sans aucune com pour laisser la place à France Bleu Saint-Etienne-Loire

Link to comment
Share on other sites

Cette radio n'est qu'un vague alibi culturel, elle ne sert à rien d'autre et n'a aucune légitimité sur ce format. L'acharnement des dirigeants successifs de radio France ne témoigne qu'un mépris pour le contribuable Francais.

Link to comment
Share on other sites

Pour moi le problème principal de Mouv' c'est la couverture. La station n'est présente que dans les grandes villes, ou sont également présentes Skyrock et d'autres radios sur le même format.

Dans mon département (qui n'a certes pas grand chose d'urbain), il n'y aucun émetteur de Mouv'.

Dans mon cas les émetteurs les plus proches sont :

- Bordeaux : 87.7, 1Kw (sur le même pylône TDF de Bouliac : FIP 2,5Kw, WIT FM 5Kw, Groupe Lagardère 5Kw, Groupe RTL 5Kw, Inter 6Kw, Bleu 6Kw ; Sur un autre pylône Towercast à Lormont, moins haut : Blackbox 1Kw, Skyrock 5Kw, Groupe NRJ 5Kw). Impossible de recevoir Mouv' dans mon département sur cette fréquence, certainement pour éviter de brouiller une radio locale qui émet a Bergerac sur 87.6. Cependant, même a 10Km de Périgueux, il n'est pas rare d'avoir le RDS qui bascule sur les fréquences de Bordeaux pour RMC, RTL2, WIT, ... A ma connaissance la seule radio émise a grande puissance sur Bouliac et qui ne passe dans les coin c'est Fun Radio 91.8 (qui n'a pas d'émetteurs sur le département non plus d'ailleurs), car brouillé par le 91.7 (Limoges Les Cars à 100Kw) de France Bleu Périgord.

 

- Limoges (Centre) : 107.6, 2Kw (cette fois la puissance est plus élevé, la réception est possible seulement dans l’extrême nord du département, loin du 107.7 de l'autoroute)

 

Dans le cas de Bordeaux, Blackbox est a la même puissance que Mouv' (sur un pylône moins haut) mais a obtenu récemment un relais sur Arcachon, comme tous la plupart des radios privés et l'ensemble des radios Publiques (FIP y compris), a l'exception bien sur de Mouv'. Cette station est (sur Bordeaux) moins bien diffusé que la plupart des radios privées.

 

Dans la plupart des cas cette station a les mêmes conditions que les radios privées (1 ou 2 Kw, sur des pylônes en périphérie des villes) mais avec peu d'émetteurs, la ou Inter Culture Musque et Bleu sont sur des grands Pylônes (généralement les mêmes que pour la TNT), plus éloignés des villes mais avec beaucoup plus de Puissance. On peut comparer le réseau de Mouv' a celui de Radio FG ou de Oui FM (et son audience du coup), mais pas a celui d'une grande radio publique comme France Inter, France Info ou France Bleu. A noter que FIP n'est pas mieux au niveau du nombre d'émetteurs (de loin) mais ils sont plus puissants. C'est à ce demander si le patron sort de Paris parfois. Je me poserait plutôt des questions sur l'audience de France Musique voir Culture qui eux fonctionnent partout (mais qui diffusent des programmes intéressants).

 

Pour ce qui est des programmes justement je trouve que Mouv' est pas mal, il n'y a plus le coté blabla qu'il y avait avant (c'est enfin une radio musicale), mais il reste le coté émission de qualité (Radio Vinyle, Sélection Soul RNB) et de découverte (Top Mouv' Booster, Mouv' Live Show, ...) ce qui est plutôt rare sur les radio de type (en face y a que Planète Rap).

Quand on voit que de plus en plus d'artistes critiquent Skyrock (ce qui a toujours existé), Radio France a une carte a jouer pour rajeunir son audience et c'est Mouv', encore faut il lui en donner les moyens.

Link to comment
Share on other sites

On peut parler d un échec pour (le) Mouv, le jour où l Esprit Rock s en est allé. Imaginez aujourd hui si il y avait Le Mouv l esprit rock devant....OUI fm !! l ex radio rock du privé avec la même chanson en boucle...depuis des mois, une torture pour nos oreilles.

Echec prévisible pour Le Mouv à force de changer de format, déboussoler les auditeurs !

Les sondages sont en bernes pour Mouv depuis des années, ça a l air de continuer en 2016 (je n ai pas les chiffres) sauf Paris : 0.5 % selon un communiqué de Radio France, donc cette radio ne décolle pas, il lui reste 4 mois...pour décoller à 1%, qui peut croire au Miracle ? sinon en 2017 devenir une webradio selon le PDG de Radio France.

Comment peut on en peu de temps (02/2015 - 12/2016) remonter l audience globale d une radio comme Mouv sur ce nouveau créneau alors qu il y a en effet déjà la concurrence bien installée ?

J avais lu qu à Paris il y avait eu une campagne de pub donc ça n a rien donné sur l audience ? Pourquoi faire la pub dans les villes de Province ?

les jeunes (très jeunes) n écoutent pas la radio comme dans les années 80. Ils ont raison !!!!

 

Pour FIP c est une très belle radio, "une radio rare" dirait la Direction de Radio France, mais ça me fait toujours rire : pourquoi seulement 10 fréquences ? Je me répète mais FIP aurait du être dans les 40 plus grandes villes de France, et FIP à mon avis dans ce cas pourrait être à un point d audience ! et puis FIP aurait du aussi être partout en France ! Quel bonheur si on pouvait écouter FIP sans la pub de Lille à Bayonne sur l autoradio !!!

FIP depuis le début des années 70 est pratiquement toujours FIP, la feuille de route est claire, alors que pour Le Mouv.....(pardon faut écrire)............... MOUV ! Je n arrive pas à m y faire !!!!

Link to comment
Share on other sites

Mouv n'a pas une zone de couverture suffisamment importante pour se développer en tant radio d'"état ayant pour cible les jeunes...30 fréquences, environ sur tout le territoire??? Radio France n'a jamais cru en ce projet car dans le cas contraire la zone de diffusion aurait été + importante...

 

Mouv n'a qu'à s'arrêter, les jeunes n'écoutent pas les radios du service public en France !

 

30 fréquences Fm en jeu dans les villes les + peuplées, certains en rêvent déjà...les réseaux se frottent déjà les mains....

 

Ecoutez un peu classic 21 en Belgique, Radio de la RTBF et dîtes vous qu'en France, on ne se mange France Inter, Culture & Musique à la place...

Link to comment
Share on other sites

Un Manque pour mouv ou fip de frequences sa aide pas

 

Programmation parfois mauvaise ! j'aurais aimer une format Black Jam HIP HOP

mais bon pas de funk pas de soul pas d'electro ...

Link to comment
Share on other sites

Le mouv' et skyrock ça rien a voir,skyrock c'est du rap etc... Et de la libre antenne.

Le mouv' c'est une radio égaré que personnes ne connait, a part les pros de la radios.

Link to comment
Share on other sites

Le gros problème c'est que Radio France n'a pas d'ambition pour Mouv'. Cela commence par la couverture médiocre au niveau national. Radio France ne profite pas de son droit de préemption lors

d'appels à candidature pour réserver des fréquences pour Mouv'. Dernier exemple tout récemment à Beauvais où Radio France a préféré préempter au profit de France Bleue.

Même cas de figure pour tous les autres appels. Seule exception: Strasbourg. Radio France l'avait eue pour Mouv' mais maintenant elle n'a pas l'ambition de mettre en service

le 94,2 attribué (alors que Skyrock et Oui FM y sont parvenus dans le cadre des accords entre les CSA et les autorités allemandes). Que se passe-t-il?

Autre gros problème: ils ont abandonné l'electro que Mouv' avait eu début de son lancement. Au bout de quelques moi, ils ont complètement zappé l'electro qui est pourtant en vogue.

On se retrouve maintenant avec un Mouv' qui est sur le même créneau que Generation 88,2 et Skyrock. Mouv' aurait pu se démarquer en gardant un format electro-hip hop....

Link to comment
Share on other sites

@Newradio : Tu peux donner ta source ?

 

Cela m'étonnerait que Radio France lâche une trentaine de fréquences dans les plus grandes villes de France comme ça... Ca sent l'arrivée de FIP sur les fréquences de Mouv' si disparition de cette dernière.

Link to comment
Share on other sites

Mouv' ne sert plus à rien, le seul format viable serait un format 100% rock mais Radio France n'en veut pas.

Alors arrêtons ce gaspillage, donnons les fréquences à FIP et restituons celles dans les villes où il y aura doublon (type Toulouse, Bordeaux ou Montpellier).

Link to comment
Share on other sites

Radio France qui "balancerait" TOUTES les fréquences du Mouv vers le privé en 2007 ?? Malheur !!!!!! Comment ça ? C est dingue..Qu on me donne la vraie source alors... au lieu de balancer n importe quoi..

Où il y a FIP et MOUV comme à Nantes Rennes Marseille Toulouse .....,le privé avec sa même musique en boucle pourrait se réjouir en gagnant la fréquence Mouv, mais pour les autres villes où il n y a que Mouv, la logique serait de développer FIP puisque selon la Direction de Radio France c est une perle rare ! Le contraire serait incompréhensible ! et FIP joue à fond sa mission de service public !

Link to comment
Share on other sites

J'ai lu plus haut, de @radioteur80: -"la radio voulait revenir à ses fondamentaux et au format qui a fait sa réussite plusieurs années auparavant"

même si je suis persuadé comme lui que ce format etait meilleur (j'ai pas dit bon), j'ai beau faire l'historique "Mouv" ou "le mouv" n'a jamais été un succés. On ne peut deja pas tenir la comparaison avec des reseaux privés equivalents (en terme de zone d'emission) et même avec des reseaux regionaux, des B locales, ou pire encore sur certaines zones avec des A locales.

 

Même si des radios comme BBC radio 1 outre manche ou pure fm outre Quievrain, voit leur audience s'eroder comme l'ensemble des radios.. elles sont souvent trés fortes dans leurs pays respectifs sur leurs coeur de cible. Mais la france, à grand coup de soit-disant "exception culturelle" ou "promotion la langue française" (comprenez en realité protectionisme economique des majors et editeurs avec la complicité des gouvernements successifs depuis 20 ans) a pourri l'ensemble du paysage radiophonique Français sans en prendre la mesure des conséquence, pourtant les echecs successif du service publique sur (le) mouv auraient du et devraient leur faire comprendre l'etendue des degats de cette politique soit disant culturelle.

 

pendant ce temps, Louanne, Maitre Gimms, Jul et autres "exceptions culturelles" (comprenez "pompes à pognon") qui par les quotas se voient imposées d'office à toutes les radios, apres avoir eu des subventions de productions (moi je cherche encore la production) se la coule douce dans notre beau paysage radiophonique.

 

Le mouv est une des demonstrations par l'exemple de l'absence totale d'une vrai reflexion sur l'impact des choix politiques et economiques qui prennent le pas sur la culture, la liberté de creation et d'expression.

Link to comment
Share on other sites

Moi perso je ne me retrouve plus sur Le Mouv' depuis le changement de direction et de programmation (depuis deux ans déjà), on est vraiment loin du véritable esprit qu'avait fait du Mouv' une radio presque unique avec des émissions comme la "Metal Académie", "Les Filles du Mouv", "La Morinade", "Sous la couette de Jessyca", "L'indé 30", "Francosonik", "It Is What It Is" ou bien "Le French Bazar", une radio qui sortait des sentiers battus (en faisant une part belle sur la scène indé française), et qui avait une véritable liberté de ton et de parole (surtout avec l'émission Les Filles du Mouv'). Mais quand je vois la programmation de l'actuel Mouv', je me dis qu'elle est vraiment indigne d'être une radio de service public, et qu'elle ne respecte pas du tout sa mission de service public (contrairement à l'ancien Mouv')...

 

Et quand je vois qu'en Suisse, qu'une certaine radio du nom de Couleur 3 a toujours le vent en poupe depuis 1982 (même si elle a connu quelques périodes noirs notamment au tout début des années 2000 mais elle s'est vite relevé) avec une programmation qui sort toujours des sentiers battus, un ton presque unique qui est un peu la marque de fabrique de la radio jeune de la RTS (anciennement la RSR). Et en sachant que cette dernière fait souvent entre 12 et 13% de part d'audience et 7% de part de marché en Suisse Romande. Et d'ailleurs, elle est une référence aussi en France !

Link to comment
Share on other sites

Le problème a été de modifier sans arrêt le format et l'identité de la radio durant ces dernière années. Le cas Virgin Radio est aussi un bon exemple : d'une radio rock, nous sommes passés à une radio plus pop puis hits puis pop-rock puis pop-rock-électro (ce qu'elle est aujourd'hui). Durant combien de temps Virgin s'est cherché et a galéré au niveau audience avant que cela commence à aller dans le vert aujourd'hui ?

 

Pour aller un peu plus loin dans le débat, est-ce que cet échec de Mouv' ne devrait pas être l'occasion pour Radio France de se repenser totalement pour proposer une nouvelle offre et, éventuellement, réaliser des économies ? Nous pourrions imaginer (ce n'est qu'une simple réflexion...) :

 

- France Inter : radio généraliste ;

- France Info : radio d'information en continu ;

- France Culture : radio culturelle ;

- Une fusion de FIP et France Musique pour créer une nouvelle radio dédiée à toutes les musiques allant du classique aux musiques du monde en passant par le jazz ou encore les musiques de films, etc... ;

- Un "France Bleu new look" (avec un nouveau nom ?) : radio généraliste axée sur le local sans forcément s'adresser aux personnes âgées et sans les mêmes émissions dans toute la France (Les Experts...) ;

- Une vraie radio alternative jeune sans tomber dans les clichés ("les jeunes n'écoutent que du hip-hop et de l'électro") et sans céder aux sirènes du commercial

 

Qu'en dites-vous ?

Link to comment
Share on other sites

Entre 2009et 2014 le mouv' était la voiture ballet de radio France, toutes personnes remerciées,des différentes antennes de radio France travaillait Pour le mouv' radio generaliste pour les jeunes adultes..

Link to comment
Share on other sites

Pour ma part je ferais a la place du Mouv' un réseau jeune qui pourrait s’appeler "Studio" suivi de la ville émettrice exemple Studio Paris 92.1, Studio Lille 91.0, Studio Lyon 87.8... (clin d'œil a l'excellente Studio Brussel de la VRT, service public belge) qui proposerait en plus d'émissions musicales toute l'actualité locale qui fait bouger la jeunesse (festivals, expositions, sports...) et un programme musical commun généraliste jeune avec quelques golds 80 et 90 sans être la copie d'un réseau.

 

Studio aurait également plusieurs webradios dont Studio Rock (proche du Mouv' de 2006), Studio Rap (transfert du Mouv' actuel), Studio Electro, Studio Vintage (qui reprendrait plusieurs titres de l'époque Radio 7, radio jeune de Radio France de 1980 a 1987)

 

Quand a FIP, elle recupere des doublons de CULTURE INTER MUSIQUE et BLEU dont le 87.7 de Valenciennes et le 87.8 de Lille (où le 94.7 passe mieux qu'auparavant dans ces deux villes)

Link to comment
Share on other sites

J'avais déjà songé presque exactement à la même organisation que Radioteur80. Le classique de France Musique pourrait aussi aller sur une webradio pour éviter de trop dénaturer la pépite FIP.

Franchement, ils l'ont fait exprès de couler (Le) Mouv'. Ils ont tout fait pour ne pas dépasser le point d'audience (nouveau format trop spécialisé et trop concurrentiel). Maintenant, cela est une simple formalité pour fermer.

Il manque une radio publique qui se tourne vers toute la jeunesse. Même actuellement, c'est comme si Mouv' n'existe pas pour une grande majorité. Énormément de monde ne connait même pas de nom cette radio et ne l'ont jamais écouté. Peu peuvent donc juger Mouv'.

Pour saborder encore le navire radio France, ils vont renommer France Bleu en France Vieux.

Link to comment
Share on other sites

Je verrai plutôt une fusion Musique et Culture pour donner naissance à une grande radio culturelle type RTS-Espace 2 en Suisse.

Je crains qu'une radio issue d'une fusion entre Musique et FIP ne soit pas très claire en terme d'identité si on y mélange tous les styles de musique, de l'opéra aux musiques latines.

C'est un peu le cas de RNE Radio 3 (avec le classique en moins) et ça donne une audience quasi-insignifiante alors qu'elle couvre tout le territoire espagnol.

Link to comment
Share on other sites

Il faudrait choisir entre Mouv ou FIP

Le service public n'est pas en état de tenir deux radios

Ils feraient mieux de fusionner Fip et Mouv et de rendre les fréquences doublons dans les 5 /10 villes où il y a les 2 radios.

Le vrai programme de service public c'est FIP qui est intéressant différent et unique.

Link to comment
Share on other sites

Chez la plupart de nos voisins européens, il existe une radio "jeunes" de service public : BBC Radio 1 au Royaume-Uni, Pure FM en Belgique, Couleur 3 en Suisse... Il peut y avoir une radio "jeunes / jeunes adultes" de service public en France mais pas avec les codes des radios commerciales. Sur Pure FM ou Couleur 3, est-ce qu'ils annoncent l'heure en disant : "il est 19 00" au lieu de dire "il est 19h00" ? Non... Faire du service public avec les codes du commercial, ça ne fonctionne pas.

 

FIP est une vraie radio musicale de service public, je suis d'accord avec vous tous. Et c'est pour cela qu'il faudrait que FIP soit diffusée sur les fréquences de Mouv' dans le cas de la fermeture de cette dernière. Tout comme il faudrait que Radio France se réinvente, se modernise...

 

Link to comment
Share on other sites

Effectivement Le Mouv' cartonnait avec son format rock, jusqu'en 2007 ou 2008. Après ça, la direction de Radio France a décidé de saborder cette radio en modifiant radicalement ses programmes, histoire bien connue. Alors aujourd'hui, soit ils remettent un format rock en septembre (mais apparemment la direction actuelle de Radio France ne veut pas), soit ils ferment la station, ils la transforment en webradio, et ils basculent ses fréquences FM à FIP. Pour ma part, je préfèrerai largement un retour au Mouv' format rock, ce serait tellement bien ! On peut rêver.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

MAX Hellraiser A ECRIT "on est vraiment loin du véritable esprit qu’avait fait du Mouv’ une radio presque unique avec des émissions comme la « Metal Académie », « Les Filles du Mouv », « La Morinade », « Sous la couette de Jessyca », « L’indé 30 », « Francosonik », « It Is What It Is » ou bien « Le French Bazar », une radio qui sortait des sentiers battus"

 

Contrairement à ce qui a été dit d'ailleurs, le MOUV a réalisé de tres fortes audiences, en agglo, au début des années 2000 talonnant presque certaines locales qui faisaient du surplace depuis 20 ans.

 

C'est avec JEAN-LUC HESS que tout s'en est allé : la division des équipes en deux et le rapatriement d'une partie à PARIS a été une réelle catastrophe.

 

Depuis ces dix dernières années, on est très loin des scores historiques : quasiment 8 points à Rennes, NANTES ou Angers; il avait été même question d'ouvrir certaines villes à l'info locale !

 

Aujourd'hui, tout s'en est allé : cette radio fait à peine 1 point dans les villes concernés; et ce qui est malheureux, c'est qu'on perd une decennie d'archives qui seront cruciales dans le futur.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

Solution simple : on transforme l'actuelle Mouv version rap en webradio, et on remet Le Mouv' format rock sur la bande FM, avec une programmation musicale rock, une rédaction qui traite les infos qui intéressent le jeunes (études, emploi, culture, musique, cinéma et séries, environnement, sujets de société...) et une bonne libre antenne sympa et intelligente le soir. Cela permettrait de relancer les audiences et la notoriété du Mouv', justifiant son existence de radio jeune du service public.

Link to comment
Share on other sites

C'était cool les Filles du Mouv, on n'a plus d'émission comme ça sur la FM...Ah si il y a Marion et Anne-So sur Fun radio, mais c'est la même daube que NRJ et Skyrock à cette heure-là.

 

Je serais pour le retour de FIP à Lyon en local comme à Bordeaux, Nantes et Strasbourg si Mouv' cesse d'émettre (je suis aussi pour le passage de FIP sur les ex-fréquences de Mouv'). Et pour l'arrivée de France Bleu Lyon sur 101.1 (France Inter irait sur 103.7), elle partagerait ses locaux avec FIP Lyon.

 

Mais le plan de GrandesOndes est vraiment très bien. Mais "Studio" serait trop copié sur la station belge...

Link to comment
Share on other sites

A ce propos, il est toujours bienvenu de rappeler ma proposition de nouvelle grille de programmes pour le nouveau Le Mouv' :

Semaine :

6h 9h Matinale rock et infos (journal toutes les heures, rappel des titres de l'info toutes les demi-heures)

9h 12 h Premier sur le rock !

12h 14h La french session : rock français et chanson française (+ rappel des titres de l'info à 12 heures et 13 heures)

14h 19h Premier sur le rock ! (+ rappel des titres de l'info à 17, 18 et 19 heures)

19h 20h Le grand journal du Mouv’ : culture, musique, société, politique, environnement, emploi…

20h 23h La libre antenne du Mouv’ : sujets société, vie personnelle, sexe, culture, musique…

23 h 00h émission musicale thématique (en lien avec les nouvelles webradios, voir ci-dessous) : reggae, électro, hip hop, soul, grunge, punk, metal…

Week-end :

7h 10 h Matinale rock et infos (journal toutes les heures, rappel des titres de l'info toutes les demi-heures)

10h 13h La french session : rock français et chanson française (+ rappel des titres de l'info à 12 heures et 13 heures)

13h 14h le samedi : émission cinéma et séries télé ;

13h 14h le dimanche : émission voyages et découverte du monde

14h 19h Premier sur le rock ! (+ rappel des titres de l'info à 17, 18 et 19 heures)

19h 20h le samedi : émission sciences, technologies, web ;

19h 20h le dimanche : émission études, emploi, vie professionnelle

20h 00h le samedi : émission spéciale mix pop, rock et électro ;

20h 21h le dimanche : le meilleur du grand journal du Mouv’ (ou une émission à dominante sociale et culturelle sur la situation de la jeunesse dans les quartiers, les cités HLM, et les autres zones oubliées (campagnes, petites villes ?), ou une émission sur la situation, les espoirs et les craintes de la jeunesse dans les autres pays du monde, ou une émission sur les solutions à la crise politique, économique, sociale et écologique que l’on vit actuellement, dans le cas où ce type d’émission correspond à la mission de service public de Radio France)

21h 00h le dimanche : concerts, musique live.

Mouv’ actuel (version rap) pourrait devenir une webradio. Il pourrait d’ailleurs y avoir trois ou quatre webradios, comme avec FIP depuis quelques mois :

– une webradio rock/blues/punk/grunge/metal,

– une webradio rap/hip hop/soul/reggae,

– une webradio sur les diverses tendances de l’électro,

– une webradio pop et chanson française

Link to comment
Share on other sites

Le problème, c'est qu'en théorie, le Mouv' est censée être la radio "jeune" du service public. Et que tout ce beau monde est déconnecté de sa jeunesse, donc incapable de lui parler et de l'intéresser.

C'est déja pas évident parce que les nouvelles générations se sont totalement détournées de la radio et ne l'écoutent plus.

Le cas Couleur 3 est identique... cette radio "jeune" de service public a une moyenne d'âge de son audience qui se situe vers 50 ans... pas vraiment la cible prévue !

Le monde évolue, les bosseurs dans les radios vieillissent, et ce métier devient figé dans le temps.

Link to comment
Share on other sites

De sources presque certaines Mouv reprendrait la fréquence 162khz utilisée jadis par France Inter afin de pouvoir diffuser sur tout le territoire et cela en DRM afin d’avoir un son proche de la FM.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

 

Sans vouloir défendre Mouv', j'émets quelques grosses réserves sur Couleur 3...

 

Voila d'ailleurs quelques points pour laquelle je n'écoute plus cette dernière :

 

- Les "speaks" sont une véritable infamie (oui, faire de l'humour, ça reste un métier).

- La programmation musicale y est bien moins audacieuse qu'auparavant.

- La part des émissions thématiques a considérablement baissée ("Les métissages" par exemple)

- La nuit : uniquement des rediffusions.

 

De plus, Couleur 3 n'attire pas vraiment les jeunes (15 - 35 ans), son auditoire serait plus âgé (selon Thierry Fischer, lors d'un épisode de son émission "Médialogues"). Il a même ironisé en parlant d'une radio pour la jeunesse... de plus de 50 ans. :-D

 

Big up,

 

AUGUSTUS.

Link to comment
Share on other sites

Puisque Max-hellraiser ne me crois pas, voici les derniers chiffres Mediapulse Suisse Romande pour Couleur 3 :

 

15/24 ans : 14'100 auditeurs

25/34 ans : 35'200 auditeurs

35/44 ans : 40'500 auditeurs

45/59 ans : 51'000 auditeurs

60 et plus : 23'100 auditeurs

 

 

Link to comment
Share on other sites

Benh ça me conforte dans mes propos.

 

Dans le sondage, on voit que les 45-59 ans sont majoritaires. Suivi des 35-44 ans... Les 15-24 ans arrivent en dernière position...

 

Il faudrait voir les sondages pour BBC Radio 1 aussi. Mais je pense que les jeunes doivent plus adhérer à cette radio.

 

AUGUSTUS.

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...