Aller au contenu
Invité Rhône 69

Suppressions de postes d'animateurs dans les locales de France Bleu

Messages recommandés

Invité Rhône 69

Les locales de France Bleu continuent à perdre des moyens humais en 2022.

Des postes d'animateurs vont être supprimés dans certaines locales, ce qui devrait entraîner la réduction du nombre d'heures de programmes locaux. Ainsi France Bleu Drôme-Ardèche perd un poste. Tous les animateurs sont en grève ce jeudi 23 juin pour dénoncer cela.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Invité Rhône 69 a dit :

Les locales de France Bleu continuent à perdre des moyens humais en 2022.

Des postes d'animateurs vont être supprimés dans certaines locales, ce qui devrait entraîner la réduction du nombre d'heures de programmes locaux. Ainsi France Bleu Drôme-Ardèche perd un poste. Tous les animateurs sont en grève ce jeudi 23 juin pour dénoncer cela.

Hello !

Total soutien à ce mouvement - et pourtant je suis loin d'être un pro grève et autre manifestation - ayant bossé pour ce réseau je ne le reconnais plus ... C'est une honte en qualité de service public de voir fondre  la neige au soleil les contenus locaux !    Je me souviens de programmes locaux de 6h à 20h début 2000 ! Le pire c'est que le Directeur des Bleu est un ancien anim, si je ne me trompe pas, que j'avais croisé sur FBProvence ... 

Modifié par Oldschoolspeaker

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Réduction du nombre d'heures de programmes locaux? Après avoir supprimé la tranche du midi puis le 14h/16h, il reste quoi à dégager? Bientôt le programme natio de 9h à 16h en semaine avec uniquement le 6h/9h et le 16h/19h en local? C'était bien la peine de refaire la moitié des locales si c'est pour ne conserver que si peu d'heures produites sur place...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je n'écoute même plus France bleu, depuis des années 

car il y a de moins en moins programme en local dans les régions :

Diffusée du Lundi au Vendredi de 6h à 12h et de de 16h à 19h ( du Lundi au Vendredi ) et le Week end de 7H à 12H ( Samedi et Dimanche)

France Bleu propose beaucoup trop des programme en national de 12H à 16H et de 19H à 6H  depuis les studio qui se trouve à paris

mon avis sur France Bleu Paris

je trouve que les Flash Info Trafic sont moins présent à l'antenne depuis quelque Années 

il y a quelque Année les Flash Info Trafic été présent plus souvent à l'antenne et Franck Duret animée  l'émission On fait la Route ensemble en fin de journée 

j'écoute Juste Willy Rovelli met les points sur les i du Lundi au Vendredi à 8H55 sur France Bleu Paris

pour le trafic heureusement q'u il y a Sanef 107.7 IDF  depuis le 31 août 2020 diffusée en dab à Paris et applications de 7h à 10h et 17h à 20h du Lundi au Vendredi 


 

Modifié par SachaRequin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bouge toi CSA
Il y a 2 heures, Invité Rhône 69 a dit :

Les locales de France Bleu continuent à perdre des moyens humais en 2022.

Des postes d'animateurs vont être supprimés dans certaines locales, ce qui devrait entraîner la réduction du nombre d'heures de programmes locaux. Ainsi France Bleu Drôme-Ardèche perd un poste. Tous les animateurs sont en grève ce jeudi 23 juin pour dénoncer cela.

Tant mieux pour cette radio totalement incapable de passer de l'accordéon et du folklore régional heureusement qu'on a Radio Bonheur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, SachaRequin a dit :

jmon avis sur France Bleu Paris

je trouve que les Flash Info Trafic sont moins présent à l'antenne depuis quelque Années

Il y a autre chose qui est moins présent et qui a même disparu, c'est France Bleu dans les médialocales IDF!

Mais ça ne semble inquiéter personne dans les hautes instances, ils sont tellement persuadés que leur orientation est la bonne même si ça ne se traduit absolument pas dans les audiences. Ils sont d'ailleurs convaincu que cette baisse de l'audience est imputable aux programmes locaux et non au programme national.

Modifié par Prunelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CRICRI DE CHACHA
il y a 25 minutes, Prunelle a dit :

Il y a autre chose qui est moins présent et qui a même disparu, c'est France Bleu dans les médialocales IDF!

Mais ça ne semble inquiéter personne dans les hautes instances, ils sont tellement persuadés que leur orientation est la bonne même si ça ne se traduit absolument pas dans les audiences. Ils sont d'ailleurs convaincu que cette baisse de l'audience est imputable aux programmes locaux et non au programme national.

C'est ca l'ennui : une radio pretendue nationale qui est absente des sondages à Paris et en IDF, ne peut se revendiquer serieusement comme une radio nationale.

Et le pire, c'est que ce programme national coute un bras alors que ca ennuye tout le monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Guy pierrre

France bleu est un gachis!

C'était une vraie radio locale de 6h à 19h avec une prog très senior qui cartonnait .

Maintenant c'est une semi radio locale avec une prog top 40 style radio B .

Circulez, y a plus rien d'original 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CRICRI DE CHACHA
Il y a 12 heures, Invité Guy pierrre a dit :

France bleu est un gachis!

C'était une vraie radio locale de 6h à 19h avec une prog très senior qui cartonnait .

Maintenant c'est une semi radio locale avec une prog top 40 style radio B .

Circulez, y a plus rien d'original 

Vous pouvez dire que c'est devenu une micro-locale !

Et dire qu'il y a quelques années, on nous affirmait que les microlocales n'etaient pas un modele et ont toutes ete démantelées.

On peut s'attendre à de prochains démantellements.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, une seule radio France Bleu par région ancien découpage. Pourquoi pas une France Bleu Lorraine, France Bleu Alsace, etc...Cela suffirait largement et ferait des économies....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité analyse
Il y a 23 heures, Invité Rhône 69 a dit :

Les locales de France Bleu continuent à perdre des moyens humais en 2022.

Des postes d'animateurs vont être supprimés dans certaines locales, ce qui devrait entraîner la réduction du nombre d'heures de programmes locaux. Ainsi France Bleu Drôme-Ardèche perd un poste. Tous les animateurs sont en grève ce jeudi 23 juin pour dénoncer cela.

France Bleu s'est tout de même bien modernisée, au niveau de la programmation musicale, des jingles, du son. ça ce n'était pas du superflu par rapport à avant.

Pour le reste, certains animateurs de la locale de chez moi semblent être en poste depuis plus de 30 ans. C'est un peu lassant d'entendre toujours les mêmes animateurs.

Pour les info, lorsque je souhaite écouter les infos locales je tombe souvent sur les infos nationales, ou les infos de la langue régionale...c'est là que ça cloche vraiment. Auparavant France Bleu était la référence pour les infos locales.

Depuis qu'une France Bleu a été ouverte à Paris tout semble se décider depuis la bas, et ça ce n'est pas bon.

France Bleu semble subir le même sort que Sud Radio, RMC, Mouv, qui ont été centralisées à Paris, après avoir été bien implantées dans d'autres régions de France.

Pourquoi s'obstiner à vouloir centraliser toutes les radios à Paris, alors que désormais internet permet justement de travailler correctement de n'importe ou.

Centraliser tout à Paris oblige les gens des autres régions, soit de venir à tout lacher pour venir travailler à Paris, ce dont ils n'ont pas forcément envie,  soit de changer de domaine d'activité.

C'est aberrant. Parfois j'ai l'impression que la grisaille parisienne se ressent sur les antennes de France Bleu.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CRICRI DE CHACHA
Le 23/06/2022 à 18:07, Prunelle a dit :

Il y a autre chose qui est moins présent et qui a même disparu, c'est France Bleu dans les médialocales IDF!

Mais ça ne semble inquiéter personne dans les hautes instances, ils sont tellement persuadés que leur orientation est la bonne même si ça ne se traduit absolument pas dans les audiences. Ils sont d'ailleurs convaincu que cette baisse de l'audience est imputable aux programmes locaux et non au programme national.

La methode ressemble étrangement au plongeon du MOUV : on divise les équipes, une à Paris, l'autre en local.

L'audience fond comme neige au soleil et on refile le bébé à France 3 : ils ont un grand savoir-faire en matiere de radio et ca va nous donner un truc retrograde informatif qui ne fonctionnera jamais puis libre à eux de tout démanteler comme dans les années 80.

La politique de l'audiovisuel est desesperante : du prozac vite car il va falloir 20 ans pour sortir de cette daube; perte de temps et de savoir-faire.

Un gachis sans nom ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité curieux1

Comme il a été dit, je fais le même constat quand j ai besoin d écouter France bleu pour avoir une info locale, je tombe aussi sur l info nationale ? c est un mélange des deux ???

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité PARLjupiter

Le problème de France Bleu, c'est qu'elle est dirigée par des gens qui ne l'aiment pas, qui ne l'écoutent pas et ne l'ont jamais écouté et qui ont un profond mépris pour son histoire, sa mission populaire, sa zone et son public. 

Au passage, quand il faut trouver des dirigeants pour Inter, il est hors de question de nommer n'importe qui, Radio France veut des personnes qui transpirent "France Inter" par tous les pores mais à France Bleu, les dégringol(é)es de la concurrence, vire(é)es à coups de pied dans le cul par le privé pour incompétence, se retrouvent ici (l'écriture inclusive est très importante dans ce cas !). 

Evidemment, quand tu n'as aucun atome crochu avec la radio que tu diriges et que tu ne fait que du "descendant", sans rien déléguer, en demandant à des radios locales d'appliquer des idées entièrement conçues par une direction qui vit à Paris, qui trouve que la province est un enfer et qui se trompe de cible par méconnaissance et facilité, ça donne cette catastrophe. 

Tout n'est pas la faute de Paris, une grande partie des cadres en province ne sont plus ceux d'il y a 20 ans (ceux qui avaient 10 idées par jour, étaient des passionnés de radio, ceux qui adoraient leurs régions et faisaient tout pour que ça transparaisse sur l'antenne, ceux qui avaient encore la liberté de créer des émissions sans se faire imposer une grille par Paris, qui montaient au front parce qu'ils étaient convaincus par ce qu'ils faisaient, qui pensaient à leur équipe avant de faire plaisir à la "grande direction"). 

Aujourd'hui, il y a beaucoup de cadres de Bleu qui seraient très heureux à la Sécu, à remplir des tableaux et à appliquer des règles imposées sans réfléchir. 

Il reste encore un peu de "cadres à l'ancienne", mais ils sont clairement surveillés de près pour les remettre dans le rang. 

La dernière dirigeante à avoir aimé Bleu (et ça s'est immédiatement traduit dans les résultats), c'est Christiane Chadal, depuis c'est une lente descente aux enfers. 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×