Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

Prunelle

France Bleu : la chute continue!

Messages recommandés

Avec 6% d'audience cumulée et 5.7% de parts d'audience, France Bleu signe sa plus mauvaise audience depuis au moins 5 ans! Comment ce réseau qui, il y a environ 10 ans, était à 8% d'audience cumulée a pu tomber aussi bas malgré l'ouverture de nouvelles fréquences?

Une grille peu renouvelée notamment sur le créneau 9h/12h, des programmes nationaux insipides (même si un effort a été fait le soir cette saison), une programmation musicale qui est peu lisible (entendre Shawn Mendes et The Weeknd à côté des standards de Michel Jonasz ou France Gall...), une qualité sonore catastrophique par endroits (la Sarthe par exemple), une image encore un peu vieillotte...

Reste le créneau 6h/9h qui performe encore, France Bleu étant la 3ème radio généraliste la plus écoutée le matin (mais avec une perte de 117 000 auditeurs).

Alors quelles solutions pour ce réseau dont les moyens vont encore être réduits dans les prochaines années?

Modifié par Prunelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Radioman2019

Il faudrait :

- remettre un réglage du son qui a de l’envergure (comme il y a 6 ans)

- régler le transport du signal jusqu’à certains émetteurs (et pas des moindres) qui est... en bas débit ! Et cela s’entend vraiment !!

- revenir à l’habillage des Costas (plus positif et rassembleur)

- recentrer la playlist sur les grands artistes et les golds sur les années 80

- ne jamais oublier : la promesse « produit » : le local. Les Indes radio progressent. Le média radio local continue d’attirer de nouveaux auditeurs. A condition de ne pas trahir cette promesse. Exit le national l’après-midi 

Enfin et AVANT TOUT : 

- cette radio doit être faite par des gens (cadres, animateurs, journalistes, techniciens...) qui aiment leur radio et osent le dire. Des gens qui également aiment leurs auditeurs. Il n’y a rien de pire que d’entendre des cadres prendre de haut la classe populaire et le cœur de cible. Quand les personnes qui pensent cette radio auront plus de considération pour la France « d’en bas » que pour leur carrière, cette radio repartira vers le succès car les bonnes décisions seront alors prises.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Blue man
Il y a 4 heures, Prunelle a dit :

Avec 6% d'audience cumulée et 5.7% de parts d'audience, France Bleu signe sa plus mauvaise audience depuis au moins 5 ans! Comment ce réseau qui, il y a environ 10 ans, était à 8% d'audience cumulée a pu tomber aussi bas malgré l'ouverture de nouvelles fréquences?

Une grille peu renouvelée notamment sur le créneau 9h/12h, des programmes nationaux insipides (même si un effort a été fait le soir cette saison), une programmation musicale qui est peu lisible (entendre Shawn Mendes et The Weeknd à côté des standards de Michel Jonasz ou France Gall...), une qualité sonore catastrophique par endroits (la Sarthe par exemple), une image encore un peu vieillotte...

Reste le créneau 6h/9h qui performe encore, France Bleu étant la 3ème radio généraliste la plus écoutée le matin (mais avec une perte de 117 000 auditeurs).

Alors quelles solutions pour ce réseau dont les moyens vont encore être réduits dans les prochaines années?

bonjour, il n'y a pas peril en la demeure !, je croyais que l'on parlait europe 1 ...

L'audience de F Bleu est stable, meme si effectivement il y eu une legere erosion, qui aurait parié en 2000 pour F Bleu qu'elle serait entre 6 et 7,5 % ?

A coté il y a des radios commerciales B qui sont à l'agonie en audience (certaines ayant perdu 50% de leur audience en quelques années), mais comme le GIE est la à 6 € l'auditeur par an, elles ne font rien !

Certes sur F Bleu nous avons le 6-13h et le 16-19h en locale, le reste vient de Paris, mais c'est encore plus que nombre de radios B ou de cat C ...

N'oublions pas que les F Bleu seront en télé le matin sur france 3 pour le 7/9h, ce ne sera pas de la radio filmée, mais bien une matinale télé animée

avec le flux audio du studio depuis la locale.

Le son de Bleu ? on aime ou pas, mais le traitement fait son travail, cela change des excursions a 50 khz (basse) et d'un son plat dans les années 2000.

le son de Bleu est nettement plus federateur que celui d' europe 1 ou pire Sud radio.

Tu parles d'une image vieillotte ? justement la prog est + moderne desormais, bleu se rajeunit et tant mieux !

Le souci est ailleurs : dans une bleu tu as 25 personnes en moyenne, les journalistes (6 à 8 en moyenne)

les animateurs (6 à 7 en general), et les techniciens (5 à 7) + les cadres et administratifs.

Le boulot de technicien est tres  light ...

alors que les animateurs se tapent desormais la mise en page sur le site des sujets, photos ... et beaucoup de matiere à mettre dans leurs tranches.

Justement coté web,  26 millions de visites par mois sur le site et l'appli soit + 48 % en 1 an ! (je serai curieux d'avoir les chiffres des radios privées du gie avec leurs grilles en voice track pour certaines, et un site internet qui se resume a une page facebook !)

F Bleu va reprendre des couleurs ne t'inquiete pas ...

Frederic Jouve sait ce qu'il fait, laissons lui le temps de faire avancer Bleu.

Enfin pour info aux derniers sondages, radio france et ses marques (inter, bleu, culture, musique, mouv,info)

realise une part d'audience de 27,2% en croissance de + 1,2 % en 1 an, et touche 14 379 000 auditeurs avec une audience cumulée de 26,5 %

pas mal pour une vieille dame non ? dans la sinistrose des sondages actuellement ...

Tout n'est pas parfait, mais cela reste une bonne maison ou l'on fait vraiment de la radio et en direct !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Blue man

Juste un chiffre qui parle : en 1 an le media radio en France a perdu 1,1 million d'auditeurs.

La faute à quoi ?  top 40 notamment, radios vides sans ames (privées en majorité) ...

Deezer, You tube, Spotify et maintenant des marques de sites de podcast vont petit à petit enterrer ceux et celles qui font du business sans personnels à l'antenne

et ça c'est plutot bien !

Dans 5 ans l'avenir sera : DAB + / podcast / radios de contenus parlés (regardez le succes de BFM, qui aurait parié 1 centime d'euro en 2000 ? le contenu est certe polemique parfois

mais leur succes demontrent bien la tendance qui se degage : à savoir revenir aux fondamentaux ... la radio ça parle, ça écoute , c'est proche des auditeurs !

le voice track est tout l'inverse ...). Une anecdote : une amie a moi a été appelé suite à un jeu par sms sur une radio B, par Maxixxxx (boite de vt) pour enregistrer

l'intervention, on lui a dit " vous ne dites pas bonjour ni bonsoir " ... ça passe demain à x Heure sur Radio X ...

Alors que les structures regionales gagnent de l'argent (cat   b ) combien d'entre elles investissent vraiment sur l'avenir

avec du contenu, des podcasts, des directs terrain interessants ?

Une structure regionale en B aurait tout interet à faire du contenu, sans etre ringard et avec un format familial seduirait sur sa zone.

encore une fois pour la musique, on a les plateformes, les smartphones, le bluetooth pour les autoradios, les webradios (presque sans pub) ...

pourquoi s'ennuyer avec 10 fois par jour la soupe de 40 hits cramés ?

A prévoir aussi, une forte montée des voix ADULTES, graves, exit les voix puberes des minots qui hurlent dans un micro comme si ils avaient une tourista

avec les wc bloqués ...

Tous les indicateurs indiquent la montée du contenu : Inter et Culture en hausse par exemple ...

podcasts en explosion et développement ...

ceux qui refusent d'evoluer et de changer n’auront plus que les yeux pour pleurer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Blue man
Il y a 3 heures, Invité Radioman2019 a dit :

Il faudrait :

- remettre un réglage du son qui a de l’envergure (comme il y a 6 ans)

Europe 1 a un des sons les plus denses, tu vois le resultat !, France Bleu est une radio de contenus avant tout, on l'ecoute pour la proximité, les infos avant tout,

la couleur du son est accessoire, de plus le reseau aujourd'hui est quasimment uniforme niveau couleur son et ce son est tres propre.

 

- régler le transport du signal jusqu’à certains émetteurs (et pas des moindres) qui est... en bas débit ! Et cela s’entend vraiment !!

PENSES TU qu'en 2019 en ecoute la radio sur une paire de Cabasse qui font 30 kg par enceinte ? postules en tant qu'ingenieur son alors ...

 

- revenir à l’habillage des Costas (plus positif et rassembleur)

Subjectif ton idée, les B en ont des Costa justement on y revient de tout ça ...

 

- recentrer la playlist sur les grands artistes et les golds sur les années 80

Ah bon pour cibler qui ?  Nostalgie est la et bien installée sur ce creneau ...

 

- ne jamais oublier : la promesse « produit » : le local. Les Indes radio progressent. Le média radio local continue d’attirer de nouveaux auditeurs. A condition de ne pas trahir cette promesse. Exit le national l’après-midi 

LES INDES progressent OUI, on rajoute des frequences tous les ans ...  que dis tu des B qui en 10 ans ont perdu + de 50 % de leur audience ( Radio STAR EST, Radio STAR Marseille, Frequence Plus en B F Comté par exemple ...), tu voulais ecrire You Tube, Spotify, Deezer et les podcasts progressent plutot ? , en 1 an le media radio a perdiu 1,1 million d'auditeurs ...

De plus l'aprem l'audience est tres faible, voila pourquoi par exemple Cherie FM, RTL 2 decrochent en local entre 13 et 17h ... CQFD

 

Enfin et AVANT TOUT : 

- cette radio doit être faite par des gens (cadres, animateurs, journalistes, techniciens...) qui aiment leur radio et osent le dire. Des gens qui également aiment leurs auditeurs. Il n’y a rien de pire que d’entendre des cadres prendre de haut la classe populaire et le cœur de cible. Quand les personnes qui pensent cette radio auront plus de considération pour la France « d’en bas » que pour leur carrière, cette radio repartira vers le succès car les bonnes décisions seront alors prises.

Désolé mais Bleu n'est pas la radio que des gilets jaunes  ...

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tata Christiane
Il y a 7 heures, Prunelle a dit :

Alors quelles solutions pour ce réseau dont les moyens vont encore être réduits dans les prochaines années?

La solution est simple : il faut retrouver les origines et l'adn du plan bleu.

Initialement, le projet avait été lancé pour remplacer radio bleue et la cible visait les seniors.

Force est de constater qu'on en est loin : limite si on diffuse encore des artistes francais !

Enfin, quid du projet d'une antenne à LYON ?!?

Dans ce cas, interet de maintenir le 14-17 dans la diète ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Invité Blue man a dit :

Le son de Bleu ? on aime ou pas, mais le traitement fait son travail, cela change des excursions a 50 khz (basse) et d'un son plat dans les années 2000.

le son de Bleu est nettement plus federateur que celui d' europe 1 ou pire Sud radio.

Tu parles d'une image vieillotte ? justement la prog est + moderne desormais, bleu se rajeunit et tant mieux !

F Bleu va reprendre des couleurs ne t'inquiete pas ...

Frederic Jouve sait ce qu'il fait, laissons lui le temps de faire avancer Bleu.

Enfin pour info aux derniers sondages, radio france et ses marques (inter, bleu, culture, musique, mouv,info)

realise une part d'audience de 27,2% en croissance de + 1,2 % en 1 an, et touche 14 379 000 auditeurs avec une audience cumulée de 26,5 %

pas mal pour une vieille dame non ? dans la sinistrose des sondages actuellement ...

Tout n'est pas parfait, mais cela reste une bonne maison ou l'on fait vraiment de la radio et en direct !

Le son de France Bleu était nettement mieux avant, il était de qualité sans ressembler à de la bouillie. Pour moi c'était l'un des meilleurs de la FM. Maintenant, il est trop pauvre avec des basses très mal réglées. Il suffit de passer de France Bleu à RTL pour s'en convaincre (et même à France Inter qui a pourtant un son soft).

La programmation a été rajeunie mais reste assez incohérente par moments avec l'exemple que j'ai cité.

J'espère que France Bleu va reprendre des couleurs mais il faut qu'elle revienne à son ADN, à savoir les territoires qu'elle dessert. Je trouve le créneau 12h/13h très intéressant par exemple. Et pourquoi pas, sur les créneaux où est diffusé le programme national, faire des courts décrochages pour reprendre quelques rubriques locales de la journée, notamment à la place de ces medleys dont on cherche toujours l'utilité... Et à quand le retour de l'info trafic, ça au moins c'est utile!

Oui, Radio France se porte bien mais surtout grâce aux scores de France Inter... Si on fait un focus sur les médialocales, on s'aperçoit qu'Inter fait des très bons scores et que pour Bleu même des locales historiquement implantées commencent à être en difficulté. Par endroits, Inter rattrape Bleu voire est même devant. Il y a donc un problème sur le contenu auquel les auditeurs arrivent moins à s'identifier.

Modifié par Prunelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité david69-1985

Une Playlist horrible-regardez les cd les talents France Bleu-"compile quasi nrj" 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité M. LOYAL
Le 21/11/2019 à 12:41, Invité Blue man a dit :

Juste un chiffre qui parle : en 1 an le media radio en France a perdu 1,1 million d'auditeurs.

La faute à quoi ?  top 40 notamment, radios vides sans ames (privées en majorité) ...

Deezer, You tube, Spotify et maintenant des marques de sites de podcast vont petit à petit enterrer ceux et celles qui font du business sans personnels à l'antenne

et ça c'est plutot bien !

Dans 5 ans l'avenir sera : DAB + / podcast / radios de contenus parlés (regardez le succes de BFM, qui aurait parié 1 centime d'euro en 2000 ? le contenu est certe polemique parfois

mais leur succes demontrent bien la tendance qui se degage : à savoir revenir aux fondamentaux ... la radio ça parle, ça écoute , c'est proche des auditeurs !

le voice track est tout l'inverse ...). Une anecdote : une amie a moi a été appelé suite à un jeu par sms sur une radio B, par Maxixxxx (boite de vt) pour enregistrer

l'intervention, on lui a dit " vous ne dites pas bonjour ni bonsoir " ... ça passe demain à x Heure sur Radio X ...

Alors que les structures regionales gagnent de l'argent (cat   b ) combien d'entre elles investissent vraiment sur l'avenir

avec du contenu, des podcasts, des directs terrain interessants ?

Une structure regionale en B aurait tout interet à faire du contenu, sans etre ringard et avec un format familial seduirait sur sa zone.

encore une fois pour la musique, on a les plateformes, les smartphones, le bluetooth pour les autoradios, les webradios (presque sans pub) ...

pourquoi s'ennuyer avec 10 fois par jour la soupe de 40 hits cramés ?

A prévoir aussi, une forte montée des voix ADULTES, graves, exit les voix puberes des minots qui hurlent dans un micro comme si ils avaient une tourista

avec les wc bloqués ...

Tous les indicateurs indiquent la montée du contenu : Inter et Culture en hausse par exemple ...

podcasts en explosion et développement ...

ceux qui refusent d'evoluer et de changer n’auront plus que les yeux pour pleurer

Je suis assez d'accord avec votre analyse. La radio doit revenir à ses fondamentaux : divertir, informer, et surtout : tenir compagnie. Car la radio est une présence dans notre vie, une présence chaleureuse, bienveillante, que l'auditeur sent, ou pas. Moi, je suis "copain" avec quelques radios qui me distraient, m'informent, me font rire… Même si elles ont des défauts, même si elles ne sont pas bien habillées et parfaitement maquillées… Et je suis moins copain avec celles qui m'ennuient ou me racontent toujours la même chose. N'oublions pas que la musique, dans l'histoire de la radio, n'est qu'une parenthèse. Des années 20 à l'arrivée des radios FM au début des années 80, la radio faisait de l'audience avec très peu de musique. Et les musicales n'ont jamais représenté, au mieux, que 50 % de l'audience globale. Dans quelques années, quand les plateformes seront complètement montées en puissance, la musique pourrait devenir marginale à la radio. D'accord aussi avec vos critiques sur le "ton", les voix (et les discours) interchangeables, stéréotypés, dont les auditeurs ne sont pas dupes et se sont lassés. Il faut retrouver de l'originalité, de la créativité, forger des identités, oser prendre des risques. Accompagner le mouvement et anticiper là où les auditeurs seront demain, avec des attentes nouvelles : à l'évidence le dab+ et les podcasts (je n'assènerai pas de chiffres, mais j'en ai s'il en faut). La radio a de beaux jours devant elle, à nous de la réinventer ! Soyons meilleurs que les généralistes face aux radios libres en 1981, prenons le virage à temps ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité M. LOYAL

Toujours étonné que le seul remède proposé aux radios malades soit d'améliorer le traitement de son, l'habillage (ah les Costas !) ou de changer de logo. On ne soigne pas un malade anémié avec de la pommade. Les "jeunes" des années 80, qui ont le pouvoir dans les radios aujourd'hui et sont devenus vieux, me déçoivent beaucoup par leur incapacité à remettre leurs certitudes en question et à inventer quelque-chose. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello 

Ayant oeuvré pour ce réseau mais surtout ayant tourné dans différntes villes il est inutile de sortir de Saint Cyr pour comprendre qu'une audience globale du réseau ne peut être le reflet que tout va bien ou tout va mal.... 

Certains ici parlent de classes populaires oui pour certaines zones mais sur des zones plus urbaines les auditeurs - trices qui écoutent France Bleu sont aussi bien des jeunes adultes que des séniors, on retrouve des artisans comme des cadres ou tout simplement des retraités et des employés....

Vous prenez les locales du réseau qui se trouvent dans le terroir de l'hexagone, où l'offre radio est quasi nulle, elles font des scores à deux chiffres et souvent proche des 15 à 20 % .... Berry Sud si je me souviens bien début 2000 c'était 40 % d'audience je crois.... les animateurs - trices étaient érigés-ées en véritables stars du coin autant que JP Foucault .. m'avait dit un pote qui avait bossé là bas... ;) 

Exception faite de FB Nord et FB Provence pour les grandes métropole ... mais regardez Paris audience nulle .. 

Ce qui fonctionne en matière de programmation uniforme pour le réseau à Grenoble fonctionnera difficilement dans le Berry ou à La Rochelle (trés belle locale d'ailleurs au passage... )

Les Bleu qui jouent la carte locale notamment en matière d'artistes locaux, chroniques locales, infos locales etc..  surtout en Corse, Bretagne, Alsace (?)...  ont des audiences intéressantes en général bon ok ce sont aussi des coins où les résidents sont trés sensibles et attachés à leur région, culture, gastronomie, musique ... 

C'est pour cela que le format des Bleu sur des zones plus urbaines ou sur des régions qui n'ont pas vraiment une grande culture sur le plan géographique (culinaire, musique etc.. ) ne feront que trés rarement des grands scores... car il n'y a pas la mentalité "terroir"..

Il ne faut plus que les orientations musicales et les grandes lignes édiroriales se définissent sur Paris mais bel et bien avec un pôle antenne par région piloté par des pros de la radio mais surtout des pros connaissant bien le bassin géographique dans lequel ils doivent oeuvrés afin de proposer un format musical, des contenus etc.. qui correspondent à chaque région... Sans oublier l'arrêt des émissions nationales en journée pour revenir à une vraie locale à 100% entre 6h et 20h (je verrais bien même  une forme de libre antenne avec des sujets de société qui touchent ou impactent directement les résidents d'une région entre 19h et 20h ou 20h - 21h) 100 % ... 

Utopique peut-être car au vu du projet de suppression de postes et de volonté de faire des économies je vois mal hélas une grille de programmes locale plus large sur chaque Bleu.... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tata Christiane
il y a 22 minutes, Oldschoolspeaker a dit :

C'est pour cela que le format des Bleu sur des zones plus urbaines ou sur des régions qui n'ont pas vraiment une grande culture sur le plan géographique (culinaire, musique etc.. ) ne feront que trés rarement des grands scores... car il n'y a pas la mentalité "terroir"..

Je vous arrête tout de suite : ce n'est pas parce qu'on s'occupe d'une agglo qu'il faut s'abstenir de la mentalité terroir bien au contraire.

La meilleure méthode reste de prendre le bus pour prendre le pouls de la population sans oublier de faire les marchés dans les quartiers : pour 6000 €/mois, y'a de quoi remplir le frigo !

On l'a dejà milité sur cette antenne : Nana Mouskouri, Dave auraient leur place sur FRANCE BLEU PARIS; mais le directeur prefere s'inspirer des titres qui passent sur nostalgie.

Ca doit lui rappeler sa jeunesse et les disques à la demande : si encore on pouvait avoir un mixe à 18 H.

Je me suis battu à AIX pour diffuser Carlos et Demis Roussos : c'est la musique qu'il faut passer sur FRANCE Bleu.

PS / Pour Grenoble, ca reste un peu mitigé, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tata Christiane
il y a 27 minutes, Oldschoolspeaker a dit :

Il ne faut plus que les orientations musicales et les grandes lignes édiroriales se définissent sur Paris mais bel et bien avec un pôle antenne par région piloté par des pros de la radio mais surtout des pros connaissant bien le bassin géographique dans lequel ils doivent oeuvrés afin de proposer un format musical, des contenus etc.. qui correspondent à chaque région... Sans oublier l'arrêt des émissions nationales en journée pour revenir à une vraie locale à 100% entre 6h et 20h (je verrais bien même  une forme de libre antenne avec des sujets de société qui touchent ou impactent directement les résidents d'une région entre 19h et 20h ou 20h - 21h) 100 % ... 

Utopique peut-être car au vu du projet de suppression de postes et de volonté de faire des économies je vois mal hélas une grille de programmes locale plus large sur chaque Bleu.... 

En toute logique, les directeurs de station devraient choisir la tonalité de leur radio; libre à eux de choisir entre Rika Zaraï & GREGORY LEMARCHALL et on regarde les audiences  ....

Je ne crois absolument pas à ces "poles"; comme si "les formats musicaux" etaient specifiques à une region !

Plus serieusement, il y a des dossiers où il y a beaucoup de concurence : l'obligation reste de se demarquer pour esperer une identité qui sort du lot.

Vou pouvez tres bien faire du "pick-out" sur RFM ou Nostalgie comme certains de mes collegues : l'ennui, c'est que vous ne faites plus le poids quand on vous lache RTL2 ou Nostalgie.

Je peux vous asusrer que les premieres bonnes audiences de BESANCON avaient pris un sacré coup avec le format en or d'RFM.

On riait à l'epoque; aujourd'hui, on s'ennuye.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ménage Ménage

C'est de pire en pire... dans une France Bleu du sud de la France, l'animatrice du créneau des experts passe plus de temps à faire la belle sur Instagram et à faire de la publicité à des entreprises/salles de fitness/influenceuses qui passent dans son émission (sans doute contre des séances/produits gratuits) qu'à travailler son émission qui de services aux auditeurs glisse lentement mais sûrement vers le service à ses propres intérêts... c'est très gênant ce genre de pratiques dans une radio publique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gustave

Cette radio n’a plus grand chose de service public 

l’info est très institutionnelle la musique et les émissions très commerciales

ne pourrait on pas imaginer un tronc commun avec du vrai contenu à la France Inter et des fenêtres de décrochages régionaux 

quelque chose de plus intéressant quoi 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Max
Le 21/11/2019 à 11:08, Invité Blue man a dit :

dans une bleu tu as 25 personnes en moyenne, les journalistes (6 à 8 en moyenne)

les animateurs (6 à 7 en general), et les techniciens (5 à 7) + les cadres et administratifs.

Le boulot de technicien est tres  light ...

25 personnes...

8 journalistes pour couvrir l'actualité de 3/4 villes...

7 animateurs pour assurer 10h (seulement) de programme par jour...

7 techniciens... Nous mettons dedans les réalisateurs ? car oui l'animateur de France Bleu ne peut pas s'autoréaliser. Nous autres qui envoyons des sons et levons des potards tout en parlant devons êtres surdoués...

+ les cadres et administratifs...

Autrement dit, autant, voire plus de personnel que dans une grande régionale des Indés qui totalise plus de 200 000 auditeurs... Pour un résultat d'audience qui ne doit pas dépasser les 30 000 auditeurs.

Ne rigolez pas, c'est avec votre argent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, Invité Tata Christiane a dit :

En toute logique, les directeurs de station devraient choisir la tonalité de leur radio; libre à eux de choisir entre Rika Zaraï & GREGORY LEMARCHALL et on regarde les audiences  ....

Je ne crois absolument pas à ces "poles"; comme si "les formats musicaux" etaient specifiques à une region !

Plus serieusement, il y a des dossiers où il y a beaucoup de concurence : l'obligation reste de se demarquer pour esperer une identité qui sort du lot.

Vou pouvez tres bien faire du "pick-out" sur RFM ou Nostalgie comme certains de mes collegues : l'ennui, c'est que vous ne faites plus le poids quand on vous lache RTL2 ou Nostalgie.

Je peux vous asusrer que les premieres bonnes audiences de BESANCON avaient pris un sacré coup avec le format en or d'RFM.

On riait à l'epoque; aujourd'hui, on s'ennuye.

"Je ne crois absolument pas à ces "poles"; comme si "les formats musicaux" etaient specifiques à une region !"

Hello !

... Et pourtant c'est bien là le principal problème (je passerais sur les chroniques ou rdv qui eux aussi peuvent fonctionner dans certains coins et pas dans d'autres) les formats musicaux spécifiques à une région c'est tout simplement tenir compte de la population et de la composition (csp) dans la dite région...

Quand vous êtes présents sur une zone géographique à dominante étudiante, csp +, actifs.. comme sur des villes telles que Lyon Grenoble Bordeaux ou Lille vous devez en tenir compte....

Que vous le vouliez ou non c'est comme dans le privé faire une radio Top 40 avec du Rnb Hip Hop Electro sur une zone à dominante urbaine ok par contre la même recette sur une zone à faible densité de population et qui a pour "terrain"' principalement des zones rurales avec une moyenne d'âge oscillant autour des 35 40 ans vous ne pouvez faire la même offre musicale 

Concernant votre argument sur les années 80.... Cette thématique exploitée (sur exploitée ?) par Nostalgie par exemple touchait les quadra et quinqua il y a qq années aujourd'hui ces mêmes personnes ont entre 55 et 66 ans (à la louche) voir la génération d'avant.

Celles et ceux qui découvraient et apprécier les chansons des années 80, au début de cette décennie, avaient entre 13 et 55 ans (à peu prés) il ne faut pas l'oublier donc croire que les Nana Mouskouri et autre Rika Zaraï touche encore la tranche 55 et 65 est en partie faux car d'une part ce sont des artistes qui ont eu du succés durant les années 70 soit il ya plus de 50 ans.. c'est à dire qu'il faudrait que FBleu essaie de toucher les 70 ans et plus ... croyez vous que là est leur priorité et qu'il y ait un intérêt pour eux notamment sur le plan des qq campagnes publicitaires que le réseau peut signer .. car au vu du budget public qui fond comme neige au soleil la pub devient une nécessité pour le réseau... 

Enfin aujourd'hui la thématique musicale golds, qui a la prétention de toucher aussi bien les jeunes-adultes que les séniors, repose principalement sur les années 80 les artistes des années 60 et 70 (sauf les valeurs sûres comme JHallyday, Aznavour, Sheila .. ) sont certes encore appréciés par les jeunes et moins jeunes mais cela reste un minorité et France Bleu le sait bien ... du moins c'est mon avis... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Burbank

Depuis des années et des années, toujours les mêmes programmes. Matinale, experts, bouffe et jeux.

L'habillage est de pire en pire avec des jingles parfois douteux (yeah yeah yeah yeah france bleuuuuuuuuuu). Et des programmes nationaux épouvantables. Surtout le week end. La compil depuis au moins 8 ans...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Radiomateur
Le 11/22/2019 à 07:42, Invité M. LOYAL a dit :

Toujours étonné que le seul remède proposé aux radios malades soit d'améliorer le traitement de son, l'habillage (ah les Costas !) ou de changer de logo. On ne soigne pas un malade anémié avec de la pommade. Les "jeunes" des années 80, qui ont le pouvoir dans les radios aujourd'hui et sont devenus vieux, me déçoivent beaucoup par leur incapacité à remettre leurs certitudes en question et à inventer quelque-chose. 

Parce que avant d’en venir à un travail de fond avec plus de créativité et d’originalité (d’accord sur ce point, il faut qu’ils arrêtent de s’epier les uns les autres et essayer d’avoir une vision plus personnelle ), il faut déjà changer ce qui a l’evidence ne va pas, et à l’evidence, ce qui saute aux oreilles, c’est l’habillage de FB qui est tout sauf porteur, sans personnalité et si on veut rester gentil assure tout juste le rôle de balise sonore. Ça, c’est l’urgence, après, il ne faut pas que ça s’arrete à cette pommade ( nécessaire et urgente mais pas suffisante )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tata Christiane
Il y a 2 heures, Invité Radiomateur a dit :

Parce que avant d’en venir à un travail de fond avec plus de créativité et d’originalité (d’accord sur ce point, il faut qu’ils arrêtent de s’epier les uns les autres et essayer d’avoir une vision plus personnelle ), il faut déjà changer ce qui a l’evidence ne va pas, et à l’evidence, ce qui saute aux oreilles, c’est l’habillage de FB qui est tout sauf porteur, sans personnalité et si on veut rester gentil assure tout juste le rôle de balise sonore. Ça, c’est l’urgence, après, il ne faut pas que ça s’arrete à cette pommade ( nécessaire et urgente mais pas suffisante )

Entièrement d'accord : à mon avis, ils paient cette stratégie qui a quasi-effacé le nom des locales.

On a l'impression d'avoir affaire à une banque de programme : c'est france BLEU partout et pour faire bien, on te glisse un liner sur l'habillage national.

30 ans de retard !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 22/11/2019 à 16:42, Invité M. LOYAL a dit :

Toujours étonné que le seul remède proposé aux radios malades soit d'améliorer le traitement de son, l'habillage (ah les Costas !) ou de changer de logo. On ne soigne pas un malade anémié avec de la pommade. Les "jeunes" des années 80, qui ont le pouvoir dans les radios aujourd'hui et sont devenus vieux, me déçoivent beaucoup par leur incapacité à remettre leurs certitudes en question et à inventer quelque-chose. 

Personne n'a affirmé que le changement du son et de l'habillage allait "sauver" France Bleu.

Nous avons juste noté que le son et l'habillage font partis des mauvais choix faits par le réseau depuis quelques années à côté d'autres.

Le 23/11/2019 à 19:33, Invité Burbank a dit :

Depuis des années et des années, toujours les mêmes programmes. Matinale, experts, bouffe et jeux.

L'habillage est de pire en pire avec des jingles parfois douteux (yeah yeah yeah yeah france bleuuuuuuuuuu). Et des programmes nationaux épouvantables. Surtout le week end. La compil depuis au moins 8 ans...

C'est ce que nous sommes nombreux à dire.

Pour la compil' (qui s'appelle désormais le Top 40 France Bleu), je crois que le pire reste son animatrice complètement niaise et ses "aaaaannnnnnn" insupportables.

Modifié par Prunelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×