Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

gfx

Membres
  • Compteur de contenus

    63
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de gfx

  • Rang
    Connaisseur Radio
  • Date de naissance 01/01/1970
  1. Contrat SCPP: Comment allez vous faire??

    certain language de programation sont assez doué pour transphormer un fichier en un autre. Cherche un pote bien calé en informatique ;)
  2. Les webradios s'entendent avec les majors

    Certes certes mais à partir du moment où tu diffuses des oeuvres appartenant aux répertoires gérés par la SCPP et consorts, tu es dans le même panier que les autres. Quelle genre de distinctions attends-tu ? Pour être clair: moins cher. Mais après en effet reste a savoir si on paye purement l'utilisation de musique (tu utilise -> tu paye le forfait) ou si on peut moduler en fonction des "objectifs" de la webradio (commerciale ou pas etc.).Je ne sais pas si ce genre de raisonnement sera fait on verra. Sachant qu’une webradio asso a but non commercial (encore une fois je ne sais pas comment l’exprimer correctement) a moins de moyens (puisque les objectifs sont différents et pas ceux d’une entreprise). Il faut voir si ce genre de distinction est faite ailleurs ou pas. Mais sinon globalement je reste sur le fait de trouver un moyen de payer moins (via subvention culturelle et expression version webradio par exemple).
  3. Les webradios s'entendent avec les majors

    non non je ne crois pas que tu trompes ;) Super les gars ! Rien d'autres à faire que de troller ? Allez hop ! :arrow: On accuse pas ceux qui ont un autre avis que nous de troller :) allez :arrow: aussi en plus on change d'heure cette nuit :)
  4. Les webradios s'entendent avec les majors

    Je force un peu sur les mots, mais au moins tout le monde aura compris ce que je voulais dire :wink: :P Ca part mal ! :) Nous sommes suffisament peu nombreux me semble-t-il pour réussir à s'entendre, en faisant des compromis s'il le faut. Mais si vous partez dans cet optique dès le départ, forcément, l'unification semble délicate. Si réellement cela reste impossible, je ne vois pour autant l'intérêt d'une animosité entre les parties : le but recherché reste le même, obtenir un contrat plaisant pour tous, et je doute qu'une partie propose des clauses que l'autre refuse. Je rappelle au passage que le présent contrat a été le fruit d'un long travail, de compromis entre les intérêts de chacun, ceux des webradios (ne revenons pas sur ANW) et ceux de la scpp. Ce terrain d'entente délicat est précieux, et le résultat obtenu n'est pas dû au hasard. Demander plus, voire beaucoup plus d'efforts de la part de la SCPP me semble délicat. La balance pencherait largement de notre côté, et c'est utopique de croire cela possible. En l'état actuel, ce contrat me semble somme toute équitable. Nous devons quoiqu'il arrive accepter de faire des compromis. Peut être peut-on espérer légèrement mieux effectivement, mais ne venez pas dire que ce contrat est une aberration. C’était une remarque pas une affirmation finale ;), pour le reste je suis plutôt d'accord. Le but n'est pas d'arriver et de tout casser mais de voir comment (et quand) on pourrait faire évoluer ou changer certains points (bon de preference pour moi les questions de sous et de préférence vite ^^).L'objectif n'est pas d'arriver dans le saloon et de tirer sur le patron en lui disant « allez on repart a zéro », mais plutôt de trouver d'autre chose en plus, ou des possibilités d’adaptation (mais la ca concerne peut être des cas plus particulier). Et pour les concessions en faire bien sur, mais attention que cela soit équilibré, pour le moment ca ne me semble pas équitable. Mais les musicales saurons mieux s’exprimer que moi la dessus. Et comme on l'a déjà dit à plusieurs reprise, ca ne concerne pas que les S* il s'agit aussi de voir sur un plan juridique/politique plus global (et ca ca prendra du temps aussi). C'est profondément stupide comme idée :lol:. Une association à but non lucratif peut brasser des millions d'euros. Sans parler des sociétés, les distinctions doivent être faites sur les ressources financières. Je me suis mal exprimé, mais je ne sais pas définir notre association en bon terme juridique. J’entends par la que notre objectif n'est pas purement de « s'amuser » et nous ne voulons pas gagner d'argent, nous avons une thématique plus sociale que musicale. Et nous avons l’impression que cela n’est pas reconnu dans le contrat.
  5. Les webradios s'entendent avec les majors

    Tu pousse pas un peu :)? Ca râle beaucoup oui, mais bon on n’est pas encore dans la théorie du complot ;). C’est dur de souder un groupe quand ca ne pose aucun problème pour certain membre d’abandonner d’autre, et d’autant plus dur aussi quand les visions de ce que peut être une webradio ne sont pas les même. Ca peut être jouable ceci dit, mais je ne pense pas qu’il y ait un groupe des webradio. Il y en a plusieurs. Et un tarif spécial pour les asso à but non lucratif ca serait possible :) ?
  6. Les webradios s'entendent avec les majors

    InGuN En gros ton audience moyenne sur 24h. Tu prend toutes tes stats du nombre d'auditeurs de la journée, tu moyenne le tout un grand coup et hop :). Declarative, c'est qu'il te font confiance sur ce que tu annonce et ne te demande pas de le prouver (pour l'instant) pour le debut de ta question sur les revendications je te laisse relire les quelques pages du sujet ou je crois que cela est dit plusieurs fois :).
  7. Les webradios s'entendent avec les majors

    1 Oui c’est tout à fait normal de parler au siens. Mais dans ce cas on ne représente que les sien et on évite de porter un nom (France webradio, association NATIONALE des webradio) qui prête a confusion, l’ANW c’est 14 webradio et aucune autre. 2 je n’ai pas lus de reproche là-dessus, on reproche d’avoir mal ou pas négocier. 3 50euros/mois c’est ok pour tout le monde (SACEM+SCPP+…) que ce soir 50euros direct (les S* ne reçoive que ca) ou bien le reste payé par un fond plus général (les S* reçoivent en plus une compensation, ou les webradio une subvention qui leur permet de payer plus - voir quand on a parlé de subvention culturelle etc.). Je suis assez d’accord avec votre analyse des associations :), sauf quand elles prétendent représenter tout le monde la elles se doivent d’être accessible a tous. 4 Les autre prennent leur courage à deux mains mais avant de foncer et de dire amen a tout, elles rencontrent, réfléchissent, regardent d’autre voie qu’uniquement la discutions direct avec les S*. Et cela prend plus de temps, et ces webradio, ces associations ne sorte pas de communiqué d’autocongratulation, alors bien sur elles sont moins connues. Bien faire ca prend plus de temps. Enfin concernant l’ordre impose : d’abord « légal » puis subvention, il est un peu bidon. Les 2 peuvent se faire ensemble, mais ca demande un travail plus grand il est vrais, et politique. Visiblement nous n’avons pas la même vison de l’ordre dans lequel traiter les choses. Pour le reste en effet je pense qu’on aura plus grand-chose à ajouter et à attendre que les uns et les autres proposent et agissent. P.S. : vous ne seriez pas un peu maso parfois ;)?
  8. Les webradios s'entendent avec les majors

    Oui : SCPP + SPPF + SACEM Ok 150/mois soit un budget annuel juste pour cette partie de 1800 euros. Les tarifs de 50 serons les même pour les autre (SPPF et SACEM)? Les grosses webradios commerciales et les petites webradios associatives très pragmatiques et très motivées. Ok donc pour vous une webradio comme la notre est donc pas motivée parce qu'elle 'na pas les moyens c'est ca? (il n’est pas simple de trouver des sponsors quand on a notre thématique) L'erreur de la SCPP aurait été de se contenter des contrats établis pour ces "gros clients" qui sont pour moi les webradios des grands réseaux hertziens type NRJ, Europe 2 ou FG. Or elle a sortia 2 autres contrats plus adaptés aux structures associatives. Je pense donc au contraire que la SCPP à fait preuve d'une grande ouverture d'esprit. Pas assez ouvert encore visiblement. Mais vus votre satisfecit permanent je m’interroge : vous avez dit oui a ce qu'on vous a montrés? Ou vous avez vraiment négocié? Vous savez être critique envers ce que vous avez fait ou vous même? Nous y avons bien évidemment pensé mais il nous faut procéder par étapes : 1) Pour obtenir une subvention il était nécessaire que le média bénéficie d'un cadre juridique légal. En effet, quelle institution qu'elle soit privée ou publique accepterais de financer un média illégal ? Lorsque les 3 contrats seront sortis, ce sera chose faite. 2) Le problème n'est pas de "penser" à telle ou telle action mais de les mettre en oeuvre. Nous ne sommes que 14 webradios et nos ressources humaines sont limitées. Nous allons faire les choses dans l'ordre. 3) Nous comptons profiter des élections présidentielles, mais surtout législatives pour nous faire entendre. Sachez que nous sommes déjà en contact avec l'UMP et le PS au sujet des subventions à destination des webradios. 4) Enfin, sachez que plus nous serons nombreux et plus il nous sera facile de nous faire entendre. Nous ne sommes que 14 webradios aujourd'hui, 26 dans quelques jours... nous invitons toutes les webradios à se joindre à nous pour faire avancer les choses. La dessus rien à redire, nous avons de même des contacts de ce coté, nous verrons bien ce qu'il adviendra une fois les élections passé, peut être que cela débloquera la situation. Ce sujet a déjà été débattu longuement au moment de la loi DADVSI. Il est rapidement apparu que cette solution était inenvisageable concernant les webradios. Il y a certains sujet sur lesquels ils n'est plus possible de revenir. C'était impossible pour quelles raisons? (vous comprendrez que j’aimerais avoir des détails d’une manière ou d’une autre). Il s'agit d'un contrat expérimental qui fera l'objet de nouvelles négociations à la fin de l'année. Si j'ai des doutes sur une baisse des tarifs, il est envisageable de procéder à quelques ajustements quant à la rédaction de l'article. Sachez cependant que certaines réstrictions ont été définies au niveau international et que la SCPP ne peut les modifier... en effet, la France n'est pas seule au monde et nous vivons dans un monde régie par des contraintes écnomiques, qu'on le veuille ou non ! Ok pour le coté expérimental, mais même une expérience ca se fait en ayant vérifié que ca allait fonctionner un peu non? On a un peu l'impression que plus qu'expérimental ca a été un peu jeté là comme ca, comme un brouillon qu’on aurait pas pris la peine de retravailler. Et quand vous me dite que certain point ne sont pas négociable (pour accord européen) lesquels ? Plus je vous lis moins vous me rassurez, j’ai réellement l’impression que plus que négociateur vous avez été surtout un alibi pour la SCPP pour justifier son contrat. Vous semblez défendre son point de vue, et ne faite aucune critique sur ce que vous avez fait mais plutôt sur ceux qui ne serait pas d’accord avec vous. Quel dommage !
  9. Les webradios s'entendent avec les majors

    Il me semble qu'il y a de gros fantasmes autour de FRANCE WEBRADIOS et de ses adhérents : 1) Arrêtez de croire que ces derniers ont des budgets de fonctionnements faramineux et qu'ils ont de l'argent à jeter par les fenêtres ! Il est évident que l'objectif des négociations que nous avons menés était, au delà de légaliser le média, de réduire au maximum le coût de ces forfaits. 2) FRANCE WEBRADIOS n'a pas les pouvoirs qu'on voudrait faire croire qu'elle a ! Nous avons la chance d'avoir pu rencontrer la SCPP et d'avoir été écouté. Le principe d'une négociation est de trouver un compromis entre plusieurs parties. Nous n'avons donc pas décidé de façon unilatérale des tarifs de ces forfaits. Il y a seulement une réalité économique qui fait que les producteurs n'étaient pas prêt à aller en deçà de ce tarif et il est illusoire de croire que des tarifs plus aventageux soient envisageables. Ce qui signifie pour faire court que chaque mois nous aurons 50euros x le nombre de société type SCPP SACEM ... à payer? Dans ce cas quelles serons les webradio qui survivront? Avez vous envisagé que la SCPP n'a peut être pas fait d'effort pour s'adapter aux webradio et reste camper sur un fonctionnement administratif actuel qui ne convient qu'a des "gros clients", pourquoi ne mettraient il pas en place un pole webradio qui les connaitraient vraiment. Et dans le cas ou les couts seraient incompressible (par manque de volonté des différents S***, ou parce qu’effectivement il n’est pas possible de faire autrement) pourquoi ne pensez vous pas agir au niveau politique pour obtenir une vraie reconnaissance des webradio (type subvention culturelle)? Ou encore penser à réunir ces différents ayant-droit dans un même pole (un seul versement et dispatch par la suite). Et enfin ceci n'explique pas les différentes contraintes du contact, pour la pluparts assez idiotes... J'espère que vous répondrez a mes questions.
  10. Les webradios s'entendent avec les majors

    Si tu ne peux pas sortir 50 € par mois pour ta radio arrête tout de suite. Ok on roule pas sur l'or mais quand même il faut donner à son projet les moyens de vivre. Il faut arrêter de croire que vous allez faire de la radio pour 100 € par an. Petite precision quand meme nous sommes pas mal en France si on compare à la Suède qui elle taxe les webradios par tranche d'auditeurs et ou la plus grosse webradio Suedoise avait voulu lancer des canaux en plus qui ont très bien marché mais ils on pas pu tenir niveau financier. Donc arrêtez de vous plaindre 5 minutes. Cela ne sert à rien de gueuler sur les membres de France Webradios. Je tien a signaler a l'auteur de cette remarque que nous n'avons pas 50euros EN PLUS à dépenser. Nous avons de quoi payer le Stream+hébergement du site web+ service de podcast+matos à racheter en cas de panne etc... Et au moment ou les gents de France webradio nous ont indiqué les prix, nous avions de quoi sortir 50 euro, mais pas pour le « projet » qu’ils nous présentaient (fallait choisir entre ca et du matos et de nouvelles fonctions pour notre webradio, ce fut tout trouvé). On existe depuis 5 ans, on fait autre chose et on se donne les moyens personnels de faire autre chose que de l’alignement de musique sur onde pour se la jouer. Et on ne crèvera pas comme ca, juste parce que quelque uns estime que nous ne « valons » pas le coup d’exister.
  11. Les webradios s'entendent avec les majors

    Toutes les webradios ont toujours été les bienvenues dans notre association quelles que soient leurs tailles. Beaucoup ont demandé ce que l'on faisait, à quoi nous servions et ce qu'ils allaient retirer d'une adhésion de 50€" (soit 4,20€/mois). Nous avons expliqué et affiché cela très clairement sur notre site et le démarrage des négociations clairement affichées en octobre 2006 lors de la sortie des résultats de notre étude... mais à ce moment là, très peu se sont manifestées. Certes, certains emails ont pu nous échapper... c'est un problème de gestion de temps que connait toute association de bénévoles. Quoi que vous teniez a faire avec 50euro/mois nous n'avions pas les moyens et ce que vous sembliez defendre ne correspondait pas a ce que nous esperions. Quand je disais que nous n'avions pas été les seuls à avoir été consultés par la SCPP...consulté oui mais visiblement pas entendus vus le ridicule du contrat. Vous ne l'aviez pas lu avant de donner votre aval?
  12. Les webradios s'entendent avec les majors

    Effectivement, des annonces sur ces contrats seront faites d'ici quelques jours par la SPPF et la SACEM. Et vous allez rejouer le coup de la mauvaise surprise? (très drôle de parler d’informer les gents sur votre site pour les tarifs d’adhésion mais par contre de parler de secret sur le contenus du contact) Vous savez déjà que ca vas nous couter une fortune?
  13. Les webradios s'entendent avec les majors

    De toutes façon je pense qu'après le dégout et la colère que ce contact a pus provoquer chez beaucoup de webradio, il va être un peu dur de les calmer de suite :). Je ne critique pas l'idée de base de l'ANW, oui leur initiative été excellente de vouloir créer une alliance de webradio, et comme indiqué nous (notre webradio) étions plutôt tenté de les rejoindre. Mais bon, entre le prix prohibitif, et une action qui ne semblait pas prendre en compte notre fonctionnement nous avons préféré renoncer... Dans ce cas au lieu de partir en courant vois la SCPP, il aurait peut être été mieux de se poser des questions sur le coût de l'adhésion, sur les objectifs et fonctionnement des autre webradio… et dans ce cas ils auraient eu le bonheur d’être plus de 14. Alors oui merci d’avoir tenté quelque chose, c’est un premier pas maladroit qui fera surement tomber nombre de webradio. Espérons qu’il y aura d’autre pas, peut être plus réfléchit et plus sérieux qui permettrons aux webradio d’être mieux reconnus et ce de façon plus globale. Quand a l’impression d’avoir été pris pour une merd*, ce sont surtout les commentaires de certain sur le fait que les webradio sans sous ne devrait pas exister qui m’on blessé. Quand au fait que grâce a ce contact on sauve une petite partie des webradio (pas une « bonne partie »: uniquement les webradio commerciales), vous comprendrez que je trouve cet argument assez choquant... Les webradio vraiment associative n’on pas le droits de vivre pour vous ? Le mieux n'aurait il pas été un bon contact prenant en compte la diversité des webradio plutôt qu'un contact pour webradio commerciale uniquement ? J’éviterais de plus poster la dessus, je me répète beaucoup et ca m’énerve un poil :).
  14. Les webradios s'entendent avec les majors

    Merci c'est sympa. D'un autre côté, comme manifestement à peu prêt personne d'autre n'a voulu prendre la peine de se bouger pour aller voir de quoi il retournait et ce que ça faisait en vrai de se retrouver face aux représentants de la SCPP/SPPF/SACEM, c'est un peu du foutage de gueule de venir se plaindre ensuite, surtout quand on ne s'est jamais manifesté avant.Nous avons été a plusieurs reprise en contact avec l’ANW (une fois AUd et à plusieurs reprise son président) Le fait que nos intérêts de petite webradio ne semblait pas être pris en compte ni défendus par cette association, couplé au tarif d’adhésion élevé pour une structure réduite comme la notre : nous a fait décider de ne pas donner suite (ce que nous avons expliqué par mail –sans réponse- au président de l’ANW). Nous n'allions pas perdre notre temps et notre argent pour que cela ne mène pas à quelque chose de bon pour nous. Nous avons rencontre la SCPP de notre coté, et le referons prochainement.
  15. Les webradios s'entendent avec les majors

    .... Et sinon, moi, je ne recommencerai pas les négos avec la SCPP, et je pense que pour les autres personnes qui m'accompagnaient, ce sera le cas également, comme l'a dit Mouke, on y a passé beaucoup de temps, au détriment d'autres choses, donc allez-y, prenez rendez-vous avec la SCPP et essayez de négocier un autre contrat... Quelle hallucinant mépris mademoiselle la « juriste »! Comme je l'ai dit plus haut ca n'est pas parce que vous avez pris du temps pour faire quelque chose que ce quelques choses est bien! Vous avez sauvé vos intérêt perso, vos webradio a vous …soit ! Et bien maintenant il va être temps pour les « merd* hors ANW » que nous somme d'aller nous aussi négocier pour tenter de trouver un accord qui puisse permettre a nos webradio de « pauvre » de survivre (puisqu’il semble madame que certains des votre considèrent que si on pas de fric en quantité on n’a pas le droit d’exister). Alors bravos à vous d’avoir sauvez vos amis entre « représentants » autoproclamé des webradio. Comprenez qu'avec ce que vous avez pondus nous avons le choix entre tenter une nouvelle négociation ou crever...
×