Jump to content

Eviter le retour.


Sam

Recommended Posts

Plusieurs cas de figure:

- Soit il n'y a pas (ou très peu) de compression sur les micros, l'acoustique du studio est bien travaillée, et les micros sont assez directifs (et tournent le dos aux enceintes). Dans ce cas, il peut y avoir un retour permanent à volume modéré (retour de signal non traité).

- Soit les conditions ci-dessus ne sont pas toutes réunies, mais il y a quand même un besoin impératif de retour permanent, et dans ce cas la, il faut travailler le signal du retour avec un Eq pour atténuer les fréquences qui accrochent, et éventuellement utiliser des "larsen killers", qui sont des appareils plutôt utilisés habituellement pour la scène.

- Dans la plupart des radios, l'ouverture d'un micro allume les "rouges" et coupe les enceintes de retour. Port du casque obligatoire !

Link to comment
Share on other sites

Alex je t'assure que c'est ça, encore hier, j'étais dans les studios d'Evasion, les studios sont équipé de SM7, et l'animateur (mon ami Kalou que je salue au passage!) m'a confirmé que avec les SM7 on ne peut pas se permettre de s'éloigner du micro...c'est d'ailleurs l'avantage des SM7 par rapport à l'Electrovoice...

Je pense qu'après il doit aussi il y avair un traitement du son qui doit être spécifique par rapport à l'accoustique de la pièce...

[Edit] Ben viens de poster à l'instant, je ne l'ais pas dit, mais il est évident que dans les studios radio les Monitors sont coupés lorsque l'on branche les micros

Link to comment
Share on other sites

Merci pour ces précisions.

Et pour les plateaux de radio public ou le retour du son est indispensable ?

Alex.

Ce sont les techniques utilisées en scène/sono qui sont utilisées. La sonorisation "salle" est orientée vers le public, et il faut jouer sur l'amortissement du signal dû au public lui-même, et à l'acoustique de la salle.

Coté plateau ou scène, le niveau du retour ne devra pas dépasser un certain seuil au delà duquel les accrochages apparaissent, ce retour sera equalisé pour minimiser les risques, et les HP de retour placés et orientés de façon adéquate (dans le creux du diagramme de directivité des micros). Par ailleurs, il faut faire en sorte que le signal provenant des HP ne soit pas réflechi par des surfaces dures situées derrière les animateurs.

Exemple pour un SM7B (diagrame "cardioïde"):

http://www.shure.com/stellent/groups/pu ... m7b_ug.pdf

voir en page 2 la figure 4... Le minimum se situe à l'arrière du micro (180°).

Et pour l'animateur principal, en général, un casque ou une oreillette, pour le retour mais aussi pour le réseau d'ordres. Et si besoin, des "larsen killer", sortes d'eq. automatique capable de détecter les accrochages et de couper les frequences concernées beaucoup plus rapidement que ce que peut faire un ingé son.

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...