Aller au contenu

JFA

Membres
  • Compteur de contenus

    204
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de JFA

  • Rang
    Initié Radio
  • Date de naissance 08/06/1963

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    : Moselle

Visiteurs récents du profil

2 848 visualisations du profil
  1. Émission spéciale pour les 40 ans de RFM

    ⚡LE MYTHE RFM, LA RADIO COULEUR ⚡ Radio fondée le 6 juin 1981 par Patrick MEYER (ex-directeur de Radio 7) et son copain de collège, Jean-Louis CROQUET (directeur de la société de marketing MOTIVACTION) à Vélizy-Villacoublay (78). Sam BERNETT (ex RTL) est aussi un des fondateurs. François Mitterand vient juste d'être élu Président de la République depuis le 10 mai et tient sa promesse de libérer les ondes du monopole d'état en France. Patrick Meyer, alors Directeur de Radio 7, ayant démissionné quelques mois plus tôt suite au refus de la direction de Radio France d'installer Coluche à l'antenne, fonde RFM. Le 18 mai 1981, les deux amis mettent 10 millions anciens chacun. Patrick MEYER hypothèque sa maison. Le matériel, acheté à crédit n'est pas encore payé et est le plus sophistiqué de la place. Ils feront plus de 600 000 francs d'investissements. Le 6 juin 1981, RFM pousse ses premiers cris des hauteurs de Vélizy en région parisienne. La station ne diffuse que des bandes enregistrées, les véritables émissions en direct ne commencent que le 12 juillet 1981. Ses studios sont installés au dessus du centre commercial Vélizy 2, le point est élevé et idéalement proche de Paris. Une antenne impressionnante, visible de très loin, s'élève au dessus du toit du centre commercial. Les locaux ne sont pas trop chers. Elle émet sur 100.3 MHz (juste à côté du 99.7 de Radio 7). Son Claim "La Radio Couleur" peut être interprèté de différentes façons. Il fait allusion à la "Couleur" musicale de la station mais symbolise également le passage de la radio en noir et blanc à la couleur comme la télévision en son temps. RFM apportait un ton nouveau, une nouvelle musique et tranchait très nettement avec la radio du monopole d'état et des périphériques, comme Europe 1 ou RTL, du quotidien des Français d'alors. Son logo est représenté par trois lettres stylisées en couleur, en forme de néon. Ambiance westcoast californienne, ce qui était dans l'air du temps à cette époque. A l'opposé de ce qui se fait ailleurs, la radio se veut très professionnelle et commerciale. Sa programmation est orientée Rock. Son format Music & News est inspiré des radios américaines. RFM diffuse aussi de la musique californienne, Westcoast et country. Même les jingles sont enregistrés chez Pam's à Dallas aux USA, une société spécialisée et réputée dans ce domaine. Le format musical est inédit en France. Les auditeurs entendent de la musique qu'ils n'entendent nulle part ailleurs. C'est un vrai succès : en quelques semaines, Radio 7 (la radio de Radio France ciblant les jeunes) perd 40% de son audience ! RTL, Europe 1 et France Inter perdent, elles-aussi, de nombreux auditeurs. Un sondage prétend même que RFM est la première radio sur les moins de 25 ans, notamment le soir après 20h. L'émetteur est si puissant qu'on entend RFM jusqu'au Havre, à 200 km de portée ! Certains ont même capté, avec certains petits caprices de la météo, RFM jusqu'à St Malo. Il n'était pas rare de capter RFM aux portes de Tours et à Reims. Le 26 août 1981, Patrick MEYER crée le Syndicat des Radios qui ont vocation à devenir commerciales. Dès septembre 1981, Patrick MEYER prend la tête du SIRTI (syndicat interprofessionel des radios et télés indépendantes). Le directeur des programmes est Christian SAVIGNY. Patrice ARDITI est rédacteur en chef. En 3 mois, la station commence à s'équilibrer financièrement. Jacques ROQUES sera le directeur technique de RFM. Mais voilà, RFM est hors la loi en ne respectant pas la puissance de son émetteur et en faisant de la publicité pour vivre. La publicité est interdite sur les radios libres à l'époque qui sont majoritairement associatives et dont certaines n'émettent même que sur un quartier de ville. En fait RFM, qui est très professionnelle, a raison trop tôt et dérange. Elle sera brouillée pendant 423 jours à partir du 5 novembre 1981. Il faut 5 émetteurs de TDF pour venir à bout de sa puissance à Paris. Elle continue finalement d'être captée facilement hormis sur certains quartiers de Paris intra muros où la réception s'avère difficile à cause du brouillage. Le 12 octobre 1981, Michel COLUCCI dit Coluche qui se souvient de la démission de Patrick Meyer du service public en raison du refus de celui ci d'installer son ami Coluche à l'antenne de Radio 7, lui vient en aide et anime une émission quotidienne sans cachet de 19h00 à 20h00. Celle ci s'intitule "L'humour continue pendant les travaux". Il déclarera même :" Ceux qui n'écoutent pas RFM sont vraiment des cons" Parmi les premiers animateurs et journalistes, on retrouve : Sergio (dit le Buffalo), Patrice ARDITI, Jean-Michel CANITROT, Martial, Michel DUPOND, Cyrille VIARD, Jacques MOSSINO, Franck LANOUX, Guillaume, Gérard TERRIEUX, Jean MARTINELLI, Olivier LERNER, Dan, François MEDARD, Mahler, Christian, .... Laurence BOCCOLINI arrive sur l'antenne en 1982 pour assurer les nuits de minuit à 7h. Nicolas LESPAULE rejoint RFM aussi en 1982. Fin du brouillage en 1982. En 1983, elle passe sur 96,9 MHz RFM s'installe ensuite à la Défense, place de l'iris. En 1985, RFM semble perdre peu à peu ses couleurs originelles même si elle s'appelle encore la Radio Couleur. La radio développe rapidement un réseau en France. RFM rachète en 1986 le réseau CFM (fondé par Le Monde et Europe 1), qui disparaît, elle en récupère les fréquences pour densifier son réseau. La radio rencontre cependant des difficultés. Patrick MEYER se plaint que peu de fréquences lui soit attribuées. Les ex-stations franchisées CFM de province, qui avaient jusqu'ici suivi le rachat de CFM par RFM, en diffusant ce dernier programme, quittent le réseau et se tournent vers Kiss FM. RFM perd, d'un coup, beaucoup de fréquences en France. En 1987, à Paris, elle quitte le 96.9 MHz et elle passe sur 103.9 MHz. Ses couleurs deviennent de plus en plus ternes. En janvier 1989, Patrick MEYER finit par revendre une partie du capital de la radio à un groupe anglais : Crown Communication., le premier groupe de radio de Grande-Bretagne. Le groupe n'est pas connu en France, mais en Angleterre, il est omniprésent dans la radio, la télévision et la vidéo. La radio est sa spécialité. Il possède LBS à 100%, la plus importante radio privée d'Europe consacrée à l'information et qui fournit son programme via IRN à 45 radios commerciales de Grande Bretagne. Le capital est réparti à 35 % à Crown Communication, 35 % à Patrick Meyer, et 30 % au Crédit Mutuel Artois. L'anglais Andrew MANDERSTAM (ex correspondant à Londres de RTL et de RMC) en devient PDG, Patrick MEYER restant vice-président, avant de quitter définitivement la station. La programmation Rock devient plus Soft. Son claim est la Radio FM. Puis viendra la Radio en Or... entre 1994 et 1997. La suite, nous la connaissons tous, malheureusement... Une Radio dénaturée et lavée de ses couleurs originelles, devenue aujourd'hui insipide et pour beaucoup d'anciens fans, sans intérêt.
  2. Il y aura bien une émission spéciale sur l'antenne nationale de RFM, le dimanche 6 juin de 20h à minuit. C'est en effet le 6 juin 1981 qu'est née la légendaire et mythique Radio Couleur. RFM, Radio fondée par Patrick Meyer. Cette émission spéciale préparée et présentée par Christian Savigny, animateur et directeur des programmes de l'époque, accueillera d'anciens animateurs de la station dont Mahler. On y retrouvera des archives, des sons, des promos et des musiques de l'époque. L'émission sera co présentée par Jean Michel Canitrot et Laurence Boccolini, tous deux également anciens animateurs de cette antenne. Donc Évènement à ne pas louper : DIMANCHE 6JUIN DE 20H À MINUIT SUR RFM
  3. Devant la chute continue des audiences, et devant le plan de rupture conventionnelle collective des salariés, Constance Benqué et Donat Vidal-Revel répondront aux inquiétudes des salariés, tout en présentant le nouveau virage éditorial de la station ce mardi 11 mai.
  4. Pour ma part, je vais résumer... A la maison, petit, et ce depuis mes souvenirs de la fin des années 60 (je suis de 63) il y avait forcément la Radio. Chez nous, c'était RTL puis Europe1. L'époque de la radio populaire et des Hits parades. Puis vers la fin des années 70, j'ai découvert WRTL avec toute la bande dont le très Grand Georges Lang et sa voix qui me fascinait. Voix mais la Musique diffusée bien évidemment. A partir de 1981, une autre fascination, quasi indélébile celle ci, RFM la Radio Couleur. En effet, cette Radio apportait un ton nouveau en France. Musique que l'on entendait nulle part ailleurs, puissance d'émission et professionnalisme. Un claim sympa et évocateur, la Radio Couleur. On passait en France de la radio en noir et blanc à la couleur comme pour la télé auparavant et le mot Couleur donnait le ton et le format musical, la couleur musicale si vous préférez. Une vraie Radio américaine à tendance Rock. Radio californienne. Elle restera mon modèle de radio, encore à ce jour. Jamais égalée ni remplacée. Je dirais que c'est en partie WRTL et RFM la Radio Couleur qui ont forgé ma culture musicale. Puis est venu le temps du grand n'importe quoi en France avec les quotas, les rotations des titres diffusés (toujours les mêmes donc lassitude) et là, j'ai migré vers des radios thématiques de contenu. Radio Classique. Et notamment chez Radio France (France Culture et même Musique) . Les ex périphériques sont devenues totalement inécoutables et même anxiogènes. Les Radios Talk, pas pour moi non plus. Avec le Covid aujourd'hui, c'est encore pire et ça sent même quelquefois la propagande... J'ai un peu lâché la radio en 2021, hormis Classic 21, la Radio de la RTBF, et dernièrement, j'écoute la Radio Digitale de RFM la Radio Couleur, sortie à l'occasion des 40 ans.
  5. europe 1 Un départ une arrivée

    Europe 1 doit absolument retrouver son ADN historique et vite. C'est urgent. Elle doit redevenir une VRAIE généraliste.
  6. Bernard POIRETTE quitte Radio Classique

    Bernard Poirette est un bon journaliste et apprécié des auditeurs des différentes stations sur lesquelles il a œuvré. Quel Gâchis !
  7. A l'occasion des 40 ans de RFM cette année, cette station nous fait depuis ce matin la bonne surprise de ressusciter la fameuse Radio Couleur depuis son bouquet de radios digitales sur son site internet et via son application mobile. J'invite donc tous les nostalgiques de la Radio Couleur et tous les passionnés de cette musique mythique à consommer sans modération. Tout y est même les fameux jingles d'époque, "Made in USA" à Dallas.
  8. Bertelsmann vend le Groupe M6 (RTL etc..) à TF1

    Bertelsmann a complètement dénaturé RTL de son ADN d'origine et a contribué à ainsi précipiter sa chute. Car si rien ne change, ce n'est qu'un début. Elle suit hélas les mêmes sillons qu'Europe1 en son temps.
  9. Les 40 Ans De RFM

    La plupart des gens ne parlent que de la Radio en Or, ce qui se comprend du fait que RFM à ce moment là était déjà un réseau national. Mais la plus belle époque de cette Radio est l'époque Radio Couleur à sa création par Patrick Meyer. Elle n'émettait alors qu'en Île de France et a eu ensuite qu'un semblant de réseau national, d'où sa méconnaissance de la plupart des Français. Pourtant cette station était fantastique. Jamais, je dis bien jamais, cette Radio et son professionnalisme n'ont été égalés à ce jour en France. Programmation et un format totalement inédits en France. Un son inégalé et une puissance d'émission (certes non autorisée) fantastique. Bref la Radio, en France avec RFM passait du noir et blanc à la Couleur. D'autres attribueront son slogan à la Couleur musicale Rock teintée légèrement Country de l'époque. C'était un certain 6 juin 1981, que RFM poussa son premier cri des hauteurs de Vélizy en région parisienne.
  10. FIP : 50 ans le 5 janvier 2021

    Une très bonne Radio musicale même si je n'aime pas tout. Programmation éclectique où il manque tout de même de grands artistes de la chanson française. Ma préférée reste Fip Rock. Bon Anniversaire et bonne année 2021 à Fip...
  11. Fin de RTL 234khz AM G.O

    Concrètement, fin ou pas fin de RTL en GO ? Merci pour vos réponses.
  12. Les pubs qui agacent !

    Je suis le premier à déplorer la pub à la radio et être tenté de tourner le bouton à cause d'elle. Car il faut bien l'admettre, à notre époque, elle est de plus en plus agressive. Mais en même temps, il faut bien que ces radios vivent, paient leurs salariés et leurs factures. Et lorsque que l'on est une radio privée, quelle solution autre ? Le Français ne veut pas débourser un centime de plus pour la redevance (qui est réservée à l'audiovisuel public) mais ne veut pas de pub non plus... Mais malheureusement dans la vie, rien n'est réellement gratuit.
  13. Ecoutez-vous Couleur 3 tous les jours ?

    Même si Couleur 3 reste une radio musicale de qualité qui mérite d'être découverte pour ce qu'elle apporte sur le plan musical, je lui préfère tout de même, la Belge Classic 21, peut être à cause de la musique diffusée. Plus Rock, plus à mon goût.
  14. RTL TROP DE PUBLICITE FAIT FUIR LES AUDITEURS...

    Il y a bien longtemps que j'ai laissé tomber cette radio. Depuis l'arrêt des Nocturnes, déjà et l'arrivée de M6 dans la maison RTL. Indigeste et totalement inécoutable. On peut dire que cette station a totalement perdue son âme et ADN d'antan. Et pourtant elle fut LA RADIO des Français dans les années 70 80 et 90. Dès les années 2000, ça a commencé à se gâter et aujourd'hui, c'est la cata... Moi j'ai totalement lâché à 100 %. Je viens en parler car je suis tombé sur ce post. Europe 1 c'est idem.
  15. Reconfinement : une amélioration des radios nationales ?

    Non, la Radio Couleur ! la meilleure de toutes et jamais égalée ni remplacée à ce jour en France. RFM, le vrai. Celui de Patrick Meyer et de son équipe de passionnés mais aussi très pros. Un format inexistant à ce jour en France.
×