Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

Aymeric V

Membres
  • Compteur de contenus

    7
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de Aymeric V

  • Rang
    Stagiaire Radio
  1. Banque de programme : Canal A, Transistor, BBC Infos

    Pour être tout à fait précis, tu parles de ROC 103 (Radio Oléron Continent), ROC FM étant l'ancien nom de l'actuelle Metropolys. Errare humanum est. Les deux radios ont disparu à peu près à la même époque mais pour des raisons tout à fait différentes... Les propriétaires de l'époque de Styl'FM avaient fait faillite (en tous les cas, il y avait de très sérieux problèmes d'argent, je me rappelle même que l'animateur Arthur, en avait parlé dans son émission de radio à l'époque (je ne sais plus où). Demoiselle FM est donc née des sandres de Styl'FM, autrefois RCS lors d'un plan de fréquences en 1997 (me semble-t-il. ROC 103 a disparu à l'occasion de ce plan. En effet, le propriétaire de la station avait déposé une candidature en catégorie C (Chérie FM) ce que le CSA lui a refusé....
  2. Banque de programme : Canal A, Transistor, BBC Infos

    Bonjour, Je croyais que Styl'FM diffusait AFP Audio. Quoiqu'il en soit, je me souviens bien de BBC Info et surtout de deux animateurs: Stéphane Ramzi (du lundi au vendredi 21h 00h) et le samedi après-midi, et Olivier Deslandes (je me rappelle surtout l'émission qu'il animait le samedi soir, entre soul et deep house, franchement, vachement bien). les autres soirs de la semaine étaient plutôt rock/alternatif, sauf le vendredi, plus groove. J'an ai même contre des cassettes. La journée était plutôt alternative sinon. Je me rappelle notamment qu'à l'époque, ils diffusaient souvent des titres de Stéphane Eicher ou des Négresses Vertes.... Sinon, à la fin des années 80s, je me rappelle une bande de programmes qui lors de ses top horaires disaient "info son" peut-être était-ce son nom. Je me rappelle une émission les samedi et dimanche qui s'appelait "un après-mid à la campagne" et qui diffusait beaucoup de musique américaine. je me rappelle aussi une émission house totalement incroyable entre 23h et 1h animée et mixée par quelqu'un qui s'appelait "T Dimitry" et il me semble qu'il faisait le 17h 19h aussi. J'ai encore une cassette qui traîne quelque part avec des enregistrements de ce programme.
  3. Maxximum is back !

    Je ne sais pas ce que "Indu" veut dire, mais si on parle "d'indus" alors, jamais au grand jamais les radios grand public n'en ont diffusé (Trisomie 21, Front 242???? Sérieux???? Et même New Order c'est discutable! Bien sûr, les productions allemandes et italiennes ont été diffusées sur MAXX mais encore une fois, elles l'ont été dans toute l'Europe à l'époque. Même aux USA on en entendait sur Kiss 98 ou hot 97 à New York et avant, sur WBMX à Chicago (1983 1987) etc.... En Angleterre, on en entendait aussi sur des radios comme Kiss 100 (pirate à l'époque) ou BBC Radio 1 et on dansait dessus dans les clubs. Donc oui, MAXXIMUM était différente, c'est vrai, mais pas si différente que d'autres radios en Europe et de fait, vu de cet angle là, MAXXIMUM n'a pas inventé grand chose, si ce n'est que pour nous, français, elle a fait une sacrée différence dans nos vies.
  4. Maxximum is back !

    À l'époque, pour bâtir et développer le concept de MAXXIMUM, ni MickaÊl Bourgeois, ni feu Eric Hautville n'avaient regardé vers la France. Pour l'habillage et le ton d'antenne, ils avaient regardé vers Hot 97, dont ils ont carrément pompé l'habillage (réécoutez les nombreuses archives de l'époque de la radio new-yorkaise, vous verrez, c'est frappant) et pour la playlist, à l'exception des titres français qu'ils étaient contraints de diffuser, ils lorgnaient plutôt vers l'Angleterre et notamment ce que Danny Rampling ou Pete Tong (déjà lui) proposaient sur BBC Radio 1, et d'ailleurs, le Best Maxx consistait en un top 10 des maxis les plus vendus en Angleterre. Pour se faire une idée de ce qu'une MAXXIMUM actuelle serait, je pense qu'écouter les émissions "dance et électroniques" de BBC Radio 1 s'impose. Quant à savoir ce qu'était MAXXIMUM, c'est marrant de voir que chacun a son avis sur la question et que cet avis diffère selon chacun. Même si j'ai pas mal d'archives de l'époque, j'avoue ne pas avoir réécouté tout ça, tant ce qu'il se fait aujourd'hui m'intéresse plus et tant je préfère produire ma propre émission de musiques électroniques avec les nouveautés que j'aime, plutôt que de dire aux autres ce qu'ils devraient faire ou non, ce qui est simple ou non de mettre en place.Bref, Antoine Baduel peut bien faire ce qu'il veut, MAXXIMUM IS DEAD! et c'est tout. Je regrette juste que la scène électronique ne soit pas mieux représentée à Paris alors qu'elle y est dynamique! MAXXIMUM aurait pu être un vecteur pour cela.....
  5. Maxximum is back !

    Je te confirme qu'FG a racheté la marque MAXXIMUM et toute la propriété intellectuelle afférente à MAXXIMUM en 2018. FG avait d'ailleurs ajouté "MAXXIMUM" a son bouquet de Webradios. Le format était similaire à celui d'Airplay. Lorenzo Panchino en assurait l'habillage. La webradio était d'ailleurs prolongée d'une émission "MAXXIMUM" diffusée tous les lundi de 23h à 2h où étaient diffusés les titres de la playlist de la MAXXIMUM de l'époque... Enfin, à peu près puisqu'il y avait des petits anachronismes par-ci par-là qui rendait le résultat, pour quiconque a connu cette radio, indigeste. Quant au format possible, ta suggestion est logique, mais, jusqu'à maintenant, Dieu sait si FG et logique ne sont pas forcément des notions qui vont ensemble.... Espérons que je me trompe.... Je me demande aussi comment ils vont "réinventer" le logo de MAXXIMUM....
  6. Maxximum is back !

    Pour répondre au sujet à proprement parler, je suis assez partagé. Qu'FG fasse revenir MAXXIMUM, à vrai dire, c'est son droit le plus stricte, puisqu'elle est propriétaire de la marque. Ceci posé, à quoi bon? Nous ne sommes plus en 1992. Le paysage musical n'est plus ce qu'il était il y a 27 ans. Qui à moins de 35 ans n'a aucune chance d'avoir entendu ne serait-ce que le nom de MAXXIMUM. Donc, à moins de vouloir s'adresser à la poignée de nostalgiques, je ne vois pas la valeur ajoutée d'un nom très 80s en somme. Mais une radio "oldies" comme ça, FG a démontré, avec sa webradio "MAXXIMUM" (qui n'est plus diffusée d'ailleurs) qu'elle ne savait pas du tout faire. Et quand bien même, un format de radio "oldies" consacré à la dance des années 90 n'a strictement aucun intérêt sur DAB+ Si Antoine Baduel fut bien fan de MAXXIMUM a l'époque alors il ne peut ni en ignorer le ton d'antenne, ni la philosophie musicale. Un format orienté vers les musiques électroniques est viable, même en FM comme la lilloise Galaxie le démontre bien. Idem pour Playloud dans un style plus "pop dance" mais très qualitatif est original là aussi. Je ne vois donc pas pourquoi MAXXIMUM ne pourrait pas adopter ce format électronique qui, jusqu'à présent manque sur le DAB+ parisien et, aussi, au niveau national, mais là, il ne faut pas rêver quand-même. Quant à la capacité et au savoir-faire de l'équipe FG pour mettre en place un tel format, j'ai quelques réserves: Il y a fort longtemps qu'FG a totalement délaissé les musiques électroniques pour une EDM sans intérêt (1.8% de PDA en FM, c'est quand-même pas fameux), Underground FG n'a jamais rien produit d'intéressant en 15 ans et quant à FG Chic, même si son format est bon, sa programmation plutôt intéressante, elle manque singulièrement d'identité et d'incarnation. À l'heure de la musique en streaming, Apple Music, Spotify ou Amazon Music, font largement aussi bien (et c'est un euphémisme). Et quant aux mixes, un petit tour sur Mixcloud, Soundcloud et autres et voilà! MAXXIMUM, Ça fait 27 ans que j'y pense. 27 ans que je me demande à quoi elle ressemblerait aujourd'hui. Et, à dire vrai, je ne suis pas du tout sûr de vouloir connaître la réponse. Car, il est à peu près certain que la réponse ne correspondra pas à ce que j'imagine.... RIP MAXXIMUM, tu appartiens à mon adolescence. Si j'en garde une certaine nostalgie, les temps ont trop changé.
  7. Maxximum is back !

×