Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

Aymeric V

Membres
  • Compteur de contenus

    15
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de Aymeric V

  • Rang
    Amateur Radio
  1. Les 30 ans de Maxximum en direct ce soir sur Radio FG

    J'ai écouté. Enfin, au début. La soirée a commencé à 23h avec la diffusion d'un mix de Joachim Garraud, pas mal foutu je dois dire. Le mix n'était pas en direct, il avait été enregistré juste après l'Happy Hour, mais qu'importe. Ensuite, à 00h00, la retransmission en direct du Rex a commencé.... Et... Comment dire???? C'était..... Génant! A tellement de moment, j'avais l'impression d'être dans une boîte de nuit de province avec Pat Angeli ou ensuite Cocto qui disaient "faites du bruit!!!!" manquait plus que la chambre d'écho et on y était! Pat Angeli a pas mal assuré, ses mixes, plutôt bien faits. Toutes les 10 ou 15 minutes, Joachim Garraud intervenait à l'antenne pour raconter un peu la soirée, interviewer des gens. j'ai noté l'interview inattendu de Dimitri From Paris, qui était vraiment inattendu et plutôt sympa. Ensuite, Cocto a pris la relève. De deux choses l'une, ou bien il était complètement bourré et il n'en avait absolument rien à fouttre de ne pas mixer le skeud en tempo ou quoi, ou alors, mixer, ce n'est pas comme faire du vélo, et à un moment, on oublie comment on fait. Franchement, des trente minutes que j'ai écoutées, rien allait. Si la musique était sympa (après tout, ça m'a replongé à l'époque, où j'ai passé tant d'heures à écouter la radio), les mixes étaient tous ratés et il passait son temps à balancer les jingles de MAXXIMUM (un peu comme le faisaient Sammy D et Bibi à l'époque de Better Days sur NRJ il y a quelques années). Bref, insupportable!, Du coup, j'ai préféré zapper et je n'ai pas écouté le mix de Joachim Garraud, qui mixait de 3 à 5H. De toute façon, devant me lever tôt, je n'avais pas trop le choix. Anecdote plutôt amusante, si l'équipe de MAXXIMUM de l'époque présentait la soirée comme une célébration des 30 ans de la naissance de la radio, Antoine Baduel lui, présentait la soirée, comme la célébration de la renaissance de MAXXIMUM (ce qui a du sens de son point de vue, puisqu'il redonne naissance à MAXXIMUM sur le DAB+ parisien (plus pour le pire que pour le meilleur certainement).... Si auparavant, j'étais triste den e pas pouvoir assister à la soirée, au final je ne le regrette pas tant que ça. Dieu sait que j'ai aimé cette radio et qu'elle m'a influencé, tant dans ma façon de faire de la radio, que dans mes goûts musicaux. Malgré tout, de tout cela je garde un peu d'amertume et de tristesse: 1. la promo pour la soirée s'est résumée à du merchandising pour des t-shirts et autres goodies.... 2. La soirée n'a pas été bien produite. Si des jeunes de moins de 40 ans et qui ne connaissaient pas la radio de l'époque ont oulu la découvrir à travers ce que l'on a entendu hier, m'est avis qu'ils ont dû être bien déçus...... C'est tout!
  2. RNT Nice : arrêt de LCF

    J'imagine qu'il y en aura beaucoup comme ça.... Ça me rappelle la volonté du CSA de relancer les ondes moyennes au milieu des années 2000. Combien de ces radios ont-elles survécu? Bref, le DAB+ pour un nouveau média non-associatif est-il viable?
  3. Annonces mensongées sur Chérie Fm

    Annonces mensongères????? mais non! Mensongères! Achète-toi un dico avant de poster, tu y gagneras en crédibilité! LOL Sinon, le topic n'a pas grand intérêt. Après tout, pour moi, la musique de Chérie FM est affreuse.... Donc, de fait, je dois trouver que le slogan est mensonger. LOL
  4. Maxximum is back !

    Ah bon? Aventure FM a eu un certain aura? J'en doute. Elle est connue pour avoir été un gouffre financier pour le ministère de la défense et je ne me rappelle pas qu'elle était très écoutée. Le fond de commerce de Maxximum, c'était surtout un format très bien étudié dont les imports faisaient parti certes mais quant à dire que c'était aussi le cas des artistes non-signés sur des labels, là aussi j'ai des doutes. Certes, il y a eu des white labels diffusés mais ceux-ci ne représentaient qu'une infime part des titres diffusés. Certes, par la suite aucune radio n'a pu/su développer de format similaire, mais je dirais que ce fut le cas dans toute l'Europe à preuve ce qu'est devenue Kiss 100 ou la néerlandaise ID&T une décennie plus tard. Aujourd'hui, grâce au DAB+ certaines radios tentent des choses. Certes, elles sont très peu, mais Playloud par exemple a un format et une programmation vraiment intéressante. S'il serait vraiment hasardeux de la comparer à MAXXIMUM, (surtout parce que les temps ont bien changé), sa démarche musicale s'en rapproche. Après, on aura tous une idée différente de ce qu'était MAXXIMUM et chacun d'entre nous, consciemment ou non, déformera la réalité des choses sous l'effet du temps, de nos propres goûts musicaux, de ce que l'on comprenait de ce que l'on écoutait et de ce qu'on a entendu/lu des personnes qui ont fait la radio.... Qu'en sera-t-il de la MAXXIMUM à naître? Réponse bientôt normalement.
  5. Maxximum is back !

    Pour répondre aux deux commentaires précédents: Vous pensez tous les deux comme dans les années 90. Tant la musique que la radio ont évolué de façon considérable. Aujourd'hui, on s'en fout pas mal de savoir d'où vient la musique, (Allemagne, Italie, Angleterre, France, Russie, Ukraine, Mexique, Japon...). Je ne dirais pas que les gens écoutent strictement la même chose en clubs, mais là où Maxximum se situait dans l'immédiat après-mur de Berlin (l'URSS existait encore), et là où elle dépendait strictement des disques vinyles et des "imports" (notion qui, notamment depuis le marché commun n'existe que dans un bien moindre mesure) aujourd'hui grâce aux plateformes numériques (je ne parle pas forcément des plateformes de streaming, mais aussi des plateformes telles que Beatport ou Junodownload) toute cette musique est accessible. Vous faites référence à la techno belge. Certes, si la Belgique a eu une grande importance dans l'histoire des musiques électroniques, aujourd'hui, la scène belge est tout à fait différente. Il n'y a qu'à constater l'évolution de labels tels que Music Man ou R&S. Ce dernier est maintenant basé à Londres d'ailleurs. Quant à "l'Italo-Dance" déjà à l'époque ce nom n'était pas mentionné, ou sinon pour faire référence à la musique dance italienne ringarde des années 80s (si si, à l'époque, en 1990, ces sons disco avaient pris un sacré coup de vieux). Alors, si Maxximum jouait pas mal de productions italiennes, elles avaient plus à voir avec la "Piano House" qu'autre chose. À l'époque où MAXXIMUM a été lancée, "l'effervescence acid" était derrière nous. Et on peut dater cela assez précisément à janvier 1989, date où, face à l'émoi qu'avaient suscités bien des reportages télévisuels où l'on associait bien volontiers la house et l'acid à la consommation de drogue, des radios FM (à l''exception notable de Skyrock) s'étaient mises d'accord pour ne plus diffuser ce genre de musique. La première d'entre elle à faire cela fut NRJ, suivie de Fun et des autres. FG a l'époque n'était pas dédiée à la musique électronique d'ailleurs. Elle le fut avec l'arrivée d'Henri Maurel en 1992. Mais alors que MAXXIMUM était commerciale, FG, elle, était vraiment underground (il faut dire qu'elle était associative) avec des DJ sets, quasiment 24/24. De fait, dire Qu'FG n'a jamais diffusé de sons durs ou même d'Acid est strictement faux. Bien sûr, il ne s'agissait pas de la techno de fête foraine telle qu'on l'entend par "Hard Style ou je ne sais pas quoi encore). Réécoutez donc, si vous en avez la possibilité les émissions Felix Land (tous les samedis 23h 2h à l'époque) ou les DJ sets que Lisa Nelias a pu mixer à l'antenne.... Pour en finir avec MAXXIMUM, sa programmation était des plus carrées mathématique et totalement prévisible. L'heure commençait toujours ainsi : une nouveauté (4 chaque semaine) un titre en forte rotation, un titre gold en journée, plus "techno" le soir, un titre en forte rotation suivi d'un gold en journée + techno le soir, un autre titre en forte rotation puis une nouveauté...... Quand on l'écoutait toute la journée comme moi, même si je ne pouvoir pas prévoir quel titre allait être diffusé, à force, ça commençait à être un peu répétitif...
  6. Maxximum is back !

    AMEN! Sauf que: 1. L'équipe d'FG n'est pas vraiment connue pour sa créativité, à preuve, l'évolution de Radio FG ces 20 dernières années! 2. J'en suis le premier à le déplorer, mais, si on se place du point de vue d'FG, et si l'on considère qu'FG est donc, la radio Premium et que, de fait, toutes les autres radios sont des déclinaisons, alors, la seule option qui semble tenir la route est une radio oldies, qui consisterait en un flux musical consacré à la dance des années disco à la French Touch, avec, au cœur de la programmation, un échantillon des titres emblématiques en rotation sur la MAXXIMUM de l'époque. Public cible: les + de 35 ans u'FG n'intéresse plus. Quand on écoute les "Revival" d'emblématiques radios néerlandaises c'est exactement ce qu'il s'est passé, au moins dans un premier temps, je prendrais le cas de Decibel Radio et, surtout de Veronica. 3. Et je le déplore là aussi, bien qu'elle proposait un format très différent de ce que l'on entendait sur les radios jeunes de l'époque, MAXXIMUM n'en était pas moins une radio commerciale et la playlist le reflétait bien (Black Box, Benny B, Indra Bassline Boys Vanilia Ice et même Mylène Farmer (Désenchantée) tournaient en boucle. Non seulement ça, mais à côté des sons rave que j'adorais, le R&B occupait une place non négligeable (Bobby Brown Baby Face, Color Me Bad et j'en passe. Non, MAXXIMUM, ce n'était pas que KLF, Incognito ou les Brand New heavies ou encore Franck Dewulf, même si c'est ce que j'en ai retenu et ce qui m'a marqué dans les goûts ultérieurs. Alors, même si je rêve d'une radio plus "underground", car c'est ce que je retiens de cette époque, il ne serait pas raisonnable pour moi de l'attendre ni de l'espérer de MAXXIMUM 2019. De fait, si MAXXIMUM avait continué d'exister, elle ne serait pas trop loin de ce que diffuse FG. Donc, à partir de ce constat, imaginer que la MAXXIMUM de 2019 soit une FG "Gold" n'est pas si farfelu. En France, les seules vraies bonnes radios hertziennes avec un format original sont les lilloises Galaxie Radio et, moins connue puisque diffusant seulement sur le DAB+ là-bas, Playloud, dans un style différent. Sinon, il y a les émissions du vendredi de BBC Radio 1, dans un genre encore différent. Le 21 novembre aura lieu la soirée célébrant les 30 ans de la naissance de MAXXIMUM. La promo de l'événement consiste en la vente de T-Shirts qui s'arrachent comme des petits pains auprès des fans captifs. J'en suis heureux pour les organisateurs, mais franchement quel intérêt? Le retour de MAXXIMUM est donc un non-évènement!
  7. Votre avis sur les radios allemandes

    Sujet ô combien intéressant! J'ai passé pas mal de temps près de Düsseldorf il y a une quinzaine d'années et à l'époque, ce qui m'avait frappé, c'était le peu de diversité dans l'offre musicale des radios FM. Les deux seuls programmes qui se démarquaient était Sunshine Live avec son format dance franchement peu qualitatif et Jam FM, une radio qui, si elle diffusait de l'excellent hip hop jusqu'en 2003 a pris par la suite un virage ultra commercial à la Skyrock. Malheureusement, je n'ai pas l'impression que le DAB+ ait fortement enrichi la diversité musicale des radios allemandes, même si c'est mieux qu'autrefois. Globalement, je préfère, et de loin, ce qu'il se passe aux Pays-Bas ou au Royaume Uni. malgré tout, une radio allemande que j'écoute régulièrement est Pure FM, que j'écoute sur internet et qui, si j'ai bien compris, diffuse, pour l'instant à Francfort et Berlin. C'est une radio à la programmation consacrée à la musique électronique avec une prédilection pour la house et la progressive. Le traitement de son est très bon, l'habillage au top! Bref, une radio vraiment bien faite même si, à mon goût, elle manque peut-être en diversité: plus de deep house, de techno ou de drum&Bass ne feraient pas de mal.... Concernant les radios publiques, j'aime beaucoup You FM et Sputnik.
  8. DAB : vos radios préférées

    Moi qui ne suis pas du tout du genre Oldies, je me suis surpris à apprécier Melody Contrairement à certains d'entre vous, je ne trouve pas du tout leur playlist courte, bien au contraire. Même si les artistes sont certes un peu toujours les mêmes, les titres, eux sont très diversifiés et les rotations très basses. J'aime beaucoup l'émission Funk/disco/soul des vendredis et samedis (19h 21h) mais je regrette qu'elle ne soit suivi que d'un retour à la playlist ordinaire. à 21h, passer d'un classique funk à Claude François (J'Attendrai), ça fait quand-même mal aux tympans. J'aurais plutôt attendu une émission orientée sur la Dance des années 80s. Même si Nostalgie fait déjà ça le samedi, je suis certain que Melody peut faire largement mieux! Idem le soir en semaine, pourquoi pas une playlist plus orientée "rock" le soir? Sinon, j'avoue beaucoup aimer Playloud. Là aussi un son au top, des titres que l'on entend nulle part ailleurs et un ton d'antenne vraiment sympa (sauf que la lecture de la météo, parfois prend un peu trop de temps). Je n'ai toujours pas entendu d'émissions thématiques le soir, contrairement à ce qui est annoncé sur le site et je me demande bien pourquoi. Bon, pas de quoi acheter un récepteur DAB+ pour autant lorsque le DAB arrivera dans ma ville. Si l'offre radio supplémentaire consiste à ajouter à l'offre existantes des radios que j'écoute sur le net et aux radios existantes, d'autres radios top 40 soit-disant locales, alors, aucun intérêt.
  9. Banque de programme : Canal A, Transistor, BBC Infos

    Pour être tout à fait précis, tu parles de ROC 103 (Radio Oléron Continent), ROC FM étant l'ancien nom de l'actuelle Metropolys. Errare humanum est. Les deux radios ont disparu à peu près à la même époque mais pour des raisons tout à fait différentes... Les propriétaires de l'époque de Styl'FM avaient fait faillite (en tous les cas, il y avait de très sérieux problèmes d'argent, je me rappelle même que l'animateur Arthur, en avait parlé dans son émission de radio à l'époque (je ne sais plus où). Demoiselle FM est donc née des sandres de Styl'FM, autrefois RCS lors d'un plan de fréquences en 1997 (me semble-t-il. ROC 103 a disparu à l'occasion de ce plan. En effet, le propriétaire de la station avait déposé une candidature en catégorie C (Chérie FM) ce que le CSA lui a refusé....
  10. Banque de programme : Canal A, Transistor, BBC Infos

    Bonjour, Je croyais que Styl'FM diffusait AFP Audio. Quoiqu'il en soit, je me souviens bien de BBC Info et surtout de deux animateurs: Stéphane Ramzi (du lundi au vendredi 21h 00h) et le samedi après-midi, et Olivier Deslandes (je me rappelle surtout l'émission qu'il animait le samedi soir, entre soul et deep house, franchement, vachement bien). les autres soirs de la semaine étaient plutôt rock/alternatif, sauf le vendredi, plus groove. J'an ai même contre des cassettes. La journée était plutôt alternative sinon. Je me rappelle notamment qu'à l'époque, ils diffusaient souvent des titres de Stéphane Eicher ou des Négresses Vertes.... Sinon, à la fin des années 80s, je me rappelle une bande de programmes qui lors de ses top horaires disaient "info son" peut-être était-ce son nom. Je me rappelle une émission les samedi et dimanche qui s'appelait "un après-mid à la campagne" et qui diffusait beaucoup de musique américaine. je me rappelle aussi une émission house totalement incroyable entre 23h et 1h animée et mixée par quelqu'un qui s'appelait "T Dimitry" et il me semble qu'il faisait le 17h 19h aussi. J'ai encore une cassette qui traîne quelque part avec des enregistrements de ce programme.
  11. Maxximum is back !

    Je ne sais pas ce que "Indu" veut dire, mais si on parle "d'indus" alors, jamais au grand jamais les radios grand public n'en ont diffusé (Trisomie 21, Front 242???? Sérieux???? Et même New Order c'est discutable! Bien sûr, les productions allemandes et italiennes ont été diffusées sur MAXX mais encore une fois, elles l'ont été dans toute l'Europe à l'époque. Même aux USA on en entendait sur Kiss 98 ou hot 97 à New York et avant, sur WBMX à Chicago (1983 1987) etc.... En Angleterre, on en entendait aussi sur des radios comme Kiss 100 (pirate à l'époque) ou BBC Radio 1 et on dansait dessus dans les clubs. Donc oui, MAXXIMUM était différente, c'est vrai, mais pas si différente que d'autres radios en Europe et de fait, vu de cet angle là, MAXXIMUM n'a pas inventé grand chose, si ce n'est que pour nous, français, elle a fait une sacrée différence dans nos vies.
  12. Maxximum is back !

    À l'époque, pour bâtir et développer le concept de MAXXIMUM, ni MickaÊl Bourgeois, ni feu Eric Hautville n'avaient regardé vers la France. Pour l'habillage et le ton d'antenne, ils avaient regardé vers Hot 97, dont ils ont carrément pompé l'habillage (réécoutez les nombreuses archives de l'époque de la radio new-yorkaise, vous verrez, c'est frappant) et pour la playlist, à l'exception des titres français qu'ils étaient contraints de diffuser, ils lorgnaient plutôt vers l'Angleterre et notamment ce que Danny Rampling ou Pete Tong (déjà lui) proposaient sur BBC Radio 1, et d'ailleurs, le Best Maxx consistait en un top 10 des maxis les plus vendus en Angleterre. Pour se faire une idée de ce qu'une MAXXIMUM actuelle serait, je pense qu'écouter les émissions "dance et électroniques" de BBC Radio 1 s'impose. Quant à savoir ce qu'était MAXXIMUM, c'est marrant de voir que chacun a son avis sur la question et que cet avis diffère selon chacun. Même si j'ai pas mal d'archives de l'époque, j'avoue ne pas avoir réécouté tout ça, tant ce qu'il se fait aujourd'hui m'intéresse plus et tant je préfère produire ma propre émission de musiques électroniques avec les nouveautés que j'aime, plutôt que de dire aux autres ce qu'ils devraient faire ou non, ce qui est simple ou non de mettre en place.Bref, Antoine Baduel peut bien faire ce qu'il veut, MAXXIMUM IS DEAD! et c'est tout. Je regrette juste que la scène électronique ne soit pas mieux représentée à Paris alors qu'elle y est dynamique! MAXXIMUM aurait pu être un vecteur pour cela.....
  13. Maxximum is back !

    Je te confirme qu'FG a racheté la marque MAXXIMUM et toute la propriété intellectuelle afférente à MAXXIMUM en 2018. FG avait d'ailleurs ajouté "MAXXIMUM" a son bouquet de Webradios. Le format était similaire à celui d'Airplay. Lorenzo Panchino en assurait l'habillage. La webradio était d'ailleurs prolongée d'une émission "MAXXIMUM" diffusée tous les lundi de 23h à 2h où étaient diffusés les titres de la playlist de la MAXXIMUM de l'époque... Enfin, à peu près puisqu'il y avait des petits anachronismes par-ci par-là qui rendait le résultat, pour quiconque a connu cette radio, indigeste. Quant au format possible, ta suggestion est logique, mais, jusqu'à maintenant, Dieu sait si FG et logique ne sont pas forcément des notions qui vont ensemble.... Espérons que je me trompe.... Je me demande aussi comment ils vont "réinventer" le logo de MAXXIMUM....
  14. Maxximum is back !

    Pour répondre au sujet à proprement parler, je suis assez partagé. Qu'FG fasse revenir MAXXIMUM, à vrai dire, c'est son droit le plus stricte, puisqu'elle est propriétaire de la marque. Ceci posé, à quoi bon? Nous ne sommes plus en 1992. Le paysage musical n'est plus ce qu'il était il y a 27 ans. Qui à moins de 35 ans n'a aucune chance d'avoir entendu ne serait-ce que le nom de MAXXIMUM. Donc, à moins de vouloir s'adresser à la poignée de nostalgiques, je ne vois pas la valeur ajoutée d'un nom très 80s en somme. Mais une radio "oldies" comme ça, FG a démontré, avec sa webradio "MAXXIMUM" (qui n'est plus diffusée d'ailleurs) qu'elle ne savait pas du tout faire. Et quand bien même, un format de radio "oldies" consacré à la dance des années 90 n'a strictement aucun intérêt sur DAB+ Si Antoine Baduel fut bien fan de MAXXIMUM a l'époque alors il ne peut ni en ignorer le ton d'antenne, ni la philosophie musicale. Un format orienté vers les musiques électroniques est viable, même en FM comme la lilloise Galaxie le démontre bien. Idem pour Playloud dans un style plus "pop dance" mais très qualitatif est original là aussi. Je ne vois donc pas pourquoi MAXXIMUM ne pourrait pas adopter ce format électronique qui, jusqu'à présent manque sur le DAB+ parisien et, aussi, au niveau national, mais là, il ne faut pas rêver quand-même. Quant à la capacité et au savoir-faire de l'équipe FG pour mettre en place un tel format, j'ai quelques réserves: Il y a fort longtemps qu'FG a totalement délaissé les musiques électroniques pour une EDM sans intérêt (1.8% de PDA en FM, c'est quand-même pas fameux), Underground FG n'a jamais rien produit d'intéressant en 15 ans et quant à FG Chic, même si son format est bon, sa programmation plutôt intéressante, elle manque singulièrement d'identité et d'incarnation. À l'heure de la musique en streaming, Apple Music, Spotify ou Amazon Music, font largement aussi bien (et c'est un euphémisme). Et quant aux mixes, un petit tour sur Mixcloud, Soundcloud et autres et voilà! MAXXIMUM, Ça fait 27 ans que j'y pense. 27 ans que je me demande à quoi elle ressemblerait aujourd'hui. Et, à dire vrai, je ne suis pas du tout sûr de vouloir connaître la réponse. Car, il est à peu près certain que la réponse ne correspondra pas à ce que j'imagine.... RIP MAXXIMUM, tu appartiens à mon adolescence. Si j'en garde une certaine nostalgie, les temps ont trop changé.
  15. Maxximum is back !

×