Aller au contenu

Aymeric V

Membres
  • Compteur de contenus

    137
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Aymeric V

  • Rang
    Semi-Initié Radio
  1. Super prog sur FG dj radio le dimanche

    Le problème d'une radio "dance" (au sens large du terme" c'est de faire ses quotas sans dénaturer son format. Du coup, cette tranche sert à ça, c'est tout. Je ne blâme pas FG pour ça, (on fait ce qu'on peut avec la législation qu'on a) mais plutôt une loi archaïque. À noter cependant que, dans le genre, la radio lilloise Playloud fait un excellent travail en proposant un format rythmique alternatif dont une grande partie des titres sont en français et diffusés nullepare ailleurs (du moins à ma connaissance.
  2. lamantable

    J'avoue, un titre de topic composé d'un seul mot, avec, en prime, une faute d'orthographe, ça donne tout de suite de la crédibilité au propos. LOL On ne croirait pas pourtant qu'on peut utiliser des correcteurs orthographiques dans les navigateurs web.
  3. 1 an de Minnimum

    Je partage tout à fait l'avis de Francilien et de Kevin. J'ai bien connu la Maxximum de l'époque, et je me retrouve totalement dans la Maxximum d'aujourd'hui. L'esprit Maxximum, c'est comme l'esprit Canal: une vue de l'esprit, un coup marketing bien réussi, mais tout ne devait pas être rose non plus à l'époque dans cette radio-là. Quoiqu'il en soit, Maxximum a bien évolué au long de cette année, avec un repositionnement plus house, soulful, deep et melodic et des DJ sets éclectiques au fil de la semaine.Les animateurs aussi se "lâchent" plus, ils sont plus à l'aise au micro, et ça s'entend. Ça ne paraît pas grand chose, mais c'est très appréciable. J'ai trouvé plutôt bien que personne sur ce forum n'ait parlé des un an de Maxximum. Si c'est pour faire du bashing, cela ne valait en effet pas le coup. Quant à FG Avant-Garde, je ne vois plus son intérêt, tant musicalement, elle se confond avec Maxximum. Deux solutions : la repositionner comme une webradio de la galaxie Maxximum et la spécialiser (par exemple sur un format plus techno, ou autre chose) ou alors la garder dans la galaxie FG Chic et la repositionner autour d'un format plus expérimental (IDM, experimental, glitch etc...) C'est pas les idées qui manquent. En tous les cas, m'est avis que si FG Avant-Garde n'existait plus avec ce format actuel, cela ferait mathématiquement augmenter les audiences de Maxximum. Quant au classement CPM: pour moi 135ème, cela ne veut rien dire. 99000 auditeurs, ça sonne quand-même mieux. Bref, moi qui avais arrêté d'écouter la radio en linéaire, eh bien, je m'y suis remis du coup. Quant aux nostalgiques, l'esprit Maxximum est mort avec notre adolescence. les musiques électroniques ont perduré, se sont développées et, surtout, l'industrie a changé et ce n'est pas plus mal. Bon courage et longue vie à Maxximum et à son équipe!
  4. M40

    Il n'y a aucun appel en cours sur Paris donc, à part l'amateurisme du projet et le manque de connaissance apparent de l'initiateur de ce topic, cela ne démontre rien. Bref, quand le CSA ouvrira un nouvel appel à candidature, que tous les dossiers seront publiés et que le CSA aura publié le nom des dossiers admis à concourir, on en reparlera. d'ici-là, ce ne sont que de simples fantasmes appuyés sur..... rien....
  5. La Radio en 2026 !

    LOL j'aime bien l'analogie avec Chuck Norris. Après, je vois pas bien le rapport entre ce qu'il fait sur Sky et une MJC, mais c'est parce que je manque d'imagination ça. Sinon, pour autant que je me rappelle l'époque où il était sur Fun Radio, Difool aimait plutôt des musiques plus rock dans sa jeunesse. La première de Lovin' Fun, c'était en 1992 n'empêche. Bientôt 30 ans déjà! Je me rappelle avoir écouté la première, c'était, à l'époque à partir de 00h00. L'un des titres diffusés pendant l'émission ce soir-là, c'était Powwow avec Le Chat. Ben ouais, point de son latino-électro je sais pas quoi à l'époque sur Fun Radio. C'était des gros tubes qui tâchent. Et moi qui ne me remettait pas de la disparition de Maxximum. On n'était pas aidé niveau musical à l'époque. M'enfin bon, en 2026, j'espère que Maxximum sera toujours là.
  6. La Radio en 2026 !

    C'est clair. Il faut bien se rendre à l'évidence, il n'y a guère eu de renouvellement en termes d'animateurs ces 20 voire 30 dernières années. On peut logiquement se demander pourquoi: la radio ne fait-'elle donc plus rêver les plus jeunes générations? Ces jeunes générations ont-elles moins de talent que les plus anciennes? Et si oui, pourquoi? Et, les radios sont-elles si craintives à l'idée de prendre le risque de mettre quelqu'un de nouveau à l'antenne qu'elles préfèrent faire des choix qui, lorsqu'on y réfléchit sont aberrants. La radio se pose beaucoup de questions sur son avenir, notamment à cause de nouveaux médias tels que les Podcasts, etc.... Mais, se pos-t-elle la question du contenu qu'elle propose à l'antenne?
  7. La Radio en 2026 !

    MDR J'avoue c'est drôle. Et, que dire de Difool du coup sur Skyrock? Tu penses que, la soixantaine approchant, il conseillera toujours les ados prépubers qui découvrent leur corps? Il pourrait presqu'être leur grand-père du coup.
  8. Los 40 Dance perd toutes ses fréquences FM

    Si j'ai bien compris ce que j'ai lu ici, los 40 dance n'a donc pas perdu ses fréquences FM mais le groupe a décidé d'un changement de stratégie. Quand on connaît le poids de la musique urbaine dans sa diversité, et le déclin de la dance grand public (de type EDM par exemple) tout cela est très logique et n'a rien de bien surprenant. Dans une moindre mesure, c'est aussi ce que Fun Radio a tenté de faire en France, sans grand succès apparemment. Mais la France n'est pas l'Espagne, donc on verra si la stratégie du groupe fonctionne.
  9. On se plaint des quotas mais...

    Le problème c'est en effet moins les quotas que les rotations et surtout la surreprésentation de certains artistes bien établis au détriment d'une scène émergeante ou indépendante. Or, la scène francophone ne manque pas de créativité. Lorsque je veux découvrir de nouveaux talents, je lance des playlists spécifiques sur la plateforme de Streaming à laquelle je suis abonné. Non, la radio n'est plus prescriptive ni découvreuse. Certes, heureusement qu'il reste certaines radios associatives, mais elles ne sont pas non plus l'outil idéal pour mettre en avant ces artistes: l'accès aux données associées est pour l'instant très compliqué et elles ne savent pas nécessairement le faire, sans compter que si elles programment ces artistes, elles n'ont pas nécessairement non plus le savoir-faire pour leur donner une exposition optimale, sans compter que, en dépit de progrès certains, pas toutes les antennes sont très attrayantes et les progs pas toujours bien faites. Bref, les rapports entre radio et industrie musicale et plateformes de streaming, doivent faire l'objet de réflexion et être repensés.
  10. Je M'en Vais

    Sans déconner, j'ai cette compilation chez moi. LOL J'étais môme bien sûr, et ma mère me l'avait commandée via Dial. J'aimais bien la chanson de Kriaki d'ailleurs. Ah, à cette époque là, on écoutait des choses qui sembleraient bien improbables aujourd'hui, comme ce truc, Stars de la pub et son refrain: "l'avion décolle sur les Champs-Élysée!" LOL Parce que c'est vrai que j'avais jamais pensé que ça pouvait arriver un jour.
  11. retour de M40

    C'est normal, cela n'a pas marché, mais pas du tout! Déjà, lors de sa première sortie en 1986, ce titre était passé inaperçu, sauf pour RVS qui le programmait en journée. La version revue diffusée sur M40 n'aura pas fait beaucoup mieux. Le seul "succès" musical que l'on peut attribuer à M40 est celui de Jordi - Dur Dur d'Être un Bébé. Tout est dit je crois non?
  12. Le Power Gadin de Skyrock

    C'est la radio dans son ensemble qui est en chute libre sur cette vague. Donc, le "gamin" de Skyrock, s'il est réel, est à replacer dans son contexte. Par ailleurs aujourd'hui, le public se dirige de plus en plus vers les plateformes de streaming pour l'écoute de musique, qui offrent des possibilités d'interaction que n'offre pas la radio (partage de Playlists personnalisées etc.) Cependant, Skyrock est relativement habituée des chutes d'audiences qui est gommée en une ou deux vagues ultérieure. Donc, attendons de voir si cette tendance se confirme ou s'il s'agit d'un épiphénomène.
  13. FG le retour de DJ Radio?

    Bonjour, Il y a déjà quelques mois que ce changement s'est amorcé, je dirais décembre. On s'en rend compte à travers l'ensemble des radios du groupe avec FG Chic, plus Deep Soulful et Disco, FG, plus House mainstream (avec de bons sets soulful et deep les week-end dans Club FG) et Maxximum, qui s'est repositionnée autour d'une programmation principalement House en journée (de la deep à la tech house, avec de la mélodique) et de la techno la nuit. Le Ravemaxx consacré aux style plus pointus et extrêmes de musiques électroniques et le retour très attendu ce samedi dès 22h du cultissime Patrick Rognant et de son émission Rave up. Quant à l'EDM sur FG, il y en a eu bien assez et, pour être honnête, ce genre semble tomber en désuétude un peu partout, bien des artistes se réorientant, notamment, vers des productions plus R&B ou pop. Pour ceux qui sont plus intéressés par les mixes, tous les mixes diffusés sur les radios du groupe sont dispos en podcast, ce qui est très pratique.
  14. retour de M40

    Une vie fugace certes oui, mais, dans le temps, sa présence a été presqu'aussi longue que celle de Maxximum me semble-t-il. Ou est-ce que je me trompe? Il faut dire que si l'on connaît la date de naissance et de mort de Maxximum, qui sait exactement, quand M40 a cessé d'exister?
  15. retour de M40

    M40 a eu suffisamment de temps me semble-t-il. Un marché ne se gagne pas si simplement et le produit ne semblait pas correspondre aux attentes du public. Après, ce n'est pas parce que quelqu'un utilise le nom "M40" que la radio est de retour. Le nom Maxximum a été utilisé pendant des années avant le lancement de Maxximum sur le DAB+ le 23 mai dernier, sans que cela signifie que Maxximum était bel et bien revenue. Bref ce flux ne démérite certainement pas, mais il faut en relativiser l'importance, l'intérêt et le potentiel de croissance d'écoute. Quant au côté nostalgique que peut susciter m40, la marque, en elle-même n'a aucune notoriété (à part chez quelques initiés". D'un certain point de vue, de fait, les opérateurs de ce flux ont la latitude de faire un peu ce qu'ils veulent. Mais parier sur ce nom et sa notoriété pour toucher l'auditorat m'apparaît assez illusoire. Bref, personne, ou pas grand monde attendait le le retour de la marque M40.
×