Jump to content

Webradio : Est-ce une vraie radio ?


Shazz

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Mes plates excuses si ce sujet existe déjà... je ne l'ai pas vu cependant.

Devant le débat face aux nouveaux droits SACEM, je me suis dit qu'il serait bon de créer un topic consacré à cette discussion (pour ceux qui se demanderaient, rendez-vous ici).

En effet, le sujet m'intéresse, car mes idées ne sont pas encore bien claires sur la question.

Donc selon vous, est-ce qu'une webradio est une "vraie radio" ? Ou un nouveau type de média ?

D'ailleurs, peut-être faudrait-il commencer par définir ce qu'est une "vraie radio". Et les attentes des auditeurs d'une webradio sont-elles les mêmes que celles des auditeurs de radio FM ?

Toutes ces questions finalement afin d'essayer de situer ce moyen de diffusion par rapport à ce que l'on conçoit et attend d'une "radio".

Pour donner rapidement mon point de vue : Je pense qu'une webradio n'est pas tout à fait l'égal d'une radio FM. Tout simplement pour l'accessibilité. Une radio FM peut s'écouter à peu près n'importe où depuis n'importe quel poste de radio. Même si je ne suis pas sans connaître l'existence des récepteurs pour webradio (merci mon ombre), je considère qu'il faut bien plus vouloir écouter une webradio qu'une radio FM.

Ce serait donc plus pour moi un nouveau type de média, mais aussi également l'occasion de pouvoir accéder plus facilement à ce monde bien à part.

Shazz.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Exact... mais cependant le gage de qualité d'une webradio s'orientera plus sur son originalité afin d'avoir des auditeurs, mais aussi sur un plaisir personnel de diffuser des programmes que l'on aime... il y a des centaines de radios FM en France, mais il existe des millers de webradios (plus où moins légales) dans le monde et à la simple portée de son ordi !

A part de rares exceptions comme la dizaine de webradios les plus connues en France, on ne peux pas jouer la carte exclusivité aussi facilement que ca ! En d'autres termes, on peut être fier de programmer les derniers tubes techno sur une radio local FM, mais il existe des milliers de hits techno sur la diffusion en webradio... une goute dans un océan :)

C'est con comme analyse, mais il faillait juste le souligner :wink:

A+

Link to comment
Share on other sites

yannis42700, quelles sont donc les possibilités que tu vois s'ouvrir avec ce média ?

MadStef, pour moi, rien que le fait qu'il faille "chercher" sa webradio pour réussir à l'écouter en fait quelque chose de différent d'une radio hertzienne. C'est une démarche tout autre que : je suis dans une région, j'écoute les 30 radios à ma disposition, je choisis celle qui me convient le mieux. Parce qu'effectivement, le choix peut se faire sur un bien plus large éventail et la radio peut se retrouver n'importe où dans le monde.

D'ailleurs, cette "portabilité" ne jouera-t-elle pas en défaveur des radios hertziennes un jour ?

Donc si j'essaie de résumer ce que tu me dis manza65, pour toi, une webradio est un nouveau média qui permet de plus exprimer ses envies personnelles en terme d'animation, de ne pas rentrer dans les "standards" radiophoniques c'est bien ça ?

Pourra-t-il y avoir un jour selon toi une publicité télévisuelle ou visuelle pour une webradio ? Avec des gens salariés pour faire tourner cette webradio ?

Link to comment
Share on other sites

Tu te poses trop de questions Shazz ! J'ai pas envie de m'assoir dans un divan (quoi que, avec ce temps aujoud'hui!)...

Webradios et Radios FM sont deux supports totalement différents, hormi l'aspect "programmation" qui reste à peut prés simillaire...

Après, NON, la FM ne sera jamais remplacée (dumoins les prochaines années) par des webradios... c'est le DAB (ou la radio numerique hertzienne) qui prendra le relais petit à petit, comme la TNT...

Cela dit, il existe(ra) de plus en plus d'alternatives de réception de webradios en portabilité (sans être obligé donc de rester coller sur son ordi), avec par exemple des nouveaux forfaits téléphoniques, des nouveaux autoradios qui se connectent en wifi, etc...

Sauf si le gouvernement réagi (par des systèmes de codages imposé, comme on a vue avec le DRM) à terme, on devrait recevoir des webradios un peu partout avec des multiplications d'accès wifi, des forfaits illimités sur son portable...

Mais bon, je n'ai pas de boule de crystal non plus :)

A+

Link to comment
Share on other sites

Se poser des questions quant à l'univers dans lequel je mets les pieds ne me paraît pas digne d'être comparé à une séance chez le psy. J'aime savoir vers quoi je vais et dans quoi je me lance, ne pas foncer tête baissée sans analyser un peu ce monde qui me paraît tout à fait étranger.

Oui, je ne suis qu'une fille lambda avec un cerveau dérangé, mais que veux-tu, je crois que tout le monde passe un jour par la case départ non ?

Comme je le disais, il existe déjà des émetteurs pour recevoir sur sa chaîne hifi les webradios. Et j'en viens à me demander ce qui te fait croire que les webradios ne prendront jamais le dessus sur les radios FM. Notoriété ? Habitude ? Peut-être... ceci dit, les habitudes se changent et les gens sont de plus en plus friands de gadgets technologiques.

Et je ne vois pas ce que le gouvernement interdirait. Difficulté de gérer le flux d'informations et de filtrer ?

Shazz.

Link to comment
Share on other sites

Supports si différents ? Je me demande..

Si on prend le problème à la base, techniquement parlant qu'est ce qu'on appelle radio ? C'est une station de RADIOdiffusion (donc propagation par ondes radio).

Une webradio ? Ni plus ni moins qu'une station de diffusion par INTERNET.

Donc dans les deux cas, si le mode de transmission est différent, dans les 2 cas on diffuse du contenu audio.

D'un point de vue légal, ca me parait extrêmement similaire. D'où probablement l'amalgame un peu rapide des contrats de la Sacem avec le monde FM. Mais ca se comprend.

Par contre, le monde des webradios est vraiment hétéroclite, j'ai vu que récemment R&C pour ne pas les nommer a lancé 3 webradios. Ce qui me fait penser que si le web ne remplacera pas la FM, les stations FM vont progressivement émettre le même contenu sur les 2 modes de communication (et c'est déja pas mal le cas...)

Pourquoi ? Parce que de plus en plus les gens ont internet au boulot et si un poste FM c'est pas discret, des écouteurs branchés au PC ca l'est plus.

Donc web ou FM, pour les "radios" classiques, même combat, seulement un mode de diffusion différent.

Par contre on peut trouver autre chose dans ce petit monde des webradios, qui diffère grandement (et lié au mode de diffusion) du monde de la FM.

La FM n'est pas extensible a l'infini, émettre n'est pas si simple, sur le web pas de frontières donc on peut trouver du contenu qu'on ne trouverait pas "chez nous", d'où lien direct, la naissance de radios web thématiques ce qui est impossible (hormis peut être les radios religieuses et encore) à faire en FM.

Thématique implique "niche" donc audimat restreint et éparpillé. Et seul le web permet de le faire avec peu de moyens.

Donc à mon sens c'est le réel intérêt des webradios, pouvoir spécialiser son audimat ce que la FM peut difficilement faire (à moins de s'appeler Radio France et encore)

Et c'est là que le bas blesse, mettre dans le même panier une radio classique webdiffusée et une webradio à thème, c'est peu cohérent.

Link to comment
Share on other sites

Et j'en viens à me demander ce qui te fait croire que les webradios ne prendront jamais le dessus sur les radios FM. Notoriété ? Habitude ?

Le gouvernement !

Je vais pas rentrer dans la technique, mais pour faire face à l'extinction de la FM analogique dans les 10 ans à venir, le gouvernement et le CSA ont décidé de prendre les choses en main en votant et approuvant des nouvelles normes de diffusions, des règlementations, etc... c'est comme en ce moment avec la TNT...

Le conflit concerne le nouveau matériel à acheter pour s'équiper en numérique et la mise au norme, mais la ministre de la culture devrait assouplir le budget pour les petites radios FM associatives... affaire à suivre...

Les webradios existeront toujours mais, je me répète, le format de diffusion (bien que cela reste du "numérique") est différent... quand un gouvernement impose des normes pour que la FM analogique soit remplacée par un standard différent que celui de la webradio, on peut rien y faire :wink:

A+

PS: je parle du format webradio actuel (comme le Shoutcast) qui n'nécessite une connection internet... et non une diffusion on-air.

Link to comment
Share on other sites

Je ne comprends pas pleinement le côté technique de la chose... mais je crois que même si le gouvernement impose des standards ou autres, il ne pourra pas obliger les gens à continuer l'écoute de la radio FM. Un peu comme le piratage. Il aura beau mettre 1000 et 1 lois, les gens ne s'arrêteront pas pour autant.

Et même avec le système actuel des webradios, les récepteurs déjà existants pour chaîne hifi se connectent justement au wifi, donc... au lieu d'allumer ta chaîne sur le 000.0, tu te connectes sur ton www.machintruc, ce qui ne change rien à la manipulation.

De plus, les FAI tendent à rendre disponible le wifi très facilement. Donc de ce côté-ci, pas trop de souci.

Shazz.

Link to comment
Share on other sites

Des radios pouvant être comparées à des webradios étant diffusées par satellite existent déjà aux USA.

www.xmradio.com

www.sirius.com

Derrière ces 2 noms se trouve à la tête XM Radio qui a l'année dernière racheté Sirius. Ces radios sont 100% Commercial- Free donc sans aucunes publicités. Les moyens de les écouter? Un récepteur satellite installé dans une voiture mais qui peut aussi se décliner en baladeur ou il est notamment possible d'enregistrer les radios diffusées. Il est aussi possible de les écouter par internet.

En ce qui concerne XM c'est plus de 170 radios, toutes classées par style musical ou talk/news/comedy.

Le tout sous forme d'abonnement au montant approximatif de 9€. Pour avoir testé leurs services (XM & Sirius) je peux dire que c'est loin d'être du travail amateur. Il est possible d'écouter les radios sur tout le territoire USA & Canada. Quant au service on line de XM il donne accès à un peu plus de 80 channels, il est en ce moment au prix de 2$99/mois pendant 6 mois sans engagement de durée, je vous laisse faire la conversion pour le prix.

Je ne suis pas forcément pour payer afin d'écouter de la radio, en revanche pour ce type de service je fois dire que ça vaut vraiment le coup, bon bien sur faut pas être fan de Cloclo car vous ne l'entendrez pas :P Pour les personnes aimant tous les styles musicaux c'est un service vraiment extra :)

Pour en revenir au sujet car je pense que je m'égare un peu, on peut éventuellement penser que dans les années à venir des abonnements donnant accès à un certain nombre de radios diffusées par satellite arriveront, les webradios les plus dignes de ce nom auront alors peut être leur place sur ce genre de service et alors, il sera possible que les webradios deviennent plus écoutées que certaines radios FM.

Eban

PS: je ne suis pas payé par XM (devrais je?? lol), la pub étant fait pour démontrer que des services alternatifs à l'accès web permet d'écouter des radios d'un autre genre et autre que des radios FM.

Link to comment
Share on other sites

Non non Eban, tu ne t'égares pas tant que ça ;)

C'est justement ce que je supposais, que cela serait un jour possible. Et visiblement, cela existe déjà. Pas en tant que "webradio", mais toujours est-il que cela remplace visiblement clairement les radios FM.

Avec les derniers téléphones et la technologie 3G (permettant d'avoir le net n'importe où), on peut très bien imaginer effectivement un abonnement permettant d'accéder directement à la webradio.

Donc finalement, une webradio n'est peut-être pas si éloignée d'une "vraie" radio telle que je la conçois de mes yeux d'auditeurs (et de très jeune animatrice).

Shazz.

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...