Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

Oldschoolspeaker

Membres
  • Compteur de contenus

    127
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

16 Bonne

À propos de Oldschoolspeaker

  • Rang
    Semi-Initié Radio

Profile Information

  • Votre Radio / Webradio
    noradio.com
  1. Radio France/fête de l Huma

    Hello ! "c'était trop bien et trop beau" ôtez moi d'un doute les radios du service public doivent-elles être présentes sur des forums politiques, des universités d'été politiques également ou des rendez-vous de partis poltiques de certains partis et pas d'autres ?... .... Pour rappel les subventions qui permettent, en partie, le fonctionnement de Radio France ne proviennent pas uniquement des citoyens "'communistes" ou plus largement de gauche non ? Donc que ce soit des rassemblements politiques de droite comme de gauche soit Radio France mobilisent ses équipes et couvrent tous ces types de rdv politiques qq soit la couleur du mouvement soit aucun ..... c'est tout ..
  2. Voice Track : Pour ou contre ?

    Hello ! Justement j'ai créé une radio et ce que je trouve le plus pénible c'est surtout l'administratif trop lourd car on demande la même chose à une simple radio locale de cat. A qu'à une radio bien plus importante avec des moyens évidemment plus importants... Je vous rejoins également sur le fait que même si la passion radio est toujours présente en moi l'environnement du milieu radiophonique et la manière d'aborder dont a été remodeler ce secteur ne me satisfait pas... Peut-être ai-je une vue qui n'a pas bougée depuis 35 ans et que je souhaiterais éternelle tout du moins intacte comme aux premiers jours .... quand j'ai découvert le monde de la radio début 80 ! Bonne continuation...
  3. Voice Track : Pour ou contre ?

    Hello ! Bien résumé la situation ! L'ironie c'est que ceux qui défendent le vt et la manière de bosser ( une forme d'uberisation) en radio aujourd'hui sont les mêmes qui ne comprennent pas la mort à petit feu des commerces de proximité, la mort de certains centre ville etc.... Ils prennent ce qui les arrange dans l'évolution de la société mais pas ce qui les dérange...
  4. Voice Track : Pour ou contre ?

    Ah le terme réac l'argument de celles et ceux qui n'en ont pas ! Pourquoi ne pourrait-on pas dire que c'était mieux avant ? Et concernant votre précédent argument qui, ne repose que sur votre expérience personnelle et donc n'est pas une généralité, j'opposerais mes 30 ans de radios durant lesquelles j'ai eu de VRAIS-ES auditeurs - trices en direct avec AUCUN filtre, aucune sélection (sauf si on sentait au standard que l'auditeur-trice n'était pas fiable et pouvait dire n'importe quoi à l'antenne mais c'est normal ), Ces inserts ont eu lieu sur des réseaux régionaux privés, des radios locales commerciales ou bien sur le réseau France Bleu (vous en conviendrez cela fait beaucoup quand même ... ) Je ne me pose nullement en terme de donneur de leçons et ne montre pas du doigt celles et ceux qui font la radio d'aujourd'hui je donne simplement mon avis et ma position (vous l'avez écrit vous même ici est un lieu de débat non ? ) Si vous avez autant d'expérience et donc d'ancienneté ne venez pas faire "du jeunisme" ou jouer la carte "je vis avec mon époque" moi aussi je vis avec mon époque sinon je vivrais en hermite coupé du monde ! Si, comme moi, vous avez connu la période radiophonique 80's et 90's vous ne pouvez pas nier la liberté d'expression qui existait, le timing de speak qui n'existait pas, on pouvait parler de plein de choses (si on pensait que cela pouvait intéresser l'auditoire évidemment) pendant 30 40 50 secondes à l'antenne, on faisait découvrir des nouveautés, en prenant des risques, qui sortaient des sentiers battus, ... en un mot on faisait de la VRAIE RADIO .. Depuis j'ai vu le marketing prendre de plus en plus de place dans les décisions artistiques à l'antenne (survie économique oblige je peux le comprendre en partie) la radio est devenue insipide (j'ai un grand nombre de potes et amis qui ont oeuvré ou qui oeuvrent encore sur des musicals nationales vous voulez que je vous transcrive leurs propos sur l'évolution du métier ...)
  5. Voice Track : Pour ou contre ?

    Ce n'est pas une question d'adaptation... C'est une question du nivellement par le bas du métier ... Dans l'innovation tout n'est pas bon à prendre je pourrais vous citer bon nombre d'exemple mais le point commun : c'est la mise de côté de l'humain au profit de la technologie qui a dénaturer pratiques dans certains métiers ... Allez demander aux voice-trackeurs et trackeuses, qui n'ont peut-être jamais vu de studios radio de leur vie, si ils ou elles préfèrent bosser en work-home à faire du vt "au métre" ou bien faire un vrai direct dans un vrai studio etc... ?
  6. France Bleu

    Hello ! Grille d'été... Et puis mauvais exemple car parmi les locales Bleu (es) s'il en existe une qui a toujours eu des moyens financiers (qui dépassent même la simple gestion faite par Radio France puisque c'est aussi un peu (beaucoup ?) politique) + important que les autres locales c'est bien RCFM ... Ayant travaillé pour le réseau je pourrais notamment vous parlez d'investissements techniques faits dans un tunnel, sur l'ïle de Beauté, (sur une faible portion de kilométrage) uniquement parce que RCFM était pas trés bien reçue à l'époque (investissement relativement important ... )
  7. Voice Track : Pour ou contre ?

    Hello ! Ah bon ? Vous parlez de respect pour l'auditeur uniquement qui se trouve en insert... ! Mais que devient le respect pour les auditeurs-trices restant qui vous écoutent tous les jours et qui sont persuadés pouvoir appeler et jouer dés qu'un jeu est lancé alors que tout est bippé par avance ? .... Un jour ce principe d'insert "réchauffé" sera connu auprés des auditeurs-trices (tout comme comme les faux directs avec les vt) et dés lors que cet état de fait sera connu par un grand nombre la radio ne fera plus autant rêver.. et cela contribuera encore + à la défiance qu'ont un grand nombre de français envers les médias.... Cela me conforte en + dans mon état d'esprit du : "La radio" C'était mieux avant !
  8. Voice Track : Pour ou contre ?

    Hello ! Sujet récurrent... (peut-être le sujet qui fait partie du top 5 des thématiques revenant de manière cyclique ici... ) qui va induire les mêmes réponses ... Ceci étant il ne peut y avoir de position ferme ... En effet le Vt est la solution pour les radios à faible budget (Radio A par exemple) par contre pour les radios qui font 7 chiffres annuellement de C.A là c'est une honte... Enfin, sur le plan humain, le Vt qui existe depuis plus de 15 ans bientôt a généré toute une génération d'animateurs - trices en work-home qui n'auront, pour certains-nes, d'entre eux-elles jamais connu le direct voir mis les pieds dans une vraie radio.. et çà c'est bien triste je trouve comme constat...
  9. musicales sans contenu

    Hello ! Pourquoi les mêmes slogans ? "30 MN SANS PUB" tout simplement parce que toutes les musicales B ont les mêmes contraintes en matière de diffusion d'écrans pub ... Les radios ne peuvent que caser au max 30 mn de sons et vous avez raison cette similitude d'arguments radiophoniques n'a plus d'intérêt puisque toutes font pareil... Quand aux titres identiques il y a plusieurs raisons : matraquage des maisons de disques, marketing, personne ne veut prendre des risques, programmation qui doit coller au maximum aux meilleurs ventes etc...
  10. L'avenir des radios musicales Low Cost

    Hello ! Même si le sujet a déjà été évoqué vous avez raison... J'avais eu l'occasion de mettre en avant la similitude des programmations sur les B à qq exceptions prés .. (similitude plus ou moins induite par le Gie il ne faut pas l'oublier non plus... ) En même temps quand on regarde les audiences de locales B on s'aperçoit que l'auditeur (ce n'est pas nouveau) est versatile (je ne parle pas de l'auditoire des généralistes comme F.Inter et autres ou bien de FIP qui bénéficient d'un auditoire fidéle en grande partie) est versatile... D'une vague sur l'autre certaines B passent devant d'autres B puis la vague suivante c'est l'inverse .... De toute manière il faut se rendre à l'évidence soit une radio joue la carte du qualitatif avec un programmation reposant sur du connu et du moins connu mais avec une cohérence dans la thématique musicale (avec des découvertes, des nouveautés qui sortent des sentiers battus) mais elle ne pourra pas espérer dépasser les 3 ou 4 % sur sa zone ... et encore sur une zone d'au moins 250 000 habitants.. Soit elle joue la carte Top 40 en espérant dépasser le seuil des 5 et 6 % afin d'avoir un équilibre budgétaire (car là est bien le principal souci des dirigeants de B).. On le voit nettement sur Lyon les radios comme Scoop (bon ok radio historique s'il en est sur Lyon) sont en haut du tableau alors que des radios comme Lyon 1ére qui pendant des années a essayé de jouer la carte de la proximité avec une programmation 80's entre autres n'a jamais fait de grands scores.. D'un côté vous avez une radio top 40 et de l'autre une radio thématique... Enfin le jour où le quota de chansons française disparaîtra (on peut toujours rêver ... ) je pense que des radios thématiques pourraient fleurir et le paysage radiophonique pourra alors nous proposer un éventail de radios : 100% Electro, ou Funk, Country , 80's... Si cela se produit on le verra sûrement sur le DAB + car pour la fm cela me paraît trop court ...
  11. France Bleu

    Salut ! RCFM comme d'autres locales, ancrées dans des régions qui ont une forte idendité, bénéficie justement d'une forte audience suite à ce même ancrage local et régional Mais la recette d'une Bleu dans une région ne fonctionnera pas forcément dans une autre et notamment sur des régions qui n'ont pas forcément une identité régionale trés forte
  12. Les mornings

    Hello ! Manque de personnalité... pour la nouvelle génération Quand cette même nouvelle génération à 80 % est formatée de la même manière à travers les pseudos école de formation radio... insipide donc inutile dans un morning qui doit avoir un vrai capitaine avec une vraie personnalité le matin ... et oui le moule est cassé depuis longtemps
  13. Médialocales 2019 en Rhône-Alpes Auvergne

    Hello ! Le lien de Moulinois précise que Hot Radio est repassé en tête des radios locales... à 6.1 devant Isa 5.9 .. Versatilité des auditeurs (trices) ? cela reste le plus difficile à gérer.. la fidélisation sur la durée pour une radio n'existe pratiquement plus et cela provient, peut-être, aussi des formats hits qui se ressemblent bp trop avec peu de caractéristiques spécifiques pour chaque radio (chroniques, thématiques... ) Qui aurait les chiffres plus complet sur Grenoble plus complet ? Car sur ce même lien sont nommées simplement trois radios publiques et Hot qui devance Isa Merci !
  14. Ça serait bien si les locales de Skyrock reviennent.

    Hello ! Merci pour l'éclat de rire que j'ai eu en te lisant ... "si j'aurais su plus tôt kon pouvait autan rire ici je reviendre plu souvant sur ce forome"
  15. Hello ! Etant, comme mon pseudo l'indique, un "vieux" de la vieille dans le secteur radio je trouve anormal que depuis des années ils puissent exister autant de longueur et lourdeur administrative dans la gestion et le développement d'une radio... Voici qq exemples pour illustrer mon propos ... - Une radio A qui doit changer de catégorie doit remettre sa fréquence en jeux ...Pourquoi ? alors que dans n'importe quel autre secteur d'activité le changement de statut juridique peut se faire en "deux temps trois mouvements"... Cerise sur le gâteau ce changement pourrait même entraîner la caducité de l'autorisation et la radio se retrouver sans fréquence suite à une simple demande de changement de statut juridique... Extraordinaire quand même... - Le délai également pour le changement de catégorie... Une radio A qui souhaite passer en B va faire des démarches auprés d'investisseurs pour mettre des "billes" dans le capital... Comment expliquer au bout de 6 ou 8 mois à ces mêmes investisseurs que le dossier est toujours en attente ... Comment leur expliquer également que contrairement à d'autres activités économiques il y a une chance, malgré un dossier solide, que la demande ne soit pas autorisée, pour X raisons, alors que tout se passe normalement encore une fois dans n'importe quel autre secteur d'activité... ?! - Une demande de fréquence de confort .... Pourquoi faut-il passer par le CSA alors que CTA (qui connaît bien mieux le terrain et les possibilités techniques) pourrait trés bien avoir le pouvoir de décision ce qui éviterait d'attendre qq fois des mois avant une réponse et alourdir la masse de dossiers qui s'empilent à la Tour Mirabeau... - Augmentation de puissance... Même si le CTA peut donner son avis c'est encore au CSA de décider ... Pourtant encore une fois le CTA est le mieux à même d'appréhender la demande au vu de la puissance demandée puisqu'ils connaissent le terrain... Non vraiment la lenteur et la lourdeur administrative dans ce secteur d'activité sont clairement un frein à toute envie de création ou de développement ... La lenteur surtout car entre le moment où vous êtes dans une dynamique de changement, d'évolution etc... et le fait de devoir attendre qq fois plusieurs mois il peut arriver pas mal d'évènements entre temps qui viennent contre carrer vos plans, vos idées et souvent votre motivation... Si des Membres du CTA lisent ce message, bien que je suppose que le sujet n'est pas nouveau, il serait bon en 2019 de faire un audit sur ces différents mécanismes administratifs afin de simplifier la vie de tous le monde : celles et ceux qui font la radio et celles et ceux qui établissent les régles du fonctionnement de ce même secteur d'activité...
×