Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

Oldschoolspeaker

Membres
  • Compteur de contenus

    110
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

13 Bonne

À propos de Oldschoolspeaker

  • Rang
    Semi-Initié Radio

Profile Information

  • Votre Radio / Webradio
    noradio.com
  1. Corrélation entre dotations et audience... et non entre prog et audience... ?

    Salut ! En partie d'accord avec vous... Oui le moteur reste la musique mais alors pourquoi autant de jeux d'argent.... Il est pourtant flagrant que dans les Mornings de la plupart des musicales (nationales ou / et locales régionales) les dotations sous forme d'argent sont légion.... Durant les années 80 90 les dotations étaient surtout mise en place pour fidéliser l'auditeur mais surtout pour récompenser cette même fidélité (ce qui revient à peu prés au même ... )... Nous faisions gagner par contre + de kdos physiques (places de concert, cinéma, albums vinyls ou cd et ... ) Les jeux d'argent étaient trés rares en locales... Ce qu'il faut voir c'est que sur une zone où se trouvent 5 ou 6 radios au format similaire on constate tout de suite que ce qui les diffère ce sont les dotations... Durant les années 80 90 quand cela pouvait arriver vous aviez au moins un ou deux radios sur la grille suivante qui changeait "son fusil d'épaule" et qui modifiait sa prog en profondeur ... Les radios B d'aujourd'hui étant formatées (formatage indirectement ou directement imposé par le GIE) cela ne leur laisse pas trop le champ libre... du moins c'est c que je suppose...
  2. Hello ! Devant des formats musicaux de plus en plus aseptisés et similaires, à qq rares golds prés, les radios (notamment les B et les régionales) ne se "livrent un combat" pratiquement plus que sur les dotations.... Depuis qq années on s'aperçoit que pratiquement toutes les radios musicales ont pris le virage pervers de l'argent : on paie vos loyers, on double votre salaire, on régle la facture de l'Ephad de mamie.. heu non ça pas encore .. mais qui sait ... un jour peut-être... Je voulais simplement mettre l'accent sur le fait que la prog musicale aujourd'hui, à la différence des années 80 et 90, n'est plus le garant principal d'une bonne audience ... A l'époque on se battait sur la prog avec les dernières nouveautés, remixs etc.. En effet c'est à la radio qui fera gagner la plus belle cagnotte... même en période de crise ou difficile pour certains (nes) français (aises) je trouve cela limite... Quel constat peut-on faire ? Et bien que devant le manque de prise de risque, en matière de programmation, on se rabat sur de la dotation ... Il reste encore évidemment des radios qui proposent des voyages, places de concert etc et c'est tant mieux mais la dotation argent est celle qui est la plus généralisée ... Aussi quand une radio devient leader sur sa zone est elle bien sûr que c'est principalement grâce à son contenu musical et éditorial qu'elle décroche la palme ? Demain une radio qui aura pour format LE JEU (des cadeaux toutes ls 10 minutes : argent, voyages etc... ) ne pourrait-elle pas, même avec une prog insipide, devenir la radio leader sur sa zone.... ? Je reste conscient que les auditeurs (trices) écoutent encore la radio pour la musique mais attention à la perversité des jeux ..même si cela reste le fil rouge sur la journée...
  3. Hello ! Deux radios du service public sur le podium ... en AC. Et le réseau France Bleu devant Europe 1 ! Qui aurait pensé un jour, pour celles et ceux qui ont connu le début des locales de Radio France, que ce réseau puisse devancer l'une des plus emblématiques radios généralistes privées comme Europe 1 !
  4. RADIO STAR MARSEILLE

    Hello ! « Il est midi sur Radio Star et partout dans le monde ! » Là vous avez fais ma journée !! Quelque part que c'est bon d'entendre cela, même si ce n'est pas trés pro, en 2019 ... Cela me rappelle certaines radios durant les années 80 et 90... Merci !
  5. Les appel à candidatures pour la zone Lyon-Chambéry-Grenoble.

    Hello ! Tout cela est cohérent puisque l'équipe dirigeante d'Ifm (leur première radio) est également derrière RNI et Cactus...
  6. Grille des programmes Radio Isa

    Hello ! Si vous parlez de Fser c'est donc de radios A auxquelles vous faites allusion.... Déjà mon sujet portait sur le fonds et non sur la forme de plus comparer une radio B qui sans doute doit faire un chiffre d'affaire en millions d'euros et un ou des radios A qui a ou ont un budget bien moindre ... bien bien moindre me paraît pas trés objectif non ? ... Enfin concernant "l'art" ne me faites pas rire svp depuis quand les radios B (depuis qu'elles adhérent toutes au sacro saint GIE) et qui tournent avec une quarantaine de titres chaque jour sont des radios créatives sur le plan artistique.... Je passerais sur la programmation qui tourne en rond avec souvent les mêmes golds 80's... Les mornings sont animés en duo (rien de nouveau puisque voilà bientôt 15 ans ce sont les natio musicales qui ont lancé la tendance et tout d'un coup toutes les B, ou pratiquement, on suivi le pas) Les jeux d'argent idem .. Les B n'ont été que des suiveurs et on calqué leur développement sur les tendances des natio musicales .. Sans parler du formatage plus ou moins imposé par le GIE... En même temps durant les années 90 Nrj poussait déjà la gueulante sur certaines locales commerciales qui faisait du copié-collé sur la programmation de la panthére donc rien de nouveau ... J'ai bossé en radio durant les années 80 et 90 jusque début 2000 et durant les années 90 oui il y avait encore de la créativité notamment dans les speaks antenne... quand l'anim ouvrait le micro il avait des infos sur les artistes ou parlait de choses qui pouvaient intéresser l'auditeur en un mot il avait qq chose à dire ... Aujourd'hui quand on écoute des anims sur les radios commerciales ou sur certaines A qui bossent principalement en vt on entend dans la même phrase : 3 fois minimum le nom de la radio et/ou le claim (ou slogan) + l'annonce des titres qui arrivent juste aprés la pub ou dans un instant... vous estimez que c'est une richesse et un plus apportés à la radio.. ?? Que des radios, A ou B qui ont peu de moyens, tournent en vt même si je déteste je peux comprendre mais des radios qui font des chiffres d'affaires confortables... là je trouve cela un peu limite.. Aprés les priorités des dirigeants de groupes radiophoniques ne reposent peut-être pas sur l'humain mais je vous l'accorde cela se retrouve hélas dans bp de secteurs d'activité.... Bonne continuation ...
  7. Grille des programmes Radio Isa

    Hello ! Grille de programmes de radio ISA ? En 2o19 la plupart des B c'est simpliste : un morning en direct puis VT toute la journée (éventuellement le prime en direct : 16 - 2o ou 17 - 2o) Rien de bien passionnant car hormis un mini agenda programmé plusieurs fois dans la journée nous sommes loin des bonnes vieilles grilles de programmes avec des émissions thématiques le week-end ou le soir en semaine. Sauf si vous souhaitez connaître le nom des anims ... C'est hélas le format top 4o et la manière de faire de la radio depuis 15 ans... qui induit cela et les écrans pubs surchargés... La musique au milieu est juste là pour mieux faire passer la pilule...
  8. Scoop débarque à Annecy et Grenoble

    Salut ! Que Scoop postule ne me dérange pas c'est leur droit et en effet je sais que cela fait plus de 20 ans que cette radio lorgne sur Grenoble... Je faisais allusion à la diversité de programmes entre les natio et les B on a pratiquement plus de la moitité des dossiers retenus qui sont à peu prés dans la même "thématique de programmation" (Top 40) où l'intérêt ? L'un des critéres lors de l'étude en DAB+ il y a qq années était de, entre autres, donner une chance aux projets novateurs ou simplement nouveaux projets ..... Par contre l'argument qui consiste à dire qu'il faut bien remplir les multiplex ou du moins que l'appel doit être au maximum complet en matière de candidatures et qu'il faudrait mettre principalement des radios historiques B et autre natio là je ne cautionne pas car connaissant le dossier pour Grenoble je peux vous dire qu'au vu du nombre du nombre de candidatures (notamment de radios locales grenobloises qui avaient toute légtimité à concourir) il y avait de quoi pratiquement faire deux multiplex... Apparemment un 2e appel serait prévu sur Grenoble en local dans les prochaines années nous verrons bien...
  9. Scoop débarque à Annecy et Grenoble

    Salut ! Je me souviens du discours du CTA en Rhône-Alpes à l'époque ... "il faut équilibrer les radios sur un plan économique... ne pas mettre trop de radios ayant le même format sur les mêmes zones de diffusion bla bla ... " début 2000 ... Bonjour la diversité en matière de programmation : Isa Scoop Hot Nrj (en local) ... Aujourd'hui on se retrouve avec Isa, Hot, Scoop, Alpes 1 et je passerais sur les régies locales de Nrj ... Du côté du CSA ils doivent penser que Grenoble c'est Lyon ou Paris qu'il y a de la place pour tout le monde et que le marché publicitaire n'est pas saturé ... Si c'est le cas ils se trompent lourdement... Même si pour engrenger du chiffre en DAB+ il faudra attendre au moins plusieurs années avant de pouvoir juger au vu du taux d'équipement à ce jour ...
  10. Candidats sélectionnés DAB+ Grenoble .... Grosse interrogation !

    Salut ! Pour moi les programmes locaux (sur 4 h) de Nostalgie, Chéri fm, Nrj ne doivent pas faire entrer justement, c'était mon propo sous-entendu, ces radios comme étant des radios locales.... Où sont les radios locales de l'agglomération grenobloise ... ? Oxygéne (Pontcharra), Radio Grésivaudan, Radio Passion, Radio Milénium, ... Je sais que certaines n'auraient apparemment pas postulé mais je sais que parmi celles qui j'ai cité, parmi d'autres, ont postulé .... Encore une fois quel est l'argument du CSA qui permet de justifier que des radios provenant de régions assez loin de Grenoble puissent être présentes en local ? En étendu je comprendrais mais là .... Ceci étant au vu des infos que j'ai pu voir ici et là apparemment en effet pour les grandes villes qui ont vu un premier appel en Dab+ un second appel serait prévu d'ici 4 ou 5 ans....
  11. Salut ! Concernant le DAB+ sur Grenoble il y a plusieurs éléments que j'ai du mal à comprendre .... Déjà le nombre de A trés limité.... De plus peut-on m'expliquer pourquoi sur Grenoble local il y a si peu de programmes locaux 100 % Grenoble (notamment pour certaines radios existantes dans le bassin....?) Pourquoi des radios comme Pitchoun (inconnue au bataillon) hors zone ou encore Capsao (radio lyonnaise) et autres qui ne sont pas des radios locales n'ont pas été sélectionnées en zone étendu... Je pensais qu'en local ce sont les radios dites locales justement qui étaient privilégiées... Est-il possible que par la suite d'ici deux trois ans un nouvel appel soit lancé en DAB+ sur certaines où nombreux sont les candidats qui ont été lésés ? La sélection en Dab + s'est faite + sur la solidité financière que sur le programme propre ? (sachant que dans un premier temps les radios retenus ne vont pas gagner d'argent au vu du nombre d'auditeurs équipés techniquement.. )
  12. NOSTALGIE 80 LE MIX

    Salut ! A l'époque durant les années 80 90 on intégrait un accap sur chaque mix pour une raison simple c'est pour éviter l'exploiter des mixs par certains auditeurs qui seraient tenter de les enrigistrer et de les diffuser en soirée privée ou simplement pour leur plaisir personnel... voir quelques Dj qui pourraient les exploiter sur un plan pro même s'il faut retravailler le son ... Je ne vois donc que ces raisons avec peut être le fait qu'il n 'y a pas ou peu d'animation cela permet d'habiller la programmation afin d'éviter toutes impression de programmation "non stop" (comme on le disait en radio à l'époque ;))
  13. Ca tourne en rond

    Hello ! Vous voulez dire plutôt "des avis autres que ceux qui sont postés en boucle" je suppose... si c'est cela c'est vrai... Mais ce n'est pas nouveau cela fait déjà longtemps même avec la précédente direction de Radioactu on retrouvé souvent les mêmes intervenants... Il ne tient qu'à d'autres internautes de venir...
  14. Audience radios A et subventions : paradoxe....

    Hello ! Vous avez raison en partie ! "Utiliser l'audience comme critère principal, non " Je ne sous entend pas qu'il faut conditionner uniquement l'audience aux subventions même si en local les élus demandent de plus en plus des chiffres (fini la période où les élus faisaient des chéques en blanc)... Mais je fais surtout état de plusieurs choses sur les radios A qui existent depuis 20 ou 30 ans et qui fonctionnent comme il y a 30 ans c'est à dire qq fois avec des semaines entières sans émissions ... ou des émissions pas du tout tenues ou c'est le grand foutoir .... J'estime qu'en 2019 avec un minimum d'investissement on peut au moins faire fonctionner une radio correctement .. et surtout faire de la radio un brin plus professionnellement ... Je connais un CTA où le secrétaire sature de voir des radios A fonctionner comme en 81 sans véritable sons... sans programme structuré etc. . Ne me parlez pas de moyens car aujourd'hui il exsite ne serait ce que pour la diffusion des logiciels d'automation à 500 euros voir gratuit etc....
  15. Audience radios A et subventions : paradoxe....

    30 années passées en radio et notamment dans le secteur associatif font que je ne pense pas "patauger dans les à priori" ... Pour les subventions à 6 chiffres je n'ai jamais parlé que du FSER .. mais bel et bien d'un total de subventions.. Par discrétion (et pour ne pas être accusé la diffamation) je ne pourrais citer ici des radios qui ont entre 150 et 180 000 euros de subventions au total.. Et je le précise à nouveau la majorité des radios qui en bénéficie existent depuis 20 ans et plus car elles bénéficient de majorations qui étaient, à l'époque, plus avantageuses qu'aujourd'hui sans compter que les mairies, conseil généraux, régionaux et état étaient plus généreux également dés fin 80 et la décennie 90 avant de référener leurs aides dés le début des années 2000... Donc les radios ayant bénéficié des aides généreuses se retrouvent automatiquement dans les tranches les plus hautes (Fser.. ) ce qui fait qu'aujourd'hui ce sont bel et bien les anciennes radios (qui sont pour qq unes pas du tout professionnelles) qui ont le plus de subventions .... Les critéres devraient évoluer en 2019 car à nouveau quand une radio fait 0.1 ou 0.5 % d'audience et bénéficie de plus 150 000 euros de subventions il faut juste m'expliquer, au delà de l'aide aux emplois et du cadre social, en quoi ces radios et leurs messages apportent qq chose aux citoyens de tous les jours si elles ne sont pas écouté c'est tout ....
×