Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

Skips

Membres
  • Compteur de contenus

    89
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

8 Neutre

À propos de Skips

  • Rang
    Connaisseur Radio

Visiteurs récents du profil

195 visualisations du profil
  1. Classement Eurovision NRJ décue pour son poulain

    Franchement pas sûr que l'Eurovision change grand chose à part si tu arrives dans les 3 premiers, il n'y a pas franchement de règle mais les artistes qu'on va continuer de suivre après l'Eurovision ce sont généralement ceux qui ont déjà une carrière derrière eux, si tu prends Amir, il était certes bien placé et on l'entend encore aujourd'hui sans doute plus grâce à son expérience passée que précisément grâce à l'Eurovision. Pareil pour Sébastien Tellier, il avait déjà sa base de fans avant, pas sûr que l'Eurovision y ait changé grand chose, et on l'entend encore aujourd'hui. Du coup tous les candidats de l'Eurovision vont plus ou moins tomber dans l'oubli sauf si ils arrivent à concrétiser cette sur-visibilité momentanée, mais bon le problème est le même pour tous les candidats gagnants qui sortent de télé-crochets.
  2. L'arrivée de la 5G va sûrement booster les webradios

    Il va être temps d'analyser un peu plus finement les stratégies des groupes radios parce que là c'est pas glorieux ... PRISA a décidé de marketer un passage IP-only uniquement parce que l'audience de Maxima est en chute libre, pour remplacer la station en FM par SER+, vu qu'ils ont visiblement eu une fulgurance comme quoi le local était rentable. Sinon pourquoi Maxima continuerait à être diffusée en FM là où elle le peut encore ?
  3. Angèle devrait être censurée

    19 millions de vues, mais à part ça c'est Angèle et les méchants quotas qui font que les gens partent par millions vers le web ... Pour écouter Slam & FunX surement, ils ont eu droit à du Aya Nakamura, et pourtant sans quotas francophones, dingue
  4. FG.

    Alors ces chiffres sont à prendre avec des pincettes car l'échantillon me semble très faible mais si on se base sur les données Médiamétrie, en IDF, l'auditoire de FG c'est 50% de 50 ans et plus quand même hein ... 36% de 35-49 ans et 6% à la fois pour les 13-24 et les 25-34.
  5. FG.

    FG Lounge est vraiment une très bonne case même si elle n'est là que pour caser les quotas, dommage qu'ils ne renouvèlent pas plus régulièrement la playlist et qu'on ait droit à de la pop immonde (type Mans Zelmerlöw), pareil pour FG Lounge - le mix, j'ai remarqué qu'ils nous balancaient des bouts de mix de la semaine précédente ... Sinon la playlist de journée est plus agréable et les golds ont toute leur place, mais les rares découvertes qu'ils font sont matraquées à l'excès, j'adorais Sweetest thing de Just Kiddin' mais là c'est l'overdose, pareil avec The chase. Très bon point pour le Starter FG par contre, qui lui aussi a fait rentrer pas mal de classiques électro/house que je n'avais plus entendu sur FG depuis des années, et RAS pour FG Chic, toujours aussi bien même si ça n'a finalement pas grand chose à voir avec la playlist de journée de la radio du même nom, qui, elle aussi, a entré pas mal de golds disco d'ailleurs.
  6. L'arrivée de la 5G va sûrement booster les webradios

    T'es incroyable quand même, tu commences ton message en disant que si les gens quittent la FM c'est parce qu'ils trouvent un nouvel eldorado d'indépendance sur les webradios et tu me compares des audiences de 2019 avec les années 90 ? Donc, dans ces mêmes années, dis moi donc quelles radios IP ont fait chuter drastiquement l'audience de RTL, moi qui pensait que le phénomène datait d'une dizaine d'années tu m'apprends des trucs inédits là ... Bah bien sur, les gens qui quittent NRJ (vu que tu cites l'exemple dans ton premier message) c'est pour se ruer sur FIP, Pure et Grrif, on y croit ... C'est fou quand même parce que dans tous nos pays voisins tu as toujours dans les radios les plus écoutées un clone de NRJ, mais bon, libre à toi de penser que les gens quittent NRJ pour écouter One ou 538. Et pour les généralistes c'est pareil, celui qui quitte RTL il ne va donc pas du côté de Inter ou RMC mais il irait voir La 1ère (Belgique ou Suisse) ? Et sinon toi qui critique sans cesse les quotas, tu me loues les radios ... québécoises ? Ils sont à 65% de chansons francophones, c'est autre chose que la France hein. Et sinon on a compris que tu écoutais de la dance sur Flaix, étonnamment tu ne parles plus de Fresh FM (que tu disais encore écouter alors que la station ne diffusait plus depuis déjà 2 mois) et Loca (passée au format golds), qu'est-ce qu'on gâtés à l'étranger franchement
  7. Logos dans les voitures

    Pour Volkswagen/Skoda, la marque (Volkswagen Malaysia) a posté un tuto sur YouTube sous le nom "Personalising Your Radio | VW Tips"
  8. L'arrivée de la 5G va sûrement booster les webradios

    RMC était à 4,9 points en 2006, 7,3 aujourd'hui (avec des performances étonnantes en IP et en podcast, surtout vu leur compression dégueulasse). Inter était à 9,2pts, 11,7 aujourd'hui. Et les 20 de RTL tu vas les chercher où ? La même année on était à 11,4 et ça date déjà pas mal ... Bref, tu racontes n'importe quoi, tu nous parles sans cesse des radios sans quotas alors que ceux qui quittent NRJ ils vont pas sur une radio indé bulgare, ils vont écouter la même chose sur Spotify, avec des pubs immondes (qui produit ça sérieusement ?) en prime pour les utilisateurs gratuits ...
  9. L'arrivée de la 5G va sûrement booster les webradios

    Très pertinent, et même si les risques semblent limités pour le moment, que faire si un opérateur décide de privilégier certains flux par rapport à d'autres, ou juste de laisser pourrir certaines interconnexions rendant l'écoute impossible ? Prenons l'exemple de Free, jusqu'ici on a eu des exemples avec YouTube et Netflix où l'opérateur laissait pourrir la situation avant d'aller négocier, si l'écoute de la radio en IP venait à se généraliser, les problématiques de saturation seraient les mêmes. Quand j'étais chez Free Mobile en 2013 et où les passages sur itinérance Orange étaient encore fréquents, j'ai fini par réaliser que certaines radios ne voulaient pas se lancer du simple fait de la présence de l'extension .mp3 dans le flux, de fait, il y avait donc un bridage suivant les radios. Beaucoup plus cher autant pour le récepteur (vu qu'on passe par une connexion 3G/4G/5G très consommatrice d'énergie et de quota data) que pour l'émetteur (un serveur qui doit envoyer le flux à chaque personne est plus énergivore qu'un relais FM/DAB+ qui n'envoie qu'un seul signal). De plus, et assez logiquement, plus il y a d'auditeurs simultanés, plus ça revient cher à la radio. Une fois de plus très pertinent, si on regarde les radios les plus écoutées c'est en grande majorité des radios déjà diffusées en FM/DAB+ et leurs déclinaisons, NRJ a elle seule propose 600 webradios, c'est débile, une soixantaine pour Chérie FM et Nostalgie c'est déjà beaucoup mais plus raisonnable, même le groupe Espace s'y est mis avec Allzic. En bref, le paysage est déjà saturé par des marques qu'on connait déjà en FM, et il suffit de regarder sur les applis radio pour constater que les radios écoutées en IP sont en fait juste la reprise du flux normal, meilleur exemple, les 2 radios les plus écoutées en IP avec 20 millions de connexions/mois : France Inter et RMC, sur le top 20, 3 seulements sont en IP only, et encore on a NRJ Hits dans le lot ... Après on a de belles réussites en pure player type Radio Meuh ou Hotmixradio, mais ça relève de l'exception.
  10. Fréquences avec le RDS pas à jour

    Retour de "F_U_N" sur la fréquence de Lille, plus de RT d'ailleurs (qui ne faisait qu'afficher "FUN RADIO, Le son dancefloor" dans tous les cas)
  11. L'arrivée de la 5G va sûrement booster les webradios

    Je vois pas trop ce que la 5G va apporter comme changement à l'écoute sur mobile ... Ce n'est pas une technologie pensée pour être déployée nationalement : pour le cas français, on parle pour le moment de fréquences très hautes, qui portent donc assez peu, en l'état, un déploiement sur tout le territoire est inenvisageable ... Ça ne risque pas de résoudre le problème d'instabilité du flux sur les longs trajets du coup vu que la couverture sera moins bonne qu'en 3G/4G qui émettent sur des fréquences basses. La 5G est aussi là pour répondre aux saturations qu'on observe dans les grands centres urbains en 3G/4G, donc hors de ces zones très denses la 4G continuera de faire l'affaire. SFR est en train de lancer la 4G à 1gb avec de l'agrégation de fréquences, Orange et Bouygues vont surement suivre, il n'y a que Free qui ne peut pas vu qu'il n'a pas acheté de spectre suffisamment large. Cela ne veut pas dire que tout le monde aura du 1gb, c'est un maximum, mais plus les débits max sont élevés, mieux la charge réseau sera répartie et les risques de saturation réduits. En plus cette techno avant tout pensée pour des usages B2C/M2M : opérations médicales à distance grâce à la latence réduite, consommation réduite pour les objets connectés, etc. Mais aussi pour des débits crêtes délirants, alors que les flux radios c'est du 320kbps grand max
  12. Champagne pour INTER !!!!

    Oui justement le 2nd degré était dans le "gare à la droitisation sur Inter", dans le sens "pas de panique, il reste des émissions de gauche"
  13. Champagne pour INTER !!!!

    2nd degré j'imagine C'est comme dire que Dominique Seux est un cryptomarxiste
  14. Sud Radio sur la bonne voie ?

    Même question, après un rapide passage je vois que les choix éditoriaux de la radio semblent plaire sur YouTube ... mais c'est pas ça qui va financer la station. Toujours 0 info niveau Médiamétrie, et les seuls indicateurs que nous ayons c'est sur les écoutes web et c'est pas glorieux : certes + 100 000 depuis octobre pour un total de 464 000 ... mais on revient à leur niveau de janvier 2018, alors que le grand concurrent, RMC, est passé de 11 à 20 millions dans le même temps. À force de vouloir la jouer "subversif" ils ne s'adressent qu'à une niche alors que la station avait atteint un pic à 600 000 en avril 2018, combien de temps Fiducial va financer ça ?
  15. Champagne pour INTER !!!!

    Tu ne croyais pas si bien dire, l'émission n'est pas sûre d'être reconduite à la saison prochaine, "trop chère vu l'audience" ... Dis-donc, ça ne serait pas une excuse réservée au secteur privé ça ? L'audience n'étant là que pour fixer le prix de la pub, c'est un peu gros de justifier l'arrêt de la sorte, surtout que le spot pub sur la tranche de Comme un bruit qui court est déjà entre 55 et 70% plus cher que la tranche horaire qui est juste avant selon leur régie pub ... De toutes façons ça ne semble être qu'un prétexte, d'après ce que dit Télérama, les producteurs de l'émission ont proposé un autre horaire histoire de rentabiliser les coûts, résultat : "trop militant". C'est qu'elle a ses priorités Bloch, quelle punk.
×