Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

lolo33

Radio paris

Messages recommandés

Quel intérêt pour les auditeurs français d'entendre l excellent Cédric villani parler d une seule ville pendant 45 minutes sur rmc? Paris est la France? Il n y a pas de radio locale??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, Inconnu25 a dit :

Paris est la capitale de la France.

Mais Paris n'est pas la France. Un auditeur lambda situé en dehors du périphérique se fiche de savoir qui d'untel ou d'untel va être désigné candidat à la mairie de Paris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Curieux1
Il y a 2 heures, lolo33 a dit :

Quel intérêt pour les auditeurs français d'entendre l excellent Cédric villani parler d une seule ville pendant 45 minutes sur rmc? Paris est la France? Il n y a pas de radio locale??

Oui c est beaucoup trop 45 minutes mais ça ne m étonne pas ! A Paris ils sont sur une autre planète !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, LaVraieRadio a dit :

Mais Paris n'est pas la France. Un auditeur lambda situé en dehors du périphérique se fiche de savoir qui d'untel ou d'untel va être désigné candidat à la mairie de Paris.

 

Paris, c'est 2.2 millions d'habitants.

L'ile de France c'est 12.2 millions d'habitants (environ 20% de la population du pays soit 1 français sur 5), qui peuvent être concernés par ce qui se passe à Paris.

Faut-il supprimer des radios nationales tous les sujets qui concernent moins de 2.2 millions de français ? Alors ça va en éliminer, des sujets d'émissions ou de reportages !!!

 

Après on peut aussi parler des thèmes !  Pourquoi parler du bac, du foot féminin, de Vincent Lambert ou de la fermeture de telle ou telle usine ? Ça intéresse tous les français ?

 

Dans les émissions d'itw des généralistes, il y a forcément des sujets qui n'intéressent pas tout le monde. Et l’actualité n'est pas toujours passionnante, surtout en juillet et aout...

Modifié par Ben

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, Ben a dit :

Paris, c'est 2.2 millions d'habitants.

L'ile de France c'est 12.2 millions d'habitants (environ 20% de la population du pays soit 1 français sur 5), qui peuvent être concernés par ce qui se passe à Paris.

Faut-il supprimer des radios nationales tous les sujets qui concernent moins de 2.2 millions de français ? Alors ça va en éliminer, des sujets d'émissions ou de reportages !!!

Après on peut aussi parler des thèmes !  Pourquoi parler du bac, du foot féminin, de Vincent Lambert ou de la fermeture de telle ou telle usine ? Ça intéresse tous les français ?

Dans les émissions d'itw des généralistes, il y a forcément des sujets qui n'intéressent pas tout le monde. Et l’actualité n'est pas toujours passionnante, surtout en juillet et aout...

Détendons-nous...

Le bac, le foot féminin, Vincent Lambert ou la fermeture d'une usine sont des sujets "nationaux" qui peuvent donc potentiellement intéresser un grand nombre de personnes ou, du moins, qu'un grand nombre de personnes peut se sentir concerné.
Hormis les parisiens voire certains franciliens, la bagarre au sein d'En Marche pour savoir qui va prendre la tête de liste aux municipales à Paris intéresse qui ? Est-ce qu'un breton, un alsacien, un berrichon, un corse, un basque, un toulousain, un niçois ou un poitevin va se sentir intéressé par la guéguerre "parisiano-parisienne" au sein de LREM ? Honnêtement, je ne crois pas.

Il appartient aux radios d'aller chercher les bons sujets. Pas ceux dont 80% de la population - pour reprendre tes chiffres - se fout totalement.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, LaVraieRadio a dit :

Détendons-nous...

Je suis parfaitement détendu !

il y a 17 minutes, LaVraieRadio a dit :

la fermeture d'une usine sont des sujets "nationaux" qui peuvent donc potentiellement intéresser

Non, la fermeture d'une usine n'est pas un sujet "national". Mais ça peut intéresser au delà de la région concernée... tout comme un sujet de politique locale parisienne...

il y a 19 minutes, LaVraieRadio a dit :

un grand nombre de personnes peut se sentir concerné

C'est bien là la question ! "Un grand nombre", ça veut dire combien ???

il y a 20 minutes, LaVraieRadio a dit :

Il appartient aux radios d'aller chercher les bons sujets. Pas ceux dont 80% de la population - pour reprendre tes chiffres - se fout totalement.

Je maintiens que si tu retiens le seuil de 20% de gens intéressés, alors tu peux supprimer beaucoup de sujets, à commencer par tous les sujets locaux, quelle que soit la région concernée !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Étant Breton du Morbihan, je me fout royalement de qui va postuler ou devenir maire de Paris , des conditions de circulation sur le périphérique ou si la seine décide de déborder et d'inonder l'intégralité du métro.

Je suis intéressé par les bouchons locaux (Vannes, Lorient, Rennes ou encore Nantes...) les autres je m'en contre-fout. Une Sardine pourrait bloquer le port de Marseille que je m'en ficherais tout autant ! LOL !

A quand des infos locales sur RMC, RTL, Europe 1 ou France Inter ?

Quand je veux des infos, je me branche sur France Bleu Armorique ou bien sur FIP (bien reçue chez moi par l’émetteur de Saint-Nazaire) qui donne des infos Nantaises et aussi Morbihannaises...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Curieux1
il y a 13 minutes, Bzh56 a dit :

Étant Breton du Morbihan, je me fout royalement de qui va postuler ou devenir maire de Paris , des conditions de circulation sur le périphérique ou si la seine décide de déborder et d'inonder l'intégralité du métro.

Je suis intéressé par les bouchons locaux (Vannes, Lorient, Rennes ou encore Nantes...) les autres je m'en contre-fout. Une Sardine pourrait bloquer le port de Marseille que je m'en ficherais tout autant ! LOL !

A quand des infos locales sur RMC, RTL, Europe 1 ou France Inter ?

Quand je veux des infos, je me branche sur France Bleu Armorique ou bien sur FIP (bien reçue chez moi par l’émetteur de Saint-Nazaire) qui donne des infos Nantaises et aussi Morbihannaises...

Quelle chance d avoir les bonnes ondes de FIP Saint-Nazaire à Auray !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Ben a dit :

 

Paris, c'est 2.2 millions d'habitants.

L'ile de France c'est 12.2 millions d'habitants (environ 20% de la population du pays soit 1 français sur 5), qui peuvent être concernés par ce qui se passe à Paris.

Faut-il supprimer des radios nationales tous les sujets qui concernent moins de 2.2 millions de français ? Alors ça va en éliminer, des sujets d'émissions ou de reportages !!!

 

Après on peut aussi parler des thèmes !  Pourquoi parler du bac, du foot féminin, de Vincent Lambert ou de la fermeture de telle ou telle usine ? Ça intéresse tous les français ?

 

Dans les émissions d'itw des généralistes, il y a forcément des sujets qui n'intéressent pas tout le monde. Et l’actualité n'est pas toujours passionnante, surtout en juillet et aout...

Je ne suis pas d accord. Je pense qu' il ne faut pas raisonner en nombre d auditeurs mais en fonction du périmètre. Une fermeture d usine Vincent Lambert ou le foot féminin peuvent avoir des répercussions nationales alors que les voies sur berges ou la désignation du candidat n en a aucune

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, lolo33 a dit :

Je ne suis pas d accord. Je pense qu' il ne faut pas raisonner en nombre d auditeurs mais en fonction du périmètre.

 

Tu es redac chef d'une radio généraliste nationale privée, on te propose deux sujets, tu ne peux en diffuser qu'un seul:

- un sujet qui peut intéresser 20.000 personnes bien réparties sur tout le territoire,

- un sujet qui peut intéresser 200.000 personnes en IdF,

Tu choisis le premier ?

 

Il y a 3 heures, lolo33 a dit :

... peuvent avoir des répercussions nationales

 

Un sujet qui peut avoir des répercussions nationales sur 70 personnes aurait donc plus sa place qu'un sujet pouvant intéresser 100.000 personnes à une échelle plus réduite ?

 

Aller, un peu de réalisme ! S'il y a des sujets "parisiens" sur les radios nationales, c'est juste parce que c'est la capitale de la France, et que la France est très (probablement trop) centralisée. Et puis quand vous faites une interview quotidienne, il faut parfois remplir en période creuse. Mais cela n'empêche pas qu'il y a régulièrement des sujets sur d'autres villes, lorsque l'actualité s'y prête (ou parfois pour remplir, lorsqu'il n'y a vraiment rien d'intéressant dans l'actualité). La France entière connait l'état de l'immobilier que la mairie de Marseille a laissé pourrir dans son centre ville, ou qu'il y a des histoires de burkini dans une piscine de Grenoble...

Modifié par Ben

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, Ben a dit :

La France entière connait l'état de l'immobilier que la mairie de Marseille a laissé pourrir dans son centre ville, ou qu'il y a des histoires de burkini dans une piscine de Grenoble...

Car ce sont des sujets qui peuvent avoir un impact ailleurs qu'à Marseille ou Grenoble ! Contrairement à la bataille entre Benjamin Griveaux et Cedric Villani pour savoir lequel des deux va représenter LREM aux municipales à Paris...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 50 minutes, LaVraieRadio a dit :

Car ce sont des sujets qui peuvent avoir un impact ailleurs qu'à Marseille ou Grenoble ! Contrairement à la bataille entre Benjamin Griveaux et Cedric Villani pour savoir lequel des deux va représenter LREM aux municipales à Paris...

Ni plus, ni moins d'impact, chacun son point de vue... Décrocher la mairie de Paris peut avoir des conséquences bien au delà du périphérique, tout comme les jeux politiques au sein du parti au pouvoir. La question des investitures dans d'autres villes est d'ailleurs aussi abordée dans des médias nationaux (vont-ils présenter des candidats LREM face aux sortants "Macron compatibles" ?).

Parmi les sujets abordés dans les médias nationaux, la grêle dans certains coins de France concerne certainement beaucoup plus de monde qu'une élection parisienne, hein ? Bon ça fait un peu de spectacle...

Bref, c'est facile de critiquer la façon dont les médias hiérarchisent l'info, mais imaginer pouvoir supprimer tout sujet local ou régional  d'un média national me semble irréaliste. Et par un effet bêtement statistique, une région qui concentre 20% des français aura plus de chances de fournir des sujets pouvant intéresser une partie des auditeurs qu'un village de 300 habitants.

Si le traitement de l'info sur une radio ne vous plait pas, pourquoi ne pas en écouter une autre ? Les auditeurs sont LIBRES DE ZAPPER, et ont même intérêt à le faire, car si une radio ne fait pas bien son boulot, elle perdra de l'audience et finira par changer !! Comme il l'a été très justement dit plus haut, si vous voulez une actualité plus centrée sur votre région, écoutez (par exemple) France Bleu, la Bretagne est assez bien couverte par Armorique et Breizh Izel ! Soyons positif, défendons les médias locaux plutôt que de cracher inutilement sur des médias nationaux (qui ne doivent pas être si mauvais, les généralistes natio faisaient 43.6% d'AC en Bretagne sur S17-J18).

(P.S.:  je n'ai pas spécialement envie de défendre RMC, radio que je trouve insupportable, mais cette question des sujets "parisiens" apparait régulièrement sur ce forum. Par ailleurs, s'il fallait chercher des poux à cette radio, il y aurait bien des choses à dire sur leur traitement de l'info en général, plus que sur la question secondaire d'une itw politique de candidats à une investiture).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 08/07/2019 à 18:27, Invité Curieux1 a dit :

Quelle chance d avoir les bonnes ondes de FIP Saint-Nazaire à Auray !!

Eh oui ! Je triche un peu car j'ai un amplificateur d'antenne !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La France est le seul grand pays développé où 90% de ce que peuvent écouter les gens est produit dans la capitale.

Et ceci grâce au satellite à partir de 1986 ==> constitution des grands réseaux musicaux nationaux.

Petit à petit, les grandes radios généralistes RMC et Sud Radio sont venues s'implanter à Paris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité claude
Il y a 2 heures, Bzh56 a dit :

Eh oui ! Je triche un peu car j'ai un amplificateur d'antenne !

 

pour avoir fip partout en France a par internet li y aussi le satellite tnt sat ou france sat (appuyé sur la touche radio)   branche sur un amplificateur  hifi  avec une bonne qualité de son 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Invité désormais inscrit a dit :

La France est le seul grand pays développé où 90% de ce que peuvent écouter les gens est produit dans la capitale.

Et ceci grâce au satellite à partir de 1986 ==> constitution des grands réseaux musicaux nationaux.

Petit à petit, les grandes radios généralistes RMC et Sud Radio sont venues s'implanter à Paris.

ça c'est bien vrai, et pourquoi pas une tête de réseau ailleurs qu'à Paris , avec la technique de d'aujourd'hui et même d'hier

il n'y a aucun pb , mais bon le côté nombriliste qui prime toujours et encore dans ce pays

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Malheureusement c'est tout le pays qui est centralisé sur Paris, et pas juste les Radios.

Déjà qu'on ce sent oublié par les gouvernements quand on est au fin fond de la province, imaginez ce que doit être pour les outre-mer.

Pour en revenir au médias, rien qu'en Belgique, la RTBF fonctionne de manière décentralisé, avec un siège a Bruxelles, et des sites secondaires a Charleroi et Liège (+ Classic 21 a Mons, et les décrochages du réseau de radios VivaCité), si j'en crois leurs site.

Si un petit pays comme la Belgique arrive a décentraliser ses media pourquoi ce ne serait pas possible en France ? Pourquoi France Inter et France 2 n'emettrait pas de Paris, France 3 National et France Culture de Lyon, France 4 et (Le) Mouv' depuis Toulouse, France 5 et FIP depuis Rennes, ... (et biensur même chose pour les médias privés).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, etdu24 a dit :

Malheureusement c'est tout le pays qui est centralisé sur Paris, et pas juste les Radios.

Déjà qu'on ce sent oublié par les gouvernements quand on est au fin fond de la province, imaginez ce que doit être pour les outre-mer.

Pour en revenir au médias, rien qu'en Belgique, la RTBF fonctionne de manière décentralisé, avec un siège a Bruxelles, et des sites secondaires a Charleroi et Liège (+ Classic 21 a Mons, et les décrochages du réseau de radios VivaCité), si j'en crois leurs site.

Si un petit pays comme la Belgique arrive a décentraliser ses media pourquoi ce ne serait pas possible en France ? Pourquoi France Inter et France 2 n'emettrait pas de Paris, France 3 National et France Culture de Lyon, France 4 et (Le) Mouv' depuis Toulouse, France 5 et FIP depuis Rennes, ... (et biensur même chose pour les médias privés).

La RTBF est un service public dans un état fédéral. On peut ajouter la séparation en deux entités distinctes avec la VRT côté flamand qui reflète la division linguisituqe du pays + une petite entité germanophone, mais c'est un autre sujet. Le fonctionnement de la Belgique se reflète dans l'organisation de la RTBF. Le service public suisse est lui aussi organisé en plusieurs entités linguistiques.

France Bleu est typique de ce renfort de la centralisation de notre pays. Au début des années 80, je me souviens des radios dites décentralisées de Radio France qui avaient des programmes totalement indépendants. "Fréquence Nord", "Radio Mayenne", l'appellation "Radio France" n'apparaissait même pas. Pour assurer une continuité, de nuit notamment, un fil musical non identifié et sans animateur a ensuite été mis en place : Modulation France. Elles se sont ensuite toutes appelées "Radio France <lieu géofraphique>" et les logos ont été petit à petit homogénéisés. Le plan bleu de Cavada pour constituer France Bleu a consisté à uniformiser les antennes locales. Les programmes France Bleu ressemblent de plus en plus à des décrochages locaux d'un réseau national. Cette opération avait pour objectif d'apparaître dans les sondages Médiamétrie. Mais au passage ça a tué la spécificité de certaines locales de Radio France (et leur audience parfois).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Invité désormais inscrit a dit :

La France est le seul grand pays développé où 90% de ce que peuvent écouter les gens est produit dans la capitale.

Hormis les réseaux nationaux, tout n'est pas à Paris ! Contact, Vibration, Totem, Scoop, 100%, Hit West et autres ont bien leurs studios en région ?

En Espagne, les réseaux nationaux ont leurs sites à Madrid aussi. Et dans les pays Scandinaves, l'audiovisuel public est installé dans la capitale, pareil pour la BBC à Londres.

Le cas allemand est différent car il n'existe pas de réseaux nationaux là-bas.

Il y a 6 heures, etdu24 a dit :

Si un petit pays comme la Belgique arrive a décentraliser ses media pourquoi ce ne serait pas possible en France ? Pourquoi France Inter et France 2 n'emettrait pas de Paris, France 3 National et France Culture de Lyon, France 4 et (Le) Mouv' depuis Toulouse, France 5 et FIP depuis Rennes, ... (et biensur même chose pour les médias privés).

Demande au personnel de ces entités (publiques et privées) de tout plaquer et de déménager à des centaines de kilomètres de chez eux avec conjoint et enfants juste pour faire plaisir à ceux qui veulent plus de décentralisation...

Modifié par Prunelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, etdu24 a dit :

Malheureusement c'est tout le pays qui est centralisé sur Paris, et pas juste les Radios.

Exactement !

 

Il y a 10 heures, etdu24 a dit :

Pourquoi France Inter et France 2 n'emettrait pas de Paris, France 3 National et France Culture de Lyon, France 4 et (Le) Mouv' depuis Toulouse, France 5 et FIP depuis Rennes

Parce que cela ferait exploser les coûts ! Il y a de vraies économies d'échelle à faire tourner ensemble ces radios et télés.

 

Il y a 5 heures, Invité désormais inscrit a dit :

France Bleu est typique de ce renfort de la centralisation de notre pays.

[...]

Le plan bleu de Cavada pour constituer France Bleu a consisté à uniformiser les antennes locales. Les programmes France Bleu ressemblent de plus en plus à des décrochages locaux d'un réseau national. Cette opération avait pour objectif d'apparaître dans les sondages Médiamétrie. Mais au passage ça a tué la spécificité de certaines locales de Radio France (et leur audience parfois).

+1

RBO, Radio Mayenne et plein d'autres faisaient de l'audience bien avant le plan bleu ! Autant on peut comprendre la volonté d'uniformiser les noms et les logos, autant je trouve dommage  de diffuser un programme national dans certaines tranches de journée sur les stations qui marchaient le mieux.

 

Il y a 12 heures, oliveraie68 a dit :

ça c'est bien vrai, et pourquoi pas une tête de réseau ailleurs qu'à Paris , avec la technique de d'aujourd'hui et même d'hier

il n'y a aucun pb , mais bon le côté nombriliste qui prime toujours et encore dans ce pays

Nostalgie avait commencé à Lyon. Il y a eu également l'éphémère Radio Mandarine qui partait de Nantes et utilisait le canal de l'AFP Audio en dehors des tranches d'info...

A l'époque, avec la "technique d'hier", ça coutait très cher d'acheminer le signal jusqu'à l'opérateur de montée sat !

Mais effectivement, aujourd'hui, une tête de réseau pourrait pratiquement se trouver n'importe où...

Par contre la régie pub doit se trouver par trop loin des gros acheteurs d'espaces ! La pub nationale se négocie à Paris ! (c'est pas nombriliste, c'est économique !)

Modifié par Ben

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, etdu24 a dit :

Pour en revenir au médias, rien qu'en Belgique, la RTBF fonctionne de manière décentralisé, avec un siège a Bruxelles, et des sites secondaires a Charleroi et Liège (+ Classic 21 a Mons, et les décrochages du réseau de radios VivaCité), si j'en crois leurs site.

Il y a aussi la même chose en Suisse avec la RTS qui possède deux sites (un pour la radio à Lausanne et un autre pour la télé à Genève) même si il est prévu prochainement (plus précisément en 2024) de regrouper ses deux studios dans un seul bâtiment qui serait situé sur le site de l'EPFL à Ecublens (dans la banlieue lausannoise). Et aussi en Italie où la RAI fonctionne aussi de manière décentralisé qui en plus de son siège principal à Rome possède aussi des studios radios et télés dans chaque capitale régionale ainsi que des centres de production à Rome, à Milan, à Turin et à Naples.

Il y a 6 heures, Invité désormais inscrit a dit :

France Bleu est typique de ce renfort de la centralisation de notre pays. Au début des années 80, je me souviens des radios dites décentralisées de Radio France qui avaient des programmes totalement indépendants. "Fréquence Nord", "Radio Mayenne", l'appellation "Radio France" n'apparaissait même pas. Pour assurer une continuité, de nuit notamment, un fil musical non identifié et sans animateur a ensuite été mis en place : Modulation France. Elles se sont ensuite toutes appelées "Radio France <lieu géofraphique>" et les logos ont été petit à petit homogénéisés. Le plan bleu de Cavada pour constituer France Bleu a consisté à uniformiser les antennes locales. Les programmes France Bleu ressemblent de plus en plus à des décrochages locaux d'un réseau national. Cette opération avait pour objectif d'apparaître dans les sondages Médiamétrie. Mais au passage ça a tué la spécificité de certaines locales de Radio France (et leur audience parfois).

Je suis plus que d'accord ! Pour moi la meilleure solution serait de faire de France Bleu une radio locale par excellence (comme le fait très bien les radio locales de la BBC), c'est-à-dire en faire une forme de "radio service" avec un programme 100% local de 05h à 00h et un renforcement de l'info-trafic.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Max-Hellraiser a dit :

Pour moi la meilleure solution serait de faire de France Bleu une radio locale par excellence (comme le fait très bien les radio locales de la BBC), c'est-à-dire en faire une forme de "radio service" avec un programme 100% local de 05h à 00h et un renforcement de l'info-trafic.

Le programme sur les radios locales de la BBC est regionalisé le soir de 22h à 1h du matin (où BBC R5 Live prend le relais) et par endroits aussi de 5h à 6h.

En terme d'audience les radios locales de la BBC font des scores plutôt moyens et souffrent d'une image un peu vieillotte (la cible étant les plus de 40 ans).

Mais le modèle reste intéressant avec une grosse implication locale notamment sur le sport où des heures entières y sont consacrées le week-end.

Modifié par Prunelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parmi les radios nationales, il y a Jazz Radio qui n’est pas à Paris mais a Lyon. Virage Radio (qui est plutôt actuellement une radio régionale mais qui veut se développer dans toute la France en DAB+) a aussi son siège social dans la capitale des Gaules!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu que ça parle un peu de télé ici, on a le siège d'Euronews qui est sur Lyon (dans le bâtiment vert sur les docks de Confluence, non loin des studios du groupe Espace). La chaîne d'information pan-européenne était jusqu'en 2015 sur Écully, au nord-ouest de Lyon.

Le 10/07/2019 à 01:49, etdu24 a dit :

Pourquoi France Inter et France 2 n’émettrait pas de Paris, France 3 National et France Culture de Lyon, France 4 et (Le) Mouv' depuis Toulouse, France 5 et FIP depuis Rennes, ... (et bien sûr même chose pour les médias privés).

Sur Lyon du côté du quartier de Vaise, il y a les locaux de France 3 Régions (anciennement France 3 Sat), la version de France 3 diffusée sur le canal 3 de Canalsat notamment. C'est sur cette chaîne que vous avez dans le 12/13 et le 19/20 les "éditions des régions", "éditions des locales" et "éditions des initiatives" en lieu et place des journaux locaux. France 3 Régions sert aussi de secours en cas de pépin au sein d'une locale de France 3.

Elle partageait ses locaux avec Euronews à Écully jusqu'en 2015.

Dernière chose concernant la télé (désolé pour le hors-sujet d'ailleurs...), France 5 n'a pas depuis rejoint le siège de France Télévisions, esplanade Henri de France. Elle doit toujours être à Issy-les-Moulineaux.

  • Downvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×