Jump to content

Quel avenir pour le métier de technicien réalisateur ?


roots natty

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Passionné de radio, ayant déjà eu une expérience de réalisateur dans une radio associative, je cherche cette année à intégrer le monde de la radio professionnelle. La chose n'est pas simple. Ca se débloque un petit peu en ce moment, je vais suivre une reformation au métier en associatif puis faire un court stage à France Inter. Ensuite, tenterai-je avec de l'audace une percée plus forte dans le monde professionnel. Si je n'arrive pas à me faire une place "sur le tas" dans ce monde clos qu'est la radio, je compte certainement passer les tests d'entrée à l'école de radio Studio Ecole de France.

Etant donné que, comme vous le savez, celle-ci est une école privée donc coûteuse, je veux être sur de faire le bon choix en y rentrant.

Je compte bien sur prendre l'option "réalisateur". Aussi, je m'interroge et je voudrais vous demander votre avis sur la chose :

Suite aux évolutions technologiques qu'a subit et que subira le métier de réalisateur radio, je pense à l'automatisation de la programmation musicale, aux voice-track, notamment : ce métier a t'il oui ou non un vrai bel avenir dans les 5, 10, ou 20 ans à venir ou va t'il être amené petit à petit à disparaître ?

Je n'ai pas trouvé le forum réellement adéquate pour poster mon sujet, si ce n'est celui-ci qui pourrait s'en approcher.

Merci par avance, pour vos réponses.

N'hésitez surtout pas si vous avez des propositions de stages ou d'apprentissage " sur le tas" à me proposer dans l'une ou l'autre de vos radios, quelqu'en soit le genre ou le statut. Vous savez où me trouver.

Bonne année à tous et à bientôt!

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Il y a quelques années, comme toi j'hésitai pour faire Studio Ecole de France. Gros investissement (entre l'appart à Paris + les cours) j'ai préféré me lancer seul. J'ai eu de la chance puisque je me suis retrouvé sur des gros groupes. Mais à ce que j'ai vu je pense que ce n'est vraiment pas obligatoire de faire ce genre d'école. D'ailleurs ce ne sera pas un critère de sélection pour ton embauche. Par contre, cela peut d'amener à agrandir ton carnet d'adresses ! L'avenir du métier d'animateur est toujours dur à évaluer. Il y a bcp de passionnés et même des grosses radios font recourt à des voix gratuitement... donc cela fait peur quand même.

Link to comment
Share on other sites

Tout à fait d'accord avec Charlie. D'ailleurs de nombreuses personnes aillant fait le studec rapportent qu'ils achètent plus un carnet d'adresse qu'autre chose (tu apprends quand même l'utilisation de la technique). Mais il y a toujours une différence entre réaliser une émission pour de faux (à l'école) et réaliser une émission « On air ».

Si la technique est vraiment la chose qui t'intéresse (le fonctionnement des machines, gérer les différents flux audio... et mixer en live) je te conseille plutôt de faire un BTS audiovisuel avec l'option Son. Certes ce n'est pas des écoles spécialisées exclusivement dans la radio, mais ça te permet de voir différents milieux (TV, Ciné, Spectacle, post prod) ce qui te permet d'avoir une issue de secours en cas où tu ne trouves pas d'emplois dans la radio. Sache que, dans un CV et pour bosser en radio, il est toujours plus valorisant d'avoir une expérience en TV que chez Mc DO.

Alors qu’avec juste le diplôme du studec (qui est très cher, environ 12 000 euros pour les deux ans) tu n’as pas les outils pour travailler en TV et autres. C’est un diplôme qui n’est reconnu que dans le milieu de la radio.

Maintenant c’est à toi de faire le choix en fonction de tes moyens, de ton niveau et surtout de ta motivation.

Dernier point : Sache que sur les têtes de réseaux lorsque tu es réalisateur tu n’es pas technicien. C’est-à-dire que tu es là pour enchaîner les disques, mixer les voix.... Bref suivre un conducteur. Tout le côté purement technique (audio, et informatique) est géré par un staff technique.

Cette réflexion peut s’embler idiote, mais j’ai déjà croisé des réalisateurs aimant la technique se retrouver en tête de réseau et très déçus car ils ne pouvaient plus voir « l’envers du décor ».

Link to comment
Share on other sites

Et bien je te répondrai la même chose backfromcharly... je suis d'accord avec ce que tu dis. Pour les passionnés de sons, je recommande un BTS audiovisuel. Je pense qu'il ouvre plus de portes (si jamais la radio en tant que métier te démotive (je dis rien, lol)). Avec un BTS son, si jamais un jour tu en a marre de la radio tu peux toujours sonoriser des concerts, faire de la prod.... il est reconnu :)

Cordialement.

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...