Jump to content

Le MP3 présente til un intérêt ?


balvenie

Recommended Posts

Beaucoup de radios utilisent le MP3 pour stocker les musiques dans leurs automates, cela se justifie t il ?

 

A l'heure actuelle avec les capacités de disques durs si l'on prend un disque d'1 To et qu'on garde 100Go (ce qui est énorme) pour l'OS l'automate et autres, il reste 900Go disponibles pour le stockage.

 

Si l'on compte environ 10Mo pour une minute de musique cela donne une capacité de 90 000 minutes de musqiue soit 1500h ou à raison de 4mn par titre 22500 titres !

 

Vous connaissez beaucoup de radios qui ont une discothèque de 22500 titres ?

 

Alors pourquoi se compliquer la vie à riper les CD en MP3, pour les jouer en analogique et les recoder MP3 ou autre pour les diffuser ?

 

 

Bon, il reste les sources autres que CD (téléchargement) qui généralement sont en MP3, mais il y a peut être matière à évolution dans ce domaine.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Salut Balvenie. Moi ce qui me choque c'est la diversité de qualité d'encodage des titres de la banque de certaines radios. Un titre en 96kbps, un autre à 256 virgule flottante  :???:.

Moi j'ai l'impression que c'est plus par habitude que par peur de manquer de place. Personnellement j'ai été élevé avec le MP3, alors le passage en MP2 a été un grand changement.

 

D'autres avis?

Link to comment
Share on other sites

Ouais moi aussi au début j’essayais de tout faire en wav ou en mp3 320 au minimum pour garder une bonne qualité à l'antenne et puis le passage à un autre logiciel de diff m'a obligé a tout faire en mp2 256, bon ça s'entend pas à l'antenne puisqu'après un passage dans le traitement de son et la réception FM, l'auditeur ne fait pas la différence mais c'est vrai que c'est dommage de perdre de la qualité si on a de la place... On pourrait même faire du wav 48kHz :)

Link to comment
Share on other sites

L'avantage du mp3 est aussi sa standardisation - ca marche partout et avec n'importe quel device 

Après l'interet est aussi de pouvoir par exemple récupérer des émissions depuis internet : une émission en mp3 peut être facilement téléchargée depuis un FTP par exemple : plus dur si c'est un wav de plus GO

 

Par contre un truc qui me surprend, c'est que pas beaucoup de personne prennent le soin d'encoder leurs fichiers dans un format de qualité (320 kpbs par exemple).

Link to comment
Share on other sites

Effectivement, aujourd'hui on a les capacités de disque suffisantes, mais aussi les débits réseaux pour faire du non-compressé. Après, il faut voir d'où viennent les sons. Si la source est majoritairement du CD, le linéaire 16bits / 44.1 obtenu par extraction, sans aucune conversion, est une bonne solution. Quitte à convertir les autres sons issus d'autres sources, même si cela n'apporte rien en terme de qualité, de façon à avoir une base uniforme en terme de format de fichiers.

 

Mais si la source, c'est le téléchargement de trucs venant de partout, autant les laisser dans leur format d'origine si l'automate sait les gérer.

 

Après, beaucoup d'automates travaillent en MPEG1 Layer II, avec possibilité de configurer (au début) le débit et le sampling rate qui seront utilisés. A partir de 256KB/s, j'estime que l'on a une qualité suffisante pour le broadcast. Cela permet d'avoir des fichiers plus petits, ce qui peut être intéressant pour les problématiques de backup, ou dans les situations où plusieurs sites distants (reliés par VPN, par exemple) doivent s'échanger des fichiers.

Link to comment
Share on other sites

aucun intérêt, à part celui de distribuer de la purée aux oreilles survivantes.
Tout est stocké en wav chez nous, rippé directement depuis les CDs. CDs dont on aimerait souvent une version non "masterisée" pour avoir un peu plus de 2dB de dynamique avec lesquels travailler.

Peut-être qu'avec les envois de fichiers, les labels commenceront à prendre en considération cette demande de dynamique.

 

Link to comment
Share on other sites

  • Super-modérateurs

Pour moi, flac dans le baladeur et wav dans mon automate de test ! Le wav apporte une vraie finesse dans les aigus qui s'entend en FM malgré le processing !

Pour les radios actuelles qui veulent traiter a outrance, le wav est la seule solution. Cela évite de remonter les artefacts de compression !

Sam

Link to comment
Share on other sites

Et en plus Muzicenter propose de télécharger les fichiers en wav 44.1 ou 48, en mp3 ou en mp2 256 contrairement à Bya...

 

Ce qui me dépite c'est les animateurs qui viennent avec leur clé usb ou baladeur mp3 pour passer le son qui est dedans, et quand je vois d'où ça vient... c'est genre extrait d'une vidéo de merd* sur youtube avec tubetomp3 ou une connerie du genre et un son qui se retrouve au final en 32kHz 96kbps ou encore pire et ils ne voient même pas la différence !!!

Link to comment
Share on other sites

  • Super-modérateurs

Personnellement ... j'utilise du mp3 160Kbps pour la webradio (Encodeur 128Kbps)...

 

... Et l'on ne parle pas des titres qui n’ont pas de TAG... qui affiche un lien du site ou il a été téléchargé...

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir

 

le mp3 est compresse je crois donc il perd en qualite sonore par rapport a un wav.

quelqu'un qui a l'oreille musicale avec un bonne chaine hi fi doit sentir la difference de qualite.

 

Philippe

Link to comment
Share on other sites

La différence n'est pas forcément si flagrante, et dépend de nombreux facteurs. Il y a de grosses différences de qualité entre les encodeurs mp3. Un "Lame" sonnera beaucoup moins bien qu'un "Radium", à débit égal !
 

Avec de bons encodeurs, sur un test d'écoute "en aveugle", je suis sur qu'il n'y a pas beaucoup de monde qui pourra identifier le format, entre un linéaire, un mpeg1L2 à 384kb/s et un mp3 à 256kb/s. Vous pourrez probablement entendre de légères différences, mais vous ne saurez pas les identifier !

Link to comment
Share on other sites

Oui bien sûr il y a plein de facteurs :) Je parlais juste du mp3 128 de base encodé par un windows merdia player ;) (Et je parle même pas du wma... :evil:)

 

Après c'est dur de voir la différence sur un son qu'on écoute comme ça, mais quand on commence à travailler avec (effets, compressions, traitements de son, etc...) le son ne réagira pas pareil suivant son encodage.

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...