Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

funstylerdetroyes

Radio Campus TROYES, son histoire

Messages recommandés

Bonjour à tous,

L'une des radio associative de l'agglomération troyenne est une radio faisant partie de la Férarock : Radio Campus. Pour ceux qui s'en souvienne

L'histoire de Radio Campus Troyes remonte à 1996.

 

Radio Campus Troyes est une radio associative de classe A qui, durant quelques années fut une commission de la Fédération des Etudiants Troyens. Radio Campus Troyes résulte d'un travail uniquement bénévole.  La radio est affiliée à la FERAROCK et à IASTAR. Elle occupe la fréquence 88.7 de la bande FM sur le secteur de Troyes et de sa proche banlieue. Elle est issue du projet universitaire d'un groupe d'étudiant de l'ESC Troyes.

De 1997 à 2002

La première émission fut diffusée le 3 Février 1997. Radio Campus Troyes (RC3 à l'époque) fut inaugurée trois mois plus tard en présence de notables locaux et de vedettes natives de la ville (l'humoriste Raphael Mezrahi et l'animatrice de télévision Cendrine Dominguez).

Fin 1997, RC3 fut peu à peu abandonné pour laisser place au nom complet Radio Campus Troyes. La gestion de la radio laissée à l'abandon. La radio n'avait que très peu de moyens ! Les étudiants d'alors ne s'intéressaient que de très loin à la radio et parfois la radio passait à côté du FSER !! Le turn-over y était important. La station bénéficiait pourtant très rapidement après sa création, d'une installation fiable et fonctionnelle, à tout point de vue technique. Mais en l'absence d'une véritable gestion, la radio finissait techniquement par partir en vrille : le matériel était vieillissant, dégradé ou hors service. Le stock de disques était inexistant, chacun se servant allègrement. La radio survivait difficilement.

De 2002 à 2007

En 2002, Radio Campus Troyes avait ses locaux aux Chartreux, un quartier de la périphérie de la ville de TROYES. La radio fonctionnait avec très très peu de moyens ! A l'époque, la playlist était créée à l'aide d'un logiciel familial "Shuffle Play" et la diffusion à l'antenne de cette dernière était assurée par Winamp. Une vraie galère.

Après le départ d'Arnaud (Il en avait du mérite à tenir difficilement les rênes de la station) et avec l'arrivée de Jean-Gab' (un "non étudiant") à la direction de l'antenne et des programmes de la station, les choses ont commencé à changer doucement. Il a restructuré les équipes d'animateurs de la radio. Les étudiants ne se bousculant pas aux portes de la radio, des personnes du monde du travail (non étudiants) sont venus remplir la grille Rock. Le slogan était simple mais efficace : "Vous voulez du rock ? Ecoutez, Campus".

Les finances ne nous permettant plus d'occuper les locaux des Chartreux, le temps était venu de déménager pour des locaux low-cast rue Voltaire à Troyes.

Zradio

Côté logiciels, Jean-Gab', avec l'aide d'un prof (informaticien par passion) d'un lycée professionnel de Poitier, a mis au point un véritable logiciel d'automation. Zradio permettait enfin de diffuser des jingles horaires, des jingles pub, des infos et autres plages vocales, en journée ou la nuit, en dehors de la présence d'animateurs. 

Radio Campus Troyes, radio ROCK affiliée à la FERAROCK, s'est vue élargir son spectre musical en diffusant tous les styles que le ROCK compte en son sein. La grille essentiellement musicale jusqu'à son arrivée s'est vue doté d'infos locales étudiante et plus générales d'un point de vue culturel.

La radio est ainsi devenue une référence en termes de programmation Rock. Radio Campus Troyes était présente aux Francofolies, au Printemps de Bourges, elle couvrait les Nuits de Champagne, elle participait aux Nuits Rock Troyennes, etc .. Elle a été à l'initiative (avec Radio Latitude) et donc, a participé à un Théléthon mémorable en diffusant en direct non-stop durant trente heures, depuis la place de l'hôtel de ville de Troyes. Elle donnait la possibilité aux groupes de rock locaux de s'exprimer et de diffuser leurs compositions originales. Radio Campus Troyes pour qui aimait le Rock était La Radio Par excellence.

Les locaux de la rue Voltaire n'étant vraiment fonctionnel, Jean-Gab et Luc Barré (alors devenu président de la FET) ont œuvré ensemble pour doter la radio de locaux plus adaptés. Nous avons, à nouveau, déménagé pour intégrer des locaux prêtés gracieusement (gratuitement) par le département (que je remercie ici) dans l'enceinte de l'UTT de TROYES. Luc et Jean-Gab' y ont monté l'antenne afin de diffuser plus largement sur la ville et alentours. Nous y sommes restés jusqu'à ce que les locaux, proches de l'Institut Universitaire des Métiers et du Patrimoine, au 6 Rue de la Petite Courtine à Troyes, promis par la Ville de Troyes et le Département de l'Aube nous soient attribués.

La radio était gérée par la fédération des étudiants qui, il faut le dire, dilapidait le FSER (fond de soutiens à l'expression radiophonique) dans leurs fêtes estudiantines. La radio n'en voyait que peu la couleur. Jean-Gab' s'est insurgé auprès de la mairie bien sûr, afin d'intercéder auprès de la Fédérations d'étudiants… Et, au bout de cinq années (juin 2007) il a fini par jeter l'éponge tant le tout était devenu ingérable.

2007 et après ?

De octobre 2007 à février 2008, la radio a connu un passage à vide avec un arrêt de diffusion suite à des problèmes internes.

Retour à la normale en février 2008 avec un nouveau bureau qui a permis de stabiliser l'association, de nouveaux bénévoles et un nouveau directeur d'antenne qui a pris ses fonctions fin 2008 (Alex).

Depuis septembre 2008, nouveau site et depuis février 2009, enfin la radio est écoutable sur le net en se rendant directement sur leur site.

 

A noter pour la saison 2015-2016,

  • RTL avec 17,4% d’audience (-0,5 pt sur un an) soit 44 500 auditeurs par jour.
  • NRJ avec 17,3% (+2,5).
  • RMC avec 10,4% (+2,2%).
  • Europe 1 (9,1% / -1,3),
  • France Inter (8,6% / +2,2),
  • Nostalgie (8% / +2,4),
  • Skyrock (7,6% / -1,1)
  • Chérie FM (6,8% / -1,4).

Parmi les résultats locaux (radio de classe B), à noter la baisse de Radio Latitude (3,6% / -2,9).

Le résultat des radios associatives classe A reste stable :

  • RCF (0,7% / +0,2),
  • Thème Radio (0,4% / -0,1)
  • Radio Campus Troyes (0,4% / -0,4).

 

La suite ? A vous de l'écrire ici…

 

logo_moyen_campus.jpg

DSC02904.JPG

equipe_campus_grande.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Karine Climent

Hélas, de nombreux éléments pourtant importants ont été ignorés dans ce récit.

A ce jour, l'affaire de Dj D qui avait gagné un vynil d'Assia un dimanche matin n'a jamais été résolue. Sans parler des polos Lacoste proposés à la vente dans les locaux ses Chartreux.

Et quid de l'emploi jeune de Touff ? Nous sommes en 2019, et le projet "Campus 2000" semble clairement avoir du retard. Sans doute retardé par Jésus, ayant trop aggacé ses interlocuteurs à force de parler trop près de leur visage. 

Je ne pourrai conclure sans évoquer Dj Steack, le gardien de l'ESC, qui semble finalement ne jamais avoir obtenu le poste de directeur d'NRJ, ou encore le projet de transformer Campus en "Radio Maurice".

Tellement de questions sont restées sans réponse. Toutefois, l'essentiel est de savoir que la tour des Chartreux qui accueillait la radio a été détruite depuis, mais étrangement, pas la tour voisine. Sans doute grâce au lobbying intensif de "Y sont ou les cédés", à qui on souhaite de les avoir trouvés, depuis le temps...

Dark Vador, dans l'ombre...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Aloïs

Je tiens les comptes certifiés à votre disposition, je peux vous les montrer furtivement si besoin.

Et ne soyez pas malhonnêtes, il y a bien eu des étudiants à Campus. Ils avaient d'ailleurs choisi d'être étudiants car l'IUT était à proximité de la radio.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je crois ne m'être pas fait bien comprendre. Et j'aimerais, si on me lit, que ce soit sans se sentir visé de quoi que ce soit. De même, je rapporte des faits sur une période donnée (2002 à 2007), ce qui s'est passé avant et après ne me concerne pas, je n'y étais pas. Raison pour laquelle je me garderai bien de rapporter des faits dont je n'aurais pas connaissance. Si vous me le permettez, je vais apporter quelques précisions à mon récit afin de dissiper certains malentendus qui semblent s'installer ici. 

Avant 2002 ?

Là je n'étais pas là. Je ne sais rien de la période entre la création de Radio Campus Troyes en 1996 et mon arrivée dans les studios en 2002. Je ne peux rien vous raconter je me garderais aussi de vous rapporter des "on m'a dit" et ou des "je crois savoir de sources sûres que ...". Personne ici n'a de temps à perdre à lire des fake, si ?

Je prie ceux et celles qui ont créée et construite de nous raconter ça avec verve. L’aventure de la radio est si fabuleuse que ça vaut la peine qu'on écrive sa naissance pas vrai ? Je serai heureux, sincèrement, de vous lire.

Manque de moyens :

  • A aucun moment je ne juge ni n'accable qui que ce soit. Super Karine, que vous me parlez de Touf ! A propos, est-ce bien vous qui aviez réalisé une série de Jingle pour Campus ? Si oui en effet je me souviens de vous mais nous ne nous sommes jamais rencontrés, vous aviez déjà quitté la radio, et ce bien avant que je n'arrive. Pour revenir à Touf, en voilà un avec Meno (Arnaud) qui faisait son TAF. Je les salue ici s'ils me lisent, ils se souviendront des galères qu'ils ont vécues (et subies car il sont ramés, tout comme moi, pour tenir à flot une radio qui menaçait de couler) et que j'ai malheureusement héritées. C'e sont eux qui faisaient leurs play-list avec Shuffle Play (on passait des heures pour que l'antenne soit propre !!!). Je salue ici leurs mérites ....

Caisses vides :

  • Quand aux comptes, Aloïs, pas de souci, je ne mets pas votre parole en doute. Là aussi ces comptes dont vous nous parlez sont sans doute ceux d'avant (ou après) ma direction.... Durant ma période c'était catastrophique ! Pour changer un casque, je sortais mon porte monnaie. Qu'on ne se méprenne pas ici non plus sur mes propos : Je ne regrette rien ! Cette anecdote n'est mentionnée que pour insister et bien mesurer le fait que la radio manquait cruellement d'argent... Si Radio Campus Troyes existe encore ne me remerciez pas, ni moi ni mon équipe. On était des bénévoles passionnés avant tout. Sachez que le CSA nous a menacé, un certains nombre de fois, de nous supprimer le droit d'émettre... Combien de fois ai-je du affronter et supplier les gens de CTR de nous laisser des délais supplémentaires ? J'en ai passé des nuits blanches à me demander comment faire face...... Je ne compte pas le nombre de fois où je me suis relevé au milieu de  la nuit pour relancer l'émetteur à bout de souffle ou le PC qui avait pour la énième fois lamentablement planté. A propos, j'en profite aussi pour remercier Martial Charton (de BROADCAST EQUIPEMENT),  de nous avoir aidé, souvent gratuitement, et surtout de nous avoir sauvé d'une fermeture d'antenne en nous  prêtant un émetteur (le nôtre ayant lamentablement rendu l'âme, trop vieux pour continuer son boulot...). Bref, s'il y avait de l'argent durant la période de 2002 à 2007, pas de souci, et que vous étiez "en place" à l'époque, fallait venir me voir ... Je vous aurais accueilli avec beaucoup de reconnaissance. Mais je suppose que vous n'occupiez pas ces fonctions, et comment pourrais-je vous en vouloir ? Malheureusement, je n'ai vu personne de la FET... J'aurais été heureux (trop heureux même) de faire la connaissance du trésorier, un cassette pleine de "Pascal" à l'intérieur (Humour ... Pffff). Les comptes ont commencé à s'équilibrer quand Luc Barré a pris en main la FET pour en être le président (Salut à toi Luc). C'est aussi grâce à lui si nous avons pu nous installer dans l'UTT. Peut-être vous souvenez-vous le lui ?

Equipe non étudiante

  • Toujours pour Aloïs, puis-je vous rappeler que mes propos font état de la période d'entre 2002 et 2007 ?  Me permettez-vous d'insister sur le fait que j'étais seul aux commandes de la radio ? Que l'aide apportée venait d'animateurs non-étudiants surtout pour la période 2003 (rue Voltaire) à 2007 (dans les locaux de l'UTT). Je le répète (même si avant mon arrivée il y avait, évidemment, des étudiants (Touf et Meno l'étaient, Karine (j'ai encore sa voix ici chez moi sur un cédé de sauvegarde) et d'autres dont j'ai oublié les prénoms, qu'ils me pardonnent, ils ont suivi leurs voies et c'est tant mieux), l'équipe ne comportait quasiment pas d'étudiants à deux ou trois exceptions près  sur la vingtaine d'animateurs qui constituaient l'équipe d'alors (la photo des vieux locaux de la rue Voltaire le prouve). Pour le fun, on y voit, par exemple, l'étudiant animateur et créateur du logo au piment (qui a remplacé le panneau du pure style australien) ... Je ne vous en veux pas pour le "Et ne soyez pas malhonnêtes", je vous accorde le bénéfice de l’ignorance puisque je n'ai jamais eu le plaisir de vous rencontrer  à l'époque, ni aucun autre étudiant, ni à Campus ni ailleurs d'ailleurs. Quand aux présidents de la FET de la période à laquelle nous faisons référence,  le turn-over était si important que je n'en ai rencontré aucun... Sauf .... Luc Barré.

Je n'ai quitté Troyes que l'année dernière (ma maman habite toujours les Chartreux où j'ai vécu 40 ans ! ) ... C'est dire si je connais bien ce quartier. Exact ! la tour de six étages qui abritait Radio Campus Troyes ainsi que quelques bâtiments autours, n'existent plus. Mais de grâce, s'il vous plait, à vous tous qui me lisez ou me lirez, ne revenons pas sur les cédés et autres matos disparus. Si je l'ai mentionné ce n'est pour faire de reproche à quiconque. Je ne relatais ceci que pour remettre les choses dans le contexte (Touf et Meno l'ont vécu aussi !) et expliquer qu'entre 2002 et 2007, combien il nous était difficile de tenir une antenne propre avec 3 bouts de ficelles. Ceci me donne une autre occasion de remercier et rendre hommage à tous les bénévoles et autres professionnels de la maintenance, qui sont passés à Radio Campus Troyes pour la maintenir à flot.

Voilà. Ce récit n'a d'autre ambition que celle de vous donner des infos sur une période oubliée depuis. Vous qui me lisez, sachez d'où vient Radio Campus Troyes, les embûches que la radio a surmonté et vous donner les moyens de mesurer le long chemin qu'elle a parcouru pour enfin arriver jusqu'à vous.

Et après 2007 ?

Là je ne sais pas. C'est à vous de continuer d'écrire ici son histoire d'après 2007. je n'ai aucune info sur ce qui'il est advenu de la radio après mon départ. Elle semblait sur les rails de la réussite. J'apprends que non ? A vous de m'expliquer les choses : J'ai hâte, sincèrement, de connaître la suite de la fabuleuse aventure de Radio Campus Troyes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour celles et ceux qui se souviennent du slogan "Campus, Plus fort la radio" voici ici ce jingle en question (bah oui, je suis un ... comment dire... ? Un amoureux de Radio Campus Troyes.  J'ai gardé, après toutes ces années, quelques archives qui, aujourd'hui, rappelleront à certains d'entre vous, quelques bons "souvenirs"

Campus Plus Fort La Radio.mp3

C'est cadeau :)

Modifié par funstylerdetroyes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour CailleraKiller et Olivier Guêpe

Il y a toujours deux façon de voir (ou lire) les choses : le verre à moitié plein (je préfère celle-ci) et le verre à moitié vide (il semble que c'est ainsi que tu lis les échanges ici).

A Olivier Guêpe : Oui je ne l'ai pas nommé pour cause, aujourd'hui quelle importance ? Radio Campus Troyes a survécu et c'est bien ça qui compte pas vrai ?

CailleraKiller : J'ai pourtant essayé d'être clair, il n'est pas question de laver quoi que ce soit de "sale" ici. Ce serait idiot et puis de toute façon il y a prescription. Non ce dont il est question ici c'est d'écrire l'histoire de Radio Campus Troyes . j'en appelle tous ceux et celles qui ont participé à cette aventure, avant ou après la période 2002/2007 pour nous raconter son histoire. Vous êtes tous et toutes la mémoire de la radio, venez partager ici vos expériences et vos bons moments....

A bientôt de vous lire...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×