Aller au contenu

Alerte Covid-19 #RestezChezVous

Depuis janvier 2020 une épidémie de Coronavirus COVID-19 (ex 2019-nCoV) s’est propagée en France. Retrouvez toutes les informations officielles sur le site du Gouvernementhttps://www.gouvernement.fr/info-coronavirus. Ne propagez pas de fausses nouvelles.
Et #RestezChezVous

bibendum

SACEM et SPRE

Messages recommandés

Bonsoir

 

une petite question :

ma nièce a monté une école de danse géré par une association loi 1901

en novembre 2014, elle est honnête elle c'est déclare a la SACEM résultat

des courses aux nombres d'adhérents (80) elle a du payer environ 300 €

maintenant elle vient de recevoir un courrier pour payer le SPRE a quoi cela

correspond je lis des trucs il me semble que cela tient plus du racket que de l'aide

a des auteurs chanteurs compositeurs interprètes, pouvez vous me donner des renseignements.

 

Philippe 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

SPRE c'est en gros la grosse boîte qui édite SCPP, SPPF, ADAMI & SPEDIDAM.

 

Il faut s'en acquitter tout comme la SACEM.

 

Mais que ce soit SACEM ou SPRE, je l'ai déjà dit, c'est une belle escroquerie organisée.

J'aimerai bien savoir combien touche les artistes sur ce que collecte ces sociétés.

 

Et on va pas m'faire gober qu'ils se font chier à aller payer des artistes qui sont diffusés de façon très peu fréquente. Et pourtant ils devraient êtres payés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sacem auteurs compositeurs

SPRE interprètes

 

Allez voir les bureaux locaux de la Sacem pour voir à quoi sert l'argent, ils en prennent une belle pincée avant de servir les artistes.

 

Bon on ne va pas pleurer sur le sort d'artistes qui ne sont plus d'actualité et qui continuent à vivre de la rente assurée par un ou deux tubes soit une vie assurée par quelques mois de travail.

Patrick Hernandez, vous connaissez les jeunes ? (avant de chercher sur la toile :razz:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà comment ils sont rémunérés les artistes : http://www.lefigaro.fr/musique/2015/01/02/03006-20150102ARTFIG00034-zaz-facture-40-000-euros-pour-un-concert-prive-de-30-minutes.php

"ce n'est pas votre argent qui f'ra mon bonheur"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien sûr qu'on connait balvenie!

 

Mais combien d'exceptions ? Très peu...

 

@Dylan A : C'est l'un des seuls moyens qu'ils ont pour gagner leur argent sans s'en faire piquer de partout.

Leur musique passe à la radio toute la journée et les organismes redonnent pas grand chose aux artistes.

 

Quand ils font un concert, pas besoin de s'acquitter des droits !

Modifié par Uab

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ Oui, c'est pour ça que les artistes connus n'ont pas à se plaindre, surtout quand t'es payé 80'000€ de l'heure  :mrgreen:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après ce que l'article ne dit pas c'est que 40k€ ce n'est pas ce qui rentre dans les poches de Zaz.

Les labels et maisons de disques en prennent une partie, les impôts aussi, puis il y a très souvent des frais liés à la prestation (qui ne sont pas toujours pris en charge par le client : transport, repas, hébergement ...).

 

Tout dépend des contrats. Mais cela dit ces artistes (réputés) n'ont pas à trop se plaindre non plus ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité alo

Enfin les société de droit d'auteurs c'est la plus belle arnaque légale et obligatoire que je connaisse ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Holly shit les interprètes ne sont pas compris dans les dépenses pour la SACEM ??!! Quelle blague ...

Ça m'étonnerai même pas que certains artistes soient payés pour faire le spectacle des enculés/enfoirés tiens ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les artistes comme tous créateurs méritent d'être payés pour leur travail, c'est le but de la Sacem (SDRM etc) et la SPRE.

 

Mais là ou cela devient exagéré, c'est que le droit devient multiple.

- Vous achetez un CD vous payez que vous diffusiez ou pas. et théoriquement vous n'avez pas le droit de le dupliquer

- Vous diffusez le CD en radio, vous repayez

- 20 magasins écoutent votre radio, ils payent également.

- vous achetez des supports d'enregistrement vous payez aussi les droits associés.

Donc pour une même oeuvre par un utilisateur les droits se multiplient à l'infini, et c'est là que réside l’arnaque.

 

D'autant que lorsque vous diffusez vous faites la publicité gratuite de l'oeuvre et que vous n'êtes pas payés pour ce service.

Si les œuvres n'étaient pas diffusées en radio, nos grands artistes, iraient comme au début du 20 ème siècle chanter dans les cours pour quelques pièces de monnaie (parfois un seau d'eau si pas le seau hygiénique).

 

A contrario, s'il n'y avait pas tant d'artistes, que diffuseraient les radios ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouais mais logiquement les CD (ou les mp3) que tu passes en radio ne sont pas achetés, mais fournis par les labels (en envoi courrier ou via Muzicenter, Bya ou autre...)

 

M'enfin ça change pas qu'il faut payer :)

 

Comme disait un de mes bénévoles "La Sacem, Sacem la merd* !" ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben oui c'est sûr ça tombe pas dans les mains, faut envoyer des mails, téléphoner, bref faire un boulot de programmateur :)

 

Et Muzicenter est gratuit si on a les bons contacts ;)

 

Du coup, je me pose une question depuis longtemps... et le téléchargement "illégal" dans tout ça ? Je mets des guillemets parce que si une radio télécharge des titres "illégalement" et les diffuse, elle paye quand même au final la SACEM et la SPRE, donc est-ce encore illégal pour nous radios ? Vu que les titres on les aurait quand même eu gratuitement en passant par un label...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Normalement tu peux télécharger un titre du moment que tu as acquis les droits dessus. Après je pense pas qu'il y ait une inspection qui verifie la source des titres..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est le téléchargement payant qui est sensé acquitter les droits.

Ils ne viendront pas vérifier chez toi les titres en ta  possession, mais le téléchargement illégal est théoriquement surveillé (Hadopi).

 

Maintenant on peut parfois négocier la Sacem et les autres, car ils préfèrent toucher quelque chose que rien du tout, ils vont rarement devant la justice quand les sommes en jeu sont faibles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais là ou cela devient exagéré, c'est que le droit devient multiple.


- Vous achetez un CD vous payez que vous diffusiez ou pas. et théoriquement vous n'avez pas le droit de le dupliquer


 


tu l'achete pour l'ecouter les droits que tu paye te permette de l'ecouter


 


- Vous diffusez le CD en radio, vous repayez


 


tu paye des droits pour le diffuser


 


- 20 magasins écoutent votre radio, ils payent également.


 


ils payent des droits pour le diffuser


 


- vous achetez des supports d'enregistrement vous payez aussi les droits associés. idem


Donc pour une même oeuvre par un utilisateur les droits se multiplient à l'infini, et c'est là que réside l’arnaque.


 


tu paye des droits pour des autorisations differentes a chaque fois


 


D'autant que lorsque vous diffusez vous faites la publicité gratuite de l'oeuvre et que vous n'êtes pas payés pour ce service.


Si les œuvres n'étaient pas diffusées en radio, nos grands artistes, iraient comme au début du 20 ème siècle chanter dans les cours pour quelques pièces de monnaie (parfois un seau d'eau si pas le seau hygiénique). tu te sert du talent et de la notoriété de l'artiste (donc tu paye c'est normal) pour gagner des auditeurs ,vendre de la pub,et te mettre plein de fric dans les poches


 


A contrario, s'il n'y avait pas tant d'artistes, que diffuseraient les radios ? a contrario qui a le plus besoin de l'autre , l'artiste pour se faire connaitre au debut certes, mais surtout la radio pour augmenter sa notoriété, nrj a acquis sa notoriété grace aux artistes, pas grace a la soupe qu'elle sert !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chacun se fera son idée.

Mais les avis divergeront toujours entres les payeurs qui pensent toujours trop payer, et ceux qui reçoivent cet argent qui penseront  toujours que ce n'est pas assez.

 

Avant que la radio ne connaisse son essor, il n'y avait que peu de chanteurs. 

Alors qui profite le plus de l'autre.

 

Pour revenir sur les droits multiples, lorsque j'achète un litre d'essence je paye les taxes dessus, ceux qui montent dans ma voiture ne les paye plus, de même lorsque j'achète une bonne bouteille et que je la partage avec mes amis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouaip, enfin excusez moi du terme, mais ça me les brise de payer des pourris qui donnent surement pas la moitié du paiement aux artistes que je diffuse.

Et @balvenie, je sais pas d'ou tu tiens qu'on peut négocier, car pour qq auditeurs, j'ai tenté, et je me suis fait directement remballé. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour négocier il faut avoir du poids.

Négocier pour quelques dizaines d'€ ce n'est pas possible, mais quand il s'agit de grosses sommes, ils préfèrent en récupérer une partie que rien du tout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@balvenie Ouai, bien ce que je dis.. Mais entre nous ils préfèrent nous avoir pour 3x rien que de nous voir nous barrer chez Radionomerde qui leur rapporte beaucoup moins par radio.

D'ailleurs c'est la SABAM qui en ce moment qui veut plus vraiment de Radionomy, à mon avis car ça rapporte moins que chaque radio qui paye. :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Ange Radionomerde, mais j'aimerais bien être indépendant! Mais je n'ai certainement pas 150 euros sous la main ... et chaque mois en plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Ange Bha que quand c'est l'auto-DJ t'as un blanc de 5 secondes entre chaque musiques,

Ensuite, je pense qu'au niveau de la qualité du son on peut avoir mieux (bon y'a pire mais bon),

Les 4 minutes de pub... souvent remplacé par du comblage (souvent = 95%),.. ect

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En même temps si Radion ne serait pas la comme certains le disent, ces mêmes personnes seraient dans l'incapacité totale de faire de la webradio !
Donc même pour se faire la main c'est bon a prendre non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@adsav Je suis du même avis!

Surtout que la plupart des web-radios sont mal structurés, non pas de programmes dédiés et périclites rapidement!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité alo

@Ange Et des programmations désastreuses d'ailleurs je travaille sur les playlists de celle là ou je suis car il me semble important de ne pas faire que du TOP 40

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir

 

je reviens sur le sujet de la SACEM pour avoir des renseignements.

suite a un gala de danse de fin d'année d'une école de danse qui a paye

déjà un abonnement annuel de plus de 300 € a la SACEM pour l'année en cours

 cette dernière viens d'organiser un gala de fin d'année avec entrée payante dans une salle municipale. quelques jours après

l'association a reçu une lettre de la SACEM en connaissant exactement la date du gala et en

notifiant le non respect du paiement des droits d'auteurs. la musique a été faite par un dj indépendant

est ce que si ce dernier paye les droits d'auteur ( a vérifier ) l'association doit elle aussi déclarer les chansons

qui ont été joués pendant cette soirée ? ce qui a mon avis risque de faire doublon.

pouvez vous me renseigner svp cela me serait d'un grand secours, sachant que si il faut payer bien sur cela

seras fait auprès de cet organisme.

Philippe

 

Philippe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est en effet assez trouble.

Mais je pense que la Sacem va argumenter sur le fait que l'abonnement concerne l'activité normale de l'école et non le gala.

Pour ce qui est du DJ il n'a pas à payer, les droits sont dûs par l'organisateur.

 

A la Sacem il y a dans chaque antenne régionale une personne qui épluche chaque jour la presse à l’affût de toutes les manifestations ou il peut y avoir de la musique.

Quand à la lettre, il ne faut pas se soucier du ton accusateur à dessein qui place le "contrevenant" en position d'infériorité, c'est la façon de faire habituelle.

 

IL faut aussi savoir que pour ce genre de manifestation le droits ne sont pas élevés et négociables, et qu'ils n’amèneront pas la  Sacem à en demander récupération devant les tribunaux, mais que d'un autre côté cela évite aussi des soucis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir

 

@Balvenie   oui je pense que tu as raison il faut joindre le nombre de musique passée, le nombre d'entrée payante

et apparemment il se basent sur cela, il est vrai que l'association n'as pas tout a fait un an et en matière d'organisation

de spectacle personne ne savais qu'il fallait le déclarer avant. la situation va se régulariser très vite.

 

Philippe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×