Aller au contenu

Pops

Membres
  • Compteur de contenus

    123
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Pops

  • Rang
    Semi-Initié Radio

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    : Paris
  • Votre Radio / Webradio
    ORTF
  1. Avis: Omnia Volt ou Stereotool

    Un traitement hardware numérique est la plupart du temps doté de DSP, processeurs de signaux numériques, puces dont la principale tâche et de traiter du son. A part l'Omnia 9 qui est un PC dans un joli boîtier 3U, où tout le processing se fait sur une application Windows, et l'Omnia 11 où une partie du traitement est déléguée au Linux intégré, tous les traitements hardwares fonctionnent sur ce principe. D'ailleurs pour l'anecdote, on raconte que lorsque Skyrock est passé sur de l'Omnia 11 à la tour Eiffel, cela a fait râler Difool qui avait pour habitude d'avoir le retour tuner dans le casque (et le clipper final de l'Omnia 11, importé de Stereotool, rajoute une latence non négligeable). L'intérêt par rapport à du soft est donc une latence nettement raccourcie, sur le papier: un processeur de PC "ne sait pas faire ça nativement", ou du moins avec les latences qu'il est possible d'obtenir grâce aux DSP. Cependant aujourd'hui on peut atteindre des latences si faibles en combinant ASIO et faibles valeurs de mémoire tampon sur les PC récents que ce n'est plus vraiment un soucis pour ce qui est du retour studio traité par un PC (hors Stereotool qui est plutôt mauvais dans ce domaine). Je ne peux que te conseiller de jeter un œil à Breakaway One, fait par le même gars qui est derrière l'Omnia 9. Il est bien plus chaleureux que Stereotool je trouve et plus facile à prendre en main lorsque l'on met un pied dans le domaine. Je défends encore ma paroisse mais si tu arrives à te trouver un One pour pas bien cher, c'est aussi un excellent terrain de jeux qui sera plus accessible qu'un Volt (mais c'est moins souple qu'un Stereotool).
  2. Vends analyseur FM Pira P275

    Bonjour Je vends un analyseur FM portatif Pira P275. https://pira.cz/fm_broadcast_analyzer/?art=p275box Il est en excellent état. A venir voir sur Paris 13, envoi possible avec échange au préalable. Prix: 200 euros
  3. Comment j'ai hacké mon Omnia One

    Merci pour vos retours ! @Ben tu sais vraiment beaucoup de choses En tout cas, plus ça va plus je l'aime cette machine.
  4. Comment j'ai hacké mon Omnia One

    Les titres aguicheurs sont à la mode en ce moment ici, non ? Mise en situation: je souhaitais rapatrier l'entièreté des presets de mon Omnia One FM d'un coup. Problème: j'étais en mode Multicast, et les presets d'un mode sont inacessibles depuis l'interface utilisateur dans un autre mode. Le reboot n'était pas souhaité à ce moment là. Je m'en suis sorti à base de commandes tar dans l'Omnia et en bidouillant deux-trois trucs avec l'interface web. Bingo. Le temps passe, quelques jours plus tard, impossible pour l'Omnia de démarrer. Il bloquait sur "Omnia One Multicast" affiché à l'écran. J'avais quand même du son qui passait (fortement filtré). Interface web injoignable (erreur 403). Il me semble que @balvenie avait le même soucis il y a de ça plus d'un an, si jamais fait moi signe si c'est toujours le cas. Par contre dans cette misère l'Omnia reste atteignable en telnet (login: user, mdp: omnia si inchangé). C'est basique: voici un petit aperçu des commandes accessibles: Il y a en plus de tout ça du busybox (mais pas beaucoup d'applets) et ce que j'imagine être une sorte de busybox maison, xtool (vous allez le voir plus loin, il communique pas mal avec les FPGA). Pour la petite histoire, l'Omnia au démarrage exécute entre autres trois script bash: Le premier, /etc/rc. Au programme: on monte l'image système en ramdisk, on crée les points de montages utilisés par la suite, on configure l'interface réseau de loopback, et on appelle le deuxième script Le second, subtilement nommé /usr/start Ici, on monte l'image flash1 contenant entre autres les configs utilisateurs et les presets, dans le dossier /home On copie ensuite les fichiers de configuration de Boa (le serveur web) etc... Puis on appelle le dernier script (/usr/start2) C'est donc ce script qui effectue toute la magie. Entre autres, via le script /usr/bin/dspload, il flashe le binaire associé à chaque DSP: J'ai donc cherché à débugger tout ça, car à la base le but premier de ce truc c'est de faire du son... On teste un peu toutes les lignes de code, on reboot entre chaque car la plupart du temps ça coince et ça coupe la liaison réseau. Jusqu'à ce que je me rende compte lors de l'exécution de "cp /home/config/boa.conf /tmp" que ça coince: Unknown Error code 28 (qui d'après Stackoverflow indique un espace insuffisant sur le disque). Bon, vous me voyez venir: J'ai saturé la mémoire de mon Omnia avec les sauvegardes de mes presets. Beh oui, y'a pas de port USB sur ce machin, donc je créais une archive tar de mes presets dans un dossier temporaire sur l'Omnia, je le copiais en le renommant archive.opr dans le dossier contenant les presets utilisateurs, puis j'allais le télécharger via l'interface web comme si c'était un preset normal... donc ça prenait de la place sur la toute petite mémoire de l'Omnia. Le temps a passé, je n'ai pas supprimé ce fichier de l'Omnia... Donc on supprime toujours en telnet toutes les archives faites par ci par là, on reboot, et miracle, ça marche. Au delà de vous conter mon histoire, j'aimerai ici saluer le travail des équipes qui ont vraiment prit le soin de commenter et documenter le moindre bout de code. Même les tables de routage des DSP. Même les binaires maisons (edload, xtool,...). Je ne sais pas vraiment si ces exécutables sont fait maison, mais je ne trouve rien sur Google à leur propos. La sauce magique, la recette (que j'imagine situées dans les fichiers flashés par edload dans chaque dsp et dans /usr/ONE_fpga.bit) est je pense obfuscatée, et n'est de toute façon pas récupérable sans souder quoique ce soit (impossible de copier ce fichier sur la mémoire utilisateur contenant les presets, y'a bien trop peu de place). Bref, je tire mon chapeau aux gens derrière tout ça, c'est appréciable de ne pas se retrouver au dépourvu quand on veut débugger quelque chose sur une machine presque grand public. Je sais que c'est la norme sur beaucoup d'appareils broadcast, mais sur une machine de ce prix je trouve ça assez surprenant pour être souligné. A+
  5. traitement de son

    Placer des références de matos vintage à droite à gauche et s'auto-proclamer génie ne fait pas de soi un bon ingé son. Aucun appareil d'antan ne pourra faire autant de pmux qu'un Stéréotool aujourd'hui. Et surtout jamais aussi proprement. Mais à priori, faire du propre n'est pas le sujet...
  6. traitement de son

    rien à ajouter
  7. Les pervers-narcissiques en radio

    Je suis d'accord. Il y en a beaucoup (mais comme partout), et bizarrement je trouve que ce ne sont pas forcément les plus imbus d'eux-même qui sont les meilleurs
  8. Le son du dab pas si bon que cela

    Un dongle RTL-SDR et le logiciel welle(.)io
  9. Prononciation du variant Omicron

    ... que nous dit "flashman".
  10. QUESTION TDS

    Omnia FM, 6, One,... peu importe le quel mais faut bien pousser avant le clipper. Stereotool, en désactivant la protection contre la distorsion au niveau du clipper.
  11. Stéreo Tool, votre avis ?

    Si tu parles du Absolute Highs, je dirais que c'est super pour tromper un Fakin The Funk ou autres Spek... Pour autant je ne suis pas convaincu de l'apport réel d'un point de vu rendu audio. Je ne sais pas comment cet étage de traitement fonctionne, mais à mon sens et à l'analyse au spectrogramme, ce n'est que de la génération d'harmoniques (mais le tout étant de savoir à quelle amplitude les moduler). De plus on ne sait pas comment se comportera les étages postérieurs de traitement avec des fréquences si aigues. Pour moi, les fonctions de pré-accentuation avant d'attaquer les clipper/codecs (à respectivement 15us et 25us) est plus intéressante.
  12. Réglage du détecteur de silence sur Sound4 Pulse

    Salut, tu n'as pas accès à l'option "time to wake up" ? C'est normalement le délai avant le lancement de l'emergency player ("time to fall asleep" étant le temps nécessaire de détection de signal avant de recommuter dessus).
  13. Stéreo Tool, votre avis ?

    Si tu installes Stéréotool sur un Windows 10 ou même 7 pas relié à Internet, tu auras déjà une stabilité remarquable sans le soucis des mises à jour (qui n'en est d'ailleurs plus un sur 7). Windows Embedded évoqué par Pascal pendant que je rédigeais ce message est effectivement l'une des pistes à suivre. Mais je te rejoint sur le fait qu'il faut effectivement avoir quelques compétences en informatique pour comprendre les sous-systèmes audio des différents OS (et encore, avant que ST soit compatible avec alsa et Core Audio, il fallait jouer avec jackd sous Linux et Mac OS...), pour pouvoir assurer un redémarrage sans encombres, pour pouvoir répartir les threads de traitement; pour faire en sorte que ta machine agisse comme un traitement hardware finalement. Typiquement un Omnia 9 a exactement les mêmes contraintes à gérer, un 11 aussi, dans une plus faible mesure peut-être. Ce n'est pas grand chose pour des passionnés, ou des gens qui n'ont pas le choix (pour des raisons financières notamment). Pour certains, ajouter la différence pour avoir un traitement hardware plus facilement intégrable vaut le coup, mais clairement pas pour tout le monde. Pour ma part je dois l'immense majorité de mes compétences en traitement audio à Stéréotool avec lequel je travaille dans mon coin depuis des années. C'est grâce à ce petit soft de 20 Mo, gratuit, qu'aujourd'hui je me sens très à l'aise sur un Omnia One, 6, 9, 11 ou même face à une session de 40 pistes sur Pro Tools. Je n'ai pas encore pu jouer avec les autres de la marque, IDT, Orban,... mais la logique est à très peu de choses près la même. Je rejoint Pascal à 100%: c'est un excellent terrain de jeu, mais qui peut tout à fait servir à des broadcasters pros. Une asso pour laquelle j'ai bossé tourne avec ça en remplacement de leur Omnia One pour générer le composite sur site. A ma connaissance ça n'a pas été beaucoup moins stable que l'Omnia. Si je devais monter une chaîne de process radio, aujourd'hui, ce serait avec un Stéréotool avant l'émetteur. Bien plus propre que mon One.
  14. Stéreo Tool, votre avis ?

    Un mythe qui s'effondre ! J'ai toujours été persuadé de l'inverse. Le clipper de Breakaway One en mode FM n'est par ailleurs qu'un clipper audio, pas composite. Et il est plutôt basique. Quant à MicroMPX, deux grands groupes dont un en trois lettres font actuellement des tests avec Towercast & TDF pour du transport par sat (type GSE). A ce niveau là on imagine aisément les économies de grande échelle, l'uniformisation des traitements audio/RDS, et les Omnia 6 remis sur le marché de l'occasion cependant ce sont les codecs de Telos qui sont testés et non une solution logicielle embeddée maison. Quoiqu'il en soit les possibilités offertes peuvent vraiment être chouettes si c'est bien implémenté avec l'IT, en terme de métrologie notamment. Et avec la correction d'erreur, la résistance aux pertes de paquets/grandes variations de latence est vraiment bluffante. Je serais très curieux de savoir quel est ton preset qui est inclus par défaut ! Et aussi quelle est la procédure pour les soumettre à Hans
×