Aller au contenu
Invité RadioAM

Pourquoi le radios privées n'ont pas de fortes puissances

Messages recommandés

Invité RadioAM

Pourquoi les radios de RF utilisent des émetteurs de plusieurs kw et jusqu'à 400kw pour Marseille alors que les radios privées n'utilisent que des émetteurs de petites puissances. Le maximum est Sud Radio avec 80kw au Pic du Midi et sinon ça ne dépasse rarement 5kw voir bien moins...

Le monopole a disparu non, rassurez-moi !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Invité RadioAM a dit :

Pourquoi les radios de RF utilisent des émetteurs de plusieurs kw et jusqu'à 400kw pour Marseille alors que les radios privées n'utilisent que des émetteurs de petites puissances. Le maximum est Sud Radio avec 80kw au Pic du Midi et sinon ça ne dépasse rarement 5kw voir bien moins...

Le monopole a disparu non, rassurez-moi !

Le maximum est bien pour SUD RADIO avec 80 kW mais au Pic de Nore  et de 60 kW au Pic du Midi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Technicien

Les très fortes puissances ont été planifiées il y a très longtemps dans les années 60 pour certaines dans une bande Fm vierge 

la politique du Csa quand il est arrivé pour mettre de l’ordre dans la jungle des radios privées  à la fin des années 80 a privilégié de multiplier les fréquences avec de petites puissances pour satisfaire un maximum de radios et donner sa place à (presque) tout le monde en fractionnant l’espace.

en gros plus de radios mais sur des zones de couverture plus petites. 
 

c’est assez bien adapté à la France qui est faite de beaucoup de petites villes 

mais c’est vrai que le signal se dégrade très vite dès qu’on passe les 10km dans la plupart des cas 

Ça ne marcherait pas aux États Unis par exemple 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité RadioAM

Oui OK mais maintenant avec tous les réseaux en place pourquoi ne pas donner l'autorisation à NRJ par exemple d'émettre avec 100kw pour diffuser sur une large zone sans avoir à occuper 25 fréquences différentes et prendre la place à d'autres petites radios ?

Dans les années 80, la même NRJ avait émis avec 90kw sur Paris qu'on recevait sur un rayon de presque 100km et tout ça sur une seule fréquence 92mhz !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CRICRI DE CHACHA
Il y a 2 heures, Invité Technicien a dit :

Les très fortes puissances ont été planifiées il y a très longtemps dans les années 60 pour certaines dans une bande Fm vierge 

la politique du Csa quand il est arrivé pour mettre de l’ordre dans la jungle des radios privées  à la fin des années 80 a privilégié de multiplier les fréquences avec de petites puissances pour satisfaire un maximum de radios et donner sa place à (presque) tout le monde en fractionnant l’espace.

J'ai la conviction surtout que le CSA n'a surtout pas voulu se mouiller et n'a jamais remis en cause ce qui a été créé; c'est pour celà que certaines zones sont toujours vierges : celà ne devait pas rentrer dans les missions du CSA de planifier de nouvelles frequences et surtout de les attribuer.

Contrairement à ce que vous affirmez, les petites puissances pour satisfaire tout le monde ont été plus ou moins épurées : maintenant, on les donne aux plus offrants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité inspector gadget

a mon avis avec 90 kw les 100 kms sont largement couvert voir meme 300 km a mon avis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité inspector gadget

apres il y a aussi peut etre une histoire de budget émettre a c'est puissance tout doit etre dimensionné en conséquence et ton linky va changer de couleur. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pascal -06

Les radios privées y voient peut être des intérêts à émettre à faible puissance ? Il y a aussi les emplacements des sites d'émissions. Par exemple une ville comme Charleville Mézières chef-lieu des Ardennes on a les radios de cat E qui émettent depuis la pointe de Sury avec 500 W, mais on a aussi les musicales nationales en cat D ainsi que les locales en cat B qui émettent depuis le centre commercial de la Croisette à Charleville Mézières donc ça leur permet certainement d'avoir une meilleure réception dans le centre ville de Charleville Mézières.

On a peut être une configuration ou les radios privées émettent directement dans les centres villes, je crois que c'est le cas à Lyon avec le site de diffusion à côté de la basilique de Fourvière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Invité inspector gadget a dit :

a mon avis avec 90 kw les 100 kms sont largement couvert voir meme 300 km a mon avis

Depuis le Pic du Midi, très haut en altitude, avec 60 Kw la réception de confort c'est de l'ordre de 160/170 km. Passée cette distance le moindre relief se fait sentir sur la réception.

On le reçoit jusqu'à Bordeaux, soit à peu près 210 km en relief de plaine caractéristique. Par effet de relief sur les monts du Cantal on frôle les 310 km mais c'est le maximum que l'on puisse espérer d'un site  perché à 2900 mètres d'altitude. Et c'était du temps où l'émetteur délivrait 70 kw  ;)

La rotondité de la Terre nous rattrape toujours :D

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Auditeur

Après émettre à 300 km à la ronde pour nrj signifierai fermée les studios de nrj Beauvais, compiegne,  Rouen et orleans, etc …

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'avantage d'accorder des fortes puissance pour les "grosses" radios serait, en plus du besoin de moins d'émetteurs, d'atteindre une moindre saturation de la bande FM et donc de laisser la place pour les radios locales et ultra-locales. Là où il aurait peut-être quelques problèmes serait au niveau des zones des zones frontalières.

Au niveau consommation électrique, il faudrait faire un comparatif entre la consommation d'un "gros" émetteur de 100kw par exemple avec la somme de tous les petits émetteurs pour couvrir une zone donnée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité inspector gadget

la conso électrique etant environ 2 fois la puissance de l'émetteur soit 1kw pour 500 w de puissance de diffusion pour de l'analogique . peut etre un peut moins de nos jours avec les alimentations a découpage .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pascal -06

Il faudrait que la mise en service des mux métropolitains de la RNT (DAB +) soit accélérée car au moins les opérateurs privés et le service public sont à égalités.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité David69-1985

Selon, rtl Europe 1, France info et rmc devrait avoir cette possibilité d'être diffusée sur tous le territoire avec de plus forte puissance. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chez moi Europe 1 et RTL sont inécoutables en FM (et pas de DAB+), ce n'est pas par manque de fréquences mais tout simplement parce qu'aucune disponible dans la région n'est correctement reçue sur un poste de radio domestique de base en intérieur contrairement au service public. Par contre en voiture sur la route ça va à peu près.

Résultat à la maison on écoute ces radios, ainsi que d'autres, par internet avec un smartphone et enceinte BT, à tel point qu'écouter la radio sur le "vrai" poste de radio est devenu marginal.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pascal -06

Il est clair que les radios généralistes de cat E, ainsi que France Info devraient avoir un parc d'émetteurs et une zone de diffusion identiques à celles de France Inter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lamiral13

Le site d'émission compte plus que la puissance... Sud Radio 88,1 à Clermont-Ferrand (500 w) couvre presque autant que Inter (50 KW) sur le 90,4... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 18/04/2022 à 19:54, Invité Technicien a dit :

Les très fortes puissances ont été planifiées il y a très longtemps dans les années 60 pour certaines dans une bande Fm vierge 

la politique du Csa quand il est arrivé pour mettre de l’ordre dans la jungle des radios privées  à la fin des années 80 a privilégié de multiplier les fréquences avec de petites puissances pour satisfaire un maximum de radios et donner sa place à (presque) tout le monde en fractionnant l’espace.

en gros plus de radios mais sur des zones de couverture plus petites. 
 

c’est assez bien adapté à la France qui est faite de beaucoup de petites villes 

mais c’est vrai que le signal se dégrade très vite dès qu’on passe les 10km dans la plupart des cas

Les émetteurs de fortes puissances (France Musique, France Culture et France Inter) ont été planifiés dans une bande FM vierge dans les années 60-70 jusque tout début 80. Il existait alors une monopole d’État. Pas de radios privée autorisées

Certaines, F bleu a vocation régionale ont aussi eu droit aussi à une forte puissance, dont la plus ancienne FB Nord début 80. 

Est apparu au début des années 80 avec la libéralisation des ondes en 81 les RLP : les radios Locales privées. Elles avaient vocation a couvrir une zone limitée, voir une zone urbaine, mais avec des faibles puissances (quelques centaines de watts). Certaines RLP ont émis avec des fortes puissances sans autorisations (NRJ à Paris, Radio 2 dans l'ain, Palace Cannes (Kiss FM aujoud'hui) et plein d'autres aujourd'hui disparue ...) et certaines de manière historiques ont conservées une puissance max de 10KW sur leur zone historique : Paris, Lyon Marseille. Mais pas plus.

Les réseaux n'existait pas au début des années 80 et donc l'idée de couvrir toute la France est venue mi 80 avec l'autorisation du satellite.

Mais toujours à la manière des RLP : des réseaux multi-villes, dont la norme est de 1K aujourd'hui.

Pour les radios privées (à quelques exception près), la puissance de la PAR est calculée pour avoir une couverture moyenne de 30 kms autour de l’émetteur soit souvent 1 kw. Au delà çà se dégrade sérieusement. Certaines grandes villes ont un peu plus pour couvrir toute la zone urbaine pour les radios privées.

Sud Radio a une forte puissance dans le Sud est car radio périphérique historique.

Idem pour RMC sur la cote d'azur 98.5 avec ses 50 KW émetteur historique depuis Monaco  et souvent tout ce qui part de Monaco (Nostalgie, M Radio, Classique ) et le reste à 10 KW.

Il faut pas oublier que les Radios périphériques ont décidées  de s'installer sur la FM début des années 90 alors que celle-ci commençait déjà a être bien pleine, car ils ne croyaient pas à la FM (une mode qui va passer dixit RMC). Ils ont donc récupéré les miettes, car arrivées un peu trop tard.

40 ans après l'histoire se répète  : les radios nationales font tout et ont tout fait pour ne pas aller sur le DAB alors que les locales y sont déjà dans les zones ou c'est autorisé depuis des années pour certaines.

La seule différence, c'est qu'une place est réservée pour les radios nationales sur les mux nationnaux quand elles voudront venir et à puissance  égale avec les radios publiques.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 27/04/2022 à 08:31, Invité Lamiral13 a dit :

Le site d'émission compte plus que la puissance... Sud Radio 88,1 à Clermont-Ferrand (500 w) couvre presque autant que Inter (50 KW) sur le 90,4... 

Je doute que la couverture de Sud Radio soit la même que celle du Puy de Dôme... Le 90.4 passe jusqu'en Bourgogne, pas le 88.1.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, repeat a dit :

Les émetteurs de fortes puissances (France Musique, France Culture et France Inter) ont été planifiés dans une bande FM vierge dans les années 60-70 jusque tout début 80. Il existait alors une monopole d’État. Pas de radios privée autorisées

Certaines, F bleu a vocation régionale ont aussi eu droit aussi à une forte puissance, dont la plus ancienne FB Nord début 80. 

Est apparu au début des années 80 avec la libéralisation des ondes en 81 les RLP : les radios Locales privées. Elles avaient vocation a couvrir une zone limitée, voir une zone urbaine, mais avec des faibles puissances (quelques centaines de watts). Certaines RLP ont émis avec des fortes puissances sans autorisations (NRJ à Paris, Radio 2 dans l'ain, Palace Cannes (Kiss FM aujoud'hui) et plein d'autres aujourd'hui disparue ...) et certaines de manière historiques ont conservées une puissance max de 10KW sur leur zone historique : Paris, Lyon Marseille. Mais pas plus.

Les réseaux n'existait pas au début des années 80 et donc l'idée de couvrir toute la France est venue mi 80 avec l'autorisation du satellite.

Mais toujours à la manière des RLP : des réseaux multi-villes, dont la norme est de 1K aujourd'hui.

Pour les radios privées (à quelques exception près), la puissance de la PAR est calculée pour avoir une couverture moyenne de 30 kms autour de l’émetteur soit souvent 1 kw. Au delà çà se dégrade sérieusement. Certaines grandes villes ont un peu plus pour couvrir toute la zone urbaine pour les radios privées.

Sud Radio a une forte puissance dans le Sud est car radio périphérique historique.

Idem pour RMC sur la cote d'azur 98.5 avec ses 50 KW émetteur historique depuis Monaco  et souvent tout ce qui part de Monaco (Nostalgie, M Radio, Classique ) et le reste à 10 KW.

Il faut pas oublier que les Radios périphériques ont décidées  de s'installer sur la FM début des années 90 alors que celle-ci commençait déjà a être bien pleine, car ils ne croyaient pas à la FM (une mode qui va passer dixit RMC). Ils ont donc récupéré les miettes, car arrivées un peu trop tard.

40 ans après l'histoire se répète  : les radios nationales font tout et ont tout fait pour ne pas aller sur le DAB alors que les locales y sont déjà dans les zones ou c'est autorisé depuis des années pour certaines.

La seule différence, c'est qu'une place est réservée pour les radios nationales sur les mux nationnaux quand elles voudront venir et à puissance  égale avec les radios publiques.

 

Très bonne explication, merci pour ce message.

J'ajouterai que l'on a élargi la bande FM pour y caser les périphériques au cours des 80's, c'est dire que la puissance publique ne leur a pas fermé la porte.

Pour Sud Radio sur le 88.1 Mhz à Clermont Ferrand, la couverture passe assez loin vers la Bourgogne. On commence à capter la fréquence vers Digoin, à la frontière de l'Allier et de la Saône et Loire.

Les radios du service public sont reçues jusqu'au Creusot avec un bon poste, soit quelques dizaines de kilomètres plus loin.

Disons que la différence porte surtout sur l'intensité du signal reçu, il est plus vigoureux et confortable à l'écoute pour les fortes puissances ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité RadioAMd

En alors ?

On est en 2022 soit plus de 40 ans après le début de la liberisation de la bande FM.

Il y a principalement des réseaux établis qui diffuse le même programme partout. Les petits émetteurs n'apportent rien à part des grissillements dès qu'on quitte une ville. 

Mettez en place des gros émetteurs et on dégagera plus de fréquences pour les petites stations que personne n'écoute d'ailleurs...

Évoluons, que diable !!!

Have an open-minde !!!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SB-Moulinois
Le 27/04/2022 à 08:31, Invité Lamiral13 a dit :

Le site d'émission compte plus que la puissance... Sud Radio 88,1 à Clermont-Ferrand (500 w) couvre presque autant que Inter (50 KW) sur le 90,4... 

Il ne faut pas exagérer tout de même...

France Inter 90.4 est très bien reçu à Moulins, si bien selon le CSA, qu'il n'y a pas besoin de ré-émetteur sur place.

Pourtant certains quartier comme La Madeleine, ont des difficultés de réceptions. La mise en place d'une fréquence comme 90.7 ou 90.8 serait pas mal...

 

Tandis que SUD radio ne l'est pas et surtout elle est masqué par... France Inter 88.1 de Autun.

 

Les radios privées audibles sur Moulins : Nostalgie , Virgin, RCF63, Mouv', Jazz, Arvernes, CherieFM, NRJ, LogosFM, Europe1, RMC

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gilbert

Une des raisons de plus d'émetteurs avec moins de puissance c'est que ça permet plus de décrochage pub qu'un seul gros émetteur. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité David69_1985

Si on Europe, on c'étaient tous mis en accord sur l'AM digital on aurait pu avoir certaines radios généraliste par exemple accessible sur tous le territoire avec peu d'émetteurs. Et en stéréo comme au Japon, en Amérique du Nord.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×