Aller au contenu
Inconnu25

Les derniers jours du CSA

Messages recommandés

Bonsoir.

Cette semaine est la dernière semaine de l'existence du CSA avant qu'ils deviennent l'ARCOM.

www.csa.fr/Informer/Toutes-les-actualites/Actualites/Le-CSA-et-l-Hadopi-deviennent-l-Arcom-ce-qu-il-faut-retenir

L'historique des autorités qui avait régulé la radio et la télévision en France :

  • la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA)
  • la Commission Nationale de la Communication et des Libertés (CNCL)
  • Et enfin l'actuel CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel)

Quel sont vos souvenirs avec le CSA ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité radio fm

Des pas très bons souvenirs . Je me souviens surtout des locales des radios qu'il avait supprimés et des fréquences qu'il ne voulait pas attribuer à des radios .

J'espère qu'avec l'ARCOM il n'y aura moins ce problème là et qu'on aura enfin des vrais projets de radios !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pas grand choses : le bilan est plus à avoir créé des radios sans âmes, des fermetures de locales, des refus de changement de format (Sport MX à Paris), des quotas de musiques françaises, des refus d'attributions de fréquence quand certaines radios publiques de 6è catégorie en ont 2 ou 3 par ville.

 

Le changement de nom n'est que de la fumée, rien ne changera.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rien ne changera ?

Pas même leurs salaires revus à la baisse ?

Ou la lenteur à réagir, ou dans leurs décisions (appels à candidatures etc).

Moi qui y croyait encore, et surtout depuis Janvier 1992, quand ils ont commencé à repeindre la FM !...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste un exemple récent(un exemple parmi tant d'autres) :

Leur verdict dans l'appel à candidatures FM, dans lequel étaient mises en jeu les ex fréquences de VITAMINE.

Quel bel impact sur l'emploi et l'économie locale !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Nrj 2

Ah le csa ... la mise au pas de Maxximum (1989-1992) la fermeture de la cinq , les mises en demeure de fun et skyrock années 90 etc que de souvenirs ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Soap
Il y a 6 heures, MAXXIMUM83 a dit :

Si seulement le CSA avait été pertinent, objectif, ou réactif-constructif pour notre PAF qui fait plouf....

Nous le saurions, et le dirions.

Comme pour la gestion administrative de la crise sanitaire, encore des incapables bien payés à rien foutre de cohérent.

Et qui n'ont vraiment rien d'essentiel dans leur bilan.

A part nous donner des leçons, à nous, pauvres moutons.

Votre emprunt de ce pseudo est vraiment gênant et pas du tout représentatif de l’esprit initial, vous vous appropriez ce qui ne vous appartient pas.

En braillant de cette manière, vous n’engagez jamais votre responsabilité et déversez votre haine en étant hautin et puéril. De l’idiotie crasse.

Et si vous n’avez le pouvoir de rien, puisqu’ en bas de l’échelle des métiers de la santé, vous aviez qu’à travailler à l’école et être moins tolérant avec vous même pour commencer!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Stéphane

Mes souvenirs du CSA...

Il y a 25 ans, quand j'étais au lycée, j'écrivais aux Comités Techniques Radiophoniques (les délégations régionales du CSA à l'époque), aux stations de radio, et à Radio France, pour obtenir les listes de fréquences FM et les enregistrer sur Excel, sur un fichier plus tard subtilisé par un «camarade» qui voulait sans doute se faire mousser. Camarade qui appelait le CTR pour dénoncer le pauvre pirate de la ville qui se faisait péniblement entendre en dehors de son quartier, sur une fréquence libre dans la zone.

Un jour, suite à un courrier (certe naïf) de ma part suggérant de porter Le Mouv' sur des fréquences libérées par la disparition d'une station, un de ces responsables au CSA a cherché le numéro de téléphone de mes parents dans l'annuaire, et m'a appelé. Il a d'abord parlé de la nécessité de préemption de fréquences par Radio France, puis... il s'est confié. Il m'a parlé de son incompétence totale sur le sujet de la radio, des catégories, des genres musicaux, et qu'il était entré dans ce milieu d'abord du côté de la radio, puis du côté de l'administration, par pur copinage, pour résumer. Et que son travail l'ennuyait profondément.

Je ne donne aucun détail permettant d'identifier cette personne, mais ce genre de situation explique sans doute beaucoup de (non-)prises de décisions du CSA. Ce n'est que mon avis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si le CSA reste nécessaire, car il faut bien réguler notre paysage audiovisuel, cette instance est complètement dépassée, déconnectée, bureaucratique.

Les plans de fréquence n'ont aucun sens, les délais des appels à candidatures sont proprement scandaleux (il faut compter 2 ans entre le lancement de l'appel et l'autorisation d'émettre), le lancement du DAB+ est d'une lenteur inouïe, les reprises des radios en syndication sont validées les yeux fermées, les décisions sont prises dans la plus grande opacité et cette instance n'a jamais fait preuve de beaucoup d'autorité (les mises en demeure font bien rigoler les radios...).

Vous pouvez changer le nom mais rien ne bougera tant que le fonctionnement restera le même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Goémon
Il y a 6 heures, Prunelle a dit :

Si le CSA reste nécessaire, car il faut bien réguler notre paysage audiovisuel, cette instance est complètement dépassée, déconnectée, bureaucratique.

Les plans de fréquence n'ont aucun sens, les délais des appels à candidatures sont proprement scandaleux (il faut compter 2 ans entre le lancement de l'appel et l'autorisation d'émettre), le lancement du DAB+ est d'une lenteur inouïe, les reprises des radios en syndication sont validées les yeux fermées, les décisions sont prises dans la plus grande opacité et cette instance n'a jamais fait preuve de beaucoup d'autorité (les mises en demeure font bien rigoler les radios...).

Vous pouvez changer le nom mais rien ne bougera tant que le fonctionnement restera le même.

Cela n’a aucun sens pour vous puisque vous pensez tout connaître grâce à google.

Le jour où ce sera vous même qui gérerez les dossiers, alors vous serez plus compréhensif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Bl0b
Il y a 8 heures, Prunelle a dit :

Si le CSA reste nécessaire, car il faut bien réguler notre paysage audiovisuel

oui

Il y a 8 heures, Prunelle a dit :

cette instance est complètement dépassée, déconnectée, bureaucratique.

oui

Il y a 8 heures, Prunelle a dit :

Les plans de fréquence n'ont aucun sens, les délais des appels à candidatures sont proprement scandaleux (il faut compter 2 ans entre le lancement de l'appel et l'autorisation d'émettre), le lancement du DAB+ est d'une lenteur inouïe, les reprises des radios en syndication sont validées les yeux fermées, les décisions sont prises dans la plus grande opacité et cette instance n'a jamais fait preuve de beaucoup d'autorité (les mises en demeure font bien rigoler les radios...).

oui

et donc elle ne sert à rien

(mais la paye est bonne)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CRICRI DE CHACHA

D'apres mes sources, il est plutot question d'une fusion et on peut s'interroger sur ce curieux mélange des genres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Invité Goémon a dit :

Cela n’a aucun sens pour vous puisque vous pensez tout connaître grâce à google.

Le jour où ce sera vous même qui gérerez les dossiers, alors vous serez plus compréhensif.

Je veux bien faire preuve que toute la compréhension que vous voudrez mais que l'on m'explique alors l'écart de vitesse de déploiement du DAB+ entre la Suisse et la France et pourquoi il faut attendre au moins 6 mois entre les présélections des appels à candidatures et la publication des autorisations d'émettre surtout que dans certains cas les sites de diffusion choisis existent déjà et la diffusion peut être opérationnelle dans les semaines qui suivent (et pour les radios privées chaque jour de diffusion perdu peut constituer une perte de revenus publicitaires).

Modifié par Prunelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité radio fm
Le ‎28‎/‎12‎/‎2021 à 20:34, Invité radio fm a dit :

des projets de radios !

des vrais projets de radios !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Goémon
Il y a 2 heures, Prunelle a dit :

Je veux bien faire preuve que toute la compréhension que vous voudrez mais que l'on m'explique alors l'écart de vitesse de déploiement du DAB+ entre la Suisse et la France et pourquoi il faut attendre au moins 6 mois entre les présélections des appels à candidatures et la publication des autorisations d'émettre surtout que dans certains cas les sites de diffusion choisis existent déjà et la diffusion peut être opérationnelle dans les semaines qui suivent (et pour les radios privées chaque jour de diffusion perdu peut constituer une perte de revenus publicitaires).

Le problème Prunelle, c’est que vous avez le droit d’avoir votre analyse mais vous vous comportez toujours comme un roi qui fustige son peuple. Tout cela sans connaître réellement les informations requises. Même si je salue votre effort de compréhension et je vous réponds :

La Suisse et la France n’ont pas le même historique en ce qui concerne la Fm.
Cela a déjà été avancé ici, la bande FM Française a une richesse et un parque de diffusion qui ne nécessite pas d’urgence (Cela ne veut pas dire que notre FM est parfaite hein… je vous vois venir). Preuve en est, les nouveaux acteurs NATIFS du DAB+ ne sont pas nombreux mais surtout ne dégagent aucune économie, ce qui provoque des abandons qui font très très mal. Je ne vous parle même pas des radios associatives!
Également, les historiques FM qui n’ont pas grand intérêt à perdre leur monopole. 
Ainsi que les catégories B ne faisant que peu d’audience sur leur zone historique et qui ont peu de chance de susciter un engouement.

Le DAB n’est donc pas une urgence. Ce sera une technologie de complément et lente au développement, tel que l’a exprimé et le souhaite le CSA et donc l’Arcom, dès le 1er Janvier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité happy day radio

le probléme c'est que logique est bon sens non plus leur place dans la gouvernance et l'administration de ce pays, tant qu'une réforme et la suppréssion du statut de fonctionnaire ne sera pas acté. le probléme restera le meme dans toute les corporations de la fonction publique. un jour le chateau de carte va bien finir par tomber de lui meme c'est juste une question de temps et d'argent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Invité Goémon a dit :

Le problème Prunelle, c’est que vous avez le droit d’avoir votre analyse mais vous vous comportez toujours comme un roi qui fustige son peuple. Tout cela sans connaître réellement les informations requises. Même si je salue votre effort de compréhension et je vous réponds :

La Suisse et la France n’ont pas le même historique en ce qui concerne la Fm.
Cela a déjà été avancé ici, la bande FM Française a une richesse et un parque de diffusion qui ne nécessite pas d’urgence (Cela ne veut pas dire que notre FM est parfaite hein… je vous vois venir). Preuve en est, les nouveaux acteurs NATIFS du DAB+ ne sont pas nombreux mais surtout ne dégagent aucune économie, ce qui provoque des abandons qui font très très mal. Je ne vous parle même pas des radios associatives!
Également, les historiques FM qui n’ont pas grand intérêt à perdre leur monopole. 
Ainsi que les catégories B ne faisant que peu d’audience sur leur zone historique et qui ont peu de chance de susciter un engouement.

Le DAB n’est donc pas une urgence. Ce sera une technologie de complément et lente au développement, tel que l’a exprimé et le souhaite le CSA et donc l’Arcom, dès le 1er Janvier.

Si le DAB+ n'est pas une urgence au regard de la richesse de la bande FM (qui est, et là-dessus vous avez raison, sans comparaison avec la Suisse), le déploiement a alors été un peu fait à l'envers, c'est à dire d'abord dans les zones où l'offre FM est la plus riche. Je peux comprendre qu'un parisien, qu'un marseillais, qu'un lyonnais ou qu'un bordelais qui dispose d'environ 40 radios minimum ne voit pas l'intérêt que peux lui apporter le DAB+ surtout qu'il va y retrouver une bonne partie des radios qu'il reçoit déjà en FM.

A l'inverse, ceux qui habitent dans des zones où l'offre FM est la plus pauvre auraient été plus réceptifs à l'arrivée du DAB+.

Modifié par Prunelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 29/12/2021 à 18:20, Invité Soap a dit :

Votre emprunt de ce pseudo est vraiment gênant et pas du tout représentatif de l’esprit initial, vous vous appropriez ce qui ne vous appartient pas.

En braillant de cette manière, vous n’engagez jamais votre responsabilité et déversez votre haine en étant hautin et puéril. De l’idiotie crasse.

Et si vous n’avez le pouvoir de rien, puisqu’ en bas de l’échelle des métiers de la santé, vous aviez qu’à travailler à l’école et être moins tolérant avec vous même pour commencer!

DROIT DE REPONSE :

Bonjour les gens,

On se connait ? Ah bon ?

Que de compliments, et de vérités, avec le même état d'esprit de ceux qui nous ont repeint la fm.

Dont certains engagent encore moins leur responsabilité, car en mode invité (et surement avec un pseudo qui change à telle occasion, non ?).

Je n'ai aucune honte à avoir réussi mes études, puis commencé en bas de l'échelle il y a plus de 20 ans.

Tout le monde ne se fait pas pistonner par un pote en radio vous savez.

Talentueux ou pas, c'est peut-être celà qui permet de se remettre en question, mais aussi de dire plus clairement les choses plutôt que d'être un mouton.

Sur Radio Actu notamment il peut y avoir débats j'espère.

On appelle celà la démocratie.

A moins que ce post soit aussi retiré, bien que respectant la loi, et en m'en précisant cette fois la ou les raisons.

Allez on s'embrasse à minuit sous le gui, ou tu as encore tous tes écrans tunnels pubs et tes speacks voice trackés à caler ?

Bonjour chez vous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 30/12/2021 à 06:32, Invité Goémon a dit :

Le jour où ce sera vous même qui gérerez les dossiers, alors vous serez plus compréhensif.

Je présume que vous travaillez au CSA et que vous défendez votre fond de commerce . Néanmoins Prunelle a parfaitement raison , à l'heure de l'informatique , deux ans entre le lancement 

 de l'appel et l'autorisation d'émettre est parfaitement scandaleux . Le CSA est malheureusement le reflet de l'administration française dans toute sa splendeur . 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Goémon
il y a 26 minutes, DRM+ a dit :

Je présume que vous travaillez au CSA et que vous défendez votre fond de commerce . Néanmoins Prunelle a parfaitement raison , à l'heure de l'informatique , deux ans entre le lancement 

 de l'appel et l'autorisation d'émettre est parfaitement scandaleux . Le CSA est malheureusement le reflet de l'administration française dans toute sa splendeur . 

Qu’est-ce qui est scandaleux, d’émettre des points de vues arbitraires et d’en tirer des conclusions attives, pour juger des services dont vous n’avez aucune visibilité sur les problématiques et objectifs? Ou bien d’avoir des instances reflétants parfaitement les courants dominants d’un secteur? Est-ce votre orgueil qui s’exprime ou vos connaissances?

S’il y a des urgences et pour chercher à être constructif sans discriminer, ce sont les dérives et l’appauvrissement des programmes uniformisés ainsi que leurs ressources de plus en plus amoindries, sur lesquelles il y a un enjeu  urgent et vital. Un tuyaux de plus ne changera pas le problème.

Pour les secteurs ruraux, si la FM n’y trouve pas un écosystème suffisant, il en sera de même pour le DAB+. On ne peut parfaitement assurer une mission de pluralité sans ce soucier des nécessités fondamentales pour celle-ci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité vivele107.7

il faut plus d'émtteurs 107.7 et puissants

le pdg du csa il dit qu'il veut que 107.7 touche le coeur de l'idf et ce n'est toujours pas le cas faut attendre la grande couronne pour esperer un son potable!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Invité Goémon a dit :

Qu’est-ce qui est scandaleux, d’émettre des points de vues arbitraires et d’en tirer des conclusions attives, pour juger des services dont vous n’avez aucune visibilité sur les problématiques et objectifs? Ou bien d’avoir des instances reflétants parfaitement les courants dominants d’un secteur? Est-ce votre orgueil qui s’exprime ou vos connaissances?

S’il y a des urgences et pour chercher à être constructif sans discriminer, ce sont les dérives et l’appauvrissement des programmes uniformisés ainsi que leurs ressources de plus en plus amoindries, sur lesquelles il y a un enjeu  urgent et vital. Un tuyaux de plus ne changera pas le problème.

Pour les secteurs ruraux, si la FM n’y trouve pas un écosystème suffisant, il en sera de même pour le DAB+. On ne peut parfaitement assurer une mission de pluralité sans ce soucier des nécessités fondamentales pour celle-ci.

Aucun doute maintenant , vu vos propos vous êtes le stéréotype du parfait fonctionnaire bien moulé dans le système .Pendant plusieurs décennies en tant que professionnel dans le monde de la radio , j'ai du subir les lenteurs chroniques  du CSA . Le CSA comme vous le dites si bien reflète les courants dominant d'un secteur qu'il a toujours deux métros de retard .La France avance , un pas en avant deux pas en arrière . 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CRICRI DE CHACHA
Il y a 4 heures, Invité Goémon a dit :

Qu’est-ce qui est scandaleux, d’émettre des points de vues arbitraires et d’en tirer des conclusions attives, pour juger des services dont vous n’avez aucune visibilité sur les problématiques et objectifs? Ou bien d’avoir des instances reflétants parfaitement les courants dominants d’un secteur? Est-ce votre orgueil qui s’exprime ou vos connaissances?

S’il y a des urgences et pour chercher à être constructif sans discriminer, ce sont les dérives et l’appauvrissement des programmes uniformisés ainsi que leurs ressources de plus en plus amoindries, sur lesquelles il y a un enjeu  urgent et vital. Un tuyaux de plus ne changera pas le problème.

Pour les secteurs ruraux, si la FM n’y trouve pas un écosystème suffisant, il en sera de même pour le DAB+. On ne peut parfaitement assurer une mission de pluralité sans ce soucier des nécessités fondamentales pour celle-ci.

C'est surtout que le CSA a vecu pendant plusieurs decennies sur les reserves de ses ancetres et n'a pas créé un copek d'allotissements quand l'administration precedente a permis à maintes radios locales d'exister et se developper.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Invité Goémon a dit :

Qu’est-ce qui est scandaleux, d’émettre des points de vues arbitraires et d’en tirer des conclusions attives, pour juger des services dont vous n’avez aucune visibilité sur les problématiques et objectifs? Ou bien d’avoir des instances reflétants parfaitement les courants dominants d’un secteur? Est-ce votre orgueil qui s’exprime ou vos connaissances?

S’il y a des urgences et pour chercher à être constructif sans discriminer, ce sont les dérives et l’appauvrissement des programmes uniformisés ainsi que leurs ressources de plus en plus amoindries, sur lesquelles il y a un enjeu  urgent et vital. Un tuyaux de plus ne changera pas le problème.

Pour les secteurs ruraux, si la FM n’y trouve pas un écosystème suffisant, il en sera de même pour le DAB+. On ne peut parfaitement assurer une mission de pluralité sans ce soucier des nécessités fondamentales pour celle-ci.

Urgent et vital, deux notions que le CSA ne semble pas connaître vu sa lenteur notoire... Quant aux programmes uniformisés, qui a autorisé les reprises de radios adultes par des radios qui proposent un format hits déjà disponible sur la zone d'émission de la radio reprise si ce n'est le CSA...

Modifié par Prunelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Goémon
Il y a 1 heure, DRM+ a dit :

Aucun doute maintenant , vu vos propos vous êtes le stéréotype du parfait fonctionnaire bien moulé dans le système .Pendant plusieurs décennies en tant que professionnel dans le monde de la radio , j'ai du subir les lenteurs chroniques  du CSA . Le CSA comme vous le dites si bien reflète les courants dominant d'un secteur qu'il a toujours deux métros de retard .La France avance , un pas en avant deux pas en arrière . 

 

Est-ce que le CSA peut-être parfois submergé ou même, pas suffisamment qualifié sur certain dossier, ce n’est toujours pas le sujet.

Mis à part, de tenter de me coller une étiquette à l’aveugle et de nous partager une vieille rengaine victimaire, vous n’avez aucun argument pouvant justifier aujourd’hui une haine envers cette instance. Un régulateur, qui est pour votre gouverne, un modèle faisant école dans le monde entier. Non seulement, vous insultez la France mais aussi, tous ses partenaires.

Moi je parle de fait, vous, vous montez en épingle de mauvaises caricatures juste pour avoir le dernier mot :/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, Invité Goémon a dit :

Un régulateur, qui est pour votre gouverne, un modèle faisant école dans le monde entier. Non seulement, vous insultez la France mais aussi, tous ses partenaires.

Un modèle faisant école dans le monde entier ! c'est la meilleure de cette fin d'année . votre ego est sans limite . Dénoncer le stupre et la lenteur d'une administration  n'est pas insultant mais au contraire constructif .Enlevez donc vos oeillères . D'ailleurs  à ce sujet lisez donc l'excellent livre du journaliste Guillaume EVIN : le livre loir du CSA .Après l'avoir lu vous descendrez peut être de votre piédestal . Fin de débat . Passez votre chemin 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du csa, on pourra retenir les présidences de feu Hervé Bourges, qui  fut une des personnalités médiatiques les plus importantes de ces 40 dernières années. Avant qu il ne s y fasse remplacer par feu l ancien maire de Toulouse, Dominique Baudis, dont le début de la présidence fut, entre autres, entachée par la mise en demeure de la radio Skyrock au début des années 2000. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du CSA on retiendra particulièrement l'affaire de la chaîne de TV Numéro 23 où l'organisme de régulation accorda un canal de la TNT à une société qui n'existait pas.

Pas franchement glorieux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité RN9

Des puissances ridicules pour les radios associatives et des centaines de fréquence en doublon pour Radio France

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Goémon
Il y a 8 heures, DRM+ a dit :

Un modèle faisant école dans le monde entier ! c'est la meilleure de cette fin d'année . votre ego est sans limite . Dénoncer le stupre et la lenteur d'une administration  n'est pas insultant mais au contraire constructif .Enlevez donc vos oeillères . D'ailleurs  à ce sujet lisez donc l'excellent livre du journaliste Guillaume EVIN : le livre loir du CSA .Après l'avoir lu vous descendrez peut être de votre piédestal . Fin de débat . Passez votre chemin 

Sauf que… vous n’avancez aucun argument pour expliquer que le CSA n’est pas un modèle qui s’exporte. Et comment pourriez vous le faire? c’est un fait public!
Le programme français de régulation audiovisuelle sert de modèle à l’étranger. Chaque année, le CSA (nouvellement l'Arcom) est appelé à partager son expérience en envoyant des experts partout dans le monde, à la demande des autorités locales! Australien, canadien, polonais, roumanie, catalan, coréen, et tous les pays Francophone. Voyez, vous êtes dans la contestation arbitraire, moi j’avance des faits. Ne pas le reconnaître, c’est être malhonnête et orgueilleux.
Vous essayez maladroitement de retourner ma remarque sur votre orgueil à mon encontre, si vous pensiez prendre de la hauteur, c’est loupé.
Il n’y a pas de ‘fin débat’ quand il n’y a pas eu de débat d’idée. Cataloguer une entité en n’exposant uniquement des polémiques, qui ne sont par définition, pas des infos, ce n’est pas avoir une idée tellement c’est absurde, et ne peut avoir que pour seul objectif : nourrir votre suffisance démesuré.
Continuez à fantasmer dans votre haine, de toutes les façons, quoi que vous pensiez, comme vous n’êtes que dans le rejet et absolument pas dans l’action, cela n’a aucune conséquence, heureusement pour nous tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Bullitos a dit :

Du csa, on pourra retenir les présidences de feu Hervé Bourges, qui  fut une des personnalités médiatiques les plus importantes de ces 40 dernières années.

C'est sous la mandature Bourges que la plupart des radios locales et régionales sont passées sous pavillon Rire & Chansons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le CSA est un ramassis de jacobins vendu aux oligopoles. Il est pour la fusion TF1-M6 et donne des leçons de pluralisme. Cette autorité administrative indépendante n'a d'indépendance que le nom. Je vous invite à lire Le Canard Enchaîné du 15 février 2017 où le Conseil d'état lui avait ordonné de sanctionner Radio France pour la diffusion de publicités non institutionnelles non autorisées à l'époque. Et que dire toujours dans ce même hebdo du 9 octobre 2019 ce titre : l'ex chef de l'état, avait en 2015 appelé Olivier Schrameck, le président du CSA, pour lui demander d'éliminer deux concurrents de poids de Delphine Ernotte. En toute indépendance... Enfin le "sage" chargé de réguler les plates-formes est un ancien de chez Google France. Fermez le ban.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Goémon
Le 31/12/2021 à 17:18, Prunelle a dit :

Urgent et vital, deux notions que le CSA ne semble pas connaître vu sa lenteur notoire... Quant aux programmes uniformisés, qui a autorisé les reprises de radios adultes par des radios qui proposent un format hits déjà disponible sur la zone d'émission de la radio reprise si ce n'est le CSA...

L’administration Française a toujours été lente, c’est d’ailleurs un des nombreux chantiers politiques en cours dans de nombreux domaines: d’ici là, au bal, on danse avec les filles présentes.

Pour les radios musicales commerciales privées, il y a en effet un gros problème de régulation car les sages n’ont jamais vraiment adhéré à cette culture américaine.
En réalité, c’est la liberté d’expression qui à été l’argument galvaudé pour permettre l’expansion des radios musicales dans les années 80. Bénéfiques un temps, aujourd’hui, l’instance ne s’est pas dotée d’une réelle culture top40. Ce sont des fonctionnaires qui maîtrisent parfaitement l’administratif et sa déontologie (pour résumer) mais un peu moins les subtilités culturelles des commerciales privées. Une faiblesse que certains arrivent à exploiter très malicieusement. Et malheureusement pour nous, des dérives ayant pour conséquences de privilégier l’ordinateur au profit de l’humain, le recopiage plutôt que la création, le vieillissement des cibles plutôt que le renouvellement, le copinage plutôt que le talent…. Tout cela par un manque d’exigence qui ne pouvait venir que de l’arcom (csa). 

C’est un enjeu important pour notre média, affectant la diversité des programmes mais aussi des ressources humaines, dans un contexte où le digital est en pleine croissance (parfois même en se nourrissant de la culture radio), mais ce n’est certainement pas en cherchant un coupable que les mentalités avanceront dans le bon sens. Chacun fait ce qu’il peut.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Invité Goémon a dit :

Pour les radios musicales commerciales privées, il y a en effet un gros problème de régulation car les sages n’ont jamais vraiment adhéré à cette culture américaine.
En réalité, c’est la liberté d’expression qui à été l’argument galvaudé pour permettre l’expansion des radios musicales dans les années 80. Bénéfiques un temps, aujourd’hui, l’instance ne s’est pas dotée d’une réelle culture top40. Ce sont des fonctionnaires qui maîtrisent parfaitement l’administratif et sa déontologie (pour résumer) mais un peu moins les subtilités culturelles des commerciales privées. Une faiblesse que certains arrivent à exploiter très malicieusement.

Ce n'est pas un problème d'adhésion ou de culture , c'est surtout un problème de maîtrise des sujets que cette instance est censée réguler. Ces fonctionnaires n'y connaissent strictement rien en format radio et se font complètement berner par certains opérateurs. Quand je vois qu'une radio oldies comme RCN Radio a été reprise par 100% sans remise en jeu des fréquences alors que nous étions sur deux formats, deux cibles et même deux identités territoriales différentes, ce n'est plus de la faiblesse mais bien de l'incompétence.

Modifié par Prunelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CRICRI DE CHACHA
Il y a 2 heures, Prunelle a dit :

Ce n'est pas un problème d'adhésion ou de culture , c'est surtout un problème de maîtrise des sujets que cette instance est censée réguler. Ces fonctionnaires n'y connaissent strictement rien en format radio et se font complètement berner par certains opérateurs. Quand je vois qu'une radio oldies comme RCN Radio a été reprise par 100% sans remise en jeu des fréquences alors que nous étions sur deux formats, deux cibles et même deux identités territoriales différentes, ce n'est plus de la faiblesse mais bien de l'incompétence.

Il est d'ailleurs de jurisprudence constante qu'une des missions du CSA est de veiller :

  • à laisser des ressources suffisantes pour les programmes de proximité

Non content de ne pas suffisemment avoir défini cette notion de "programme de proximité" - celà n'est-il pas evident -, certains s'imaginent entrer dans cette case tout en diffusant des programmes depuis la planête Mars.

La jurisprudence nous enseigne que ce n'est pas en remplacant une A ou une B par une cat D que le CSA remplit cette mission.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Prunelle a dit :

Quand je vois qu'une radio oldies comme RCN Radio a été reprise par 100% sans remise en jeu des fréquences alors que nous étions sur deux formats, deux cibles et même deux identités territoriales différentes, ce n'est plus de la faiblesse mais bien de l'incompétence.

Un autre exemple avec le reprise de radio Émeraude par DLB et il y en a beaucoup d'autres  . Et après on vient nous dire que le CSA est un modèle qui s'exporte . Le CSA ferait bien mieux de balayer devant sa porte . 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, DRM+ a dit :

Un autre exemple avec la reprise de radio Émeraude par DLB et il y en a beaucoup d'autres  . Et après on vient nous dire que le CSA est un modèle qui s'exporte . Le CSA ferait bien mieux de balayer devant sa porte . 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 20 heures, Invité CRICRI DE CHACHA a dit :

Il est d'ailleurs de jurisprudence constante qu'une des missions du CSA est de veiller :

  • à laisser des ressources suffisantes pour les programmes de proximité

Quand on voit à qui a été réattribué le réseau Vitamine, on a compris que les programme de proximités est le cadet de leur soucis et qu'ils n'appliquent pas (plus) la loi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne année les gens,

Ah le CSA, que de bons moments partagés grace à lui :

- 1992 : un millésime inédit pour des décisions concrétisées alors,  en tv comme en radio.

- 1986 : début des mesures sur les quotas français en radios.

- 2018 : Le verdict des ex fréquences de VITAMINE (radio B au format plutôt dance/électro/top40).

Alors de penser à encourager un nouveau projet B, les fréquences sont réattribuées ainsi :

- le 90.8 de Toulon & Solliès- Pont à une radio D : Jazz Radio.

- le 88.3 de Hyères/Bormes/Le Lavandou à une radio B existante : Mistral FM.

- le 89.1 de Ste Maxime & St Tropez d'abord à une B existante (KISS FM) puis finalement en Mai dernier à la D Radio Latina. 

- le 107.2 de Marseille (et non plus Marseille et Aix) à une radio B existante : Maritima.

- Le 104.8 de Nices / Cannes à la D Radio Latina.

- Le 93.8 de Saint Raphaël à une radio D : Jazz Radio.

Changement de format, changement de catégorie. Le tout figeant la bande FM Région Sud en un clin d'oeil : Ouaow !

Merci au CSA pour l'économie locale et l'évènementiel.

Lisez donc Le Livre Noir du CSA.

Et Bonjour chez vous.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 30/12/2021 à 12:35, Prunelle a dit :

mais que l'on m'explique alors l'écart de vitesse de déploiement du DAB+ entre la Suisse et la France

En Suisse le service public et le gouvernement étaient probablement plus motivés.

En France, Radio France a mis du temps avant de commencer à bouger, les gouvernements successifs s'en foutent, et les grands groupes sont contre le DAB+. Cela n'aide pas.

 

Modifié par Ben

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Bl0b

dab+ -----> chantier titanesque et coûteux, beaucoup d'émetteurs  à installer

il faudra des années et des années avant que le pays soit couvert

fm suffisante pour beaucoup de gens donc pas besoin du dab et stations de radios numériques pas toujours intéressantes.

écoute sur ip présente partout --------> pas besoin de poste de radio

csa-arcom ----> vision passéiste du 20ème siècle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, MAXXIMUM83 a dit :

- 1986 : début des mesures sur les quotas français en radios.

C'est en 1994 que les quotas sont apparus.

 

Il y a 9 heures, MAXXIMUM83 a dit :

- Le 104.8 de Nices / Cannes à la D Radio Latina.

Sur 104.8 à Cannes il y a Ouï FM.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CRICRI DE CHACHA
Il y a 19 heures, Ben a dit :

En Suisse le service public et le gouvernement étaient probablement plus motivés.

En France, Radio France a mis du temps avant de commencer à bouger, les gouvernements successifs s'en foutent, et les grands groupes sont contre le DAB+. Cela n'aide pas.

Il est vrai que c'est le joyeux bordel; de plus, les baisses d'audience des differents acteurs n'incitent pas à une exposition de concurrents.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Goémon

 

Le 02/01/2022 à 12:20, Prunelle a dit :

Ce n'est pas un problème d'adhésion ou de culture , c'est surtout un problème de maîtrise des sujets que cette instance est censée réguler.

Si vous n’adhèrez pas à une culture et que vous la rejetez, vous pouvez difficilement la comprendre et la conduire.

Je réponds à votre message mais ce n’est pas comme cela que je l’ai exprimé. J’ai dit, « ils n’ont jamais vraiment adhéré.. », ce qui veut dire, qu’ils ne la rejettent pas et peuvent la maîtriser, mais peuvent manquer certaines subtilités. De par votre réponse, vous transformez donc mon propos qui était nuancé.

Quand vous dites ‘ce n’est pas’, là…on quitte la nuance. Est-ce par ce que vous connaissez les agents et avait vu personnellement leurs travaux, ou c’est juste votre point de vue extérieur d’inspecteurs des travaux finis?

C’est toujours pareil, vous n’avez que des opinions, ce qui n’est pas un mal, mais vous les affirmez comme-ci elles étaient vérités.

Des affirmations qui reposent sur de mauvaises caricatures ont le crédit quelle mérite = 0. Ne serait-ce pas une bonne définition du populisme..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

« Si je suis président de la République, je nommerai Sandrine Rousseau à la tête du CSA, puisque c’est elle la gardienne du temple de la parole propre. »

Il est bien ce Fabien :mrgreen:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CRICRI DE CHACHA
Le 03/01/2022 à 11:49, repeat a dit :

Quand on voit à qui a été réattribué le réseau Vitamine, on a compris que les programme de proximités est le cadet de leur soucis et qu'ils n'appliquent pas (plus) la loi.

Mais effectivement et c'est un veritable scandale de depouiller Marseille et AIX de categories B : on a l'impression que tout est fait pour favoriser les acteurs qui deviennent des institutionnels alors qu'on nage dans l'industrie la plus bidesque.

La moindre des choses aurait ete de renouveler le genre.

Apparemment, reguler, ca veut dire "reguler la concurrence" pour mieux la maitriser et avoir l'aval sur elle.

Si ces stations faisaient 20 points d'audience, elles seraient eventuellement legitime; or, elles n'en font à peine que 5 !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CRICRI DE CHACHA
Le 04/01/2022 à 22:26, Invité Goémon a dit :

Des affirmations qui reposent sur de mauvaises caricatures ont le crédit quelle mérite = 0. Ne serait-ce pas une bonne définition du populisme..

Toute affirmation mérite un minutieux examen avant d'être rejetée; et c'est justement ce qui était reproché au CSA : rejeter les demandes à tout-va, se contenter d'une pseudo-regulation de ce qui existe dejà, eliminer ce qui les ennuye et se contenter du minimum.

La solution serait surement d'avoir une division specifique à la radio : on aurait des gens plus professionnels et moins d'amalgame serait effectué avec la television.

N'oublions pas que ce CSA a ete créé à coup de 49.3 : à mon sens, c'est dejà une erreur !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×