Aller au contenu
Invité The Bl0b

FSER et autres subventions.

Messages recommandés

Invité The Bl0b

est-il normal de subventionner les radios de catégorie A qui ne font aucune audience ?

vos réponses sont les bienvenues.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Fl0p
Il y a 2 heures, Invité The Bl0b a dit :

est-il normal de subventionner les radios de catégorie A qui ne font aucune audience ?

vos réponses sont les bienvenues.

Peut-être que tu devrais les écouter pour justement leur faire un peu d’audience plutôt que de venir faire un sujet inutile sur Radioactu…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Radio A
Il y a 3 heures, Invité The Bl0b a dit :

est-il normal de subventionner les radios de catégorie A qui ne font aucune audience ?

vos réponses sont les bienvenues.

la réponse est NON .... à l'heure des applis / sites internet / reseaux sociaux si leur audience tellement importante

et si confidentielle est "indispensable"  ... alors les " fideles " se convertiront pour les ecouter avec ces nouveaux moyens plus simples et modernes

sans risque de saturer les serveurs (!) ... quant on pense que certaines Web radio sans diff en FM font plus d'audience que des A qui existent

depuis 30 ans et diffusent en FM on se dit il serait temps de reformer le FSER ...

 

A l'inverse plusieurs A travaillent de maniere PRO, mieux que des B ....

Exemples : Metropole (83), Vosges FM (88), Oxygene (77), Reseau Oxygene (Montagnes), Pyrennées FM (Toulouse et region midi) ... et d'autres

et elles ont un VRAI contenu local, pas de pub nationales puisque pas de GIE ... et ont plusieurs salariés.

et ça c'est appréciable car une radio est faite pour etre écoutée, surtout sur des petits secteurs.

Les radios de 1981 n'ont plus leur place avec des grilles de programmes type patchwork ou on passe du classique au hard rock sans transition !

un peu de logique !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité (Vraie) Radio A
Il y a 6 heures, Invité Radio A a dit :

la réponse est NON .... à l'heure des applis / sites internet / reseaux sociaux si leur audience tellement importante

et si confidentielle est "indispensable"  ... alors les " fideles " se convertiront pour les ecouter avec ces nouveaux moyens plus simples et modernes

sans risque de saturer les serveurs (!) ... quant on pense que certaines Web radio sans diff en FM font plus d'audience que des A qui existent

depuis 30 ans et diffusent en FM on se dit il serait temps de reformer le FSER ...

 

A l'inverse plusieurs A travaillent de maniere PRO, mieux que des B ....

Exemples : Metropole (83), Vosges FM (88), Oxygene (77), Reseau Oxygene (Montagnes), Pyrennées FM (Toulouse et region midi) ... et d'autres

et elles ont un VRAI contenu local, pas de pub nationales puisque pas de GIE ... et ont plusieurs salariés.

et ça c'est appréciable car une radio est faite pour etre écoutée, surtout sur des petits secteurs.

Les radios de 1981 n'ont plus leur place avec des grilles de programmes type patchwork ou on passe du classique au hard rock sans transition !

un peu de logique !

Que des exemples de radios A qui se comportent comme des radios B... Quels beaux exemples d'opportunisme de personnes qui profitent du FSER et de leurs 20% de pubs !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Invité (Vraie) Radio A a dit :

Que des exemples de radios A qui se comportent comme des radios B... Quels beaux exemples d'opportunisme de personnes qui profitent du FSER et de leurs 20% de pubs !

Parce que les radios A dirigées depuis 30 ans par les mêmes personnes, avec un son pourri, des problèmes techniques permanents, qui font 0 auditeurs, sur lesquelles personne ne veut faire sa pub et qui cumulent FSER + subventions des collectivités locales sont un exemple?

Je préfère encore une radio A qui se comportent peut être comme une radio B mais qui au moins fait de l'audience, intéresse les annonceurs locaux et propose un contenu qui ressemble à quelque chose notamment en terme de qualité sonore ou d'habillage antenne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité curieux1
il y a 25 minutes, Prunelle a dit :

Parce que les radios A dirigées depuis 30 ans par les mêmes personnes, avec un son pourri, des problèmes techniques permanents, qui font 0 auditeurs, sur lesquelles personne ne veut faire sa pub et qui cumulent FSER + subventions des collectivités locales sont un exemple?

Je préfère encore une radio A qui se comportent peut être comme une radio B mais qui au moins fait de l'audience, intéresse les annonceurs locaux et propose un contenu qui ressemble à quelque chose notamment en terme de qualité sonore ou d'habillage antenne.

+ 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité (Vraie) Radio A
il y a 38 minutes, Prunelle a dit :

Parce que les radios A dirigées depuis 30 ans par les mêmes personnes, avec un son pourri, des problèmes techniques permanents, qui font 0 auditeurs, sur lesquelles personne ne veut faire sa pub et qui cumulent FSER + subventions des collectivités locales sont un exemple?

Je préfère encore une radio A qui se comportent peut être comme une radio B mais qui au moins fait de l'audience, intéresse les annonceurs locaux et propose un contenu qui ressemble à quelque chose notamment en terme de qualité sonore ou d'habillage antenne.

Je vais reprendre mon propos autrement : est-ce le but d'une radio A d'aller chasser sur le terrain d'une radio B ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Radio A
Il y a 2 heures, Invité (Vraie) Radio A a dit :

Que des exemples de radios A qui se comportent comme des radios B... Quels beaux exemples d'opportunisme de personnes qui profitent du FSER et de leurs 20% de pubs !

je voie que l'art est difficile (de faire plus de 10 auditeurs / jour), la critique est facile ...

Votre analyse est fausse, ces radios A sont différentes des B puisque sans pub natio deja, avec des partenariats locaux et echanges pub interessants,

des VRAIES infos de proximité, direct auditeurs ...

je rappelle que l'on fait de la radio pour les auditeurs, pas pour ses 10 potes de bar ou sa famille, ne vous en deplaise !

Enfin ces radios sont en regle par rapport au FSER, vous en etes jaloux car vous etes totalement incapable de progresser et vous remettre en question.

Rien n'empeche de gérer une radio A comme une entreprise, après c'est un choix, mais ne croyez pas qu'avez vos 100 auditeurs par jour

vous etes " différents ", vous etes mauvais, sans ame, sans personnalité le plus souvent ...

Nous serions dans les années 1980 / 1990, passe encore, nous sommes en 2021 ...  les reseaux sociaux ont pris le relais.

Demain la radio sera enregistrée, elle l'est deja  en voice track, mais elle sera podcastée, seules les radios qui des maintenant

investisseront ce creneau s'en sortiront ...

Beaucoup de A sont un "copinage " familial, qui profite des subventions pour 10 auditeurs / jour .... ça c'est vraiment inadmissible !

Quel est votre format ? votre différence qualitative ? votre plan de develloppement ?

 

Pas plus tard que la semaine derniere, j'ai visité une A qui a 6 oui 6 micros RE 20 à 600 € (soit 3600 € !!! de la confiture pour cochons !) mais avec un son POURRAVE

car ils n'ont meme pas installé un traitement DBX 286 S sur chaque micro (150 €), j'ai conseillé à une autre radio A de prendre des Prenonus PD 87 (120 € piece)

avec des DBX 286 S (150 €),  pour moins de 1800 € les 6 micros / 6 dbx le son est incomparable (et meme equivalent a des Shure SM7 B traités mais 4 fois plus chers)

par rapport à la radio avec les RE 20 .... CQFD !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Radio A
Il y a 2 heures, domdom24 a dit :

et a votre avis quel est le budget annuelle d'une A puisse que c'est d' argent qu'il s'agit

ca depends de la gestion ... si plusieurs programmes pour zones differentes, plusieurs FSER ...

pub locale / partenariats / echanges / publication magazine ecrit ou page facebook ... / regie pub / 

programme musical thematique web radio (pour noel / union commercante par exemple)

 

Certaines ont 10 000 € par an de budget  .. certaines tournent avec 150 000 € / 200 000 € voir plus ... (j'en connais et il fait bon y travailler !)

Pour info les associatives RCF obtiennent en general en FSER 50000 / 60000 € par an, completent avec 30000 € de dons auditeurs

+ subvention de l'eveché ( environ 30 à 50000 € par an selon les regions) soit en moyenne 110 000 à 140 000 € par an pour une RCF departementale

avec plusieurs emetteurs FM

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prunion
Il y a 1 heure, Prunelle a dit :

les radios A dirigées depuis 30 ans par les mêmes personnes, avec un son pourri,

 

Il y a 1 heure, Prunelle a dit :

Je préfère encore une radio A qui se comportent peut être comme une radio B

ça va on a compris vous ne jurez que par le top 40 et les réseaux  @Prunelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Invité (Vraie) Radio A a dit :

Je vais reprendre mon propos autrement : est-ce le but d'une radio A d'aller chasser sur le terrain d'une radio B ?

Et quel est le but d'une radio A aujourd'hui? Proposer de la chanson française à 8h, de la musique classique à 11h et du son électro à 20h tout en percevant 50 000 € à 100 000 € de FSER et subventions par an? Personne n'écoute ces radios là hormis ceux qui les font et les gères. Et d'ailleurs ce sont celles qui sont souvent le plus en difficulté financière.

On peut parfaitement proposer un programme varié mais cohérent, professionnel tout en étant en catégorie A et sans vouloir copier les radios B non.

Modifié par Prunelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello 

Eternel combat entre celles et ceux qui prônent encore aujourd'hui l'idéologie 80's ou 90's et qui ne souhaitent pas changer le mode  de fonctionnement et les nouveaux responsables de radios A qui, sans tomber dans la radio top 40 et pubs à outrance, essaient de trouver une alternative entre les deux modéles...

J'ai eu l'occasion d'assister à des réunions de responsables de radios A et le sujet est souvent mis sur la table : la radio A peut-elle continuer à perdurer avec le modéle d' il y a 30 ou 40 ans ?

Je suis assez pour les nouvelles A qui proposent du contenu local, des rdv pratiques tout en ayant une grille de programmes cohérente avec des animateurs-rices qui tiennent à peu prés la route .... et respectent les 20 % de pubs autorisés par le FSER (d'ailleurs qu'est ce que 20 % de pubs en volume de spots ? : sur 50000 € de Fser cela fait : 10 000 euros à l'année soit moins de 1000 € par mois ...) on ne peut pas dire que l'antenne est ou risque d'être saturée par le volume de spots ! Sans compter que certaines pubs peuvent être produites de manière originale qui sortent des sentiers battus type radios commerciales ... 

Pour les tenants de l'ancien modéle qui gèrent encore  des radios A je me demande comment vous pouvez bénéficier de subventions, ce n'est pas une critique, en local notamment car au vu de ce que j'entends par ci par là les partenaires institutionnels (régions, départements, mairies etc..) demandent de plus en plus de dossiers contenant entre autres les chiffres de sondages, le type d'auditoire etc.. La nouvelle génération d'élus-ues s'intéressent de plus en plus précisément aux supports de communication et les raisons de choisir tel ou tel support ....

Modifié par Oldschoolspeaker

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité El Rim
il y a 41 minutes, Prunelle a dit :

Et quel est le but d'une radio A aujourd'hui? Proposer de la chanson française à 8h, de la musique classique à 11h et du son électro à 20h tout en percevant 50 000 € à 100 000 € de FSER et subventions par an? Personne n'écoute ces radios là hormis ceux qui les font et les gères. Et d'ailleurs ce sont celles qui sont souvent le plus en difficulté financière.

Vous percistez à rabaisser tout ce qui ne rentre pas dans votre appréciation de la radio. 

Vous mettez toutes les associatives dans le même sac en ignorant leurs buts et ses nombreux succès qui ne concernent pas que l’audience. Vous ne savez pas mais vous jugez sans savoir.

Pourtant, vous n’êtes vous même absolument pas légitime pour juger puisque vous ne faites que relayer des infos que vous trouvez, telle une fouine sur internet.

Vous prouvez ici que vous n’avez n’absolument rien compris à l’esprit culturel de la France.

Chez nous, à l’heure où le populisme dénonce (parfois à juste titre, ne soyons pas extrémiste...) la course à l’audience et les intérêts de groupes industriels propriétaires de medias, le CSA garanti en réponse, une pluralité offrant, justement, des entités qui n’ont pas de but lucratif ou dogmatique, pour chaque citoyen qui le désire. C’est une manifestation démocratique à la Française qui ne peut pas être évaluée par son coût, que vous piétinez lâchement sous couvert d’être inscrit sur un forum.

Si c’était un modèle de radio imposé à tous les acteurs, on pourrait comprendre votre indignation mais ce n’est pas le cas. Chacun est libre de faire ou de consommer ce qu’il souhaite.

Votre dictature de la pensée est franchement gonflante. Vous n’aimez pas notre pays, ses valeurs et notre patrimoine culturel, vous pouvez parfaitement le quitter ou vous taire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 33 minutes, Oldschoolspeaker a dit :

Pour les tenants de l'ancien modéle qui gèrent encore  des radios A je me demande comment vous pouvez bénéficier de subventions, ce n'est pas une critique, en local notamment car au vu de ce que j'entends par ci par là les partenaires institutionnels (régions, départements, mairies etc..) demandent de plus en plus de dossiers contenant entre autres les chiffres de sondages, le type d'auditoire etc.. La nouvelle génération d'élus-ues s'intéressent de plus en plus précisément aux supports de communication et les raisons de choisir tel ou tel support ....

Et avec les contraintes budgétaires des collectivités locales, subventionner la ou les radios du coin que personne n'écoute n'est plus la priorité.

Si même ceux qui décident (c'est à dire les élus) n'écoutent pas vos radios faute de contenu intéressant, comment voulez-vous qu'ils accordent les subventions?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité radio a
Il y a 3 heures, Invité El Rim a dit :

Vous percistez à rabaisser tout ce qui ne rentre pas dans votre appréciation de la radio. 

Vous mettez toutes les associatives dans le même sac en ignorant leurs buts et ses nombreux succès qui ne concernent pas que l’audience. Vous ne savez pas mais vous jugez sans savoir.

Pourtant, vous n’êtes vous même absolument pas légitime pour juger puisque vous ne faites que relayer des infos que vous trouvez, telle une fouine sur internet.

Vous prouvez ici que vous n’avez n’absolument rien compris à l’esprit culturel de la France.

Chez nous, à l’heure où le populisme dénonce (parfois à juste titre, ne soyons pas extrémiste...) la course à l’audience et les intérêts de groupes industriels propriétaires de medias, le CSA garanti en réponse, une pluralité offrant, justement, des entités qui n’ont pas de but lucratif ou dogmatique, pour chaque citoyen qui le désire. C’est une manifestation démocratique à la Française qui ne peut pas être évaluée par son coût, que vous piétinez lâchement sous couvert d’être inscrit sur un forum.

Si c’était un modèle de radio imposé à tous les acteurs, on pourrait comprendre votre indignation mais ce n’est pas le cas. Chacun est libre de faire ou de consommer ce qu’il souhaite.

Votre dictature de la pensée est franchement gonflante. Vous n’aimez pas notre pays, ses valeurs et notre patrimoine culturel, vous pouvez parfaitement le quitter ou vous taire.

Vous ne comprenez rien à rien ! La radio est un média fait pour etre écouté ne vous en déplaise ! sinon couper votre emetteur !

Si vous souhaitez donner la parole a des acteurs locaux qui ne l'ont pas sur France Bleu ou d'autres médias, ok,

mais pour que cela fonctionne il faut une cohérence (musicale / visuelle / editoriale ...), le mélange de bric et de broc

mene nul part ... à part à un zero pointé aux sondages medialocales !

Aujourd'hui on ne consomme plus la FM comme il y a 15/20 ans, la preuve l'audience generale a baissé !

Il n'y a aucune honte a faire de la publicité et à bien la vendre sur une radio A !

Je remarque que la plupart du temps ce sont les radios anarchiques qui se refusent au "diable"  de la publicité,

ou c'est plutot les annonceurs qui ne veulent pas investir 1 centime d'euro dans ce genre de radios ... 

Pour  avoir de la pub,  il faut de l'audience !

Pour ceux et celles qui veulent de la pluralité à l'extreme ... mettez vous en web radio ... cela suffira pour l'audience que vous faites en FM aujourd'hui 

en plus vous pourrez VRAIMENT comptabiliser le nombre d'auditeurs réels et de connexion ... donc plus fiable que les medialocales FM que vous denoncez souvent

de favoriser les radios commerciales ...

 

Ce qui fera le succès ou pas des années à venir c'est le VRAI contenu local  interessant et federateur en mode parlé ... voir en podcast

Mais une interview ne doit pas durer 15 plombes non plus ... nombreuses A n'ont toujours pas compris que de ratisser à 360 ° ne mene nul part ...

Les A ont une force immense à se fédérer, s'organiser comme les B l'ont fait contre les reseaux via le Gie pour la pub nationale.

Resultats, aujourd'hui une B touche 6 € par auditeur et par an en pub natio, soit par exemple : 10 000 auditeurs / jour en medialocales

rapporte 60000 € à la petite B en question ... de quoi deja payer presque 2 ou 3 salaires tous les mois pendant 1 an pour la partie programme.

Il n'y aucune honte a être en A, avoir une bonne ambiance de travail, faire de l'audience, des programmes ecoutés et commercialisables,

avoir un bon son et une belle comm, et se vouloir rentable sur ce modele economique FSER + pub.

Vous pouvez donner la parole a des acteurs locaux avec des mini agendas associatifs en format courts inferieurs a 1 minute ... mais bien foutus !

Que ferez vous le jour ou le FSER sera supprimé ? une manif de 10 auditeurs devant la prefecture de votre departement ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité (Vraie) Radio A
Il y a 15 heures, Invité Radio A a dit :

je voie que l'art est difficile (de faire plus de 10 auditeurs / jour), la critique est facile ...

Votre analyse est fausse, ces radios A sont différentes des B puisque sans pub natio deja, avec des partenariats locaux et echanges pub interessants,

des VRAIES infos de proximité, direct auditeurs ...

je rappelle que l'on fait de la radio pour les auditeurs, pas pour ses 10 potes de bar ou sa famille, ne vous en deplaise !

Enfin ces radios sont en regle par rapport au FSER, vous en etes jaloux car vous etes totalement incapable de progresser et vous remettre en question.

Rien n'empeche de gérer une radio A comme une entreprise, après c'est un choix, mais ne croyez pas qu'avez vos 100 auditeurs par jour

vous etes " différents ", vous etes mauvais, sans ame, sans personnalité le plus souvent ...

Nous serions dans les années 1980 / 1990, passe encore, nous sommes en 2021 ...  les reseaux sociaux ont pris le relais.

Demain la radio sera enregistrée, elle l'est deja  en voice track, mais elle sera podcastée, seules les radios qui des maintenant

investisseront ce creneau s'en sortiront ...

Beaucoup de A sont un "copinage " familial, qui profite des subventions pour 10 auditeurs / jour .... ça c'est vraiment inadmissible !

Quel est votre format ? votre différence qualitative ? votre plan de develloppement ?

 

Pas plus tard que la semaine derniere, j'ai visité une A qui a 6 oui 6 micros RE 20 à 600 € (soit 3600 € !!! de la confiture pour cochons !) mais avec un son POURRAVE

car ils n'ont meme pas installé un traitement DBX 286 S sur chaque micro (150 €), j'ai conseillé à une autre radio A de prendre des Prenonus PD 87 (120 € piece)

avec des DBX 286 S (150 €),  pour moins de 1800 € les 6 micros / 6 dbx le son est incomparable (et meme equivalent a des Shure SM7 B traités mais 4 fois plus chers)

par rapport à la radio avec les RE 20 .... CQFD !

Alors, pour commencer, vous ne savez pas qui je suis et vous ne me connaissez pas. Donc merci d'éviter vos jugements totalement inutiles.

En quoi une radio A qui diffuse ses 20% de pubs est différente d'une B ? En rien. Juste le fait de diffuser de la pub est déjà un point commun. Rien à voir avec la publicité nationale (pas besoin pour une B de faire partie du GIE pour diffuser de la pub...). Ensuite, j'ai eu la chance d'être président d'une radio A pendant plusieurs années. Je n'ai aucunement à rougir de son activité et de son bilan. Elle se porte à merveille et est très loin des clichés que vous véhiculez. 0% de publicité commerciale dans le budget et la radio va très bien car elle mène des projets en lien avec le média radio.

Puisque que vous prétendez tout connaître et tout faire mieux que tout le monde : quel est le format de votre radio ? Votre plan de développement ? Votre bilan ? Votre activité ? Vous conseillez carrément des radios alors vous pouvez certainement répondre à ces questions.

Il y a 5 heures, Prunelle a dit :

Et quel est le but d'une radio A aujourd'hui? Proposer de la chanson française à 8h, de la musique classique à 11h et du son électro à 20h tout en percevant 50 000 € à 100 000 € de FSER et subventions par an? Personne n'écoute ces radios là hormis ceux qui les font et les gères. Et d'ailleurs ce sont celles qui sont souvent le plus en difficulté financière.

On peut parfaitement proposer un programme varié mais cohérent, professionnel tout en étant en catégorie A et sans vouloir copier les radios B non.

Sur ce point, je suis d'accord. Mais ne mettez pas toutes les radios A dans le même panier. Certaines font leur travail sans être des PME familiales et perçoivent des subsides en conséquence, là dessus, c'est normal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Radio A
il y a 31 minutes, Invité (Vraie) Radio A a dit :

Alors, pour commencer, vous ne savez pas qui je suis et vous ne me connaissez pas. Donc merci d'éviter vos jugements totalement inutiles.

En quoi une radio A qui diffuse ses 20% de pubs est différente d'une B ? En rien. Juste le fait de diffuser de la pub est déjà un point commun. Rien à voir avec la publicité nationale (pas besoin pour une B de faire partie du GIE pour diffuser de la pub...). Ensuite, j'ai eu la chance d'être président d'une radio A pendant plusieurs années. Je n'ai aucunement à rougir de son activité et de son bilan. Elle se porte à merveille et est très loin des clichés que vous véhiculez. 0% de publicité commerciale dans le budget et la radio va très bien car elle mène des projets en lien avec le média radio.

Puisque que vous prétendez tout connaître et tout faire mieux que tout le monde : quel est le format de votre radio ? Votre plan de développement ? Votre bilan ? Votre activité ? Vous conseillez carrément des radios alors vous pouvez certainement répondre à ces questions.

Sur ce point, je suis d'accord. Mais ne mettez pas toutes les radios A dans le même panier. Certaines font leur travail sans être des PME familiales et perçoivent des subsides en conséquence, là dessus, c'est normal.

Notre bilan en radio A ?

12 salariés à temps complet dans 2 structures, près de 45000 auditeurs / jour sur la 1ere, 15000 auditeurs / jour pour la seconde structure (chiffres medialocales)

2 regies commerciales

En progression constante depuis des années aux medialocales. De nombreux partenariats.

1ère radio sur notre secteur en frequentation reseaux sociaux (likes, abonnés ...)

Format adulte contemporain cible 25 - 59 ans. Beaucoup d'infos locales et departementales.

6 voitures de fonction mise à dispo pour nos collaborateurs (antenne et commercial)

3 adresses différentes (locaux studio et commercial)  avec matériels permettant decentralisation sur ces villes.

Et ce n'est pas fini ... 

Nous apprécions beaucoup la jalousie des autres A du secteur qui ont tenté de nous porter prejudice (en vain) par rapport au FSER ...

Comme le canadry dry ... Ces memes qui nous critiquent ne font pas de la radio, mais du bricolage qui n'interesse personne ou presque !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Intercom
Il y a 6 heures, Oldschoolspeaker a dit :

celles et ceux qui prônent encore aujourd'hui l'idéologie 80's ou 90's

Tous simplement parce qu'il n'y a que ça de vrais,  l'époque actuelle est une vrais M...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité El Rim
Il y a 1 heure, Invité radio a a dit :

Vous ne comprenez rien à rien ! La radio est un média fait pour etre écouté ne vous en déplaise ! sinon couper votre emetteur !

Si vous souhaitez donner la parole a des acteurs locaux qui ne l'ont pas sur France Bleu ou d'autres médias, ok,

mais pour que cela fonctionne il faut une cohérence (musicale / visuelle / editoriale ...), le mélange de bric et de broc

mene nul part ... à part à un zero pointé aux sondages medialocales !

Aujourd'hui on ne consomme plus la FM comme il y a 15/20 ans, la preuve l'audience generale a baissé !

Il n'y a aucune honte a faire de la publicité et à bien la vendre sur une radio A !

Je remarque que la plupart du temps ce sont les radios anarchiques qui se refusent au "diable"  de la publicité,

ou c'est plutot les annonceurs qui ne veulent pas investir 1 centime d'euro dans ce genre de radios ... 

Pour  avoir de la pub,  il faut de l'audience !

Pour ceux et celles qui veulent de la pluralité à l'extreme ... mettez vous en web radio ... cela suffira pour l'audience que vous faites en FM aujourd'hui 

en plus vous pourrez VRAIMENT comptabiliser le nombre d'auditeurs réels et de connexion ... donc plus fiable que les medialocales FM que vous denoncez souvent

de favoriser les radios commerciales ...

 

Ce qui fera le succès ou pas des années à venir c'est le VRAI contenu local  interessant et federateur en mode parlé ... voir en podcast

Mais une interview ne doit pas durer 15 plombes non plus ... nombreuses A n'ont toujours pas compris que de ratisser à 360 ° ne mene nul part ...

Les A ont une force immense à se fédérer, s'organiser comme les B l'ont fait contre les reseaux via le Gie pour la pub nationale.

Resultats, aujourd'hui une B touche 6 € par auditeur et par an en pub natio, soit par exemple : 10 000 auditeurs / jour en medialocales

rapporte 60000 € à la petite B en question ... de quoi deja payer presque 2 ou 3 salaires tous les mois pendant 1 an pour la partie programme.

Il n'y aucune honte a être en A, avoir une bonne ambiance de travail, faire de l'audience, des programmes ecoutés et commercialisables,

avoir un bon son et une belle comm, et se vouloir rentable sur ce modele economique FSER + pub.

Vous pouvez donner la parole a des acteurs locaux avec des mini agendas associatifs en format courts inferieurs a 1 minute ... mais bien foutus !

Que ferez vous le jour ou le FSER sera supprimé ? une manif de 10 auditeurs devant la prefecture de votre departement ?

 

Vous vous positionnez en contradicteur pour nous expliquer que certaines A peuvent mieux faire... oui et je n’ai pas écrit le contraire. Je vous laisse relire.

Pour répondre à votre roman, il n’y à aucune honte pour les A à ne pas avoir une audience aussi élevée que les B car elles n’ont pas le même objectif. C’est d’ailleurs pour cela qu’il y a différentes catégories de radios cela ne vous aura pas échappé!

Les A ont d’abord pour mission de rendre ce média accessible à tous en donnant la parole à des minorités, tout en participant au lien social, au rayonnement culturel de notre pays et sa décentralisation. Le formatage des B que vous évoqué, n’a aucune raison d’exister pour les A. Comparer les catégories entre elles avec leurs méthodes respectives est parfaitement stupide. Autant annuler les catégories dans ce cas!

Et si vous parlez d’un glissement de format au sujet de France Bleu, c’est plutôt les B qui s’en approprient le contenu :/

Mais enfin, pour qui vous prenez vous pour penser que vous auriez une meilleure hauteur de vue que ceux dont c’est le métier. C’est une plaisanterie, redescendez de votre échafau! Vous n’êtes évidemment pas du métier, vous n’avez pas de responsabilité quand à la gestion des affaires culturelles, vous n’avez pas la vision d’ensemble pour avoir un point de vue pertinent mais... vous nous déroulez toute votre science façon Prunelle : Sans Wikipedia, vous ne sauriez plus quoi dire. Vous êtes juste fatiguant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Invité (Vraie) Radio A a dit :

Sur ce point, je suis d'accord. Mais ne mettez pas toutes les radios A dans le même panier. Certaines font leur travail sans être des PME familiales et perçoivent des subsides en conséquence, là dessus, c'est normal.

Je ne mets pas toutes les A dans le même panier.

Certaines font un bon et un beau travail en proposant des formats musicaux différents, je pense à Fréquence K à Nice, Clapas à Montpellier, Néo à Paris, NTI en Loire-Atlantique, Accent 4 en Alsace, Neptune dans le Finistère... Mais d'autres, on se demande comment elles font pour encore exister, j'ai quelques exemples dans mon département.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité (Vraie) Radio A
il y a une heure, Prunelle a dit :

Je ne mets pas toutes les A dans le même panier.

Certaines font un bon et un beau travail en proposant des formats musicaux différents, je pense à Fréquence K à Nice, Clapas à Montpellier, Néo à Paris, NTI en Loire-Atlantique, Accent 4 en Alsace, Neptune dans le Finistère... Mais d'autres, on se demande comment elles font pour encore exister, j'ai quelques exemples dans mon département.

Avez-vous justement des exemples de radios A qui diffusent "de la chanson française à 8h, de la musique classique à 11h et du son électro à 20h tout en percevant 50 000 € à 100 000 € de FSER et subventions par an" et que personne n'écoute ? J'avoue que ça m'intéresse.

Heureusement que certaines font des choses de qualité et un beau travail ! Effectivement, celles qui ne sont là que pour l'argent s'en sortent le plus mal la plupart du temps et ce sont celles qui ont les mêmes dirigeants ou/et qui ne se remettent jamais en question. Mais "radio A" n'est pas forcément synonyme d'amateurisme ou de mauvaise qualité comme j'ai pu le lire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pommier
Il y a 1 heure, Prunelle a dit :

j'ai quelques exemples dans mon département

@Prunelle  Allez balancez des noms allez jusqu'au bout dans votre démarche

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Radio A
Il y a 6 heures, Invité El Rim a dit :

Vous vous positionnez en contradicteur pour nous expliquer que certaines A peuvent mieux faire... oui et je n’ai pas écrit le contraire. Je vous laisse relire.

Pour répondre à votre roman, il n’y à aucune honte pour les A à ne pas avoir une audience aussi élevée que les B car elles n’ont pas le même objectif. C’est d’ailleurs pour cela qu’il y a différentes catégories de radios cela ne vous aura pas échappé!

Les A ont d’abord pour mission de rendre ce média accessible à tous en donnant la parole à des minorités, tout en participant au lien social, au rayonnement culturel de notre pays et sa décentralisation. Le formatage des B que vous évoqué, n’a aucune raison d’exister pour les A. Comparer les catégories entre elles avec leurs méthodes respectives est parfaitement stupide. Autant annuler les catégories dans ce cas!

Et si vous parlez d’un glissement de format au sujet de France Bleu, c’est plutôt les B qui s’en approprient le contenu :/

Mais enfin, pour qui vous prenez vous pour penser que vous auriez une meilleure hauteur de vue que ceux dont c’est le métier. C’est une plaisanterie, redescendez de votre échafau! Vous n’êtes évidemment pas du métier, vous n’avez pas de responsabilité quand à la gestion des affaires culturelles, vous n’avez pas la vision d’ensemble pour avoir un point de vue pertinent mais... vous nous déroulez toute votre science façon Prunelle : Sans Wikipedia, vous ne sauriez plus quoi dire. Vous êtes juste fatiguant.

Bla bla bla je vais vous répondre à votre citation  :

Pour répondre à votre roman, il n’y à aucune honte pour les A à ne pas avoir une audience aussi élevée que les B car elles n’ont pas le même objectif. C’est d’ailleurs pour cela qu’il y a différentes catégories de radios cela ne vous aura pas échappé!

Vous ne comprenez rien à rien ! je n'ai jamais dit que les A devaient faire autant d'audience que les B,

simplement en 2021, on ne peut pas et on ne doit pas subventionner des radio A qui font 10/100/ 500 auditeurs par jour ...

Ce n'est pas une histoire d'objectif mais de qualité, de lignes editoriales, de depenses inutiles,  ... les radios de 1981 c'est fini cher monsieur !

Franchement donner 50 000 € par an ou meme 80000 € parfois ou plus / an ( payés en partie justement par la pub des radios et tv nationales pour info, via le FSER)

pour 100 auditeurs par jour ...  soit 500 € par auditeur !!! votre position de rentier, vous ne voulez pas la changer, je comprends.

Continuer sur le net, c'est largement suffisant non ?

Encore une fois, toutes les A ne sont pas comme ça loin s'en faut ! mais sur 600 a en France,  une grande majorité

est resté comme au bon vieux temps ... Donner plus de moyens aux radios A de qualité et qui font un minimum d'audience

et virer toutes les autres inecoutables plus de 30 secondes !

 

Enfin cher monsieur, pensez ce que vous voulez ... si vous connaissiez mon cv ...

vous me faites sourire en parlant des affaires culturelles ...  vous n'avez ni le talent, ni les moyens de faire du france culture local !

Une petite tisane au CBD pour bien dormir ? bonne nuit !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité RadioMytho
Il y a 7 heures, Invité Radio A a dit :

Notre bilan en radio A ?

12 salariés à temps complet dans 2 structures, près de 45000 auditeurs / jour sur la 1ere, 15000 auditeurs / jour pour la seconde structure (chiffres medialocales)

2 regies commerciales

En progression constante depuis des années aux medialocales. De nombreux partenariats.

1ère radio sur notre secteur en frequentation reseaux sociaux (likes, abonnés ...)

Format adulte contemporain cible 25 - 59 ans. Beaucoup d'infos locales et departementales.

6 voitures de fonction mise à dispo pour nos collaborateurs (antenne et commercial)

3 adresses différentes (locaux studio et commercial)  avec matériels permettant decentralisation sur ces villes.

Et ce n'est pas fini ... 

Nous apprécions beaucoup la jalousie des autres A du secteur qui ont tenté de nous porter prejudice (en vain) par rapport au FSER ...

Comme le canadry dry ... Ces memes qui nous critiquent ne font pas de la radio, mais du bricolage qui n'interesse personne ou presque !

Budget de vos deux radios ? Car 12 salariés à temps complet dans deux structures, des voitures de fonction, des locaux dans 3 villes différentes (ça ne serait pas Vosges FM par exemple/hasard ?), ça doit coûter plus qu'un bras ! 2 structures ? Donc 2 FSER je suppose ? Marrant pour quelqu'un qui critique les radios percevant de la subvention !
Donc un FSER peu élevé si beaucoup de pub pour financer tout ça. Et le(s) commercial(aux) payé(s) au SMIC ou au salaire d'un vrai commercial ? Vous critiquez les radios touchant des subventions mais vous êtes bien contents de les trouver pour financer tout votre système.

Je préfère être dans une radio A plus modeste qui a une vraie passion de la radio plutôt qu'être dans une usine à fric en partie payée par nos impôts et qui fait la même chose que NRJ ou n'importe quelle autre radio commerciale mais en plus cheap.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Radio A
Il y a 2 heures, Invité RadioMytho a dit :

Budget de vos deux radios ? Car 12 salariés à temps complet dans deux structures, des voitures de fonction, des locaux dans 3 villes différentes (ça ne serait pas Vosges FM par exemple/hasard ?), ça doit coûter plus qu'un bras ! 2 structures ? Donc 2 FSER je suppose ? Marrant pour quelqu'un qui critique les radios percevant de la subvention !
Donc un FSER peu élevé si beaucoup de pub pour financer tout ça. Et le(s) commercial(aux) payé(s) au SMIC ou au salaire d'un vrai commercial ? Vous critiquez les radios touchant des subventions mais vous êtes bien contents de les trouver pour financer tout votre système.

Je préfère être dans une radio A plus modeste qui a une vraie passion de la radio plutôt qu'être dans une usine à fric en partie payée par nos impôts et qui fait la même chose que NRJ ou n'importe quelle autre radio commerciale mais en plus cheap.

Je préfère être dans une radio A plus modeste qui a une vraie passion de la radio plutôt qu'être dans une usine à fric en partie payée par nos impôts et qui fait la même chose que NRJ ou n'importe quelle autre radio commerciale mais en plus cheap.

 

Etre dans une radio A plus modeste ne dispense pas d'etre informé (radio mytho) : 

REPONSE : le FSER ne provient pas des impots mais d'un prelevement sur la pub nationale des radios et tv voir ici :

LES RESSOURCES DU FSER

L'article 80 de la loi du 30 septembre 1986 (modifiée) prévoit que le financement du FSER est assuré par un prélèvement sur les ressources provenant de la publicité diffusée par voie de radio et de télévision. Ce dispositif a été créé en 1984 mais en 1997, le décret n° 97-1263 du 29 décembre l’institut en taxe parafiscale pour une durée de 5 ans. Dès lors, un décret fixait les limites supérieures de l'imposition due par les régies pour chacune des tranches du barème. Les montants précis dus au titre des différentes tranches du barème étaient fixés par un arrêté conjoint du ministre du budget et du ministre de la communication.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité El Rim
Il y a 12 heures, Invité Radio A a dit :

Bla bla bla je vais vous répondre à votre citation  :

Pour répondre à votre roman, il n’y à aucune honte pour les A à ne pas avoir une audience aussi élevée que les B car elles n’ont pas le même objectif. C’est d’ailleurs pour cela qu’il y a différentes catégories de radios cela ne vous aura pas échappé!

Vous ne comprenez rien à rien ! je n'ai jamais dit que les A devaient faire autant d'audience que les B,

simplement en 2021, on ne peut pas et on ne doit pas subventionner des radio A qui font 10/100/ 500 auditeurs par jour ...

Ce n'est pas une histoire d'objectif mais de qualité, de lignes editoriales, de depenses inutiles,  ... les radios de 1981 c'est fini cher monsieur !

Franchement donner 50 000 € par an ou meme 80000 € parfois ou plus / an ( payés en partie justement par la pub des radios et tv nationales pour info, via le FSER)

pour 100 auditeurs par jour ...  soit 500 € par auditeur !!! votre position de rentier, vous ne voulez pas la changer, je comprends.

Continuer sur le net, c'est largement suffisant non ?

Encore une fois, toutes les A ne sont pas comme ça loin s'en faut ! mais sur 600 a en France,  une grande majorité

est resté comme au bon vieux temps ... Donner plus de moyens aux radios A de qualité et qui font un minimum d'audience

et virer toutes les autres inecoutables plus de 30 secondes !

 

Enfin cher monsieur, pensez ce que vous voulez ... si vous connaissiez mon cv ...

vous me faites sourire en parlant des affaires culturelles ...  vous n'avez ni le talent, ni les moyens de faire du france culture local !

Une petite tisane au CBD pour bien dormir ? bonne nuit !

Il n’y a pas besoin de voir votre CV pour comprendre que vous êtes en mal de reconnaissance.

Je vous le réitère, vous vous contredisez vous même en expliquant que les A ont le droit d’exister qu’à la condition d’avoir une qualité comparable au B. Cette comparaison est absurde puisque ces deux catégories n’ont, par définition, pas les mêmes objectifs ni les mêmes modèles. J’ai pris la peine de vous en expliquer la différenciation mais vous percistez dans votre ignorance, aveuglé par votre égo.

Je vous laisse donc à vos substances de substitutions, vos fantasmes et votre arrogance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tamaris
Il y a 11 heures, Invité Radio A a dit :

REPONSE : le FSER ne provient pas des impots mais d'un prelevement sur la pub nationale des radios et tv voir ici :

Faux depuis 2010 : Avant d’être budgétisé, le financement du FSER était assuré par une taxe assise sur la publicité radiodiffusée et télévisée de 1982 à 2009. Cette taxe a été supprimée 2009 et remplacée par une dotation budgétaire inscrite à l’action 3 du programme 180. Cette enveloppe dorénavant « fermée » ne varie plus, hors augmentation décidée en loi de finances.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité RadioMytho
Il y a 13 heures, Invité Radio A a dit :

Je préfère être dans une radio A plus modeste qui a une vraie passion de la radio plutôt qu'être dans une usine à fric en partie payée par nos impôts et qui fait la même chose que NRJ ou n'importe quelle autre radio commerciale mais en plus cheap.

 

Etre dans une radio A plus modeste ne dispense pas d'etre informé (radio mytho) : 

REPONSE : le FSER ne provient pas des impots mais d'un prelevement sur la pub nationale des radios et tv voir ici :

LES RESSOURCES DU FSER

L'article 80 de la loi du 30 septembre 1986 (modifiée) prévoit que le financement du FSER est assuré par un prélèvement sur les ressources provenant de la publicité diffusée par voie de radio et de télévision. Ce dispositif a été créé en 1984 mais en 1997, le décret n° 97-1263 du 29 décembre l’institut en taxe parafiscale pour une durée de 5 ans. Dès lors, un décret fixait les limites supérieures de l'imposition due par les régies pour chacune des tranches du barème. Les montants précis dus au titre des différentes tranches du barème étaient fixés par un arrêté conjoint du ministre du budget et du ministre de la communication.

Encore un qui prétend diriger une radio mais qui ne connaît rien alors qu’il pense tout savoir…

Ca fait quand même plusieurs années que ce n’est plus le cas. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 30/11/2021 à 14:42, Invité Intercom a dit :

Tous simplement parce qu'il n'y a que ça de vrais,  l'époque actuelle est une vrais M...

Heu... J'évoquais l'idéologie 80 sur le plan du mode de fonctionnement (fonctionnement à l'ancienne, sans vraiment de structure au niveau des programmes, des contenus, etc... notamment pour les années 80 car durant les années 90 le professionnalisme s'installait déjà dans les radios...  ) et non de l'état d'esprit car étant un ex-anim ayant débuté au milieu des années 80 jusqu'au milieu des années 2000  je suis assez d'accord avec vous sur l'évolution de la radio dont je ne reconnais plus aujourd'hui l'état d'esprit des pionniers ...  ..... 

Modifié par Oldschoolspeaker

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Invité Tamaris a dit :

Faux depuis 2010 : Avant d’être budgétisé, le financement du FSER était assuré par une taxe assise sur la publicité radiodiffusée et télévisée de 1982 à 2009. Cette taxe a été supprimée 2009 et remplacée par une dotation budgétaire inscrite à l’action 3 du programme 180. Cette enveloppe dorénavant « fermée » ne varie plus, hors augmentation décidée en loi de finances.

Et ça va devenir problématique avec toutes ces radios associatives qui arrivent sur le DAB+! Un gâteau aussi grand mais plus de prétendant et, à côté, des collectivités locales plus exigences ou plus réfractaires pour attribuer des subventions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 30/11/2021 à 08:11, Prunelle a dit :

Et quel est le but d'une radio A aujourd'hui? Proposer de la chanson française à 8h, de la musique classique à 11h et du son électro à 20h tout en percevant 50 000 € à 100 000 € de FSER et subventions par an?

Est-ce qu'à travers cette phrase vous visez les radios adhérentes à la Ferarock, par exemple, qui sont consacrées aux musiques dites "actuelles" et qui peuvent autant diffuser des émissions de rock, de hip-hop, d'électro, de funk, de pop... ? Personnellement, j'écoute régulièrement et ces radios proposent certes une programmation large/éclectique mais ce n'est pas pour autant qu'elles sont foutraques.

Modifié par Coccinulle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 01/12/2021 à 15:32, Prunelle a dit :

Et ça va devenir problématique avec toutes ces radios associatives qui arrivent sur le DAB+! Un gâteau aussi grand mais plus de prétendant et, à côté, des collectivités locales plus exigences ou plus réfractaires pour attribuer des subventions.

A mon avis toutes les nouvelles A qui arrivent sur le DAB+ ne vont pas faire long feu !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Coccinulle a dit :

Est-ce qu'à travers cette phrase vous visez les radios adhérentes à la Ferarock, par exemple, qui sont consacrées aux musiques dites "actuelles" et qui peuvent autant diffuser des émissions de rock, de hip-hop, d'électro, de funk, de pop... ? Personnellement, j'écoute régulièrement et ces radios proposent certes une programmation large/éclectique mais ce n'est pas pour autant qu'elles sont foutraques.

Pas du tout, ces radios proposent une programmation variée mais avec une ligne éditoriale identifiée et identifiable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité passi
Il y a 3 heures, Coccinulle a dit :

ce n'est pas pour autant qu'elles sont foutraques.

définition d'une radio foutraque argumentez un peu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×