Aller au contenu
Waylon

Les quotas de chansons françaises, vraiment utiles ?

Messages recommandés

Aujourd'hui, les radios françaises doivent diffuser au minimum 40 % de chansons françaises la journée.

Cependant, beaucoup les diffusent aussi la nuit, je ne sais pas pour quelles raisons...

Il n'empêche que je m'interroge sur l'utilité de ces quotas. Ce sont souvent les mêmes chansons françaises qui sont diffusées et elles finissent par lasser l'auditeur.

C'est problématique au vu de la concurrence d'Internet et notamment des plateformes musicales. Les quotas ne risquent-ils pas mettre fin à la radio ?

Modifié par Waylon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Erwan

Sur les titres étrangers ce sont également les mêmes en boucle, donc s'il n'y avait pas les quotas quelque part...il y aurait peut être encore plus de rotations sur les titres étrangers...ou alors des titres en plus mais moins bon...puisque tout passe par Muzicenter...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Nrj 2

Bof une rustine pour les vita slimane kenji gims etc ... tant que ça stream 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu sur ce forum  Radio France sont des gros priviligié qui passe 80% de musique non francophone

Radio France = toujours plus de privilège 

Et pour les autres c'est toujours plus de quota  le radio dance sont les premières touché par ces lois absurde

Modifié par la chasse aux canards

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 20 heures, Waylon a dit :

Aujourd'hui, les radios françaises doivent diffuser au minimum 40 % de chansons françaises la journée.

C'est plus complexe que cela... Il y a plusieurs formules. Je cite le site du CSA:

 

1°) La proportion substantielle d'œuvres musicales d'expression française ou interprétées dans une langue régionale en usage en France doit atteindre un minimum de 40 % de chansons d'expression française, dont la moitié au moins provenant de nouveaux talents ou de nouvelles productions, diffusées aux heures d'écoute significatives par chacun des services de radiodiffusion sonore autorisés par le Conseil supérieur de l'audiovisuel, pour la part de ses programmes composés de musique de variétés.

2°) Des proportions spécifiques à certaines radios sont envisagées : l’une pour les radios spécialisées dans la promotion des jeunes talents qui prévoit une obligation de diffusion de 35 % de chansons d’expression française et 25 % de nouveaux talents...

3°) ... l’autre pour les radios dites « de patrimoine » qui prévoit une obligation de diffuser au moins 60 % de chansons d’expression française et un pourcentage de nouvelles productions pouvant aller jusqu’à 10 %, avec, en moyenne, une nouvelle production francophone par heure, le respect de ces deux obligations étant apprécié sur un rythme mensuel aux heures d’écoute significatives (du lundi au vendredi de 6h30 à 22h30 et le samedi et le dimanche de 8h à 22h30).

4°) Depuis juillet 2016, la loi a été complétée par de nouvelles dispositions :

  • En premier lieu, l’ajout d’un troisième régime dérogatoire ad hoc pour les radios dites de « découverte musicale » : au moins 15 % de nouvelles productions francophones ou de nouveaux talents francophones 
  • En deuxième lieu, l’instauration d’un malus visant à exclure certaines des diffusions des dix titres francophones les plus programmés, celles intervenant au-delà de 50 % du total des diffusions francophones, dans le décompte du respect des obligations en matière de diffusion de chansons d’expression française 
  • En dernier lieu, la création d’un bonus permettant la modulation à la baisse des quotas globaux de chansons d’expression française dans la limite de 5 points et sous réserve du respect de plusieurs conditions cumulatives portant notamment sur des engagements substantiels et quantifiés en vue de promouvoir la diversité de la programmation musicale.

 

Et pour Radio France, les chiffres sont moins précis:

Pour le service public, l’article 30 du cahier des missions et des charges de Radio France dispose : « Dans ses programmes de variétés pris dans leur ensemble, la société donne une place majoritaire à la chanson d’expression originale française et s’attache à promouvoir les nouveaux talents ».

 

il y a 29 minutes, Roby a dit :

Ou sont les quotas pour FIP , NOVA , et autre JAZZ RADIO ??????

FIP -> Radio France (cf. ci-dessus)

Nova -> 15% de nouvelles productions francophones (cf. ci-dessus), et quelques mises en garde du CSA

Jazz Radio -> pas considérée comme une radio de "variété". Quelle chance, hein ?

 

Il y a 20 heures, Waylon a dit :

C'est problématique au vu de la concurrence d'Internet et notamment des plateformes musicales. Les quotas ne risquent-ils pas mettre fin à la radio ?

C'est ce que les radios essaient d'expliquer au législateur. Mais le SNEP défend bien ses quotas.

 

Modifié par Ben

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 21 minutes, Ben a dit :

Jazz Radio -> pas considérée comme une radio de "variété". Quelle chance, hein ?

Par contre à moins que je ne me trompe NOSTALGIE est bien une radio de variété et il n'y a pas 15 % de nouvelles productions francophones .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, la chasse aux canards a dit :

Vu sur ce forum  Radio France sont des gros priviligié qui passe 80% de musique non francophone

Radio France = toujours plus de privilège 

Et pour les autres c'est toujours plus de quota  le radio dance sont les premières touché par ces lois absurde

Je suis surpris par la faculté de certains sur ce forum à dire et répéter les mêmes bêtises sur 2 topics voisins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité curieux1

Il y a des radios qui proposent 100 % de français, d autres qui n ont pas besoin de ça, donc qu on laisse vivre les radios selon le format, il faut plus de créativité, il est temps d agir les jeunes désertent les radios ! Rendez vous dans 10 ans...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Freq
Il y a 2 heures, Eryx2 a dit :

Je suis surpris par la faculté de certains sur ce forum à dire et répéter les mêmes bêtises sur 2 topics voisins.

Pas de quotats, des fréquence en doublon partout en france,  ligne politique très marqué,financement intégral par le contribuable

des grève à répétition

Oh que oui radio france sont des gros privilégié

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Invité Freq a dit :

Pas de quotats, des fréquence en doublon partout en france,  ligne politique très marqué,financement intégral par le contribuable

des grève à répétition

Oh que oui radio france sont des gros privilégié

Ce n'était pas le but de mon message et j'avais parfaitement saisi la teneur du tien ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité M. LOYAL

Moi je m'en fous des quotas. Ce n'est pas une grosse contrepartie à donner en échange de fréquences gratuites (alors qu'elles ont de la valeur, rappelons le). En 1994, quand l'amendement Pelchat a été débattu pour créer les quotas, toutes les radios ont hurlé (j'en étais) qu'elles allaient mourir en très peu de temps. 27 ans apres elles sont toujours là... et les raisons de la baisse d'audience de la radio sont à rechercher ailleurs que dans les quotas. Ça c'est un truc de fainéant. Le DA qui t'explique qu'il n'y arrive pas à cause des quotas, tu le shootes direct !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Julo
Il y a 4 heures, Invité M. LOYAL a dit :

Moi je m'en fous des quotas. Ce n'est pas une grosse contrepartie à donner en échange de fréquences gratuites (alors qu'elles ont de la valeur, rappelons le). En 1994, quand l'amendement Pelchat a été débattu pour créer les quotas, toutes les radios ont hurlé (j'en étais) qu'elles allaient mourir en très peu de temps. 27 ans apres elles sont toujours là... et les raisons de la baisse d'audience de la radio sont à rechercher ailleurs que dans les quotas. Ça c'est un truc de fainéant. Le DA qui t'explique qu'il n'y arrive pas à cause des quotas, tu le shootes direct !

Ben les quotas sont responsable de la médiocrité des playlist. On se farcit les mêmes artistes sur toutes les radios. Quel que soit le format.

Sur des radios dance ou rock, on a pas besoin de quotas. La preuve, les radios dans ces 2 formats baissent d'années en années en audience. 

Je pense que selon les formats, il devrait pas y avoir le même % de francophone. Les jeunes n'écoutent même plus les radios françaises, justement car trop de m.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Nrj 2
Il y a 14 heures, Invité M. LOYAL a dit :

Moi je m'en fous des quotas. Ce n'est pas une grosse contrepartie à donner en échange de fréquences gratuites (alors qu'elles ont de la valeur, rappelons le). En 1994, quand l'amendement Pelchat a été débattu pour créer les quotas, toutes les radios ont hurlé (j'en étais) qu'elles allaient mourir en très peu de temps. 27 ans apres elles sont toujours là... et les raisons de la baisse d'audience de la radio sont à rechercher ailleurs que dans les quotas. Ça c'est un truc de fainéant. Le DA qui t'explique qu'il n'y arrive pas à cause des quotas, tu le shootes direct !

Nrj & Sky ont été les 1ers a creuser le sillon des quotas !! ça leur été bénéfique ... allez dire au fun virgin etc ce qu'il en pensent ... !?  ils vous répondront sans concessions , je vous invite aussi a lire (ils ont tué mon disque , first document) pour certains la descente aux enfers des audiences ne fait que commencer ; mais il est vrai que la zic anglophone ne peut sauver des programmations !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 17 heures, Invité M. LOYAL a dit :

27 ans apres elles sont toujours là... et les raisons de la baisse d'audience de la radio sont à rechercher ailleurs que dans les quotas.

Il y a 27 ans, toutes les radios étaient concernées. Ça faisait râler, mais cela ne modifiait pas fondamentalement les choses sur le plan de la concurrence.

Aujourd'hui avec Internet l'offre explose, mais tout le monde n'est pas soumis aux mêmes règles. Le problème est le même qu'il s'agisse de radio ou d'autres secteurs: si la concurrence n'est pas loyale, des acteurs se retrouvent affaiblis, et peuvent n'avoir d'autre choix que de faire du low cost ou disparaître. 

Et il y a 27 ans des majors de l'industrie musicale investissaient sur la durée dans l'accompagnement et la promotion. Aujourd'hui, j'ai l'impression qu'on est plus dans le "jetable": des "stars" d'un soir à la télé, deux "tubes" et bye bye. Et sinon "rap YouTube"... Les mêmes samples de boîte à rythme et le même preset Autotune...

Modifié par Ben

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CRICRI DE CHACHA
Le 10/04/2021 à 14:03, Ben a dit :

Il y a 27 ans, toutes les radios étaient concernées. Ça faisait râler, mais cela ne modifiait pas fondamentalement les choses sur le plan de la concurrence.

Certes mais vous n'y etes pas.

Quand on nous a pondu les quotas, c'etait un pretexte pour diffuser les boys band de l'epoque qui ne passaient que sur NRJ.

Puis la situation s'est inversée et Skyrock a trouvé le rap francais.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gilbert

Le fait que les programmations françaises soient mauvaises ou rébarbatives, ce n'est pas les quotas mais la façon dont ils sont utilisés, évidemment si pour certains il n'y a que 10 titres français c'est normal que ce soit mauvais 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×