Aller au contenu
Invité Radio France Armorique

France bleu est elle en train de disparaitre ?

Messages recommandés

Invité Radio France Armorique

La part des émissions locales se réduit d'année en année.

La programmation fait du jeunisme sur un marché ultra saturé où tout le monde passe la meme chose .

On est en train de voir disparaitre France bleu qui avait 2 pilliers : les seniors avec une prog adéquate et le local .

Cela se traduit d'ailleurs dans les sondages ! En baisse !

Jouve fait n'importe quoi 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Echos 24.

Bonjour,

du n'importe quoi c'est sur, la stratégie et celle d'une radio musicale, Mr Jouve vient d'un réseau, les Locales de Bleu sont hors cahier des charges pour des radios de service public, les moyens et l'orientation et tout sur le numérique, mais la radio ce n'est pas le web et les réseaux sociaux, et comme les budgets ne suivent plus les intervenants sont remercié ou payé une misère, il y a un appauvrissement général de l'antenne et une démotivation des équipes, je rejoins votre constat Radio-France Armorique.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La tête de pont et les décideurs étant à Paris et Paris étant catastrophique niveau audience pour France Bleu, il est malheureusement évident qu'un minimum est mis dans cette radio. 

Cette année, la covid a permis de vider les émissions locales, les équipes dans les france bleu se sont pourtant bougées (sur St Etienne, il y avait un live video sur Facebook tous les jours). Des idées, il y en a. Le budget de suit pas. 

On recréé les FR3 radio, 40 ans plus tard (les matinales de France bleu diffusées sur France 3). Ca en devient un peu pathétique, en fait.  

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Invité Echos 24. a dit :

Bonjour,

du n'importe quoi c'est sur, la stratégie et celle d'une radio musicale, Mr Jouve vient d'un réseau, les Locales de Bleu sont hors cahier des charges pour des radios de service public, les moyens et l'orientation et tout sur le numérique, mais la radio ce n'est pas le web et les réseaux sociaux, et comme les budgets ne suivent plus les intervenants sont remercié ou payé une misère, il y a un appauvrissement général de l'antenne et une démotivation des équipes, je rejoins votre constat Radio-France Armorique.

 

Frédéric Jouve ne vient pas que d'un réseau, même si au début de sa carrière il avait été à la tête de RTL2, il a quand même été à la Direction des programmes de RTL. Donc je ne crois pas qu'il navigue en terre inconnue et qu'il ferait délibérément n'importe quoi. Il doit surement avoir des directives budgétaires, comme pour l'ensemble des filiales audiovisuelles du service public.

il y a une heure, Eryx2 a dit :

On recréé les FR3 radio, 40 ans plus tard (les matinales de France bleu diffusées sur France 3). Ca en devient un peu pathétique, en fait.  

Avant le Covid, il était question de recréer "l'ORTF" sous forme de holding regroupant Radio France, France Télévision, France Média et l'INA. Mutualiser les moyens du service public ne me semble pas idiot, au contraire. Je pense que l'erreur eut été de démembrer l'ORTF en 1974. Aujourd'hui le coût de fabrication d'une émission de télévision (par exemple) est devenu extrêmement cher (700 000 à 800 000 euros pour les primes les plus gros), alors qu'avant, les moyens de production du service public étaient en interne (Buttes Chaumont).

Externaliser ne coûte pas forcément moins cher, les boîtes de prod privées réalisent des marges conséquentes sur les coûts d'exploitation des émissions produites ce qui alourdit l'addition. L'erreur est de regarder uniquement la masse salariale vs. les charges... Mais quand les charges augmentent, jusqu'à dépasser le coût initial d'exploitation d'une émission, je comprends que certaines boîtes, dont le service public, finissent par faire machine arrière, surtout avec une concurrence qui s'est accrue en 20 ans... Elles mutualisent en interne en regroupant leurs filiales. D'autres boites privées reviennent aussi vers la mutualisation et la production en interne, comme NextTV.

Le service public a beau être un service public, il doit veiller aussi à tenir son budget, sans pour autant fermer les stations de proximité. Si ça doit passer par une mutualisation de France 3 et de France Bleu comme à l'époque de FR3, pourquoi pas, cela ne me choque pas, surtout à l'heure des Gafam où l'image et le son ne font plus qu'un seul et même média.

Modifié par PetitBN

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité TATA CHRISTIANE
Il y a 15 heures, Invité Radio France Armorique a dit :

La part des émissions locales se réduit d'année en année.

La programmation fait du jeunisme sur un marché ultra saturé où tout le monde passe la meme chose .

On est en train de voir disparaitre France bleu qui avait 2 pilliers : les seniors avec une prog adéquate et le local .

Cela se traduit d'ailleurs dans les sondages ! En baisse !

Jouve fait n'importe quoi 

Si c’était une lumière, ca se saurait !

Il est vrai que vu de 2020 (vu d'ici ?), le plan-bleu a été une mascarade et démontre que Radio France est dans l’incapacité de faire la moindre proposition et d’établir une stratégie de programmation.

"France BLEU" s'est engouffré chez les seniors parce qu'à l'epoque, RFM - format en or - et Nostalgie faisaient de l'audience avec des formats oldies.

Du temps des locales, plusieurs voies ont été trouvées et ca marchait.

Du coup, ca nous fait des recrues de l'ancienne team de FUN qui aurait fait ses preuves dans les années 90.

Et ne parlons pas de l'aberration des matinales filmées où l'implantation des france 3 ne correspond pas à celle des locales.

Qu'on commence par démontrer que FRANCE Bleu Paris a la capacité de faire du score; ensuite , on verra si celà peut être applicable partout en France.

J'ai toujours milité que pour un reseau de locales, il fallait faire comme l'Allemagne ou la BELGIQUE : faire en sorte que les locales soient autonomes pour créer le programme qui leur correspond.

Celà peut aussi passer :

  • par plusieurs têtes de pont (l'une serait à dominante oldies quand l'autre serait plus pechue ou plus rock)

Et puis entre -nous, les emissions parlées ne sont pas indispensables le soir : l'emission "collectors peut parfaitement coller entre 20h et 23h et laisser la place à une thematique plus "club" ou "rock" à partir de 23 h.

Lyon merite d'exister; je l'ai milité maintes fois. On ne federe pas un public en ressassant le top 50. Il faut au contraire diffuser les disques que personne ne passe ...

Et tant pis pour les detraqués du formol : z'avez qu'à postuler sur NRJ ou Europe 1 !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Invité TATA CHRISTIANE a dit :

Si c’était une lumière, ca se saurait !

Il est vrai que vu de 2020 (vu d'ici ?), le plan-bleu a été une mascarade et démontre que Radio France est dans l’incapacité de faire la moindre proposition et d’établir une stratégie de programmation.

"France BLEU" s'est engouffré chez les seniors parce qu'à l'epoque, RFM - format en or - et Nostalgie faisaient de l'audience avec des formats oldies.

Du temps des locales, plusieurs voies ont été trouvées et ca marchait.

Du coup, ca nous fait des recrues de l'ancienne team de FUN qui aurait fait ses preuves dans les années 90.

Et ne parlons pas de l'aberration des matinales filmées où l'implantation des france 3 ne correspond pas à celle des locales.

Qu'on commence par démontrer que FRANCE Bleu Paris a la capacité de faire du score; ensuite , on verra si celà peut être applicable partout en France.

J'ai toujours milité que pour un reseau de locales, il fallait faire comme l'Allemagne ou la BELGIQUE : faire en sorte que les locales soient autonomes pour créer le programme qui leur correspond.

Celà peut aussi passer :

  • par plusieurs têtes de pont (l'une serait à dominante oldies quand l'autre serait plus pechue ou plus rock)

Et puis entre -nous, les emissions parlées ne sont pas indispensables le soir : l'emission "collectors peut parfaitement coller entre 20h et 23h et laisser la place à une thematique plus "club" ou "rock" à partir de 23 h.

Lyon merite d'exister; je l'ai milité maintes fois. On ne federe pas un public en ressassant le top 50. Il faut au contraire diffuser les disques que personne ne passe ...

Et tant pis pour les detraqués du formol : z'avez qu'à postuler sur NRJ ou Europe 1 !

Excellent argumentaire (comme d'hab)! 

C'est ce que j'ai dit pour FB Paris ;)  (ca me rassure) 

Par contre, vous faire comme en Belgique (ou en Allemagne), c'est impossible. Les "locales" en Allemagne étant gérées par les landers qui sont de véritables entités administratives. Par contre, vivacité, en Belgique, tourne très bien .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité M. LOYAL
Il y a 16 heures, Invité TATA CHRISTIANE a dit :

Si c’était une lumière, ca se saurait !

Il est vrai que vu de 2020 (vu d'ici ?), le plan-bleu a été une mascarade et démontre que Radio France est dans l’incapacité de faire la moindre proposition et d’établir une stratégie de programmation.

"France BLEU" s'est engouffré chez les seniors parce qu'à l'epoque, RFM - format en or - et Nostalgie faisaient de l'audience avec des formats oldies.

Du temps des locales, plusieurs voies ont été trouvées et ca marchait.

Du coup, ca nous fait des recrues de l'ancienne team de FUN qui aurait fait ses preuves dans les années 90.

Et ne parlons pas de l'aberration des matinales filmées où l'implantation des france 3 ne correspond pas à celle des locales.

Qu'on commence par démontrer que FRANCE Bleu Paris a la capacité de faire du score; ensuite , on verra si celà peut être applicable partout en France.

J'ai toujours milité que pour un reseau de locales, il fallait faire comme l'Allemagne ou la BELGIQUE : faire en sorte que les locales soient autonomes pour créer le programme qui leur correspond.

Celà peut aussi passer :

  • par plusieurs têtes de pont (l'une serait à dominante oldies quand l'autre serait plus pechue ou plus rock)

Et puis entre -nous, les emissions parlées ne sont pas indispensables le soir : l'emission "collectors peut parfaitement coller entre 20h et 23h et laisser la place à une thematique plus "club" ou "rock" à partir de 23 h.

Lyon merite d'exister; je l'ai milité maintes fois. On ne federe pas un public en ressassant le top 50. Il faut au contraire diffuser les disques que personne ne passe ...

Et tant pis pour les detraqués du formol : z'avez qu'à postuler sur NRJ ou Europe 1 !

Plutôt d'accord. Appauvrissement des programmes, banalisation de la programmation musicale... Il y a une radio privée qui se lance en multiregional / catégorie B sur le Dab. Dans quelques années,  elle pourrait devenir une rivale sérieuse pour une France Bleu en déclin 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 17 heures, Invité TATA CHRISTIANE a dit :

Si c’était une lumière, ca se saurait !

Il est vrai que vu de 2020 (vu d'ici ?), le plan-bleu a été une mascarade et démontre que Radio France est dans l’incapacité de faire la moindre proposition et d’établir une stratégie de programmation.

"France BLEU" s'est engouffré chez les seniors parce qu'à l'epoque, RFM - format en or - et Nostalgie faisaient de l'audience avec des formats oldies.

Du temps des locales, plusieurs voies ont été trouvées et ca marchait.

Du coup, ca nous fait des recrues de l'ancienne team de FUN qui aurait fait ses preuves dans les années 90.

Et ne parlons pas de l'aberration des matinales filmées où l'implantation des france 3 ne correspond pas à celle des locales.

Qu'on commence par démontrer que FRANCE Bleu Paris a la capacité de faire du score; ensuite , on verra si celà peut être applicable partout en France.

J'ai toujours milité que pour un reseau de locales, il fallait faire comme l'Allemagne ou la BELGIQUE : faire en sorte que les locales soient autonomes pour créer le programme qui leur correspond.

Celà peut aussi passer :

  • par plusieurs têtes de pont (l'une serait à dominante oldies quand l'autre serait plus pechue ou plus rock)

Et puis entre -nous, les emissions parlées ne sont pas indispensables le soir : l'emission "collectors peut parfaitement coller entre 20h et 23h et laisser la place à une thematique plus "club" ou "rock" à partir de 23 h.

Lyon merite d'exister; je l'ai milité maintes fois. On ne federe pas un public en ressassant le top 50. Il faut au contraire diffuser les disques que personne ne passe ...

Et tant pis pour les detraqués du formol : z'avez qu'à postuler sur NRJ ou Europe 1 !

Bonjour les gens,

Décidément, Tata Christianne je vous adore chaque jour jour un peu plus.

Et dire que Mister Jouve est varois comme moi !

Je le croisais quand il officiait dans les studios de FUN Toulon il y a bien 30 ans (FUN n'étant plus en local sur Toulon depuis).

Autant je l'aimais bien sur NRJ ou les rares fois où j'écoutais Meuh40, autant l'esprit, la couleur d'origine, et donc la marque FRANCE BLEU en prennent un sacré coup.

C'est vrai que vu la part décroissante de local (ou régional) me ramène à mon enfance, quand sur France Inter en FM FR3 radio décrochait pour diffuser ... du local/régional suivant les régions.

A l'époque, il n'y avait pas encore FRANCE BLEU, mais de rares locales de Radio France, en Mayenne ou sur Lille.

Puis vers 1985 les premières régionales de RADIO FRANCE sont apparues.

Et dire que vers 2003, sur Toulon, nous avions même une micro locale de FRANCE BLEU PROVENCE, avec de beaux studios sur le port de Toulon, près de la mairie.

La matinale de Toulon (le 7h/9h) était présentée notamment par Raphaëlle Duchemin.

Mais ça, c'était avant.

Prenez soin de vous (de la part d'un aide-soignant)..

Bonjour chez vous !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Dingue

Il est grand temps de taper un coup dans la fourmilière 

12 régions = 12 stations en local 24/24 vu les effectifs nombreux ça ne devrait pas être trop compliqué 

Des magazines d’histoire régionale , des groupes locaux , des débats sur les questions régionales des infos proches etc 

12 petites France Inter de région , voila qui honorerait le service public 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nanode

bonjour

l idée est bonne  ( invité Dingue )  petite erreur la france c est 13 régions 

donc 13 france bleu et  13 fip  et  tout est  parfait

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grande saucisse

Depuis sa création (et excepté pendant la période Chadal), France Bleu n'a jamais su à qui elle devait s'adresser, elle n'a même jamais su si elle était une radio généraliste ou musicale préférant se déclarer être "la plus musicale des généralistes et la plus généraliste des musicales", ce qui est d'une débilité folle.

Aujourd'hui, ça lui explose à la figure car désormais même la direction n'a plus de vision claire de ce que doit être France Bleu. Jouve patauge totalement, il rajeunit la prog mais laisse des emissions tres "poussiéreuses" sur de nombreuses locales, ce qui donne un mélange très très bizarre.

Il demande du "local" mais après avoir été trop longtemps bridées, les équipes ne savent plus le faire correctement (le local, c'est à double tranchant, soit on arrive à trouver des sujets porteurs et dans l'air du temps et ce n'est pas toujours très facile car ça demande un énorme travail de recherche autre que la lecture de la PQR, soit on tombe dans Groland et là c'est foutu, soit on en fait plus du tout comme sur certaines stations qui n'ont de local que le nom et dans ce cas, à quoi sert Bleu ?).

Il n'y a plus aucune créativité sur cette chaîne qui va faire du "culturel" face à laissez vous tenter sur RTL, du serviciel face à Julien Courbet, du foot face à RMC... mais en moins bien.

France Bleu ne fonctionne que lorsqu'elle part dans la contre programmation, pas en récupérant les virés de RTL ou en faisant la même chose qu'elle. Je pense qu'effectivement France Bleu à besoin d'une révolution façon vivacité de la RTBF, il y a plus de 10 ans.

Dans les années 90, les locales de RF avaient une mission : "taper dans le public de RTL pour l'affaiblir et faire monter France Inter", force est de constater qu'Inter est devenue 1ere sans même l'aide de France Bleu, ça pourrait expliquer le fait que RF soit tellement larguée avec ses locales et ne sache plus quoi en faire et ne cherche pas à trouver des solutions, d'ailleurs.

Un vrai pôle région regroupant France 3 et France Bleu pourrait être une solution avec une mutualisation des moyens... et des talents car, il faut bien le dire, que ce soit à la télé ou à la radio, les chaînes locales de service public manquent cruellement de talents aussi bien chez les employés que chez les cadres. Un vrai beau gâchis à la française, un de plus. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sceletpite
Le 13/08/2020 à 01:54, Invité Radio France Armorique a dit :

La part des émissions locales se réduit d'année en année.

La programmation fait du jeunisme sur un marché ultra saturé où tout le monde passe la meme chose .

On est en train de voir disparaitre France bleu qui avait 2 pilliers : les seniors avec une prog adéquate et le local .

Cela se traduit d'ailleurs dans les sondages ! En baisse !

Jouve fait n'importe quoi 

Vous avez tous rien compris les radios locales de merd* et bien elles ont eu la part belle dans les années 80 90 maintenant les radios et bien elle dégage c’est le National qui l’emporte et oui vous avez rien compris ils se sont servis des radios locales et des fréquences des radios locales pour plus tard les dégager et faire leur national de merd* et oui c’est comme ça c’est comme ça et ils se sont bien servi de toutes les radios locales aujourd’hui et bien ils se font la part belle et c’est le National et tous ceux qui sont au local tôt au tard ils vont dégager et bien sûr vous avez rien compris soyez objectif souhaite pas les putes soyez objectif les radios locales c’est fini place au National maintenant et puis c’est terminé on s’est servi des radios locales et oui jusqu’à leur épuisement et bien c’est fait il faut pas pleurer maintenant c’est çaC’est ça ouais la France

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jul
Il y a 22 heures, Invité Dingue a dit :

Il est grand temps de taper un coup dans la fourmilière 

12 régions = 12 stations en local 24/24 vu les effectifs nombreux ça ne devrait pas être trop compliqué 

Des magazines d’histoire régionale , des groupes locaux , des débats sur les questions régionales des infos proches etc 

12 petites France Inter de région , voila qui honorerait le service public 

 

Toi tu ne vaux pas mieux que nanode: t'en as pas marre de poster des commentaires toujours aussi ridicules?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité LA SORCIERE DE LA RADIO
Le 14/08/2020 à 16:07, Invité Grande saucisse a dit :

Depuis sa création (et excepté pendant la période Chadal), France Bleu n'a jamais su à qui elle devait s'adresser, elle n'a même jamais su si elle était une radio généraliste ou musicale préférant se déclarer être "la plus musicale des généralistes et la plus généraliste des musicales", ce qui est d'une débilité folle.

Completement d'accord avec vos propos et j'ai mieux à vous annoncer : la tête de pont de France BLEU est completement virtuelle.

Ce reseau de locales croit qu'il est dirigé par une tête de pont qui serait l'activité principale de cette radio nationale : aucun emetteur en passif et une "tête de pont" qui tourne presqu'à tiers temps et qui prend le budget d'une radio nationale si ce n'est pas deux.

Le 14/08/2020 à 16:07, Invité Grande saucisse a dit :

Dans les années 90, les locales de RF avaient une mission : "taper dans le public de RTL pour l'affaiblir et faire monter France Inter", force est de constater qu'Inter est devenue 1ere sans même l'aide de France Bleu, ça pourrait expliquer le fait que RF soit tellement larguée avec ses locales et ne sache plus quoi en faire et ne cherche pas à trouver des solutions, d'ailleurs.

Il est certainement temps de revoir les missions : Europe 1 est dans les choux et RTL suit le même chemin; c'est sans doute pour celà qu'on prefere se focaliser sur NRJ, RFM ou Nostalgie ....

Le mot est parfaitement trouvé : RF est larguée et le leadership d'INTER semble ne pas lui profiter puisque le personnel est tout aussi remercié.

Le 14/08/2020 à 16:07, Invité Grande saucisse a dit :

Un vrai pôle région regroupant France 3 et France Bleu pourrait être une solution avec une mutualisation des moyens... et des talents car, il faut bien le dire, que ce soit à la télé ou à la radio, les chaînes locales de service public manquent cruellement de talents aussi bien chez les employés que chez les cadres. Un vrai beau gâchis à la française, un de plus. 

Hélas, j'ai bien peur qu'on nage dans la nostalgie revolue de l'ortf. Et d'ailleurs, au demarrage des locales, certains etaient ravis de ne plus être sous la tutelle de France 3 : enfin, ils allaient pouvoir parler "radio" pendant les reunions.

Le temps a passé et on ne parle pas plus de radio : limite si on en fait encore !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De passage en Corse, je constate que les insulaires - dont on sait qu'ils savent défendre leurs intérêts... - ont réussi à préserver la spécificité de leur locale de Radio France. 

Penser FB comme un réseau national avec des décrochages est un non sens.

Mais rien n'indique un retour à la raison (autre que budgétaire).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, Invité désormais inscrit a dit :

De passage en Corse, je constate que les insulaires - dont on sait qu'ils savent défendre leurs intérêts... - ont réussi à préserver la spécificité de leur locale de Radio France. 

Penser FB comme un réseau national avec des décrochages est un non sens.

Mais rien n'indique un retour à la raison (autre que budgétaire).

RCFM a toujours été à part, ca a d'ailleurs été la seule locale à ne pas s'appeler RF. Le prix de paix?  J'imagine que le budget ne vient pas que de Paris, ce qui  permet de faire plus de programmes locaux. 

Et enfin, on peut faire le parallèle entre France 3 et Via Stella. 

D'un côté un peu polémique (et sans doute hors sujet, je m'en excuse), la Corse se rappelle qu'elle est française lorsqu'elle a besoin d'argent. 

 

  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité FB20
il y a 3 minutes, Eryx2 a dit :

RCFM a toujours été à part, ca a d'ailleurs été la seule locale à ne pas s'appeler RF. Le prix de paix?  J'imagine que le budget ne vient pas que de Paris, ce qui  permet de faire plus de programmes locaux. 

Et enfin, on peut faire le parallèle entre France 3 et Via Stella. 

D'un côté un peu polémique (et sans doute hors sujet, je m'en excuse), la Corse se rappelle qu'elle est française lorsqu'elle a besoin d'argent. 

 

  

Tiens encore un anti Corse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Eryx2 a dit :

RCFM a toujours été à part, ca a d'ailleurs été la seule locale à ne pas s'appeler RF. Le prix de paix? 

Juste pour préciser, la radio s'identifie actuellement "France Bleu RCFM", au top horaire notamment.

Modifié par Invité désormais inscrit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, Invité FB20 a dit :

Tiens encore un anti Corse

Non, j'ai passé d'excellents moments en Corse et y ai habité pendant une dizaine d'année. De l'intérieur, on se rend vite compte que la France est surtout vu comme la tire-lire. 

Mais c'est également la seul endroit de France (et j'en ai visité beaucoup), où nous sommes affublés du délicieux terme de "Pinzutu" et où que l'on peut voir fleurir ce beau tag "IFF" assez régulièrement ;) 


 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Invité désormais inscrit a dit :

Juste pour préciser, la radio s'identifie actuellement "France Bleu RCFM", au top horaire notamment.

Je sais, je l'écoute assez régulièrement (pour les raisons exposées ci-dessus), j'ai de vraies attaches avec l'île. 

Mais à l'époque des "Radio France" locales, elles s'appelaient toutes "RF ****" , sauf RCFM (c'est ce que j'avais mis dans mon message)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si je me réfère à des auditeurs de longue date de FB Pays Basque et Béarn que sont mes parents, ils ont déserté il y a peu la radio. Pour résumer, je dirais que le problème principal est le coaching d'antenne sur les animateurs. Plus généralement, il faudrait sans doute refaire une lecture du travail de Christiane Chadal qui est à la base du succès de la radio.

Modifié par Starflit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grande saucisse

Oui, c'est exactement ça, Starflit. 

Le problème ne vient pas forcément des infos (qui sont même meilleures qu'il y a quelques années) mais des programmes portés par les animateurs : trop lisses, trop scolaires, sans vie, sans âme et des émissions pas toujours dignes d'intérêts. 

Les animateurs de Bleu sont de bons présentateurs... mais il y a très peu d'animateurs ! 

A force de les enfermer dans une grille figée avec des concepts qui s'essoufflent depuis longtemps (experts, cuisine, jeu forcément sur le principe du "quizz"...), à force de leur faire comprendre qu'ils n'ont rien à dire sur la stratégie alors qu'ils vivent dans la région de leurs auditeurs, à force de leur imposer des choix venant de Paris intra muros qu'il est impossible de discuter... ils sont devenus des voix qui remplissent des cases et c'est tout. 

L'antenne s'en ressent énormément, la créativité est au point mort, l'envie s'estompe, la motivation est dans les chaussettes et ça s'entend beaucoup. 

Les radios qui rencontrent du succès aujourd'hui sont celles qui ont une personnalité affirmée, une cible claire et une promesse bien définie... et où on laisse les animateurs un peu libres à condition de respecter le format (ça donne Skyrock du côté des musicales, Inter du côté des généralistes qui cartonnent à l'heure du streaming et des applis, une vraie prouesse). 

Mais au fait, c'est quoi la personnalité de Bleu, la cible de Bleu et la promesse de Bleu (le local ne veut pas dire grand chose, la question est de savoir quel "local" cette radio veut faire ?). 

France Bleu doit réfléchir à tout ça aujourd'hui mais préfère mettre des pansements sur sa jambe de bois. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Départ à France Bleu.

Bonjour,

y à t-il cause à effet pour info départ de Dominique Bourron délégué à la musique de France Bleu.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Soupe aux choux
Le 14/08/2020 à 14:07, Invité Dingue a dit :

Il est grand temps de taper un coup dans la fourmilière 

12 régions = 12 stations en local 24/24 vu les effectifs nombreux ça ne devrait pas être trop compliqué 

Des magazines d’histoire régionale , des groupes locaux , des débats sur les questions régionales des infos proches etc 

12 petites France Inter de région , voila qui honorerait le service public 

+ 1000

Le 15/08/2020 à 12:52, Invité Jul a dit :

 

Toi tu ne vaux pas mieux que nanode: t'en as pas marre de poster des commentaires toujours aussi ridicules?

Je ne vois pas ce qu'il y a de ridicule la dedans, c'est surtout d'avoir 44 réseaux qui diffusent tous la même chose qui est ridicule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Paradis perdu
Il y a 3 heures, Invité Départ à France Bleu. a dit :

Bonjour,

y à t-il cause à effet pour info départ de Dominique Bourron délégué à la musique de France Bleu.

 

Non non, lui il se casse car le nouveau patron des programmes (depuis un an) n’en fait qu’à sa tête: on entend (et on voit) le résultat.Les pauvres ils sont morts ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Vince:;22

« Le nouveau directeur des programmes du réseau n’en fait qu’à sa tête ».

France Bleu est passé de 8 à 5 points. Une catastrophe qui se vérifie et se confirme hélas. J’espère que ce « nouveau directeur » pense tous les matins en se rasant aux 1500 personnes (et 1500 familles) qui travaillent et donc vivent de leur travail dans cette radio. Il porte la responsabilité du cap de ce navire et de ses résultats. France Bleu a été un média qui marchait il y a 6 ans seulement. Les équipes sont les mêmes, les auditeurs n’ont pas fondamentalement changés. La promesse éditoriale de France Bleu n’est plus là. Quand ces directeurs (dont c’est le métier)vont réaliser que le cap n’est pas le bon et qu’il amène cette radio sous les 5 points et sûrement à une mort certaine avec des licenciements et des familles en grande difficulté ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grande saucisse
Il y a 16 heures, Invité Vince:;22 a dit :

Quand ces directeurs (dont c’est le métier)vont réaliser que le cap n’est pas le bon et qu’il amène cette radio sous les 5 points et sûrement à une mort certaine avec des licenciements et des familles en grande difficulté ? 

Ce n'est pas pour tout de suite !

Pour eux la chute est même bénéfique et prouve que le cap est le bon car il faut savoir perdre pour récupérer ensuite de nouveaux auditeurs plus "quali".

Les mecs nagent en plein rêve et "dirigent" France Bleu comme si c'était une radio musicale nationale privée des années 90.

Bleu va faire voler en éclat son dernier noyau de fidèles car "Paris" trouve que l'auditeur Bleu de ces 10 dernières années n'est pas très "classe", tout ça pue le mépris pour les petites gens et les séniors que l'on ne veut plus alors qu'ils ont empêché France Bleu de totalement sombrer dans les sondages jusque là.

Qu'est ce que ça va donner maintenant que l'on va clairement les dégager ?

Un désastre est à venir mais je te rassure, France Bleu ne licencie jamais personne... même les plus mauvais et c'est peut être ça aussi le problème (et malheureusement, ils ne se trouvent pas que dans la "direction parisienne").

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Boubou

Ce nouveau patron semble bien loin de ce qui a fait la force de Bleu. Mépris du local, Paris est l’exemple (et quel exemple, bravo pour cette première saison exceptionnel). Il veut faire un antenne moderne, c’est un ringard resté planté dans les années 90. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité LA SORCIERE DE LA RADIO
Il y a 12 heures, Invité Boubou a dit :

Ce nouveau patron semble bien loin de ce qui a fait la force de Bleu. Mépris du local, Paris est l’exemple (et quel exemple, bravo pour cette première saison exceptionnel). Il veut faire un antenne moderne, c’est un ringard resté planté dans les années 90. 

Ce nouveau "grand patron " est à coté de ses pompes.

Il ne considere pas les stations locales; or, si il etait intelligent, il devrait d'abord chercher les emetteurs de France Bleu qui sont en passif.

Pas un seul !

On en deduira qu'on ne peut gerer ce tissu de radios locales comme NRJ ou RTL.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jul
Le 22/08/2020 à 13:37, Invité Soupe aux choux a dit :

+ 1000

Je ne vois pas ce qu'il y a de ridicule la dedans, c'est surtout d'avoir 44 réseaux qui diffusent tous la même chose qui est ridicule.

Sauf qu'ils ne diffusent pas la même chose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

à Partir de Lundi prochain

les tranche en local sera désormais 

Diffusée du Lundi au Vendredi de 6h à 12h  et le Week end de 7H à 12H 

voici en pièce jointe le dossier de presse de rentrée de France Bleu 

la tranche du lundi au vendredi de 16h à 19h sera désormais en national 

je reprend le titre du sujet France bleu est t'elle en train de disparaitre ?

 

DP2020_FBleu_web.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Et encore un départ !
Le 22/08/2020 à 10:55, Invité Départ à France Bleu. a dit :

Bonjour,

y à t-il cause à effet pour info départ de Dominique Bourron délégué à la musique de France Bleu.

 

Bonjour,

l’hémorragie continue départ également de Cyrille Tarenne le monsieur Sélector du réseau France Bleu, à quand le prochain ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité TATA CHRISTIANE
il y a une heure, Invité Nyx ⁰ a dit :

Que se passe t'il la  bas ? Mr jouve ferait il le ménage aussi !?

On veut le retour du Djoovy qu'on aimait ecouter à la radio sur NRJ.

Votre monsieur Jouve, c'est bien gentil : ca parle pas aux auditeurs.

Pour un peu, on pourrait le confondre avec Monsieur Spoke.

Vraiment des fleches ces gens !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Rhône 69
Il y a 7 heures, SachaRequin a dit :

à Partir de Lundi prochain

les tranche en local sera désormais 

Diffusée du Lundi au Vendredi de 6h à 12h  et le Week end de 7H à 12H 

voici en pièce jointe le dossier de presse de rentrée de France Bleu 

la tranche du lundi au vendredi de 16h à 19h sera désormais en national 

je reprend le titre du sujet France bleu est t'elle en train de disparaitre ?

 

DP2020_FBleu_web.pdf

Pas du tout le 16/19 reste assuré par les 44 locales du lundi au vendredi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, Invité Rhône 69 a dit :

Pas du tout le 16/19 reste assuré par les 44 locales du lundi au vendredi.

D'apres le PDF diffusé ci-dessus, l'happy hour du 16/19 est inscrit en national (par contre, FB St Etienne Loire diffusait 100% club tous les jours  de 18 à 19h que va-t-il se passer?)

Modifié par Eryx2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, TrollKiller a dit :

Peut-être un oubli d'épingle pour signaler le local mais vu le descriptif

"France Bleu raccompagne les auditeurs à la maison et dans la bonne humeur avec l’info trafic en temps réel et la météo 100% locale. L’occasion aussi de découvrir tout ce qui mérite le détour dans la région."

Certes, FB devient de plus en plus national, mais je doutes qu'il nous fassent l'info trafic de Paris/IDF sur toutes les FBs 

Tu as raison :) 

En lisant attentivement le fameux PDF, on se rend compte que chaque tranche nationale est clairement identifiée par un animateur (photo comprise),  ce n'est, bien entendu, pas le cas avec les locales, et le 16/19 n'a pas d'animateur et pas de photos, on peut donc raisonnablement penser qu'elle reste bien en local

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Niko
Le 24/08/2020 à 10:32, Invité LA SORCIERE DE LA RADIO a dit :

Ce nouveau "grand patron " est à coté de ses pompes.

Il ne considere pas les stations locales; or, si il etait intelligent, il devrait d'abord chercher les emetteurs de France Bleu qui sont en passif.

Pas un seul !

On en deduira qu'on ne peut gerer ce tissu de radios locales comme NRJ ou RTL.

Pas de fréquences passives ? Si considérer qu'à Chartres (28), recevoir le programme parisien c'est faire du local... Quel intérêt ? hormis le matin pour les gens qui montent sur Paris bosser !!! Une appli aurait suffit. Il aurait été plus judicieux à mon sens d'être rattaché à Orléans, mais bon !!! D'ailleurs pour France 3, on dépend d'Orléans. C'est surement pour cela que FB ne fait pas d'audience sur Chartres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai l'impression que c'est une émission que peuvent diffuser les locales si elles ne produisent pas d'émission, ce qui est le cas a Paris depuis Mars. De ce fait Paris n'a plus de "drive" depuis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour l'instant on a encore du local mais chaque année ça diminue...

ce qui fait la force de France Bleu est moins présent...

pour ma part le 6h-12h et 14h-19h doivent être principalement en local avec obligation pour certaines les plus importantes (Nord, Provence, Alsace, Breizh Izel)

par contre les émissions Classic Rock, Dance et Collector sont une bonne idée !

j'aime Sidonie Bonnec, Eglantine Emeyé et Bixente Lizarazu mais pour ma part je les aurais programmés sur France Inter

(et l'arrivée de Bixente Lizarazu permettrait a France Inter de proposer a nouveau du Football, ça manque sur la Première Radio de France !) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité LA SORCIERE DE LA RADIO
Il y a 12 heures, Invité Niko a dit :

Pas de fréquences passives ? Si considérer qu'à Chartres (28), recevoir le programme parisien c'est faire du local... Quel intérêt ? hormis le matin pour les gens qui montent sur Paris bosser !!! Une appli aurait suffit. Il aurait été plus judicieux à mon sens d'être rattaché à Orléans, mais bon !!! D'ailleurs pour France 3, on dépend d'Orléans. C'est surement pour cela que FB ne fait pas d'audience sur Chartres.

Malheureusement, c'est France Bleu Paris qui est diffusé à Chartres.

Or, France BLEU Paris est une locale et n'est pas le programme national qui n'existe pas en tant que tel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pascal28
Il y a 22 heures, Invité Niko a dit :

Pas de fréquences passives ? Si considérer qu'à Chartres (28), recevoir le programme parisien c'est faire du local... Quel intérêt ? hormis le matin pour les gens qui montent sur Paris bosser !!! Une appli aurait suffit. Il aurait été plus judicieux à mon sens d'être rattaché à Orléans, mais bon !!! D'ailleurs pour France 3, on dépend d'Orléans. C'est surement pour cela que FB ne fait pas d'audience sur Chartres.

En effet, en lisant ce fil, j'allais écrire la même chose jusqu'à ce que je tombe sur ton message ;)

Oui, je n'ai jamais compris ce choix de diffuser France Bleu Ile de France à Chartres. Quand tu es dans ta voiture sur la Courtille, tu es super content de savoir qu'il y a 30 minutes de bouchon sur le périphérique ou qu'il y a une expo d'art contemporain dans le 15e.

Mettre France Bleu Orléans et ouvrir un bureau à Chartres pour pouvoir y intégrer quelques infos chartraines aurait été plus pertinent. Et comme tu le soulignes, ça aurait été raccord avec France 3.

Au tout début de France Bleu (quand la fréquence a été piquée au Mouv') il y avait un semblant de logique à proposer le signal parisien car il me semble que le signal parisien était "neutre" et avait une vocation nationale sans contenus spécifiques liés à Paris. Ce programme était diffusé sur Paris et les émetteurs de province récupérés sur réseau du Mouv' (et les anciennes rares fréquences FM de Radio Bleue). Par la suite, FB Ile de France a été lancé. Pour les émetteurs passifs dans le reste de la France, le signal a été basculé sur la locale la plus proche. Mais pour Chartres, il y avait le choix entre Orléans ou Paris. J'avoue que là, le choix du signal parisien m'a toujours laissé dubitatif. Il me donne l'impression de s’être plus préoccupé du confort des parisiens pour qu'ils puissent avoir l'info trafic en approche de Paris lors des retours de week-ends que de l'intérêt des chartrains. (choix devenu encore plus dépassé avec les moyens actuels)

 

Mais bon, ce n'est pas bien grave, FB ne fait pas d'audience à Chartres, ça laisse un boulevard à Intensité ;) .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Invité Pascal28 a dit :

Au tout début de France Bleu (quand la fréquence a été piquée au Mouv') il y avait un semblant de logique à proposer le signal parisien car il me semble que le signal parisien était "neutre" et avait une vocation nationale sans contenus spécifiques liés à Paris. Ce programme était diffusé sur Paris et les émetteurs de province récupérés sur réseau du Mouv' (et les anciennes rares fréquences FM de Radio Bleue). Par la suite, FB Ile de France a été lancé. Pour les émetteurs passifs dans le reste de la France, le signal a été basculé sur la locale la plus proche. Mais pour Chartres, il y avait le choix entre Orléans ou Paris. J'avoue que là, le choix du signal parisien m'a toujours laissé dubitatif. Il me donne l'impression de s’être plus préoccupé du confort des parisiens pour qu'ils puissent avoir l'info trafic en approche de Paris lors des retours de week-ends que de l'intérêt des chartrains. (choix devenu encore plus dépassé avec les moyens actuels)

 

Mais bon, ce n'est pas bien grave, FB ne fait pas d'audience à Chartres, ça laisse un boulevard à Intensité ;) .

Ou simplement parce que FB IDF était diffusée en onde moyenne et qu'elle était parfaitement reçu à Chartres. L'abandon de l'émetteur des petites ondes laissait un vide sur l'Eure et Loir. il a été décidé de rediffuser FB 1071 puis Paris sur la fréquence de Chartres.  Mettre des infos locales n'auraient pas plus d'interêt que d'en mettre sur l'émetteur de Melun (dont l'antenne locale a également absorbé par Paris dans une pseudo fusion)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pascal28
Le 28/08/2020 à 16:13, Eryx2 a dit :

Ou simplement parce que FB IDF était diffusée en onde moyenne et qu'elle était parfaitement reçu à Chartres. L'abandon de l'émetteur des petites ondes laissait un vide sur l'Eure et Loir. il a été décidé de rediffuser FB 1071 puis Paris sur la fréquence de Chartres.  Mettre des infos locales n'auraient pas plus d'interêt que d'en mettre sur l'émetteur de Melun (dont l'antenne locale a également absorbé par Paris dans une pseudo fusion)

Je ne comprends pas vraiment en quoi le trou lié à l'arrêt de l'émetteur en PO justifie ce choix. OK, l'émetteur en PO qui diffusait le programme parisien débordait sur l'Eure et Loir, et alors ? En quoi cela justifie le fait que pour une diffusion en FM (donc qui a réellement pour but de couvrir Chartres et les chartrains) le choix du signal parisien serait plus pertinent que celui d'Orléans ? D'autant que le programme orléanais couvre déjà une grande partie sud du département (et passe même jusqu'aux portes de Chartres quand on est bien placé).

De plus l'émetteur FM était là bien avant l'abandon de l'émetteur en PO. Donc, j'ai du mal à comprendre le lien entre l'arrêt de FB en PO et la diffusion du programme parisien en FM sur Chartres.

Et je ne comprends pas nom plus le rapport avec la situation de l'émetteur de Melun. Melun est en Ile de France, relayer le signal du 107.1 a tout son sens.

Chartres est en région Centre. Reprendre le signal de FB Orléans est plus cohérent. Enfin, je n'ai jamais parlé de mettre des infos locales sur l'émetteur de Chartres. J'ai simplement suggéré qu'en étendant la couverture de FB Orléans jusqu'à Chartres, en ouvrant un bureau à Chartres (ou en ayant un correspondant), ça permettrait de couvrir aussi l'actualité de l'Eure et Loir en intégrant quelques informations euréliennes dans le programmes diffusé depuis Orléans. Rien de plus. Ce serait plus facile à mettre en œuvre qu’espérer entendre FB107.1 s'intéresser de temps en temps à ce qui se passe à Chartres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jul

A partir de lundi, "France Bleu Béarn" change de nom et s'appellera désormais "France Bleu Béarn Bigorre". La radio couvrira officiellement l'actualité des Hautes-Pyrénées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité LA SORCIERE DE LA RADIO
Le 28/08/2020 à 12:43, Eryx2 a dit :

Ou simplement parce que FB IDF était diffusée en onde moyenne et qu'elle était parfaitement reçu à Chartres. L'abandon de l'émetteur des petites ondes laissait un vide sur l'Eure et Loir. il a été décidé de rediffuser FB 1071 puis Paris sur la fréquence de Chartres.  Mettre des infos locales n'auraient pas plus d'interêt que d'en mettre sur l'émetteur de Melun (dont l'antenne locale a également absorbé par Paris dans une pseudo fusion)

Sauf qu'entre-temps, on a tenté une locale dans l'Eure mais rien en Eure et Loire avant de fermer la microlocale.

Le plus simple serait d'avoir effectivement un emetteur de FB Normandie ou creer une extension avec Le Mans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 29/08/2020 à 19:13, Invité LA SORCIERE DE LA RADIO a dit :

Sauf qu'entre-temps, on a tenté une locale dans l'Eure mais rien en Eure et Loire avant de fermer la microlocale.

Le plus simple serait d'avoir effectivement un emetteur de FB Normandie ou creer une extension avec Le Mans.

Sans doute parce que ca n'avait pas d'intérêt économique, je connais peu Chartres, mais je sens ses habitants plus "proches" de Paris que d'Orléans  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pascal28
Le 02/09/2020 à 12:19, Eryx2 a dit :

Sans doute parce que ca n'avait pas d'intérêt économique, je connais peu Chartres, mais je sens ses habitants plus "proches" de Paris que d'Orléans  

Dans ces conditions, pourquoi ne pas basculer l’émetteur de France 3 couvrant Chartres sur le signal de France 3 Ile de France ? ;)

Natif de Chartres, je ressens plus de proximité quand j'entends parler d'actualité de la région orléanaise que l'Ile de France.

En effet, sur le plan purement économique, il y a des liens entre Chartres et la région parisienne mais est-ce que pour autant les gens qui écoutent France Bleu se sentent concernés par ce qui se passe à Paris ?

Parmi les chartrains qui travaillent à Paris, on trouve des gens qui vont dans le centre de Paris en train (ce n'est pas le public qui écoute le plus la radio en FM le matin...), et ceux qui se rendent en voiture dans le sud de la région parisienne (pas dans Paris) et qui s'empressent de rentrer en Eure et Loir à la fin de la journée. Ils ont le temps d'écouter la radio, mais se sentent-ils vraiment concernés par la vie de Paris intramuros ? Je n'en suis pas convaincu...

De plus, pour les quelques grosses informations relatives à la région parisienne et pouvant intéresser les gens de passage (problèmes de trains, grosse actualité culturelle, sujets politiques majeurs) sont tellement relayées par les grands médias nationaux que vu de Chartres, France Bleu Paris n'apporte aucune plus-value. Ça a l'image d'une n-ième radio nationale qui, en plus, se perd dans des détails dont on se fout complétement si on n'y habite pas.

En revanche, pour se rendre à Orléans, il n'y a pas d'autre solution que la route... Rien que là, il y a un potentiel d'auditeurs. Et même si on ne parle pas directement de Chartres et sa proche proximité, il y a une forme de proximité dans le mode de vie (beaucoup de villages, mode de vie plus rural, etc...), donc dans la manière d’aborder les choses et les centres d'intérêts. Et rien que le fait d'entendre parler de villages du Loiret et du Loir et Cher proches de la limite avec l'Eure-et-Loir dont on n'entend jamais parler dans les grands médias mais qui nous semblent familiers apporte une touche de proximité que ne peut pas apporter FB Paris. De plus, un media avec une approche orléanaise des choses n'est proposé par aucune autre radio diffusée sur la zone, alors que l'approche parisienne... ;)

Enfin, que ce soit FB Orléans ou FB Paris, la logique voudrait que chaque antenne locale de FB adapte son contenu à sa zone de couverture. Autant il est possible de facilement intégrer quelques sujets tournés sur l'Eure et Loir (à l'image de ce que fait France 3) sur FB Orléans. L'actualité de la région déjà couverte est suffisamment peu dense pour y intégrer un peu d'actualité venue d'Eure et Loir. En revanche, j'imagine mal cela se produire avec FB Paris. Ils ont déjà du mal à couvrir toute l'actualité de l'Ile de France en étant concernant pour tous les publics couverts, alors ce n'est pas pour ajouter l'Eure et Loir... De plus, lors de la mise en place de la matinale commune entre France 3 et FB, cela apportera une certaine cohérence dans la communication. Car dans la situation actuelle, on va se retrouver avec la matinale de FB Orléans à la télé et FB Paris à la radio : complétement illisible !

Et enfin, en admettant que mon analyse et mon raisonnement soient faux, il y a un juge de paix : les audiences ! Après autant d'années de présence à Chartres, France Bleu est très peu écoutée. Qu'y aurait-il à perdre à essayer de basculer sur le signal d'Orléans ? Ce n'est pas comme si ça nécessitait un investissement de folie ! Pour leur faire faire des économies, je veux bien venir moi même tourner le bouton :D.

C'est en cela que mon ressenti est que la décision a été prise par un point de vue parisien voyant l'émetteur de Chartres comme un réémetteur de confort pour combler des potentielles difficultés de réception du 107.1 sur Rambouillet ou Dourdan  et pas vraiment suite à une analyse de terrain pour savoir quel signal peut avoir le plus gros potentiel auprès du public résidant dans la région de Chartres.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×