Aller au contenu

Alerte Covid-19 #RestezChezVous

Depuis janvier 2020 une épidémie de Coronavirus COVID-19 (ex 2019-nCoV) s’est propagée en France. Retrouvez toutes les informations officielles sur le site du Gouvernementhttps://www.gouvernement.fr/info-coronavirus. Ne propagez pas de fausses nouvelles.
Et #RestezChezVous

Invité ohohohohm6

Fermetures Locales RTL2 & FUN

Messages recommandés

Invité ohohohohm6

M6 s'est engagé dans vaste plan d'économies pour RTL & ses radios musicales. Soit-disant à cause du COVID ! 
A première vue, cela touche aussi des stations locales comme RTL2 Le Mans. Vous avez des infos à ce sujet ? Il me paraissait difficile de fermer une station locale sans l'accord du CSA ? La "purge" que tout le monde craignait lors du rachat par M6 à l'air de s’accélérer. J'ai l'impression que le COVID est tombé au bon moment pour certains dirigeants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Joey

Il est très facile désormais de passer une C en D auprès du CSA. Parmi les fermetures, il y a RTL2 Niort, RTL2 Le Mans donc et Fun Tarbes. Peut être d'autres à venir dans les mois ou les années qui viennent. Le COVID est un prétexte pour M6 qui ne priorise absolument pas le local pour ses réseaux musicaux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité LA SORCIERE DE LA RADIO

Cas d'ecole : les fermetures de locales se traduisent par une division des audiences.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Invité Joey a dit :

Il est très facile désormais de passer une C en D auprès du CSA. Parmi les fermetures, il y a RTL2 Niort, RTL2 Le Mans donc et Fun Tarbes.

RTL2 Le Mans n'aura pas fait long feu, juste 8 ans...

  • Downvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fans De Radio

En même temps EN DAB+ il y a pas de local prévu comme a pu faire  NRJ a moyen ou long Terme les locales est vouer à fermer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du coup si les locales passent de C en D, une radio locale associative par exemple ne peut pas récupérer la fréquence. Fun gardera a tout pris cette fréquence pour la région mais diffusera du natio ?

Je me trompe ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, Edouard tout court a dit :

Du coup si les locales passent de C en D, une radio locale associative par exemple ne peut pas récupérer la fréquence. Fun gardera a tout pris cette fréquence pour la région mais diffusera du natio ?

C'est exact. Le passage de C à D (ou de D à C) se fait avec une validation du CSA, qui donne très souvent son feu vert dans le sens C -> D. Il n'y a pas d'appel à candidature et la radio conserve sa fréquence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 51 minutes, RodeeB a dit :

C'est exact. Le passage de C à D (ou de D à C) se fait avec une validation du CSA, qui donne très souvent son feu vert dans le sens C -> D. Il n'y a pas d'appel à candidature et la radio conserve sa fréquence.

Tristesse :cry:

 

Alors que tant de radio voudrait faire du programme local

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Vivian

Très bonne stratégie économique du groupe M6, quand on imagine la masse salariale cumulée aux frais techniques, les litiges, plus les frais d'opérations pour la promotion... Tout ça pour un faible retour d'audience, voir même entrainer le national vers le bas.

Est-ce nécessaire de conserver les antennes locales? la réponse est évidente : NON.

Ce n'est pas en faisant des partenariats avec des cirques qu'une C est légitime dans le paysage local, si on veut du régional on écoute du régional!

Skyrock l'a bien compris a une époque en fermant toutes les locales, les chiffres tant les sondages que financiers, n'ont jamais été aussi bons, cela a assainit VORTEX.

Le groupe M6 sait comment gérer son buisness, laissez faire et arrêtez de tirer à boulets rouges constamment sur cette entreprise qui au passage, est l'une des plus influentes de France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Joey
Il y a 3 heures, Invité Fans De Radio a dit :

En même temps EN DAB+ il y a pas de local prévu comme a pu faire  NRJ a moyen ou long Terme les locales est vouer à fermer

C'est bien sûr faux. Il y a le DAB en zone locale, le DAB en zone étendue et le DAB en zone national. NRJ a candidaté en zone locale pour la plupart de ses stations locales (NRJ, Cherie Fm, Nostalgie). Le régulateur souhaite évidemment développer des projets locaux. Mais il y a deux problèmes aujourd'hui: la viabilité économique de projets purement locaux en A ou en B et la volonté des grands groupes de rester en C. Le groupe NRJ est sans doute le dernier réseau national à vouloir clairement y rester et y investir aujourd'hui, même si les contraintes économiques font que certains projets sont abandonnés. Est ce que ça sera toujours le cas? Nous ne sommes pas devin....En tout cas, la situation aux Etats-Unis ( désertification des médias locaux traditionnels , arrivée de médias internets de substitution aux mains de l'ultra droite) ferait bien de nous faire réfléchir sur les moyens de garantir un pluralisme local...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des fermetures sont annoncées mais quelles sont les sources ? Un communiqué du groupe M6 ou le frère d'un cousin d'un ami éloigné qui connait le beau-frère d'un ami d'un ami qui connait Tristan Jurgensen ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité tom
Il y a 9 heures, Invité Joey a dit :

C'est bien sûr faux. Il y a le DAB en zone locale, le DAB en zone étendue et le DAB en zone national. NRJ a candidaté en zone locale pour la plupart de ses stations locales (NRJ, Cherie Fm, Nostalgie). Le régulateur souhaite évidemment développer des projets locaux. Mais il y a deux problèmes aujourd'hui: la viabilité économique de projets purement locaux en A ou en B et la volonté des grands groupes de rester en C. Le groupe NRJ est sans doute le dernier réseau national à vouloir clairement y rester et y investir aujourd'hui, même si les contraintes économiques font que certains projets sont abandonnés. Est ce que ça sera toujours le cas? Nous ne sommes pas devin....En tout cas, la situation aux Etats-Unis ( désertification des médias locaux traditionnels , arrivée de médias internets de substitution aux mains de l'ultra droite) ferait bien de nous faire réfléchir sur les moyens de garantir un pluralisme local...

personne ne se mettera sur le local, les gens qui passeront basculeront sur le national, donc ca pourra pas fonctionner comme en FM ou y a que le locale, donc ca bascule dessus. Pourquoi avoir autorisé a être en D dans les zones en C? c'est stupide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité PaulineDoris

Dans toutes les radios ont réduits les frais, à Fun, RTL2, ainsi qu'NRJ qui a déjà supprimé des postes d'animateurs en local. la priorité pour les réseaux est désormais de faire du natio.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité LA SORCIERE DE LA RADIO
Le 15/06/2020 à 15:05, Edouard tout court a dit :

Du coup si les locales passent de C en D, une radio locale associative par exemple ne peut pas récupérer la fréquence. Fun gardera a tout pris cette fréquence pour la région mais diffusera du natio ?

Je me trompe ?

Faux : le CSA est tenu de veiller à laisser des ressources pour les programmes locaux.

Des jurisprudences montrent qu'à chaque fois que le CSA a tenté de remplacer une A ou une C par une D, il pouvait être retoqué.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité david69-1985

M6 veut acheter RFM alors la aussi sa sent les fermetures de locales ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur RTL2 Côte d'Azur il y a des pubs locales mais le décrochage de quatre heures et les infos régionales ne sont pas (encore) réapparus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ludoviccc

Je pense que NRJ va fermer aussi pas mal de locales à l'avenir,  NRJ va supprimer à la rentrée 1 animateur sur 2 dans les grandes villes. Mais officiellement pas de plan social à NRJ !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité RTL2 Montagne

Que vont devenir les franchisés d’RTL2 Morzine, Radio Chatel et Massif de Savoie (Les Saisies et Altberville)?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Invité Ludoviccc a dit :

Je pense que NRJ va fermer aussi pas mal de locales à l'avenir,  NRJ va supprimer à la rentrée 1 animateur sur 2 dans les grandes villes. Mais officiellement pas de plan social à NRJ !

Ce n était pas le contraire qui était preuve? A savoir 2 animateurs par jour?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, lolo33 a dit :

Ce n était pas le contraire qui était preuve? A savoir 2 animateurs par jour?

Il y a 4 grandes villes où il y a 2 animateurs (Lyon, Toulouse, Nantes et Lille). Le projet était de la faire dans d'autres. A voir si ce projet est annulé, mis en pause ou poursuivi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lou80
Le 16/06/2020 à 02:31, Invité tom a dit :

personne ne se mettera sur le local, les gens qui passeront basculeront sur le national, donc ca pourra pas fonctionner comme en FM ou y a que le locale, donc ca bascule dessus. Pourquoi avoir autorisé a être en D dans les zones en C? c'est stupide.

raisonnement d'un auditeur de passage, pour qui le local n'a pas d'interet sauf s'il est amené à rester. au contraire c'est peut etre l'occasion pour le local de faire la difference. l'auditeur de la zone en DAB+, s'il voit par exemple s'afficher NRJ ST-OMER et NRJ sur son ecran, il m'est d'avis, qu'il ira plus facilement sur la locale. ce sera peut etre meme une nouvelle concurence pour les B de la zone. il ne faut jamais sous estimer l'attache locale de l'auditeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mr Robot
Le 15/06/2020 à 17:26, Invité Joey a dit :

C'est bien sûr faux. Il y a le DAB en zone locale, le DAB en zone étendue et le DAB en zone national. NRJ a candidaté en zone locale pour la plupart de ses stations locales (NRJ, Cherie Fm, Nostalgie). Le régulateur souhaite évidemment développer des projets locaux. Mais il y a deux problèmes aujourd'hui: la viabilité économique de projets purement locaux en A ou en B et la volonté des grands groupes de rester en C. Le groupe NRJ est sans doute le dernier réseau national à vouloir clairement y rester et y investir aujourd'hui, même si les contraintes économiques font que certains projets sont abandonnés. Est ce que ça sera toujours le cas? Nous ne sommes pas devin....En tout cas, la situation aux Etats-Unis ( désertification des médias locaux traditionnels , arrivée de médias internets de substitution aux mains de l'ultra droite) ferait bien de nous faire réfléchir sur les moyens de garantir un pluralisme local...

Tout à fait. D’ailleurs il faudrait clairement faire remonter le problème. Si les représentants de notre régulateur français on une réelle légitimité à prendre des décisions sur des programmes généralistes dont ils sont eux mêmes consommateurs, ce n’est absolument pas le cas pour des formats musicaux, notamment pour les CHR et Hot Ac. Ce n’est sûrement pas leur culture.

Cela pose un vrai problème car de leur ignorance, motivent malgré eux, une inertie à l’uniformisation des programmes et de tous les corps de métier qui y sont rattachés. La situation est grave, la soutraitance est en train de tuer notre savoir faire au profis... du profis. La radio musicale perd du terrain sur l’audience global, il serait donc urgent de se réveiller.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fans De Radio
Le 15/06/2020 à 17:26, Invité Joey a dit :

C'est bien sûr faux. Il y a le DAB en zone locale, le DAB en zone étendue et le DAB en zone national. NRJ a candidaté en zone locale pour la plupart de ses stations locales (NRJ, Cherie Fm, Nostalgie). Le régulateur souhaite évidemment développer des projets locaux. Mais il y a deux problèmes aujourd'hui: la viabilité économique de projets purement locaux en A ou en B et la volonté des grands groupes de rester en C. Le groupe NRJ est sans doute le dernier réseau national à vouloir clairement y rester et y investir aujourd'hui, même si les contraintes économiques font que certains projets sont abandonnés. Est ce que ça sera toujours le cas? Nous ne sommes pas devin....En tout cas, la situation aux Etats-Unis ( désertification des médias locaux traditionnels , arrivée de médias internets de substitution aux mains de l'ultra droite) ferait bien de nous faire réfléchir sur les moyens de garantir un pluralisme local...

il fallait comprendre pas de locale pour Fun Virgin RTL2 RFM  en DAB+ bien sur:586a2f087a19e_EmojiSmiley-06: hors mis NRJ qui mise sur le locale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom
Il y a 5 heures, Invité Lou80 a dit :

raisonnement d'un auditeur de passage, pour qui le local n'a pas d'interet sauf s'il est amené à rester. au contraire c'est peut etre l'occasion pour le local de faire la difference. l'auditeur de la zone en DAB+, s'il voit par exemple s'afficher NRJ ST-OMER et NRJ sur son ecran, il m'est d'avis, qu'il ira plus facilement sur la locale. ce sera peut etre meme une nouvelle concurence pour les B de la zone. il ne faut jamais sous estimer l'attache locale de l'auditeur.

Pas sur que les auditeurs veulent entendre un tunnel de pubs locales en plus du national. Beaucoup préfèrent le moins de pubs possible. Et les locales jouent les même titres que le national donc je vois pas l intérêt d entendre fun radio Marseille au lieu de fun radio tout court .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 15/06/2020 à 17:26, Invité Joey a dit :

C'est bien sûr faux. Il y a le DAB en zone locale, le DAB en zone étendue et le DAB en zone national. NRJ a candidaté en zone locale pour la plupart de ses stations locales (NRJ, Cherie Fm, Nostalgie). Le régulateur souhaite évidemment développer des projets locaux. Mais il y a deux problèmes aujourd'hui: la viabilité économique de projets purement locaux en A ou en B et la volonté des grands groupes de rester en C. Le groupe NRJ est sans doute le dernier réseau national à vouloir clairement y rester et y investir aujourd'hui, même si les contraintes économiques font que certains projets sont abandonnés. Est ce que ça sera toujours le cas? Nous ne sommes pas devin....En tout cas, la situation aux Etats-Unis ( désertification des médias locaux traditionnels , arrivée de médias internets de substitution aux mains de l'ultra droite) ferait bien de nous faire réfléchir sur les moyens de garantir un pluralisme local...

Heu... NRJ a candidaté en zone locale? Depuis quand?  Je rappelle que les "grands groupes" ont tout fait pour zigouiller le DAB en refusant de répondre aux appels d'offre. Ils se sont finalement rabattus sur les 2 multiplex nationaux et c'est tout! 

Donc, on peut oublier les décrochages locaux! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le groupe NRJ a bel et bien candidaté (et a été sélectionné) pour diffuser ses programmes locaux en DAB+, la ou ils existent actuellement en FM.

Le premier appel auquel le groupe NRJ a posé candidature est celui de Bordeaux/Toulouse (dont la mise en route de la diffusion doit se faire d'ici la fin de l'année).

Par contre ce n'est effectivement pas le cas des autres groupes qui se contentent des 2 blocs nationaux (tant pis pour les locales).

Le groupe NRJ a été un grand défenseur du DAB+, mais surtout dans les pays ou ils ont peut de fréquences FM (vu que la DAB+ permet d'avoir la même couverture que la concurrence). C'est clair que chez nous ils ont tout fait pour retarder le maximum possible (et ce n'était pas les seuls !), pour justement éviter la concurrence (mais ça a été le premier des gros groupes historiques a y aller, ils sont pas fous il vaut mieux pour eux qu'il y ait un canal occupé par un décrochage d'une de leurs radio, plutôt que par une radio concurrente).

Il reste également le cas des radios qui émettent déjà sur des blocs locaux ou étendus (en cat D) et qui ont obtenu un canal sur un des blocs nationaux (il me semble que c'est surtout Skyrock qui est concerné). Que vont t-il faire ? Rendre le canal local/étendu, demander a basculer en Cat C quand un programme local existe, basculer ce canal sur une de leur autre radio (par exemple Skyrock Klassics a la place du Skyrock habituel), ou conserver la double diffusion en attendant que le CSA les autorise a diffuser autre chose ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, etdu24 a dit :

Le groupe NRJ a bel et bien candidaté (et a été sélectionné) pour diffuser ses programmes locaux en DAB+, la ou ils existent actuellement en FM.

Le premier appel auquel le groupe NRJ a posé candidature est celui de Bordeaux/Toulouse (dont la mise en route de la diffusion doit se faire d'ici la fin de l'année).

 

exact! Autant pour moi :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petit rappel historique. Après avoir développé des décrochages à la fin des années 80, M6 les à tous fermés en 2008 ou 9 lors du remplacement du 6 minutes par le journal de 19h45.

Une des raisons était l'impossibilité d'accéder au marché publicitaire local.

Une fois de plus, on renforce le fait que tous les signaux des radios et télés nationales  doivent partir de Paris. A rebours de ce qui existe dans les autres démocraties.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Joey
Il y a 10 heures, Invité désormais inscrit a dit :

Petit rappel historique. Après avoir développé des décrochages à la fin des années 80, M6 les à tous fermés en 2008 ou 9 lors du remplacement du 6 minutes par le journal de 19h45.

Une des raisons était l'impossibilité d'accéder au marché publicitaire local.

Une fois de plus, on renforce le fait que tous les signaux des radios et télés nationales  doivent partir de Paris. A rebours de ce qui existe dans les autres démocraties.

Ça dépend. Il y a l'es contre-exemples des Etats-Unis et de la Grande Bretagne ou les stations locales sont en train de mourir à petit feu ( comme les médias dans leur ensemble d'ailleurs). Mais je te rejoins sur le fond de ton propos...Les gens veulent de la proximité aujourd'hui. Mais beaucoup de groupe ne veulent plus y aller. Très bien. Le problème c'est qu'elle ont demandé des fréquences locales pour ensuite les abandonner au profit du programme national. On est en train d'asphyxier les possibilités de création de projet. Tout ça parce que le régulateur et forcément le gouvernement derrière ne se montrent pas plus intransigeants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que la donne avec le Covid a rebattu les cartes.

Avant cet épisode, certains groupes misaient sur le local... Ce ne sera pas forcément le cas dorénavant, bien que je reste persuadé que l'économie locale est l'avenir.

Un média musical national n'aura plus grand intérêt s'il n'a aucune valeur ajoutée dans son programme... Le local pouvait apporter cela, à condition de ne pas se contenter uniquement des 4 heures de décrochage obligatoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Rtl man

Fermeture de RT2 Le Mans, RTL2 Niort et Fun radio Tarbes.

Ok , et le CSA il valide comme ça ? Les syndicats se laissent faire? Quid des employés ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Flying91

RTL2 Le Mans qui a eu une autorisation par le CTA de Caen en catégorie C en 2012 et qui passerait en D demain...ce n'est pas normal.

Le point négatif pour cette fréquence : une trop faible puissance d'émission qui la rend quasiment inaudible dès que l'on s'éloigne du Mans, dommage pour une locale...Par contre elle brouille FB MAYENNE dans l'ouest du département, une fréquence plus dégagée aurait été plus judicieux

Juste une diffusion de 4 heures de programmes locaux ce n'est pas assez. Que le marché publicitaire est difficile à atteindre dans le secteur ? Je ne sais pas. D'autres radios locales sont présentes dans le secteur : SWEET FM et FRANCE BLEU MAINE.

 

D'après la "tendance du moment" il faudrait faire davantage de local...chez M6 Groupe ce n'est donc pas le leitmotiv ! Les plages de programmes locaux ne sont pas assez nombreux, d'une manière générale dans les radios des grands groupes...Un retour à une base de programmes, (local et musical) des franchisés locaux pourrait être une solution ?

 

Mais avec le déploiement du DAB+ bientôt au Mans, tout cela est-il pertinent ?

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kiki

De mon avis, décrocher 2min les infos le matin entre 6 et 9 et un robinet à musique sur le reste de la journée (le cas de rtl2), bah les gens qui veulent des infos locales, ils vont chercher ailleurs. C'était un peu couru d'avance.

Dans un monde parfait, j'aurais bien vu un décrochage de 9h à 16h en programme local, infos, jeux, agenda etc, avec une vraie liberté pour l'animateur tout en gardant la prog venant de Paris. ça aurait pu fonctionner.

Mais bon, c'est un rêve tout ça.

C'est pas grave, l'audience se retournera vers les locales/régionales qui font du local.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Invité Flying91 a dit :

Juste une diffusion de 4 heures de programmes locaux ce n'est pas assez. Que le marché publicitaire est difficile à atteindre dans le secteur ? Je ne sais pas. D'autres radios locales sont présentes dans le secteur : SWEET FM et FRANCE BLEU MAINE.

Avec aussi d'autres C : Chérie FM, Nostalgie et Virgin Radio.

  • Downvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Nyx

On peut penser comme skyrock dans les années 2000 qui a fermer ces locales , FUN fait de mème et pas de marche arrière prévue ; Nrj group peut voir radieusement l'avenir si elle s'en donne les moyens ...  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité LA SORCIERE DE LA RADIO

De toute facon, la loi reste inchangée : le csa est tenu de preserver "les unites en programmes locaux".

Basculer une C en D reviendrait à meconnaitre sa mission : veiller à laisser des ressources suffisantes pour les programmes de proximité.

Ce n'est pas en supprimant une unité en C qu'il va demontrer avoir effectué sa mission.

Expliquons que si ces radios etaient aussi en C, c'est qu'elles ont contourné par cette voie, le fait de pouvoir emettre : sans doute y'avait-il trop de categories D ?

N'en deplaise à ces gens, on peut se passer largement de FUN ou de Virgin tellement les audiences sont insignifiantes.

Si elles manquent à l'appel, qu'elles s'organisent pour retablir la franchise et ce sera tout benef pour tout le monde et nos emplois.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gillesarthe

Armelle l'animatrice de RTL2 Le Mans est de retour sur l'antenne locale .A quand le retour du journaliste Valentin Chenard .......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La loi de 1986 en la matière précise dans son article 29 que

Citation

Le conseil veille également au juste équilibre entre les réseaux nationaux de radiodiffusion, d'une part, et les services locaux, régionaux et thématiques indépendants, d'autre part.

et dans son article 42-3

Citation

Dans le respect des critères mentionnés à l'article 29, notamment le juste équilibre entre les réseaux nationaux et les services locaux, régionaux et thématiques indépendants, le Conseil supérieur de l'audiovisuel peut donner son agrément à un changement de titulaire d'autorisation pour la diffusion de services de radio lorsque ce changement bénéficie à la personne morale qui contrôle ou qui est contrôlée par le titulaire initial de l'autorisation au regard des critères figurant à l'article L. 233-3 du code de commerce. A l'occasion de ce changement de titulaire de l'autorisation, le conseil peut, dans les mêmes conditions, donner son agrément à un changement de la catégorie pour laquelle le service est autorisé. Ce changement ne peut être agréé hors appel aux candidatures par le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'il est incompatible avec la préservation des équilibres des marchés publicitaires, notamment locaux.

Donc, de l'interprétation que j'en fait, si la catégorie C démontre que le marché pub est trop petit, le CSA validera le passage de C en D.

Concernant Le Mans, l'étude d'impact préalable au lancement de l'appel DAB+ relevait que le marché pub était, pour cette taille d'agglo, inférieur à la moyenne. De plus, comme mentionné au dessus, sur le format "adulte", il y a également, en C, Chérie FM et Nostalgie et en B, Sweet FM. Tout çà pour dire que le CSA validera surement une fermeture d'antenne locale.

Modifié par RodeeB
Suppression d'un lien inutile

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Loïc
Il y a 4 heures, Invité LA SORCIERE DE LA RADIO a dit :

De toute facon, la loi reste inchangée : le csa est tenu de preserver "les unites en programmes locaux".

Basculer une C en D reviendrait à meconnaitre sa mission : veiller à laisser des ressources suffisantes pour les programmes de proximité.

Ce n'est pas en supprimant une unité en C qu'il va demontrer avoir effectué sa mission.

Expliquons que si ces radios etaient aussi en C, c'est qu'elles ont contourné par cette voie, le fait de pouvoir emettre : sans doute y'avait-il trop de categories D ?

N'en deplaise à ces gens, on peut se passer largement de FUN ou de Virgin tellement les audiences sont insignifiantes.

Si elles manquent à l'appel, qu'elles s'organisent pour retablir la franchise et ce sera tout benef pour tout le monde et nos emplois.

 

Donc on peut aussi se passer aussi de radio classique de France musique et de France culture tellement leurs audience est insignifiantes.?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité LA SORCIERE DE LA RADIO
Le 23/06/2020 à 15:50, RodeeB a dit :

Donc, de l'interprétation que j'en fait, si la catégorie C démontre que le marché pub est trop petit, le CSA validera le passage de C en D.

Concernant Le Mans, l'étude d'impact préalable au lancement de l'appel DAB+ relevait que le marché pub était, pour cette taille d'agglo, inférieur à la moyenne. De plus, comme mentionné au dessus, sur le format "adulte", il y a également, en C, Chérie FM et Nostalgie et en B, Sweet FM. Tout çà pour dire que le CSA validera surement une fermeture d'antenne locale.

Absolumment pas : le CSA est tenu de veiller à laisser des ressources pour les programmes de proximité.

Or, remplacer une C par une D revient à nous sucrer une unité en programme local.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le journal officiel du jour nous informe du changement de titulaire ( SARL Média Stratégie vers SA SODERA) et de catégorie (C vers D) des autorisations de RTL 2 à Niort et au Mans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a quelques années c'était l'inverse Fun avait demandé a passé en locale sur Bordeaux et le CSA n'avait pas voulu :-( alors qu'ils l'ont accordé pour RTL2 Toulouse. 

https://www.csa.fr/Informer/Collections-du-CSA/Travaux-Autres-publications/Les-etudes-d-impact/Etudes-d-impact-dans-le-cadre-des-demandes-de-changement-de-titulaire-et-de-categorie-de-Fun-Radio-Bordeaux-et-Lille-et-RTL-2-Toulouse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Basto a dit :

Il y a quelques années c'était l'inverse Fun avait demandé a passé en locale sur Bordeaux et le CSA n'avait pas voulu :-( alors qu'ils l'ont accordé pour RTL2 Toulouse. 

https://www.csa.fr/Informer/Collections-du-CSA/Travaux-Autres-publications/Les-etudes-d-impact/Etudes-d-impact-dans-le-cadre-des-demandes-de-changement-de-titulaire-et-de-categorie-de-Fun-Radio-Bordeaux-et-Lille-et-RTL-2-Toulouse

Même constat à Lyon, où Fun Radio et RTL2 avaient demandé de passer en local il y a quelques années et les deux demandes ont été refusé au final par le CSA pour soi-disant ne pas faire grise mine à certaines radios au niveau de la pub locale.

Modifié par Max-Hellraiser

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité M. LOYAL
Le 18/06/2020 à 09:07, Invité Lou80 a dit :

raisonnement d'un auditeur de passage, pour qui le local n'a pas d'interet sauf s'il est amené à rester. au contraire c'est peut etre l'occasion pour le local de faire la difference. l'auditeur de la zone en DAB+, s'il voit par exemple s'afficher NRJ ST-OMER et NRJ sur son ecran, il m'est d'avis, qu'il ira plus facilement sur la locale. ce sera peut etre meme une nouvelle concurence pour les B de la zone. il ne faut jamais sous estimer l'attache locale de l'auditeur.

La vérité, c'est que Nrj ne sait pas encore comment elle va gérer sa double diffusion sur le dab+ dans les grandes villes. Mais prévoyante, elle a réquisitionné toutes les fréquences auxquelles elle avait droit pour ne pas insulter l'avenir, car le local (et les recettes qui vont avec) sont au cœur de la stratégie du groupe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Invité M. LOYAL a dit :

La vérité, c'est que Nrj ne sait pas encore comment elle va gérer sa double diffusion sur le dab+ dans les grandes villes. Mais prévoyante, elle a réquisitionné toutes les fréquences auxquelles elle avait droit pour ne pas insulter l'avenir, car le local (et les recettes qui vont avec) sont au cœur de la stratégie du groupe.

C’est bien gentil de « réquisitionner » des fréquences. Mais encore faut-il émettre ! Les locales de Chérie FM, Nostalgie et NRJ n’ont toujours pas démarré sur les multiplex locaux de Marseille et de Nice dont les autorisations ont été publiées au Journal Officiel le 19 février 2020 pour Marseille et le 20 février 2020 pour Nice.

Alors oui, nous avons été confinés. Mais nous sommes déconfinés depuis le 11 mai et nous sommes le 10 août...

C’est si compliqué de donner l’adresse d’un flux au diffuseur ?

Modifié par Oblik

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, Oblik a dit :

C’est si compliqué de donner l’adresse d’un flux au diffuseur ?

Non, mais je pense qu'ils jouent la montre, il vont attendre la mise en garde du CSA, qui viendra... d'ici quelques mois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La suite sur legifrance:

- Les autorisations de Fun Radio Hautes Pyrénées à Bagnères-de-Bigorre et Lourdes changent de titulaire ( SARL Canal Star vers SA SERC ) et de catégorie (C vers D)

- Les autorisations de Fun Radio Méditerranée à Clermont-l'Hérault et Lodève changent de titulaire ( SARL Gigasud vers SA SERC ) et de catégorie (C vers D) . Pas de changement pour le moment pour les fréquences de Bédarieux, Carcassonne, Montpellier et Sète.

Hors Sujet mais au rayon changement de titulaire / catégorie L'autorisation de Radio Nova à Agen passe également en D.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×