Aller au contenu

Alerte Covid-19 #RestezChezVous

Depuis janvier 2020 une épidémie de Coronavirus COVID-19 (ex 2019-nCoV) s’est propagée en France. Retrouvez toutes les informations officielles sur le site du Gouvernementhttps://www.gouvernement.fr/info-coronavirus. Ne propagez pas de fausses nouvelles.
Et #RestezChezVous

Invité Commandant Massard-Greneta

L'après Covid-19

Messages recommandés

Invité Commandant Massard-Greneta

Le 29 avril dernier sur ce forum, un certain "Banquier" avait ouvert un sujet plutôt intéressant sur ce forum : "L'après Coronavirus ferait des dégâts chez certaines Indés"

Un sujet qui était principalement axé sur "Les Indés" où ces derniers ont d'ailleurs demandées au gouvernement des solutions ainsi que la suspension temporaire de la publicité de Radio France. 

Hier, nous avons pu découvrir sur "La lettre pro" que "Trois radios indépendantes sur quatre vont procéder à des licenciements". Bref, c'est une véritable catastrophe pour le média radio, car il n'y a pas que les indépendantes, mais des radios nationales qui vont également procéder à des licenciements (Europe 1, Groupe RTL).

Néanmoins, j'aimerais ouvrir un véritable débat sur le sujet. 

Comment le média "radio" a pu se retrouver dans une situation aussi problématique ?

Cela est bien Français, le but de plusieurs dirigeants, est de remettre la faute sur le gouvernement, en se plaignant de la part du gâteau que prend "Radio France" et qui ne respecte pas ses obligations. Sur ce point là, nous pouvons donner raison. Quel est l'exemple de la part d'un service public de ne pas respecter ces propres conventions ? L'argent qui a été gagné en plus doit être redistribué à l'ensemble de ces petites radios.

Pourtant, comment ça se fait qu'après deux mois de confinement, ces radios se retrouvent dans une situation financière aussi fragile ? Quand nous regardons sur societe.com, la plupart des radios "indépendantes" font un résultat net assez confortable pour mettre dehors du personnel, amoureux de la radio, qui vont vivre un véritable traumatisme ?

Comment ça se fait que la majorité des radios françaises ont totalement, mais véritablement raté le virage du digital ? Les sites ne sont pas vivants, nous n'avons pratiquement aucune information, rien a été fait pour développer de revenus annexes, alors que pourtant, il y a de la matière à faire...

Bref, je n'accuse personne. Je me pose seulement quelques questions, légitime je pense, et j'aimerais véritablement avoir un débat avec vous sur le sujet.

Dans l'attente de vous lire...  

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Foutaise. Je le redis ! 

La pub a subi une baisse de 2-3 semaines, et c'est reparti comme avant, très vite. Ça ne met pas en danger 3/4 des radios au point de licencier !

Soit elles profitent de cette petite crise pour faire un peu + le ménage et devenir encore un peu plus lowcoast, soit... Elles sont vraiment dans le rouge.

Si elles le sont (dans le rouge) , alors j'aimerais bien savoir où passe le pognon de dingue généré par la pub omniprésente depuis 20 ans ? On sait tous qu'aujourd'hui ce ne sont pas des passionnés mais des financiers qui dirigent les radios. Alors comment gèrent ils?

Les animateurs se plaignent de toucher 1700€/mois, donc le fric ne leur revient pas. Les grilles ne coûtent plus grand chose. Les sites web sous traités, les habillages répliqués sur plusieurs radios... bref, tout est fait à l'économie.

Il reste le coût de la "diffusion"... Si chère ? Franchement ? 

Il y a de quoi s'interroger ! Sérieusement.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le média radio n'est pas plus mal en point que les autres entreprises. On se sert du covid pour optimiser, pour licencier gratos. L'aubaine du chômage partiel, 10 fois mieux que l'intérim. Tu viens que quand j'ai besoin de toi, mais tu réponds quand même au téléphone si j'ai besoin.L 'aubaine du télé-travail, qui évite le paiement des primes de déplacement, des paniers repas, de la prime transport. Etc, etc.....

Modifié par radio kill video star
  • Upvote 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des formats musicaux ne sont pas capables de tenir quelques mois avec une baisse de revenus publicitaires ?

L'investissement est préservé. C'est pas la guerre, ni les locaux ni les émetteurs n'ont été détruits. 

Si la France est un pays d'assistés, alors ce constat vaut largement pour son patronat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×