Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

christophermh44

Le dur choix des musicales.

Messages recommandés

Partout sur ce forum, je lis régulièrement que NRJ ou Fun gagneraient à remettre plus de musiques et moins de talk. Personnellement, je suis mitigé face à cette affirmation pour 2 raisons :

  1. La cible principale des musicales jeunes comme Fun ou NRJ, c'est la tranche d'âge 15-24 ans. Une catégorie de la population qui utilise leur smartphone quotidiennement et ont très bien compris la notion d'écoute à la demande.
  2. Par conséquent, ce public, s'il souhaite écouter de la musique utilisera bien plus Spotify, Deezer, Apple Music et autres. Et je pense que la programmation musicale de ces radios, qu'elle soit à forte rotation ou avec beaucoup de diversité, ne fera pas revenir les auditeurs-cible qui préfèrent écouter une musique qu'ils ont eux-même minutieusement choisie.

À mon avis, ces radios ont donc tout intérêt à proposer du talk pour tenter de séduire leur audience principale avec des programmes originaux en phase avec les habitudes et les envies de la tranche 15-24. Pour ces radios, lors de ces rendez-vous, la musique passe donc au second plan et est surtout là pour créer une première accroche avec les auditeurs qui se laisseront plus facilement séduire par une émission de talk qu'une playlist musicale (entrecoupée de longs écrans publicitaires, qui plus est).

Je ne suis donc pas convaincu que proposer plus de musiques serait un choix judicieux pour des radios comme Fun ou NRJ qui verraient leur audience dégringoler par manque de programmes variés. 

Notons que la prochain étape (qui a déjà commencé), c'est que le public jeune (toujours attaché à l'écoute à la demande) délaisse les directs pour profiter de l'écoute des podcasts. Les radios commencent à le comprendre et à réagir en commençant à produire des programmes variés. Mais pas d'inquiétude pour l'avenir de la radio qui n'est pas morte. Tant que des programmes en direct invitant les auditeurs à réagir, des bulletins d'informations (nationaux et locaux) et des jeux antenne seront proposés, la radio continuera d'exister pour son côté média de proximité.

Modifié par christophermh44

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, christophermh44 a dit :

La cible principale des musicales jeunes comme Fun ou NRJ, c'est la tranche d'âge 15-24 ans. Une catégorie de la population qui utilise leur smartphone quotidiennement et ont très bien compris la notion d'écoute à la demande.

Le postulat de départ est faux ! Le coeur de cible d'NRJ est plus vieux que ça 

NRJ (comme FUN) cible les consommateurs, ceux qui ont du pouvoir d'achat. Les 15-24 ans n'ont pas encore ce pouvoir (ça viendra dans quelques années). La cible est plus vieille. Du coup est-ce que les plus vieux ont ce réflexe Deezer, Spotify, etc ? je pense en partie. Le vrai chalenge est d'amorcer un changement aujourd'hui (peut être un peu tard) pour anticiper demain.

Ton constat en revanche est juste : Un robinet à musique ne gardera pas les auditeurs, il faut apporter ce que les plateformes de streaming ne peuvent pas faire : De l'interaction, de l'instantané, en gros un truc qui parle aux gens

 

Sam

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Sam a dit :

Le postulat de départ est faux ! Le coeur de cible d'NRJ est plus vieux que ça 

+1

Les cœurs de cible des régies publicitaires des radios prétendues "jeunes", c'est plutôt les 25-34.

 

Il y a 1 heure, christophermh44 a dit :

Par conséquent, ce public, s'il souhaite écouter de la musique utilisera bien plus Spotify, Deezer, Apple Music et autres. Et je pense que la programmation musicale de ces radios, qu'elle soit à forte rotation ou avec beaucoup de diversité, ne fera pas revenir les auditeurs-cible qui préfèrent écouter une musique qu'ils ont eux-même minutieusement choisie.

 

il y a une heure, Sam a dit :

Du coup est-ce que les plus vieux ont ce réflexe Deezer, Spotify, etc ?

A mon avis, ça dépend du contexte !

Une musique "minutieusement choisie", ça suppose d'avoir un peu de temps à passer à la choisir ! Il y a des moment de la journée ou de la semaine où l'on peut prendre le temps de choisir d'écouter des morceaux soigneusement sélectionnés, aujourd'hui avec des plateformes, hier en allant fouiller dans ses disques. Et il y a des moments où l'on veut juste écouter quelque chose de plaisant juste en appuyant sur un bouton. La force de la radio, c'est la simplicité, ce coté immédiat : on appuie sur un bouton et on fait autre chose. La radio reste LE média gratuit , accessible facilement, et qui se "consomme" en faisant autre chose !

C'est pour cela que l'audience de la radio ne s'est pas cassée la gueule comme l'industrie musicale ou la presse écrite lorsque Internet est devenu un média omniprésent dans le quotidien des gens.

Les usages "radios" et "on demand" sont complémentaires. Tout comme les supports (hertzien et streaming).

 

Modifié par Ben

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Sam a dit :

Le postulat de départ est faux ! Le coeur de cible d'NRJ est plus vieux que ça 

NRJ (comme FUN) cible les consommateurs, ceux qui ont du pouvoir d'achat. Les 15-24 ans n'ont pas encore ce pouvoir (ça viendra dans quelques années). La cible est plus vieille. Du coup est-ce que les plus vieux ont ce réflexe Deezer, Spotify, etc ? je pense en partie. Le vrai chalenge est d'amorcer un changement aujourd'hui (peut être un peu tard) pour anticiper demain.

Ton constat en revanche est juste : Un robinet à musique ne gardera pas les auditeurs, il faut apporter ce que les plateformes de streaming ne peuvent pas faire : De l'interaction, de l'instantané, en gros un truc qui parle aux gens

 

Sam

Eh bien moi je pense l'inverse! 

J'analyse que depuis qu'on multiplie les talk (et qu'on uniformise quasiment les formats) , les audiences baissent... c'est facile de dire après qu'on met du talk parce que ça baisse "à cause de la modification des habitudes de consommation" (en gros le mode de consommation passerait de la radio "linéaire" à Deezer, Spotify et les podcast...).

Je ne crois pas franchement à cette théorie, du moins, si le phénomène existe incontestablement, il n'est de loin pas le responsable à lui seul d'autant de baisse d'audience des FM.

Je pense au contraire que les radios sont directement responsables de leurs baisses d'audiences avec leurs politiques quasi généralisées de médiocrité que l'on SUBIT depuis une douzaine d'années maintenant...et qui nous pousserait presque à aller voir ailleurs que sur la FM

A quand le retour à des formats originaux, qui ne seront pas des copier/coller les uns des autres mais complémentaires?  (la Radio en Or étant l'un des formats qui manque le + aujourd'hui, mais j'attend un vrai format RAP, un vrai format DANCE, un vrai format OLDIES, un vrai format HITS, un vrai format ROCK, un frai format FEMININ, un vrai format FRANCAIS... et non pas des pseudo formats qui partagent une même base pop rétrécie)

A quand, donc, des stations qu proposeront des playlist "uniques" et bien ciblées, sans partager 80% de leurs titres -pop- avec d'autres radios?

A quand le dé-bridage des animateurs qu'on laisserait enfin s'exprimer sans les mettre en "cage" de 8-10 secondes? (ceux ci pourraient d'ailleurs amener des infos plus pointues sur les titres et artistes, plutôt que de faire du "people twitter" )

A Quand la remise en liberté des programmateurs musicaux qui pourraient, eux aussi, faire leur métier (chercher des pépites, des nouveautés, ressortir un gold oublié...) sans se faire dicter par les maisons de disques?

 

Voilà les maux de la FM ... Deezer en est un second, mais pas le principal!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Disons surtout qu’il faut des webradios pour compenser.

NRJ diffuse peu de musique mais avec ses webradios, on y trouve largement le compte. 

Je m'étais réfugié sur Fun pour avoir de la musique sur une antenne FM mais à la rentrée ce sera fini et Fun n’a aucune webradio Hits ou Dance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom
Il y a 4 heures, PSCL a dit :

Disons surtout qu’il faut des webradios pour compenser.

NRJ diffuse peu de musique mais avec ses webradios, on y trouve largement le compte. 

Je m'étais réfugié sur Fun pour avoir de la musique sur une antenne FM mais à la rentrée ce sera fini et Fun n’a aucune webradio Hits ou Dance.

Quand tu vas sur le net tu peux écouter des radio dance comme Flaix Fm. Je suis pas sûre que les gens qui partent d'NRJ, vont sur les webradios de cette station. Y C tellement d autres webradios beaucoup mieux que ça me paraît tiré par les cheveux.

Pour en revenir a fun, Je pense qu'ils faut du talk car les meilleures audiences se font sur le talk et que les autres musicales qui sont plus petites ne peuvent pas trop proposer ces émissions car ça a un coût .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Virgini.fr a dit :

Eh bien moi je pense l'inverse! 

J'analyse que depuis qu'on multiplie les talk (et qu'on uniformise quasiment les formats) , les audiences baissent... c'est facile de dire après qu'on met du talk parce que ça baisse "à cause de la modification des habitudes de consommation" (en gros le mode de consommation passerait de la radio "linéaire" à Deezer, Spotify et les podcast...).

Je ne crois pas franchement à cette théorie, du moins, si le phénomène existe incontestablement, il n'est de loin pas le responsable à lui seul d'autant de baisse d'audience des FM.

Je pense au contraire que les radios sont directement responsables de leurs baisses d'audiences avec leurs politiques quasi généralisées de médiocrité que l'on SUBIT depuis une douzaine d'années maintenant...et qui nous pousserait presque à aller voir ailleurs que sur la FM

A quand le retour à des formats originaux, qui ne seront pas des copier/coller les uns des autres mais complémentaires?  (la Radio en Or étant l'un des formats qui manque le + aujourd'hui, mais j'attend un vrai format RAP, un vrai format DANCE, un vrai format OLDIES, un vrai format HITS, un vrai format ROCK, un frai format FEMININ, un vrai format FRANCAIS... et non pas des pseudo formats qui partagent une même base pop rétrécie)

A quand, donc, des stations qu proposeront des playlist "uniques" et bien ciblées, sans partager 80% de leurs titres -pop- avec d'autres radios?

A quand le dé-bridage des animateurs qu'on laisserait enfin s'exprimer sans les mettre en "cage" de 8-10 secondes? (ceux ci pourraient d'ailleurs amener des infos plus pointues sur les titres et artistes, plutôt que de faire du "people twitter" )

A Quand la remise en liberté des programmateurs musicaux qui pourraient, eux aussi, faire leur métier (chercher des pépites, des nouveautés, ressortir un gold oublié...) sans se faire dicter par les maisons de disques?

 

Voilà les maux de la FM ... Deezer en est un second, mais pas le principal!

Très bonne analyse et suis aussi de cet avis. Même pour moi impossible d'écouter la playlist d'NRJ ou de FUN plus de trois heures d'affilés , répétition des musiques effrénée, indigestion de publicité et c'est bien un problème franco-français car chez nos voisins c'est pas comme ça. Il faut vraiment arrêter avec ces playlists étriquées et ces tunnels de pubs à n'en plus finir ainsi que cette animation ultra formatée ou l'animateur n'a même plus le droit de dés-annoncer un titre!

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, Virgini.fr a dit :

Je ne crois pas franchement à cette théorie, du moins, si le phénomène existe incontestablement, il n'est de loin pas le responsable à lui seul d'autant de baisse d'audience des FM.

Je pense au contraire que les radios sont directement responsables de leurs baisses d'audiences avec leurs politiques quasi généralisées de médiocrité que l'on SUBIT depuis une douzaine d'années maintenant...et qui nous pousserait presque à aller voir ailleurs que sur la FM

En fait, ce qui est paradoxal, c'est que l'on constate en effet une baisse de certaines radios, qui peut laisser croire que c'est la catastrophe... Mais si l'on prend les chiffres globaux de la radio, on est loin d'une catastrophe, le média radio se porte (en terme d'audience globale) plutôt bien. Et il est vrai que si l'on veut prendre le temps de creuser un peu, effectivement, il y a un réel appauvrissement en matière de programmation sur certaines radios, qui peut logiquement conduire à une baisse d'audience de ces radios.

Mais n'oublions pas qu'en 15 ans environ, des radios comme FG, Jazz Radio, Nova, Oui, TSF Jazz (pour les musicales) et RMC (pour les généralistes) se sont développées et ont pris des parts de marché !

 

Il y a 22 heures, Virgini.fr a dit :

A quand le retour à des formats originaux, qui ne seront pas des copier/coller les uns des autres mais complémentaires?  (la Radio en Or étant l'un des formats qui manque le + aujourd'hui, mais j'attend un vrai format RAP, un vrai format DANCE, un vrai format OLDIES, un vrai format HITS, un vrai format ROCK, un frai format FEMININ, un vrai format FRANCAIS... et non pas des pseudo formats qui partagent une même base pop rétrécie)

A quand, donc, des stations qu proposeront des playlist "uniques" et bien ciblées, sans partager 80% de leurs titres -pop- avec d'autres radios?

On en revient toujours à la frilosité des radios qui veulent viser la cible la plus large, quitte à se retrouver à plusieurs sur la même cible.

 

Je vous invite à lire les rapports sur la diversité musicale en radio, que vous trouverez ici :

https://www.cnv.fr/diversite-musicale-dans-paysage-radiophonique

 

Dans le dernier rapport (sur l'année 2018) :

- en page 34 vous verrez quelles sont les radios qui passent le plus les mêmes morceaux,

- en page 38 vous verrez quelles sont celles qui passent le plus de titres exclusifs.

 

 

 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tata Christiane
Le 01/07/2019 à 18:29, Invité Tom a dit :

Quand tu vas sur le net tu peux écouter des radio dance comme Flaix Fm. Je suis pas sûre que les gens qui partent d'NRJ, vont sur les webradios de cette station. Y C tellement d autres webradios beaucoup mieux que ça me paraît tiré par les cheveux.

Beaucoup plus subtil : ils se mettent sur nostalgie qui prend une partie du segment "dancefloor".

Du coup, ca fait chavirer le "son dancefloor" qui ne fait danser personne : les auditeurs preferent Kylie Minogue & Jason Donovan.

La faute à FUN qui a complètement délaissé ces artistes qu'elle diffusait dans les années 80's.

Dans les années 90, ca ne passait ni en recurrent et encore moins en golds.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×