Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

Invité FRLPB

RNT : La postion de la FRLPB

Messages recommandés

Invité FRLPB

Les assassins des radios libres habitent ils au CSA ?

 

Depuis quelques semaines, le CSA commence à distiller ses décisions à propos des autorisations d’émettre en DAB+, nouveau format censé remplacer la FM à moyen terme.

 

Les radios associatives, dont une organisation syndicale a milité pour (SNRL),  viennent seulement d’en comprendre les réels enjeux, notamment en termes de liberté et de moyens financiers. Voila qui éclaire sur leur aveuglement et leurs compétences ...

En effet, les radios associatives  ont été largement laissées pour compte dans une  distribution qui favorise à outrance le secteur marchand.

Le fameux syndicat porte une lourde responsabilité dans ce fiasco. Ils a, depuis des années, poussé le CSA dans le sens du DAB+ sans même réfléchir un instant aux conséquences pour les radios associatives, financièrement à bout, et qui se trouvent ainsi devoir faire face aux coûts supplémentaires d’un nouveau système d’émission tout en gardant l’ancien (la FM) pendant encore plusieurs années. Chaque radio devra ainsi payer au minimum 650 € par mois pour émettre en DAB+.

Les plus fragiles, les radios en milieu rural, seront les premières à disparaître. Elles sont pourtant essentielles dans la vie de nos régions. Mais qui se soucie aujourd’hui de la ruralité ?

Nous assistons ainsi à une mort programmée des véritables radios libres de proximité du fait même du CSA qui a pour mission d’assurer leur protection, leur existence et la pluralité des opérateurs. C’est ce que dit la loi de 1986.

Les rares radios qui pourront survivre seront gérées par des intérêts politiques ou commerciaux avoués ou déguisés. Le CSA ne peut pas l’ignorer et s’en trouve donc complice.

Tout ceci relève d’une gestion ubuesque puisque les radios vont devoir émettre en DAB+ alors qu’il n’existe que très peu de récepteurs dans le public.

Il faut savoir que les foyers français possèdent en moyenne 6 récepteurs chacun et que ceux ci seront bons à mettre à la poubelle.

Le CSA sait-il que la période est difficile et que la plupart des foyers n’ont pas les moyens d’accéder aux nouveaux appareils, dont le prix est relativement élevé. Manifestement l’information n’est pas parvenue jusqu’à lui !

Malgré les promesses et les mensonges des défenseurs du DAB+, la réalité apparaît aujourd’hui clairement et brutalement : c’est la mort programmée pour les radios associatives.

Bien sur, il n’y  a pas que des victimes. Les radios marchandes, les faiseurs de fric et les réseaux vont pouvoir s’étendre encore en récupérant les fréquences des radios disparues. Il n’y a pas de petits bénéfices.

Bonne affaire aussi pour les propriétaires des nouveaux émetteurs DAB+ (TDF, TOWERCAST, etc.).

En fait, la liberté d’émission, dans le cas du DAB+ n’existe plus puisque confiée à des « opérateurs » à qui il suffit d’appuyer sur le bouton pour faire taire la radio qui dérange ou qui déplaît.

Si l’on y ajoute le projet d’extinction de la FM dans quelques d’années, RIP pour les radios A !

Techniquement la FM fonctionne très bien, pour pas cher, et le DAB+ n’apporte strictement rien, ni meilleure qualité sonore (un mirage défendu par des incompétents ou des ignorants) ni en nombre de radios au vu de la taille des multiplex (technique prévoyant plusieurs radios sur la même fréquence).

Le renouveau des radios résidera dans les contenus. Pas dans une technique déjà ringardisée par les évolutions profondes et rapides notamment liées au satellite,  à Internet et la radio sur IP ou à la 5G. En fait, il est urgent d’attendre que la situation se décante un peu et pas de se jeter aveuglément dans une technique qui sera  très rapidement obsolète : il faudra tout recommencer. A quel prix ?

Trouver de nouveaux financements et professionnaliser les radios associatives, notamment par la formation, devrait être l’objectif pour les prochaines années.

Qui a dit « C..s de technocrates » ?

Merci au  CSA !

 

Ca existe les gilets jaunes radiophoniques ?

Sinon il va falloir les inventer...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Curieux1

OK on comprend l inquiétude des radios A. ( Le "massacre" des radios A a déjà débuté dans les années 80 à cause des Requins FM..)

Combien de temps avons nous avec la FM : 10 - 20 ans ? on ne sait rien...normal c est la France !

Le DAB + permettrait peut être de mettre des radios A les plus méritantes ! ? car franchement il y a aussi quelques radios A installées depuis le début de la FM qui se sont "endormies"...

Moi je garderai mon récepteur FM en souvenir !!!

Les auditeurs vont devoir s adapter progressivement, les constructeurs automobile installent ils désormais le DAB+ / FM sur l autoradio ? pas évident pour les marques françaises ??  sachant que l écoute des radios se fait le plus souvent en voiture.

Une bonne nouvelle : FIP Radio France va enfin s installer partout progressivement !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gros Lolilol

Ah, ça y est, les défenseurs des radios qui ne sont écoutées que par ceux qui les font (et encore !) s'y mettent.
- Il n'est, pour l'heure, pas question d'éteindre la FM en France.

- Bon nombre de radios associatives vont émettre en DAB+, certaines même abandonnent la FM pour le DAB+ comme RCF Côte d'Azur.

- Ceux qui veulent émettre en doublon sur la même zone n'ont pas réfléchi car ils vont couvrir 2 fois la même zone. C'est leur problème, personne ne les a obligé.

- N'importe qui peut couper l'émetteur d'une radio, même en FM, alors ne venez pas dire que ça va engraisser TDF et Towercast ! Je vois des exemples où les radios associatives se sont regroupées pour émettre ensemble.

- Des radios de proximité, mais qui se regardent le nombril et ne parlent à personne, il n'y a qu'à voir les chiffres d'audience. Si on veut se faire plaisir, on se monte une webradio, et ça fera de la place pour une radio qui sort de l'ordinaire comme FG, Latina, Jazz Radio, TSF Jazz ou autre.

- Enfin, pourquoi faire tout un speech sur le DAB+, "les grands financiers..." pour au final dire que le DAB+ est ringard. Si c'est ringard, ne vous mettez pas la rate au court bouillon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Avenir

Le président Curien va tuer les radios associatives en Occitanie et mettre au chômage les salariés  , pour l ex midi pyrenées il fallait des plaques locales par département et pas de plaque régionale , que fait le CTA de Toulouse pour rectifier le tir ?

Curien sera le président qui  aura  mis a mort  les radios assos

Et les réseaux Totem ,radio Présence...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jean-René 4 Ever
il y a une heure, emetteur45 a dit :

bravo pour ce post plus que pertinent ! 

Pertinent peut-être mais bourré de contre-vérités, de faux arguments et surtout de propos contraires aux valeurs des radios associatives... Analyse :

Il y a 2 heures, Invité FRLPB a dit :

En effet, les radios associatives  ont été largement laissées pour compte dans une  distribution qui favorise à outrance le secteur marchand.

Certaines radios associatives ne postulent pas donc ne sont pas candidates. D'autres ont certainement saboté leur dossier pour ne pas être retenues. Il est donc logique que, si des radios A ne postulent pas ou font semblant de faire capoter leur candidature, les radios associatives sont laissées pour compte.

Il y a 2 heures, Invité FRLPB a dit :

Ils a, depuis des années, poussé le CSA dans le sens du DAB+ sans même réfléchir un instant aux conséquences pour les radios associatives, financièrement à bout, et qui se trouvent ainsi devoir faire face aux coûts supplémentaires d’un nouveau système d’émission tout en gardant l’ancien (la FM) pendant encore plusieurs années. Chaque radio devra ainsi payer au minimum 650 € par mois pour émettre en DAB+.

Qu'à fait la FRLPB durant tout ce temps dans ce cas ? Rien.
La quasi-majorité des radios A ont recours à l'auto-diffusion pour la FM. Les coûts de diffusion sont donc considérablement réduits voire inexistants. Quant au DAB+, certaines expériences ont clairement démontré que le prix avancé par la FRLPB peut être plus bas. Au fur et à mesure du déploiement, les coûts vont se réduire. De plus, quelles sont les sources de la FRLPB pour avancer ces chiffres ? Même les diffuseurs ne communiquent que très peu sur les tarifs en DAB+. Et les chiffres que j'ai sont en dessous de la somme avancée par le FRLPB y compris chez TDF !

Il y a 2 heures, Invité FRLPB a dit :

Les plus fragiles, les radios en milieu rural, seront les premières à disparaître. Elles sont pourtant essentielles dans la vie de nos régions. Mais qui se soucie aujourd’hui de la ruralité ?

Nous assistons ainsi à une mort programmée des véritables radios libres de proximité du fait même du CSA qui a pour mission d’assurer leur protection, leur existence et la pluralité des opérateurs. C’est ce que dit la loi de 1986.

Les rares radios qui pourront survivre seront gérées par des intérêts politiques ou commerciaux avoués ou déguisés. Le CSA ne peut pas l’ignorer et s’en trouve donc complice.

Il est clair que les radios en zone rurale sont abandonnées. Et c'est un triste constat. Mais je n'ai aucun doute sur le fait qu'une solution sera trouvée.

Il y a 2 heures, Invité FRLPB a dit :

Tout ceci relève d’une gestion ubuesque puisque les radios vont devoir émettre en DAB+ alors qu’il n’existe que très peu de récepteurs dans le public.

Il faut savoir que les foyers français possèdent en moyenne 6 récepteurs chacun et que ceux ci seront bons à mettre à la poubelle.

Le CSA sait-il que la période est difficile et que la plupart des foyers n’ont pas les moyens d’accéder aux nouveaux appareils, dont le prix est relativement élevé. Manifestement l’information n’est pas parvenue jusqu’à lui !

Très peu de récepteurs dans le public ? Déjà des 13% d'équipement en France alors que le DAB+ ne concerne que 6 grandes agglomérations pour le moment ! Sans compter les zones comme Mulhouse, Béthune, Valenciennes, Calais, Dunkerque... C'est plutôt pas mal ! 
Le renouvellement des postes se fera de manière naturelle et va s'accélérer avec l'entrée en vigueur de l'obligation pour les constructeurs d'inclure le DAB+ dans leurs appareils depuis le 5 décembre 2018.

Concernant le prix, il existe des récepteurs autour de la trentaine d'euros pour l'entrée de gamme, récepteurs qui fonctionnent bien. Il en existe à des prix plus élevés aussi. Rappelez-vous de la TNT, les récepteurs coûtaient près de 100 euros au lancement et il en fallait un par téléviseur !

Il y a 3 heures, Invité FRLPB a dit :

Bien sur, il n’y  a pas que des victimes. Les radios marchandes, les faiseurs de fric et les réseaux vont pouvoir s’étendre encore en récupérant les fréquences des radios disparues. Il n’y a pas de petits bénéfices.

Bonne affaire aussi pour les propriétaires des nouveaux émetteurs DAB+ (TDF, TOWERCAST, etc.).

En fait, la liberté d’émission, dans le cas du DAB+ n’existe plus puisque confiée à des « opérateurs » à qui il suffit d’appuyer sur le bouton pour faire taire la radio qui dérange ou qui déplaît.

Encore une fois, c'est faux ! Beaucoup de multiplex sont gérés par des opérateurs de multiplex/de diffusion indépendants de Towercast, TDF et compagnie. Notamment à Lille, Lyon, Marseille, Paris, Strasbourg, Mulhouse, etc... 

Il y a 3 heures, Invité FRLPB a dit :

Techniquement la FM fonctionne très bien, pour pas cher, et le DAB+ n’apporte strictement rien, ni meilleure qualité sonore (un mirage défendu par des incompétents ou des ignorants) ni en nombre de radios au vu de la taille des multiplex (technique prévoyant plusieurs radios sur la même fréquence).

Le renouveau des radios résidera dans les contenus. Pas dans une technique déjà ringardisée par les évolutions profondes et rapides notamment liées au satellite,  à Internet et la radio sur IP ou à la 5G. En fait, il est urgent d’attendre que la situation se décante un peu et pas de se jeter aveuglément dans une technique qui sera  très rapidement obsolète : il faudra tout recommencer. A quel prix ?

Des radios associatives qui dénoncent les "faiseurs de fric" ? Laissez-moi rire... Pour des radios qui dénoncent les "faiseurs de fric", elles sont prêtes à enrichir encore plus des opérateurs toujours plus avares de "fric" en payant des droits de diffusion à ceux-ci (oui oui, ça arrivera un jour), en laissant leurs auditeurs payer des abonnements mensuels pour, à la base, téléphoner et surfer sur Internet.
Avant de parler de 5G, il faut déjà développer la 4G sur TOUT le territoire. Ce qui n'est pas encore le cas. De plus, ces radios veulent partager leur audience avec la masse de flux radios/webradios disponibles sur la toile. Ce qui est totalement contre-productif pour des radios qui essaient de se donner de la visibilité avec peu de moyens.

Bref, ce communiqué des potes de Jean-René est totalement ridicule, à côté de la plaque, ne veut rien dire et est très vieille école. Nous ne sommes plus en 1981. Et surtout, quel poids a la FRLPB en Bretagne ? Quasi nul...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Titou34

On est tous conscient que le DAB + est un véritable problème pour les radios associatives. A l'époque un projet de subventions avaient été proposé pour "palier" à ce souci de double diffusion. Je ne sais pas ce qu'est devenu ce projet ! Aux oubliettes peut-être !!!!??? Dans mes archives j'ai retrouvé un Document, qui date de 2011 de la SNRL qui parlait justement de la double diffusion et de la projection suite à la RNT (maintenant DAB +). On peut alors se poser la question : Pourquoi la SNRL n'a pas réussie à faire en sorte que les radios associatives ne touchent pas des subventions supplémentaires pour la diffusion en DAB + (ex RNT) et en FM alors que le projet était prévu ?

Je suis pour que les radios associatives obtiennent des subventions supplémentaires afin de pouvoir financer la diffusion en DAB et en FM !! Ce qui est logique !

SNRL-projet diffusion RNT 2011.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Titou34

En 2011 la SNRL avait déposé un projet de subventions complémentaires pour la diffusion en DAB + (Ex RNT)

Voici le document ! Qu'est devenu le projet ?

SNRL-projet diffusion RNT 2011.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bizarre ! la plupart des  personnes qui critiquent le post de la FRLPB sont tous des invités  anonymes avec des pseudos ''' à la mords moi le noeud '' . Que vous soyez d'accord ou non mais un  peu de courage pour exprimer vos opinions 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Invité Tata Christiane a dit :

J'ai beaucoup de respect pour le travail de la FRLPB : son president sait tenir sa radio qui fait souvent plus d'un point d'audience à Rennes et en Ile et Vilaine.

Ce n'est pas le cas de la radio de l'autre syndic.

 

Ce n'est pas une raison pour écrire un tissus d'inepties ! Ce qui est dit est complètement caricatural, voire totalement faux...


A titre d'exemple, sur Rouen et le Havre sur 3 mux locaux, nous avons réussi à trouver une solution pour diffuser les radios pour moins de 300 euros par mois, on est loin des 650 annoncés dans ce "communiqué". Et les frais initiaux sont intégralement pris en charge par le FSER pour les radios A. Et ces mux regroupent des radios associatives et des radios indépendantes voire nationales, enfin pardon, des "radios marchandes pompes à fric" pour reprendre la dénomination mesurée de ce monsieur, qui s'entendent très bien. Dans les deux cas ce sont des sites de radios associatives qui sont utilisés, qui rentabilisent largement leur diffusion. Donc aucun opérateur de diffusion tiers n'intervient, à aucun moment !

Pour le reste, rien n'oblige les radios associatives rurales à aller sur le DAB, le CSA n'a mis le couteau sous la gorge de personne que je sache, et aucune extinction de la bande FM n'a été annoncée. Les zones DAB+ étant bien plus vastes que les zones FM, y candidater n'a d'intérêt pour les radios rurales que si elles souhaitent élargir leur couverture ou couvrir des nouveaux territoires. Faire acte de candidature sur la grosse ville juste pour couvrir la zone rurale limitrophe n'a pas de sens, il vaut mieux rester en FM.

Et quand bien même il y aurait à l'avenir un arret de la FM, vous pensez bien que le CSA ne fermera pas toutes les radios qui ne sont pas en DAB... Il y aurait à ce moment-là un switch pour ces radios, sans aucune double diffusion.

Pour ce qui est du "mirage défendu par des incompétents" sur le gain en confort d'écoute et en qualité sonore, j'invite qui veut à venir faire un tour avec moi en voiture pour écouter la différence, notamment lorsqu'on écoute une radio FM et qu'elle switch automatiquement en DAB, c'est clairement le jour et la nuit... lorsque la radio a soigné la qualité de son process son évidemment, mais il en est de même en FM.

Bref, les prophètes de mauvaise augure qui aboient sans rien maitriser du sujet sont un peu fatigants, et n'oeuvrent ni pour eux ni pour le média radio en général, c'est absurde et inutile...

Modifié par _Will_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Invité Tata Christiane a dit :

De toute facon, votre discours est faussé : le CSA vous donne toujours des fréquences à chaque fois que c'est possible.

On vous attend dans le Maine et LOIRE : apparemment, Oxygene ne semble pas être la radio préférée du CSA.

C'est pas en donnant des frequences à une minorité qu'on developpera des medias : cette politique est absurde.

Oui, à chaque fois que c'est possible, et c'est souvent impossible. Sur les 5 zones DAB+ qui avaient été mises en appel sur les CTA de Caen et Rennes (Nantes, St Nazaire, La Roche-sur-Yon, Rouen, Le Havre) nous en avons eu une (Rouen -et c'est déjà très bien-) alors que nous avions candidaté sur les 5. Il est un peu injuste de dire que le CSA nous attribue tout. Il y avait d'ailleurs 2 mux locaux sur Nantes et donc de la place, nous n'avons été clairement pas choisis.


Et quand bien même, lorsque le CSA nous autorise sur une nouvelle zone, il vous semble si improbable que ce soit aussi parce qu'ils considèrent que nous faisons bien notre travail ? Nous avons ici une rédaction de 9 journalistes, ce qui n'est pas si fréquent sur des radios B. Nous sommes donc une radio de territoire et d'information, au même titre que de nombreuses A, même si nous diffusons également de la musique plus "mainstream". L'un n'empêche pas l'autre.

Enfin Oxygène arrivera très certainement à Angers, ça ne fait pas l'ombre d'un doute, et ils le méritent !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, Invité Tata Christiane a dit :

Lors de sa réunion du 19 juin 2019, le Landtag de Basse-Saxe a approuvé à l'unanimité la demande de suppression de la radiodiffusion en DAB+.
Dans les discours qui ont précédé le vote, il a notamment été soutenu que DAB + n'avait pas prévalu, était un "gaspillage d'argent" et une "solution temporaire".
En décidant, la Basse-Saxe instaure également une "impulsion de politique des médias importante à l'échelle nationale".

Très intéressant . Ci ceci est confirmé , cela signifie que la RNT n'est pas près de s'imposer en France ; Après le Canada , l'Allemagne . Décidément le DAB+ a du plomb dans l'aile 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, DRM+ a dit :

Très intéressant . Ci ceci est confirmé , cela signifie que la RNT n'est pas près de s'imposer en France ; Après le Canada , l'Allemagne . Décidément le DAB+ a du plomb dans l'aile 

Source de cette information ? Aucun lien n'est fourni...

Et dans le cas où c'était vrai, ça n'est qu'une demande de suppression. Et non, une extinction définitive.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, DRM+ a dit :

Très intéressant . Ci ceci est confirmé , cela signifie que la RNT n'est pas près de s'imposer en France ; Après le Canada , l'Allemagne . Décidément le DAB+ a du plomb dans l'aile 

Après attention, ce n'est pas parce que les palmiers ne poussent pas au Groenland qu'ils ne pousseront pas au Sénégal... Une expérience malheureuse dans un pays ne veut pas dire qu'elle le sera ici aussi. C'est possible, mais absolument pas certain. L'obligation faite aux constructeurs de proposer le DAB+ sur l'ensemble des récepteurs va quand même un peu aider en France...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dab

Source de cette information ? 

https://meedia.de/2019/06/20/geldverschwendung-niedersachsen-fordert-abschaltung-von-digitalradio-dab/

google traduction :

Le parlement du Land de Basse-Saxe a adopté à l'unanimité une application du FDP, qui demande au gouvernement du Land de veiller à l'abolition de la norme de radio numérique DAB +. Ce n'est qu'une solution temporaire et aussi un "gaspillage d'argent".

Lors du débat sur la motion, qui a été adoptée sans opposition ni abstention, il a été dit que DAB + n’avait jamais prévalu. Donnant sur les fonds de la contribution de diffusion à la disposition des radiodiffuseurs publics pour le financement de DAB + disponibles, il a été dit que le Finanzierng DAB + un déséquilibre dans le double système de radiodiffusion au détriment des stations privées de plus AGGRAVE.

De plus, DAB + n’est qu’une solution temporaire, la radio numérique sera transmise à l’avenir via le nouveau réseau mobile 5G. En fait, DAB +, le successeur des fréquences FM, n’a jamais été un succès sur le marché. Les gens préfèrent encore utiliser la radio FM.

VAUNET, l'Association des médias privés, a expressément salué la décision unanime du parlement de Basse-Saxe, qui se tiendra, traduit à un DAB + diffusion pour la radio à l'avenir sur une pénétration d'Internet à large bande, car ils offrent les nouvelles normes 5G à l'avenir. Klaus Schunk, président du département des services de radio et audio en VAUNET et PDG de Radio Regenbogen, a déclaré: « Le parlement de Basse-Saxe a adopté une décision historique qui aura un impact au-delà des frontières du pays, il a tiré les bonnes conclusions de coller à une technologie qui n’a pas prévalu sur le marché malgré de nombreuses années de campagnes publicitaires et est loin des possibilités offertes par les canaux de distribution numériques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est juste cette histoire du parlement de Basse-Saxe qui a adopté une motion du parti libéral FDP demandant au gouvernement de Basse-Saxe de stopper le développement du DAB+

Il ne faut pas donner à cet événement plus d'importance qu'il n'en a. En Allemagne, pays fédéral, ce sont les Länder (les régions) qui sont compétents pour les questions audiovisuelles. Il n'y a pas un CSA national mais un CSA régional dans chaque land.

La Basse-Saxe représente 8 millions d'habitants sur les 83 millions d'habitants en Allemagne. Donc ce qu'il faut retenir, c'est que 90 % de l'Allemagne n'est pas concernée par cette décision. Il y a d'autres Länder plus peuplés comme la Bavière qui misent beaucoup sur le DAB+ et n'ont pas l'intention de faire marche arrière.

Modifié par Hot AC

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 24 minutes, Hot AC a dit :

C'est juste cette histoire du parlement de Basse-Saxe qui a adopté une motion du parti libéral FDP demandant au gouvernement de Basse-Saxe de stopper le développement du DAB+

Il ne faut pas donner à cet événement plus d'importance qu'il n'en a. En Allemagne, pays fédéral, ce sont les Länder (les régions) qui sont compétents pour les questions audiovisuelles. Il n'y a pas un CSA national mais un CSA régional dans chaque land.

La Basse-Saxe représente 8 millions d'habitants sur les 83 millions d'habitants en Allemagne. Donc ce qu'il faut retenir, c'est que 90 % de l'Allemagne n'est pas concernée par cette décision. Il y a d'autres Länder plus peuplés comme la Bavière qui misent beaucoup sur le DAB+ et n'ont pas l'intention de faire marche arrière.

Et puis il n'y a pas la réponse de CERTAINES radios concernées par cette motion, elles ne veulent peut être pas ce desir du FDP. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, bugey libre a dit :

La Basse-Saxe représente 8 millions d'habitants sur les 83 millions d'habitants en

Quand tu ouvres une porte, tu l'ouvres aussi pour les autres. La tata à quand même refroidi la machine DAB. Si ça pinaille trop, que les coûts, la qualité du son et de réception ne s'arrange pas, on va vite ranger le DAB au placard. Surtout qu'on met 10ans pour délivrer des autorisations avec très peu de nouveaux acteurs.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Invité LIONNE 80 a dit :

Pour ce qui est de Rouen, c'est une autorisation-pretexte pour faire agoniser CRISTAL & freiner tendance OUEST.

Oui c'est certainement ça, je ne vois pas d'autre explication !

Il y a 5 heures, Invité LIONNE 80 a dit :

Pourquoi ne pas racheter SUD ?!?

C'est en cours, je vous préviendrai dès que c'est fait !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, _Will_ a dit :

Oui c'est certainement ça, je ne vois pas d'autre explication !

C'est en cours, je vous préviendrai dès que c'est fait !

LIONNE80 = Tata Christiane = Radio Pirate.

Celui qui invite les autres à ne pas le prendre pour un troll alors qu'il est le plus gros d'entre eux sur ce site...

Modifié par LaVraieRadio
  • Upvote 1
  • Downvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Le gars du sud
Le 21/06/2019 à 08:26, _Will_ a dit :

Pour ce qui est du "mirage défendu par des incompétents" sur le gain en confort d'écoute et en qualité sonore, j'invite qui veut à venir faire un tour avec moi en voiture pour écouter la différence, notamment lorsqu'on écoute une radio FM et qu'elle switch automatiquement en DAB, c'est clairement le jour et la nuit... lorsque la radio a soigné la qualité de son process son évidemment, mais il en est de même en FM.

Mon cher Will,

Je vais un petit hors sujet concernant ce débat.

Il est compliqué de comparer la FM et le DAB+ sur un autoradio. A part quelques bons élèves (le groupe Volkswagen ou Hyundai par exemple), la majorité des constructeurs automobiles affublent leurs véhicules d'autoradios dont le tuner FM est catastrophique. Une bande passante réduite à moins de 8 Khz, une image stéréo inexistante... Du coup, en zappant de la FM au DAB+, on a en effet l'impression que la FM a un son pourri, ce qui n'est pas le cas. Les traitements de son récents permettent d'étendre la bande passante audio à 17,5 Khz (vs 15 Khz initialement).

Chez moi, en zappant entre le DAB+ et la FM (sur du bon équipement), la différence n'est pas si flagrante. Tout au plus, une dynamique plus élevée en numérique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lou80
Il y a 13 heures, Invité Le gars du sud a dit :

Mon cher Will,

Je vais un petit hors sujet concernant ce débat.

Il est compliqué de comparer la FM et le DAB+ sur un autoradio. A part quelques bons élèves (le groupe Volkswagen ou Hyundai par exemple), la majorité des constructeurs automobiles affublent leurs véhicules d'autoradios dont le tuner FM est catastrophique. Une bande passante réduite à moins de 8 Khz, une image stéréo inexistante... Du coup, en zappant de la FM au DAB+, on a en effet l'impression que la FM a un son pourri, ce qui n'est pas le cas. Les traitements de son récents permettent d'étendre la bande passante audio à 17,5 Khz (vs 15 Khz initialement).

Chez moi, en zappant entre le DAB+ et la FM (sur du bon équipement), la différence n'est pas si flagrante. Tout au plus, une dynamique plus élevée en numérique.

cet argument est ridicule, et dessert votre sujet... au mieux, il est un encouragement à écouter en dab+ plutot qu'en fm dans la majorité des vehicules, au pire, il est un encouragement a acheter une volkswagen....

 

rappelons les derniers chiffre sur le sujet :

"83% des personnes interrogées écoutent la radio en situation de mobilité (80% en voiture, 13% dans les transports en commun) et massivement via leur autoradio (73% à chaque déplacement ou presque). Plus de 8 Français sur 10 se disent gênés si ce mode de réception n’était plus accessible"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 26/06/2019 à 08:57, Invité Lou80 a dit :

cet argument est ridicule, et dessert votre sujet... au mieux, il est un encouragement à écouter en dab+ plutot qu'en fm dans la majorité des vehicules, au pire, il est un encouragement a acheter une volkswagen....

 

rappelons les derniers chiffre sur le sujet :

"83% des personnes interrogées écoutent la radio en situation de mobilité (80% en voiture, 13% dans les transports en commun) et massivement via leur autoradio (73% à chaque déplacement ou presque). Plus de 8 Français sur 10 se disent gênés si ce mode de réception n’était plus accessible"

Le sondage que tu donnes indiquent la proportion de personnes interrogées écoutant la radio en mobilité. Le mode d'écoute n'est pas précisé. Tant que la radio est accessible, 8 français sur 10 seraient satisfaites si j'en crois tes propos. Donc l'argument de @_Will_ n'est pas ridicule. Oui, l'écoute en DAB+ est plus confortable car des radios font des efforts sur leur diffusion. Et pour les autres, cela va s'améliorer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×