Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

Kalito

L'arrivée de la 5G va sûrement booster les webradios

Messages recommandés

L'arrivée de la 5G va sûrement booster les webradios et notamment celles qui attendent avec impatience les fréquences du DAB+ distribuées par le CSA qui s'éternisent toujours.

à votre avis, est-il encore nécessaire de postuler auprès du CSA pour obtenir des fréquences sur la radio numérique alors que la 5G va offrir un service de qualité et de stabilité supplémentaire aux radios internet dans le monde entier, quand pensez-vous ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 45 minutes, Kalito a dit :

L'arrivée de la 5G va sûrement booster les webradios et notamment celles qui attendent avec impatience les fréquences du DAB+ distribuées par le CSA qui s'éternisent toujours.

à votre avis, est-il encore nécessaire de postuler auprès du CSA pour obtenir des fréquences sur la radio numérique alors que la 5G va offrir un service de qualité et de stabilité supplémentaire aux radios internet dans le monde entier, quand pensez-vous ?

La 5G n'existe qu'au stade de tests qui vont être déployés sur 4 villes. Aucun opérateur n'en parle pour le moment, il n'existe aucun smartphone vendu en France qui est compatible 5G. Donc avant de parler de la 5G, que nos opérateurs couvrent l'entièreté du pays en 4G, on verra plus tard.

De plus, pour l'avoir maintes fois répété, les réseaux ne sont pas faits pour une écoute massive de la radio en IP. Et cela remet en cause également les principes mêmes de l'écoute radio : gratuité, liberté, anonymat. On ne va pas refaire ce sempiternel débat mais avant de parler de service de qualité et de stabilité, attendons de voir la vitesse de déploiement de ce réseau mais également de voir si les opérateurs délivrent réel débit 5G plutôt que un débit bridé comme ce qui nous est proposé en 4G.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour en revenir au sujet, je pense que le problème des webradio c'est qu'il y en a beaucoup trop pour qu'elles soit viables, on a beau pouvoir recevoir toutes les (web)radios du monde sur nos PC, smartphones ou autre appareil connecté, on écoute toujours les mêmes (et le plus souvent c'est des radios FM/DAB).

Après les webradios permettent de facilement diffuser un programme, réalisé par des passionnés, mais des que l'on veux pérenniser sa structure il faut obligatoirement passer par une diffusion "broadcast" (FM ou DAB), ne serai-ce que pour ce faire connaitre (car présent dans une liste plus réduite).

Un autre problème des webradio, c'est que pour les écouter, surtout en voiture, c'est pas aussi simple qu'en FM/DAB : il faut avoir l'appli qui va bien, connecter le smartphone avant l'écoute, basculer sur la bonne source, lancer l’écoute, et espérer que le réseau suivra (et même en 5G il restera des zones blanches) ; alors qu'en FM / DAB, il n'y a qu'a allumer le poste (qui démarre le plus souvent en même temps que la voiture), et faire défiler les stations disponibles. Et comme la 5G nécessitera un abonnement pour accéder au réseau, on est pas prêt de voir arriver des autoradios avec la puce 5G et une fonction Webradio (et quand bien même qui payerait le cout de la carte SIM supplémentaire, même si ça qui coute aujourd'hui 5€ de plus dans l'abonnement)

Modifié par etdu24

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qu'on développe déjà la 4G à son maximum avant de parler de la 5G (qui actuellement n'est qu'en période de test), vu qu'il y a encore certains coins en France (très majoritaitement en zone rurale) qui est très mal voire même pas du tout couvert par la 3G...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

réponse à edu24 concernant l'écoute des webradios en voiture:

Moi je n'écoute que des webradios chez moi et en voiture et ça fonctionne très bien en Bluetooth, mon véhicule détecte instantanément le flux que j'ai choisi, de plus, plus besoin de changer de fréquence sur toute la France et même au delà comme en Belgique ou en Andorre car j'utilise un forfait Sohs à 29€ par mois tout compris (internet illimité et pays limitrophes) même si je dépasse la capacité prévue du forfait qui bascule en mode économique , la radio fonctionne toujours. En revanche si on veut lire des vidéos, c'est un peu plus long.

Je ne dois pas être le seul à écouter les webradios en voiture de cette manière, je pense plutôt que c'est l'avenir en matière de mobilité et que la fm est condamnée; pour moi le DAB est risqué pour les éditeurs de programmes radiophoniques qui perdent beaucoup de temps à obtenir des fréquences à cause du CSA et à rentabiliser leur projet faute d'auditoire très restreint dû à un manque d'équipement des auditeurs .  Peut-être dans 10 ans au rythme ou çà va et encore. En attendant je reste sur mes webradios beaucoup intéressantes que les FM qui ont mal vieillies.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vois pas trop ce que la 5G va apporter comme changement à l'écoute sur mobile ...

Ce n'est pas une technologie pensée pour être déployée nationalement : pour le cas français, on parle pour le moment de fréquences très hautes, qui portent donc assez peu, en l'état, un déploiement sur tout le territoire est inenvisageable ... Ça ne risque pas de résoudre le problème d'instabilité du flux sur les longs trajets du coup vu que la couverture sera moins bonne qu'en 3G/4G qui émettent sur des fréquences basses.

La 5G est aussi là pour répondre aux saturations qu'on observe dans les grands centres urbains en 3G/4G, donc hors de ces zones très denses la 4G continuera de faire l'affaire. SFR est en train de lancer la 4G à 1gb avec de l'agrégation de fréquences, Orange et Bouygues vont surement suivre, il n'y a que Free qui ne peut pas vu qu'il n'a pas acheté de spectre suffisamment large. Cela ne veut pas dire que tout le monde aura du 1gb, c'est un maximum, mais plus les débits max sont élevés, mieux la charge réseau sera répartie et les risques de saturation réduits.

En plus cette techno avant tout pensée pour des usages B2C/M2M : opérations médicales à distance grâce à la latence réduite, consommation réduite pour les objets connectés, etc. Mais aussi pour des débits crêtes délirants, alors que les flux radios c'est du 320kbps grand max :ph34r:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est vrai que plus il y’a de personnes connectées à une antenne moins il y a de débit. Encore chez moi dans ma ville de 18000 habitants ça va j’ai fait un Speedtest à l’instant avec 5/5 de réseau en 4g+ chez SFR et j’ai 118 mbts en montant et 35,4 en descendant. A Lyon à 12h00 j’avais atteint 216 mbts descendant et 36,2 mbts montant mais il me semble qu’à Lyon il y’a la 4g+ 500 mbts (on en est quand même loin!)

Pour les usages d’aujourd’hui (Messenger, WhatsApp, Instagram, Spotify, YouTube etc...) ça fonctionne bien mais si presque tout les automobilistes utilisent leur application radio via leur smarthone ça risque de vite saturer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai lu ceci sur un forum orienté mac (source macg) :

"C’est finalement le Wi-Fi qui l’emporte : le Parlement européen a voté en faveur de cette technologie au détriment de la 5G pour équiper les voitures connectées à internet qui circuleront sur les routes du vieux continent. L’enjeu ici, c’est de faire communiquer les véhicules entre eux, par exemple dans le cas d’un accident pour prévenir les autres automobilistes sur la route. Pour ce qui concerne la connexion à internet (dans le cadre d’un système de divertissement), cela relève toujours du réseau de l’utilisateur, via son smartphone ou un autre système... l’Europe se retrouve en porte-à-faux vis à vis d’une bonne partie du reste du monde, dont les États-Unis et la Chine, qui a préféré la 5G au Wi-Fi.

...La C-2VX (la 5G des promoteurs de cette technologie) a pour elle sa modernité et une couverture potentiellement plus importante que le Wi-Fi, qui nécessite l’installation d’équipements tout le long des routes. La connexion d’une voiture à un réseau 5G nécessite toutefois un abonnement, alors qu’il n’y a rien à payer avec le Wi-Fi."

Quelque soit la technologie, la radio va de nouveau faire face à un concurrent en première monte dans les voitures : le streaming en tout genre, perso, spotify et consorts qui proposent déjà leurs "radios et podcast". C'est déjà le cas mais avec la partie logicielle/matérielle intégrée aux véhicules et un débit plus conséquent cela pourrait faciliter encore plus l'accès simultané à pléthore d'offres. Je vois surtout de la concentration du national à l'international, morceler l'audience pour mieux régner en quelque sorte. Sinon, effectivement prudence pour les zones rurales, la saturation du réseau, pb de modèle économique, gratuité contre abonnement à des services avec des tas de contenus, etc...

Le DAB+ est dans le camp de la "gratuité" pour l'utilisateur avec je suppose l'atout de la simplicité mais au détriment de l'offre ? Faut-il postuler ? C'est une vitrine, sinon joker et boule de cristal floue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom
Il y a 9 heures, etdu24 a dit :

Pour en revenir au sujet, je pense que le problème des webradio c'est qu'il y en a beaucoup trop pour qu'elles soit viables, on a beau pouvoir recevoir toutes les (web)radios du monde sur nos PC, smartphones ou autre appareil connecté, on écoute toujours les mêmes (et le plus souvent c'est des radios FM/DAB).

Après les webradios permettent de facilement diffuser un programme, réalisé par des passionnés, mais des que l'on veux pérenniser sa structure il faut obligatoirement passer par une diffusion "broadcast" (FM ou DAB), ne serai-ce que pour ce faire connaitre (car présent dans une liste plus réduite).

Un autre problème des webradio, c'est que pour les écouter, surtout en voiture, c'est pas aussi simple qu'en FM/DAB : il faut avoir l'appli qui va bien, connecter le smartphone avant l'écoute, basculer sur la bonne source, lancer l’écoute, et espérer que le réseau suivra (et même en 5G il restera des zones blanches) ; alors qu'en FM / DAB, il n'y a qu'a allumer le poste (qui démarre le plus souvent en même temps que la voiture), et faire défiler les stations disponibles. Et comme la 5G nécessitera un abonnement pour accéder au réseau, on est pas prêt de voir arriver des autoradios avec la puce 5G et une fonction Webradio (et quand bien même qui payerait le cout de la carte SIM supplémentaire, même si ça qui coute aujourd'hui 5€ de plus dans l'abonnement)

La 5g peut faire du broadcast donc oui la 5g finira pas tout diffuser. Et la RNT finira par être délaissée. Comme la TNT.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Pour mon expérience personnelle, pas besoin de 5G, la 3G et la 4G font déjà le job. 

Application radioline connectée en bluetooth avec commande au volant pour zapper entre les radios. Je n’écoute quasiment plus la FM (sauf en voyage pour découvrir les locales) et les coupures réseau se font désormais très rares (la 3G suffit largement pour de l’audio). 

Il faut garder un réseau national libre (FM ou DAB) pour avoir un service minimum garanti (panne box internet, de mobile ou de réseau GSM) mais il est difficile de revenir en arrière une fois que l’on a goûté à la radio IP (son de bonne qualité, pas de problèmes de changements de fréquence, choix varié avec une liste de radios nationales et internationales quasi infinies). 

C’est la même chose à la maison avec une radio wifi branchée sur une chaîne hi-fi, la FM ne sert qu’en cas de secours.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 20 heures, Invité Tom a dit :

La 5g peut faire du broadcast donc oui la 5g finira pas tout diffuser. Et la RNT finira par être délaissée. Comme la TNT.

La 4G aussi, pourtant ce n'est pas utilisé (comme beaucoup de normes). Quand a la TNT, les récentes guéguerres entre SFR/Altice et Free (et prochainement Orange) a propos de la diffusion de BFMTV, RMC Story et de RMC Découverte nous montrent qu'elle a toujours un intérêt (et sans parler des pannes des opérateurs).

Pour en revenir au sujet de l’écoute de la Radio via la 5G, si le problème des zones de couvertures est de moins en moins présent (tout en restant présent sur certaines parties reculées du territoire) et moyennant la nécessité d'une latence assez importante (pour justement empêcher les coupures dues au réseau), il restera toujours le problème de la saturation de la bande passante (entre une voiture par-ci / par-la qui écoute une webradio, et l'ensemble du parc qui écoute des Webradios / Spotify / Deezer / Youtube, la charge des antennes est loin d'être comparable). Qu'en est-il également du coup de diffusion pour les webradios ?

Enfin il restera toujours la problématique pour les webradio de se faire connaitre, en raison de leurs nombre, et de la facilité de créer sa Webradio.

D’ailleurs vous écoutez beaucoup de webradios qui ne sont pas diffusés en FM/DAB (même a l'étranger), ou qui ne sont pas une déclinaison d'une radio FM/DAB ?

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, etdu24 a dit :

La 4G aussi, pourtant ce n'est pas utilisé (comme beaucoup de normes). Quand a la TNT, les récentes guéguerres entre SFR/Altice et Free (et prochainement Orange) a propos de la diffusion de BFMTV, RMC Story et de RMC Découverte nous montrent qu'elle a toujours un intérêt (et sans parler des pannes des opérateurs).

Très pertinent, et même si les risques semblent limités pour le moment, que faire si un opérateur décide de privilégier certains flux par rapport à d'autres, ou juste de laisser pourrir certaines interconnexions rendant l'écoute impossible ? Prenons l'exemple de Free, jusqu'ici on a eu des exemples avec YouTube et Netflix où l'opérateur laissait pourrir la situation avant d'aller négocier, si l'écoute de la radio en IP venait à se généraliser, les problématiques de saturation seraient les mêmes. Quand j'étais chez Free Mobile en 2013 et où les passages sur itinérance Orange étaient encore fréquents, j'ai fini par réaliser que certaines radios ne voulaient pas se lancer du simple fait de la présence de l'extension .mp3 dans le flux, de fait, il y avait donc un bridage suivant les radios.

Il y a 1 heure, etdu24 a dit :

Qu'en est-il également du coup de diffusion pour les webradios ?

Beaucoup plus cher autant pour le récepteur (vu qu'on passe par une connexion 3G/4G/5G très consommatrice d'énergie et de quota data) que pour l'émetteur (un serveur qui doit envoyer le flux à chaque personne est plus énergivore qu'un relais FM/DAB+ qui n'envoie qu'un seul signal). De plus, et assez logiquement, plus il y a d'auditeurs simultanés, plus ça revient cher à la radio.

Il y a 1 heure, etdu24 a dit :

Enfin il restera toujours la problématique pour les webradio de se faire connaitre, en raison de leurs nombre, et de la facilité de créer sa Webradio.

D’ailleurs vous écoutez beaucoup de webradios qui ne sont pas diffusés en FM/DAB (même a l'étranger), ou qui ne sont pas une déclinaison d'une radio FM/DAB ?

Une fois de plus très pertinent, si on regarde les radios les plus écoutées c'est en grande majorité des radios déjà diffusées en FM/DAB+ et leurs déclinaisons, NRJ a elle seule propose 600 webradios, c'est débile, une soixantaine pour Chérie FM et Nostalgie c'est déjà beaucoup mais plus raisonnable, même le groupe Espace s'y est mis avec Allzic. En bref, le paysage est déjà saturé par des marques qu'on connait déjà en FM, et il suffit de regarder sur les applis radio pour constater que les radios écoutées en IP sont en fait juste la reprise du flux normal, meilleur exemple, les 2 radios les plus écoutées en IP avec 20 millions de connexions/mois : France Inter et RMC, sur le top 20, 3 seulements sont en IP only, et encore on a NRJ Hits dans le lot ... Après on a de belles réussites en pure player type Radio Meuh ou Hotmixradio, mais ça relève de l'exception.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité tom
Il y a 4 heures, etdu24 a dit :

La 4G aussi, pourtant ce n'est pas utilisé (comme beaucoup de normes). Quand a la TNT, les récentes guéguerres entre SFR/Altice et Free (et prochainement Orange) a propos de la diffusion de BFMTV, RMC Story et de RMC Découverte nous montrent qu'elle a toujours un intérêt (et sans parler des pannes des opérateurs).

Pour en revenir au sujet de l’écoute de la Radio via la 5G, si le problème des zones de couvertures est de moins en moins présent (tout en restant présent sur certaines parties reculées du territoire) et moyennant la nécessité d'une latence assez importante (pour justement empêcher les coupures dues au réseau), il restera toujours le problème de la saturation de la bande passante (entre une voiture par-ci / par-la qui écoute une webradio, et l'ensemble du parc qui écoute des Webradios / Spotify / Deezer / Youtube, la charge des antennes est loin d'être comparable). Qu'en est-il également du coup de diffusion pour les webradios ?

Enfin il restera toujours la problématique pour les webradio de se faire connaitre, en raison de leurs nombre, et de la facilité de créer sa Webradio.

D’ailleurs vous écoutez beaucoup de webradios qui ne sont pas diffusés en FM/DAB (même a l'étranger), ou qui ne sont pas une déclinaison d'une radio FM/DAB ?

Ce n'est pas utilisé car y a pas assez de ressources de fréquences en france, en plus en 4G les cellules sont trop grandes pour pouvoir faire du broadcast sans saturer les antennes.  Avec la 5G les cellules seront beaucoup plus petites vu les fréquences utilisées, et y aura moins de monde par antennes car il y en aura beaucoup plus aussi. Le broadcast deviendra possible . Mais de tte facon pour écouter du flux a 128k, la 3G suffit largement pour une écoute IP. La 5G  apportera rien de plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité tom
Il y a 2 heures, Skips a dit :

Très pertinent, et même si les risques semblent limités pour le moment, que faire si un opérateur décide de privilégier certains flux par rapport à d'autres, ou juste de laisser pourrir certaines interconnexions rendant l'écoute impossible ? Prenons l'exemple de Free, jusqu'ici on a eu des exemples avec YouTube et Netflix où l'opérateur laissait pourrir la situation avant d'aller négocier, si l'écoute de la radio en IP venait à se généraliser, les problématiques de saturation seraient les mêmes. Quand j'étais chez Free Mobile en 2013 et où les passages sur itinérance Orange étaient encore fréquents, j'ai fini par réaliser que certaines radios ne voulaient pas se lancer du simple fait de la présence de l'extension .mp3 dans le flux, de fait, il y avait donc un bridage suivant les radios.

Beaucoup plus cher autant pour le récepteur (vu qu'on passe par une connexion 3G/4G/5G très consommatrice d'énergie et de quota data) que pour l'émetteur (un serveur qui doit envoyer le flux à chaque personne est plus énergivore qu'un relais FM/DAB+ qui n'envoie qu'un seul signal). De plus, et assez logiquement, plus il y a d'auditeurs simultanés, plus ça revient cher à la radio.

Une fois de plus très pertinent, si on regarde les radios les plus écoutées c'est en grande majorité des radios déjà diffusées en FM/DAB+ et leurs déclinaisons, NRJ a elle seule propose 600 webradios, c'est débile, une soixantaine pour Chérie FM et Nostalgie c'est déjà beaucoup mais plus raisonnable, même le groupe Espace s'y est mis avec Allzic. En bref, le paysage est déjà saturé par des marques qu'on connait déjà en FM, et il suffit de regarder sur les applis radio pour constater que les radios écoutées en IP sont en fait juste la reprise du flux normal, meilleur exemple, les 2 radios les plus écoutées en IP avec 20 millions de connexions/mois : France Inter et RMC, sur le top 20, 3 seulements sont en IP only, et encore on a NRJ Hits dans le lot ... Après on a de belles réussites en pure player type Radio Meuh ou Hotmixradio, mais ça relève de l'exception.

Suffit d utiliser un vpn pour contourner les restrictions si jamais il y'a mais en france ce n'est jamais arrivé, les radios sont diffusées gratuitement et c est surtout des radios sans quotas que les gens recherchent en IP, car se farcir du Gim's , Angèle, Aya Nakamura, ou Dadju, tous les 2 ou 3 titres, ca devient vite barbant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Skips a dit :

il suffit de regarder sur les applis radio pour constater que les radios écoutées en IP sont en fait juste la reprise du flux normal, meilleur exemple, les 2 radios les plus écoutées en IP avec 20 millions de connexions/mois : France Inter et RMC,

C'est normal, la plupart des applis (souvent avec pub),  mettent en avant les radios les plus écoutées en FM ou les plus populaires et la plupart des utilisateurs de ces applis sont des auditeurs ne disposant pas de radios FM sur leur smartphone ou ne veulent pas se prendre la tête avec la radio FM intégrée à leur smartphone et toutes les incertitudes de réception qui les accompagnent ou n'ont tout simplement pas de récepteur radio (hors auto-radio). Recevoir la radio via le web quand on dispose d'une connexion ad-hoc est beaucoup plus simple. Pour l'anecdote, il y a 2 ou 3 semaines dans l'émission "La fabrique médiatique" sur France-Culture , Jean-Noêl Jannenay (ex-Président de Radio-France quand même) avouait ne plus écouter la radio sur un récepteur traditionnel mais sur son smartphone  tout simplement parce que c'était plus pratique (radio dispo à tout instant, facilité d'utilisation etc...). On aura beau faire, si un système présente des facilités, humainement on s'appropriera ce système et ce n'est pas près de changer. Ensuite on peut débattre des problèmes potentiels que peut présenter l'écoute par le web et c'est légitime par contre quand on prend comme argument l'absence d'anonymat, qui est véridique, dans ce cas que les mêmes qui avancent ce genre de propos commencent déjà par lâcher leurs comptes facebook, twitter, whatsapp et autres fariboles rézosocialeuses voire cesser de poster sur un forum s'ils souhaitent conserver un semblant d'incognito.

Modifié par StanX

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Invité tom a dit :

Avec la 5G les cellules seront beaucoup plus petites vu les fréquences utilisées, et y aura moins de monde par antennes car il y en aura beaucoup plus aussi.

- A condition de trouver des sites pour les installer. Tout le monde veut du haut débit partout, mais personne ne veut d'antenne relai en face de chez lui.

- Et par ailleurs, n'oubliez pas que monter un réseau de ce genre, ça a un cout. Multiplier les relais, ce n'est possible qu'en répercutant les coûts sur les abonnements. Le déploiement du réseau 4G n'est pas encore terminé, et ce réseau est loin d'être amorti financièrement...

- Enfin, les radios actuellement diffusée en FM voudront conserver leur indépendance en matière de diffusion. Et en DAB+, on discute à 13, entre gens qui ont à peu près le même poids. Aucune radio n'aura envie de devenir entièrement dépendante d'Orange, Bouygues, Free et SFR.

 

Bref, ce débat à déjà eu lieu 120 fois sur ce forum, avec toujours les mêmes qui radotent, mais au final, personne ne peut dire avec certitude comment évolueront les habitudes des auditeurs. Donc wait and see !

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 46 minutes, Ben a dit :

ce débat à déjà eu lieu 120 fois sur ce forum, avec toujours les mêmes qui radotent

Il suffit ne de ne pas participer à la discussion et celle-ci s'éteindra d'elle-même ou alors c'est qu'on estime avoir des choses intéressantes à partager.

C'est comme les trolls ou supposés comme tels, faut pas les suivre (cf topic : tata pirate) ou alors c'est qu'on s'en accommode très bien quitte nourrir leur besoin de troller.

Sur ce... --> [ ]

(Et bon vent à votre nouveau forum)

Modifié par StanX

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom
il y a 57 minutes, Ben a dit :

- A condition de trouver des sites pour les installer. Tout le monde veut du haut débit partout, mais personne ne veut d'antenne relai en face de chez lui.

- Et par ailleurs, n'oubliez pas que monter un réseau de ce genre, ça a un cout. Multiplier les relais, ce n'est possible qu'en répercutant les coûts sur les abonnements. Le déploiement du réseau 4G n'est pas encore terminé, et ce réseau est loin d'être amorti financièrement...

- Enfin, les radios actuellement diffusée en FM voudront conserver leur indépendance en matière de diffusion. Et en DAB+, on discute à 13, entre gens qui ont à peu près le même poids. Aucune radio n'aura envie de devenir entièrement dépendante d'Orange, Bouygues, Free et SFR.

 

Bref, ce débat à déjà eu lieu 120 fois sur ce forum, avec toujours les mêmes qui radotent, mais au final, personne ne peut dire avec certitude comment évolueront les habitudes des auditeurs. Donc wait and see !

 

 

 

 

On ne demandera pas l avis des gens pour installer des antennes. Y aura des small cell installé dans le mobilier urbain tel que les abris bus ou les panneaux publicitaires:https://www.freenews.fr/freenews-edition-nationale-299/concurrence-149/les-avantages-multiples-des-small-cells-deployees-dans-le-mobilier-urbain

Le monde évolue et les gens seront de plus en plus connectés

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom
il y a une heure, Ben a dit :

- A condition de trouver des sites pour les installer. Tout le monde veut du haut débit partout, mais personne ne veut d'antenne relai en face de chez lui.

- Et par ailleurs, n'oubliez pas que monter un réseau de ce genre, ça a un cout. Multiplier les relais, ce n'est possible qu'en répercutant les coûts sur les abonnements. Le déploiement du réseau 4G n'est pas encore terminé, et ce réseau est loin d'être amorti financièrement...

- Enfin, les radios actuellement diffusée en FM voudront conserver leur indépendance en matière de diffusion. Et en DAB+, on discute à 13, entre gens qui ont à peu près le même poids. Aucune radio n'aura envie de devenir entièrement dépendante d'Orange, Bouygues, Free et SFR.

 

Bref, ce débat à déjà eu lieu 120 fois sur ce forum, avec toujours les mêmes qui radotent, mais au final, personne ne peut dire avec certitude comment évolueront les habitudes des auditeurs. Donc wait and see !

 

 

 

 

Les radios fm sont en fin de vie. on le voit bien dans les sondages, les gens fuient de plus en plus ces radios pas si indépendantes que ça puisque soumis aux quotas imposés par le gouvernement et des fréquences données au compte goûte par le gouvernement Alors que sur le Web, les radios passent ce qu'elles veulent et pas x fois par jours. Et surtout elles sont dispo partout en Europe ou y a du réseau. Bref ce n est pas comparable. Avec 50go d internet tu tiens 1 mois sans souci.

Nrj était à 12 points avant. maintenant plutôt 9 points

Fun était à 8 points maintenant c est plutôt 5 points. 

Les généralistes ne sont pas en reste: RTL était à 20 points, aujourd'hui 12 points

Europe 1 a bien chuté aussi

La descente va encore continuer malheureusement. Peut être qu'il y aura une réaction à 0 points.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jacky
il y a une heure, Ben a dit :

- A condition de trouver des sites pour les installer. Tout le monde veut du haut débit partout, mais personne ne veut d'antenne relai en face de chez lui.

- Et par ailleurs, n'oubliez pas que monter un réseau de ce genre, ça a un cout. Multiplier les relais, ce n'est possible qu'en répercutant les coûts sur les abonnements. Le déploiement du réseau 4G n'est pas encore terminé, et ce réseau est loin d'être amorti financièrement...

- Enfin, les radios actuellement diffusée en FM voudront conserver leur indépendance en matière de diffusion. Et en DAB+, on discute à 13, entre gens qui ont à peu près le même poids. Aucune radio n'aura envie de devenir entièrement dépendante d'Orange, Bouygues, Free et SFR.

 

Bref, ce débat à déjà eu lieu 120 fois sur ce forum, avec toujours les mêmes qui radotent, mais au final, personne ne peut dire avec certitude comment évolueront les habitudes des auditeurs. Donc wait and see !

 

 

 

 

Mais en tv c est pareil et pourtant les guéguerre des chaînes sur les box ne durent jamais longtemps. Les opérateurs n ont aucun intérêt à couper des flux sous peine de perdre des clients. Et depuis 20 ans j ai vu aucune radio et chaîne de tv coupée définitivement de toutes les box en France. Encore une peur et un prétexte pour rester à l âge de Pierre. Faut savoir évoluer un peu et vivre avec son temps. 

J ai un smartphone et quand je veux écouter la fm dans mon sous sol ça ne capte pas alors que mon wifi lui il passe et je peux écouter sans un casque. C est plus pratique l ip. Et quand une radio d un format saoule, on en trouve une autre du même style.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Invité Tom a dit :

Les radios fm sont en fin de vie. on le voit bien dans les sondages [...]

Nrj était à 12 points avant. maintenant plutôt 9 points

Fun était à 8 points maintenant c est plutôt 5 points. 

Les généralistes ne sont pas en reste: RTL était à 20 points, aujourd'hui 12 points

Europe 1 a bien chuté aussi

La descente va encore continuer malheureusement. Peut être qu'il y aura une réaction à 0 points.

Prenons les chiffres du média radio dans sa globalité.

 

Vague janvier - mars 2007 : 84.0% d'AC <<-- Personne n'a de smartphone (le premier iPhone d'Apple sort mi 2007, avant, il n'y avait que des trucs pas vraiment pratiques pour le grand public)

Vague janvier - mars 2019 : 78.1% d'AC <<-- Tout le monde a un smartphone

 

En 12 ans, le smartphone à conquis le quotidien des français, les chaines de télé se sont multipliées, la presse écrite et l'industrie de la musique se sont pris des claques.

Une révolution technologique pour le grand public, mais la radio, qui a rapidement su diffuser en streaming, n'a perdu que 5.9% d'AC !

Certaines radios FM sont encore bien vivantes, multiplient les canaux de diffusion, et te saluent !

 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Invité Tom a dit :

Nrj était à 12 points avant. maintenant plutôt 9 points

Fun était à 8 points maintenant c est plutôt 5 points. 

Les généralistes ne sont pas en reste: RTL était à 20 points, aujourd'hui 12 points

Europe 1 a bien chuté aussi

La descente va encore continuer malheureusement. Peut être qu'il y aura une réaction à 0 points.

RMC était à 4,9 points en 2006, 7,3 aujourd'hui (avec des performances étonnantes en IP et en podcast, surtout vu leur compression dégueulasse). Inter était à 9,2pts, 11,7 aujourd'hui. Et les 20 de RTL tu vas les chercher où ? La même année on était à 11,4 et ça date déjà pas mal ... Bref, tu racontes n'importe quoi, tu nous parles sans cesse des radios sans quotas alors que ceux qui quittent NRJ ils vont pas sur une radio indé bulgare, ils vont écouter la même chose sur Spotify, avec des pubs immondes (qui produit ça sérieusement ?) en prime pour les utilisateurs gratuits ...

Modifié par Skips

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom
Il y a 2 heures, Skips a dit :

RMC était à 4,9 points en 2006, 7,3 aujourd'hui (avec des performances étonnantes en IP et en podcast, surtout vu leur compression dégueulasse). Inter était à 9,2pts, 11,7 aujourd'hui. Et les 20 de RTL tu vas les chercher où ? La même année on était à 11,4 et ça date déjà pas mal ... Bref, tu racontes n'importe quoi, tu nous parles sans cesse des radios sans quotas alors que ceux qui quittent NRJ ils vont pas sur une radio indé bulgare, ils vont écouter la même chose sur Spotify, avec des pubs immondes (qui produit ça sérieusement ?) en prime pour les utilisateurs gratuits ...

Les 20 de RTL c était peut être quand tu étais pas encore né . en tout cas dans les années 90 , rtl était dans les 20 points avant de perdre beaucoup avec l éviction de Bouvard des grosses têtes remplacé par Dechavanne a l époque.

Sûrement trop jeune pour s'en souvenir .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom
Il y a 2 heures, ddance a dit :

Comme d'hab ce cher Tom qui raconte de la merd*, qui va ressortir qu'avec son super forfait Free que c'est le seul à bien capter il peut ecouter FG et son ni oui ni non magique

Free et fg c est de la m..de. C est fini le temps de Didier Sinclair.

On verra dans 10 ans ce qui restera des fm. Pour Rmc ils ont augmenté car leur couverture a bien augmenté. Pour inter oui ils ont gagné de l auditeur mais sûrement parce qu'ils proposent plus de qualité et sans tunnels de pubs .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom
Il y a 2 heures, Skips a dit :

RMC était à 4,9 points en 2006, 7,3 aujourd'hui (avec des performances étonnantes en IP et en podcast, surtout vu leur compression dégueulasse). Inter était à 9,2pts, 11,7 aujourd'hui. Et les 20 de RTL tu vas les chercher où ? La même année on était à 11,4 et ça date déjà pas mal ... Bref, tu racontes n'importe quoi, tu nous parles sans cesse des radios sans quotas alors que ceux qui quittent NRJ ils vont pas sur une radio indé bulgare, ils vont écouter la même chose sur Spotify, avec des pubs immondes (qui produit ça sérieusement ?) en prime pour les utilisateurs gratuits ...

Mais qu'est ce que tu raconte. Je te parle pas de radios bulgares mais de radios suisses ou belges ou québécoises pour comprendre ce qu'ils disent. Et sinon dans nos pays voisins y a de bonnes radios qui rabachent pas sans arrêt. Sur spotify t à pas tout. Déjà aucun animateur donc aucune info et aucune retransmission d événements. Et puis c est toujours la radio qui lance les titres tendance qui passent partout.

Les gens ont peur de perdre leur place mais quand on fait une prog de m.... Faut pas s étonner . quand je veux écouter de la dance j écoute flaix fm au moins la prog est variée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Invité Tom a dit :

Les 20 de RTL c était peut être quand tu étais pas encore né . en tout cas dans les années 90 , rtl était dans les 20 points avant de perdre beaucoup avec l éviction de Bouvard des grosses têtes remplacé par Dechavanne a l époque.

Sûrement trop jeune pour s'en souvenir .

T'es incroyable quand même, tu commences ton message en disant que si les gens quittent la FM c'est parce qu'ils trouvent un nouvel eldorado d'indépendance sur les webradios et tu me compares des audiences de 2019 avec les années 90 ? Donc, dans ces mêmes années, dis moi donc quelles radios IP ont fait chuter drastiquement l'audience de RTL, moi qui pensait que le phénomène datait d'une dizaine d'années tu m'apprends des trucs inédits là ...

Il y a 15 heures, Invité Tom a dit :

Mais qu'est ce que tu raconte. Je te parle pas de radios bulgares mais de radios suisses ou belges ou québécoises pour comprendre ce qu'ils disent. Et sinon dans nos pays voisins y a de bonnes radios qui rabachent pas sans arrêt. Sur spotify t à pas tout. Déjà aucun animateur donc aucune info et aucune retransmission d événements. Et puis c est toujours la radio qui lance les titres tendance qui passent partout.

Les gens ont peur de perdre leur place mais quand on fait une prog de m.... Faut pas s étonner . quand je veux écouter de la dance j écoute flaix fm au moins la prog est variée.

Bah bien sur, les gens qui quittent NRJ (vu que tu cites l'exemple dans ton premier message) c'est pour se ruer sur FIP, Pure et Grrif, on y croit ... C'est fou quand même parce que dans tous nos pays voisins tu as toujours dans les radios les plus écoutées un clone de NRJ, mais bon, libre à toi de penser que les gens quittent NRJ pour écouter One ou 538. Et pour les généralistes c'est pareil, celui qui quitte RTL il ne va donc pas du côté de Inter ou RMC mais il irait voir La 1ère (Belgique ou Suisse) ? Et sinon toi qui critique sans cesse les quotas, tu me loues les radios ... québécoises ? Ils sont à 65% de chansons francophones, c'est autre chose que la France hein.

Et sinon on a compris que tu écoutais de la dance sur Flaix, étonnamment tu ne parles plus de Fresh FM (que tu disais encore écouter alors que la station ne diffusait plus depuis déjà 2 mois) et Loca (passée au format golds), qu'est-ce qu'on gâtés à l'étranger franchement :ph34r:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, ddance a dit :

Certes, il y a plus de golds dance que Fun France, et moins de rotation, mais tu te retrouves avec du Booba ...  (BRAMSITO - Sale Mood Ft. Booba) ... donc dire que c'est mieux ailleurs n'est pas forcément vrai !

Peut-être qu'il n'y a pas de radio musicale urbaine à l'image de Skyrock en Belgique...

  • Downvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 36 minutes, Gaël01 a dit :

Peut-être qu'il n'y a pas de radio musicale urbaine à l'image de Skyrock en Belgique...

Il me semble qu'il n'y a que Tramac (RTBF), mais c'est assez récent (une nouvelle radio diffusée uniquement en DAB+).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom

pas toujours et pas la nuit, y a pas d animateur. Apres je prefere que ca parle plutot que d entendre des gims, aya nakamura,angèle tous les 3 titres. Chacun est libre, et si je veux pas que ca parle; j'écoute Mortal Fm et la y a une prog encore plus variée et pas de blabla.

Je sais pas comment on peut encore écouter des radios françaises tous les jours sans être saoulé.........

Sur fun, il reste party fun qui est bien et les retransmissions de festivals. La journée il faudrait mettre plus d'EDM et jouer encore plus de golds; comme antoine Clamaran, Tom Snare, Royal Gigolos, Eiffel 65, Kate Ryan (que Fun diffusait a l'époque: Désanchanté), mais aussi Praits Cats, Armand Van Helden.. Sur Flaix Fm les golds sont mieux choisi: on y entend pas mal de titres qui ne passent pas chez nous: safri duo, tjr, bob sinclar entre autre.

Pour la France, y a surement peu d étranger qui écoutent la médiocrité de nos radios......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom
Il y a 7 heures, Skips a dit :

T'es incroyable quand même, tu commences ton message en disant que si les gens quittent la FM c'est parce qu'ils trouvent un nouvel eldorado d'indépendance sur les webradios et tu me compares des audiences de 2019 avec les années 90 ? Donc, dans ces mêmes années, dis moi donc quelles radios IP ont fait chuter drastiquement l'audience de RTL, moi qui pensait que le phénomène datait d'une dizaine d'années tu m'apprends des trucs inédits là ...

Bah bien sur, les gens qui quittent NRJ (vu que tu cites l'exemple dans ton premier message) c'est pour se ruer sur FIP, Pure et Grrif, on y croit ... C'est fou quand même parce que dans tous nos pays voisins tu as toujours dans les radios les plus écoutées un clone de NRJ, mais bon, libre à toi de penser que les gens quittent NRJ pour écouter One ou 538. Et pour les généralistes c'est pareil, celui qui quitte RTL il ne va donc pas du côté de Inter ou RMC mais il irait voir La 1ère (Belgique ou Suisse) ? Et sinon toi qui critique sans cesse les quotas, tu me loues les radios ... québécoises ? Ils sont à 65% de chansons francophones, c'est autre chose que la France hein.

Et sinon on a compris que tu écoutais de la dance sur Flaix, étonnamment tu ne parles plus de Fresh FM (que tu disais encore écouter alors que la station ne diffusait plus depuis déjà 2 mois) et Loca (passée au format golds), qu'est-ce qu'on gâtés à l'étranger franchement :ph34r:

je compare le moment ou internet n'existait pas, donc oui c'est crédible......On voit bien que beaucoup on désertés pour écouter vraiment ce qui leur plait.

Pour fresh fm oui mais j'ai remplacé par Slam FM , et puis loca FM est une bonne radio pour les golds dance effectivement (y a aussi Mortal Fm, sunshine Live). Car chez nous y a aucune radios de Golds Dance. Puis loca propose des webradios pour les titres actuels: loca dance; loca techno, et même loca hard (hardstyle), c'est pas chez nous qu'on aurait des déclinaisons comme ca (contact et radio latitude en proposaient avant, mais c'était avant)

Peut être qu il y a des quotas au quebec mais pas les même que chez nous, pas de gims en tout cas, ou keen v ou dadju, et les prog sont quand même plus variées.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité jacky
Il y a 8 heures, ddance a dit :

Sans oublier en parlant de Belgique que la déclinaison belge de Fun Radio est quand même assez étrange.

Certes, il y a plus de golds dance que Fun France, et moins de rotation, mais tu te retrouves avec du Booba ...  (BRAMSITO - Sale Mood Ft. Booba) ... donc dire que c'est mieux ailleurs n'est pas forcément vrai ! 

Sans oublier les radios espagnoles qui parlent sans aucun respect sur les titres (autant intro que outro, voir même au milieu dans leurs mornings ! )

hé, y a pas que 2 radios a l'étranger, puis si tu prend des réseaux français déja moyen a la base, c'est sure que ca reste de la d..be.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom
Le 13/05/2019 à 10:02, LaVraieRadio a dit :

La 5G n'existe qu'au stade de tests qui vont être déployés sur 4 villes. Aucun opérateur n'en parle pour le moment, il n'existe aucun smartphone vendu en France qui est compatible 5G. Donc avant de parler de la 5G, que nos opérateurs couvrent l'entièreté du pays en 4G, on verra plus tard.

De plus, pour l'avoir maintes fois répété, les réseaux ne sont pas faits pour une écoute massive de la radio en IP. Et cela remet en cause également les principes mêmes de l'écoute radio : gratuité, liberté, anonymat. On ne va pas refaire ce sempiternel débat mais avant de parler de service de qualité et de stabilité, attendons de voir la vitesse de déploiement de ce réseau mais également de voir si les opérateurs délivrent réel débit 5G plutôt que un débit bridé comme ce qui nous est proposé en 4G.

Les smartphones 5g seront en vente l année prochaine. Les opérateurs ne peuvent pas lancer la 5g car l état n a pas encore vendu les fréquences aux opérateurs. Ce sera fait à l automne. 

Maintenant pour l anonymat on en à rien à carrer de savoir si Pierre ou Paul aime écouter tel style de musique puis l anonymat sur radio actu hum hum. Ça l ça jamais été et Facebook non plus pourtant la plupart l'utilisent.

Pareil pour la tv ip. Les gens préfèrent avoir plus de chaînes et avoir un suivi de l audience juste plutôt qu'une approximation comme en radio qui ne reflète sûrement pas la réalité d écoute.

Les seuls qui ne veulent pas de l ip c est les FM qui savent que les programmes sont mieux sur le net donc ils freinent ou alors ils multiplient les webradios pour occuper le terrain. 

Quoi qu'on en dise, la 5ï servira aux voitures autonomes et donc y aura la radio ip dedans. Ça sent la fin pour certaines radios françaises.

Des radios ont bien compris que l avenir c est l ip. Comme maxima fm qui coupe la fm pour diffuser que sur le net. En plus on a accès a des podcast. Alors qu' avec d autres modes de diffusion, ce n est pas possible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom
Le 13/05/2019 à 12:18, etdu24 a dit :

Pour en revenir au sujet, je pense que le problème des webradio c'est qu'il y en a beaucoup trop pour qu'elles soit viables, on a beau pouvoir recevoir toutes les (web)radios du monde sur nos PC, smartphones ou autre appareil connecté, on écoute toujours les mêmes (et le plus souvent c'est des radios FM/DAB).

Après les webradios permettent de facilement diffuser un programme, réalisé par des passionnés, mais des que l'on veux pérenniser sa structure il faut obligatoirement passer par une diffusion "broadcast" (FM ou DAB), ne serai-ce que pour ce faire connaitre (car présent dans une liste plus réduite).

Un autre problème des webradio, c'est que pour les écouter, surtout en voiture, c'est pas aussi simple qu'en FM/DAB : il faut avoir l'appli qui va bien, connecter le smartphone avant l'écoute, basculer sur la bonne source, lancer l’écoute, et espérer que le réseau suivra (et même en 5G il restera des zones blanches) ; alors qu'en FM / DAB, il n'y a qu'a allumer le poste (qui démarre le plus souvent en même temps que la voiture), et faire défiler les stations disponibles. Et comme la 5G nécessitera un abonnement pour accéder au réseau, on est pas prêt de voir arriver des autoradios avec la puce 5G et une fonction Webradio (et quand bien même qui payerait le cout de la carte SIM supplémentaire, même si ça qui coute aujourd'hui 5€ de plus dans l'abonnement)

Il existe des autoradios Ip qui démarrent en même temps que la voiture. Et dans certains forfaits ,la 2 ème sim est gratuite après l activation.

Il faut un abonnement mais qui n en à pas? Peu de monde. Puis beaucoup n usent pas tous les go de leur forfait.

L avenir c est de pouvoir écouter toutes les radios en tout point du  territoire. aujourd'hui si on veut écouter playloud ou nti de Lilles à Marseille on ne peut pas autrement qu'en ip. Et on ne pourra pas autrement puisque ils n ont pas postulé pour une diffusion nationale. 

On peut retourner le problème dans tous les sens, si on veut écouter sa radio partout et dans toute l'Europe, il faut l ip. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Laisser moi rire en 2019, la plupart des webradios sont en128k alors ou est « l’évolution » du son la dedans ?

Modifié par DJ FA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 17/05/2019 à 12:35, Invité Tom a dit :

Des radios ont bien compris que l avenir c est l ip. Comme maxima fm qui coupe la fm pour diffuser que sur le net. En plus on a accès a des podcast. Alors qu' avec d autres modes de diffusion, ce n est pas possible.

Il va être temps d'analyser un peu plus finement les stratégies des groupes radios parce que là c'est pas glorieux ... PRISA a décidé de marketer un passage IP-only uniquement parce que l'audience de Maxima est en chute libre, pour remplacer la station en FM par SER+, vu qu'ils ont visiblement eu une fulgurance comme quoi le local était rentable. Sinon pourquoi Maxima continuerait à être diffusée en FM là où elle le peut encore ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Don't feed the troll... 

Tom, Jacky, etc... ne font qu'une seule et même personne qui répète sans cesse la même chose avec beaucoup de contre-vérités et de mensonges d'ailleurs. Typiquement le genre de personnes qui font fuir les meilleurs de Radioactu. 

Modifié par LaVraieRadio

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom
Il y a 5 heures, Skips a dit :

Il va être temps d'analyser un peu plus finement les stratégies des groupes radios parce que là c'est pas glorieux ... PRISA a décidé de marketer un passage IP-only uniquement parce que l'audience de Maxima est en chute libre, pour remplacer la station en FM par SER+, vu qu'ils ont visiblement eu une fulgurance comme quoi le local était rentable. Sinon pourquoi Maxima continuerait à être diffusée en FM là où elle le peut encore ?

Maxima diffuse surtout dans des coins ou il y a Flaix fm, pour faire concurrence, mais pour combien de temps? En tout cas, la prog de maxima est mieux depuis qu'elle est sur le net et on y entend des mix hardstyle, ce n'était pas présent avant.

La vraie radio n'a toujours pas compris que le monde évolue et qu'il faut s'adapter au lieu d'être réfractaire. Au bout du compte personne ne peut lutter contre le net.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, Skips a dit :

Il va être temps d'analyser un peu plus finement les stratégies des groupes radios parce que là c'est pas glorieux ... PRISA a décidé de marketer un passage IP-only uniquement parce que l'audience de Maxima est en chute libre, pour remplacer la station en FM par SER+, vu qu'ils ont visiblement eu une fulgurance comme quoi le local était rentable. Sinon pourquoi Maxima continuerait à être diffusée en FM là où elle le peut encore ?

D'ailleurs il est arrivé la même chose à Sunshine Live, dont on parle aussi ici. Comme Prisa, les propriétaires de Sunshine Live (qui n'a jamais eu de couverture FM nationle en Allemagne) ont abandonné il y a quelques temps la principale fréquence FM de la radio pour y mettre à la place une autre station au format pop-rock/classic rock. Ils ont choisi de marketer comme tu dis ce recul de la même façon : digital, etc. En réalité, si les audiences étaient bonnes, ils ne l'auraient pas fait, tout comme Maxima n'aurait pas perdu la plupart de ses fréquences. A la différence de Maxima, Sunshine Live mise aussi beaucoup sur le DAB+ en plus de l'IP.

Le 16/05/2019 à 22:28, Invité Tom a dit :

(y a aussi Mortal Fm, sunshine Live).

Oui, Mortal FM est pas mal ! D'autres radios dance à partager ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×