Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

Kalito

Quel avenir pour le DAB+ en France ?

Messages recommandés

Il y a 16 heures, Invité Jacky a dit :

Je suis du 58 et je connais des gens du 89 et rien non plus, donc chez nous ce sera l IP point. Au moins ca fonctionne déja et ce depuis 10 ans au moins.

Y compris pour de petits trajets en voiture de 10 ou 15 minutes ? Passé l'enthousiasme des débuts, est-ce que ce n'est pas agaçant à la longue au quotidien de devoir à chaque fois manipuler son téléphone pour s'assurer de la connexion Bluetooth à l'autoradio, lancer une appli, choisir un flux, attendre qu'il s'ouvre ou éventuellement écouter une pub en pre-roll ? Et je ne parle même pas des solutions Car Play ou Android Auto où il faut brancher le téléphone à un câble.

Pour un trajet d'une heure ou deux, c'est "rentable" de se donner cette peine mais pour les petits trajets du quotidien de millions de gens ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Ben a dit :

Dans la plupart des pays où la RNT a été lancée, c'est le service public qui en est le moteur. En France, ce n'est pas le cas. Cela relève d'un manque total de logique économique sur le long terme. L'ensemble des multiplex étendus aurait été parfait pour Radio France (couverture nationale des 7 radios du groupe, avec des plaques isofréquences distinctes par région, permettant la diffusions des France Bleu).

Il faut aussi concéder que dans les pays où la RNT connait un certain succès, l'offre radio en FM est plus pauvre qu'en France. Exemple typique : la Suisse (hors région de Genève) où l'offre FM se résume souvent au service public et à une radio locale privée en monopole sur sa zone. De la même façon, la TNT a été un succès en France parce que l'offre de TV gratuite avant son lancement était pauvre, plus pauvre que la moyenne européenne.

Il faut sans doute s'attendre à ce que la RNT ait plus de mal à se développer en France, Italie ou Espagne qu'en Suisse, Grande-Bretagne, Allemagne et Scandinavie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 46 minutes, Hot AC a dit :

Il faut aussi concéder que dans les pays où la RNT connait un certain succès, l'offre radio en FM est plus pauvre qu'en France. Exemple typique : la Suisse (hors région de Genève) où l'offre FM se résume souvent au service public et à une radio locale privée en monopole sur sa zone. De la même façon, la TNT a été un succès en France parce que l'offre de TV gratuite avant son lancement était pauvre, plus pauvre que la moyenne européenne.

Pardonnez-moi mais affirmer que la radio en Suisse est plus pauvre qu'en France releve d'une contre-vérité !

image.png.a7522e4612e316dc84839c853d5dd5dd.png

On ne peut dire que l'offre-radio  est pauvre quand ce pays a 67 radios qui diffusent en DAB. (deux fois plus qu'en Belgique !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 44 minutes, Hot AC a dit :

Il faut aussi concéder que dans les pays où la RNT connait un certain succès, l'offre radio en FM est plus pauvre qu'en France. Exemple typique : la Suisse (hors région de Genève) où l'offre FM se résume souvent au service public et à une radio locale privée en monopole sur sa zone. De la même façon, la TNT a été un succès en France parce que l'offre de TV gratuite avant son lancement était pauvre, plus pauvre que la moyenne européenne.

Il faut sans doute s'attendre à ce que la RNT ait plus de mal à se développer en France, Italie ou Espagne qu'en Suisse, Grande-Bretagne, Allemagne et Scandinavie.

Bonne analyse.

Mais le déploiement du DAB+ en France permettrait un accroissement de l'offre de radios disponibles sur certaines zones. Exemple à Lille : 1 multiplex étendu, 2 multiplex locaux et 2 multiplex nationaux soit un total de 65 radios maximum en DAB+ contre une trentaine en FM. 

Le DAB+ est également une véritable opportunité pour certaines zones comme à Strasbourg pour l'arrivée de certaines radios nationales actuellement absentes en FM.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, LaVraieRadio a dit :

Bonne analyse.

Je ne rejoins pas cette analyse : l'offre des radios en DAB est conséquente en Suisse (67 radios !).

On ne peut dire que l'offre soit pauvre.

il y a 18 minutes, LaVraieRadio a dit :

Mais le déploiement du DAB+ en France permettrait un accroissement de l'offre de radios disponibles sur certaines zones. Exemple à Lille : 1 multiplex étendu, 2 multiplex locaux et 2 multiplex nationaux soit un total de 65 radios maximum en DAB+ contre une trentaine en FM.

Gageons que le CSA saura réceptionner les candidatures de radios belges, anglaises, allemandes ou suisses : on pourrait réécouter Couleur 3 !

il y a 20 minutes, LaVraieRadio a dit :

Le DAB+ est également une véritable opportunité pour certaines zones comme à Strasbourg pour l'arrivée de certaines radios nationales actuellement absentes en FM.

Vous achetez un peu vite la nouvelle : rien ne nous dit qu'en diffusant en DAB, elles seront créditées par médiametrie dans ces zones.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, RADIOPIRATE a dit :

Pardonnez-moi mais affirmer que la radio en Suisse est plus pauvre qu'en France releve d'une contre-vérité !

On ne peut dire que l'offre-radio  est pauvre quand ce pays a 67 radios qui diffusent en DAB. (deux fois plus qu'en Belgique !)

Je parlais de l’offre en FM.

L’attrait pour la RNT n’est sans doute pas le même suivant que l’on capte environ 5 radios en FM ou plutôt entre 20 et 50.

Modifié par Hot AC

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jacky
Il y a 7 heures, Hot AC a dit :

Y compris pour de petits trajets en voiture de 10 ou 15 minutes ? Passé l'enthousiasme des débuts, est-ce que ce n'est pas agaçant à la longue au quotidien de devoir à chaque fois manipuler son téléphone pour s'assurer de la connexion Bluetooth à l'autoradio, lancer une appli, choisir un flux, attendre qu'il s'ouvre ou éventuellement écouter une pub en pre-roll ? Et je ne parle même pas des solutions Car Play ou Android Auto où il faut brancher le téléphone à un câble.

Pour un trajet d'une heure ou deux, c'est "rentable" de se donner cette peine mais pour les petits trajets du quotidien de millions de gens ?

Il existe des postes pour une écoute IP, et ca va bien plus vite, ca va se démocratiser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jacky
Il y a 6 heures, LaVraieRadio a dit :

Bonne analyse.

Mais le déploiement du DAB+ en France permettrait un accroissement de l'offre de radios disponibles sur certaines zones. Exemple à Lille : 1 multiplex étendu, 2 multiplex locaux et 2 multiplex nationaux soit un total de 65 radios maximum en DAB+ contre une trentaine en FM. 

Le DAB+ est également une véritable opportunité pour certaines zones comme à Strasbourg pour l'arrivée de certaines radios nationales actuellement absentes en FM.

Oui des copies de radios existantes, donc je vois pas ce que ca va apporter de plus. Encore une fois on veut nous vendre du rêve. Autant avoir une seule radio qui diffuse les mêmes titres. Pour Strasbourg autant attendre que l Allemagne arrête sa FM, on pourra loger plus de radios en FM.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Pascal28
Le 05/06/2018 à 11:49, Kalito a dit :

Pour résumer, La Norvège à couper la FM depuis un mois au profit du DAB+, les automobilistes peuvent écouter maintenant les radios en numérique à l'aide d'un adaptateur qui coûte environ 100€ , en revanche les Etats-Unis et le Canada ont arrêtés le DAB au profit des grandes ondes et ondes moyennes en raison des distances à couvrir.

 

A ma connaissance, la situation est un peu plus nuancée.

 

Pour la Norvège, seules les radios nationales publiques ont coupé la FM.

Les radios locales continuent une diffusion en FM.

Peut-être que les choses vont évoluer, mais actuellement, les radios locales se frottent les mains de cette situation. Car l'audience des radios publiques faite par des auditeurs qui n'étaient pas équipés DAB s'est reportée sur les radios locales toujours en FM. Reste à voir si le public fera le nécessaire pour retrouver les radios publiques via le DAB. Ce sera intéressant à suivre.

 

Pour l'Amérique du Nord, là non plus, ce n'est pas aussi binaire comme situation.

Les USA ne se sont jamais véritablement intéressé au DAB et le Canada n'a fait que quelques expérimentations. Au final ces 2 pays n'ont pas abandonné la radio numérique mais ont plutôt opté pour le HD Radio (système sous licence) et le FMeXtra (qui système grosso-modo compatible avec le HD Radio, mais qui n'est pas sous licence donc économiquement très intéressant pour les diffuseurs) dont le principe repose sur la diffusion de programmes supplémentaires via des sous-porteuses numériques du signal analogique. Ce système est moins performant que le DAB car il ne permet pas de proposer autant de programmes, mais il a l'avantage de s'appuyer sur le réseau de diffusion analogique et permet d'effectuer une transition simulcast analogique/numérique à un tarif bien plus acceptable qu'avec le DAB puisqu'il suffit de rajouter des encodeurs sur les émetteurs qui diffusent déjà quelques chose en FM analogique.

A présent, le choix du DAB+ est fait, mais finalement, peut-être qu'il y a 12 ans, on aurait mieux fait de suivre l'exemple nord américain (c'était en tous cas ma position à l'époque). Il est vrai que cela aurait été moins ambitieux, mais économiquement moins risqué à mettre en place. Cela aurait peut-être rendu tout le monde moins hésitant à se lancer.  Mais bon, c'est fait, c'est fait.

Pour l'AM en Amérique du Nord, je n'ai pas entendu parlé de politique particulière pour pousser l'AM, c'est surtout que, de par les distances à parcourir, ils n'ont jamais envisagé de couper l'AM pour les zones où cela est pertinent. Et même pour les grandes villes où la FM est un peu saturée, ils ont préservé une culture de l'AM pour des diffusions locales ayant des contenus adaptés à la qualité de diffusion de l'AM (par exemple des radios info trafic en continu, retransmission sportives ou info en continu/talk show).

 

Citation

Pardonnez-moi mais affirmer que la radio en Suisse est plus pauvre qu'en France releve d'une contre-vérité !

En Fait, Radiopirate, je pense que Hot AC parlait de l'offre suisse EN FM. Et sur ce point, je lui donne raison. En FM, quand on traverse la Suisse, l'offre FM n'est pas très glamour... Non seulement elle est très pauvre et de par le relief, les conditions d'écoute sont assez compliquées en voiture dès qu'on sort des villes.

L'arrivée du DAB a provoqué un plus indéniable autant en terme d'offre que de confort d'écoute. (le contexte est donc particulièrement favorable pour promouvoir le DAB).

Pas certain qu'aux Pays Bas (où l'offre FM est très honorable et où le confort d'écoute est, de par le faible relief, très bon), le public repère aussi facilement qu'en Suisse les avantages du DAB. 

 

Citation

Bonne analyse.

Mais le déploiement du DAB+ en France permettrait un accroissement de l'offre de radios disponibles sur certaines zones. Exemple à Lille : 1 multiplex étendu, 2 multiplex locaux et 2 multiplex nationaux soit un total de 65 radios maximum en DAB+ contre une trentaine en FM. 

 

 

Je pense également que l'analyse consistant à mettre en avant les différences avec la situation suisse est juste.

 

Mais justement, c'est pour cela que je suis un peu dubitatif sur le débouché commercial à court terme du DAB en France. Passer d'une offre d'à peine 10 radios (dans les meilleures situations) à plus de 50 (un peu comme en Suisse), cela peut se révéler attractif et avoir un effet similaire à ce qui s'est passé avec la TNT où on est passé de 6 chaines (dont une en crypté) à 15 (puis très rapidement 19). Mais dans un contexte où on dispose déjà d'une trentaine de stations en FM (couvrant déjà pas mal les demandes de la plus grande partie du public), ce n'est pas certain qu'augmenter à 65 stations pour proposer des programmes de niches (qui par définition ont un public limité) ou des clones de ce qui est déjà en FM provoque le même engouement.

 

Il est vrai que dans certaines situations particulières (comme Strasbourg), le public pourra y trouver de manière évidente un intérêt. Mais cela sera un phénomène local qui peut difficilement être représentatif d'un engouement national.

De même dans les zones reculées où la FM est peu développée, le DAB pourrait être un véritable plus. Mais si la FM y est peu développée, c'est parce que la population à couvrir n'est pas très nombreuse. Donc même si la population de ces zones peut voir assez facilement les avantages du DAB, reste à voir si là encore, cette population représente une proportion suffisamment importante de la population pour rendre la technologie commercialement viable à l'échelle nationale.

 

Étant amateur de technologie et ayant testé le DAB en Suisse, je ne peux que souhaiter que ça fonctionne. Techniquement, c'est top. Mais économiquement parlant, entre ce que propose déjà la FM et vu ce que permet déjà de proposer en complément l'IP, je ne sais pas s'il y aura un réel débouché économiquement viable.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Invité Jacky a dit :

Oui des copies de radios existantes, donc je vois pas ce que ca va apporter de plus. Encore une fois on veut nous vendre du rêve. Autant avoir une seule radio qui diffuse les mêmes titres. Pour Strasbourg autant attendre que l Allemagne arrête sa FM, on pourra loger plus de radios en FM.

Tu deviens fatigant à troller, à répéter sans arrêt la même chose et à ne pas prendre la peine de comprendre ce que l'on te dit. Quand comprendras-tu que non, la France ne pourra pas récupérer des fréquences attribuées à l'Allemagne ? Je te fais la même réponse qu'à propos de la Suisse la dernière fois. 

Et c'est aussi la dernière fois que je te réponds. Car il y en a marre de ne pas pouvoir avoir une discussion constructive avec des personnes qui ont de vrais arguments et qui comprennent ce que leurs interlocuteurs disent.

Modifié par LaVraieRadio

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jacky
Il y a 5 heures, LaVraieRadio a dit :

Tu deviens fatigant à troller, à répéter sans arrêt la même chose et à ne pas prendre la peine de comprendre ce que l'on te dit. Quand comprendras-tu que non, la France ne pourra pas récupérer des fréquences attribuées à l'Allemagne ? Je te fais la même réponse qu'à propos de la Suisse la dernière fois. 

Et c'est aussi la dernière fois que je te réponds. Car il y en a marre de ne pas pouvoir une discussion constructive avec des personnes qui ont de vrais arguments et qui comprennent ce que leurs interlocuteurs disent.

fatiguant comme toi a essayer de nous vendre un truc invendable. Bien sure que si on peut récuperer des fréquences. Suffit de faire ce qui faut pour caet aussi ca permettera d utiliser la frequence du mouv et plein pot puisqu il y aura plus de radios a brouiller. Encore une fois tu ne connais pas le sujet.

Ecoute chacun ses opinions, si je pense que c'est un flop alors n éssai pas de me convaincre du contraire. Aujourd hui c'est un flop , c'est démontré.

Maintenant si tu veux vivre ds ta RNT va y. Dépense des fortune la dedans si tu veux. Je ne debourserai pas un centime. Je prefere dépenser pour un forfait et écouter ce que je veux dans toute l europe, grace a la fin du roaming europeen. La RNT ne permet pas d écouter ce qu on veut vraiment. Encore une fois tu ne comprend pas la notion de liberté, contrairement au bon vouloir du CSA.

Franchement dépenser pour un truc qui sera abandonné bientôt ca n'a aucun sens.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité funner

Laisse tomber il est borné sur la RNT, surement quelqu un qui bosse en FM et qui n'a pas pu se développer. Fallait postuler, ou attendre qu'une radio coule.

Nous verrons bien dans 10 ans ce qui restera de cette norme, on en reparlera.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jacky
Il y a 6 heures, LaVraieRadio a dit :

Tu deviens fatigant à troller, à répéter sans arrêt la même chose et à ne pas prendre la peine de comprendre ce que l'on te dit. Quand comprendras-tu que non, la France ne pourra pas récupérer des fréquences attribuées à l'Allemagne ? Je te fais la même réponse qu'à propos de la Suisse la dernière fois. 

Et c'est aussi la dernière fois que je te réponds. Car il y en a marre de ne pas pouvoir une discussion constructive avec des personnes qui ont de vrais arguments et qui comprennent ce que leurs interlocuteurs disent.

Heu si je veux ecouter NTI ou galaxie chez moi ds le sud est ce que la rnt le permettera? La réponse est non, fin du débat. Je reste sur l'IP.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Invité Jacky a dit :

fatiguant comme toi a essayer de nous vendre un truc invendable. Bien sure que si on peut récuperer des fréquences. Suffit de faire ce qui faut pour caet aussi ca permettera d utiliser la frequence du mouv et plein pot puisqu il y aura plus de radios a brouiller. Encore une fois tu ne connais pas le sujet.

Le type nous vend de la RNT mais reconnait qu'il n'y aura pas de place pour tout le monde : demandez-moi la différence avec la FM ?!?

On nous fait des promesses de nouvelles radios complétement irréalisables.

Dans les faits, on est dans un pays où la radio est malade de son developpement depuis des années.

De Lagardere à Nrj Group en passant par la CLT, tout le monde peine à avoir des audiences conséquentes : les formats sont quasi- massacrés !

Qu'est-ce la RNT peut apporter quand déjà il y a une inaptitude à créer le moindre :

  • format rock
  • format dance
  • format oldies
  • format généraliste

A ce niveau d'inaptitude, la RNT risque de ne pas être une plus-value mais un sacré boulet !

  • Downvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité 107.7

Sérieusement vous en avez pas marre de toujours rabâcher les même trucs ?! Même en temps que lecteur ça devient pénible...

Je ne suis ni pour, ni contre le DAB+, mais je ne comprends pas pourquoi certains pros peuvent se mettre dans de tels états quand on aborde le sujet !

Si vous ne souhaitez pas miser sur le cheval personne ne vous y oblige, du coup pourquoi autant de véhémence ? Si des radios assos ou  commerciales croient dans le développement c'est leurs choix un peu de respect.

Dire que c'est un flop aujourd'hui c'est un peu vache.

Oui pour Paris, Nice, Marseille disons le ça n'a pas marché. Mais ça ne décollera pas, ou de manière marginale, tant que Lille, Lyon et Strasbourg ne fonctionneront pas.

Attendons le seuil des 20% et on fera un bilan d'étape dans 3 ans.

En revanche ce qui n'est pas contestable c'est l'accélération du calendrier par le CSA: après une longue attente Lille se lance dans quelques jours, Lyon et Strasbourg avant la fin d'année, Nantes, Rouen, St Nazaire et la Roche en début d'année, etc...

Fin bref attendons avant de juger, et de toute manière DAB+ et IP sont complémentaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qu est vous comprenais pas 

La RNT est un complément à la FM et de numérisé les Radios existante , les radios local resterons local, cela permet d’étendre la couverture de leur localité chose impossible en FM et je rappelle que les radios existante en FM ont la priorité sur un nouveau projet.

si vous voulez de la Techno Trance Hardstyle House je t invite a écouter les émissions qui sont diffusé sur la FM oui sur la radio ou je suis ont en diffuse sur Nancy 21h/00h le samedi soir :)

moi même j écoute beaucoup ce style Trance Hardstyle forcement les radios ne sont pas diffusée dans ma région je passe par l'ip hormis la radio local qui en diffuse.

 

 

 

 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Invité Jacky a dit :

Heu si je veux ecouter NTI ou galaxie chez moi ds le sud est ce que la rnt le permettera? La réponse est non, fin du débat. Je reste sur l'IP.

Si tu fais un don très généreux à ces radios chaque année, peut-être qu'elles émettront en DAB+ chez toi !

Il y a 14 heures, Invité Jacky a dit :

fatiguant comme toi a essayer de nous vendre un truc invendable. Bien sure que si on peut récuperer des fréquences. Suffit de faire ce qui faut pour caet aussi ca permettera d utiliser la frequence du mouv et plein pot puisqu il y aura plus de radios a brouiller. Encore une fois tu ne connais pas le sujet.

Ecoute chacun ses opinions, si je pense que c'est un flop alors n éssai pas de me convaincre du contraire. Aujourd hui c'est un flop , c'est démontré.

Maintenant si tu veux vivre ds ta RNT va y. Dépense des fortune la dedans si tu veux. Je ne debourserai pas un centime. Je prefere dépenser pour un forfait et écouter ce que je veux dans toute l europe, grace a la fin du roaming europeen. La RNT ne permet pas d écouter ce qu on veut vraiment. Encore une fois tu ne comprend pas la notion de liberté, contrairement au bon vouloir du CSA.

Franchement dépenser pour un truc qui sera abandonné bientôt ca n'a aucun sens.

Et non, tu ne peux pas récupérer des fréquences étrangères comme ça. Ce sont de longues négociations qui n'aboutiront certainement jamais. Quand on voit le temps que ca a pris pour débloquer 3 fréquences à Strasbourg, les années de négociations et de test pour, au final, avoir 2 fréquences mises en service avec une zone de service réduite et la troisième jamais allumée par le service public... Pour le moment, l'Allemagne n'a pas éteint la FM et aura peut-être envie de réutiliser ses fréquences FM pour un autre usage. Et c'est moi qui ne connaît pas le sujet ? Allons. Ne joue pas au malin avec moi.

Et oui, je crois dans le DAB+, est-ce un mal ? Oui, je vais proposer à ma radio de s'y lancer.. Et contrairement à ce que tu as pu affirmer avec une autre de tes multiples identités, non, je ne suis pas frustré de n'avoir pu me développer en FM car ma radio n'a pas l'ambition de me développer sur plusieurs fréquences mais simplement proposer un confort d'écoute accru pour ses auditeurs et ce de manière anonyme et gratuite.

Au fait, tu t'es grillé tout seul sur deux détails. Donc, une belle preuve que tu racontes n'importe quoi et une belle preuve que tu manipules plusieurs identités pour essayer de te donner une certaine crédibilité...

Aux grands défenseurs de la radio sur IP, voilà ce que viennent de subir les Américains à partir d'aujourd'hui : la fin de la neutralité du net. Et ça risque bien d'arriver en France un jour où l'autre. C'est ça que vous défendez comme moyen de diffusion de la radio et comme image de la liberté d'écouter ce que l'on veut sur le net ?

Modifié par LaVraieRadio

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 06/06/2018 à 21:22, Lolo54 a dit :

Ah... Le net, c'est l'avenir pour faire de la radio. Outre le souci de la dépendance aux FAI maintes fois évoqué dans ce genre de discussions ici même,

 

Chaque médaille a son revers, en attendant sans IP je n'aurais pas pu écouter France-Info là où j'étais la semaine dernière (en France je précise).

Non ce qui m'inquiète plus serait l'abandon de la neutralité du Net comme aux USA d'autant plus que les FAI français ne seraient pas contre, même si une loi nous protège en théorie d'un tel revirement. Mais bon ce qu'une loi fait, une autre loi peut très bien défaire en particulier sous la pression des lobbies.

Sans neutralité, le FAI pourrait faire  passer les flux qui l'intéresse et même si la radio par le net n'est pas gourmande en bande passante on pourrait imaginer dans l'absolu que si la radio qu'on souhaite écouter ne fait pas partie de l'offre internet du FAI en question, celui-ci pourrait très bien la brider à tel point de la rendre inécoutable (on se souvient de la polémique avec Free qui bridait Youtube)

Modifié par StanX
  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 35 minutes, StanX a dit :

Chaque médaille a son revers, en attendant sans IP je n'aurais pas pu écouter France-Info là où j'étais la semaine dernière (en France je précise).

Non ce qui m'inquiète plus serait l'abandon de la neutralité du Net comme aux USA d'autant plus que les FAI français ne seraient pas contre, même si une loi nous protège en théorie d'un tel revirement. Mais bon ce qu'une loi fait, une autre loi peut très bien défaire en particulier sous la pression des lobbies.

Sans neutralité, le FAI pourrait faire  passer les flux qui l'intéresse et même si la radio par le net n'est pas gourmande en bande passante on pourrait imaginer dans l'absolu que si la radio qu'on souhaite écouter ne fait pas partie de l'offre internet du FAI en question, celui-ci pourrait très bien la brider à tel point de la rendre inécoutable (on se souvient de la polémique avec Free qui bridait Youtube)

Je suis entièrement d'accord avec toi !

L'IP est un complément. Pas une alternative. La radio a toujours été hertzienne, anonyme, gratuite et libre d'accès. Elle doit le rester.

Il faut savoir que Free bride toujours un peu Youtube et l'opérateur propose Netflix avec le débit le plus bas. Comme quoi, c'est une belle preuve que les opérateurs mobiles/FAI font bien ce qu'ils veulent...

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, RADIOPIRATE a dit :

Le type nous vend de la RNT mais reconnait qu'il n'y aura pas de place pour tout le monde : demandez-moi la différence avec la FM ?!?

On nous fait des promesses de nouvelles radios complétement irréalisables.

Dans les faits, on est dans un pays où la radio est malade de son developpement depuis des années.

De Lagardere à Nrj Group en passant par la CLT, tout le monde peine à avoir des audiences conséquentes : les formats sont quasi- massacrés !

Qu'est-ce la RNT peut apporter quand déjà il y a une inaptitude à créer le moindre :

  • format rock
  • format dance
  • format oldies
  • format généraliste

A ce niveau d'inaptitude, la RNT risque de ne pas être une plus-value mais un sacré boulet !

Autant parfois je parviens à concevoir que certains de tes messages doivent inviter à la réflexion, autant là c'est du grand n'importe quoi !

Personne ne fait de promesses sur des radios irréalisables, et personne n'a jamais dit qu'il y aurait de la place pour tout le monde ne RNT.

 

Le constat que la radio est malade dans notre pays, je le partage avec toi sans problème. Il y a bien quelques pépites qui existent de-ci, delà, mais sur des zones de service très réduites et bien souvent dans des zones où la concurrence fait rage car l'offre FM est souvent très large. Dans ce débat, il faut éviter de confondre l'apport de la RNT pour les "Métropoles urbaines" qui disposent souvent déjà d'une trentaine de radios en FM, avec souvent une diversité de formats intéressante (disons qu'il y a toujours quelques antennes qui dénotent de la sacrosainte "Hit & Pop" qui assure le minimum "syndical" d'audience à 3 ou 4 points.

Les zones de couverture des émetteurs sont de plus en plus restreintes du fait de la multiplication des fréquences qui viennent parasiter dans des zones "périphériques" qui ont longtemps vivoté avec une douzaine de radios, voire parfois moins. Aujourd'hui, la plupart du temps, on a une quinzaine de radios en moyenne, dont beaucoup jouent sur le même registre.

La RNT, c'est la possibilité de s'affranchir de ces zones de service limitées avec la possibilité d'instaurer sans parasite des vastes secteurs d'isofréquence, et ça permet de conserver des radios ancrées sur leurs territoires.

Penser que l'avenir de la radio c'est l'IP, c'est vouloir tuer ce média ! Si vous défendez cela, c'est que soit vous êtes rattaché à un grand groupe en situation de domination du marché et du paysage radiophonique français (et là vous êtes "La voix de son maitre"), soit que vous ne connaissez rien au fonctionnement d'une radio !

La plupart des radios que les partisans de l'IP déclarent écouter, sont des radios qui peuvent maintenir une qualité de programme liée au modèle économique fondé sur le broadcast... Sans cela, ce sont des webradios comme n'importe quel geek du fond de sa cave avec un bon serveur peut envoyer. Ca s'appelle une simple playlist, mais ce n'est plus une radio. Et, entre nous, pour les playlists, il n'y a rien de mieux que Spotify, Deezer, & Co., là au moins pas de morceaux dissonants dans ce cas c'est vous qui choisissez les morceaux que vous voulez entendre. J'en connais quelques uns qui diffusent des webradios, très pointues parfois, pour une dizaine d'auditeurs simultanés maximum. Ce n'est pas de la radio, ou alors les enfants qui se prenaient pour des animateurs radio devant leur poste à cassette dans les années 80 faisaient déjà de la radio :D 

 

Que vous le vouliez, ou non, la FM est d'ores et déjà condamnée ! Elle est condamnée par la manière dont les formats sont, en France, repiqués les uns sur les autres, et par le fait que les habitudes d'écoute évoluent auprès des jeunes générations. La seule chance de maintenir l'idée de construire des programmes, d'apporter du contenu et d'interagir avec son auditoire en direct (ah oui, le mot "direct" en radio ça devient de plus en plus de la "science fiction"), c'est de numériser le mode de diffusion.

Passer d'une trentaine de radios au mieux à plus d'une soixantaine, évidemment que ça va bouleverser des choses, évidemment que ça va permettre de donner la parole à d'autres acteurs.

Le paradoxe, vous vous plaignez tous des quotas, des antennes uniformisées, mais vous jugez que la RNT n'avancera jamais tant que les artisans de ce que vous dénoncez (CLT, NRJ, etc.) n'iront pas sur ce mode de diffusion... Où est la logique franchement ?! :mellow:

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, LaVraieRadio a dit :

L'IP est un complément. Pas une alternative. La radio a toujours été hertzienne, anonyme, gratuite et libre d'accès. Elle doit le rester.

C'est également ma façon de voir les choses sauf qu'actuellement si je veux écouter autre chose que des playlist musicales formatées et récurrentes, il n'y a guère que le Net pour me satisfaire d'autant plus que sur la FM il existe quelques pépites radiophoniques couvrant leur zones de diffusion respective mais que je ne peux recevoir dans ma région par voie hertzienne. Donc l'IP s'avère être un peu plus qu'une simple alternative en ce qui me concerne et je ne parle même pas des radios étrangères que j'ai découvert par ce biais.

Je souhaite que réussisse la RNT mais je reste néanmoins dubitatif sur son devenir. J'espère me tromper

Modifié par StanX

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jacky
il y a 29 minutes, Lolo54 a dit :

Autant parfois je parviens à concevoir que certains de tes messages doivent inviter à la réflexion, autant là c'est du grand n'importe quoi !

Personne ne fait de promesses sur des radios irréalisables, et personne n'a jamais dit qu'il y aurait de la place pour tout le monde ne RNT.

 

Le constat que la radio est malade dans notre pays, je le partage avec toi sans problème. Il y a bien quelques pépites qui existent de-ci, delà, mais sur des zones de service très réduites et bien souvent dans des zones où la concurrence fait rage car l'offre FM est souvent très large. Dans ce débat, il faut éviter de confondre l'apport de la RNT pour les "Métropoles urbaines" qui disposent souvent déjà d'une trentaine de radios en FM, avec souvent une diversité de formats intéressante (disons qu'il y a toujours quelques antennes qui dénotent de la sacrosainte "Hit & Pop" qui assure le minimum "syndical" d'audience à 3 ou 4 points.

Les zones de couverture des émetteurs sont de plus en plus restreintes du fait de la multiplication des fréquences qui viennent parasiter dans des zones "périphériques" qui ont longtemps vivoté avec une douzaine de radios, voire parfois moins. Aujourd'hui, la plupart du temps, on a une quinzaine de radios en moyenne, dont beaucoup jouent sur le même registre.

La RNT, c'est la possibilité de s'affranchir de ces zones de service limitées avec la possibilité d'instaurer sans parasite des vastes secteurs d'isofréquence, et ça permet de conserver des radios ancrées sur leurs territoires.

Penser que l'avenir de la radio c'est l'IP, c'est vouloir tuer ce média ! Si vous défendez cela, c'est que soit vous êtes rattaché à un grand groupe en situation de domination du marché et du paysage radiophonique français (et là vous êtes "La voix de son maitre"), soit que vous ne connaissez rien au fonctionnement d'une radio !

La plupart des radios que les partisans de l'IP déclarent écouter, sont des radios qui peuvent maintenir une qualité de programme liée au modèle économique fondé sur le broadcast... Sans cela, ce sont des webradios comme n'importe quel geek du fond de sa cave avec un bon serveur peut envoyer. Ca s'appelle une simple playlist, mais ce n'est plus une radio. Et, entre nous, pour les playlists, il n'y a rien de mieux que Spotify, Deezer, & Co., là au moins pas de morceaux dissonants dans ce cas c'est vous qui choisissez les morceaux que vous voulez entendre. J'en connais quelques uns qui diffusent des webradios, très pointues parfois, pour une dizaine d'auditeurs simultanés maximum. Ce n'est pas de la radio, ou alors les enfants qui se prenaient pour des animateurs radio devant leur poste à cassette dans les années 80 faisaient déjà de la radio :D 

 

Que vous le vouliez, ou non, la FM est d'ores et déjà condamnée ! Elle est condamnée par la manière dont les formats sont, en France, repiqués les uns sur les autres, et par le fait que les habitudes d'écoute évoluent auprès des jeunes générations. La seule chance de maintenir l'idée de construire des programmes, d'apporter du contenu et d'interagir avec son auditoire en direct (ah oui, le mot "direct" en radio ça devient de plus en plus de la "science fiction"), c'est de numériser le mode de diffusion.

Passer d'une trentaine de radios au mieux à plus d'une soixantaine, évidemment que ça va bouleverser des choses, évidemment que ça va permettre de donner la parole à d'autres acteurs.

Le paradoxe, vous vous plaignez tous des quotas, des antennes uniformisées, mais vous jugez que la RNT n'avancera jamais tant que les artisans de ce que vous dénoncez (CLT, NRJ, etc.) n'iront pas sur ce mode de diffusion... Où est la logique franchement ?! :mellow:

Comment voulez vous avoir des formats originaux avec des quotas? La RNT est aussi concernée. Ca ne changera rien, juste des copies de radios FM. L'IP c est la garantie d avoir des radios 0% chansons françaises et ce 24h sur 24

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, StanX a dit :

C'est également ma façon de voir les choses sauf qu'actuellement si je veux écouter autre chose que les playlist formatées et récurrentes, il n'y a guère que le Net pour me satisfaire d'autant plus que sur la FM il existe quelques pépites radiophoniques couvrant leur zones de diffusion respective mais que je ne peux recevoir dans ma région par voie hertzienne.Donc l'IP s'avère être un peu plus qu'une simple alternative en ce qui me concerne et je ne parle même pas des radios étrangères que j'ai découvert pas ce biais.

Je souhaite que réussisse la RNT mais je reste néanmoins dubitatif sur son devenir. J'espère me tromper

Effectivement, si tu souhaites écouter autre chose que ce que la grande majorité de radios FM nous propose, le net est la seule possibilité. Le DAB+ permet de conserver les principes d'origine de la radio tout en proposant une offre accrue pour les auditeurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, ElRom16 a dit :

En terme de bitrate par radio, qu'est ce qui est généralement mis en place dans les multiplex en DAB+ ?

Sur Paris, Marseille et Nice, cela oscille entre 88 et 96 kbps en AAC+. Ce qui equivaut à peu près à du 192 kbps en MP3.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, LaVraieRadio a dit :

Sur Paris, Marseille et Nice, cela oscille entre 88 et 96 kbps en AAC+. Ce qui equivaut à peu près à du 192 kbps en MP3.

Pas mal comme débit ! Évidemment dans le cas où ils fournissent l’émetteur  avec un débit similaire, car c'est très souvent que du 128 kbps sur les sites FM.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 10/06/2018 à 18:47, Invité Jacky a dit :

Il existe des postes pour une écoute IP, et ca va bien plus vite, ca va se démocratiser.

Oui, j'ai bien testé, ça plante régulièrement,il faut faire des mises à jours, et même avec , sur les radio-ip que j'ai acheté il y a quelques années il y a les 3/4 des liens qui sont morts. (Scoot, sagemcom et Lenco). Bref c'est casse couille, ça perd le wifi régulièrement etc.

Alors que la SONY sdr-40dbp n'a JAMAIS planté en dab+. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jacky
il y a 33 minutes, bugey libre a dit :

Oui, j'ai bien testé, ça plante régulièrement,il faut faire des mises à jours, et même avec , sur les radio-ip que j'ai acheté il y a quelques années il y a les 3/4 des liens qui sont morts. (Scoot, sagemcom et Lenco). Bref c'est casse couille, ça perd le wifi régulièrement etc.

Alors que la SONY sdr-40dbp n'a JAMAIS planté en dab+. 

 

Perso avec orange liveradio devenu orange radio, pas de souci de lien morts. C'est régulièrement mis a jour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jacky

Pas non plus de souci de perte de wifi, je pense que tu as un problème avec ton poste. Meme dans une autre pièce ou il n'y a pas la box, ce ne coupe pas, j ai un bon débit aussi: 13 mbps en ADSL.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, ElRom16 a dit :

Pas mal comme débit ! Évidemment dans le cas où ils fournissent l’émetteur  avec un débit similaire, car c'est très souvent que du 128 kbps sur les sites FM.

En DAB+, il n'y a pas de MP3. L'encodage se fait obligatoirement en AAC+ (codec HE-AAC-V2) sur le site de diffusion. Si les radios sont un tantinet consciencieuses, elles envoient un flux de bonne qualité jusqu'au site émetteur.

il y a une heure, bugey libre a dit :

Oui, j'ai bien testé, ça plante régulièrement,il faut faire des mises à jours, et même avec , sur les radio-ip que j'ai acheté il y a quelques années il y a les 3/4 des liens qui sont morts. (Scoot, sagemcom et Lenco). Bref c'est casse couille, ça perd le wifi régulièrement etc.

Alors que la SONY sdr-40dbp n'a JAMAIS planté en dab+. 

Et dire que certains nous disent que l'IP est entièrement fiable... Avec le DAB+, pas de soucis de changement de flux, pas de soucis de mises à jour, pas de postes qui plantent, pas de perte de wifi/3G/4G, etc... 

Modifié par LaVraieRadio
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité VinZ78
Le 10/06/2018 à 00:03, Invité Jacky a dit :

NRJ est la musicale avec le plus en fréquences. point.

France Musique est la musicale avec le plus de fréquences.

 

DAB+ et IP peuvent cohabiter, les deux technologies sont complémentaires.

Le DAB+ a pour elle la facilité d'utilisation, sa liberté d'utilisation et sa gratuité.

l'IP a pour elle son nombre illimité de stations disponibles, son absence de frontières.

L'écoute en IP est idéale à la maison, ou en déplacement en zone dense, ou sur les grands axes. Parce que une fois sorti des autoroutes / nationales en zone rurale, même sur le réseau Orange, la 3G/4G cède très très rapidement sa place au E-GPRS... Quand il y a du réseau...

Alors certes, on ne pourra pas avoir 1000 radios sur le DAB+, mais franchement, pourquoi se priver d'une technologie qui nous améliore la vie ? Je mettrai presque ma main à couper que lors de l'appel aux mux nationaux, NRJ, M6, Lagardère et Altice répondront. Ils ne prendront pas le risque de laisser d'autres stations prendre ces places. Ou ils auront trop peur que l'un des 4 casse cette "alliance" et leur fasse un bébé dans le dos.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, LaVraieRadio a dit :

En DAB+, il n'y a pas de MP3. L'encodage se fait obligatoirement en AAC+ (codec HE-AAC-V2) sur le site de diffusion. Si les radios sont un tantinet consciencieuses, elles envoient un flux de bonne qualité jusqu'au site émetteur.

Vu que la plupart (pour pas dire toutes) les radios ont des flux web/satelite en 128 kbps, je me demandais justement combien vont faire l'effort d'augmenter la bande passante ou de passer au AAC+. Quand tu pense que nombre de radios diffusent leurs titres en WAV depuis des années, cela laisse rêveur sur la qualité qu'on pourrait avoir :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, ElRom16 a dit :

Vu que la plupart (pour pas dire toutes) les radios ont des flux web/satelite en 128 kbps, je me demandais justement combien vont faire l'effort d'augmenter la bande passante ou de passer au AAC+. Quand tu pense que nombre de radios diffusent leurs titres en WAV depuis des années, cela laisse rêveur sur la qualité qu'on pourrait avoir :) 

Celles qui sont le plus exigeantes sur leur qualité le feront sans hésiter. 128kbps, c'était bien au début du streaming ! Maintenant, le bitrate peut être augmenté sans trop de difficultés...

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, bugey libre a dit :

Oui, j'ai bien testé, ça plante régulièrement,il faut faire des mises à jours, et même avec , sur les radio-ip que j'ai acheté il y a quelques années il y a les 3/4 des liens qui sont morts. (Scoot, sagemcom et Lenco). Bref c'est casse couille, ça perd le wifi régulièrement etc.

C'est comme tout il y a du bon et du moins bon et c'est pour cela que j'ai vérifié avant d'acheter ma radio wifi (auna ir-190) qu'il y avait possibilité d'inclure des url de stream manuellement au cas où il aurait défaillance des mises à jour.

Cela fait un peu plus de 6 mois que j'ai cette radio et je n'ai pas constaté de plantages ni de problèmes de réception et s'il y a eu des coupures wifi celles-ci étaient dues au réseau (pb box ou répétiteur/routeur)

Par contre en FM cette radio est une vraie bouse (sensibilité réceptive nulle), même une radio FM sur smartphone fonctionne mieux !

Modifié par StanX

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, ElRom16 a dit :

Vu que la plupart (pour pas dire toutes) les radios ont des flux web/satelite en 128 kbps, je me demandais justement combien vont faire l'effort d'augmenter la bande passante ou de passer au AAC+. Quand tu pense que nombre de radios diffusent leurs titres en WAV depuis des années, cela laisse rêveur sur la qualité qu'on pourrait avoir :) 

ou passer au format FLAC (lossless) :)

(serait-ce possible ?)

Modifié par StanX

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

La capacité d'un multiplexe se mesure en capacity unit (ou CU), un multiplexe en possède 864. Si on veut en mettre 13 ça fait 66,46CU par Unit... Qui dit Unit dit valeur entière donc 66

Avec les paramètres utilisés en France (correction d'erreur...) un service 66CU correspond à un débit de 88kbps AAC

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, StanX a dit :

ou passer au format FLAC (lossless) :)

(serait-ce possible ?)

Si seulement ...

Déjà que le son "Ultra-HD" d'NRJ n'a pas duré longtemps, malgré l'excellente idée, je pense que c'est pas demain la veille qu'on aura du FLAC en streaming. Pourtant, cela serait bien passer à autre chose que du 128 kbps comme depuis près de 20 ans. Quand on pense qu'Europe 2 donnait du 192 kbps en 2001, tout ça gratuitement ...

Après c'est certain que cela demande des infrastructures encore plus grosses pour dimensionner un tel débit par auditeur. Mais bon, Spotify ou Deezer arrivent bien à le faire, pourquoi pas les (grosses ?) radios ?

Il y a 20 heures, LaVraieRadio a dit :

Celles qui sont le plus exigeantes sur leur qualité le feront sans hésiter. 128kbps, c'était bien au début du streaming ! Maintenant, le bitrate peut être augmenté sans trop de difficultés...

Sachant que toutes les radios diffusent en 128 kbps sur internet, je ne suis pas certain que beaucoup fassent l'effort, sauf un mouvement général et synchronisé de tout le monde. Cela sera intéressant à surveiller ce point, car j'espère qu'on aura le meilleur son possible de bout en bout, surtout qu'en radio c'est pas grand chose à mettre en place par rapport au média TV.

Il y a 10 heures, ondemania a dit :

Bonjour

La capacité d'un multiplexe se mesure en capacity unit (ou CU), un multiplexe en possède 864. Si on veut en mettre 13 ça fait 66,46CU par Unit... Qui dit Unit dit valeur entière donc 66

Avec les paramètres utilisés en France (correction d'erreur...) un service 66CU correspond à un débit de 88kbps AAC

Pour combien de radio au total par multiplex ? (Flemme de compter :mrgreen:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jacky
Le 11/06/2018 à 22:59, Invité VinZ78 a dit :

France Musique est la musicale avec le plus de fréquences.

 

DAB+ et IP peuvent cohabiter, les deux technologies sont complémentaires.

Le DAB+ a pour elle la facilité d'utilisation, sa liberté d'utilisation et sa gratuité.

l'IP a pour elle son nombre illimité de stations disponibles, son absence de frontières.

L'écoute en IP est idéale à la maison, ou en déplacement en zone dense, ou sur les grands axes. Parce que une fois sorti des autoroutes / nationales en zone rurale, même sur le réseau Orange, la 3G/4G cède très très rapidement sa place au E-GPRS... Quand il y a du réseau...

Alors certes, on ne pourra pas avoir 1000 radios sur le DAB+, mais franchement, pourquoi se priver d'une technologie qui nous améliore la vie ? Je mettrai presque ma main à couper que lors de l'appel aux mux nationaux, NRJ, M6, Lagardère et Altice répondront. Ils ne prendront pas le risque de laisser d'autres stations prendre ces places. Ou ils auront trop peur que l'un des 4 casse cette "alliance" et leur fasse un bébé dans le dos.

 

Une musicale privée si tu préfere. Tu prend l'audience de musique avec autant de fréquences, il y a un vrai probleme. et dire qu'on paye une redevance pour ca.

gratuité non, faut payer des postes, et plus de piles qu'en FM, rien est gratuit.

en EDGE jarrive a écouter des radios 128k sans coupures, faut pas faire autre choses en même temps. Mais ca fonctionne.

Si tout le monde se met d'accord pour rester en FM, ce qui est dans leur interet a tous, alors pk ils auraient peur, vu qu ils seront aussi soumis a des quotas, ce sera donc pas mieux que ce qui existe. Pour l'instant c'est une coquille vide.

Pourquoi se priver d'une norme? car apres on veut supprimer une ancienne norme, et la ca coince car la FM est tres bien, pk vouloir a supprimer, c'est la liberté de se financer soit même, et meme de faire du pirate, alors qu'en RNT personen n'aura les moyens de faire du pirate., on va se retrouver avec des radios uniformisées, insipides, peu originales avec des playlist qui tournent en boucle (un peu comme la TNT et se redifs sur les sous chaines principales). le vois pas bien l'interet face a des webradios a grande playliste et meme libre antenne (la max radio). Si un jour une nouvelle radio apparait sur Paris ou autres, même le petit paysans qui capte en 4G pourra l écouter sans atten,dre des années que le CSA se bouge, voila la différence .

c'est fini le temps ou le CSA faisait la pluie et le beau temps sur chaque zones. Internet c'est la liberté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jacky
Le 11/06/2018 à 21:37, LaVraieRadio a dit :

En DAB+, il n'y a pas de MP3. L'encodage se fait obligatoirement en AAC+ (codec HE-AAC-V2) sur le site de diffusion. Si les radios sont un tantinet consciencieuses, elles envoient un flux de bonne qualité jusqu'au site émetteur.

Et dire que certains nous disent que l'IP est entièrement fiable... Avec le DAB+, pas de soucis de changement de flux, pas de soucis de mises à jour, pas de postes qui plantent, pas de perte de wifi/3G/4G, etc... 

une personne ne fait pas une généralité, y a quand même bien plus d'auditeurs IP que RNT donc bon, cest que ca coupe pas tant que ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, Invité Jacky a dit :

1 ) Une musicale privée si tu préfere. Tu prend l'audience de musique avec autant de fréquences, il y a un vrai probleme. et dire qu'on paye une redevance pour ca.

gratuité non, faut payer des postes, et plus de piles qu'en FM, rien est gratuit.

2 ) en EDGE jarrive a écouter des radios 128k sans coupures, faut pas faire autre choses en même temps. Mais ca fonctionne.

3) Si tout le monde se met d'accord pour rester en FM, ce qui est dans leur interet a tous, alors pk ils auraient peur, vu qu ils seront aussi soumis a des quotas, ce sera donc pas mieux que ce qui existe. Pour l'instant c'est une coquille vide.

4) Pourquoi se priver d'une norme? car apres on veut supprimer une ancienne norme, et la ca coince car la FM est tres bien, pk vouloir a supprimer, c'est la liberté de se financer soit même, et meme de faire du pirate, alors qu'en RNT personen n'aura les moyens de faire du pirate., on va se retrouver avec des radios uniformisées, insipides, peu originales avec des playlist qui tournent en boucle (un peu comme la TNT et se redifs sur les sous chaines principales). le vois pas bien l'interet face a des webradios a grande playliste et meme libre antenne (la max radio). Si un jour une nouvelle radio apparait sur Paris ou autres, même le petit paysans qui capte en 4G pourra l écouter sans atten,dre des années que le CSA se bouge, voila la différence .

c'est fini le temps ou le CSA faisait la pluie et le beau temps sur chaque zones. Internet c'est la liberté.

 

1 ) C'est bien d'appliquer une politique strictement comptable à un élément culturel tel qu'une radio spécialisée dans la diffusion de genres musicaux "non rentables" pour les radios privées (Radio Classique qui s'y est essayée a rendu pas mal de fréquences ces dernières années). C'est exactement le même raisonnement qui s'applique à l'intégralité des radios, et qui nous mène à avoir des antennes "insipides" comme tu le dénonces toi mêmes... Personne ne prend de risque parce que ce n'est PAS RENTABLE !!!

Pour un minimum de cohérence, prends le temps de bien réfléchir à ce que tu reproches aux radios françaises dans leur globalité, car tu raisonnes exactement comme les décideurs des "grands groupes". Ca en devient ridicule ! :lol:

Avec de la variétoche de bas étage on assure les 3 à 4 points d'audience qui font que l'on n'a pas l'air tout à fait minable dans les sondages, et que l'on dégage des marges bénéficiaires malgré le fait de tourner en rond.

2) En EDGE tu parviens à faire tourner une appli pour obtenir un flux en 128k sans coupures ? Tu es magicien mon gars Tony ! Bravo... :586a2f08e8eaa_EmojiSmiley-08:

3) Tout le monde n'est pas d'accord, mais c'est pas faute d'expliquer pourquoi à longueur de temps... Comme on dit chez moi, "Ne perd pas ton temps à essayer de faire boire un âne qui n'a pas soif", et visiblement tu n'as pas soif d'approfondir ton approche de la question radiophonique, je passe donc mon chemin  ;) 

4) La FM c'est peut être très bien dans le 58, j'imagine que la bande FM n'est surchargée par là bas et que du coup tu parviens à conserver dans l'ensemble une bonne qualité de réception des différentes radios couvrant ta zone. Mais c'est très loin d'être le cas partout depuis le plan FM 2006 !

Et sinon, elle a quoi de "si bien" la FM ?

 

Il y a 12 heures, Invité Jacky a dit :

une personne ne fait pas une généralité, y a quand même bien plus d'auditeurs IP que RNT donc bon, cest que ca coupe pas tant que ça.

Normal, en IP les infrastructures sont déjà en place, en RNT il n'y a que 3 zones couvertes à ce jour... C'est tout à fait comparable en termes de facilité d'accès ! :P:mrgreen:

 

Mais continues tes logorrhées sur l'IP, la FM, les quotas, je commence à devenir fan !!! :586a2f08e8eaa_EmojiSmiley-08: :smile:

Modifié par Lolo54
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je m’éclate tout seul à lire les topic sur la DAB. C’est très divertissant, j’ai l’impression d’être sur une vielle émission de radio libre. C’est assez fendart !

il y a 45 minutes, Lolo54 a dit :

La FM c'est peut être très bien dans le 58, j'imagine que la bande FM n'est surchargée par là bas et que du coup tu parviens à conserver dans l'ensemble une bonne qualité de réception des différentes radios couvrant ta zone.

 

Lolo, as-tu regardé combien il y avait de Radios dans le 58? Une bande FM qui fait rêver! :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, DerFoerster85 a dit :

Lolo, as-tu regardé combien il y avait de Radios dans le 58? Une bande FM qui fait rêver! :lol:

Il y a quand même TSF Jazz (90.2, ex-fréquence de Radio Classique) à Nevers ! Mais oui, sinon la bande FM de la Nièvre est bien pauvre. De plus, Fun Radio n'a aucune fréquence dans ce département.

Si vous voulez une département plus riche radiophoniquement, il y a la Marne (plusieurs thématiques sont présentes : Jazz Radio (Châlons, Épernay et Reims), Radio FG (Épernay et Reims), Radio Nova (Reims), Oüi FM (Châlons)).

Modifié par Gaël01

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Invité Jacky a dit :

Une musicale privée si tu préfere. Tu prend l'audience de musique avec autant de fréquences, il y a un vrai probleme. et dire qu'on paye une redevance pour ca.

gratuité non, faut payer des postes, et plus de piles qu'en FM, rien est gratuit.

en EDGE jarrive a écouter des radios 128k sans coupures, faut pas faire autre choses en même temps. Mais ca fonctionne.

Si tout le monde se met d'accord pour rester en FM, ce qui est dans leur interet a tous, alors pk ils auraient peur, vu qu ils seront aussi soumis a des quotas, ce sera donc pas mieux que ce qui existe. Pour l'instant c'est une coquille vide.

Pourquoi se priver d'une norme? car apres on veut supprimer une ancienne norme, et la ca coince car la FM est tres bien, pk vouloir a supprimer, c'est la liberté de se financer soit même, et meme de faire du pirate, alors qu'en RNT personen n'aura les moyens de faire du pirate., on va se retrouver avec des radios uniformisées, insipides, peu originales avec des playlist qui tournent en boucle (un peu comme la TNT et se redifs sur les sous chaines principales). le vois pas bien l'interet face a des webradios a grande playliste et meme libre antenne (la max radio). Si un jour une nouvelle radio apparait sur Paris ou autres, même le petit paysans qui capte en 4G pourra l écouter sans atten,dre des années que le CSA se bouge, voila la différence .

c'est fini le temps ou le CSA faisait la pluie et le beau temps sur chaque zones. Internet c'est la liberté.

"gratuité non, faut payer des postes, et plus de piles qu'en FM, rien est gratuit." : combien de fois a-t-on déjà dit que le DAB+ consommait moins que la FM ? Ce n'est pas faute de le répéter... Et si, le DAB+ est bien gratuit au niveau de son accès : pas d'abonnement à payer. Mais ça, tu as du mal à comprendre.

"en EDGE jarrive a écouter des radios 128k sans coupures, faut pas faire autre choses en même temps. Mais ca fonctionne." : tu fais comment pour écouter un flux à 128 kbps sur une appli en EDGE sans coupures ? Franchement, il n'y a pas à dire, tu nous fais rêver !

"Pourquoi se priver d'une norme? car apres on veut supprimer une ancienne norme, et la ca coince car la FM est tres bien, pk vouloir a supprimer," : qui a dit que la FM serait supprimée ? Ce n'est pas à l'ordre du jour à ce que je sache...

"c'est la liberté de se financer soit même, et meme de faire du pirate, alors qu'en RNT personen n'aura les moyens de faire du pirate" : en DAB+, il y a des multiplex qui sont auto-financés par les radios présentes dessus comme le mux associatif à Marseille et à Paris ainsi que le mux 7C à Lille ou encore le 7B à Nantes. Cette initiative fera également des petits dans d'autres villes. 

"Si un jour une nouvelle radio apparait sur Paris ou autres, même le petit paysans qui capte en 4G pourra l écouter sans atten,dre des années que le CSA se bouge, voila la différence ." : il faut déjà que celui que tu appelles "le petit paysan" capte la 4G. Ce qui est très loin d'être le cas de la majorité des zones rurales... Quant au CSA, il attribue la ressource hertzienne dès qu'il y en a. Quand il n'y a pas de fréquences disponibles, il ne va pas en inventer.

"c'est fini le temps ou le CSA faisait la pluie et le beau temps sur chaque zones. Internet c'est la liberté." : pourtant, le CSA existe encore et continue à attribuer des fréquences FM et DAB+... Quant à Internet, non, ce n'est pas la liberté comme tu le prétends. Regarde ce qu'il s'est passé lundi aux Etats-Unis...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Camping

Pendant 30 ans, ça a été Jacky gentil
Mais maintenant, ce sera Jacky con!
Salut

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Lolo54 a dit :

 

2) En EDGE tu parviens à faire tourner une appli pour obtenir un flux en 128k sans coupures ? Tu es magicien mon gars Tony ! Bravo... :586a2f08e8eaa_EmojiSmiley-08:

Même en 32k ou même afficher une simple page web ça rame en EDGE.

Le EDGE en théorie c'est 384kb/s maxi en débit descendant mais pour obtenir un tel débit il faut être au pied du pylône et être le seul client de l'antenne (j'exagère à peine).

ou alors il faut mettre au taquet le cache de son appli radio le temps de traverser la zone EDGE avant de retrouver une zone 3G/4G pour éviter les coupures.

Perso j'ai arrêté l'écoute sur IP en mobilité, il a trop de coupures (ok c'est selon les zones), il faut relancer de temps à autre l'appli et là ça devient incompatible avec l'attention nécessaire à la conduite automobile. Tant qu'à faire si je ne trouve pas une radio qui ne satisfasse, je me replie vers la clé usb ou j'ai toujours une réserve de musique ou de podcasts.

L' écoute sur IP ok mais en fixe, pas en mobilité où là par contre la RNT devient  très intéressante (le temps que le réseau s'étoffe bien sûr)

 

  • Like 1
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, ElRom16 a dit :

Pour combien de radio au total par multiplex ? (Flemme de compter :mrgreen:)

pour 13 Radios c’était indiquer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Nyx
Il y a 5 heures, Invité Camping a dit :

Pendant 30 ans, ça a été Jacky gentil
Mais maintenant, ce sera Jacky con!
Salut

Tu prends l'apéro ? :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, StanX a dit :

Même en 32k ou même afficher une simple page web ça rame en EDGE.

Le EDGE en théorie c'est 384kb/s maxi en débit descendant mais pour obtenir un tel débit il faut être au pied du pylône et être le seul client de l'antenne (j'exagère à peine).

ou alors il faut mettre au taquet le cache de son appli radio le temps de traverser la zone EDGE avant de retrouver une zone 3G/4G pour éviter les coupures.

Perso j'ai arrêté l'écoute sur IP en mobilité, il a trop de coupures (ok c'est selon les zones), il faut relancer de temps à autre l'appli et là ça devient incompatible avec l'attention nécessaire à la conduite automobile. Tant qu'à faire si je ne trouve pas une radio qui ne satisfasse, je me replie vers la clé usb ou j'ai toujours une réserve de musique ou de podcasts.

L' écoute sur IP ok mais en fixe, pas en mobilité où là par contre la RNT devient  très intéressante (le temps que le réseau s'étoffe bien sûr)

Il faut oublier le fait de vouloir écouter des radios en IP pendant un trajet sur autoroute ! Les coupures sont trop fréquentes et le réseau trop fluctuant pour permettre une écoute correcte.

Le débit moyen constaté en EDGE tourne aux alentours des 100-150 kb/s. Donc écouter une radio en 128kbps tout en ayant une appli ouverte en même temps me paraît peu probable. 

L'écoute en IP est effectivement valable en fixe. Mais en mobilité, ce n'est pas la peine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité BK31

moi ça passe:

-en utilisant Tune In Radio;

- en mettant 15 secondes de cache;

- en forçant, ou en rentrant manuellement les flux en AAC 64k;

Et là les coupures sont très très rares ... en pleine cambrousse dans les Pyrénées!

Pourquoi écouter du mp3 128k quand le AAC 64k fait aussi bien ?

BK31

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, ondemania a dit :

pour 13 Radios c’était indiquer

Ah ... Oui j'avais pas vu. Désolé :/

Ce qui est assez peu. Donc autant dire qu'il faut pas espérer d'aller beaucoup plus haut en qualité si on veut avoir du choix en terme de radios.

il y a 55 minutes, LaVraieRadio a dit :

Il faut oublier le fait de vouloir écouter des radios en IP pendant un trajet sur autoroute ! Les coupures sont trop fréquentes et le réseau trop fluctuant pour permettre une écoute correcte.

Si le signal EDGE/3G/4G portait beaucoup plus loin pour chaque émetteur, cela serait possible d'avoir une écoute sans problème. Mais hélas c'est pas le cas :mrgreen:

Par contre, en train, avec des émetteurs tout le long de la voie, pas de soucis. En plus, la 4G a été conceptualisée pour supporter d'importantes vitesses, et de passer quasi instantanément d'une antenne à l'autre.

il y a une heure, LaVraieRadio a dit :

Le débit moyen constaté en EDGE tourne aux alentours des 100-150 kb/s. Donc écouter une radio en 128kbps tout en ayant une appli ouverte en même temps me paraît peu probable.

Ou alors du AAC en 64 kbit/s, avec un bon cache de plusieurs minutes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×