Aller au contenu

Alerte Covid-19 #RestezChezVous

Depuis janvier 2020 une épidémie de Coronavirus COVID-19 (ex 2019-nCoV) s’est propagée en France. Retrouvez toutes les informations officielles sur le site du Gouvernementhttps://www.gouvernement.fr/info-coronavirus. Ne propagez pas de fausses nouvelles.
Et #RestezChezVous

MAAchine

Les webradio ont t'elle un réel avenir ?

Messages recommandés

Bonjour à tous ,

Voilà j'ouvre ce topic pour avoir des avis sur quel est l'avenir des webradios ? pensez vous réellement que celles-ci vont pouvoir évoluées ?

Personnellement j'ai crée un webradio il y a déjà un petit temps, sans me vanté, elle fonctionne ... mais des centaines d'heures ont été nécessaires pour son développement et il ne faut pas se leurrer, le résultat n'est pas non plus mirobolant. Tout ça pour dire qu'à l'heure d'aujourd'hui je pense que les gens qui sont sur internet n'ont plus forcément envie d'écouter la radio. Il préfère mettre une playlist ou carrément écouter la musique sur youtube. Beaucoup m'ont dit que pour attiré des auditeurs ils faisaient des canulars, jeux .. Mais ceci est vu et revu et surtout les gens peuvent aller sur youtube pour voir exactement ce qu'ils veulent alors pourquoi viendraient-ils sur une webradio pour écouter de la musique qu'ils risquent peut être de ne pas aimée ou des jeux qu'ils peuvent voir en vidéo sur internet ?

D'autres m'ont dit que ce qui jouait également beaucoup c'était le son de bonne qualité, le son qu'on ne trouve nul par ailleurs. Mais personnellement je n'en suis pas sur, je pense que beaucoup de gens se sont habitués a du sons "de merd*" il sont habitués au son de youtube et ne savent pas forcément que du son de meilleurs qualité peut se trouver.

Je viens donc vers vous pour savoir ce que vous vous avez mis en place pour attiré des auditeurs ou pour savoir ce que vous pensez de l'avenir des webradios?

Radiophoniquement

MAAchine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Ton sujet est intéressant, surtout ta réflexion sur l'auditeur qui va sur Internet pour mettre sa playliste.

Effectivement quand j'écoute la musique sur mon ordi, c'est soit une radio FM (déformation profesionelle) soit une playliste.

Il est vrai aussi que beaucoup de webradio sont faites par des "amateurs" ou comme activités de loisir. Du coup il est difficile d'avoir des programmes d'une qualité constante et de rivaliser avec les FM. Ceci dit, une FM qui a 1000 auditeurs/jour (d'apres les sondages), base son chiffre sur une extrapolation des sondeur par rapport a un panel. Il suffit que deux personnes de plus déclare t'écouter et tu prends 500 auditeurs de plus (chiffre exagerer).

Mais qu'en serait il réellement si une fm avait les chiffres a la seconde pres !

Retour sur cette FM a 1000 auditeurs / jour. Si cela se trouve elle en a que la moitié, tu divise par le nombre d'heure (500/20 = 25 auditeurs heure) ce qui n'est pas énorme et a la portée de toute webradio.

(J'ai pris 20h et non pas 24 a cause de la nuit, je pense que le minuit - 4h est assez mort).

Meme si cette FM a 1000 auditeurs cela lui fait une moyenne de 50 auditeurs/heure, ce qui est peu.

Mais comme c'est cacher et rendu flou par un sondage et une extrapolation , cela passe mieux.

Petite question :

Qu'elles sont tes chiffres pour dire "elle fonctionne" (histoire de voir quel est ton niveau de satisfaction lol).

D'autres ont ils des chiffres ?

Merci d'avance

Gael

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Gael, Alors je pense que l'avantage des radio FM est surtout qu'on peut "facilement" tombé sur une radio en voiture sans le vouloir, alors que sur une webradio non ... J'aime bien ton analyse des audiences.

Pour ta question, sans mentir nous tournons lors des live (le soir) a environs 40-50 auditeurs. Mais ce qui est chouette, c'est que c'est auditeurs sont très actifs, ils parlent avec nous, envoies des messages, donc on a l'impression d'être plus même si c'est pas énorme !

Ce que j'ai remarqué surtout c'est quand ont invite des artiste en direct. la les audience grimpent a un stade incroyable (ont a déjà eu 250auditeurs) en simultané, mais c'est bien beau d'avoir autant d'audience si il ne reste pas après, car très souvent ils ne reviennent peu ... alors pourquoi ? nous avons pourtant des échos positifs de nos interviews (même si elle sont loin d'être parfaite) . Et c'est évidemment pas possible pour nous d'avoir des invités prestigieux a chaque émission .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces réponses... tu vois, 40 a 50 auditeurs c'est possible lol.

Pour répondre a ton soucis d'écoute en voiture... sache que le jeune écoute sa propre musique (ou webradio) via son smartphone pendant que papa écoute l'actu de RTL.

Ce n'est pas des plus simple mais je pense que cette tendance se généralise.

Et puis sache qu'il existe depuis quelques années des autoradios 3G, mais en France le succes n'est pas au rendez vous.

En tout cas bravo et continue comme cela

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans ce domaine comme dans d'autres la sélection est naturelle, seule les espèces les plus fortes perdurent.

Dans ce forum nous voyons tous les jours de nouvelles web radio prendre leur essor, mais on ne voit jamais quand elles s'éteignent.

Et heureusement qu'elles sont nombreuses à s'éteindre, car imaginons que chacun y aille de son petit stream permananet à 128k pour les plus modestes, que resterait il de la ressource pour les austres.

On verrai alors fleuri des nets sans web radio, afin de laisser circuler les autres, mais il en serait alors comme des autoroutes, cela se payerai cher, voire très cher.

Pour qu'un web radio perdure, il faut qu'elle s'adresse à un public parfaitement ciblé et non versatile, genre je zappe sur un titre qui ne me convient pas.

On retouve dans les webradios durables, des formats musicaux délaissés par les FM ou les web hit, comme le jazz, le classique et encore bien souvent dans des créneaux bien précis comme le blues, ou le baroque, ou le chant grégorien (si on peut aimer le chant grégorien) où l'amateur sait qu'il va trouver au moment où il le souhaite sa musique de prédilection.

Certes il y a, et dieu merci, des radios au format plus léger, plus pop, et certaines durent depuis des lustres. Mais la web radio de garage, qui va captiver les copains de la classe, les cousins d'ailleurs va vite lasser ses auditeurs, et finira par se dégonfler comme une vieille chambre à air, et créer bien des désillusions.

Pour terminer l'avenir des webradios est incertain mais comme partout, les meilleures subsisteront, encore faut il savoir ce qui est vraiement le meilleur, car par exemple pour moi, les formats de la plupart des radios FM sont plus proches de la lie que du grand cru (j'aime les grands bourgognes, les chablis, les pomerols, le whisky single malt pas les islay, mais pas du tout le champagne, je souligne ceci car mon anniversaire approche, et je vous laisse le temps d'économiser et d'y penser :mrgreen: )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour répondre a ton soucis d'écoute en voiture... sache que le jeune écoute sa propre musique (ou webradio) via son smartphone pendant que papa écoute l'actu de RTL.

Mon papa à moi écoute Fun Radio des fois :) ^^

Bon sinon je reste tout à fais d'accord sur le point de vu de balvenie, l'auditeur va préférer écouter une webradio "spécialiser" plutôt que une top 40. Après faut ce poser la question "Pourquoi toi tu écouterais ta webradio plutôt qu'une autre si ce n'était pas la tienne ?". Et puis 50 auditeurs pendant les émissions c'est pas mal !

Certaines webradios ce démarque, mais faut pas ce faire d'illusion c'est grâce à un bon partenariat ;) Donc si tu veux vraiment chercher à faire du chiffre facilement il te suffit de trouver un bon site ou une page facebook partenaire pour mettre ton player et/ou faire de la pub pour ta webradio.

Donc pour donner mon avis sur ta question, pour l'instant on ne peut pas savoir si la webradio à un réel avenir où pas. Mais il faut savoir ce démarquer pour réussir c'est comme tous l'original restera toujours meilleur que la copie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Pourquoi toi tu écouterais ta webradio plutôt qu'une autre si ce n'était pas la tienne ?".

Exact il faut se poser une seule question avant de lancer une webradio.

"Une webradio, mais pour quoi faire ?"

Rien ne sert de faire une accumulation d'arguments, normalement une seule réponse doit etre donner.

Par exemple :

"Une webradio, mais pour quoi faire ?"

- Faire du Cauet

- Diffuser du nrj

- draguer la plus belle fille de ma classe

- devenir animateur plus tard

- parce que j'aime ca

...

tout cela ne vous conduira pas a une bonne audience.

Je suggère de trouver des éléments

- Que manque t'il à mes futurs auditeurs ? Pourquoi me choisiront ils plutot que telle webradio ou telle fm ?

Que puis je leur apporter ? Comment réaliser simplement cela ?

En vous posant ces questions, vous aurez peut etre la réponse a la question premiere "Une webradio, mais pour quoi faire ?"

Depuis longtemps (et la FM l'a prouvée), on ne fait pas de la radio pour soit mais pour les auditeurs.

Voila j'espere que cette réflexion du matin apres une nuit a -8 degrés à faire la fête dans les rues des Cotes d'Armor vous aidera !

huhu !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Exact il faut se poser une seule question avant de lancer une webradio.

"Une webradio, mais pour quoi faire ?"

Rien ne sert de faire une accumulation d'arguments, normalement une seule réponse doit etre donner.

Par exemple :

"Une webradio, mais pour quoi faire ?"

- Faire du Cauet

- Diffuser du nrj

- draguer la plus belle fille de ma classe

- devenir animateur plus tard

- parce que j'aime ca

...

tout cela ne vous conduira pas a une bonne audience.

Je suggère de trouver des éléments

- Que manque t'il à mes futurs auditeurs ? Pourquoi me choisiront ils plutot que telle webradio ou telle fm ?

Que puis je leur apporter ? Comment réaliser simplement cela ?

En vous posant ces questions, vous aurez peut etre la réponse a la question premiere "Une webradio, mais pour quoi faire ?"

Depuis longtemps (et la FM l'a prouvée), on ne fait pas de la radio pour soit mais pour les auditeurs.

Voila j'espere que cette réflexion du matin apres une nuit a -8 degrés à faire la fête dans les rues des Cotes d'Armor vous aidera !

huhu !

Je plussoye sur ces arguments sauf que la plupart des FM font de la radio pour vendre de la pub (mis à part les A) ce qui les mène là ou elles sont, c'est à dire dans la banalité.

Température dans le gard à 9h, +5° à l'extérieur et 37.3 à l'intérieur :mrgreen:

Modifié par balvenie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

37 wouahou, je dépasse a peine les 18 snif.

Tu rejoints ce que j'ai déjà clamer... les FM sont esclaves des contrats pub.

Mais il y a des A qui fonctionnent pas trop mal car elles ont l'intelligence d'apporter d'autre chose à l'auditeur.

(Je ne parle pas d'une A pres de chez moi qui fait 200 auditeurs jours lol)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Exact il faut se poser une seule question avant de lancer une webradio.

"Une webradio, mais pour quoi faire ?"

Rien ne sert de faire une accumulation d'arguments, normalement une seule réponse doit etre donner.

Par exemple :

"Une webradio, mais pour quoi faire ?"

- Faire du Cauet

- Diffuser du nrj

- draguer la plus belle fille de ma classe

- devenir animateur plus tard

- parce que j'aime ca

...

tout cela ne vous conduira pas a une bonne audience.

Assez d'accord, cependant, l'un des critères ci-dessus n'est pas totalement négatif.

"Parce que j'aime ça" peut être, il me semble, un facteur assez positif.

Je pense que le secteur de la radio à connu une dérive liée au "détachement" de ceux qui font la radio de leurs auditeurs. On a tous entendu la fameuse phrase "on ne fait pas de la radio pour soi mais pour les auditeurs". Cette phrase trouvait toute sa justification à l'époque ou la FM était assez peu professionnelle, et où certains causaient dans le poste pour parler à leurs potes. Seulement 20 ans plus tard, poussé à l’extrême dans certaines radios commerciales, ce concept a connu une sorte de glissement sémantique, pour devenir quelque chose du genre "On ne fait pas de la radio pour pouvoir l'écouter nous même, mais pour nourrir des troupeaux d'auditeurs, et tant pis si on trouve ça inécoutable, tant que ça marche".

Revenir à moins de statistiques issues de panels, et aimer ce que l'on fait en supposant que cela peut alors toucher des auditeurs qui ne sont pas si différents de nous-même, ce n'est pas si mal que ça...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu rejoints ce que j'ai déjà clamer... les FM sont esclaves des contrats pub.

S'agissant des têtes de réseaux nationaux, elles sont surtout esclave du "court terme". Les responsables d'antenne flippent de perdre 0.3% sur une vague (alors que c'est à peu près la marge d'erreur du sondage). Or, la radio, c'est quelque chose qui fonctionnent sur le long terme. Pour qu'un format ou une grille trouve vraiment son public, j'estime qu'il faut compter au minimum 2 ans.

Les contrats pub, c'est ce qui fait vivre, à une condition, que l'audience soit là. Et pas que en nombre, mais aussi en durée d'écoute...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans ce domaine comme dans d'autres la sélection est naturelle, seule les espèces les plus fortes perdurent.

Dans ce forum nous voyons tous les jours de nouvelles web radio prendre leur essor, mais on ne voit jamais quand elles s'éteignent.

Et heureusement qu'elles sont nombreuses à s'éteindre, car imaginons que chacun y aille de son petit stream permananet à 128k pour les plus modestes, que resterait il de la ressource pour les austres.

L'avantage de la webradio, c'est que techniquement, une webradio ne prend pas les ressources des autres. A l'échelle du web, une webradio, c'est quelque chose de totalement insignifiant. Il pourrait y en avoir 10 fois plus, cela ne changerait pas grand chose. C'est l'audience globale qui compte, pas le nombre de programmes proposés !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir

je suis sceptique sur l'avenir des webradio, enfin en terme d'auditeurs pour le reste on peut tout a fait faire

de la radio sans avoir d'auditeur si on a les moyens. pour ma par je pense et cela est un avis perso

je pense que plutot que de multiplier les webradio quand on voit le nombre qu'il y a sachant que les radio

importantes (NRJ, MFM etc on un nombre de webradio en fonction du style de musique rock, funck, 80

etc) je pense qu'il serait preferable a certains soit d'aller proposer ses services dans des radio associatives ou

autres si on a cela a porte de main mais je pense que pour se faire plaisir si on aime la radio et pour peu que

l'on ait une voix radiophonique serait de faire des petits programmes et essayer de les faire diffuser meme gratuitement

pour se faire plaisir par des petites structures et peut etre cela eliminirais les doublons et autres qui ne servent a rien.

Philippe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui d'ailleurs j'avais un ami qui pensait faire une radio Podcast... envoyer des émissions par mail a ceux qui s'inscrivait sur une site ou fb.

Cela évite la sacem et autre. Une clientele qui n'aura pas a etre devant son pc toute la journée pour écouter telle ou telle émission. Et puis cela permet aussi (a la rigeur) de ne pas perdre son temps a programmer la musique et se concentrer sur le contenue.

Pas de direct en revanche et pas non plus de flux musicaux. Mais il y a peut etre une idée a développer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas de direct en revanche et pas non plus de flux musicaux. Mais il y a peut etre une idée a développer

Ils on volé notre recette, Pirate !! :razz:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non ce concept a l'état brut date de 2008 hahaha... C'est toi le typiak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non ce concept a l'état brut date de 2008 hahaha... C'est toi le typiak

C'est pas non plus les recette de madame Loic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une Webradio ses un avenire, je connait des gens qui ont plus de 10 000 auditeurs et ils ont beaucoups de partenaires comme les magasins d'audio et informatiques et un jour il pouront demander de passer en fm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

 

Entre les 50 auditeurs simultanés de MAAchine,

les 1000 par jour des fm que décrit Gaels,

et les plus de 10000 (simultanés?) de Lewis22,

je m'interroges sur les ordres de grandeurs réels.

 

A partir de quelle audience les publicitaires s'intéresse-t-il à une radio ?

 

Et puisqu'en webradio chaque auditeur à un cout, il se pourrait aussi qu'il ai une valeur, y'en a-t-il une (officielle ou pas) ?

 

 

 

 

PS: mais je manque à tous les usages, et je m'en vais de ce pas me présenter dans la section adéquate ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir

tout d'abord je me présente je m'appelle Laila  je suis Marocaine  et propriétaire d'une webradio "Sea Magic".

 la webradio c'est l'avenir tant que le net est devenu un outil de communication indispensable dans la vie 

je pense que la plateforme Radionomy est consciente de cette révolution elle ouvre ces opportunités entre les producteurs pour l’évolution et la concurrence  .

et puisque je suis nouvelle dans le domaine je crois que la bonne programmation peut augmenter notre audience et un peu de patience car la bonne réputation pour être acquit elle doit se forger .

je tiens à remercié Radionomy qui m'a donné cette chance et je souhaite à tout le monde la réussite .

Amicalement!!!!! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@laila La webradio n'est pas forcement "de la vie" mais des médias et de la communication oui :)

 

Bien sur, la bonne e-radio a de l'avenir ! Celle qui tente d'imiter sans talent et de formater en a peu oui :/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir 

Marino  je disais pas que la webradio est une vie, mais le net est devenu un moyen de communication important dans notre temps on constate qu'i y a une évolution dans  beaucoup de domaine comme  les médias qui doivent suivre le rythme !!!!!

et la webradio est parmi les médias donc c'est normal qu’elle doit prendre sa part dans le developpement!!!!!!  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour revenir sur le topique de Kick, concernant la publicité. Il faut jouer malin. Les sondages servent essentiellement pour les grosses radios.

Je connais plein de radio B modeste qui taisent les sondages et qui joue la carte du conseiller en communication.

Sinon une web se rentabilise facilement grace a des rubriques que tu veux ou des agendas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'en pense que la web radio as un avenir plutôt certain et  tourner vers l'évolution de la technologie qui permettra de l'écouter en voiture ect plus facilement , les System 3 g n'est pas encore totalement mis en place par tout les constructeurs  mais on y vendra sous quelques formes que cela soit ! Après je pense que si les webradios veulent être pris au sérieux il déjà que chacune est des habillage plus tourner dans la couleur pro et donc payer ce service la afin d'avoir de la qualité car on ne peut pas vouloir faire de la web radio si les deux critères habillages et prog musicale sont fait à la arrache, monté une radio de nos jours coûte de l'argent pas trop mais un peu après  gratuité n’emmène jamais de la qualité cela n'existe pas ! Nous travaillons avec eux si cela peut en intéresser quelques uns ils sont pas cher et de bonne qualité allez voir sur facebook : JingleProd

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

effectivement, une webradio pour se "rentabilisé" c'est comme n'importe quel produit. Si elle sonne bancale au niveau du traitement de son, ca ne fait pas pro, si les jingles ne sont pas un minimum bien fait (rapport voix effet en niveau), facon d'animer , .. ca ne fait pas pro non plus , donc pas facile de vendre.
Comme tout ceux beaucoup de ceux qui ont radionomy ou ceux qui investissent dans du matos bas de gamme ou encore ceux qui se prennent pour Cauet et Diffool le talent en moins a l'antenne, cela nuit a la qualité d'antenne. 
Le soucis de la webradio c'est surtout radionomy, qui permet meme aux 12 ans de faire de la radio. Dans le principe c'est un bon outil. Mais quand on sait que la majorité des radionomy est mineur et ne fait de la radio que pour ses amis et passer sa playliste (toujours la meme en plus) Aie, ca coince.

Radionomy devrait proposer des formations (gratuites) car la radio c'est comme le bâtiment, si on fait tout soit meme sans formation, c'est bancale. Il y a un minimum de règles a connaitre, de culture a avoir, de technique a savoir....

Combien j'en vois qui on un son micro de mauvaise qualité a l'antenne. Plusieurs explications qui souvent se cumulent. Mauvais placement devant le micro, mauvaise voix, mauvais micro (un TT1 a 30 euros ou un PG48 de shure offre pourtant une courbe facile a régler), mauvais préamp (pour ceux qui ont) qui n'est pas regler et qui produit du souffle, parfois lier aussi a une table qui rajoute du souffler (et je ne parle pas des cables qui relient tout cela).

 

Apres Radionomy a un son d'une qualité douteuse, ils ont une espèce de traitement qui rend un peu plat tout ce qui est diffuser.

Attention, toutes les radionomys ne sont pas concernées et d'autres radios autres que radionomy sont la cause du mal etre de la webradio.

 

Je pense qu'une bonne formation serait de mise histoire d'éduquer un peu le média. J'ai un contact qui a un bon micro, un voice master Focuriste et qui sort un son dégelasse. Mais encore une fois  sans maîtrise, la puissance n'est rien.

De plus le faite de proposer un service gratuit n'engage pas les utilisateurs a se dépasser.

 

Mike Storm a raison sur un autre point, en France la 3G n'est pas vraiment présente partout... on nous met de la 4G mais certains endroits n'ont meme pas de edge.

Par contre, via mon tél de Vendôme a Loudéac (par route de campagne exclusivement) le flux webradio est non stop (preuve que ca commence a venir :) )
(par contre Mike Storm, la pub n'est pas la bienvenue sur ce forum, sinon je vais faire la mienne, et tous les lecteurs aussi et on ne s'y retrouvera plus).

 

Depuis la seconde moitiée des années 2000 en Australie et ailleurs il existe des autoradios 3G, mais chez nous, entre la limite de consommation, le prix de cette connexion et la fiabilité de la diffusion, c'est impossible.

Autre remarque, les gens écoutent une webradio soit parce que son format musicale est radicalement différent de Fun NRJ et autre RTL2, sky... soit pour ne pas etre embêter par la pub.

 

Quand Radionomy a ouvert (fin des années 2000), j'ai testé le service. Et a partir du moment ou ils ont mis de la pub (a l'époque 2 fois par heure toute la journée, le meme spot en rotation), mon auditoire a baissé. J'ai arrête :)

 

Voila donc ou nous en sommes ce matin :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×