Aller au contenu
jawas

webradio et sacem voir + scpp

Messages recommandés

bonjour,

je voudrai savoir comment les webradio font pour payer la sacem et voir le scpp ? même en association loi 1901 avec reccettes pub cela ne peut combler le prix du fonctionnement .

donner moi s il vous plait des moyen , exemple , lien , pour financer une webradio merci

et en ce qui concerne le contrat sacem sommes nous obliger de faire une playlist de notre diffusion du mois ?

merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La pub peut en effet être très rémunératrice a un certain niveau.

Les subventions, les dons, les adhésion & compagnie peuvent t'aider si tu est en association.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci pour ses renseignements je suis très content de ses réponses , j'ai une dernière question .

est on obliger de donner la liste des artistes diffuser sur la radio dans le mois ?

( je pose cette question car nous diffuserons des cd , k7 , et donc les titres ne sont pas afficher )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je suis en assoc.

Je paye 78€ / mois (SACEM)

En revanche je suis averti. Dès que je passe de la pub, je dois payer a la SACEM 5% des revenus. C'est plus simple c'est forfaitaire et pas de liste à communiquer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

un truc de plus pour tuer les petit webradio et laisser la place au pompe a fric des grand groupes de radio national qui on envahie la FM et maintenant le net .

KIFradio ne vit que de Dons et du porte monnaie de son createur .

encore une Webradio qui va fermer ..... cela devient triste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis complètement PAS d'accord avec akash80 !

Peux-tu m'expliquer pourquoi les webradios, peu importe leur structure, devraient passer outre le règlement des droits aux artistes, producteurs ...etc.... ?

As-tu une raison valable à cela ?

Il n'y en a pas. Tout simplement parce que nous utilisons les oeuvres au même titre que le font nos grandes soeurs, les radios FM !!

Nom de Dieu, ouvrez vos yeux ! On peut pas faire n'importe quoi, juste parce qu'on a pas de tunes ! Le raisonnement "on a pas d'argent, si vous en demandez, c'est pour mieux nous couler" n'a pas de (vrai) sens. Sinon, que devrait dire toutes ces personnes qui vivent dans la rue ? "on a pas d'argent, arrêtez de nous demander de payer quand on veut acheter de quoi manger".... c'est bien ça ?

Restez sérieux ! Facile, ne veut pas dire gratuit ! Oui c'est facile de monter une webradio (encore que !....), mais ça veut pas dire que ça DOIT être gratuit. Toute passion n'est pas gratuite. Quelqu'un qui veut faire du cheval ne pourra en faire que s'il sort des sous pour ça !! Et dire "je suis passionné, ça devrait m'être offert", non ça passe pas !

La webradio c'est pareil. Ne venez pas crier à la mort si, quand on commence à vous prendre au sérieux, on vous demande d'agir comme les radios FM...

D'autant plus que la SCPP est plutôt disposé à s'adapter avec nous : ils sont plutôt ouverts. Et je juge normal de rémunérer les producteurs, tout autant que les artistes. Bien évidemment, ça coûte des sous et c'est chiant. Mais le système est comme il est.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pourquoi une telle reaction ????? negative contre moi ????

je dis juste que la sacem apres c'est le scpp apres c'est quoi .

pour le cas de kifradio c'est une radio qui tourne parce que un passionné met de l'argent rien de plus mais le choc est dur de prendre dans la tete encore un nouvel "impot" on paye deja avec la sacem .

ses impots tue les petites webradio , se qui favorise les grosses et cela n'est pas juste.

apres pour les droits il est vrai qu'un faible % de webradio sont a la sacem .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On est tous d'accord pour rémunérer les artistes. Cela va de soi.

Il est vrai cependant que les tarifs sont énormissime par rapport à la diversité de structure existante. Disons que la cohérence est pas d'actualité.

Faut se donner les moyens d'exister et la diversité de revenus peut être large.

On s'est donné les moyens, et puis c'est tout. Ou sinon on existerait pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ma réaction est négative dans le sens où vous partez (pour la plupart) du principe que ces taxes vont tuer les webradios. Vous avez peut-être raison pour certaines qui se sont montés trop vite. Mais , comme dit Ceraphin, faut se donner les moyens quand on aime....

Ces "taxes" sont justes et légitimes. C'est pas comme ci on venait vous voir et vous dire "bon, vous êtes une webradio, on va donc vous prélever 150 euros par mois parce que votre structure est une webradio". Là, ok, c'est typiquement pour défavoriser le média.

Mais j'ai de plus en plus de mal à supporter le rechignement de certains dirigeants de webradio à payer ces taxes qui sont, je le répète, légitime.

Je rajouterai également un truc au niveau du prix. Je vous concède que 100 euros de SACEM et une 100e pour la SCPP, c'est un peu cher pour des particuliers qui vivent à côté, et ne vivent pas de la radio, mais la font juste par passion.

Maintenant, ne crachez pas non plus sur eux. La SCPP est disposé, et je le répète également, à faire des tarifs selon les structures des webradios. Je vous invite vivement à prendre rendez-vous, pour ceux qui ne l'onjt pas fait, afin d'en apprendre un peu plus. Le prix pour les "petites webradios" est amplement abordable.

De plus, vous croyez vraiment que la SCPP et la SACEM peuvent vous demander 10 euros par mois et que ça suffira à rémunérer les ayants droits que vous diffusez ?? Je trouve que 100 euros, c'est déjà peu à côté des oeuvres que pour la plupart nous utilisons. Peu, mais suffisant.

Je ne m'acharne contre personne, désolé si akash tu t'es senti attaqué. Seulement ton discours est partagé par plusieurs personnes et je trouve ça dommage de rester sur le côté "ils demandent de l'argent à nous qui n'en avons pas = pas bien. On a pas de tunes et on veut faire ce qu'on aime alors on donne pas de tunes aux artistes qu'on utilise = bien". C'est assez exagéré mais dans le principe, c'est un peu ça qu'on retient de vos discours.

S'il vous plait, ne vous trompez pas de combat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les reactions sont toujours aux extremes pourquoi...?

Eh bien moi je vais dire et je passerais pas par quatre chemins que les webradios vont devenir commerciales et profit pour les meilleurs.

vous savez pourquoi...? parceque en se moment il se passe des choses extraordinaires qui me fon rire.

Certains revent, mais certains investissent gros pour demonter le protocole et detourner l'attention.

Ca va faire comme dans les annees 80 pour les radio libres, nous en avont la preuve aujourd'hui.la SACEM et la SCPP n'est que debut.

Les webradios les plus connus sur le net ne vous ont pas attendu pour se regrouger. pensez vous un jour faire partie de cette elite...?

la reponse est souvent non...je ne vais pas vous dire que les petites webradios sont mauvaises, mais si quelle sont mauvaises. elles donnent une mauvaises image de la radio sur le net en ne passant que de la musique.

Ecoutez les grosses webradios, y a que de la publicite,des promos et le dernier album de monsieur bidule chouette...c'est ca qui fait gagner de l'argent aux producteurs. "la regie publicitaire....dring, merci suivant...lol"

Alors les gens qui pensent que les discours sont un peu leger et exagerer sur le forum en disant qu'une passion est toujours payante, je pense que c'est un peu sec de le dire ouvertement. Ce n'est pas une question d'argent,c'est la passion de divertir et d'etre ecouter la radio.

les seules juges seront toujours les investisseurs et malheureusement beaucoups ne suivont pas....on appelle ca, la loi de la jungle.

croire en son etoile...donne toujours espoir (citation perso...lol)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ecoutez, déjà, j'indique ici que ma réaction n'a rien d'extrême. :lol:

Vous êtes plusieurs à tenir les mêmes discours, je profite de l'un d'entre eux pour indiquer un point de vue. 8)

Si vous préférez vous battre pour n'avoir rien à payer, libre à vous ! Mais honnêtement, je pense que vous vous battrez contre du vent et vous n'obtiendrez rien ou alors très très peu. Surtout pour quelque chose qui, une fois de plus, reste légitime.

On me dit que je suis extrême et on balance que le milieu webradio, c'est "la loi de la jungle" ? Mmmmm, je crains que certaines remarques ne soient vraiment pas appropriées. M'enfin, ceci est un autre débat.

Et on parle d' "élite" en plus ? Mouais bof.....

Moi je dis pas que c'est la loi de la jungle. Simplement qu'il faut savoir se donner les moyens de faire quelque chose qu'on veut vraiment faire, que ce soit pour bosser ou par passion.

Et ne pas rechigner quand, à partir du moment où on commence à vous prendre au sérieux, vous criez à la mort de votre webradio ! C'est un peu facile. Les "lois" sont les mêmes pour tout le monde. Les artistes et les oeuvres sont les mêmes pour tout le monde.

Ces nouveaux contrats vont faire perdre certaines webradios, c'est fort probable. Maintenant, seuls les motivés et débrouillards parviendront à garder la tête hors de l'eau et à faire de leur projet ce qu'ils en veulent. Une webradio, on dira ce qu'on voudra, c'est du temps et de l'argent :) (minimum, les cotisations).

Je n'argumenterai pas plus longtemps sur ce sujet. Chacun est libre d'agir à sa guise et de pester contre ce qui lui chante. L'avenir nous montrera le sort des webradios, et celles qui "survivront". Le terme n'est pas approprié, mais reste le plus parlant. :lol:

Bon week-end à tous :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici un extrait long, mais complet, du site de la sacem concernant les webradios et tarifs :

Si vous créez une Webradio et/ou une WEB TV, vous utiliserez des œuvres musicales, littéraires, dramatiques, des sketches, de l'habillage graphique... Pour diffuser ces œuvres protégées par le droit d'auteur, vous devez obtenir une autorisation des sociétés d'auteurs assurant la gestion de ces droits.

SESAM est chargée de gérer le contrat qui permet la diffusion et la reproduction des œuvres des sociétés de gestion de droits d'auteurs (Sacem, SDRM, SACD, SCAM, ADAGP).

Le Contrat d’autorisation flux continu (programmes destinés exclusivement à l'écoute en streaming à l'exclusion de toute faculté d'écoute œuvre par œuvre à la demande et de téléchargement) a vocation à autoriser :

• l'écoute d'œuvres : Webradio, Mix de DJ,

• la visualisation d'œuvres : WEB TV, etc.,

• la pré écoute d'œuvres : extraits,

• la prévisualisation d'œuvres : Bandes Annonces, etc.

Conditions financières

a/ l’option 1 (conseillée si l'activité principale de votre site Internet consiste à la mise à disposition d'oeuvres) prévoit de percevoir une rémunération égale à :

- 6 % sur l’ensemble des Recettes publicitaires et assimilées,

- assortie d’un minimum garanti de 145 euros HT par mois avec une majoration égale à 5,35 euros HT par tranche de 100 000 pages vues par mois (PAVM).

b/ l’option 2 (conseillée si la mise à disposition d'oeuvres n'est pas l'activité principale du site) consiste à percevoir une rémunération égale à :

- 12 % x (Recettes Publicitaires et assimilées x PAVMO/PAVM)

- assortie d'un minimum garanti égal à 200 euros HT par mois par tranche de 500.000 PAVMO et une majoration égale à 20 euros HT par tranche de 250 000 PAVMO.

La notion de pages vues avec œuvres (PAVMO) inclut :

• non seulement les pages où se trouvent les players permettant l’accès aux flux et les pages générées sur ces players,

• mais surtout l’ensemble des pages où sont mises à disposition des œuvres et notamment celles qui permettent d’accéder aux pages où se trouvent lesdits players. Cet ensemble de pages est généralement regroupé sous forme de Rubrique (ex. : “ Cinéma ”,“ Musique ”, etc.) qui ont pour objet principal de mettre à disposition des contenus protégés, par opposition à d’autres rubriques (ex. : “ Forum ”, “ Horoscope ”, “Bourse ”, “ votre compte ”, “ vos e-mail ”, etc.) qui n’ont pas pour objet principal de mettre à disposition des Internautes des contenus protégés.

La notion de PAVMO permet ainsi de déterminer la part des contenus protégés par rapport à l’ensemble des contenus mis à disposition. Cette seconde option peut convenir aux exploitants de site Internet dont la mise à disposition d’œuvres des répertoires des Sociétés d’Auteurs ne constitue qu’une activité accessoire.

Les recettes entrant dans l’assiette de la rémunération sont les recettes publicitaires de sponsoring, d’échange, d’affiliation, de partenariat, etc. du site web, du player et du programme audio.

Source : sacem.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelqu'un peut il confirmer par expérience que cela soit bien le cas ?

ou faut-il encore rajouter à la facture ? ;-)

Webradio associative

Vous envisagez de créer une Webradio associative. Vous diffuserez des œoeuvres musicales en flux continu. Pour diffuser ces œoeuvres protégées par le droit d'auteur, un contrat type a été mis en place.

Les webradios associatives peuvent diffuser sur leur site Internet les œuvres du répertoire de la Sacem, pour leur activité d’écoute en flux continu.

Les conditions financières

Les auteurs, compositeurs et éditeurs de musique dont les œuvres seront diffusées seront rémunérés à hauteur de 6% de l’ensemble du budget avec pour toute webradio :

dont le budget annuel est inférieur à 15.000€, un minimum de 60€ par mois pour les trois premiers canaux de diffusion,

dont le budget annuel est inférieur à 40.000€, un minimum de 120€ par mois pour les trois premiers canaux de diffusion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×