Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'livre'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Libre-Antenne Radioactu
    • Radios
    • Webradios
    • International
    • Musique
    • TV - Cinéma
  • Communauté
    • Présentation des membres
    • Tutoriaux Vidéo
    • Petites-Annonces
  • Technique & Gestion
    • Gestion d'une radio
    • Technique radiophonique
    • Serveurs/Héberg
    • Streaming
    • Développement
    • Divers & autres technos
  • Créations sonores
    • Demande d'avis
    • Eléments Sonores
    • Production Sonore
  • Café du coin
    • BlaBla
    • Divertissement
  • Support - Aide
    • Problèmes du forum
    • Idées - Suggestions

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.


3 résultats trouvés

  1. Livre : "guide de la prise de son pour l'image" de Vincent Magnier aux éditions Dunod (3e édition) Pourquoi évoquer un livre de l'audio à l'image dans un forum consacré à la radio ? Si les livres, sites, sur l'audio en studio ou en sonorisation sont nombreux, en ce qui concerne la prise de son en extérieur... bienvenue dans le désert. Quelques amateurs partagent tant bien que mal leurs avis. Cependant cela reste difficile de trouver une synthèse accessible basée sur un savoir-faire de haut niveau complétée de nombreux retours d'expérience. Hors, en extérieur, la prise de son pour le cinéma ou l'audiovisuel correspond en partie aux difficultés que l'on peut rencontrer en reportage radio. Lieux bruyants, pièces réverbérantes, pluie, vent, besoin de plan d'ambiance, de compatibilité mono. Vu sous cet angle la lecture de ce livre reprend du sens. Pour avoir assisté à des tournages cinéma, parfois les exigences audio semblent aller bien au delà des habitudes en radio. Par exemple, dans un salon, le tournage de la scène est interrompu car quelqu'un discute à voix basse dix mètres plus loin à l'extérieur dans la rue ! Qui aujourd'hui en radio s'embarrasserait de couper son magnéto dans une telle situation ? Malgré quelques soubresauts, il faut avouer que le documentaire et la fiction radio restent méconnus. J'en viens aux particularités. Les chapitres pour régler la partie audio d'un caméscope, la synchronisation via timecode, l'usage des HF, le son multicanal sont propre à l'audiovisuel. Mais surtout les budgets et la culture de la location du matériel diffèrent des pratiques en radios. Du coup les microphones présentés sont plutôt haut de gamme (même s'ils sont aussi parfois utilisés en radio). Il en va de même pour les magnétophones qui correspondent parfois aux besoins spécifiques du cinéma. Sans doute pour répondre aux nouveaux usages et équipements, l'auteur semble avoir fourni un effort pour l'audio liée à des reflex ou les magnétophones de poche. Cependant, le premier chapitre sur les fondamentaux de l'audio explique les principaux phénomènes avec une clarté désarmante. Si la différence entre vu-mètre, crête-mètre vous paraît peu claire, là l'explication est limpide. La "formule" pour aligner les machines audio 0 Vu = -8 peak = -18 db fs = + 4dBu devient une évidence. La partie sur les microphones a retenu mon attention. Au delà des sempiternels descriptifs des différentes directivités, l'auteur a la bonne idée d'associer microphone et situation de la prise de son. Chaque mot compte. Le lecteur trouvera des remarques de l'auteur sur la moindre efficacité de certains modèles dans des pièces réverbérantes, des sensibilités plus ou moins prononcées à l'humidité. Les jugements délivrés par l'auteur sont avant tout d'ordre pratique. Les fondamentaux sur la prise de son stéréo et les différents avantages inconvénients de chaque solution sont "généralistes" et clairs. En résumé, un livre sur la prise de son en reportage, documentaire et fiction radio reste à écrire. Dans l'attente, ce guide du son pour l'image rassemble les bases et le vocabulaire commun. L'apport pour ceux qui ont déjà suivi des études ou formations dans le domaine du son sera sans doute faible. Dans l'absolu, il paraît évident que la lecture est insuffisante pour apprendre et s'améliorer en prise de son. Ce livre a l'avantage de survoler les aspects techniques de la prise de son. Les propos sont concis et toujours associés à des situations réelles. Cela complètera sans doute la pratique en se posant des bonnes questions. Au pire, si Cinéla, W20, MK4, SD664 et autres doux noms ne vous sont pas familiers, la lecture de ce livre enrichira votre culture de l'audio. Pour ma part, j'aime. Merci Vincent Magnier. Ajout juillet 2019 : la 4ème édition vient de paraître. Elle s'enrichit d'une vingtaine de pages. D'après le sommaire, je note des ajouts : la prise de son binaurale, les enregistreurs mix prés de Sound Devices et Zoom F4, F6, F8, des conseils pour la prise de son directe sur réflex et smartphone, des conseils supplémentaires et refonte des références des matériels soit de tournage (FS7) soit de prise de son. Bravo.
  2. Le documentaire radiophonique, de Christophe Deleu - éditions l'Harmattant / Ina. Voilà un livre rare, précis et écrit avec sérieux. J'avoue, la plume universitaire de l'auteur a rendu la première lecture laborieuse durant les 80 premières pages ! Celui-ci s'attache d'abord à retracer l'apparition de ce genre à la radio. Il distingue et différencie documentaire audiovisuel et radiophonique. Il souligne la différence entre reportage et documentaire sur les ondes. Passé l'accouchement d'une proposition de définition du documentaire radiophonique, l'auteur s'applique à présenter chacun des sous genres avec clarté. Ce livre s'adresse plutôt à celles et ceux qui s'intéressent à la mise en onde. Selon moi, les passionnés d'histoire de la radio peuvent également y trouver un intérêt. Les présentations de chacun des genres sont autant de clés pour choisir un dispositif de captation sonore, de montage, bref d'écriture sonore. Les nombreuses études ou références à des documentaires de toutes les époques illustrent parfaitement chaque avancée. Ce sont des invitations à imaginer, réfléchir sur l'équilibre entre forme et contenu du documentaire. Depuis la première lecture, ce livre a été relu et relu, écorné, des grains de sable se sont coincés entre les pages... Je m'arrête là. La 4ème de couverture de ce livre résume parfaitement le contenu de cet ouvrage : "Souvent décrite comme le média du direct par excellence, la radio est très peu connue comme diffuseur de documentaires. Ce genre est à vrai dire peu présent sur les ondes, et il n’y a guère que le secteur public radiophonique (France Culture et France Inter), et, plus récemment, le secteur associatif, qui en proposent l’écoute. Sur Internet, le site Arte Radio met en ligne des documentaires depuis 2002. Cet ouvrage a d’abord pour ambition de retracer l’apparition du genre documentaire à la radio. Empruntant aussi bien au radioreportage qu’à l’art sonore, le documentaire se développe à la radio après la Seconde Guerre mondiale grâce aux innovations techniques parmi lesquelles la création du Nagra, appareil d’enregistrement demeuré célèbre. Avec l’apparition du numérique, le genre s’est « démocratisé » : jamais techniquement il n’a été aussi facile de réaliser un documentaire sonore. Sa diffusion est aussi favorisée par l’écoute en différé (podcast, streaming) et la création de nombreux festivals sonores. À l’heure de cette mutation, cet ouvrage propose une définition des principaux types de documentaires à la radio : documentaire d’interaction (journalistique, chronique, biographique et autobiographique), documentaire poétique, documentaire d’observation et documentaire-fiction."
  3. "Le journalisme radiophonique" de Dominique Payette - les Presses de l'Université de Montréal L'écriture journalistique pour la radio a enfin un livre de référence. Les 165 pages se divisent en trois chapitres : - comprendre la radio : un rappel des caractéristiques de ce média par rapports aux autres, ses métiers et les différents types d'émissions - faire de l'information radio : interview, écriture, montage, préparation des émissions d'information, toutes les étapes sont décrites de façon simple et précise - la loi, l'éthique et la déontologie : là, il s'agit d'un rappel de l'essentiel. Ces éléments peuvent se retrouver dans d'autres livres consacrés au journalisme. Ce livre fait référence au paysage radiophonique du Canada. Certaines expressions peuvent donc prêter à sourire un lecteur français. Cd et mini-disc sont datés. Pour autant, ce livre regorge d'informations et d'astuces universelles pour l'écriture radiophonique. Sans tout dévoiler, les seize pages consacrées à l'écriture radio sont une merveille de concision et de clarté. Comment faire court ? Comment insérer les nombres dans un texte ? C'est par l'exemple que l'auteur répond à ces questions et d'autres : la citation du nom ou de la fonction, le choix d'une accroche/amorce, les trois temps d'une information : l'amorce, la cause, l'effet, etc... Exemple p.38 : "répondant ainsi aux critiques de l'opposition, le gouvernement fédéral modifie le projet X" s'énoncerait mieux ainsi : "Le gouvernement fédéral modifie le projet de loi X. Les conservateurs répondent ainsi aux critiques de l'opposition." Autre exemple avec mes mots, "dire" ne veut rien dire mieux vaut choisir un verbe plus signifiant : estimer, considérer, alléguer, affirmer, remarquer, noter, relever, souligner, accuser, suggérer, admettre,... A la lecture tout paraît évident (à la limite de la lapalissade). Si les chapitres se succèdent avec cohérence, chacun d'entre-eux peut être relu de façon indépendante. L'ouvrage aborde également la prise de son et le montage de façon non technique. Même là, l'auteur insiste sur le fait qu'en radio l'auditeur n'a pas de deuxième chance pour comprendre le propos. Les astuces pour rendre son reportage, son documentaire cohérent et clair méritent d'être lues. Pour ceux qui ont la chance d'avoir une plume précise et concise, ce ne sera pas un livre de chevet. Les techniciens feront la moue ! Pour ceux qui, comme moi, manquent d'assurance ou souhaite gommer des imperfections, la relecture s'avère utile afin de gagner en simplicité. Enfin, l'emprunt puis la collecte de ces astuces dans un coin de sa mémoire ne sera pas une perte de temps pour les amoureux de la radio.
×