Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'histoire'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Libre-Antenne Radioactu
    • Radios
    • Webradios
    • International
    • Musique
    • TV - Cinéma
  • Communauté
    • Présentation des membres
    • Tutoriaux Vidéo
    • Petites-Annonces
  • Technique & Gestion
    • Gestion d'une radio
    • Technique radiophonique
    • Serveurs/Héberg
    • Streaming
    • Développement
    • Divers & autres technos
  • Créations sonores
    • Demande d'avis
    • Eléments Sonores
    • Production Sonore
  • Café du coin
    • BlaBla
    • Divertissement
  • Support - Aide
    • Problèmes du forum
    • Idées - Suggestions

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.


2 résultats trouvés

  1. Radio Campus TROYES, son histoire

    Bonjour à tous, L'une des radio associative de l'agglomération troyenne est une radio faisant partie de la Férarock : Radio Campus. Pour ceux qui s'en souvienne L'histoire de Radio Campus Troyes remonte à 1996. Radio Campus Troyes est une radio associative de classe A qui, durant quelques années fut une commission de la Fédération des Etudiants Troyens. Radio Campus Troyes résulte d'un travail uniquement bénévole. La radio est affiliée à la FERAROCK et à IASTAR. Elle occupe la fréquence 88.7 de la bande FM sur le secteur de Troyes et de sa proche banlieue. Elle est issue du projet universitaire d'un groupe d'étudiant de l'ESC Troyes. De 1997 à 2002 La première émission fut diffusée le 3 Février 1997. Radio Campus Troyes (RC3 à l'époque) fut inaugurée trois mois plus tard en présence de notables locaux et de vedettes natives de la ville (l'humoriste Raphael Mezrahi et l'animatrice de télévision Cendrine Dominguez). Fin 1997, RC3 fut peu à peu abandonné pour laisser place au nom complet Radio Campus Troyes. La gestion de la radio laissée à l'abandon. La radio n'avait que très peu de moyens ! Les étudiants d'alors ne s'intéressaient que de très loin à la radio et parfois la radio passait à côté du FSER !! Le turn-over y était important. La station bénéficiait pourtant très rapidement après sa création, d'une installation fiable et fonctionnelle, à tout point de vue technique. Mais en l'absence d'une véritable gestion, la radio finissait techniquement par partir en vrille : le matériel était vieillissant, dégradé ou hors service. Le stock de disques était inexistant, chacun se servant allègrement. La radio survivait difficilement. De 2002 à 2007 En 2002, Radio Campus Troyes avait ses locaux aux Chartreux, un quartier de la périphérie de la ville de TROYES. La radio fonctionnait avec très très peu de moyens ! A l'époque, la playlist était créée à l'aide d'un logiciel familial "Shuffle Play" et la diffusion à l'antenne de cette dernière était assurée par Winamp. Une vraie galère. Après le départ d'Arnaud (Il en avait du mérite à tenir difficilement les rênes de la station) et avec l'arrivée de Jean-Gab' (un "non étudiant") à la direction de l'antenne et des programmes de la station, les choses ont commencé à changer doucement. Il a restructuré les équipes d'animateurs de la radio. Les étudiants ne se bousculant pas aux portes de la radio, des personnes du monde du travail (non étudiants) sont venus remplir la grille Rock. Le slogan était simple mais efficace : "Vous voulez du rock ? Ecoutez, Campus". Les finances ne nous permettant plus d'occuper les locaux des Chartreux, le temps était venu de déménager pour des locaux low-cast rue Voltaire à Troyes. Zradio Côté logiciels, Jean-Gab', avec l'aide d'un prof (informaticien par passion) d'un lycée professionnel de Poitier, a mis au point un véritable logiciel d'automation. Zradio permettait enfin de diffuser des jingles horaires, des jingles pub, des infos et autres plages vocales, en journée ou la nuit, en dehors de la présence d'animateurs. Radio Campus Troyes, radio ROCK affiliée à la FERAROCK, s'est vue élargir son spectre musical en diffusant tous les styles que le ROCK compte en son sein. La grille essentiellement musicale jusqu'à son arrivée s'est vue doté d'infos locales étudiante et plus générales d'un point de vue culturel. La radio est ainsi devenue une référence en termes de programmation Rock. Radio Campus Troyes était présente aux Francofolies, au Printemps de Bourges, elle couvrait les Nuits de Champagne, elle participait aux Nuits Rock Troyennes, etc .. Elle a été à l'initiative (avec Radio Latitude) et donc, a participé à un Théléthon mémorable en diffusant en direct non-stop durant trente heures, depuis la place de l'hôtel de ville de Troyes. Elle donnait la possibilité aux groupes de rock locaux de s'exprimer et de diffuser leurs compositions originales. Radio Campus Troyes pour qui aimait le Rock était La Radio Par excellence. Les locaux de la rue Voltaire n'étant vraiment fonctionnel, Jean-Gab et Luc Barré (alors devenu président de la FET) ont œuvré ensemble pour doter la radio de locaux plus adaptés. Nous avons, à nouveau, déménagé pour intégrer des locaux prêtés gracieusement (gratuitement) par le département (que je remercie ici) dans l'enceinte de l'UTT de TROYES. Luc et Jean-Gab' y ont monté l'antenne afin de diffuser plus largement sur la ville et alentours. Nous y sommes restés jusqu'à ce que les locaux, proches de l'Institut Universitaire des Métiers et du Patrimoine, au 6 Rue de la Petite Courtine à Troyes, promis par la Ville de Troyes et le Département de l'Aube nous soient attribués. La radio était gérée par la fédération des étudiants qui, il faut le dire, dilapidait le FSER (fond de soutiens à l'expression radiophonique) dans leurs fêtes estudiantines. La radio n'en voyait que peu la couleur. Jean-Gab' s'est insurgé auprès de la mairie bien sûr, afin d'intercéder auprès de la Fédérations d'étudiants… Et, au bout de cinq années (juin 2007) il a fini par jeter l'éponge tant le tout était devenu ingérable. 2007 et après ? De octobre 2007 à février 2008, la radio a connu un passage à vide avec un arrêt de diffusion suite à des problèmes internes. Retour à la normale en février 2008 avec un nouveau bureau qui a permis de stabiliser l'association, de nouveaux bénévoles et un nouveau directeur d'antenne qui a pris ses fonctions fin 2008 (Alex). Depuis septembre 2008, nouveau site et depuis février 2009, enfin la radio est écoutable sur le net en se rendant directement sur leur site. A noter pour la saison 2015-2016, RTL avec 17,4% d’audience (-0,5 pt sur un an) soit 44 500 auditeurs par jour. NRJ avec 17,3% (+2,5). RMC avec 10,4% (+2,2%). Europe 1 (9,1% / -1,3), France Inter (8,6% / +2,2), Nostalgie (8% / +2,4), Skyrock (7,6% / -1,1) Chérie FM (6,8% / -1,4). Parmi les résultats locaux (radio de classe B), à noter la baisse de Radio Latitude (3,6% / -2,9). Le résultat des radios associatives classe A reste stable : RCF (0,7% / +0,2), Thème Radio (0,4% / -0,1) Radio Campus Troyes (0,4% / -0,4). La suite ? A vous de l'écrire ici…
  2. Le documentaire radiophonique, de Christophe Deleu - éditions l'Harmattant / Ina. Voilà un livre rare, précis et écrit avec sérieux. J'avoue, la plume universitaire de l'auteur a rendu la première lecture laborieuse durant les 80 premières pages ! Celui-ci s'attache d'abord à retracer l'apparition de ce genre à la radio. Il distingue et différencie documentaire audiovisuel et radiophonique. Il souligne la différence entre reportage et documentaire sur les ondes. Passé l'accouchement d'une proposition de définition du documentaire radiophonique, l'auteur s'applique à présenter chacun des sous genres avec clarté. Ce livre s'adresse plutôt à celles et ceux qui s'intéressent à la mise en onde. Selon moi, les passionnés d'histoire de la radio peuvent également y trouver un intérêt. Les présentations de chacun des genres sont autant de clés pour choisir un dispositif de captation sonore, de montage, bref d'écriture sonore. Les nombreuses études ou références à des documentaires de toutes les époques illustrent parfaitement chaque avancée. Ce sont des invitations à imaginer, réfléchir sur l'équilibre entre forme et contenu du documentaire. Depuis la première lecture, ce livre a été relu et relu, écorné, des grains de sable se sont coincés entre les pages... Je m'arrête là. La 4ème de couverture de ce livre résume parfaitement le contenu de cet ouvrage : "Souvent décrite comme le média du direct par excellence, la radio est très peu connue comme diffuseur de documentaires. Ce genre est à vrai dire peu présent sur les ondes, et il n’y a guère que le secteur public radiophonique (France Culture et France Inter), et, plus récemment, le secteur associatif, qui en proposent l’écoute. Sur Internet, le site Arte Radio met en ligne des documentaires depuis 2002. Cet ouvrage a d’abord pour ambition de retracer l’apparition du genre documentaire à la radio. Empruntant aussi bien au radioreportage qu’à l’art sonore, le documentaire se développe à la radio après la Seconde Guerre mondiale grâce aux innovations techniques parmi lesquelles la création du Nagra, appareil d’enregistrement demeuré célèbre. Avec l’apparition du numérique, le genre s’est « démocratisé » : jamais techniquement il n’a été aussi facile de réaliser un documentaire sonore. Sa diffusion est aussi favorisée par l’écoute en différé (podcast, streaming) et la création de nombreux festivals sonores. À l’heure de cette mutation, cet ouvrage propose une définition des principaux types de documentaires à la radio : documentaire d’interaction (journalistique, chronique, biographique et autobiographique), documentaire poétique, documentaire d’observation et documentaire-fiction."
×