Aller au contenu

Bienvenue

Bienvenue sur cette nouvelle Libre-Antenne, qui réunit la Libre-Antenne historique de Radioactu et le forum Radios-fr.com. Dans le forum "Radios", vous trouverez la fusion des forums Radios de la Libre-Antenne et de radios-fr.com. Il est possible qu'il manque quelques jours de messages, nous vous prions de nous en excuser. Nous vous invitons à créer dès maintenant votre compte si ce n'est pas déjà fait, en cliquant sur "S'inscrire" ! Belle nouvelle expérience sur libreantenne.radioactu.com ! La team Radioactu

Invité désormais inscrit

Membres
  • Compteur de contenus

    34
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

4 Neutre

1 abonné

À propos de Invité désormais inscrit

  • Rang
    Advanced Member
  1. Les matinales de FB sur France 3

    D'après l'AFP, appel à la grève des syndicats Radio France - CFDT, CGT, Sud, UNSA et SNJ - contre la généralisation des matinales filmées.
  2. Virgin Radio - 11 ans après, succès ou échec ?

    Disons que si on compare au bilan Europe 1 sur la même période...
  3. ouï fm c'est fait

    C'est effectivement dans le bon ordre...
  4. du rap avec nos impots

    Et ça part même de plus loin. Décision a été prise en 1987 de sacrifier Radio 7 pour développer un nouveau projet : France Info. Certes une vraie réussite France Info, mais la décision de laisser le segment des radios musicales orientées vers les jeunes au seul secteur privé est une erreur stratégique majeure, que ne fait que souligner la décision de recréer en 1997 une radio jeune à Radio France. Plus de 15 ans après NRJ + Fun Radio et Skyrock qui sont définitivement installées. Et pour bricoler Le Mouv', on sacrifie Radio France Toulouse. Tout ça pour finalement recréer une France Bleu Toulouse de zéro en 2011. Effectivement, où est la stratégie face aux visions à long terme de MM Baudecroux et Bellanger? Je pense que Radio France devrait laisser tomber l'idée d'imposer un format jeune en FM, c'est mort. On pourrait plutôt aller vers plusieurs formats délinéarisés et ultra-ciblés, rap, rock, électro et parlé. Et à la limite garder une sorte de vitrine/synthèse de ces formats en DAB+, mais ça paraît compliqué d'en faire une synthèse.
  5. Les messages inutiles polluent

    On n'a pas encore poussé la logique du vide à son terme, car il reste encore quelques rares gens compétents pour parler de radio, pas encore dégoûtés. Mais leurs propos sont noyés sous tous ces déchets de posts inutiles. Alors moi aussi adios la LA Radio Actu
  6. RADIO ''AIX'' GRAND LAC 88 FM à Aix-les-bains 73

    C'est bien que le monde entier ait connaissance de ces échanges. Mais vous pourriez tout aussi bien vous passer des coups de fil, comme on disait au XXème...
  7. Je vous présente mes excuses...

    J'ai pas tout compris.... Mais bon sinon on peut toujours les réunir dans un duty free à Orly. Je sors...
  8. L'imposture génération vinyl sur Nostalgie?

    En écoutant ce dimanche matin sur Nostalgie le disque "Femmes des années 80" de Sardou avec un léger mais perceptible grésillement, je me suis dit que c'étaient effectivement bien des vinyles et que je ne saisissais toujours pas l'intérêt de diffuser un moins bon son que des fichiers. Mais l'idée reste marrante. S'agissant de l'impossibilité de faire des coupures, pour faire un radio edit de chanson avec des vinyles, la seule solution serait d'utiliser deux vinyles et de les mixer, mais pour faire ça en direct il faut être ultra balèze. Puisqu'il s'agit bel et bien de vinyles, une question m'est venue : est-ce que quelqu'un sait si Nostalgie réutilise l'ancienne discothèque vinyle d'NRJ constituée dans les années 80, ce qui aurait supposé de conserver pendant des décennies des mètres et des mètres linéaires de vinyles qui ne servaient plus en se disant "ça peut toujours reservir un jour" ( ce qui me paraît hautement improbable, car à part Radio France la plupart des radios ont entièrement converti leur discothèque au CD) ou est-ce que Nostalgie a intégralement reconstitué une discothèque de vinyles, par exemple en faisant les puces à Saint Ouen ou en les achetant sur Ebay? En tout cas, le fond constitué de Maxi 45 tours me paraît quand même assez pointu.
  9. Des remous à Lyon 1ère

    Le problème n'est pas les moyens mais les ressources publicitaires pour financer un tel format. Je crois au contraire que Gérald Bouchon a poussé la logique au maximum d'où il était possible de le faire. Il n'a vraiment pas démérité. Si ses associés veulent du retour sur investissement, une énième top 40 sera sans doute moins risquée. Si l'on compare avec la télé, TLM a très longtemps vivoté et été une ruine pour ses actionnaires. Je ne pense pas qu'aujourd'hui encore elle gagne bcp d'argent. Une radio d'infos sur Lyon, ça répond peut être au "dynamisme économique " et à la volonté (légitime) des Lyonnais d'exister face à Paris. Mais à mon humble avis, ça ne peut au mieux que s'équilibrer pas gagner de l'argent.
  10. Allô,ici, Bouvard en perte de souffle?

  11. Allô,ici, Bouvard en perte de souffle?

    Les parodies d'Allô Bouvard par Laurent Gerra sur RTL résument assez bien la situation. Ecoutez par exemple sa chronique du jeudi 27 septembre 2018.
  12. FM81 devient Radio Dauphin dans le Tarn ?

    La principale et seule animatrice est une héritière qui a les moyens de s'occuper à fonds perdus. Ni plus ni moins. Pas de quoi en faire des topics et des topics, car le sujet revient régulièrement sur la LA. Faites comme elle, vivez votre passion de la radio, dans la mesure de vos moyens certes.
  13. changement de catégorie pour Sud radio

    Plus d'infos sur l'externalisation des flashs (et de certains journaux ) https://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/medias-midi-pyrenees/2018/08/27/sud-radio-ne-produit-plus-en-interne-une-partie-de-ses-journaux-dinformation-confies-a-a2prl.html
  14. changement de catégorie pour Sud radio

    Il est quand même étonnant qu'une radio qui se prétend nationale et généraliste liquide la quasi totalité de sa rédaction et reprenne les flashs d'a2prl comme une radio locale, sans que ça semble émouvoir le CSA.
  15. Cécile de menibus sur sud radio

    La marque Sud Radio est cramée de toute manière, depuis le dérapage d'un animateur en 2011 au sujet de DSK. La radio généraliste du Sud Ouest que vous évoquez n'était économiquement pas viable. C'était la danseuse du laboratoire Pierre Fabre son actionnaire, qui finit par arrêter les frais. À l'origine Sud Radio est une création du gouvernement français pour tacler Radio Andorre. À la grande époque des radios périphériques. Son actionnaire actuel est malheureusement libre d'en faire ce qu'il veut. Et ça s'entend...
×