Aller au contenu

JulienBreizh

Membres +
  • Compteur de contenus

    1 140
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages posté(e)s par JulienBreizh


  1. Il y a 3 heures, Kalito a dit :

    à mon avis, tous ces changements et rachats de radios vont durer qu'un moment car ce que recherchent les auditeurs aujourd'hui, c'est de la musique uniquement comme le font déjà certaines radios du style http://www.radiosanspub.fr ou la nouvelle radio des années 80/90 http://www.succesdhier.fr

    Là est le succès des années à venir, pour la radio musicale, pourquoi ? tout simplement parce que ce sont des radios du style "playlist enchainée" sans blablas inutiles et surtout sans publicité ce qui fait aussi le succès des playlist traditionnelles Spotify, Deezer ou Youtube depuis quelques années.

    Encore et toujours de la promo pour les "radios" de supermarché créées par une boîte commerciale qui n'y connaît absolument rien en radio... Ce n'est pas de la radio, ça. Une playlist Spotify, Youtube ou Deezer fait mieux.


  2. il y a 33 minutes, ChrisFanDeFoot a dit :

    Et Rodez, Villefranche de Rouergue, Figeac et Cahors et Montauban aussi ?

    Dans un premier temps, si une(des) autoroute(s) passe(nt) à proximité de ces villes, il y a des chances. Montauban sera même peut-être couverte par les émetteurs de Toulouse.


  3. Aucun système informatique n'est infaillible. Mais là, ils ont de sérieux problèmes de logiciel d'automation. Un plantage peut arriver mais France Bleu les accumule depuis un certain temps et la pige d'hier soir postée par @seb-v le prouve avec ces 3h de coupures et de bugs intempestifs.

    Je suis même surpris qu'il n'y ait pas de technicien d'astreinte à Radio France pouvant intervenir dans ce genre de situation.


  4. Il y a 21 heures, Virgini.fr a dit :

    Oui ... et M6 s'est empressée de fermer MCM TOP qu'elle venait de racheter, mais elle a conservé RFM TV alors qu'elle n'a pas (encore) RFM... quand c'est flou, y a un loup!

    D'ailleurs, quel autre groupe de radios a déjà un studio tout prêt pour accueillir Virgin? Il se passe quoi chez NRJ, TF1, RMC... ?

    Sauf erreur de ma part, MCM Top n'est pas fermée. La chaîne a disparu du bouquet Canal mais reste accessible chez les FAI. Même si, à terme, la chaîne sera probablement fermée pour ne pas faire doublon avec M6 Music...


  5. Le 11/09/2019 à 18:34, Invité APOLLO 16 a dit :

    Tant de puissances déployées pour si peu d'auditeurs , c'est désolant 

    Concernant Rouen et Le Havre, les émissions n'ont pas encore officiellement commencé. Et est-ce que tu as des chiffres concernant les audiences en DAB+ pour affirmer le "si peu d'auditeurs" ?

    Il y a 3 heures, Invité Phil14 a dit :

    La multiplication des sites d'émissions est tout simplement une aberration et constitue souvent une pollution visuelle. A Lisieux trois pylônes voisins diffusent la TNT et certaines radios FM, on atteint les sommets du ridicule, sans parler des opérateurs téléphoniques qui plantent chacun leurs mats les uns à côté des autres... Je souhaiterais que les nouveaux émetteurs soient installés sur des sites existants, j'espère que les multiplexes "nationaux" seront installés sur les pylônes "historiques" avec des puissances conséquentes (Grand-Couronne pour Rouen et Mont-Pinçon pour Caen) de façon à couvrir des zones vastes sans avoir à multiplier les "réémetteurs". Pour rappel dans les années 60 l'émetteur télévision VHF de Caen-Mont Pinçon couvrait l'ensemble des trois départements de Normandie occidentale et au-delà.

    Les émetteurs DAB+ sont installés sur des sites déjà existants. A part à Paris (multiplex des radios associatives et à la Défense) et en Alsace (proximité de l'Allemagne, je pense), il n'y a pas de nouveau site crée spécifiquement pour le DAB+.


  6. il y a une heure, Inconnu25 a dit :

    Bonjour.

    J'ai pensé à une idée de changement de nom pour RTL, RTL2 et Fun Radio.

    Voici les informations.

    Nouveau nom de RTL : M6 Radio 1

    Nouveau nom de RTL2 : M6 Radio 2

    Nouveau nom de Fun Radio : M6 Radio 3

    Si le groupe M6 gagne RFM et Virgin Radio, leur nouveau nom c'est M6 Radio 4 et M6 Radio 5. Ou bien si M6 gagne l'une de ces deux radios, le groupe fera que M6 Radio 4.

    Leur RDS :

    M6 Radio 1 : M6RADIO1

    M6 Radio 2 : M6RADIO2

    M6 Radio 3 : M6RADIO3

    Voilà mon idée.

    Note : Vous pourrais bien évidemment faire des RTs pour M6 Radio 1, 2 et 3.

    Impossible. Les noms RTL, RTL 2 et Fun Radio sont déjà très ancrés dans le quotidien de leurs auditeurs. Ce serait contre-productif de faire ça.

    Honnêtement, il y a des fois où il vaut mieux s'abstenir de poster...


  7. Il y a 17 heures, Virgini.fr a dit :

    Si je comprends bien la carte, seules les autoroutes seront couvertes... et si on habite à + de 10km d'une autoroute, on n'aura pas accès à ces mux "nationaux" ?

    Si c'est ça, en Bretagne, nous sommes mal barrés... Il n'y a pas d'autoroute mis à part la portion de l'A84 entre Rennes et Caen.


  8. Il y a 1 heure, Invité rockfm a dit :

    Plum' de Metal Plum FM
    Metal an tan  RKB
    Les Fous Du Violent Radio Metal
    Rock Fort Show Sur Aligre
    Rennes To The Hills  C lab
    Killer On The Loose sur RVVS
    La grosse radio metal
    Rock N Metal | Radio Campus Clermont-Ferrand
    Déclic Metal sur declic radio
    Full Metal Déclic - Radio Déclic
    Métal Décadence - Ouest Track Radio
    Metal from the Crypt | Graffiti Urban Radio
    Métal Némesis - Radio Mon Païs
    Metal Fury - Radio Pulsar
    Noise Pollution  Radio Canut
    HEAVY METAL ASSHOLES  United Rock Nations
    Scream For Me Toulouse   canal sud
    PLUS QUE DU METAL – Radio Fajet
    Extreme Metal | RADIO DIO
    METAL CHOC radio arverne ,
    Metal boulvard  Radio Balistiq
    L'Antre l'émission du métal - Radio Transparence
    Gueule de Metal Radio Campus Amiens

     

    Sa fait beucoup

    Oui et ?

    Si ces radios proposent ce type d'émissions, c'est qu'il y a un manque sur les autres radios de la bande FM. Content de voir que des radios osent diffuser du metal sur leurs antennes. Il y a un public pour ce genre d'émissions, elles ont donc la légitimité d'exister !

    PS : Le "Rock Fort Show" n'existe plus sur Aligre FM depuis plusieurs années maintenant...


  9. Il y a 1 heure, Invité Propaganda a dit :

    La technologie du numérique hertzien a été présentée en France par France telecom au salon de la radio en 2004... l’epoque ou l’on ne savait pas encore quel technologie allait être retenue. Mais c’est un aspect purement technique, le principe reste le même. 

    Donc non, ce n’est pas nouveau. Quand au reste, vous n’avez qu’a relire et essayer de comprendre... bonne chance et bon courage pour l’atterissage.

    Toujours pas de réponse précise ? J'ai l'impression que cela confirme mon sentiment exprimé dans mon premier message.

    Tu n'as pas à t'inquiéter. Nous ne sommes pas inconscients et nous savons ce que nous faisons. C'est un dossier que nous préparons depuis longtemps et nous savons ce que nous allons faire pour réussir au mieux. Certaines y vont à l'aveuglette, d'autres préparent leur dossier le plus minutieusement possible. 


  10. Il y a 13 heures, Invité Propaganda a dit :

    Pardon, mais je n’ai pas le temps de répondre point par point sur des arguments déjà avancés. Deplus, votre attitude est tout simplement désagréable. 

    Je vous laisse à cette ‘place à prendre’ qui vous permettra de tirer les leçons de cet investissement... sans aucune garantie.

    Vous êtes donc sur la bonne voie, ne me remerciez pas.

    En quoi mon attitude est désagréable ? Je ne fais que répondre à ton message. Serait-ce une façon de te dédouaner de répondre parce que tu n'as rien à dire ? Par contre, je peux en dire autant de ton attitude de "Monsieur je sais tout" qui sait déjà ce que va devenir une norme de diffusion dont le déploiement a débuté que depuis peu de temps ou encore à critiquer les radios qui postulent dessus.

    Comme dirait l'autre : "si on essaie pas, on ne saura pas".


  11. Il y a 9 heures, Invité Propaganda a dit :

    Ce qui reviendrait à dire que les éditeurs de flux en streaming peuvent savoir qui nous sommes grâce à une connexion streaming audio ? Nos coordonnées exactes, notre adresse... ? Pouvez-vous nous expliqué par quel procédé ?

    Sur l'interface de gestion d'un flux Icecast ou Shoutcast, l'accès à des données comme l'adresse IP est possible et donne une idée des coordonnées géographiques. Publicitée ciblée, etc..., ça ne te dit rien ? Tu extrapoles totalement mes propos. 

    Il y a 9 heures, Invité Propaganda a dit :

    Quand vous allez dans un magasin faire un achat, vous êtes identifié comme client et cela génère automatiquement de la data. Est-ce intrusif selon vous ? Faut il fabriquer son pain soit même pour éviter toute trace de son passage en boulangerie ? Ou ferme t-on les boulangeries ?

    Est-ce qu'une boulangerie scanne une carte de fidélité qui a nécessité la communication de l'intégralité de vos coordonnées postales, téléphoniques et mails ? Non, enfin pas celles que je connais. Ce qui n'est pas le cas d'un supermarché qui envoie des "offres personnalisées" surtout en fonction des infos récoltées sur la carte de fidélité scannée à chaque passage en caisse. Donc oui, la transmission de données personnelles peut aller loin.

    Il y a 9 heures, Invité Propaganda a dit :

    Dans l’espoir d’obtenir de nouvelles fréquences ? D’acceder à un nouveau marché publicitaire ? Une meilleure qualité de son ? L’anonymat pour les auditeurs ? 

    C’est ça l’ambition de votre radio ?

    Ce ne serait pas plutôt votre règie publicitaire qui aurait su subtilement s’immiscer dans les choix de développement de votre radio ? C’est pour remplir les caisses ou proposer un programme radio de meilleur qualité ?

    Quand on sait que la plupart des radios françaises soustraitent tout... Incapable de régler soit même une chaine de traitement audio par exemple. Donc incapable de differencier quoi que ce soit... ces mêmes personnes ventant les mérites d’une qualité audio en DAB+... il y a de quoi rire. 

    Aucune crédibilité.

    Raté. Je suis dans une radio associative qui génère..................... 0% de son budget grâce à la publicité ! Autant dire qu'on se fout complètement du marché publicitaire...

    Nous sommes donc très très très loin de ce que tu avances dans ton message. Nous ne sommes pas une "B déguisée" car nous n'en avons ni les moyens ni la prétention.

     

    Il y a 9 heures, Invité Propaganda a dit :

    En réalité, les natios sont toutes contre. Mais devant le forcing, elles considèrent qu’elles ne peuvent pas en être absent... on ne peut pas aller contre une politique d’etat. Même si celle-ci va évidemment droit dans le mur.

    Tu as des preuves de ce que tu avances ? Le CSA a revu sa méthode sous l'"influence" des grands groupes nationaux pour que cela soit dans l'intérêt de ces derniers mais aussi pour que le CSA assure une certaine réussite (à voir dans le futur) à cette norme de diffusion. Pas besoin d'avoir fait Polytechnique pour s'en apercevoir...

    Il y a 9 heures, Invité Propaganda a dit :

    Pour les locales, c’est l’opportunité d’obtenir des fréquences. Mais y a-t-il un nouveau marché publicitaire à la hateur ? Avez-vous pensé qu’il y aura face à vous de nouveaux concurents ? Sans oublier que les principales régies publicitaires natio qui on déjà détruit le marché local, ne comptent pas lâcher le terrain ?

    Encore une fois, on se fout du marché publicitaire puisque nous avons fait le choix de ne pas diffuser de publicités.

    Il y a 13 heures, Invité Propaganda a dit :

    Une belle bande d’opportunistes qui n’ont en réalité  aucune considération pour les radios populaires... c’est du pure snobisme déloyal et industrialisé.

    Je renouvelle ma question : peux-tu expliciter ce message ? En quoi le DAB+ est un manque de considération pour les radios populaires ?

    Il y a 9 heures, Invité Propaganda a dit :

    Tout cela pour dire, que la naïveté et la méconnaissance vous laisse entendre que le DAB+ serait un nouvel eldorado...

    C’est un leurre. Mais croyez ce que vous voulez...

    Naïveté et méconnaissance ? Quel mépris ! C'est un dossier que je suis personnellement depuis assez longtemps pour le connaître ne serait-ce qu'un peu. Je ne considère pas le DAB+ comme un nouvel eldorado mais comme le disait @Ben, il y a de la place, autant s'approprier cette place et ce sur tous les supports. Si ça prend, tant mieux. Si ça ne prend pas, on en tirera les leçons.


  12. il y a 23 minutes, Ben a dit :

    Pas vraiment d'accord !

    J'ai aussi fait des dossiers pour obtenir des places en DAB+ (et on en a obtenu) pour les radios pour lesquelles je bosse. Mais je n'ai aucune certitude sur les aspects financiers de la chose ! C'est clairement l'audience générée par la diffusion FM qui va payer les premières années de DAB+.

    Le point important est celui-ci : entreprendre, c'est accepter une part de risque, des zones d'incertitudes !! Qui était sûr du modèle économique des radios FM au début des années 80 ? Les premiers qui se sont lancés (qui ont accepté de prendre le risque, et ont tenu le coup les premières années quand ce n'était pas forcément très rentable) sont ceux qui ont aujourd'hui le plus de fréquences...

    Aujourd'hui, le DAB+ peut constituer une opportunité de développement pour beaucoup de radios... si ce support fini par trouver son public. Il faut à la fois estimer la part de risque (les pertes sèches en coûts de diffusion), et ce que cela peut apporter en extensions de couverture et gain de confort d'écoute. En sachant que généralement, qui ne tente rien n'obtient rien !

    Je ne pense pas que les NRJ, RTL, RMC and co se lancent dans le DAB+ d'un coup d'un seul. Ils ont certainement dû calculer leur coup et leurs coûts. 

    Effectivement, le DAB+ ne rapportera rien au début. Mais c'est un moyen pour les radios commerciales de générer des recettes supplémentaires à terme.

    Mais content de voir que le DAB+ va voir les grands groupes arriver. Ça va peut-être relancer notre secteur radiophonique qui manque d'originalité...


  13. Le 17/08/2019 à 09:46, Invité Propaganda a dit :

    Du pure fantasme... l’ecoute streaming n’a aucun rapport avec la gestion de la data par les réseaux sociaux, les moteurs de recherches, les sites web, les applications de messagerie, les assistants vocaux...etc.

    La seule information que vous livrez quand vous vous connectez à un flux en streaming est votre situation géographique (ip).

    Le seul intérêt pour les éditeurs est de pouvoir mieux vous cibler en fonction de votre secteur d’ecoute. Qui l’exploite réellement aujourd’hui ? Pas grand monde.

    En vérité, l’argument de l’anonymat a été monté de toute pièce par les défenseurs du DAB en jouant sur la confusion des divers abus d’internet. Au pays des aveugles... la propagande fonctionne.

    Et non, il n'y a pas que l'adresse IP qui peut-être récupérée par l'écoute d'un flux streaming. Pour le moment, ces données ne sont pas exploitées. Mais elles le seront un jour, c'est sur et certain. Facebook, Twitter & co ont déjà commencé.

    L'argument de l'anonymat n'a pas été inventé par les défenseurs du DAB+. Je suis favorable à cette norme de diffusion. Cet argument de l'anonymat est réel. Comme pour la FM, quelle radio pourra savoir qui l'écoute et où par le biais de du DAB+ ? Aucune. Il n'y a donc aucun traçage possible. 

    Il y a 2 heures, Invité Propaganda a dit :

    Merci pour votre message.

    Je suis d’accord avec vous sur les informations relatives à l’ip. Comme vous le dites, il n’y a rien de dramatique.

    Connaître votre secteur géographique, (Aucunement votre position exacte), votre fournisseur d’acces (il y en a 3 ou 4), ou le type de device utilisé, ne représentent aucunement une intrusion dans votre vie privée. 

    Les cookies sont générés par des sites web. Aucun rapport avec les flux streaming. Autrement dit, si vous passez par une interface peu scrupuleuse pour acceder aux flux qui vous intéresse, ce n’est pas l’adresse streaming le problème...

    Les défenseurs du DAB+ profitent de ses confusions pour vendre leurs intérêts.

    Il faut être très clair mais malheureusement obligé de faire court : les éditeurs de radios qu’ils soient commercialisés ou non, n’ont aucun intérêt à accéder au DAB+. Il n’y aura jamais de véritable retour sur investissement. Le modèle économique du DAB+ est un leurre. Il n’y a que le CSA, les fabricants, et tous ceux qui n’ont que des intérêts financiers à court terme qui se jettent sur ce nouveau marché. Une belle bande d’opportunistes qui n’ont en réalité  aucune considération pour les radios populaires... c’est du pure snobisme déloyal et industrialisé.

    Il y aurait tant à dire... 

    Dès qu'il y a une réception de données, il y a intrusion dans la vie privée puisque que la radio en question peut savoir où tu l'écoutes, par quel biais, depuis combien de temps... Que tu le veuilles ou pas.

    Je suis dans une radio qui va candidater pour le DAB+ parce que nous y trouvons notre compte. Si les radios nationales commerciales, donc devant générer des bénéfices, y vont, c'est qu'elles comptent s'y retrouver financièrement à terme. Quel est l'intérêt pour une entreprise commerciale de se lancer dans un tel chantier si elle n'a aucune visibilité financière sur ce point ? Réponse : aucun.

    Aucune considération pour les radios "populaires" dans les DAB+ ? Peux-tu expliciter ce point ? 


  14. Il y a 19 heures, RADIOPIRATE a dit :

    Ca tombe bien : voilà un point sur lequel nous sommes d'accord.

    Cependant, lorsque France Bleu PARIS diffuse en mode local, le programme national est également produit. Ce n'est pas le local de France Bleu Paris.

    Ce sont deux entités différentes et complémentaires dont l'une est l'heritiere de radio Bleue qui n'a jamais ete démantelée.

    .Peu clair : la locale France BLEU Paris ne produit que partiellement le programme national. D'ailleurs, elle a ses propres programmes en soirée.

    Il fut un temps où  la locale IDF ne reprenait les émissions nationales que tard dans la soirée.

    La grille des programmes atteste qu'à partir de 22H, c'est France BLEU RESEAU.

    J'en déduis que c'est deux radios pour le prix d'une; à mon avis, ils doivent passer par le sat pour récupérer "Bleu reseau".

    "Bleu Réseau" est produit à... Mangin qui héberge... FB Paris ! Réfléchissez deux secondes avant de répondre n'importe quoi. Quel est donc l'intérêt d'utiliser le satellite et donc de faire parcourir 72 000 km à un signal audio pour qu'un studio situé juste à côté le repique ? A Radio France, ils ont suffisamment de bons techniciens qui ont eu, je l'espère, la bonne idée de créer chez FB Paris un accès direct à Bleu Réseau. Pour preuve ce message provenant de quelqu'un qui connaît bien le sujet :

    Il y a 19 heures, Invité Ce qui est vrai a dit :

    Les programmes nationaux diffusés sur France Bleu Paris ne sont pas repris par satellite, car ils sont réalisés dans les mêmes locaux (France Bleu national héberge France Bleu Paris, à Mangin). Il suffit d'écouter le satellite le soir, le national sur France Bleu Paris a quelques secondes d'avance sur le programme national diffusé sur les autres locales.

    Les deux systèmes de diffusions sont distincts.

    France Bleu natio tourne 24h/24.

    Si FB Paris a de l'avance sur le national diffusé dans les autres locales, c'est que ce n'est pas repris par satellite. 


  15. il y a 7 minutes, etdu24 a dit :

    Pensez-vous vraiment que le fait que liaison entre la tête de réseau nationale et la locale de Paris puisse être faite par cette même liaison satellite plutôt que via un fibre optique, change quelque chose dans les coup de fonctionnement de Radio France ?

    Une montée satellite coûte beaucoup plus cher qu'une fibre optique pour relier deux studios entre eux...


  16. Il y a 23 heures, RADIOPIRATE a dit :

    J'ai bien peur que si : France bleu Paris, c'est la locale en IDF.

    Comme ses copines, elle repique un truc sur le sat pour le diffuser.

    Ce truc, c'est la "banque commune" appelé "bleu Module ou tete de pont". L'ennui, c'est FB Paris, ce n'est pas la tête de pont. Ces deux entités ne sont pas les mêmes.

    En revanche, une tres bonne question est posée : " Quel est l'intérêt de faire parcourir 72 000 km à un signal pour le récupérer 750 mètres plus loin ? Aucun. Que les locales en province reprennent le flux satellite, logique. Mais je n'y crois pas une seconde pour FB Paris."

    A cette question, je n'ai pas la reponse; il serait intéressant de l'obtenir.

    Ca démontrerait que ca ne tourne pas tres rond et que les choses les plus insensées peuvent se concevoir.

    Pourtant,

    • France BLEU Paris n'est pas FRANCE BLEU National.

    Le plan-Bleu a été un mega-cafouillage; on nous a sorti du chapeau, radio Bleue devenue France Bleu,  des locales et une banque de programmes "BLEU module" qu'on a fait rebaptiser vers 'tete de pont", BLEU National, une entité virtuelle.

     

    - France BLEU Paris n'est pas FRANCE Bleu National, celà revient à dire qu'elle diffuse "France BLEU National" comme les autres locales.

     

    Il n'est pas absurde (aussi insensé soit-il) qu'elle utilise également le sat.

    L'ideal serait d'avoir un systeme comme on peut en avoir à NRJ ou RFM Paris. Mais FRANCE Bleu ne fonctionne pas comme celà.

    Si des gens eclairés pouvaient nous donner une reponse ....

    Curieusement, dès qu'on aborde ce sujet, personne ne parle : c'est taboo.

    Les programmes nationaux que ce soit la programmation musicale automatique de nuit, les émissions nationales ou les rendez-vous d'informations partent bien d'un endroit ! Ils ne sont pas réalisés depuis le parking de Radio France ou depuis la station de RER à côté de la Maison de la Radio !
    Et il serait idiot de la part de Radio France de relier par satellite deux studios situés à quelques mètres d'écart pour que l'un repique l'autre. C'est ridicule.

    Je maintiens mon avis sur le fait que tous les programmes diffusés nationalement sont réalisés depuis les studios de France Bleu Paris avec un studio pour le programme spécifique à la locale d'Ile de France, un autre studio pour les programmes nationaux voire même un studio de secours en supplément.
    Les deux studios "principaux" étant reliés entre eux pour que la locale IDF puisse reprendre les émissions nationales et une liaison via fibre optique vers la Maison de la Radio pour la montée satellite vers les locales en province pour que celles-ci puissent reprendre les programmes nationaux. Si c'est cette hypothèse qui s'applique effectivement pour la réalisation du flux national, il serait donc logique que les deux studios soient reliés ensemble plutôt que Radio France fasse parcourir 72 000 km à un signal entre deux studios séparés de quelques mètres...

    De plus, vous n'avez pas compris mon message. Je n'ai jamais écrit à un seul moment que les locales reprenaient FB Paris ou que cette dernière était "tête de réseau". J'ai simplement évoqué le fait que le national est produit physiquement dans les locaux de FB Paris.


  17. il y a 32 minutes, RADIOPIRATE a dit :

    La frequence de PARIS est la frequence de la locale parisienne; aussi absurde que celà puisse paraitre, elle a aussi besoin de raccrocher sur FRANCE BLEU.

    Tout comme ses copines, elle passe bien par le satellite.

    Mais ce n'est pas pour autant qu'elle repique un flux satellite pour le diffuser... Il y a au maximum 750 mètres entre la Maison de la Radio et les locaux de France Bleu Paris. Quel est l'intérêt de faire parcourir 72 000 km à un signal pour le récupérer 750 mètres plus loin ? Aucun. Que les locales en province reprennent le flux satellite, logique. Mais je n'y crois pas une seconde pour FB Paris.

    Il y a un truc qui s'appelle la fibre optique. Et je ne serais même pas étonné qu'il y ait même une fibre dédiée entre la Maison de la Radio et les locaux de Mangin notamment pour assurer un secours (exemple : l'incendie à la Maison de la Radio en 2014) ou des liaisons avec les grands studios de Radio France.


  18. Le 10/08/2019 à 14:28, Invité Omnia One a dit :

    Oui je pensais mesurer ça. Merci @Erwan 29790 du tuyau ;) 

    @Philippe DTRC que veux-tu dire par "il faut qu'il soit ondulé" ? 
    Je ne suis pas très familier avec les Volt-ampères... Je cherche d'avantage une puissance en W, pour ensuite retourner au collège avec E = P*t ;) 

    "ondulé" veut dire qu'il faut que ton Omnia soit secouru électriquement en cas de coupure EDF mais également protégé des surtensions ou de potentiels courts-circuits. 

    Sinon, c'est un excellent appareil mais qui nécessite d'être bien protégé et entretenu pour durer car ce sont des petites bêtes qui restent néanmoins fragiles.


  19. Le 10/08/2019 à 12:49, Invité Curieux1 a dit :

    Donc des radios A vont devoir fermer ? ou se regrouper ???? (la FM a encore 10 ans peut être à vivre ?)

    Personne n'a dit ça. Pour le moment, à ma connaissance et sauf erreur de ma part, aucune radio A diffusant sur le DAB+ n'a fermé ou n'a fusionné à cause de cette diffusion. Se lancer dans une telle diffusion, ça se prévoit.

    Quant à l'arrêt de la FM, pas d'info pour le moment.

×